Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Imaginer une morale athée...

Aller en bas 
AuteurMessage
humanisto
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 37
Localisation : Brest
Date d'inscription : 18/08/2013

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyDim 18 Aoû 2013 - 20:28

Le rôle premier des religions et des structures religieuses est de vénérer des êtres surnaturels. Mais elles ne se sont jamais cantonnées à ce seul rôle. Elles ont toujours estimé être dépositaire d’une morale, c’est-à-dire ce qui déclare tel comportement humain acceptable et interdit. Aujourd’hui encore, et d’autant plus que la laïcité les a souvent privées de la sphère publique, elles se voient comme pouvant dire ce qui est moralement autorisé ou non.
Or c’est un présupposé assez incroyable que de penser que l’une, la religion, est irrémédiablement liée à l’autre, la morale, que l’une est la seule dépositaire de l’autre. L’athéisme est souvent accusé de manquer de cet aspect éthique que les religions auraient. En effet, l’absence de croyance en des êtres surnaturels n’a aucun impact sur les conceptions morales, à  savoir le jugement des comportements à adopter entre êtres humains. Pourtant, si on peut vivre sans être surnaturel, il est difficile pour des êtres humains, animaux communautaires, de vivre sans code acceptant ou interdisant des comportements pouvant avoir un impact sur les autres.

Pour que l’athéisme puisse être vu avec bienveillance et ne soit pas continuellement accusé de mener à une société amoral, voire immoral, il est nécessaire de proposer une morale athée. Cette morale n’est pas athée dans le sens où elle serait incluse dans l’athéisme, ni même en ce qu’elle serait la conséquence naturelle de l’athéisme. Elle est athée au seul sens qu’elle ne se fonde sur aucune divinité, sur aucun lien avec une religion.
Deux conceptions de la morale sont possibles. La première estime que la morale n’est que le fruit de la société. Par conséquent, il y a autant de morales que de sociétés. Les valeurs morales sont dans ce cas créées directement par l’être humain, même si ce n’est pas fait de façon volontaire et directe.
La seconde conception voit dans la morale un élément intrinsèque à l’être humain. Qu’il y ait des différences selon chaque société n’induit pas qu’il n’y ait pas un noyau commun à l’ensemble de l’humanité. Bien entendu, les religions vont fonder cette morale sur un être surnaturel. Mais l’absence de divinité ne signifie pas qu’il n’y ait pas des universaux dans l’humanité. De même que chaque langue est différente d’une communauté à l’autre, il existe des universaux de langage. Ces derniers sont la conséquence de l’unité de l’espèce humaine. Tous les êtres humains appartiennent à la même espèce, ils ont donc les mêmes capacités et limites biologiques. C’est cette réalité biologique qui nous oblige à voir le monde et le rapport aux autres de façon semblable.

Une telle morale devrait correspondre idéalement au plus petit dénominateur commun à l’ensemble des valeurs morales humaines. Selon moi, pour qu’une telle morale puisse être adoptée, elle doit pouvoir se formuler par quelques phrases simples. Pour ce faire, je me suis inspiré des trois lois de la robotique inventés par Isaac Asimov parce qu’elles ont le mérite de définir simplement les comportements que les robots devraient adopter. Aussi, pour reprendre le mot même d’Isaac Asimov, l’humanique, c’est-à-dire les valeurs morales humaines les plus essentielles, peut être développée selon trois lois :
Première loi de l’humanique
Je ne peux pas faire de mal à un être humain ou, par mon inaction, permettre qu’un être humain soit blessé

Deuxième loi de l’humanique
Je ne peux pas placer mon propre bonheur avant celui d’un autre être humain

Troisième loi de l’humanique
Je dois assurer ma survie sauf si cette survie va à l’encontre de la première ou de la deuxième loi

La première loi pose le principe. La deuxième loi complète ce principe en le détaillant. Et la troisième loi indique la limite de ce principe, à savoir aucune.

Je ne prétends pas que ces trois lois soient parfaites. Je pense qu’elles ne sont qu’un bon début. Nous sommes des êtres humains, animaux grégaires, et nous avons besoin d’accepter et d’interdire des comportements pour que nous puissions tous vivre dans de bonnes conditions. Ces trois lois de l’humanique indiquent ce qui peut être accepté ou non. Elles ne se réfèrent pas à des notions floues de bien et de mal : elles ne regardent que le bonheur et le malheur de chaque être humain. Elles ne présentent pas d’exception ou d’atténuation : tout ce qui produit du bonheur doit être accepté, tout ce qui produit du malheur doit être interdit. Elles sont une solution envisageable à une vie sociale agréable, un nouvel humanisme où religiosité et spiritualité ne prennent aucune place.
Revenir en haut Aller en bas
CompteXXXX fermé
Désinscrit à sa demande
CompteXXXX fermé

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 41
Localisation : MTL
Date d'inscription : 17/08/2013

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 19 Aoû 2013 - 2:48

Ok, mais qu'en est il de la moralité des individus?
La religion est supposée elevé la moralité de chacun de nous. Qu'est ce qui prenderait la place de la religion dans ce cas? Les croyances et les convictions sont les gardiens de cette morale par l'intermediaire de la conscience. Sans eux, cette derniere n'aurait pas tant de poids.

Un athée "convaincu" que la "bonne morale" n'est pas seulement "chrétienne" fera certainement preuve d'une tres grande moralité.
Revenir en haut Aller en bas
humanisto
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 37
Localisation : Brest
Date d'inscription : 18/08/2013

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 19 Aoû 2013 - 8:32

La moralité des individus peut tout à fait être le fruit d'une simple réflexion. J'ai tout à gagner de respecter cette morale, car la réciprocité me permettra de vivre dans des conditions agréables. Je n'ai pas besoin d'une religion et encore moins de la crainte en un dieu pour me forcer à cela. D'ailleurs, la plus part des êtres humains satisfait à cette morale de façon naturelle, parce qu'il est inscrit au plus profond de nous que favoriser le malheur d'autrui n'est pas une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
Gab aux citrons

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 46
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 19 Aoû 2013 - 10:11

Une moralité sans Dieux repose sur le contrat social d'un vivre ensemble malgrè les différences.
Revenir en haut Aller en bas
humanisto
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 37
Localisation : Brest
Date d'inscription : 18/08/2013

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 19 Aoû 2013 - 10:12

Ou alors les religions se sont fondées, comme aujourd'hui l'athéisme, sur une morale qui s'impose d'elle-même à l'être humain. Ce n'est pas un hasard si dans toutes les religions et les philosophies, faire souffrir autrui est, a priori, toujours jugée négativement.
Revenir en haut Aller en bas
humanisto
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 37
Localisation : Brest
Date d'inscription : 18/08/2013

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 19 Aoû 2013 - 10:15

Et ce contrat social nécessite de dire si un comportement est acceptable ou pas. D'où l'intérêt de cette morale athée. Ne serait-il pas une bonne chose que les gens (athées ou non, d'ailleurs) adhère à cette morale ?
Revenir en haut Aller en bas
CompteXXXX fermé
Désinscrit à sa demande
CompteXXXX fermé

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 41
Localisation : MTL
Date d'inscription : 17/08/2013

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 19 Aoû 2013 - 13:43

Une morale inscrite au fond de chacun de nous? Depuis quand? A quel moment?

Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
sfi

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 46
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyJeu 29 Aoû 2013 - 15:12

La morale est le critère principal de beauté chez l'âme.

Or le diction : "les goûts et les couleurs" ne se discutent pas est valable aussi pour les âmes. Donc, à chacun sa morale. Un individu en arrive généralement à définir la morale qui tend à rendre sa propre âme belle à ses yeux. Donc une morale qui va lui permettre de s'auto-juger comme quelqu'un de bien.

Finalement, tout tourne autour de ce concept de beauté qui est difficile à cerner, je l'avoue.



Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 34303
Age : 59
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyJeu 29 Aoû 2013 - 15:31

Le fondement de la moralité est l’empathie qui nous permet de voir en autrui un autre soi-même.

Quand faire souffrir autrui sera se faire souffrir à soi-même, nous hésiterons longtemps avant de faire le mal, car qui se ferait délibérément du mal.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
sfi

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 46
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyJeu 29 Aoû 2013 - 15:52

florence_yvonne a écrit:
Le fondement de la moralité est l’empathie qui nous permet de voir en autrui un autre soi-même.

Quand faire souffrir autrui sera se faire souffrir à soi-même, nous hésiterons longtemps avant de faire le mal, car qui se ferait délibérément du mal.
Florence, je suis content de te revoir sur ce forum. Je suis sûr qu'on en bénéficiera tous. Je garde en mémoire que les sujets que tu postait étaient vraiment trés intéressants et riches.

Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis. Je pense qu'effectivement, il y a un phénomène de projection qui fait qu'on définit la morale par rapport à ce qui nous fait mal à nous. Et il est là le babeless, car la plupart des gens n'arrivent pas à se rendre compte que ce qui nous fait mal à nous n'est pas forcément ce qui fait du mal aux autres. Par exemple, quelqu'un qui un un bon physique peut omettre parfois de penser que traiter quelqu'un d'Obèse peut le faire souffrir, puisque lui même ne connapit pas le complexe et la souffrance qu'on peut vivre quand on est obèse.

C'est ce qui fait qu'il arrive parfois qu'on fait du mal aux autres sans s'en rendre compte. Seul la maturité, et surout l'ouverture à autrui, permet de dépasser sa propre appréhensiondu bien et du mal et donc de la morale, et se mettre un peu plus dans la peau des autres.
Revenir en haut Aller en bas
manou
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4084
Age : 39
Localisation : suisse
Date d'inscription : 24/06/2012

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyJeu 29 Aoû 2013 - 17:23

moi religieuse, je pense que le voile fait partie de la morale.
que dit l'athé sur le voile?


Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
Cré20diou

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 63
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 21 Oct 2013 - 1:34

humanisto a écrit:
Le rôle premier des religions et des structures religieuses est de vénérer des êtres surnaturels. Mais elles ne se sont jamais cantonnées à ce seul rôle. Elles ont toujours estimé être dépositaire d’une morale, c’est-à-dire ce qui déclare tel comportement humain acceptable et interdit. Aujourd’hui encore, et d’autant plus que la laïcité les a souvent privées de la sphère publique, elles se voient comme pouvant dire ce qui est moralement autorisé ou non.
Or c’est un présupposé assez incroyable que de penser que l’une, la religion, est irrémédiablement liée à l’autre, la morale, que l’une est la seule dépositaire de l’autre. L’athéisme est souvent accusé de manquer de cet aspect éthique que les religions auraient. En effet, l’absence de croyance en des êtres surnaturels n’a aucun impact sur les conceptions morales, à  savoir le jugement des comportements à adopter entre êtres humains. Pourtant, si on peut vivre sans être surnaturel, il est difficile pour des êtres humains, animaux communautaires, de vivre sans code acceptant ou interdisant des comportements pouvant avoir un impact sur les autres.

Pour que l’athéisme puisse être vu avec bienveillance et ne soit pas continuellement accusé de mener à une société amoral, voire immoral, il est nécessaire de proposer une morale athée. Cette morale n’est pas athée dans le sens où elle serait incluse dans l’athéisme, ni même en ce qu’elle serait la conséquence naturelle de l’athéisme. Elle est athée au seul sens qu’elle ne se fonde sur aucune divinité, sur aucun lien avec une religion.
Deux conceptions de la morale sont possibles. La première estime que la morale n’est que le fruit de la société. Par conséquent, il y a autant de morales que de sociétés. Les valeurs morales sont dans ce cas créées directement par l’être humain, même si ce n’est pas fait de façon volontaire et directe.
La seconde conception voit dans la morale un élément intrinsèque à l’être humain. Qu’il y ait des différences selon chaque société n’induit pas qu’il n’y ait pas un noyau commun à l’ensemble de l’humanité. Bien entendu, les religions vont fonder cette morale sur un être surnaturel. Mais l’absence de divinité ne signifie pas qu’il n’y ait pas des universaux dans l’humanité. De même que chaque langue est différente d’une communauté à l’autre, il existe des universaux de langage. Ces derniers sont la conséquence de l’unité de l’espèce humaine. Tous les êtres humains appartiennent à la même espèce, ils ont donc les mêmes capacités et limites biologiques. C’est cette réalité biologique qui nous oblige à voir le monde et le rapport aux autres de façon semblable.

Une telle morale devrait correspondre idéalement au plus petit dénominateur commun à l’ensemble des valeurs morales humaines. Selon moi, pour qu’une telle morale puisse être adoptée, elle doit pouvoir se formuler par quelques phrases simples. Pour ce faire, je me suis inspiré des trois lois de la robotique inventés par Isaac Asimov parce qu’elles ont le mérite de définir simplement les comportements que les robots devraient adopter. Aussi, pour reprendre le mot même d’Isaac Asimov, l’humanique, c’est-à-dire les valeurs morales humaines les plus essentielles, peut être développée selon trois lois :
Première loi de l’humanique
Je ne peux pas faire de mal à un être humain ou, par mon inaction, permettre qu’un être humain soit blessé

Deuxième loi de l’humanique
Je ne peux pas placer mon propre bonheur avant celui d’un autre être humain

Troisième loi de l’humanique
Je dois assurer ma survie sauf si cette survie va à l’encontre de la première ou de la deuxième loi

La première loi pose le principe. La deuxième loi complète ce principe en le détaillant. Et la troisième loi indique la limite de ce principe, à savoir aucune.

Je ne prétends pas que ces trois lois soient parfaites. Je pense qu’elles ne sont qu’un bon début. Nous sommes des êtres humains, animaux grégaires, et nous avons besoin d’accepter et d’interdire des comportements pour que nous puissions tous vivre dans de bonnes conditions. Ces trois lois de l’humanique indiquent ce qui peut être accepté ou non. Elles ne se réfèrent pas à des notions floues de bien et de mal : elles ne regardent que le bonheur et le malheur de chaque être humain. Elles ne présentent pas d’exception ou d’atténuation : tout ce qui produit du bonheur doit être accepté, tout ce qui produit du malheur doit être interdit. Elles sont une solution envisageable à une vie sociale agréable, un nouvel humanisme où religiosité et spiritualité ne prennent aucune place.
je ne pense pas qu'il soit bon de faire de l'athéisme une religion ou une philosophie

l'athéisme est une opinion matérialiste fondée généralement sur la raison et les principes de base du rationalisme comme le rasoir d’Ockham ect ....
la simple opinion de ne pas invoquer des choses surnaturelles

je suis bien d'accord pour admettre que beaucoup d'athée partagent des principes humanistes fondamentaux, mais pas tous et pas dans les même courants ....

l'athéisme est une opinion, dans un domaine très restreint, l'opinion qu'il n'y a pas de dieu
on va quand même pas se mettre a décréter que les athées doivent être stoïques plutôt que épicurien, socialiste keynésien  plutôt que socialo-communiste ! Very Happy
je blague : penses-tu que les athées doivent porter le col mao ou le col raz ?
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
Cré20diou

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 63
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 21 Oct 2013 - 1:41

florence_yvonne a écrit:
Le fondement de la moralité est l’empathie qui nous permet de voir en autrui un autre soi-même.

Quand faire souffrir autrui sera se faire souffrir à soi-même, nous hésiterons longtemps avant de faire le mal, car qui se ferait délibérément du mal.
je pense que l'empathie est naturelle comme certaine forme d'altruisme, plus qu'on ne le pense généralement (j'insiste sur l'altruisme naturel, et aurait certainement l'occasion d'en parler)

Ce sont certaines formes de culture (certains concepts sociaux) qui ont annihilé notre bonté naturelle
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
Cré20diou

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 63
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 21 Oct 2013 - 1:46

manou a écrit:
moi religieuse, je pense que le voile fait partie de la morale.
que dit l'athé sur le voile?


ma copine est pour
en effet, elle en a mis aux fenêtres de la façade de la maison

personnellement je suis souvent admiratif face au voile de béton

bref ce n'est pas le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
Cré20diou

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 63
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... EmptyLun 21 Oct 2013 - 1:48

mister be a écrit:
Il est certain que l'athéisme s'est servi de la morale des religions pour en faire sa propre morale....
SVP, donner des exemples précis afin de nous éclairer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Imaginer une morale athée... Empty
MessageSujet: Re: Imaginer une morale athée...   Imaginer une morale athée... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Imaginer une morale athée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Logo de la section Athée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire-
Sauter vers: