Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11436
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Mer 28 Aoû 2013 - 22:19

La caractéristique de l'évolution qui va de l'atome à l'homme, c'est l'apparition de structures de plus en plus complexes.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Jeu 29 Aoû 2013 - 9:09

On ne sait pas trop mais en tout cas on y va ... Papa Tango Charlie . cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Jeu 29 Aoû 2013 - 11:11



C'es le panthéisme évolutionniste de Teilhard et aussi d'Aurobiondo, la noosphère = le supramental,
et le point Oméga, la convergence, Dieu réalisé ou la résurrection du Christ cosmique et la fin des temps.
Citation :
l'humanité qui se rassemble pour rejoindre Dieu, en cet hypothétique point oméga qui représenterait de facto, et sans tristesse aucune, la fin du Temps.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Jeu 29 Aoû 2013 - 16:58

Pourquoi pas un cycle infini, sans cesse renouvelé à la fois semblable et à chaque fois différent, involution/évolution.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Mar 3 Sep 2013 - 10:11

Qui est Antoine?

Tatonga a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
La caractéristique de l'évolution qui va de l'atome à l'homme, c'est l'apparition de structures de plus en plus complexes.
Indice, argument très fort! Voir maintenant ce que les autres en pensent.
C'est joliment dit, mais ça ne dit rien!
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Mar 3 Sep 2013 - 11:50

Tatonga a écrit:
JR a écrit:
Pourquoi pas un cycle infini, sans cesse renouvelé à la fois semblable et à chaque fois différent, involution/évolution.
Et ces cycles, involution/évolution ou déconstruction/reconstruction, si j'en juge par cette thèse et surtout par l'expérience que nous en faisons nous-mêmes sur un tout petit segment du cycle évolution, ne sont en définitive qu'une partie sado-maso que se joue Antoine et nous avec.......Sans répit et sans relâche, car je suppose qu' Omega n'est pas une escale pour souffler un peu, mais juste un point de transit de temps zéro pour passer d'un versant à l'autre.
Ah sacré Antoine, quel jouisseur-masochiste alors, celui-là!

Oui c'est un joueur, il est accro, mais il est le maître du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31304
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Ven 6 Sep 2013 - 14:18

Tatonga a écrit:
Le problème quand on aborde ces questions traitant de l'Esprit Universel c'est que, ayant toujours baignés dans le temps, il nous est difficile de nous en détacher. Nous imaginons toujours un avant et un après qui nous entrainent dans une succession d'interrogations infinies et donc sans réponses. Si sans réponse possible, c'est donc bien  que l'approche est mauvaise.
Le Tout évolue donc vers Oméga ou le supramental, en passant par nous qui sommes pour l'instant ce qu'il y a de plus évolué.
Convergence et regroupement donc au point Omerga, terminus où vont se concentrer intelligence et  qualités ultimes, suprêmes.
Et c'est la fin du temps, évidemment. C'est le terminus.
Ce terminus, c'est la perfection réalisée. Nul besoin donc d'une suite, d'un après.
Bien d'accord.
Il n'empêche que la question de savoir  comment un Etre au départ démantelé, fragmenté, désharmonieux, déglingué, entreprend méthodiquement de se ramasser pour s'unifier et se parfaire, s'impose quand même à notre esprit.
Se serait-il fait imploser avant d'entreprendre cette longue marche pour à la fin  s'agréger, se reconstruire?
Remarque que ce ne serait pas une mauvaise idée: déconstruction-reconstruction.
Je crois que l'esprit universel n'existe pas, je parlerais plutôt de mémoire communautaire génétique, propre à chaque race, animal humain et non humain.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Ven 6 Sep 2013 - 20:17


La cellule est le plus petit être vivant et le plus élémentaire.
Comme tous les êtres vivants, elle a sa vie propre à elle. Elle passe par une naissance, une vie et une mort.
 
Quand aux atomes, j'ai une ferme conviction (d'où me vient elle ? peut-être une sorte d'intuition) que notre système solaire et les milliards de sytèmes solaires qui composent l'univers, ne sont rien d'autre que des atomes géants, le soleil étant le noyaux et les planètes seraient des électrons. Ce qui voudrait dire que nous les humains, nous vivons sur un électron.
 
De la même manières qu'une cellule vivante est composée de milliards d'atomes (micro-atomes), l'univers est composé de milliards de systèmes solaires (macro-atomes). Vu sous cet angle, l'univers n'est peut-être rien d'autre qu'une cellulle géante, dans laquelle nous nous trouvons, sans jamais savoir comment elle est, ni ce qu'elle est. C'est purement et simplement fascinant et vertigineux de constater cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Ven 6 Sep 2013 - 23:24

Tatonga a écrit:
 Il ne faut pas faire de la cellule un être vivant parmi d'autres. Parce que cette façon de dire suggèrerait qu'il faut leur trouver un.... Ascendant
 
Moi je ne fais qu'observer et constater ce qui existe. Si l'on compare la vie d'une cellule isolée à celle d'être humain, il n'y a pas l'ombre d'un doute que celle de l'être humain est beaucoup plus riche ; cela me semble être une évidence. Si l'on prend le corps humain, par exemple, la plupart des cellules que le composent naissent, vivent et meurent sur place ; elles mènent une vie beaucoup plus basique que celle de l'être qu'elles composent. Force est de contater que la vie d'un être humain est autrement plus riche et plus sophistiquée que celle d'un être vivant unicellulaire tel que l'amibe, par exemple.
La cellule est non seulement un être vivant parmi d'autres, mais c'est aussi l'être vivant le plus basique qui soit.
 
 
Tatonga a écrit:
 Non, il n'y a pas d'autres êtres vivants. Il n'y a de vivant que la cellule et elle se suffit à elle-même.
 
Certes, une cellule peut se suffire à elle-même, mais de là à dire qu'il n'y a pas d'êtres vivants autres que les cellules n'est pas exact. Un être humain est bel et bien un être vivant à part entière, un individu qui a ses particularités, une histoire, une conscience, une volonté, etc...
Si l'être humain n'est pas un être vivant, il est quoi alors ? Un amas de cellules que se sont regroupées ensemble par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Sam 7 Sep 2013 - 10:02

La cellule se suffit à elle-même ? n'est-elle pas interdépendante et programmée pour composer un organe ou un système dans un but précis ? Une cellule musculaire est elle semblable et a-t-elle la même fonction qu'une cellule du système nerveux ?

Alors si on transpose l'infiniment petit à l'infiniment grand nous pouvons en conclure que nous appartenons nous-même à un plus grand ensemble et que nous devons participer à son harmonie  en tant que ses composants, et que nous sommes interdépendants.

Si l'humanité n'obéit plus à cette loi universelle d'une plus grande unité, elle devient comme une cellule cancéreuse. Peut être, l'humanité participe-t-elle à l'élaboration d'un système nerveux universel que Teilhard appelait la noosphère ?

et si nous appartenons au cerveau d'un grand malade ? pas étonnant qu'il ait des migraines avec des mecs comme vous lol!  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Sam 7 Sep 2013 - 11:50

Alors là fais quand-même attention , l'âme suprême t'entend .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Sam 7 Sep 2013 - 21:14

hmmm, en fait c'est l'adaptation au milieu, le darwinisme ?

Mais la cellule ne peut pas se programmer elle-même sans tenir compte des cellules des autres systèmes et donc de l'ensemble, donc cela veut dire qu'elle a la connaissance de l'ensemble ou au moins une mémoire qui reproduit des schémas établis. Imagine qu'une cellule du foie se dise tiens je vais aller bosser au cerveau !  Donc il faut un plan pour coordonner et hiérarchiser l'ensemble. La cellule, l'organe, le corps ... tout cela s'assemble dans une cohérence qui prouve bien que les rôles sont distribués dès le début selon un plan déterminé. Sinon on marcherait sur la tête et on réfléchirait comme des pieds. Very Happy
 
Il est possible que dans l'évolution il y ait eu des tentatives, des échecs, des prototype qui n'ont pas survécu, les géants, les cyclopes, etc... mais pourquoi le hasard aurait retenu l'homme puisque le hasard est totalement aléatoire. Est-ce que cela signifie
que dans l'évolution il y a une volonté qui cherche à s'affirmer dans un certain sens ?

Bon tu me diras qu'on peut imaginer que sur d'autres planètes, des êtres intelligents ne sont pas obligatoire androïdes. Si on avait les yeux de certains insectes capables de voir à 360 degrés, ou une vision nocturne, si on était capable de discerner des milliers d'odeurs différentes comme le cerveau du chien, ce serait un plus, non ? sinon en quoi la forme androïde serait supérieure sinon dans la capacité de créer ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Dim 8 Sep 2013 - 9:11

J'admets que je suis nul en biologie et que je m'égare.

Bien sûr que je ne crois pas ce que je dis, j'essaie seulement de voir jusqu'où je peux aller dans ta vision. Mais tu ne me feras pas gober que l'homme, la nature, sont le fruit du hasard. Si le hasard est à l'origine, il est partout, il n'y a rien à en attendre, aucune loi, aucune perfection, aucun bien et aucun espoir. Alors, dans ces conditions, que t'importe que l'homme soit un destructeur ? puisque c'est la loi du plus fort et du plus rusé qui domine, ou plutôt il n'y a pas de loi. Mais s'il y a une loi au niveau des atomes, il y en a une au niveau de l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   Dim 8 Sep 2013 - 10:35

JR a écrit:
La cellule se suffit à elle-même ? n'est-elle pas interdépendante et programmée pour composer un organe ou un système dans un but précis ? Une cellule musculaire est elle semblable et a-t-elle la même fonction qu'une cellule du système nerveux ?
 
En fait, la très grande majorité des cellules appartiennent (ou composent) un organe particulier. Ainsi, les cellules rénales se trouvent dans le rein, les cellules hépatiques se trouvent dans le foie, les cellules nerveuses se trouvent dans le système nerveux, les cellules végétales se trouvent dans les végétaux, etc. La particularité de ces cellules est qu'elles naissent, vivent et meurent dans l'organe qui leur correspond. Ces cellules sont programmées pour assurer une fonction très précise, celle de l'organe qu'elles composent, un peu comme une fourmi au sein d'une fourmilière ; elles ont une liberté d'action très réduite.
 
A côté de cela, il existe une autre cathégorie de cellules indépendantes. Elles ne composent aucun organe particulier et vivent pour leur propre compte. Dans cette catégorie, je citerais les amibes qui sont de véritables êtres vivants mono-cellulaires, car formés d'une seule cellule et il y a aussi les bactéries qui sont de véritables êtres vivants mono-cellulaires indépendants, vivant pour leur propre compte et à nos dépens, nous les humains.
 
 
 
JR a écrit:
 Peut être, l'humanité participe-t-elle à l'élaboration d'un système nerveux universel que Teilhard appelait la noosphère ?
Je trouve cette idée très intéressante ... à explorer.


Dernière édition par Brahim le Dim 8 Sep 2013 - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où vas-tu donc ainsi, Antoine?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» farine de riz, oui mais j'en fais quoi???
» LASALLE Antoine - Hussard de la Gloire - Général d'Empire
» Ainsi parlait Zarathoustra
» 13 juin fête de Saint Antoine de Padoue
» MORANDINI Antoine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences Naturelles-
Sauter vers: