Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
J-P Mouvaux
Admin
Admin


Nombre de messages : 11129
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Lun 10 Juin 2013 - 23:08

Taliésine a écrit:
Citation :
Quelle est donc l'intention des auteurs de ces deux mythes ?

Décourager l'homme de s'autonomiser et l'inciter à rester dépendant des pseudos représentants "divins".
Ou assouvir la dominance et la hiérarchie afin d'éviter toute insoumission.
Bref, surtout ne pas penser, obéir et laisser les représentants de dieu (ou des dieux), prêtres etc... décider à notre place.
N'était-ce pas plutôt d'attirer l'attention sur les risques que prend l'homme quand il accède à la conscience, qu'il devient "autonome", c'est-à-dire qu'il se donne ses propres lois au lieu de les tenir d'une autorité supérieure ? Et qu'il devient capable de faire des choses qui lui seront néfastes, à lui et/ou à ses semblables. A la différence des autres animaux, l'être humain a la notion de bien et de mal.

Evidemment, attirant ainsi l'attention de ses auditeurs sur ce risque, les auteurs de ces deux mythes faisaient le jeu de ceux qui prétendaient détenir d'une autorité supérieure les règles à respecter pour bien faire et éviter de mal faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 11 Juin 2013 - 8:26

Citation :
N'était-ce pas plutôt d'attirer l'attention sur les risques que prend l'homme quand il accède à la conscience, qu'il devient "autonome", c'est-à-dire qu'il se donne ses propres lois au lieu de les tenir d'une autorité supérieure ?Et qu'il devient capable de faire des choses qui lui seront néfastes, à lui et/ou à ses semblables

Je ne suis pas vraiment d'accord. A l'état de nature l'homme suit ses propres lois, sans morale et sans conscience. Il n'a pas accès à la connaissance et c'est l'instinct qui le guide, peu importe le bien ou le mal, ce qui est bien c'est ce qui profite à sa survie. Et dans cet état de fait, dieu n'existe pas.
La connaissance lui permet de se créer intellectuellement des notions de "bien et de mal" ( et d'inventer dieu, ou des dieux). Ensuite il les applique ou pas, ou quand ça l'arrange : nous avons tous déjà fait du mal avec conscience.

Après il y a deux solutions :
-une autorité supérieure lui dit par l'intermédiaire d'autres hommes auto-proclamés: "Tuer ses pairs c'est mal", et il s'y soumet par la crainte, car sans crainte pas de soumission.
-ou alors il découvre lui-même le concept de bien et de mal et l'adapte à ses propres besoins.

Toutefois ceci est très confus car les notions de bien ou de mal sont réellement abstraites. Tuer c'est mal, mais tuer quelqu'un qui a torturé un enfant, c'est toujours mal? Personne n'est vraiment d'accord.
De même voler c'est mal. Mais si le vol est puni par la loi c'est parce que les premiers voleurs se sont appropriés les terres et voulaient se protéger! Ils ont donc inventé la loi punissant le vol!
Les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches. Dans une société dont l'adage est l'égalité, parce qu'il parait que l'égalité et le partage c'est bien, est-ce donc bien de punir un pauvre qui vole pour manger ou pour égaliser les richesses?
Disons donc que le bien et le mal ont été définis pour permettre la survie maximale du groupe. Mais le côté manichéen des choses me dérange vraiment, je les vois de façon plus complexe : genre le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Citation :
A la différence des autres animaux, l'être humain a la notion de bien et de mal.


Je ne suis pas d'accord non plus. Baleines, dauphins, loups et éléphants ont déjà montré des signes de "morale". Quand un dauphin aide un homme à échapper à un requin, quand un éléphant aide une antilope à s'évader d'un enclos, quand les chimpanzés dressent des codes et punissent ceux qui les transgressent, cela s'appelle comment?

Alors le principe de l'homme comme espèce supérieure, je trouve ça très religieux et contre nature.


Citation :
Evidemment, attirant ainsi l'attention de ses auditeurs sur ce risque, les auteurs de ces deux mythes faisaient le jeu de ceux qui prétendaient détenir d'une autorité supérieure les règles à respecter pour bien faire et éviter de mal faire.

Oui, des scénarios diaboliquement intelligents pour asservir des hommes à une minorité et servir leur intérêt.


Dernière édition par Taliésine le Mar 11 Juin 2013 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 11 Juin 2013 - 9:18

Citation :
Regarde mon avatar Taliésine, c'est LILITH.
Je suis double ;-) faut bien se défendre contre la domination adamique Wink
Bien à toi ..

Hello Calissa! Very Happy

Tu sais, ces histoires d'Adam et Eve pour moi n'ont servi qu'à installer la domination masculine et faire de la femme un sous-produit.
Chez les musulmans la femme doit se couvrir pour ne pas attiser les envies de l'homme (qui n'a qu'à se contrôler). Il n'y a pas si longtemps il en était de même dans notre pays, elles devaient se couvrir les cheveux, parfois le visage. Les femmes libres étaient considérées comme des sorcières, brulées...
Tu n'as qu'à lire "Le code noir de la condition de la femme" pour te rendre compte de ce que la religion a fait de nous.

De Lilith ils en ont fait une prostituée, puis une démone qui dévore les enfants, un personnage horrible... histoire de faire peur à celles qui se révolteraient?

En tout cas, tu es très belle en Lilith! Je te préfère ainsi! Wink


Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11129
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 11 Juin 2013 - 11:03

Taliésine a écrit:
Citation :
N'était-ce pas plutôt d'attirer l'attention sur les risques que prend l'homme quand il accède à la conscience, qu'il devient "autonome", c'est-à-dire qu'il se donne ses propres lois au lieu de les tenir d'une autorité supérieure ?Et qu'il devient capable de faire des choses qui lui seront néfastes, à lui et/ou à ses semblables

Je ne suis pas vraiment d'accord. A l'état de nature l'homme suit ses propres lois, sans morale et sans conscience. Il n'a pas accès à la connaissance et c'est l'instinct qui le guide, peu importe le bien ou le mal, ce qui est bien c'est ce qui profite à sa survie. Et dans cet état de fait, dieu n'existe pas.
Ce que tu décris là, c'est la condition des "préhominiens", "primates supérieurs", d'où sont issus les premiers humains : Homo habilis, il y a environ trois millions d'années. Homo sapiens, il y a environ 200 000 ans.

Citation :
La connaissance lui permet de se créer intellectuellement des notions de "bien et de mal" ( et d'inventer dieu, ou des dieux). Ensuite il les applique ou pas, ou quand ça l'arrange : nous avons tous déjà fait du mal avec conscience.

Après il y a deux solutions :
-une autorité supérieure lui dit par l'intermédiaire d'autres hommes auto-proclamés: "Tuer ses pairs c'est mal", et il s'y soumet par la crainte, car sans crainte pas de soumission.
-ou alors il découvre lui-même le concept de bien et de mal et l'adapte à ses propres besoins.
La deuxième solution est un progrès dans la civilisation, quand les hommes n'ont plus besoin d'une "autorité supérieure", pour faire le bien et éviter de faire le mal.

Citation :
Disons donc que le bien et le mal ont été définis pour permettre la survie maximale du groupe. Mais le côté manichéen des choses me dérange vraiment, je les vois de façon plus complexe : genre le malheur des uns fait le bonheur des autres.
Cette définition me parait juste.
Et c'est vrai que les choses ne sont pas simples.

Citation :
A la différence des autres animaux, l'être humain a la notion de bien et de mal.

Citation :

Je ne suis pas d'accord non plus. Baleines, dauphins, loups et éléphants ont déjà montré des signes de "morale". Quand un dauphin aide un homme à échapper à un requin, quand un éléphant aide une antilope à s'évader d'un enclos, quand les chimpanzés dressent des codes et punissent ceux qui les transgressent, cela s'appelle comment?
C'est vrai qu'il y a des germes "d'humanité" chez nos cousins "animaux" ; les étapes de l'évolution sont des seuils qualitatifs, sans forcément une rupture radicale.

Citation :
Alors le principe de l'homme comme espèce supérieure, je trouve ça très religieux et contre nature.
Il est de fait qu'il a réussi à s'imposer aux autres espèces animales ; c'est en cela qu'on pourrait parler de "supériorité", sans que cela implique un jugement de valeur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 11 Juin 2013 - 15:46

Citation :
Ce que tu décris là, c'est la condition des "préhominiens", "primates supérieurs", d'où sont issus les premiers humains : Homo habilis, il y a environ trois millions d'années. Homo sapiens, il y a environ 200 000 ans.

Pas seulement!
Dans le cas des enfants sauvages, la notion de bien et de mal est instinctive. Ce qui est considéré comme bien est l'assouvissement des besoins primaires.
La culture n'est pas innée mais acquise.
Quelque part c'est un peu le crépuscule des idoles... dans ce bouquin Nietzsche définit la morale comme contre-nature.
Je suis assez d'accord avec la vision qu'il en a, et je suppose que si ça t'intéresse tu iras jeter un oeil sur wiki, mais je ne doute pas que tu maitrises déjà, et sans doute mieux que moi, le sujet..

Et justement, dans cette vision là des choses l'homme n'apparait plus comme un être évolué mais sous-évolué qui a substitué culture à nature, et qui détruit sa propre terre nourricière comme une néoplasie, prétendant dans sa folie qu'il s'agit là d'évolution ou de supériorité.
Dans ce sens, on pourrait voir l'homme comme un animal malade ou une cellule cancéreuse...

La connaissance nous entraine donc sur la morale, le bien et le mal. Pourtant, à mon avis, ce n'est qu'une dérive de la culture religieuse qui en a fait son point central de réflexion, et qui nous contamine depuis des siècles et des siècles.
Mais le sujet est compliqué. Il se pose sous cette forme :
"Dans quelles conditions l'homme s'est-il inventé à son usage ces deux jugements de valeur : bien et mal ; et quelle valeur ont-ils par eux-mêmes?
Ont-ils jusqu'à présent entravé ou favorisé le développement de l'humanité?
Sont-ils un symptôme de détresse, d'appauvrissement vital, de dégénérescence?
Ou bien trahissent-ils, au contraire la plénitude, la force, la volonté de la vie, son courage, sa confiance, son avenir?"





Bref, tout ceci n'est pas très glamour...
Alors pour la digestion et parce qu'un peu de douceur ne fait pas de mal voici la vision poétique de JP Rosnay qui chante :
(...) Tenir son rang dans le rang de ceux qui sont décidés
à tenir l'homme en position estimable
Ne pas se laisser séduire par la facilité
sous le prétexte que les pires
se haussent commodément au plus haut niveau
et que les meilleurs ont peine à tenir la route
Etre digne du privilège d'être
sous la forme la plus réussie: l'homme.
Ou mieux encore, la femme.


Wink


Citation :
Il est de fait qu'il a réussi à s'imposer aux autres espèces animales ; c'est en cela qu'on pourrait parler de "supériorité", sans que cela implique un jugement de valeur.

En chipotant... s'imposer aux autres n'est pas leur être supérieur. D'ailleurs la plupart du temps ce sont les plus barbares, et donc les moins évolués, qui prennent le dessus.
L'homme a dominé la nature et les animaux. Cependant la nature s'étouffe et les animaux disparaissent. Alors que deviendra l'homme?


Bien entendu, ce que j'écris n'est que mon opinion et n'engage que moi!
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11129
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mer 12 Juin 2013 - 10:26

[quote="Taliésine"]
Citation :

La culture n'est pas innée mais acquise.
Very Happy
Evidemment.
Citation :
Dans le cas des enfants sauvages, la notion de bien et de mal est instinctive. Ce qui est considéré comme bien est l'assouvissement des besoins primaires.
Les enfants sauvages sont-ils des « animaux » ou des êtres humains ?
Citation :
Nietzsche définit la morale comme contre-nature.
dans cette vision là des choses l'homme n'apparait plus comme un être évolué mais sous-évolué qui a substitué culture à nature, et qui détruit sa propre terre nourricière comme une néoplasie, prétendant dans sa folie qu'il s'agit là d'évolution ou de supériorité.
Au cours de l’évolution des espèces vivantes l’apparition de l’homme est caractérisée par l’apparition d’une culture. Cette culture a donné à l’homme une capacité formidable de dominer la nature ; la façon dont l’humanité a mis en œuvre cette capacité apparaît aujourd’hui comme un danger pour la survie de l’espèce humaine et même de la planète.
Citation :
Dans ce sens, on pourrait voir l'homme comme un animal malade ou une cellule cancéreuse...
Comparaison intéressante. Le développement de ce « cancer » pourrait ouvrir la voie à une nouvelle étape de l’évolution ?
Citation :
la nature s'étouffe et les animaux disparaissent. Alors que deviendra l'homme?
Dans la foulée de l’évolution, il donnera sans doute naissance à une nouvelle espèce vivante, encore plus « évoluée ».
Citation :
s'imposer aux autres n'est pas leur être supérieur
La notion de « supériorité » est relative : les oiseaux sont supérieurs aux hommes en capacité de voler de leur propres ailes ; les taupes et les vers de terre sont supérieurs aux hommes en capacité de vivre sous terre ……
Citation :
La connaissance nous entraine donc sur la morale, le bien et le mal. Pourtant, à mon avis, ce n'est qu'une dérive de la culture religieuse qui en a fait son point central de réflexion, et qui nous contamine depuis des siècles et des siècles.
Mais le sujet est compliqué. Il se pose sous cette forme :
"Dans quelles conditions l'homme s'est-il inventé à son usage ces deux jugements de valeur : bien et mal ; et quelle valeur ont-ils par eux-mêmes?
Ont-ils jusqu'à présent entravé ou favorisé le développement de l'humanité?
Sont-ils un symptôme de détresse, d'appauvrissement vital, de dégénérescence?
Ou bien trahissent-ils, au contraire la plénitude, la force, la volonté de la vie, son courage, sa confiance, son avenir?"
Bonne question ; je vais y réfléchir.
Citation :
Alors pour la digestion et parce qu'un peu de douceur ne fait pas de mal voici la vision poétique de JP Rosnay qui chante :
(...) Tenir son rang dans le rang de ceux qui sont décidés
à tenir l'homme en position estimable
Ne pas se laisser séduire par la facilité
sous le prétexte que les pires
se haussent commodément au plus haut niveau
et que les meilleurs ont peine à tenir la route
Etre digne du privilège d'être
sous la forme la plus réussie: l'homme.
Ou mieux encore, la femme.
Très beau texte
Citation :

Bien entendu, ce que j'écris n'est que mon opinion et n'engage que moi!
Bien entendu.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 13 Juin 2013 - 9:48

JP Mouvaux a écrit:
Les enfants sauvages sont-ils des « animaux » ou des êtres humains ?
Je ne sais pas.. est-ce ce que nous serions sans la connaissance? ou est-ce ce que nous sommes à l'état de nature?
http://www.mystere-tv.com/les-enfants-sauvages-v1005.html 


Citation :
Comparaison intéressante. Le développement de ce « cancer » pourrait ouvrir la voie à une nouvelle étape de l’évolution ?
Tout à fait, en espérant que le nouvel homme (le cortexien?) sache retenir les leçons du passé.
Nous ne sommes donc qu'une étape entre l'animal et ce nouvel homme... tu es très Nietzschéen au fond! Wink
Citation :
La notion de « supériorité » est relative : les oiseaux sont supérieurs aux hommes en capacité de voler de leur propres ailes ; les taupes et les vers de terre sont supérieurs aux hommes en capacité de vivre sous terre ……
Cela ne s'appelle t-il pas tout simplement la "différence"? Pourquoi introduire cette notion de supériorité et d'infériorité issue de notre culture de compétitivité? 

Bonne journée JP!
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 13 Juin 2013 - 10:00

J-P Mouvaux a écrit:
Personne a écrit:

(...) Divulguer "le savoir" aux hommes, diminuerait la puissance divine et l'autorité ...



Le mythe de Prométhée, comme celui d'Adam et Eve, expriment l'idée que les dieux seraient jaloux de leur pouvoir, et se puniraient les hommes de leur avoir usurpé leurs prérogatives. C'est là l'idée que les auteurs de ces mythes cherchent à imposer à ceux qui les écoutent. Quelle est donc l'intention des auteurs de ces deux mythes ?


 Je ne pense pas qu'il s'agisse de jalousie car dans les mythes, les dieux restent puissants.
Le mythe d'Adam et Eve ne me semble pas comparable à celui de Prométhée...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11129
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 13 Juin 2013 - 10:53

Taliésine a écrit:
JP Mouvaux a écrit:
Les enfants sauvages sont-ils des « animaux » ou des êtres humains ?

Je ne sais pas.. est-ce ce que nous serions sans la connaissance? ou est-ce ce que nous sommes à l'état de nature?
http://www.mystere-tv.com/les-enfants-sauvages-v1005.html 
Ce qui a permis le développement de l'espèce humaine, c'est le langage articulé, qui offre des possibilités inouïes de communication, et donc d'organisation sociale.
Les "animaux" n'ont pas le langage articulé ; les enfants sauvages en ont l'organe mais n'ont pas eu l'occasion de l'utiliser.
Qu'est-ce que tu appelles "l'état de nature" ?

Citation :
La notion de « supériorité » est relative : les oiseaux sont supérieurs aux hommes en capacité de voler de leur propres ailes ; les taupes et les vers de terre sont supérieurs aux hommes en capacité de vivre sous terre ……
Citation :
Cela ne s'appelle t-il pas tout simplement la "différence"? Pourquoi introduire cette notion de supériorité et d'infériorité issue de notre culture de compétitivité?
C'est simplement la capacité de faire ce que d'autres ne peuvent pas faire. Cela n'implique aucune connotation de "valeur".
Bonne journée à toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11129
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 13 Juin 2013 - 10:59

Personne a écrit:

Le mythe d'Adam et Eve ne me semble pas comparable à celui de Prométhée...
Dans un cas comme dans l'autre il s'agit d'un homme (dans le cas de Prométhée), d'un couple, (dans le cas d'Adam et Eve) qui s'emparent de prérogatives divines : le feu du ciel dans le cas de Prométhée ; le pouvoir de décider de ce qui est bien ou la dans le cas d'Adam et Eve.
Dans les deux cas cette infraction est punie : le vautour qui ronge le foie de Prométhée, l'exil hors de l'Eden pour Adam et Eve.

Par delà les différences, un même message : il est dangereux de s'affranchir de l'autorité supérieure, qui, dans ces deux mythes, est divine, mais qui peut être simplement ecclésiastique ou politique.
Revenir en haut Aller en bas
lauraaa9
Curieux
Curieux


Féminin Nombre de messages : 9
Age : 27
Localisation : paris
Date d'inscription : 27/10/2013

MessageSujet: Pourquoi dire que satan s'est fait passé pour quelqu'un d'autre?   Mar 12 Nov 2013 - 17:28

Le satan que l'on connait à peau rouge n'existe pas.
Ouvrez les yeux sur le lavage de cerveaux que l'on vous fait subir !!

Il existe bel et bien un vrai satan et il a pour nom Anu-Jehovah et toutes ses formes-pensées qui sont jesus-allah-boudha.
La religion n'est qu'un mensonge pour vous éloigner de votre véritable Père créateur Enki-Satya autrement dit Promethée.
Quand vous ouvrirez les yeux, il sera trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 12 Nov 2013 - 17:35

Qu'est-ce que Bouddha a à voir avec Jéhovah-Allah ?
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9994
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 12 Nov 2013 - 17:45

Alors quelles sont-elles les exigeances morales de notre Père Enki-Satya afin que nous nous y conformions dès que possible?
Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1128
Age : 28
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Ven 29 Nov 2013 - 20:53

lauraaa9 a écrit:
Le satan que l'on connait à peau rouge n'existe pas.
Ouvrez les yeux sur le lavage de cerveaux que l'on vous fait subir !!

Il existe bel et bien un vrai satan et il a pour nom Anu-Jehovah et toutes ses formes-pensées qui sont jesus-allah-boudha.
La religion n'est qu'un mensonge pour vous éloigner de votre véritable Père créateur Enki-Satya autrement dit Promethée.
Quand vous ouvrirez les yeux, il sera trop tard.
Ouvre d'abord les tiens.
Revenir en haut Aller en bas
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 33
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mer 4 Déc 2013 - 11:39

J-P Mouvaux a écrit:
Personne a écrit:

Le mythe d'Adam et Eve ne me semble pas comparable à celui de Prométhée...
Dans un cas comme dans l'autre il s'agit d'un homme (dans le cas de Prométhée), d'un couple, (dans le cas d'Adam et Eve) qui s'emparent de prérogatives divines : le feu du ciel dans le cas de Prométhée ; le pouvoir de décider de ce qui est bien ou la dans le cas d'Adam et Eve.
Dans les deux cas cette infraction est punie : le vautour qui ronge le foie de Prométhée, l'exil hors de l'Eden pour Adam et Eve.

Par delà les différences, un même message : il est dangereux de s'affranchir de l'autorité supérieure, qui, dans ces deux mythes, est divine, mais qui peut être simplement ecclésiastique ou politique.
Intéressant, mais doit-on rappeler qu'Eve et Adam (il+elle)... savent ce qu'est le bien et le mal. Est-ce donc un pouvoir, ou bien une connaissance. Ou même encore la connaissance du pouvoir, et le pouvoir de la connaissance. Qui donc peut du haut de son titre s'approprier les rennes de ce pouvoir ?
Un pouvoir qui à été acquis... de quelle manière ?
De la même manière que nos deux tourtereaux ?
Je parle de cette autorité supérieure, qui, sans dessous, n'a rien d'au dessus...
Mais, JP, il ne serait pas raisonnable, malgré une autorité qui se revendique supérieure, de s'affranchir de l'autorité qui est supérieure à toutes les autres.

J-P Mouvaux a écrit:
Taliésine a écrit:

Un vieux sage complètement fou m'a dit un jour :

"Le savoir rend fou, mais l'ignorance rend con."

Vaut mieux être fou que con.


Citation :
Sérieusement, vous y croyez vraiment à Adam et Eve????
Tout comme à Prométhée.

C'est la même histoire : l'être humain qui s'empare d'une prérogative divine.
Je ne suis pas d'accord avec vous sur la fin de votre phrase. Rien ne nous permet d'affirmer avec exactitude que nos prétendants avaient bien été prévenus avant leur acte, hormis une bible, c'est a dire, vous le savez sûrement mieux que moi, un recueil d'histoireS. cqfd
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9994
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mer 4 Déc 2013 - 15:22

Adam et Eve étaient surtout très inexpérimentés et n'étaient peut-être même pas conscients de l'extrême l'importance qu'il y avait à suivre les recommandations du Créateur plutôt que celles d'un conseiller qui manquait de colonne vertébrale.

Dieu savait très bien ce qui allait se passer et c'est de cette façon en gros (je crois plutôt en l'évolutionnisme mais un n'empêche pas l'autre) qu'il a choisi de façonner ses créatures.

Pour être heureux apparemment il faut d'abord avoir souffert le malheur pour mieux apprécier le bonheur.

Pour mieux apprécier l'Ordre Divin il nous aura fallu d'abord subir le désordre et ses conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 33
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mer 4 Déc 2013 - 19:09

Le moins que l'on puisse dire, c'est que euh, Eve et Adam(IL est EL) n'avaient aucune crainte de cette fameuse créature.
Si Dieu savait réellement ce qui allait se passer, pourquoi feindre la déité et user de subterfuges pour atteindre ces objectifs ?
N'était-il pas métamorphe ?

Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9994
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mer 4 Déc 2013 - 21:28

Il s'agissait probablement d'un dieu intermédiaire de toute façon mais selon le récit nos 2 tourtereaux ont quand même ressenti une certaine crainte de Dieu après avoir commis leur ''mauvais coup''.

Aussi nous ne sommes pas obligés de tout prendre au pied de la lettre non plus mais je crois bien qu'On a Veillé à ce qu'il y soit resté un bon fond de vérité dans ce récit malgré toutes les modifications qu'il a dû subir par rapport à ce qui fut dit au départ.

Ensuite je ne vois pas en quoi il aurait feint la déité car divin il l'était possiblement à un certain niveau par rapport à nous et la méthode n'était probablement pas si mauvaise car de cette façon à travers cette liberté qui nous est laissée l'homme devient moins robotisé et a la chance d'explorer les conséquences de ses gestes quels qu'ils soient et il aura le mérite de tendre vers le bien ou de savoir tendre l'oreille vers Celui ou ceux qui sauront au mieux le conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 45
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 5 Déc 2013 - 12:53

imed a écrit:
Le moins que l'on puisse dire, c'est que euh, Eve et Adam(IL est EL) n'avaient aucune crainte de cette fameuse créature.
Si Dieu savait réellement ce qui allait se passer, pourquoi feindre la déité et user de subterfuges pour atteindre ces objectifs ?
N'était-il pas métamorphe ?

Je pense qu'il est impossible de comprendre l'histoire de la genese si on ne comprend pas le problème relatif a l'antinomie entre "bonheur" et "liberte".
Ce qu'on comprend de l'histoire d'Adam et Eve, c'est que Dieu les a mis dans un environnement donne ou le bonheur est garanti, mais avec un certain degre de liberte fini, du fait qu'il y avait une action qui leur a ete interdite, a savoir "manger d'un certain arbre".
Si Dieu laisse le libre arbitre a Adam et Eve par la suite, et ne met pas cette arbre a un endroit inatteignable par eux, c'est pour une raison bien precise. Cette raison est la suivante :
Il fallait repondre a la question : "que veut le plus l'Humain ? Le bonheur ou la liberte". Adam et Eve ont repondu pour nous tous en mangeant de l'arbre.
Et l'histoire de l'humain depuis ne fait que confirmer ce choix et la volonte manifestee par Adam et Eve. L'humain recherche le pouvoir, la liberte, la domination plus que tout autre chose. C'est un eternel insatisfait, quelque soit les biens en sa possession, a cause du fait qu'il ne se sent jamais librer a 100% et qes choses qu'il voudrait faire et qu'il n'arrive pas a faire. C'est la logique humaine et on n'y peut rien et cette aventure humaine de recherche continuelle de la liberte n'est pas prete de s'arreter. J'en arrive presque a me dire que l'histoire de la genese est toujours en cours.
Revenir en haut Aller en bas
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 33
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 5 Déc 2013 - 13:18

Si les écritures sont ainsi écrites, il faudrait se résigner à les accepter ainsi ? :(
Lorsqu'on a consacré une partie de sa vie à étudier les écritures, est-ce vraiment raisonnable de se fixer une limite, et même si on à encore les ressources nécessaires, de clore un chapitre de notre vie, et de ne plus du tout s'en souvenir ? Je n'ai jamais su quoi faire de ma vie, alors j'ai étudié les écritures comme personne.
Ta réponse chribou, secoue ma conscience.
"Il s'agissait probablement..." ... je n'ai jamais réussi à me contenter d'un tel raisonnement. Mais j'ai comme l'impression que je dois m'en contenter.
Si nous êtions dans ce jardin d'Eden, en 2013 ici sur ce forum... imagine... comment tu saurait si ce que tu va écrire plaira à dieu ou bien l'inverse ? Comment transposerai tu l'histoire d'Adam et Eve à notre époque ?
Si par exemple, toi moi ou un autre ici sur ce forum êtions Adam, Eve pour ne citer qu'eux.
Et j'aimerais également que tu me dise tout ce que tu ressent lorsque tu te plonge dans la lecture d'un livre; le plus incroyable des livres, celui qui pourrait te plonger au coeur même de l'histoire jusqu'à avoir l'impression qu'elle à été écrite pour toi, un peu comme l'histoire sans fin...
Rappelle moi également ce qu'a de si particulier ce livre pour qu'on en parle encore aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 33
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 5 Déc 2013 - 13:28

sfi a écrit:
Je pense qu'il est impossible de comprendre l'histoire de la genese si on ne comprend pas le problème relatif a l'antinomie entre "bonheur" et "liberte".
Ce qu'on comprend de l'histoire d'Adam et Eve, c'est que Dieu les a mis dans un environnement donne ou le bonheur est garanti, mais avec un certain degre de liberte fini, du fait qu'il y avait une action qui leur a ete interdite, a savoir "manger d'un certain arbre".
Si Dieu laisse le libre arbitre a Adam et Eve par la suite, et ne met pas cette arbre a un endroit inatteignable par eux, c'est pour une raison bien precise. Cette raison est la suivante :
Il fallait repondre a la question : "que veut le plus l'Humain ? Le bonheur ou la liberte". Adam et Eve ont repondu pour nous tous en mangeant de l'arbre.
Et l'histoire de l'humain depuis ne fait que confirmer ce choix et la volonte manifestee par Adam et Eve. L'humain recherche le pouvoir, la liberte, la domination plus que tout autre chose. C'est un eternel insatisfait, quelque soit les biens en sa possession, a cause du fait qu'il ne se sent jamais librer a 100% et qes choses qu'il voudrait faire et qu'il n'arrive pas a faire. C'est la logique humaine et on n'y peut rien et cette aventure humaine de recherche continuelle de la liberte n'est pas prete de s'arreter. J'en arrive presque a me dire que l'histoire de la genese est toujours en cours.
Ai-je le droit de comprendre l'histoire d'Adam et Eve mais en ayant compréhension qui soit différente de la tienne sfi ? Est-ce qu'on doit penser comme tout le monde, le pêché est-il de ne pas se conformer à ce que l'on devrait croire ou bien comprendre ?
L'arbre... mais quel arbre ??? :(
L'humain est ainsi, ne dit-on pas ... l'homme ? Je pense que c'est pour cela que Dieu à crée la Femme :)
La vie n'est qu'un éternel recommencement... je ne sait plus de qui est cette citation.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 45
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Jeu 5 Déc 2013 - 14:10

Imed,
Tu peux penser ce que tu veux. Pour le reste je t'avoue ne pas avoir compris grand chose a ta reponse.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Antiphon
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 89
Age : 48
Localisation : Sur l'herbe
Date d'inscription : 04/05/2014

MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   Mar 6 Mai 2014 - 10:06

Camélia a écrit:
Ce mythe me rappelle l'histoire de Satan et confirme bien ce que je pense des croyances des anciennes civilisations pré-christiques  sur le fait que Satan a su à chaque fois se faire passer pour celui qu'il n'est pas, de se parer des plus beaux attributs (travail de subversion dans l'optique de toujours tromper). Quelle que soit l'époque, la culture, la région il a agit, systématiquement, de la même manière en se faisant passer pour un bienfaiteur de l'humanité, un ami des Hommes.
Pour résumer, Prométhée est bel et bien le Satan grec : la mythologie grecque raconte que Prométhée (le clairvoyant, celui qui réfléchit avant d'agir : un pur calculateur) :
- Il serait le créateur de la gente masculine à partir d'eau et de terre contre la volonté de Zeus, l'espèce humaine maintenue par ce dernier dans la misère de son ignorance encore moins bien lotis que les animaux,
- Il les aurait sauvé du déluge provoqué par Poséidon mais commandité par l'Affreux et Tyran Zeus,
- Il aurait surtout dérobé le feu pour le remettre généreusement (un pur geste de charité, mon bon et généreux Titan) aux hommes et ainsi les sortir de leur état primitif; ce Feu offert par amour et par pitié fut un de ces grands progrès dont l'humanité a pu bénéficié pour évoluer, (un peu comme la découverte de la roue) grâce au Feu l'humanité a pu se réchauffer, cuire sa nourriture et surtout s'éclairer, voilà tout : Prométhée a éclairé l'humanité (Comme Lucifer)
- Il aurait apprit  aux hommes  à se réserver la meilleure part des animaux qui devait être sacrifiés aux Dieux. Zeus l'aurait puni en l'attachant au Caucase, où un aigle venait chaque nuit lui dévorer la foie. Délivré par Héraclès, Prométhée aurait finalement rejoint l'Olympe.
Deux personnages sont associés à Prométhée : son frère Épiméthée (le maladroit, celui qui agit avant de réfléchir, une véritable bourrique) et Pandore (celle qui a tous les dons, créée également à partir d'eau et d'argile cette fois-ci par Zeus lui-même pour punir l'humanité). Je ne vais pas revenir ici sur leur histoire que devez déjà connaître et qui alourdirait le texte. Ce qui est sûr et ça sera ma conclusion dans ce mythe grec, on peut remplacer :
Zeus par Dieu Tout-Puissant,
Épiméthée par Adam,
Pandore par Ève et
Prométhée par Satan qui n'était pas un Titan mais un Djinn, un être créé d'un Feu sans Fumée mais que la Grèce Helléniste a transformé en bienfaiteur de l'humanité injustement supplicié pour avoir été bon avec les Hommes. Par contre Zeus -Dieu Tout-Puissant- ils en ont fait un être abject, injuste, cruel, partial et jaloux... Un coup du malin?  

C'est sacrément tiré par les cheveux, mais dans le fond, pourquoi pas ?   
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mythe de Prométhée: Un coup de Satan ?
» Le mythe de Prométhée et d'Epiméthée (Platon)
» Le mythe de l'Atlantide
» Le mythe de la chute de Lucifer et de Prométhée
» Le mythe du jardin d'Eden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Mythes et légendes :: Mythes Grecs- Mythes Mésopotamiens-
Sauter vers: