Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le vegetarisme dans l hindouisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: le vegetarisme dans l hindouisme   Mar 24 Sep 2013 - 23:38

BONJOUR

es ce que les premiers rishi (les 7 mythiques) etaient vegetariens?

es ce que le vegetarisme a toujours predo miné dans l hindouisme? du temps de Bouddha on dit que les sacrifices d animaux etaitent tres nombreux la viande etait elle mangé ensuite?

j ai discuté avec des krishnas et certains etait completement revulsé par les gens mangeants de la viande au point de dire

qu il ne peut y avoir de sagesse si on etait carnivore

que le fait d etre carnivore etait une faute spirituelle et un manque de maturité spirituel

MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 25 Sep 2013 - 8:21

Il y a des cultes sanguinaires dans l'hindouisme, mais pratiqué par les plus basses castes, ou des populations tribales, qui sacrifient des boucs à la déesse Kali, qui est une divinité sanguinaire.

L'hindouisme brahmanique est strictement végétarien. Les Ecritures, prescrivent une alimentation sattvique, pure, qui permet la méditation et affine le mental. On ne peut pas tuer des animaux sans offenser Dieu, d'une part, et d'autre part, c'est manger du péché, une nourriture qui abaisse les vibrations de notre corps subtil, ruine notre progrès spirituel et attire des maladies sur le plan physique.

Mais comme c'est un fait que tous les humains ne sont pas au même niveau, qu'il y a des êtres dénués de conscience spirituelle, qui recherchent uniquement la satisfaction de leurs désirs inférieurs, l'hindouisme prévoit pour eux le culte de telles divinités. Autrefois, à l'époque de Bouddha, les prêtres qui pratiquaient des sacrifices d'animaux, avaient le pouvoir de libérer l'âme des animaux, c'était un moindre mal. Bouddha est apparu en Inde pour mettre fin à ces cultes sanguinaires, qui n'ont pas totalement disparus.

Les religions sanguinaires sont jugées barbares et incompatibles avec un haut niveau spirituel. Un maître contemporain interrogé sur ce sujet a répondu que la consommation de viande pouvait convenir a des personnes qui effectuent des travaux de force, mais certainement pas à celui qui veut s'élever spirituellement et méditer.  

(Ce n'est pas Chribou qui me contredira Wink )
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 25 Sep 2013 - 9:36

JR a écrit:
On ne peut pas tuer des animaux sans offenser Dieu,
Est-ce que le lion offense Dieu en mangeant la gazelle.
Il y a une part de primate en nous aussi qu'on ne peut renier.
Et pourquoi manger des végétaux offenserait moins Dieu. c'est aussi des êtres vivants.
Est-ce que ça ne fait partie de la spiritualité que de s'accepter tel que Dieu et la nature nous ont faites. Omnivores tout simplement.
Je comprend que l'humain ait de tout temps essayé de s'élever en essayant d'enlever de lui même certaines aspects qu'ils juge impurs. Manger des animeaux, c'est tuer un être et donc c'est impur. Avoir du sexe, c'est impur donc on va s'abstenir et ne jamais avoir de compagnon ou de compagne. Il est clair que conceptuellement, ça peut être vu comme une ascenssion vers quelque chose de plus pur, un peu une manière de s'approcher d'un être qu'on qualifierait d'ange pour simplifier, ou de dire que notre intelligence est quelque part devenu incompatible avec une partie de ce que la nature nous impose.
Mais est-ce qu'on ne renie pas notre condition d'humain en faisant cela. Où est-ce qu'on met la frontière entre notre condition et le besoin d'élèvation.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 25 Sep 2013 - 9:56



1 historiquement il faudrait voir si il y a eu des etres achevé spirituellement et qui etait omnivore?

Jésus? les soufis musulmans? les mystiques chretiens?

2 mais cela ce vegetarime stricte existait il aux premiers temps des 7 rishis?

car par exemple l hindouisme considere qu un etre marié ne peut atteindre les plus haut degres spirituel car souillé par l acte sexuel pourtant les 7 rishis etaient mariés et etaient les personnages les plus haut spirituellement

n est ce pas avec le temps que s'est crée ces fragmentation castales que celui la sera guerrier et c tout (alors que de nombreux hommes ont eu plusieurs dimensions a la fois cad a la fois guerier homme politique chef spirituel le plus haut comme en chine le maitre d art martiaux sun lutang ou emir abdel qadir soufi et guerrier le jour il combattait la nuit il revelait les secrets spirituels)

n est ce pas limité l etre humain ? chez les chinois il y a le yin et le yang il n y a pas 100% yin et 100% yang tout est embriqué dans des contraires.

et en entendant parlé cette femme krishna j ai eu de la peine pour elle c etait un peu de l extremisme borné de vegetarisme , considerant qu un mangeur de viande ne pouvait lui faire de lesson spirituelle.

3 au temps du bouddha que faisait il de la viande sacrifiée ? la mangeaient ils?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 25 Sep 2013 - 10:24

On ne sait pas si Jésus mangeait de la viande, tout au plus du poisson, les esséniens étaient aussi végétariens.

Quelqu'un qui s'élève spirituellement se détourne naturellement des plaisirs vulgaires, des vibrations inférieures et lourdes, les plus grossières, telles que le sexe, la consommation de viande, l'alcool, l'argent, l'intoxication etc... Alors est-ce une condition ou une conséquence ?

pour le reste, je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 25 Sep 2013 - 22:48

historiquement on voit quand meme que de nombreux grands maitres spirituels ont mangé de la viande

tels que les grands maitres soufis musulmans, confucius et Jésus qui en tant que Juif fidèle, mangeait de la viande au moins à chaque Pâque : “Vint alors le jour des Gâteaux sans levain, où l’on devait sacrifier la [victime] pascale ; et il envoya Pierre et Jean, en disant : “ Allez préparer la Pâque, pour que nous la mangions. ” Ils lui dirent : “ Où veux-tu que nous [la] préparions ? ” Il leur dit : “ Voyez ! Quand vous entrerez dans la ville, un homme portant un récipient de terre rempli d’eau viendra à votre rencontre. Suivez-le dans la maison où il entrera. Et vous devrez dire au propriétaire de la maison : ‘ L’Enseignant te dit : “ Où est la salle de réception où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ? ” ’ Et cet [homme] vous montrera une grande chambre haute, garnie. Là, préparez [la Pâque]. ” Ils s’en allèrent donc et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. Finalement, quand l’heure arriva, il s’étendit à table, et les apôtres avec lui. Et il leur dit : “ J’ai beaucoup désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ; car je vous le dis : Je ne la mangerai plus jusqu’à ce qu’elle s’accomplisse dans le royaume de Dieu. ” (Luc 22:7-16)
Lors de cette fête, on rôtissait toute entière la victime pascale (un bélier ou un bouc âgé d’un an) après l’avoir dépouillée et en avoir nettoyé les organes internes (Exode 12:5, 9).

et pour le mariage
-les apotres de Jésus
-Mohamed ses compagnons et les maitres soufis tous mariés
-les 7 rishis originels qui étaient marié
-Confucius marié

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Jeu 26 Sep 2013 - 8:58

Il est certain que les juifs et les musulmans pratiquent des sacrifices sanguinaires, c'est pourquoi j'ai des doutes sur ces religions.  

Pour ce qui est de Jésus, ce n'est pas évident qu'il ait lui même mangé de la viande. Les esséniens étaient végétariens. Les premiers chrétiens ? voir le lien ci-dessous.

http://www.chretiens-vegetariens.org/index.php?option=com_content&view=article&id=69&Itemid=78&b6966e6ccd21182461be5e672765e2eb=8cbd79276e05a3323e3e06c1724b538b

Ce qui s'est passé il y a des millénaires, je n'en sais rien. Par contre, je ne connais aucun maître contemporain qui mange de la viande, ou qui ait prescrit les sacrifices d'animaux. Cela n'existe pas dans l'hindouisme, le bouddhisme, le jainisme, ou le sikhisme.

Est-ce que les maîtres contemporains soufis, comme Sidi Hamza, mangent de la viande ?  

Il faut aussi considérer une chose en ce qui concerne les interdits. Un maître réalisé n'est plus concerné par ce qu'il mange ou ne mange pas, par contre pour l'aspirant qui doit se purifier, c'est une règle, mais pourquoi un maître mangerait-il de la viande ou ferait-il du sexe puisqu'il n'en a aucun besoin et qu'il se doit de montrer l'exemple à ses élèves ??? Tuer un animal reste une violence, une atteinte à la vie, désolé et Dieu ne peut demander à ce qu'on lui offre une victime. Je ne crois pas à ce dieu-là.

idem pour le mariage, je ne connais pas de maître contemporain marié ? La vie de couple avec tous ses devoirs et ses soucis n'est pas très compatible avec l'aspiration spirituelle qui requiert la maîtrise des sens, le renoncement, etc... ça me semble pourtant évident.

Dans l'hindouisme, nombreux sont les exemples d'hommes qui étaient mariés et qui avaient des enfants, qui ont tout renoncé pour suivre l'appel du divin. Là, on parle des maîtres qui ne peuvent pas se permettre de servir Dieu à mi-temps. Mais pour les gens du monde, il est prévu des étapes dans la vie spirituelle, et la vie de famille en est une, c'est le "grihastha ashrama".

Dans le christianisme, Paul donne une règle qui est sage. Il invite les disciples a ne pas toucher de femme, à ceux qui ne sont pas mariés, il est bon de rester célibataire, c'est ce qui est le mieux, mais pour ceux qui ne le peuvent pas alors il vaut mieux se marier que de brûler. Tout est dit.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Jeu 26 Sep 2013 - 13:13

JR a écrit:

Ce qui s'est passé il y a des millénaires, je n'en sais rien. Par contre, je ne connais aucun maître contemporain qui mange de la viande, ou qui ait prescrit les sacrifices d'animaux. Cela n'existe pas dans l'hindouisme, le bouddhisme, le jainisme, ou le sikhisme.

Est-ce que les maîtres contemporains soufis, comme Sidi Hamza, mangent de la viande ?  
oui vous parlez des religions d inde moderne mais selon ce que j observe de nombreux principes en inde n existait pas a la base comme le monachisme puisque les 7 rishis originels qui representent le plus grand niveau de spiritualité etaient marié et les castes qui a la base etait pas des liens du sang
ou les cycles qui comme on l a vu proviennent d une erreur .

pour les maitres soufis tous les maitres soufis comme ibn arabi rumi ou les contemporains comme sidi hamza , sidi nazim sont marié et mangent de la viande .

pour le christianisme la tradition mystique est morte depuis longtemps donc en majorité il y a plus de maitre au sens pacte spirituel.

JR a écrit:
c'est une règle, mais pourquoi un maître mangerait-il de la viande ou ferait-il du sexe puisqu'il n'en a aucun besoin et qu'il se doit de montrer l'exemple à ses élèves ??? Tuer un animal reste une violence, une atteinte à la vie, désolé et Dieu ne peut demander à ce qu'on lui offre une victime. Je ne crois pas à ce dieu-là.

idem pour le mariage, je ne connais pas de maître contemporain marié ? La vie de couple avec tous ses devoirs et ses soucis n'est pas très compatible avec l'aspiration spirituelle qui requiert la maîtrise des sens, le renoncement, etc... ça me semble pourtant évident.
tous le maitres soufis de tous temps ont été marié eux et leur disciples sauf exeption
tous les preceptes des soufis pour les maitres comme les disciples sont basés sur l exemple de Mohamed donc ils mangent donc tous obligatoirement de la viande au moin aux fetes et se marient tous ou ont la volonté de se marier.
le reste est comme vous le dites selon vous votre propre opinion je respecte mais cela reste votre opinion. Selon moi c'est un niveau encore superieur si l on arrive a depasser la matiere et atteindre les plus hauts niveaux spirituels tout en touchant a des choses de la matiere et c est limiter Dieu et son pouvoir que de croire que  l on obtient une ouverture spirituelle par des conditions que l on fixe soit meme. Dieu n est il pas assez puissant pour donner des stations spirituelles a des gens marié et omnivore? l histoire nous montre qu il est assez puissant puisqu on a une chaine de 1400 ans de maitre spirituel soufis marié et omnivore et d autres exemple comme les apotres de jésus.
pour le christianisme le monachisme n a jamais été prescrit mais c est vrai qu aujourdhui on retrouve beaucoup de precepte catholique venant de Paul c est pour cela que beaucoup de gens disent que le christianisme d aujourdhui est la religon de paul et non de jésus et de ses apotres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Jeu 26 Sep 2013 - 14:47

sfi a écrit:
Est-ce que le lion offense Dieu en mangeant la gazelle.
Il y a une part de primate en nous aussi qu'on ne peut renier.
Et pourquoi manger des végétaux offenserait moins Dieu. c'est aussi des êtres vivants.
Est-ce que ça ne fait partie de la spiritualité que de s'accepter tel que Dieu et la nature nous ont faites. Omnivores tout simplement.
Je comprend que l'humain ait de tout temps essayé de s'élever en essayant d'enlever de lui même certaines aspects qu'ils juge impurs. Manger des animeaux, c'est tuer un être et donc c'est impur. Avoir du sexe, c'est impur donc on va s'abstenir et ne jamais avoir de compagnon ou de compagne. Il est clair que conceptuellement, ça peut être vu comme une ascenssion vers quelque chose de plus pur, un peu une manière de s'approcher d'un être qu'on qualifierait d'ange pour simplifier, ou de dire que notre intelligence est quelque part devenu incompatible avec une partie de ce que la nature nous impose.
Mais est-ce qu'on ne renie pas notre condition d'humain en faisant cela. Où est-ce qu'on met la frontière entre notre condition et le besoin d'élèvation.
Que le lion mange de la gazelle, c'est normal, il obéit à son instinct.
Mais l'homme n'est-il pas destiné à maîtriser ses instinct animaux pour devenir de plus en plus cérébral puis spirituel ?  
Bien sûr, ces règles ne sont valables que pour les aspirants qui veulent se libérer de leur condition humaine en s'élevant, pas pour tous. Bien que, je pense que l'humanité deviendra un jour végétarienne, progressivement.
Il y aurait beaucoup d'avantages, pour la santé, pour l'éthique mais aussi pour l'agriculture, pour résoudre le problème de la faim dans le monde, si on consacrait la surface utilisée pour l'élevage qui revient beaucoup trop chère, à l'agriculture.
 il parait qu'un gros mangeur de viande rouge a beaucoup plus de pulsions sexuelles qu'un végétarien. Cela ne m'étonnerait pas, on est fait de ce que l'on mange y compris les cellules du cerveau et dans la viande on absorbe aussi la peur de l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 68
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Jeu 26 Sep 2013 - 15:07

JR a écrit:
sfi a écrit:
JR a écrit:
On ne peut pas tuer des animaux sans offenser Dieu,
Est-ce que le lion offense Dieu en mangeant la gazelle.
Il y a une part de primate en nous aussi qu'on ne peut renier.
Et pourquoi manger des végétaux offenserait moins Dieu. c'est aussi des êtres vivants.
Est-ce que ça ne fait partie de la spiritualité que de s'accepter tel que Dieu et la nature nous ont faites. Omnivores tout simplement.
Je comprend que l'humain ait de tout temps essayé de s'élever en essayant d'enlever de lui même certaines aspects qu'ils juge impurs. Manger des animeaux, c'est tuer un être et donc c'est impur. Avoir du sexe, c'est impur donc on va s'abstenir et ne jamais avoir de compagnon ou de compagne. Il est clair que conceptuellement, ça peut être vu comme une ascenssion vers quelque chose de plus pur, un peu une manière de s'approcher d'un être qu'on qualifierait d'ange pour simplifier, ou de dire que notre intelligence est quelque part devenu incompatible avec une partie de ce que la nature nous impose.
Mais est-ce qu'on ne renie pas notre condition d'humain en faisant cela. Où est-ce qu'on met la frontière entre notre condition et le besoin d'élèvation.
J'avais pas vu ton message.

Que le lion mange de la gazelle, c'est normal, il obéit à son instinct.

Mais l'homme n'est-il pas destiné à maîtriser ses instinct animaux pour devenir de plus en plus cérébral puis spirituel ? Bien sûr, ces règles ne sont valables que pour les aspirants qui veulent se libérer de leur condition humaine en s'élevant, pas pour tous. Bien que, je pense que l'humanité deviendra un jour végétarienne, progressivement.

Il y aurait beaucoup d'avantages, pour la santé, pour l'éthique mais aussi pour l'agriculture, pour résoudre le problème de la faim dans le monde, si on consacrait la surface utilisée pour l'élevage qui revient beaucoup trop chère, à l'agriculture.

La viande fournit une énergie déjà transformée, et toxique, à l'origine de maladies, alors qu'on peut puiser cette énergie plus directement dans les végétaux. On peut comprendre que la viande alourdit et il parait qu'un gros mangeur de viande rouge a beaucoup plus de pulsions sexuelles qu'un végétarien. Cela ne m'étonnerait pas, on est fait de ce que l'on mange y compris les cellules du cerveau et dans la viande on absorbe aussi la peur de l'animal.


Quand vous dites: " Que le lion mange de la gazelle, c'est normal, il obéit à son instinct. ", il faudrait rajouter qu'il contribue aussi à la survie de l'espèce ... Celle de la Gazelle !
En éliminant les plus faibles, les malades, éventuellement les petits en surnombre ; une contribution tout aussi importante que celle qui est déjà opérée par les femelles qui "sélectionnent" leurs mâles reproducteurs en fonction de son aptitude à démontrer qu'il est "le plus fort", le plus vigoureux; le plus apte à régénérer l'espèce .


C'est un équilibre qui va bien au-delà de l’instinct de survie du lion.


...
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 68
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Jeu 26 Sep 2013 - 15:09

L'Homme, de la même façon, doit ou devrait retrouver lui aussi sa place au sein de cette Grande Harmonie .

On est loin du compte et pas seulement quant-à son régime alimentaire ...


...
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Jeu 26 Sep 2013 - 22:40

et les vaches on dit qu elle pollue

si l homme ne mange pas la viande quel serait la consequence?

selon la dietetique chinoise certaines personnes sont yin d autre sont yang

yin cad introverti faible timide pale

yang extraverti colerique rouge suant facilement

pour les chinois tout est question d alchimie une personne hyper yin qui a un regime trop vegetarien peut avoir des troubles comme l anemie etc

c une question d equilibre et de nature

de nombreux témoignages existent de personnes ayant arreter le vegetarisme pour cette raison
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 68
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Ven 27 Sep 2013 - 7:27

amejade a écrit:
et les vaches on dit qu elle pollue

si l homme ne mange pas la viande quel serait la consequence?

selon la dietetique chinoise certaines personnes sont yin d autre sont yang

yin cad introverti faible timide pale

yang extraverti colerique rouge suant facilement

pour les chinois tout est question d alchimie une personne hyper yin qui a un regime trop vegetarien peut avoir des troubles comme l anemie etc

c une question d equilibre et de nature

de nombreux témoignages existent de personnes ayant arreter le vegetarisme pour cette raison
C'est exact: il n'y a pas (plus) de "modèle universel" qui serait recommandable à tous !

Par nature , et de par l'origine de son corps terrestre, l'Homme devrait être végétarien, c'est vrai.

Mais, quand des milliers et des milliers d'années sont "passées par là", il ne peut sans risques s'exposer à un changement brutal et radical de régime sauf de façon temporaire afin de rompre avec ses habitudes, c'est tout.

Le végétarisme, s'il est souhaitable n'en reste pas moins une pratique réservée - en tant que pratique totale et absolue - aux temps futures quand, de générations en générations, le retour progressif à ce régime permettra la transition nécessaire .

Actuellement il est recommandé de limiter sa consommation de viande et d'exclure pour certains (pas tous comme évoqué ci-dessus par "amejade") , la consommation de viande rouge au profit des viandes blanches et, pour tous, d'une augmentation significative des céréales et des végétaux.
En règle générale, nous mangeons trop, un constat: ceux qui se "nourrissent" spirituellement mangent peu.
C'est le sens des Paroles invitant à se nourrir de La Parole et se désaltérer à La Vérité .


...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Ven 27 Sep 2013 - 8:23

amejade, détrompez-vous, je crois qu'il y a beaucoup plus de témoignages en faveur du végétarisme. Même les médecins conseillent de limiter la consommation de viande. Autrefois, dans les pays chrétiens, on ne mangeait de la viande qu'une ou deux fois par semaine, le dimanche, c'était raisonnable.

Les mammifères sont les plus proches de l'homme, et notamment parce qu'ils nous fournissent du lait généreusement. Il n'y a pas besoin de les tuer pour leur viande. Sinon dites-moi pourquoi on ne se nourrit plus de chaire humaine ? il y a du yin et du yang là dedans !   De toutes façons on va être obligé d'y venir progressivement, par exemple en remplaçant la viande par les insectes qui sont des sources de protéines.

La conséquence du végétarisme ? c'est que les hommes deviendront certainement moins violents et impulsifs.

Ce n'est pas une question de nature de l'homme, mais de culture, les hindous, les sikhs, les jaïns, et une majorité de bouddhistes, sont plus d'un milliard à être végétariens et ne s'en portent pas plus mal. Quant aux taoistes ? c'est pas évident.
voici ce que j'ai trouvé :
Citation :
Le taoïsme religieux prône effectivement le végétarisme. Le "Gan Ying Pian", traité des actions et rétributions est clair à ce sujet. L'autre branche du taoisme, celui des maitres célestes, ne prone pas le végétarisme sauf en cas de jeûne, pour des périodes particulières. Toutefois, certaines règles ont été en faveur des animaux, comme l'interdiction des offrandes sanglantes par exemples.
   

Mais puisque vous avez posé cette question dans la rubrique "hindouisme" je vous signale que dans cette religion, Dieu prescrit clairement une nourriture pure (sattvique). La parole de Dieu dans cette religion dit que l'on doit offrir sa nourriture à Dieu avant de la consommer, pour qu'elle devienne "prasad" c'est à dire sanctifiée, et IL n'agrée pas la viande. Renseignez-vous auprès de votre amie hindouiste, elle vous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9153
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Ven 27 Sep 2013 - 16:28

sfi a écrit:
JR a écrit:
On ne peut pas tuer des animaux sans offenser Dieu,
Est-ce que le lion offense Dieu en mangeant la gazelle.
Il y a une part de primate en nous aussi qu'on ne peut renier.
Et pourquoi manger des végétaux offenserait moins Dieu. c'est aussi des êtres vivants.
Est-ce que ça ne fait partie de la spiritualité que de s'accepter tel que Dieu et la nature nous ont faites. Omnivores tout simplement.
Je comprend que l'humain ait de tout temps essayé de s'élever en essayant d'enlever de lui même certaines aspects qu'ils juge impurs. Manger des animeaux, c'est tuer un être et donc c'est impur. Avoir du sexe, c'est impur donc on va s'abstenir et ne jamais avoir de compagnon ou de compagne. Il est clair que conceptuellement, ça peut être vu comme une ascenssion vers quelque chose de plus pur, un peu une manière de s'approcher d'un être qu'on qualifierait d'ange pour simplifier, ou de dire que notre intelligence est quelque part devenu incompatible avec une partie de ce que la nature nous impose.
Mais est-ce qu'on ne renie pas notre condition d'humain en faisant cela. Où est-ce qu'on met la frontière entre notre condition et le besoin d'élèvation.
Oui effectivement si Le Créateur nous avait conçu en tant qu'omnivores ça poserait un problème de conscience que de vouloir jouer au plus fin avec Lui en levant le nez sur toute nourriture carnée mais justement ce n'est absolument pas le cas et c'est une des raisons pour lesquelles je l'adore ce Créateur et voici résumée dans ce tableau au milieu de la page la preuve concrète et irréfutable qu'à tous les points de vue notre anatomie n'a rien à voir avec les omnivores mais a été conçue pour ne manger que des végétaux:

http://www.vegetarisme.fr/vegetarien.php?content=vegetarien_ficheanatomiecomparee

Et curieusement dans le premier récit de la Genèse les animaux sont créés avant l'Homme (mâle et femelle conjointement) et à la fin Dieu déclare que leurs aliments sont de nature végétale et ce premier chapitre se termine au sixième jour dans la Satisfaction Divine et le Constat que Cela Etait Très Bon!

Arrive ensuite le second récit au deuxième chapitre où contrairement au premier l'homme est bizarrement créé avant les animaux et enfin la femme avec laquelle Adam commet une transgression alimentaire après quoi leur premier enfant commettra un homicide sur son jeune frère qui selon moi s'est attiré ce malheur en louant un faux dieu ou un dieu de nature reptilienne et en lui sacrifiant des bêtes innocentes.

Et aujourd'hui nous subissons encore et plus que jamais les conséquences néfastes de ces actes.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Sam 28 Sep 2013 - 15:49

Chribou,
Intéressante cette étude. Donc par rapport à la longueur des intestins et la capacité des intestins, on est plus herbivores. C'est ce qui m'a le plus marqué. On pourrait aussi rajouter que le singe, qui le plus anatomiquement proche de nous, est herbivore.
J'admets que ce raisonnement se tient. C'est à dire catégoriser l'humain sur la base de son anatomie et non sur ses habitudes.
Quand tu parles de conséquences néfastes sur nous,est-ce que tu parles de la santé ou autre chose ?




Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 68
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Sam 28 Sep 2013 - 17:33

sfi a écrit:
Chribou,
Intéressante cette étude. Donc par rapport à la longueur des intestins et la capacité des intestins, on est plus herbivores. C'est ce qui m'a le plus marqué. On pourrait aussi rajouter que le singe, qui le plus anatomiquement proche de nous, est herbivore.
J'admets que ce raisonnement se tient. C'est à dire catégoriser l'humain sur la base de son anatomie et non sur ses habitudes.
Quand tu parles de conséquences néfastes sur nous,est-ce que tu parles de la santé ou autre chose ?




Non, les singes ne sont pas herbivores mais des  frugivores .

L'homme quant-à lui aurait pu se limiter aux fruits et aux légumes; aux végétaux .


...
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 68
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Sam 28 Sep 2013 - 17:46

Chribou a écrit:
sfi a écrit:
JR a écrit:
On ne peut pas tuer des animaux sans offenser Dieu,
Est-ce que le lion offense Dieu en mangeant la gazelle.
Il y a une part de primate en nous aussi qu'on ne peut renier.
Et pourquoi manger des végétaux offenserait moins Dieu. c'est aussi des êtres vivants.
Est-ce que ça ne fait partie de la spiritualité que de s'accepter tel que Dieu et la nature nous ont faites. Omnivores tout simplement.
Je comprend que l'humain ait de tout temps essayé de s'élever en essayant d'enlever de lui même certaines aspects qu'ils juge impurs. Manger des animeaux, c'est tuer un être et donc c'est impur. Avoir du sexe, c'est impur donc on va s'abstenir et ne jamais avoir de compagnon ou de compagne. Il est clair que conceptuellement, ça peut être vu comme une ascenssion vers quelque chose de plus pur, un peu une manière de s'approcher d'un être qu'on qualifierait d'ange pour simplifier, ou de dire que notre intelligence est quelque part devenu incompatible avec une partie de ce que la nature nous impose.
Mais est-ce qu'on ne renie pas notre condition d'humain en faisant cela. Où est-ce qu'on met la frontière entre notre condition et le besoin d'élèvation.
Oui effectivement si Le Créateur nous avait conçu en tant qu'omnivores ça poserait un problème de conscience que de vouloir jouer au plus fin avec Lui en levant le nez sur toute nourriture carnée mais justement ce n'est absolument pas le cas et c'est une des raisons pour lesquelles je l'adore ce Créateur et voici résumée dans ce tableau au milieu de la page la preuve concrète et irréfutable qu'à tous les points de vue notre anatomie n'a rien à voir avec les omnivores mais a été conçue pour ne manger que des végétaux:

http://www.vegetarisme.fr/vegetarien.php?content=vegetarien_ficheanatomiecomparee

Et curieusement dans le premier récit de la Genèse les animaux sont créés avant l'Homme (mâle et femelle conjointement) et à la fin Dieu déclare que leurs aliments sont de nature végétale et ce premier chapitre se termine au sixième jour dans la Satisfaction Divine et le Constat que Cela Etait Très Bon!

Arrive ensuite le second récit au deuxième chapitre où contrairement au premier l'homme est bizarrement créé avant les animaux et enfin la femme avec laquelle Adam  commet une transgression alimentaire après quoi leur premier enfant commettra un homicide sur son jeune frère qui selon moi s'est attiré ce malheur en louant un faux dieu ou un dieu de nature reptilienne et en lui sacrifiant des bêtes innocentes.

Et aujourd'hui nous subissons encore et plus que jamais les conséquences néfastes de ces actes.
Pour répondre à propos de la Genèse (même si ce n'est pas l'endroit) , il faut considérer qu'il y a La Création Première (Spirituelle) et la post-création à laquelle nous appartenons .

Il faut aussi, à propos des Animaux qui sont créés avant l'Homme en Genèse 1, souligner qu'il existe dans la proximité de Dieu les Animaux qui sont donc, en effet, "au-dessus" de l' Homme dans l'Ordonnancement de la Création et le précède.


...
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9153
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Dim 29 Sep 2013 - 17:15

sfi a écrit:

Quand tu parles de conséquences néfastes sur nous,est-ce que tu parles de la santé ou autre chose ?




Je serais porté à penser que ces conséquences sont innombrables et c'est un peu normal qu'elles soient aussi néfastes puisqu'elles découlent d'un acte contre-nature qui plus est concerne un élément vital soit notre alimentation.

Ensuite (très rapidement je n'ai que quelques minutes et suis possiblement hors-sujet mais c'est discutable) selon ma croyance et mes convictions les conséquences de cet acte contre-nature seraient le mensonge,le désir de tuer,toutes les guerres,toutes ces contradictions dans les religions,les maladies,les dérives sexuelles,probablement la nécessité de se vêtir,le réchauffement climatique à cause de l'élevage industriel entre autre,toute cette technologie qui nous dirige droit dans le mur,le manque ou l'absence de synchronicité ou bien l'art d'être à la mauvaise place au mauvais moment et la liste pourrait s'allonger indéfiniment jusqu'à ce que mort s'ensuive ou jusqu'à ce que le Désir de Vivre refasse surface.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Dim 29 Sep 2013 - 17:59

Merci pour ces réponses Chribou. Au travers des éléments que tu m'as donné, il ressort qu'on soit de nature plus enclins à dire consommer végétariens. Et la théorie qu'on est aujourd'hui en pleine perversion alimentaire me paraît possible, à l'image de la vache folle à qui on a donné un peu n'importe quoi à manger. Mais je ne pense pas que j'irai aussi loin que toi sur les effets de manger de la viande. L'humain, malgré le fait qu'il a des ressemblances avec les animaux, a des spécificités qui lui sont propres. C'est une créature qui s'adapte. Et d'une manière de nature je ne suis pas très chaud pour les extrêmes.
Je pense que je vais réduire ma consommation des viandes. De toutes les façons, le poulet ou la dinde me dégoutent depuis un certain temps, c'est devenu infecte avec les techniques d'élevage. Et la viande rouge, j'aime bien, je dois avouer que j'en mange jusqu'à 4 ou 5 fois par semaine pour la simple raison que j'aime bien miam miam. Bon, je vais essayer de réduire, arrêter non, mais réduire je pense que ça serait une bonne chose. Je vais me rabattre plus sur le poisson, ça me semble plus saint.
ça va te paraître égoïste, mais ça n'est pas du tout par égard aux animaux eux même que je dis cela, mais plus par rapport aux arguments que tu m'as indiqué sur le plan de la santé.

Sur le plan économique, est-ce que le passage de tout le monde au végétarisme ne risque pas de provoquer une sorte d'effondrement économique. Rien qu'en France le chiffre d'affaire annuel du bétail dépasse 10 milliards d’euro, sans parler des dizaines de milliers de personnes qui travaillent dans ce secteur.
Autre chose, tu imagines demain un monde où la vache serait dans un zoo car on se serait arrêté de la manger ?
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mar 1 Oct 2013 - 0:21

oui la question de depart etait aussi de savoir si le fait de manger de la viande barre la route a un cheminement spirituel

vu le nombre de sage soufi et autre qui ont mangé de la viande tout au long de leur cheminement et apres etre devenu maitre on peut en conclure que non

je remarque que l hindouisme a tendance a ranger de maniere extreme dans des case

*caste sanguine ensuite *caste spirituel cad celui la sera de nature gueriere c tout, celui la sera sadou spirituel c tout mais il pourra pas defendre le pays, celui la sera comme ca et c tout

* ensuite vegetarisme assez extremiste contre ceux mangeant de la viande comme cette femme khrisna qui voit les omnivores comme des assasins

*ensuite monastisme lié a la fonction de maitre spirituel , un maitre ne peut etre maitre si il est marié car il se rend impure. pourtant les 7 rishis originels les etres les plus mythiques de la culture indienne etaient tous marié.

*ensuite la guerre faut pas toucher a un moustique et etre peace and love
pourtant krishna explique dans sa baghdava gita le role de la guerre.

ça limite je trouve et est un peu enfantin et sentimental.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 2 Oct 2013 - 8:37

Un conseil, continuez à sacrifier des animaux à votre dieu sanguinaire et laissez tomber l'hindouisme qui n'est pas fait pour vous.
Pourquoi ne suivez-vous pas un maître soufi mangeur de viande si vous êtes persuadé que c'est la meilleure voie ?
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 2 Oct 2013 - 16:42

non la n est pas la question

c juste des constations objectives

entre differente periode de l hindouisme ou on voit des differences entre de grandes figures

passé et la realité moderne

notamment sur le mariage (les 7 rishis) , la guerre (krishna) etc

c juste objectif et au dela du sentimentalisme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 2 Oct 2013 - 18:57

La question c'est la foi et rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 874
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   Mer 2 Oct 2013 - 21:23

oui je vous l accorde et ne nie pas que l hindouisme a des qualités extraordinaires

mais je pense qu il faut le juste milieux et qu il y a aussi du bien dans des croyants ou maitres mariés

ou mangeant de la viande

merci encore de vos reponses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le vegetarisme dans l hindouisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
le vegetarisme dans l hindouisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» trouver un bon gourou dans l hindouisme
» le destin et le mal dans l hindouisme
» le vegetarisme dans l hindouisme
» le salut au maitre dans l hindouisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Hindouisme-
Sauter vers: