Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'homme projeté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 32
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: L'homme projeté.   Lun 2 Sep 2013 - 1:21

Bien le bonjour Tatonga,
Il est intéressant de pouvoir lire ton point de vue, qui tend à se démarquer des autres, puisque tu cherche à obtenir les réponses par toi même; ce que j'approuve et respecte tout autant.
Cela dit, l'on ne peut - en tout logique - être d'accord avec tout le monde, mais je peut éventuellement y apporter ma touche personnelle dans l'optique de former "un nouveau point de vue" sans ommettre d'inclure certains points essentiels permettant une comprenhension accrue de ce sujet qui aime tant faire parler de lui.
D'abord, Dieu, ce sont ceux qui l'on écrit qui jusqu'à preuve du contraire l'on inventé. Ensuite, il y a eu ceux qui ont cru en ceux qui ont écrit, qui ont fait perdurer ce titre et les qualités que l'on lui attribue.
Nous pouvons presque affirmer que la projection à laquelle tu fait référence est une projection faite par des esprits contemporains. Car jusqu'a preuve du contraire, " d'yeux nous ne l'avons pas encore vu ". C'est donc une projection mentale qui puisse sa source dans un écrit traduit. A moins que vos livres respectifs soient les originaux.
Je crois qu'oser prononcer le nom de " Jesus " n'a aucun sens; admettre qu'un " Jesus " à dit une chose ou une autre est pour moi une chose complètement absurde, car je doute en mon fort intérieur qu'une personne de son entourage ai pu l'appeller ainsi, si toutefois il a réellement existé. Et cela, c'est ce que j'appelle une projection mentale, en bon et due forme.
Une projection issue d'une traduction d'un texte rédigé racontant une histoire qui n'a peut-être jamais existé ailleurs que dans notre mental et par le seul et unique biais de l'énergie destinée à créer cette projection.
Je pourrais moi aussi rédiger un écrit ce jour, et raconter une histoire qui n'existe uniquement parce que je l'ai crée, puis qui serait traduite dans quelques centaines d'années; même si des personnes l'apprennent par coeur et y croient dur comme fer, ce n'est pas pour autant que cette histoire à eu lieu.
Quant à la skizophrénie, je pense que nous sommes tous skizophrènes, cette soit disant maladie étant non pas une difficulté à exprimer le réel avec son entourage, mais plutot, une dimension parmi tant d'autres par laquelle chacun de nous progresse de jour en jour et permet d'observer le monde d'une manière qui nous est propre et famillière. Elle recèle plusieurs degrés et est une appellation trop généraliste puisqu'il existe un certain nombre de skyzophrénies toutes autant différentes les unes des autres.
Mais le point essentiel sur lequel nous devrions nous pencher serait cette notion de "réel" et de "réalité. Qu'est-ce qui est réel et qu'est-ce qui ne l'est pas ?
Peut-etre qu'avec les années, l'homme s'est forgé une perception de son environnement, et que le "réel" n'est que la projection de ce qu'il perçoit avec ses cinq sens, et pour d'autres avec le sixième également.
Tout ceci corroboré avec la notion d'habitude, qui fait qu'avec le temps, on s'y habitue de génération en génération, jusqu'à former ce genre humain qui est pret à se poser des questions, à affirmer et infirmer a propos d'une histoire qui n'a peut etre jamais existé ailleurs que sur un bout de papier.
Tout comme le terme skyzophrénie n'existait pas au moyen age, et de la même manière qu'aujourd'hui nous sommes convaincu qu'elle existe, puisque le terme "skyzophrénie" existe, n'imaginez-vous pas que des millions de gens croient à la personne de Jesus alors qu'il ne s'appellait pas ainsi, voire que ce personnage n'aurait éventuellement jamais existé ailleurs que dans l'esprit d'une créature dotée de la capacité à retranscrire par écrit une projection mentale de ce qu'elle aurait peut-être voulu voir exister, et donc d'un skyzophrène à l'époque où ce terme n'existait pas ?

Au plaisir de lire vos contributions Tatonga.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 32
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: L'homme projeté.   Lun 2 Sep 2013 - 14:31

Je suis ravi que ma vision personnelle puisse te plaire et etre en harmonie avec la tienne, bien que nous n'avons surement pas emprunté le même cheminement pour arriver à de telles conclusions, si ce n'est préférable d'appliquer ici le terme "théorie" ou encore "élucubrations" pour d'autres, c'est selon... :)
Pour rappel, nous nous exprimons sur ce sujet avec pour base notre perception qui, à moins que nous ne soyons formatés par quelque moule que ce soit, nous incite à répondre avec ce que l'on croit être un point de vue personnel, lui-même formaté par diverses croyances et fondements qui cependant restent approuvés et à prouver.
Il me semble difficilement concevable de pouvoir admettre en toute certitude que nous ayons raison, puisque toute notre réfléxion est régie par notre environnement, façonné et bati depuis plusieurs siècles par une classe dirigeante, par des auteurs et philosophes peut-etre skizophrènes, ancrés dans un système qui tourne fondamentalement autour de l'argent et d'une certaine forme d'esclavage intellectuel.
J'aurais souhaité pouvoir répondre à tes questions et pouvoir y répondre de la manière la plus tangible et universelle qui puisse être, pour le bien de ceux qui nous lisent et qui tentent eux aussi de comprendre le pourquoi du comment de ce monde, tel un rubixcube géant, avec une certaine forme de croyance qui nous incite a croire que nous pouvons le résoudre un jour, à défaut de comprendre sa raison d'être, ses tenants et ses aboutissants.
C'est donc par une simple déduction " philo -logique " que je lancerais les dés, en admettant pouvoir y apporter un élement de réponse digne des plus grandes têtes pensantes que le monde à pu abriter en son sein.
Ouie, nous sommes tous skizophrènes, puisque nous "croyons" vivre avec une perception de la réalité indestructible. Il y a tellement de choses dont nous pouvons être certains et qui pourtant, ne se basent que sur que la dimension à laquelle nous voulons bien nous conformer. Une réalité absolue qui je pense existe fort bien depuis la nuit des temps et depuis l'aube du premier jour; le langage.
Cette énergie par laquelle rien ne se perd, rien ne se crée et tout ce transforme, à la manière de cette discussion. Cette énergie qui à été l'élement de construction de notre monde tel que nous le percevons. Outil qui nous permet présentement de communiquer et d'échanger nos points vue, mais aussi la transmission de connaissance, l'éducation, et d'autres domaines tous aussi variés, complémentaires et indispensables dans notre monde.
Oui, un langage sans lequel nous serions des singes ni plus ni moins. De même que notre conscience et notre pensée utilise un langage, de meme que les animaux en utilisent un également, je pense que c'est la seule et unique réalité " absolue ", sans aller à admettre un vrai ou un faux.
Ce qui est réel, c'est bien les termes que nous utilisons pour nous exprimer, et qui recelent les plus belles merveilles du monde, pour peu que utilisions nos cinq sens, dont un en particulier Very Happy
C'est pourquoi la " parole " de dieu à pu se frayer un chemin dans nos existences et nous amener à correspondre ici sur ce forum, car il me semble qu'elle est " lune " des plus belles merveilles du monde, les plus belles oeuvres d'art étant généralement entreposées à l'abri des regards, dans des musées.
Et c'est par le biais de ce monde virtuel, un monde relativement " nouveau " que nous pouvons observer " d'yeux " cette parole. Car, je crois avant tout, que l'état de skyzophrénie reste une perception fondée sur une projection naissant dans ce que nous appellons une conscience. Que ce soit une lumière jaillissant d'une parole écrite sur un livre, ou bien d'un écran, ou même du soleil, nous sommes tous atteint d'une certaine forme de skyzophrénie, car nous voulons bien " croire " à ce que nous percevons. Et pourtant nous avons bel et bien le choix, lorsque nous en avons conscience. Et pour en revenir à ce langage, tel le soleil qui brille puis laisse place l'obscurité, tel la lune qui s'allume et s'éteint dans notre ciel, rappelons nous que ni le soleil ni la lune ne s'éteignent. Ainsi la parole de dieu est, une lumière que seul ceux qui veillent et qui disposent d'une bougie allumée peuvent apercevoir et jouir à chacun des moments de notre existance, même dans l'obscurité la plus totale, car lorsque nous voyons une lumière une fois, elle à existé et existe encore dans nos souvenirs, et je pense que même si nous ne nous en souvenons pas, elle est gravée dans ce qui fait notre être.
Que ce soit notre marianne, ou bien le sceau des états unis, ou encore une bébé qui ouvre les yeux, nous sommes tous attirés vers la lumière de cette connaissance, de ce que nous n'avons pas encore vu et tentons désespérement de comprendre via de telles démarches intellectuelles.
Et bien que tout le monde ne puisse être en accord avec mon point de vue, bien que nous puissons bel et bien voir avec nos deux yeux, sans le langage, nous ne saurions pas ce que nous voyons. C'est pourquoi j'insiste sur le fait que le langage, au dela de la dimension linguistique, est une vérité absolue, indéniable, fondée, et indesctructible, source de toute vie, et de toute connaissance, aussi esotérique soit-elle Very Happy
Car bien que notre skyzophrénie dont nous sommes tous atteints nous empeche de voir ce qui est depuis toujours, c'est notre perception qui fait que nous voyons ou pas. Et bien skyzophrènes sont ceux qui n'admettent pas qu'entre "A life" et "Alif" il n'y a qu'une maladie qui nous empeche d'y voir plus clair. Une maladie appellée croyance, nous incitant à croire à ce que nous ne voyons pas, et nous empechant de voir ce que nous percevons depuis toujours avec l'un de nos çinq sens.
Mais peut-être que si nous savions tout, nous ne serions même pas sur ce forum, et nous ne progresserions jamais... ce qui pourrait eventuellement déplaire aux entités qui nous on conçu, bien que toutes les données que nous avons à dispositions nous tendent à emettre certaines théories toutes aussi farfelues les unes des autres, face à une réalité pure et simple, outil de tentation dans ce fameux jardin d'eden, l'OEIL qui voit tout... ce qu'il veut bien voir... Very Happy tandis que l'Or-Eye ne trompe pas ! sssssss Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 32
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: L'homme projeté.   Mar 3 Sep 2013 - 15:41

Je suis d'accord avec toi sur le fait que le langage soit un ensemble de signes, ayant pour but une représentation au sens propre du terme. Il existe donc plusieurs types de signes nous aidant à projeter des idées, à les transmettre à autrui. Le terme transmission est plus approprié je crois, car la communication n'est autre que la transmission d'une idée, d'une info, d'une connaissance. Mais aussi, nous pouvons transmettre des ressentis et des émotions. N'oublions donc pas les émotions qui nous incitent à transmettre, à projeter nos idées sur les autres. Ce sentiment qui nous incite à partager ce que l'on pense, et même nos interrogations.
Toutefois, une idée peut également être composée non pas d'une simple fraction de réalité, mais aussi de l'irréel et de l'irrationnel. Le langage à bien entendu été aussi utilisé pour faire " rêver ", et donner de l'espoir.
Il peut aussi " gay rire " et amuser. Tout dépend de l'optique de son utilisation. Des intentions si je puis dire.
De même, il est un outil de controle, et permet de raisonner, tant le raisonnement de la conscience à qui il est adressé mais plus inconsciemment, il est des mots qui raisonnennent au sens propre du terme, chaque son possédant une vibration et se proprageant dans le cerveau telle une onde, une vague qui crée des remous jusqu'à nous faire vibrer, toujours inconsciemment, jusqu'à la bonne compréhension d'une idée, ce que j'appelle être sur la même longueur d'onde.
Le language est donc doté d'une énergie permettant de " façonner ", à notre image ou bien à celle qui est la source de notre envie de communiquer.
Si véritablement les mots n'ont pas le même sens, peut-être alors que ce ne sont pas les mots qui ne sont pas adaptés à notre interlocuteur, mais bien l'interlocuteur qui n'est pas assez réceptif à notre message. Parfois à cause des croyances, et c'est relativement dommage. Des croyances d'époque qui nous brident et nous empechent d'être imprégnés de son environnement actuel, lui même étant composé d'informations assimilés par notre cortex, accepter de nouvelles idées ou bien, être simplement plus réceptifs à de nouvelles idées et à des idées contraires aux notres n'est autres qu'une nourriture pour notre cerveau. Et ceci participe à la construction de la perception de notre environnement. Ainsi, pour mieux comprendre notre monde nous devrions peut-être essayer d'accepter les idées d'autrui, d'en être plus receptifs de manière à acquérir une substance nous permettant de mieux se fondre dans notre environnement. Car nous sommes cet environnement. L'environnement est composé en premier lieu des membres de notre espece, avec qui il est indispensable de communiquer et d'adhérer à leurs idées, sans toutefois prendre parti, ne serait-ce que pour mieux comprendre notre environnement - nos semblables - et pour élargir notre éventail de possibilités au cours de notre existence. Beaucoup d'entre nous aiment les animaux et arrivent facilement à les comprendre et à communiquer avec eux; pourtant il semblerait que nous n'utilisions pas le même langage. Bien que nous pensions jouir d'un langage qui à su se démarquer de celui des animaux avec le temps, les animaux se comprennent très bien tandis que les hommes ne se comprennent toujours pas. Et ce n'est point l'amour ni le temps qui mènent à cette incomprehension mais bien ce langage qui doit être transmis en gardant à l'esprit que notre interlocuteur doit être en mesure de le receptionner de le comprendre.
Une tache dont la difficulité n'est pas des moindre lorsqu'il s'agit d'apporter de nouveaux élements, d'informations inédites aux croyants des religions par exemple.
Mais je ne pense pas que ce langage soit un monde fictif, ce qui je pense être fictif, est notre manière de l'utiliser qui ne repose que sur une fiction dont nous avons gommé le titre pour lui apposer le terme de réalité. Les choses plus réelles dans notre univers sont souvent les fictions les plus inimaginables et inconcevables. L'illusion n'étant rien d'autre qu'une mauvaise forme de reception d'un langage, d'une mauvaise compréhension d'une idée. Peut-être est-ce pour cette raison que tant de croyants ne comprennent toujours pas l'intégralité de la bible, allant jusqu'à poser des questions sans fin, débattre de ce qui pour les autres à déja été prouvé, etc...
Et vous avez remarqué, les réponses ne sont pas toujours du copier-coller, beaucoup d'avis divergent et sont tout de même acceptés en tant que points de vue différents, complémentaire au notre; sans que nous ne le voulions. C'est le travail d'un mécanisme interne à notre complexe corps humain. Car même si nous ne sommes pas d'accord avec une idée, notre cerveau l'assimile sans nous demander son avis.
Nous pouvons aussi communiquer avec des symboles, comme le faisaient nos ançêtres à tous. Et il est possible de transmettre toute sorte d'idée je le rappelle. De meme qu'elle permette de les détruire et d'en reconstruire. Mais la bonne compréhension d'un langage ne peut se faire sans l'établissement d'un contexte.
Notre univers communique depuis toujours avec nous, sans même que nous nous en rendions compte. Nous ne le savons pas d'une part à cause de notre manque de receptivité, et d'autres part, a cause d'un contexte qui ne nous impregne pas forcément.
Puis dans notre univers, dans lequel nous ne communiquons généralement qu'avec les humains, il existe surement d'autres espèces qui souhaient malgré notre manque de recptivité partager avec nous des informations et des idées. Elles s'adressent donc à notre cerveau qui lui est receptif et qui croit à toutes les données qui lui parviennent.
Par exemple, à tu déja regardé le film le 5eme élement ? Est-il un chauffeur de taxi ou bien un informaticien ? Est-ce vraiment une fille ? ... Est-ce une fiction ? ...
Le langage est multi-pass !
http://www.youtube.com/watch?v=4MR6D7tL38U
Mais le langage c'est aussi une manière d'exister, peut importe nos différences. Il nous permet d'interagir avec notre environnement, et même si nous n'arrivons pas toujours à nous comprendre, le plus important est d'arriver à s'exprimer.
C'est à se demander si Dieu n'était pas humain pour déléger à des humains une tache aussi importante que l'écriture de la bible. Peut-être nous n'étions pas assez receptifs lors de la transmission de sa parole ? Ce qui m'a amené au cours de mon existence à me poser quelques questions cruciales... Pourquoi avoir choisi un langage plutot qu'un autre pour la transmission de sa parole ? Et pourquoi nous avoir ensuite confondu dans nos échanges en faisant allusion au récit de la tour de babel ?
Est-ce D'yeux que nous ne comprenons pas ? Dans ce cas, pourquoi avoir inventé le " son " ?
Viendra-t-il un jour, lui ou bien son fils, le " son " et pourrons nous un jour le rencontrer ?
Ne serait-ce que pouvoir communiquer avec lui sans avoir à le rencontrer ?
Le langage est un outil qui asservit et qui à servi à construire notre monde, ceci dit, il peut également le réduire en miettes...
Mais ce sont surtout nos croyances que nous devons réduire en miettes pour éspérer vivre un jour dans un monde réel, sauf si le réel est un monde dans lequel nous n'aimerions pas vivre. Peut-être est-ce la raison d'être de ces écrits qui nous vendent du rêve Very Happy





Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26752
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'homme projeté.   Mer 4 Sep 2013 - 13:09

J'ai prié Dieu et je lui ai demandé quelque chose, il se trouve que demain matin, je saurais si ma prière a été exhaussé, si cela est le cas, je vous le dirais.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme projeté.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme projeté.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme projeté.
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .
» La dignité de l’homme exige qu’il porte la burqa.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: La foi en questions-
Sauter vers: