Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pauline.px
Désinscrit à sa demande


Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyDim 16 Juin 2013 - 17:52

Bonjour Philippe1


Philippe1 a écrit:
deux cent soixante et un mille sept cent trente-huit, oui je lis ainsi en nombre 261738, c’est la traduction.
Je peine à comprendre comment vous justifiez les puissances de dix incorporées à une suite de chiffres que vous avec élaborée avec des puissances de trois.
Philippe1 a écrit:

C’est comme l’algèbre non commutative ou l’ordre des concepts mathématisés est essentiel.
Certes, votre deux cent soixante et un mille sept cent trente-huit est distinct du huit cent trente-sept mille cent soixante-deux. Néanmoins, je ne vois pas bien la différence si ce n'est quantitative...
Philippe1 a écrit:

C’est comme l’algèbre non commutative ou l’ordre des concepts mathématisés est essentiel.
Et pourtant... si je comprends bien, quand vous affirmez que le verbe « aimer » a pour valeur 26 vous ne tenez pas compte de l’ordre des lettres.

Philippe1 a écrit:

Dieu est omni tout. Je maintiens en rajoutant bien évidemment toute valeur, toute perfection etc. Mais que croyez-vous que soit le sacrifice perpétuel ?
Je ne perçois pas bien le rapport.
Le sacrifice perpétuel a été interrompu puis remplacé par un autre parfait, définitif et absolu.

Philippe1 a écrit:

Il a crée par Amour cela vous suffit-il ?
Oui.


Philippe1 a écrit:

A ce sujet, qui connaissant l’hébreu peut me dire ceci. Les deux lettres Beth et Resh, cette racine bilitère signifie t-elle pur, calme, blé ou grain ?
Selon ma connaissance fort incomplète, tout ce que je peux dire c’est que le champ sémantique « blé, grain » est très probablement second par rapport à celui de « purifier, et par en particulier : vanner ».

Philippe1 a écrit:

La preuve est qu’il n’a pas fait ainsi notre monde, il est au mains du satan.
À mes yeux, le monde est tombé aux mains du satan, mais ce n’est pas le satan qui a fait ou qui fait le monde


Philippe1 a écrit:

Dieu ne se trompe pas il l’a voulu ainsi pour nous, il ne voulait pas faire autrement, pour que nous puissions faire l’effort de le rejoindre. Il nous tend le bras, l’image est belle, le jeu de mot aussi.
… et c’est D.ieu, béni soit-Il, qui nous donne gracieusement le désir et la force de Le rejoindre.

Très cordialement

Votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyDim 16 Juin 2013 - 18:34

Bonjour Dan 26.

dan 26 a écrit:

Comment une perfection peut se tromper dans sa création ?
Où voyez-vous l’erreur dans un processus ?
Savez-vous dès aujourd’hui que D.eu, béni soit-Il, va manquer sa cible ?

Si vous lisiez derrière au-dessus de mon épaule pendant que j’écris une suite infinie de chiffres :
Pi égale 3,141592653589793238462643383279502 et que vous m’interrompiez en me disant « Tu t’es trompée », auriez-vous raison ?

D.ieu, béni soit-Il, est parti du vide et nous voici déjà à maîtriser la procréation ou la fission nucléaire… de rien D.ieu, béni soit-Il, a déjà édifié un savoir colossal dans la science moderne et une œuvre gigantesque dans l’art.
C’est quand même un bon début, non ?
De rien, Il a créé et élevé l’humain au point que ce dernier peut, dans ses rêves, envisager l’immortalité, la création de la vie à partir de l’inanimé et même la réédition du Big Bang…
Vous prenez ça pour un échec ?


dan 26 a écrit:

Excuse moi pour moi c'est de la rhétorique stérile ce type de propos
Ne vous excusez pas !
Finalement je me suis habituée à votre humour involontaire.


dan 26 a écrit:

Cela n'a rien à voir je parle  d'imperfection dont l'homme subit encore à se jour effets néfastes
Vous qui semblez évolutionniste, c’est curieux que vous ne perceviez pas que l’évolution se nourrit de l’imperfection.

dan 26 a écrit:

désolé je ne comprends pas
Ça, j’aurais dû m’en douter.

dan 26 a écrit:

Désolé c'est un sophisme
Aaah… de quel genre de sophisme m’accusez-vous ?
Ne seriez-vous pas adepte du fameux sophisme qui consiste à tout qualifier de sophisme ?

dan 26 a écrit:

je parle d'imperfection qui a pour résultat la souffrance des hommes sur terre , que dieu aime tant !!!
Une fois encore vous vous plaisez à critiquer un processus en cours.

Pourtant il est incontestable que D.ieu, béni soit-Il, a conféré à l’humain la puissance, l’intelligence et toutes les aptitudes pour tout dominer.
La médecine a vocation à tout soigner, la géologie a vocation de prévenir les éruptions volcaniques et autres tsunamis, la météorologie à nous avertir des dangers, la diplomatie à éliminer les conflits, et surtout l’économie a pour but d’assurer le bonheur matériel et culturel de l’humanité tout entière.

C’est à notre portée, n’est-ce pas un projet merveilleux de faire de l’homme un dieu ?
Vous voudriez que ce soit instantané, je comprends que vous soyez impatient mais tout doit-il pas mûrir à son propre rythme ?

dan 26 a écrit:

Je me repete un dieu parfait ne peut en aucun cas au départ faire un monde imparfait , son oeuvre  mal faite détruit sa perfection donc dieu lui même . Sa création le détruit
Oui, oui… vous vous répétez, en effet.
Sans rien apporter au débat.

dan 26 a écrit:

Non désolé les catastrophes naturelles existent depuis que le monde est monde .
Vous êtes pessimiste en la science.
Chaque jour la science progresse dans la prévision, dans la prévention et pourquoi pas dans la défense contre les catastrophes.


dan 26 a écrit:

Citation :
De même que les parents peuvent se satisfaire d’avoir rendu autonome leur enfant, D.ieu, béni soit-Il, a doté la Création de tout ce qu’il faut pour la rendre "parfaitement" autonome, au point qu’elle dispose de la faculté de se passer définitivement de D.ieu, béni soit-Il.
Non le libre arbitre n'est applicable qu'aux actes des hommes  désolé .
Puis-je vous demander de préciser votre pensée ?

dan 26 a écrit:

arreté tellement ridicule qu'il na jamais été mis en application
En effet, le Juge a finalement admis que l’on ne pouvait pas décider qu’une vie ne valait pas la peine d’être vécue.
Par là, quel reproche faites-vous à D.ieu ?
Lui reprochez-vous d’avoir créé des vies qui ne valent pas la peine d’être vécues ?

Une vie de bisounours est-elle l’aune à laquelle vous mesurez l’amour de D.ieu ? béni soit-Il.
Ou bien avez-vous la nostalgie de l’ordre minéral ?


Très cordialement

Votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMar 18 Juin 2013 - 13:20

Bonjour Pauline.px
 
« Je peine à comprendre comment vous justifiez les puissances de dix incorporées à une suite de chiffres que vous avec élaborée avec des puissances de trois ».
 
Je reprends l’exemple avec Bra. Le groupe 2 20 1 donne par passage de la base 10 à la base 3 le nombre 261.
Ensuite je recommence la même opération ; Cela ressemble à ce qui était nommé une réduction pythagoricienne, aboutir à des chiffres.
 2 x 3 + 6 = 12. nous avons alors le nombre 121 qui est le nombre 16.
On recommence à partir de 16. 1 x 3 + 6 = 9. C’est là qu’on s’aperçoit que cette réduction progressive n’a fait qu’enlever des sept. D’où la conclusion, et pour aller plus simple, il suffit de diviser par sept pour trouver la racine d’un nombre (issu de lettres) en ne retenant que le reste. Pour Bra 261 / 7 = 37 x 7 + le reste = 2. La racine du mot Bra = 2. Le problème est que cette façon de diviser par sept, si elle est beaucoup plus rapide laisse échapper d’autres significations.
 
261738 divisé par 7 = 37391. reste 1. Ce qui fait que la ligne d’écriture Bereshit 2 20 1 21 10 22  doit être considéré comme l’extension numérique d’une unité. Il en est de même pour bra, extension du nombre 2.
 
Extension numérique d’une unité ceci veut dire que Dieu a construit le mot Bereshit à partir du nombre 1 pour arriver à ce que nous lisons. Ceci nous le retrouvons à partir d’une démarche inverse évidemment.
 
Bereshit puis 2 20 1 21 10 22 puis 261738 puis 1079 puis 57 puis 22 puis1, voilà notre progression. Dieu a fait l’inverse. On retrouve d’ailleurs le tav et l’aleph avec 22 1 dans la dernière opération. Mais comme Dieu part du 1 l’ordre est respecté.
 
.Vous savez, ce n’est pas le coté mathématique qui est intéressant, ce sont les significations qui s’en dégagent !
 
"Certes, votre deux cent soixante et un mille sept cent trente-huit est distinct du huit cent trente-sept mille cent soixante-deux. Néanmoins, je ne vois pas bien la différence si ce n'est quantitative".

On ne s’occupe pas d’une lecture inversée de ce nombre, la place de chaque lettre a sa raison d’être. Même pour Bra qui est une anomalie, je n’ai pas retrouvé de lecture inverse par ailleurs sauf dans ce mot. En effet il se lit dans l’autres sens. Dans un sens il a comme racine 2, dans l’autre sens c’est 1 et ceci en passant par la valeur 121 qui est un parfait équilibre.
 
« le verbe « aimer » a pour valeur 26 vous ne tenez pas compte de l’ordre des lettres ».. Bien sûr que si ! J’écris le mot Amour que est numérisé aleph hé beth 152 dans l’ordre ; 1 x 3 + 5 = 8. 8 x 3 + 2 = 26.
 
« Le sacrifice perpétuel a été interrompu puis remplacé par un autre parfait, définitif et absolu ». Expliquez moi pourquoi Jésus aurait interrompu le sacrifice perpétuel. A ce niveau nous ne devons pas avoir la même interprétation pour cette cérémonie sacrifice.
 
« Mais ce n’est pas le satan qui a fait ou qui fait le monde ». Bien sûr que non, mais il est dans notre monde le serpent !


Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMar 18 Juin 2013 - 13:31

Merci Pauline Px

Je m'en doutais qu'il y avait cette notion de purifier, vous dites vanner, ceci rejoint ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 19 Juin 2013 - 22:17

Bonjour Philippe1

Merci pour votre pédagogie mais je suis en souffrance…
Je suis complètement perdue entre la base dix et la base trois…

philippe1 a écrit:

Je reprends l’exemple avec Bra. Le groupe 2 20 1
BRA donne 2 20 1
Ok
Il s’agit de la juxtaposition des valeurs numériques exprimées en numération de position en base dix.

philippe1 a écrit:

donne par passage de la base 10 à la base 3 le nombre 261.
En effet, le 2 donne 2
le 20 donne 6
le 1 donne 1
Ok pour 2 20 1 qui donne 2 6 1.
Soit 261.
Soit peut-être : 2 × cent + 6 × dix + 1 ?

philippe1 a écrit:

Ensuite je recommence la même opération ; Cela ressemble à ce qui était nommé une réduction pythagoricienne, aboutir à des chiffres.
2 x 3 + 6 = 12. nous avons alors le nombre 121
Je peine à lire 2 × 3 + 6...

Pour moi,
Dans 2 6 1
2 donne 18
6 ne donne rien puisque ce n’est pas possible en base 3.
1 donne 1

De même, dans le deux de 26, je peux lire 2 × 3 (c’est-à-dire 6 comme vous) mais je ne peux rien lire du six de 26.

Ou bien encore
261 = 2 × cent + 6 × dix + 1
261 = 1× 3^5 + 2 × 3^2 donne 100200…

J’imagine que ce doit être évident pour tout le monde ici, mais je vous avoue que je suis complètement larguée !

Il faut que vous m’expliquez comment vous passez de 261 à ( 2 × trois + 6 ) × dix + 1 = 121
À l’étape précédente vous êtes passés de 2201 à 2 × cent + ( 2 × trois + 0 × 1) × dix + 1

Si vous pouviez me tirer d’affaire…

Très cordialement

Votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyJeu 20 Juin 2013 - 9:17

Bonjour Pauline.px


Vous dites
« En effet, le 2 donne 2

le 20 donne 6
le 1 donne 1
Ok pour 2 20 1 qui donne 2 6 1.
Soit 261.
Soit peut-être : 2 × cent + 6 × dix + 1 ?

 

Je peine à lire 2 × 3 + 6... »
 
Nous repartons de 261. ce nombre ou série de chiffres vous l’avez compris. Et vous avez intelligemment écrit "6 ne donne rien puisque ce n’est pas possible en base 3". C’est exact puisque le six n’existe pas en bas trois
Et vous rajoutez plus loin « J’imagine que ce doit être évident pour tout le monde ». Et bien non puisque un mathématicien peut tiquer sur cette opération .Puisque le six et gênant, écrivez le sous sa forme additive. 6 = 2+2+2
 
  Nous aurons alors la série de chiffres 261 qui s’écrit 2 (2+2+2) 1  Ici nous sommes strictement en base 3.
A partir de là nous pouvons recommencer l’opération que vous avez compris.
2 x 3 +(2+2+2) = 12 dans un premier temps Nous nous retrouvons avec le nombre (ou la série comme vous voulez) 121. Ce 121 c’est l’écriture du nombre16 en base trois ok ?
Ce 6 vous gène encore ? Ok remplacez le de nouveau par (2+2+2). Donc 16 peut s’écrire 1 (2+2+2). 
Enfin vous faites 1 x 3 + (2+2+2) = 9
Le 9 vous gène évidemment. Alors relisez ce que je disais, il suffit de diviser par sept pour trouver la racine d’un nombre en ne retenant que le reste. Le 9 est un 2 .
 
Je vous remercie beaucoup de faire l’effort sincère de comprendre. Je vous assure ça en vaut la peine !
 
Que le seigneur soit avec nous.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyLun 24 Juin 2013 - 7:51

Dan 26
 
Tout ceci est hors sujet !
 
Mais je ne peux laisser passer des idioties telles que celle ci ! « un etre fparfait ne peut en aucun cas créer l'imparfait , sa création rétée détruit de fait sa perfection donc lui même. C'est le ba ba de la logique et de la raison »
 
De quelle logique parlez vous ? La logique du bon sens c’est à dire la logique aristotélicienne je pense . Mais cette logique est très malade depuis 1905 avec Einstein pour commencer, en 1925 avec Heisenberg elle n’est pas mieux, elle rend son dernier soupir constaté par expérience avec Aspect en 81.
Alors ne me parlez pas de vos concepts de vrai ou de faux, de parfait et d’imparfait que vous opposez évidemment. Au niveau de l’épistémologie, c’est toute votre logique à revoir parce que vous allez constamment vous heurtez aux antinomies classiques, (être ou néant), pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien etc. Retournez la question vous commencerez à faire quelque progrès. Et votre « ne peut en aucun cas » ne signifie absolument rien parce que vos concepts objectif et subjectif sont à revoir. Je l’ai  dit dans un autre sujet, il n’y a plus de séparation entre le sujet et l’objet c’est l’intrication à la limite. Et ceci est valable autant en sciences dures que sur le plan existentiel, Dieu compris.
Je vous conseille vivement de faire l’effort d’apprendre ce que veut dire l’intrication, d’étudier ce qu’est une logique du tiers inclus et puis de lire "La déclaration de Venise".  (Etude transdisciplinaire) Colloque du 7/3/86
A partir de là nous pourrons discuter sérieusement.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyLun 24 Juin 2013 - 8:43

Bonjour Philippe 1

Merci pour ces précisions et l’attention que vous portez à mes commentaires.

philippe1 a écrit:

2 x 3 +(2+2+2) = 12 dans un premier temps Nous nous retrouvons avec le nombre (ou la série comme vous voulez) 121.

J’avoue avoir perdu du temps à comprendre que votre 121 était équivalent à mon « 2 × neuf + (2+2+2) × trois + 1 = 18 + 18 + 1 = 37 » puisque (2 × 3 + (2+2+2) )×3 + 1 = 2 × 9 + 6 × 3 + 1.

Je me suis rendue compte également que si je prends une séquence de trois chiffres quelconques, « a b c », associée à nombre décimal qui vaut « a × cent + b × dix + c » alors la réduction à laquelle je m’attends est « a × neuf + b × trois + c »
La différence entre ces deux nombres vaut 91 a + 7 b = 7 × ( 13 a + b ) où l’on voit qu’en effet, la réduction opère une soustraction par des multiples de 7.
Donc une sorte de division euclidienne par sept.

On pourrait dire que c'est un coup de chance et qu'avec une séquence de quatre ou cinq chiffres cette belle régularité s'effondre mais "10puissanceN moins 3puissanceN" est toujours divisible par 7.

Cela suggère qu'il serait peut-être fructueux d'employer la base sept... au regard notamment des 22 = 3 × 7 + 1 lettres de l'alphabet hébreu.

Merci de votre aide

Très cordialement

Votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 26 Juin 2013 - 8:02

Pauline.px Bonjour

Vous dites : « la réduction opère une soustraction par des multiples de 7 ».
Exactement en rajoutant quand on part de la base 10 pour aller à la base 3. Et ceci est valable pour toute différence de base. En base 10 le nombre 27 mais en base 4 il se dit 63. La différence 63 – 27 = 36 est multiple de 6 qui est la différence entre 10 et 4, les deux bases.
 
Pourquoi changer de base en début de parcours ? Et quelle en serait la raison ? La série des 7 premiers chiffres n’est-elle pas assez explicite ? Et le 26 avec le 222 ce n’est pas beau ? Rien que ces deux résultats valident le parcours. Et ce n’est que la première phrase ! Et encore je n’ai pas développé « que lumière soit et lumière fut » ! Première Parole de Dieu qui est comme la première phrase, une oralité parfaite que personne ne pouvait oublier à y a 3500 ans !
22 = 3 × 7 + 1 lettres de l'alphabet hébreu. Oui il faut respecter le descriptif de la Menorah, 7 branches pas trois. C’est 7 x 3 = 21 + le tav 22 sur la même branche que l’Aleph

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyJeu 27 Juin 2013 - 8:45

Bonjour Dan 26

dan 26 a écrit:

Cela n'a strictement rien à voir , de nombreux êtres humains, enfants souffrent à cause d'un monde qui est mal fait, par un dieu qui aime tous les hommes et qui est parfait , comment est ce possible ?
Un seul constat s'impose soit il n'est pas parfait, soit il n'a aucun pouvoir soit il n'aime pas les hommes , un seul de ces constat detruit de fait dieu lui même .
Cela détruit sans doute l’idée arbitraire que vous vous faites d’un Créateur et de quelques-uns de ces attributs.
Mais cela ne conteste pas l’existence d’un Mardouk, d’un Baal…
Cela ne conteste pas davantage un être divin pragmatique qui pour aboutir à un monde parfait opère une première phase de tri parmi ses créatures, un être divin qui sait (et qui veut) ce qui est bien à long terme, et qui ne se préoccupe pas des péripéties préliminaires. Avec pour ainsi dire une création à la manière des insectes : une phase chenille suivie de l’apothéose du papillon.

Cela ne conteste pas non plus le Grand Architecte de l’Univers qui impulse et voit s’édifier Son univers nécessaire. Et un univers nécessaire comporte évidemment le meilleur des mondes possibles à chaque instant t.

Et puis, vous posez la délicate question du tiers exclu de la logique aristotélicienne : est-il légitime d’aborder l’UN sous l’angle de la logique aristotélicienne ?
Cette logique qui interdit, par exemple, à l’ensemble de tous les ensembles d’exister, qui démontre, par exemple, qu’il existe des vérités arithmétiques à jamais indémontrables ou des vérités éminemment paradoxales comme le paradoxe de Banach-Tarski…

Cette logique limitée est-elle pertinente pour traiter de l’Absolu ?
D’ailleurs, d’autres logiques sont légitimes comme les logiques floues, les logiques quantiques et surtout la sémantique générale d’Alfred Korzybski que je vous conseille d'aborder.
Liste non limitative.

Avec la logique du tiers exclu, on peut opposer au Tout-Puissant d’innombrables paradoxes « D.ieu, béni soit-Il, est-Il capable de créer une pierre qu’Il serait incapable de soulever ? » et en déduire qu’Il n’est pas tout-puissant. On peut faire de même pour l’Omniscience, pour tous les attributs omni-xxxx. Tous ces paradoxes ne sont que des variations autour du paradoxe de Bertrand Russel.
Paradoxes où, en réalité, il s’agit de savoir si D.ieu, béni soit-Il, est capable de Se contredire.
Comme si « Être capable de Se contredire » était une vertu et un critère d’existence.


Bref ! Ne mettons pas la charrue avant les bœufs.
Si l’on s’interroge sur l’origine du Cosmos et de son éventuel Créateur il n’y a aucune raison de Le supposer "parfait", "aimant", ni même "un tout petit peu intéressé par Sa création".

Le seul impératif, du moins à mon humble avis, est que ce Créateur de Tout ne soit la conséquence de rien, c’est à dire si l’on reprend l’opposition classique "nécessaire/contingent", il faut logiquement qu’Il soit nécessaire et "pas contingent".

Dès lors, la question « Pourquoi ce Créateur crée-t-Il ? » ne peut pas avoir de réponse dans notre logique aristotélicienne puisque si l’on admet une cause, un motif, une raison qui a conduit le Créateur à la Création alors cette cause fait de notre Créateur un être contingent.


D’ailleurs, j’ai l’impression que les Traditions monothéistes admettent que leur D.ieu, béni soit-Il, est antinomique. Nous connaissons par exemple l’antinomie Juive entre miséricorde et Justice, l’oxymore paulinien de la force de l’anéantissement, l’antinomie évangélique de l’Un et du Multiple, etc…

Pour moi, Hegel et Marx nous proposent le schéma du matérialisme dialectique qui peine sans doute à s’appliquer dans le monde réel mais qui offre peut-être un moyen d’aborder l’Inabordable.

Très cordialement

Votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Expert
Expert
levergero78

Masculin Nombre de messages : 1246
Age : 90
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyJeu 27 Juin 2013 - 17:35

Je ne suis pas certain que le ciel et la terre aient été créés par un Dieu quel qu'il soit.

Le big-bang astro-physique me parait plus plausible...
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyJeu 27 Juin 2013 - 18:40

Pauline.px

Bonjour.

Le paradoxe de Tarski ne pose pas la mesure en tant que postulat de départ d’où la possibilité de créer un ensemble plus grand uniquement avec un plus petit. Si vous posez la mesure en premier le paradoxe n’existe plus.

Et vous posez la question « Cette logique limitée est-elle pertinente pour traiter de l’Absolu » ? Non puisque il est relativement aisé de démonter que toute appréhension du réel se fait à partir de la mesure à tous les niveaux.

D’ailleurs vous parlez d’autres logiques dont celle de Korzybski. Je la connais, il a développé cette logique à partir des découvertes scientifiques, mais n’as pu prendre en compte les avancées du quantique s’étant tourné vers la sémantique. Mais il a eu la primeur je pense de démonter la logique d’Aristote, sans toute fois l’avoir formalisé comme Lupasco qui a développé les premières bases posées avec sa logique du tiers inclus et la logique de l’énergie. A partir du moment où on accepte cette logique comme Nicolescu ou d’autres mathématiciens, il n’y a plus aucunes antinomies, elles sont prises en compte dans un développement dynamique. Je pense que même Alain Connes y fait allusion avec son algèbre non commutative. J’en donne d’ailleurs un exemple avec cette étude de Bra….

En tout cas, à la suite de Lupasco, Nicolescu, physicien et épistémologue, et les plus grands physiciens s’accordent sur ce point fondamental.. L’objet en soi n’existe pas l’observateur n’existe pas, seule la relation est première c’est elle seule qui fonde l’un et l’autre : et ceci en parfait accord avec les avancées du quantique et comme le posait d’ailleurs Wittgenstein Ce qui veut dire que par exemple, Dieu n’est que par nous, et l’inverse, ces deux pôles n’étant à la limite que des potentiels.
Vous ignorez Dieu, il n’est pas, vous le rejetez comme potentiel même parfois. Vous aimez Dieu, vous lui donnez vie et l’inverse évidemment. C’est là que la création commence. L’erreur est de croire le temps linéaire. J’affirme, chaque création a son propre temps ce qui veut dire que le monde tel qu’il se présente a toujours été notre monde tel que nous le voyons et n’est que la conséquence d’un état initial qui a son propre temps et qui n’est pas le notre. Le notre est la résultante du rayonnement à 3 K et appréhendé suivant une logique aristotélicienne qui n’est qu’une approximation d’un réel coupé de ses racines ;
La racine n’est pas le UN mais le 2, Beth  majuscule. Ce qui semble normal puisque l’homme c’est le 1 Ors Bra 2 6 1 c’est aussi 2 et 1. C’est là la puissance créatrice avec Dieu. C’est l’union mystique.

Le paradoxe de Russel se développe toujours avec la logique du tiers exclus.

Vous dites «il s’agit de savoir si D.ieu, béni soit-Il, est capable de Se contredire". Vous excluez l’homme dans cette formulation. Dieu n’est pas seul, l’homme est présent, l’un et l’autre participant dans un schéma dynamique qui peut être constructif. Tout mystique sait cela sans en avoir une connaissance claire.

« [i]D.ieu, béni soit-Il, est-Il capable de créer une pierre qu’Il serait incapable de soulever ? » et en déduire qu’Il n’est pas tout-puissant [/i]».Il est capable si l’homme le veut. Vous connaissez le verset.
« Capable de se contredire » ? Mais ce genre de raisonnement c’est prêter à Dieu de l’humain. Ceci c’est de l'anthropomorphisme. Rappel de la deuxième loi et troisième loi des dix commandements. Et qui sont d’ailleurs 16, structurés en  565 comme YHWH.

Tout est antinomie au départ, 2, Beth, comme YHWH puis dépassé avec YHWH-ALHYM qui vaut 2-3 qui redevient 2, exactement comme Bra 261 qui revient au Beth.

Je ne connaissais pas ce mot oxymore, j’ai appris quelque chose.. Figure présentée comme antinomie ok.

La force de l’anéantissement, oui je suis d’accord c’est le résumé de Job ou le sacrifice de Jésus.

« Être capable de Se contredire » Non Dieu est sans contradiction c’est nous qui l’apportons.

Le matérialisme dialectique est construit sur un système thèse antithèse synthèse où seul l’homme est présent. Je raccourcis énormément. « un moyen d’aborder l’Inabordable » Ah !!!

Levergero78

Bonjour

Vous dites « Le big-bang astro-physique me parait plus plausible ». Ce que dit la science ne contredit pas nécessairement ce que dit Dieu. Vous savez très bien qu’à partir du mur de Planck plus rien ne peut être dit.. Ne faisons pas les malins, nous n’appréhendons que 1 tiers de l’univers !

Amicalement à vous.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyVen 28 Juin 2013 - 8:23

Bonjour Dan 26.

dan 26 a écrit:
en terme simple les desseins de dieu, sont inabordable à l'homme n'est ce pas !!!
Je soutiens simplement qu'en termes simples la logique aristotélicienne nous interdit d'inférer des desseins à D.ieu, béni soit-Il.

Ce n'est pas moi qui prône l'usage de la logique aristotélicienne pour traiter de D.ieu, béni soit-Il.

Ma référence à la dialectique hégélienne ne fait qu'ouvrir une porte.

dan 26 a écrit:
Je connais cela permet d'eviter de trop réfléchir n'et ce pas.
Aaaahhh vous connaissez ?

Oooh je ne prétends pas être capable d'une réflexion approfondie, j'ai conscience davantage de mes limites que de celles de la raison humaine.

Je suis sans doute dans l'illusion mais, fût-ce en vain, je fais des efforts de réflexion pour poster.

Veuillez prendre en compte mes faiblesses intellectuelles pour me pardonner ma franchise.

Il y a des contributions diverses sur ce forum.
Certaines privilégient la réplique lapidaire facile,
certaines préfèrent l'ironie facile,
certaines transpirent le mépris pour les arguments d'autrui,
certaines se réfugient sous l'alibi de l'incompréhension,
...
bref ! il y a des tas de façons de répondre.

Puisque vous connaissez, vous saurez répondre à la question simple : "Qui est-ce qui évite de réfléchir ici ?"
est-ce que le verbe "éviter" rend parfaitement compte de la réalité ?

Très cordialement,

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyVen 28 Juin 2013 - 17:54

Pauline.px

Bonjour.

Vous demandez « est-ce que le verbe "éviter" rend parfaitement compte de la réalité ?

La question est intéressante. Dans la mesure où nous sommes confrontés au monde à chaque instant par l’intermédiaire de toutes nos facultés d’appréhension, nous ne pouvons éviter d’être dans ce monde et d’être par lui. Notre volonté de retrait voulant éviter une situation ne fait que nous projeter dans une autre qui n’est pas nécessairement une bonne stratégie pour avancer. Dans ce cas précis, le refus de la connaissance est un refuge facile et dénote une faiblesse.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptySam 29 Juin 2013 - 8:46

Pour information.

EPICURE

Ou bien Dieu veut éliminer le mal et ne le peut: ou il le peut et ne le veut, ou il ne le veut ni ne le peut, ou il le veut et le peut. S’il le veut et ne le peut,il est impuissant, ce qui ne convient pas à Dieu. S’il le peut et ne le veut, il est méchant, ce qui est étranger à Dieu. S’il ne le peut ni ne le veut, il est à la fois impuissant et méchant, il n’est donc pas Dieu. S’il le veut et le peut, ce qui convient seul a Dieu, d’où vient donc le mal, et pourquoi Dieu ne le supprime-t-il pas ?

La démonstration simpliste d’Épicure s’architecture autour du vouloir, du pouvoir et leurs contraires.

D’une part nous sommes ici en logique du tout ou rien, vrai ou faux etc. Aucune gradation possible.
D’autre part ceci est typiquement anthropomorphique.
Et enfin il faudrait encore définir précisément les termes en commençant par Dieu. Ou Dieu existe ou dieu n’existe pas. Définir ce qu’on nomme existence, être. Là c’est très complexe.


Pour moi ce sont Kant et Leibniz qu sont allés le plus loin, l’un en démontrant qu’il ne pouvait y avoir de démonstration ni dans un sens ni dans l’autre et Leibniz avec son « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possible ».
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptySam 29 Juin 2013 - 19:09

Bonjour Dan26

dan 26 a écrit:
question simple réponse simple : ceux qui osent dire au 21 me siècle que toutes les réponse sont dans un seul livre qui est souvent une compilation de vieux textes écrit il y a des milliers d'années
Il n'est pas irrationnel de chercher dans les vieux livres des réponses quand on ne les trouve pas dans les livres modernes.

dan 26 a écrit:
et qui se refusent de tenir compte des milliers d'ouvrages ecrits depuis par des scientifiques qui ont faits des découvertes fondamentales.
Quelles réponses apportent les sciences ?


dan 26 a écrit:

Eviter aux hommes de réfléchir et la base même de l'obscurantisme religieux .
Eh bien, vous semblez vouloir démontrer que l'obscurantisme n'est pas le monopole des religions.

très cordialement

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptySam 29 Juin 2013 - 19:39

Bonjour Dan 26

dan 26 a écrit:
Relis la fameuse démonstration d'Epicure tout y est  et celle ci est infaillible, aucune réponse n'est possible sans detruire dieu lui même.
Que vous soyez séduit par une telle démonstration me surprend.
N'avez-vous pas remarqué qu'outre le principe du tiers exclu, elle s'appuie sur une vision anthropomorphique de D.ieu ? béni soit-Il.

On y voit un bonhomme auquel on prête des attributs qui ne sont que des attributs humains idéalisés.
Et en face de lui, on présente une création non seulement figée, mais encore et surtout une création perçue sous l'angle d'une perfection elle-même idéalisée.

Et on s'amuse à soumettre le bonhomme au paradoxe du menteur en lui collant sur le dos deux attributs contradictoires et en lui lançant la phrase des enfants "si tu m'aimais vraiment tu m'achèterais une glace."

Comme si un type qui dit "Je suis un parfait menteur absolu" ne pouvait exister en vrai...

Mais ouvrez les yeux : le paradoxe du menteur ne rend pas impossible l'existence du menteur, il ne fait que pointer un obstacle que la logique aristotélicienne ne peut pas surmonter.
Pourquoi voudriez-vous que le paradoxe du "bon, aimant, tout puissant face au mal" fasse autre chose ?

Le paradoxe d'Épicure n'est qu'une préfiguration du paradoxe de Russel avec une bonne dose d'anthropomorphisme en plus.
Ce n'est pas D.ieu, béni soit-il, qui est menacé, c'est la logique.

À trop valoriser les arguments peu convaincants on finit par dévaloriser ceux qui ne sont pas convaincus, je crains que vous ne cédiez à cette tentation.

Très cordialement
votre sœur

pauline
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMar 2 Juil 2013 - 16:03

philippe1 a écrit:
Pour information.

EPICURE

Ou bien Dieu veut éliminer le mal et ne le peut: ou il le peut et ne le veut, ou il ne le veut ni ne le peut, ou il le veut et le peut. S’il le veut et ne le peut,il est impuissant, ce qui ne convient pas à Dieu. S’il le peut et ne le veut, il est méchant, ce qui est étranger à Dieu. S’il ne le peut ni ne le veut, il est à la fois impuissant et méchant, il n’est donc pas Dieu. S’il le veut et le peut, ce qui convient seul a Dieu, d’où vient donc le mal, et pourquoi Dieu ne le supprime-t-il pas ?

.

Si l'on conçoit que Dieu puisse être qualifié de la sorte en supprimant le mal il faut tout-de-même que le mal soit en premier lieu or nous sommes encore en ce premier lieu qui n'attend qu'une Intervention Divine qui surviendra au Meilleur Moment c-à-d lorsque Dieu le décidera pour notre plus grand Bien alos il n'y a aucun paradoxe et Dieu est toujours Omnipuissant et Infiniment Bon.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMar 2 Juil 2013 - 19:20

J'ai été hors-sujet et je ne m'étalerai pas davantage mais le mal en premier lieu c'est tout simplement ce mal être qui perdure depuis des dizaines de milliers d'années et qui devra ultérieurement laisser la place à un état de Grâce.

Ce n'était pourtant pas compliqué à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMar 2 Juil 2013 - 22:00

dan 26 a écrit:

mais comment peux tu dires cela , comment peux tu dire que le monde  ressent un mal etre . Des milliards  d'individus sont heureux , ou l'on été . C'et vraiment n'importe quoi excuse moi .
amicalement  

Comment peux-tu ne pas ressentir toute cette souffrance en ce triste monde même si certains semblent en profiter?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 3 Juil 2013 - 8:29

Les jours de la Génèse ne peuvent pas être des jours terrestres mais des jours de l'univers.

Le temps initial calculé par la mesure des ondes lumineuses provenant du bing bang (détectées par le satellite Planck) était 1000.000.000.000 plus lent s'est ensuite accéléré multiplié par 2 à chaque duplication de sa taille.  
En convertissant les jours de la Génèse nous avons :  
le premier jour de la création : 8 milliard d'années terrestres (apparition de la matière primordiale à partir de la lumière)
le deuxième jour : 4 milliard d'années (formation de notre galaxie à partir de la matière gazeuse)
le 3ème jour : 2 milliards (la terre se refroidit, apparition de l'eau, formation des roches)
le 4ème jour : 1 milliard (l'atmosphère s'éclaircit, le soleil devient visible, apparition de la photosynthèse)
le 5ème jour : 500 millions d'années (apparition de la vie marine)
le 6ème jour 250 millions d'années
âge de l'univers = plus ou moins 15 milliards d'années.
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 307888

(ça sert de lire les best sellers de l'été ...Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 0048 )
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 3 Juil 2013 - 10:47

Bonjour Dan 26

dan 26 a écrit:
Citation :
Il n'est pas irrationnel de chercher dans les vieux livres des réponses quand on ne les trouve pas dans les livres modernes.
Relis ma phrase dans un seul vieux livre!!!!
Je ne sais pas pour vous, mais moi, pour aller quelque part je n'emprunte pas tous les itinéraires possibles, j'en choisis un.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je n'éprouve pas le besoin de suivre plusieurs guides simultanément.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je veille à garder mon esprit critique vis à vis du guide que j'ai rencontré.

dan 26 a écrit:

Comme si un vieux livre pouvait révéler toutes les vérités
Toutes les vérités ? quelle curieuse ambition...
de quelles vérités fondamentales parlez-vous ?

dan 26 a écrit:

et qui se refusent de tenir compte des milliers d'ouvrages ecrits depuis par des scientifiques qui ont faits des découvertes fondamentales.
Je me réjouis pour vous que vous soyez en mesure de tenir compte des milliers d'ouvrages écrits par les scientifiques.
Je me considère comme plutôt scientifique, peut-être même trop puisque, affligée d'un esprit de contradiction, j'exige souvent trop de rigueur scientifique avant de me laisser convaincre.



dan 26 a écrit:
Citation :
Quelles réponses apportent les sciences ?
Quelques unes rapides que la terre est ronde, que l'arc en ciel n'est pas un miracle, qu'un homme ne peut naitre d'une femme seule , que le créationisme est impossible, que la date de la terre est tres ancienne etc etc  

Formidable !
Je ne sais pas pour vous, mais moi je le savais déjà.
Et une fois que l'on sait ça, on en fait quoi ? On saute comme des cabris en chantant "Je connais toutes les vérités, alléluia"

Comme je vous l'ai laissé entendre, c'est précisément la Science moderne qui m'a engagée dans une démarche de foi.
À mes yeux, les vérités scientifiques pointent dans une direction.

dan 26 a écrit:

Citation :

Eh bien, vous semblez vouloir démontrer que l'obscurantisme n'est pas le monopole des religions.
Peux tu développer à ton grand frère
Bien sûr, l'obscurantisme peut se définir comme une attitude face aux Lumières de la connaissance scientifique, mais en quoi consiste souvent cette attitude ?

à dévaloriser les propos de l'autre en privilégiant un seul détail pour mieux négliger le reste ;
à feindre de ne pas les comprendre ou à refuser de les comprendre ;
à ester des procès d'intention où ce n'est plus le contenu du propos qui importe mais les intentions prêtées au locuteur ;
à procéder à des amalgames et à abuser du sophisme de l'épouvantail ;
bref !
à user de tous les procédés pour placer l'autre hors jeu.

S'il est légitime d'avoir des certitudes fortes quasi inébranlables, cela ne justifie pas que l'on prenne les propos des autres à la légère ou, pire, comme la manifestation de l'égarement ou de la mauvaise foi.

L'obscurantisme moderne consiste essentiellement en une attitude condescendante vis à vis de celles et ceux qui s'écartent du consensus.

très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 3 Juil 2013 - 11:27

Bonjour Dan 26,

dan 26 a écrit:
Il s'agit du dieu de la bible, qui marche, regarde, se met en colère, regrette  etc!!!
Pour moi le D.ieu, béni soit-Il, de la Bible est à la fois transcendant et immanent, autant dire que Ses manifestations ne révèlent pas Sa nature mais elles ont pour objet de délivrer un message.

dan 26 a écrit:
Réfuterais tu la bible, ?
Il y a mille façons d'accueillir la Vérité.

Dès lors, si vous privilégiez une lecture fondamentaliste de la Bible pour mieux la récuser c'est votre choix.
Mais, ce faisant, vous ne récusez que votre propre lecture fondamentaliste de la Bible, vous ne récusez pas la Bible.
En optant, à des fins argumentaires, pour une lecture fondamentaliste vous usez du sophisme de l'épouvantail.

dan 26 a écrit:

Citation :
À trop valoriser les arguments peu convaincants on finit par dévaloriser ceux qui ne sont pas convaincus, je crains que vous ne cédiez à cette tentation.
C'est beau mais sincèrement je n'ai rien compris , peux tu  re expliquer avec des mots simples à ton grand frère


À trop valoriser les arguments peu convaincants =
Imaginez quelqu'un qui est séduit par une preuve, une démonstration, un raisonnement.
À ses yeux, c'est formidable, imparable, incontestable.

Et tout heureux de cette découverte il s'en va prêcher aux autres.
Curieusement tout le monde n'est pas convaincu par l'incontestable.

Comment cela peut-il se faire puisque c'est du béton ?

Si la preuve est incontestable alors les réticences des dubitatifs ne viennent pas de la preuve, elle ne peut venir que du propre fond des dubitatifs.
S'ils ne sont pas convaincus c'est à cause de leur lourdeur, de leur sottise, de leur aveuglement, de leur mauvaise foi, etc.


on finit par dévaloriser ceux qui ne sont pas convaincus =
Comme c'est du béton, comment ne pas suspecter quelque chose qui cloche chez ceux qui n'y croient pas ?

Imaginez Claude Ptolémée.
Il en marre que certains lui parlent d'héliocentrisme.
D'autant qu'il a un argument massue : la vitesse de rotation de la terre dépasserait à l'équateur 1600 km/h et la vitesse de révolution pourrait avoisiner les 100000 km/h, dès lors comment résister à la force centrifuge.
Pourquoi les héliocentristes sont-ils si rétifs à cet argument simple ?
Ne sont-ils pas victimes d'un obscurantisme qui pèse sur leur jugement ?

Le paradoxe d'Épicure a probablement plus de 2400 d'existence et pourtant il ne transforme pas souvent un théiste convaincu en agnostique.
Pourquoi ? parce qu'il n'est pas convaincant.
Il séduit les convaincus mais il ne convainc pas.

En revanche, nous connaissons tous des gens qui, sous le coup d'un drame personnel terrible, ont perdu la foi.

très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 3 Juil 2013 - 12:10

Pauline.px bonjour

"c'est précisément la Science moderne qui m'a engagée dans une démarche de foi".

J'adore, ceci a été exactement pour moi mon chemin.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 3 Juil 2013 - 18:44

Question.

Voici une belle phrase. 10 5 10 1 6 20 6 10 5 10 1 6 20 soit en simplifiant 353166 6 353166 et qui nous donne 262. Bonne en hébreu se dit Tob soit 962.

De qui est cette phrase et où se situe-t-elle dans la Bible ?

JR bonjour, j’avais lu ce calcul je ne sais pas de qui il est. Le problème est que la base donnée de 8 milliards d’années que vous donnez pour l’apparition de la matière primordiale à partir de la lumière est faux. Le découplage photons  matière est donné actuellement à 300000 ans. La lumière est première dans tous les cas de figure. Et le « multiplié par 2 à chaque duplication de sa taille » d’où tenez-vous cette simplification outrageuse !

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyMer 3 Juil 2013 - 20:29

Dans un roman de gare Very Happy  J'ai bien fait comprendre que ce n'est pas sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyJeu 4 Juil 2013 - 5:31

dan 26 a écrit:
Chribou a écrit:
dan 26 a écrit:

mais comment peux tu dires cela , comment peux tu dire que le monde  ressent un mal etre . Des milliards  d'individus sont heureux , ou l'on été . C'est vraiment n'importe quoi excuse moi .
amicalement  

Comment peux-tu ne pas ressentir toute cette souffrance en ce triste monde même si certains semblent en profiter?
mais c'est effrayant ce que tu dis , il faut regarder le monde dans sa globalité , il y a de moins en moins de pauvres,( même si c'est encore trop) , et de plus en plus de classes moyennes, les pays dits sous-développés, sont devenus en voie de développement, et des pays immense comme l'inde, la chine, le Brésil sont en train d’évoluer dune façon monumentale . Essaye de regarder la bouteille à moitiés pleine plutôt qu'à moitié vide , tu verras la vie et belle malgré que dieu ait raté sa création ,car l'homme et en train de la corriger .
amicalement

Oui il y a eu une amélioration à certains niveaux dont la malnutrition mais en effet c'est encore trop et ça stagne:''1. Selon les estimations actuelles, près de 870 millions de personnes dans le monde ne mangent pas assez pour s’assurer une bonne santé. Chaque nuit, une personne sur huit sur la Terre se couche ainsi le ventre vide. (Source: Communiqué de Presse FAO, 2012)''

Mais il n'y a pas que ça il y a la destruction de notre habitat et celui des animaux sans compter toute la souffrance que nous leur faisons endurer mais ça ça ne semble pas trop te déranger .

Les abeilles qui sont menacées, réalises-tu les conséquences que ça pourra avoir sur la vie?

Les conflits armés et les menaces de guerres encore et encore.



Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyJeu 4 Juil 2013 - 19:58

Tu as définitivement un esprit complètement tordu et tu arranges tout selon ce qui te plaît.

Ne regarder que le côté positif n'est-ce-pas ce que les plus grands profiteurs et les plus grands dictateurs de la planète font avec le regard qu'ils portent sur eux-mêmes?

Et puis suggérer l'idée que je serais indifférent aux mortalités causées par la route tient d'un sophisme éhonté quand je pense que j'ai perdu un frère de cette façon,ma chatte que j'adorais et que je porte moi-même une cicatrice que m'a infligé une voiture lorsque j'avais 3 ans et qui est peut-être la brèche par laquelle l'invisible m'envoie discrètement certaines informations...

Et ne rate surtout pas cette occasion pour essayer de me discréditer puisque tu ne sais faire que ça t'évertuer à discréditer les autres! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyVen 5 Juil 2013 - 4:53

dan 26 a écrit:

Là aussi tu n'as rien compris,j'expliquais juste qu'il etait anormal  de se morfondre pour 81 militaires morts en 4 ans, et d'oublier les 5000 morts par ans à cause de la voiture.

Les morts chez les militaires non pas que ce soit le cadet de mes soucis mais je confesserai être plus éprouvé par les pertes civiles et là il s'agirait plutôt d'un chiffre de 25,000 mais ça ce n'est qu'en Afghanistan mais les 100,000 morts en Syrie en 2011,les 300,000 au Darfour en 2003 ce ne sont quand même pas des animaux pour lesquels on connaît déjà ton indifférence mais eux comment se fait-il que tu n'en parles pas est-ce simplement parce qu'ils ne sont pas de ta nationalité et de ta race?

Et tous ceux-là? http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_modernes

''La encore tu n'"as rien compris, je te dis qu'il faut mieux être optimiste que pessimiste''

Le mieux à faire c'est d'être simplement réaliste et la Réalité tandis que j'en parle c'est qu'il Existe une Omniprésence Omnipotente qui s'exprime de toutes les façons par tous les moyens en passant par nous tantôt par le mensonge si nous le méritons et un autre tantôt par des vérités selon les situations.
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyVen 5 Juil 2013 - 13:21

Idioties verbales et désinformations honteuses !

Dernière guerre, entre 60 et 70 millions de morts, plusieurs millions de blessés, 30 millions d’Européens déplacés8 en raison des changements de frontières, surtout en Europe orientale. Ce conflit fut le plus coûteux en vies humaines de toute l'histoire de l'humanité. Environ 45 millions de civils sont morts dans les combats et les bombardements et le nombre de victimes civiles est supérieur à celui des victimes militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10025
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyVen 5 Juil 2013 - 14:45

Nous sommes très hors-sujet mais Philippe toi tu parles de la dernière guerre mondiale n'est-ce-pas alors que Dan bien qu'il cherchait à en minimiser l'impact pour servir fallacieusement son propos faisait allusion aux conflits armés des dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 EmptyVen 5 Juil 2013 - 15:27

Bonjour Dan 26.

dan 26 a écrit:

Citation :
Dès lors, si vous privilégiez une lecture fondamentaliste de la Bible pour mieux la récuser c'est votre choix. (…) En optant, à des fins argumentaires, pour une lecture fondamentaliste vous usez du sophisme de l'épouvantail.
je présume que tu fais mention de la lecture littérale , une lecture fondamentaliste ne peut l'etre que par un croyants
Mais c’est probablement votre cas, vous êtes un croyant !
À vous lire, vous n’êtes nullement ni dans l’indifférence, ni dans l’observation détachée.
Vous ne cessez de témoigner de vos convictions personnelles qui, au plan du principe, n’ont aucune différence de nature avec celles d’un cathare ou d’un théosophe tant elles paraissent relever de la certitude.
Et l'image que vous brossez de ceux qui ont la foi est tellement caricaturale qu'elle suggère un certain sectarisme : vous n'avez pas d'interlocuteurs, vous avez des adversaires et, eux, ils sont accablés de défauts...

dan 26 a écrit:

veux tu dire qu'il ne faut pas croire à certains passages, ou qu'il faut les interpréter pour venir à leur secours
Décidément, vous êtes bien ancré dans l’attitude fondamentaliste du tout ou rien.
Sans cette attitude fondamentaliste vous pourriez dire « Je crois en la Bible mais je ne crois pas que tout ce qui y est raconté s’est exactement passé comme ça. »

Je lis la Bible et m’en nourris.
J’y vois une œuvre humaine, souvent mûrie par des décennies (voire des siècles) de composition et de rédaction collective, et cette œuvre humaine est à mes yeux inspirée de D.ieu, béni soit-Il.
Bref ! c'est une œuvre divino-humaine.
Je ne préjuge pas des intentions particulières de ce rédacteur humain, collectif et inspiré, d’autant qu’il est probablement inconscient des intentions rédactionnelles de D.ieu, béni soit-Il.


dan 26 a écrit:

Citation :

Il y a mille façons d'accueillir la Vérité.
Tu n'as pas répondu on accueille une personne pas un livre
Si.
C’est bien d’une rencontre personnelle avec l'Auteur dont il s’agit par le truchement d’un message.

dan 26 a écrit:

trouves tu des erreurs dans ces textes? Si oui les quels ? si non pourquoi refuses tu de les voir ?
Quand on lit une parabole, l’erreur n’est pas dans l’aspect factuel du récit, l’erreur est qu’elle enseigne quelque chose de faux.

Pour autant, je ne veux pas laisser sous-entendre que la Bible serait une gigantesque parabole, je veux simplement dire que la plupart du temps je ne me soucie pas de la précision historique des récits. Rares sont les passages primotestamentaires où l’historicité est décisive.
Le séjour des Hébreux, Moïse et l'exode sont-ils des mythes ? on verra bien !

dan 26 a écrit:

loin de moi ce désir contrairement à vous d'aller prêcher quoi que ce soit
Ah ?

dan 26 a écrit:

Il ne m'arrive jamais de parler d'athéisme d'une façon prosélyte
Cela s'appelle du déni.
L’athéisme de base n’est que négation et contradiction. La part de croyance positive dans l’athéisme est modeste et ne s’exprime que dans la subtilité philosophique, respectable certes mais peu propice à la propagande.
Votre participation ici relève du prosélytisme banal de base.

dan 26 a écrit:

La force de la foi est souvent inébranlable , et ce type d'échange à même  la propriété de renforcer la foi pour les plus fanatiques( j'ai connu cela ).
Veuillez me préciser quel argument avait vocation à ébranler quoi que ce soit.
Plutôt que d’admettre l’inconsistance de vos propos vous préférez préjuger du fanatisme de vos interlocuteurs, c'est très confortable.

dan 26 a écrit:

Apres de tels echanges de nombreux croyants se tournent vers dieux et disent "tu vois mon dieu , face à ce satan de Dan 26", j'ai été plus fort que lui (même si il n'a pu répondre) , ma foi en toi a renforcé l'amour que j'ai pour toi.
Vous faites un film.
De surcroît, en nous le faisant partager vous cédez encore au démon du sophisme de l’épouvantail.

dan 26 a écrit:

Je connais , le mécanisme psy et fort bien  connu et verrouillé .
Je subodore donc un phénomène classique de projection où l’on attribue à l’autre un mécanisme analogue à celui qui opère en soi-même.

dan 26 a écrit:

Je rappelle que j'ai été croyant et de fait ai bien connu cela .
C’est une bonne explication : Vous souffrez du fameux syndrome du converti.


dan 26 a écrit:

Tu ne peux suspecter que le besoin naturel pour certain  de vouloir penser en toute liberté
Alors, pourquoi niez-vous ce besoin légitime chez celles et ceux qui ne pensent pas comme vous ?

dan 26 a écrit:

Ptolémée était pour le géocentrisme en partant des données de la bible

Je serais ravie d’en savoir plus !
Avez-vous des références précises sur l’influence de la Bible chez Claude Ptolémée ?

J’aurais pensé qu’il était seulement l’héritier d’Aristote car la Bible ne dit rien de particulièrement géocentrique. L’astronomie biblique est floue... elle évoque plutôt une terre plate et des luminaires qui courent au plafond… Le Livre d'Hénoch est plus explicite...

dan 26 a écrit:

et tu vas rigolé ellel n'etait pas effrayée par la mort( comme moi d'ailleurs)
Je n’ai jamais été effrayée par la mort. Je n’éprouve aucun sentiment négatif vis-à-vis de ma propre mort, je ne suis pas contre l’idée que c’est peut-être mon amie la plus fidèle.
Ni la question de « l’après-mort » ni la question du « salut individuel » n’ont à voir avec ma conversion.
Et comme je n’ai pas d’idée précise sur ce sujet je renvoie cette question à plus tard.

Un mot encore sur « sœur » : je me présente comme votre sœur parce que j’ai deux convictions :
1 ) nous avons le même Père ;
2 ) tous les humains sont sœurs et frères en erreur.

Je me doute que vous ne partagez aucune de ces deux convictions.


Très cordialement
Votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manuel numérique SVT libres et GRATUITS
» le génerateur numérique aléatoire . La psychokinésie des poussins
» Radio numérique
» Service numérique étudiant
» Conseils (avisés?^^) sur un achat de reflex numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: