Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Juifs dans le mystère de l'histoire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Jeu 7 Nov 2013 - 19:06

Calissa a écrit:
Attila a écrit:
Comment être chrétien sans se montrer antisémite...?!

En considérant que ce ne fut qu'une minorité de juifs (pharisiens) qui voulaient la mort de Jésus  et qui le firent condamner ...
« Je savais que je mentais, mais dans mon imagination c’était vrai. »
par le Juif Herman Rosenblat.
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Jeu 7 Nov 2013 - 19:10

Attila a écrit:
La foule juive rassemblée à Jérusalem pour célébrer la fête de Pessa'h était-elle minoritaire de l'opinion juive en générale...?
 
Les autorités juive étaient-elles à ce point déconnectées de l'opinion public pour agir de manière contraire à son souhait profond...?
 
Ma question demeure...
 
Comment concilier la nécessité de la mort du Christ pour le christianisme aux dépends d'un peuple juif rendu coupable de déicide sans tomber dans l'antisémitisme institutionnel...?
 
 
20.Les principaux sacrificateurs et les anciens persuadèrent à la foule de demander Barabbas, et de faire périr Jésus.
21.Le gouverneur prenant la parole, leur dit : Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? Ils répondirent : Barabbas.
22.Pilate leur dit : Que ferai-je donc de Jésus, qu'on appelle Christ ? Tous répondirent : Qu'il soit crucifié !
( Matth 27 )
soyez sure et certain qu'ils n'ont pas de reponse victor hugo a dis:
"Juif qui parle, bouche qui ment." Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Jeu 7 Nov 2013 - 19:20

elmakoudi a écrit:
Les Juifs dans le mystère de l'histoire
(Abbé JULIO MEINVIELLE )
Il n'est pas possible de comprendre le véritable sens de l'histoire, ni la signification réelle des événements que nous vivons, si l'on ignore la place qu'y tient le problème du judaïsme et de l'opposition entre le judaïsme et le christianisme.
Cette opposition ne trouve pas son explication, et encore moins sa solution, dans le racisme, le sectarisme ou l'antisémitisme. Les violences, persécutions, génocides ou totalitarismes qu'ils engendrent répugnent à l'esprit chrétien et lui sont odieux.
La Vérité se trouve dans la doctrine catholique et l'enseignement de la saint Eglise, qui traite le problème sur le plan qui lui est propre : celui de la théologie.
Le livre de l'Abbé Julio Meinvielle en est, à notre connaissance, l'exposé le plus complet, le plus lumineux et le plus rigoureux.
(Extraits de la quatrième page de couverture de l'édition française rééditée par les Editions D.F.T. en 2001)
A+tard
historiquement ces relations entre juifs et chrétiens. L'indispensable ici est de laisser consignées les conclusions théologiques à la lumière desquelles on doit interpréter l'histoire.

PREMIÈRE CONCLUSION
- Le peuple juif, dont le destin fut de nous apporter le Christ, buta sur le Christ. Une partie du peuple crut au Christ, et s'édifia sur Lui pour former les racines et le tronc de l'Olivier qu'est l'Eglise. Une autre partie du peuple tomba et se renia en invoquant l'orgueil charnel de la race et de la nation judaïque. Cette partie d'Israël fut rejetée, et porte sur elle le sang du Christ comme malédiction. Cette partie forme le judaïsme proprement dit, qui est héritage et continuation des Rabbins qui rejetèrent le Christ.

SECONDE CONCLUSION
- Le judaïsme est un ennemi déclaré et actif de tous les peuples en général, et d'une manière spéciale, des peuples chrétiens. Il joue le rôle d'Ismaël, qui persécutait Isaac; d'esaü, qui cherchait à tuer Jacob; de Caîn qui donna la mort à Abel. Saint Paul, dans sa Première Epître aux Thessaloniciens, dit que: « Les juifs sont ennemis de tous les peuples ».

Remarquons que ceci est terrible et très important. Ils sont ennemis théologiques. C'est à dire, ce n'est pas une inimité locale, ou de sang, ou d'intérêts. C'est une inimité disposée par Dieu. Les juifs, s'ils sont juifs, c'est-à-dire, s'ils ne sont pas convertis sincèrement au Christianisme, même s'ils ne le veulent pas, chercheront avec des mensonges à faire du mal, à perdre et corrompre les chrétiens, à s'emparer de leurs biens et à les assujettir comme de vils esclaves. Ils remplissent en cela une fonction théologique comme la remplit le diable, dont ils sont les fils, comme l'exprimait Jésus-Christ, quand il disait aux pharisiens :
A+tard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Jeu 7 Nov 2013 - 21:37

Elmakoudi ,je trouve ton procédé pervers : essayer d'inoculer la haine entre juifs et chrétiens...C'est lamentable(bien que cela ne m'étonne pas) mais bonne chance !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Jeu 7 Nov 2013 - 21:39

elmakoudi a écrit:
Calissa a écrit:
L'Abbé Julio : vous voulez dire ce sorcier notoire ?
Arrêtez ces plaisanteries si c'est le cas...
autrefois il etait un bon abbé ety maintenant il est devenu sorcier
Hé oui l'Abbé Julio avait été excommunié pour sorcellerie.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11019
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Ven 8 Nov 2013 - 10:40

Attila a écrit:
hiram83 a écrit:
Ce que vous qualifiez de "crime immonde" était nécessaire et même indispensable.
Tiens don...comment et pourquoi ?
ça, c'est la théologie de "la rédemption", qui vient du judaïsme : la figure du "Christ Rédempteur" reprend textuellement les "chants du Serviteur" dans Isaïe 49 - 50 - 53 :
Citation :

53.3
Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.
53.4
Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
53.5
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
53.6
Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.
53.7
Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche.
53.8
Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?
53.9
On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche.
53.10
Il a plu à l'Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l'oeuvre de l'Éternel prospérera entre ses mains.
53.11
A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.
53.12
C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables.
Si, du point de vue théologique, on passe au point de vue historique, c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Ven 8 Nov 2013 - 11:04

La vision christique du Serviteur Souffrant d'Isaïe est le recyclage catholique du serviteur de YHWH vu et compris dans le peuple d'Israël.

Déjà au départ on a peine à imaginer les Juifs comme des victimes mais si en plus cette supposée situation serait pour assouvir leur désir frustré de pouvoir et de richesses la finalité de ce texte est d'une ineptie profonde.
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Ven 8 Nov 2013 - 19:42

mister be a écrit:

Est-ce que la modération va laisser passer ça?
je te vois pleurnicher comme ailleurs et n'oublie pas que la moderation d'ici n'est pas celle de nicodeme
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Ven 8 Nov 2013 - 19:49

Le grand péché des juifs

Le 14 du mois de Nisan de l'an 33, le peuple juif, groupé devant le prétoire du gouverneur Pilate, stimulé par ses prêtres, demande à grands cris la mort du Promis.
« Crucifie-le, disent-ils, crucifie-le ! »
Quel mal a-t-il fait ?
« Nous, répondent les juifs, nous avons une Loi, et d'après cette Loi, il doit mourir ! » (Jean, XIX, 7)

Auparavant, les Rabbins avaient dit, dans un concile secret contre Jésus: « Que faisons-nous ? Si nous laissons les choses en l'état, ils croiront tous en lui; et les Romains viendront, et ruineront notre ville et notre nation ». Et Caïphe ajoutait : « Il vaut mieux qu'un seul homme meure, plutôt que périsse toute une nation. » (Jean, XI, 48-50)

Alors les juifs, au nom de leur Loi, de leur Thora, et pour servir les intérêts charnels de leur Nation, de leur Race, demandent le sang de Celui qui leur fut promis comme Bénédiction.

Ils excitent les Gentils contre Jésus; utilisant les Gentils comme exécuteurs de leurs plans, ils crucifient Celui qui sera exalté comme Signe de contradiction. (Lc, II, 34)

Et le Christ, Pierre d'Achoppement, exalté, élevé au-dessus du temps et de l'espace, les bras étendus, divisera ce peuple en deux; les uns, en la personne des Apôtresm seront les grands instruments de la Miséricorde de Dieu dans la Fondation et la Propagation de l'Eglise; les autres, en la personne des Scribes et des Pharisiens, seront les instruments de la Justice Divine dans le Royaune de Satan, dans son oeuvre de perdition de l'Eglise et des âmes.
« Vous êtes fils du diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il fut hommicide dès le commencement, et il ne demeura pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui; quand il profère des mensonges, il parle de lui-même, parce qu'il est menteur et père du mensonge ». (Jean, VIII, 44)
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Ven 8 Nov 2013 - 19:50

TROISIEME CONCLUSION
- Si les juifs sont des ennemis théologiques, cette inimité doit être universelle, inévitable et terrible.
Universelle, parce qu'elle doit s'étendre à tous les peuples, précédant le christianisme, l'accompagnant déjà. Aussi voyons-nous que là où va le christianisme, là aussi vont les juifs. Il n'y a pas moyen de l'éviter, parce que c'est théologique. Le christianisme et le judaïsme doivent se rencontrer partout sans se réconcilier et sans se confondre. Ils représentent dans l'histoire l'éternelle lutte de Lucifer contre Dieu, des ténèbres contre la Lumière, de la chair contre l'esprit. Ils représentent dans le temps l'accomplissement spirituel et l'accomplissement charnel de l'Ecriture. La Lettre doit être partout, pour être servante de l' esprit, aussi Saint Thomas nous enseigne-i-il que le juif est serviteur de l'Eglise.
Inimité terrible, parce qu'elle est théologique. Dans le juif, il y a un mystère d'iniquité, comme l'enseignent Saint Jérôme et Saint Justin se faisant l'écho de Jésus-Christ et de la prédication apostolique. Ne vous fiez pas au juif, parce qu'il exerce l'inimitié en simulant la bienfaisance. Jésus-Christ les anathémise en les appelant une infinité de fois des hypocrites et des menteurs. Le juif fait du mal sans montrer la main. Les juifs agissent derrière les coulisses, insinue le grand juif Disraeli. Et en cela, ils ne font que perpétuer ce qu'ils firent un jour avec le Christ : ils tramèrent contre Lui la conjuration secr\ete, mais leurs plans, ce furent les gentils qui les exécutèrent. Ainsi l'action judaïque sur le monde se réalise dans l'ombre des conciles secrets, et les personnages qui paraissent régir les peuples ne sont que des marionnettes maniées par ces fils de l'iniquité.

QUATRIEME CONCLUSION
- Depuis que le Christ fut élevé sur le Mont du Calvaire, le monde a été livré à deux forces véritablement opposées : la force juive et la force chrétienne.
Dans le monde actuel, dans toutes les manifestations de la vie, il ne peut y avoir que deux modes véritablement fondamentaux, deux pôles d'attraction : le chrétien et le juif. Seulement deux religions : la chrétienne et la juive. Seulement deux internationalismes : le chrétien et le juif. Tout ce qui n'est pas du Christ et pour le Christ se fait en faveur du judaïsme.
De là vient que la déchristianisation du monde va de pair avec sa judaïsation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Ven 8 Nov 2013 - 20:08

Pas une église chrétienne aujourd'hui n'accusera les juifs de déicides. Rangez votre antisémitisme et gardez-le pour le prêche du vendredi. Juifs et chrétiens ne sont pas (plus) ennemis déclarés.
PS: évitez aussi de citer des écritures chrétiennes auxquelles vous ne comprenez nibe. Vous avez déjà assez de mal avec votre Coran sans aller vous faire chier avec nos évangiles.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Sam 9 Nov 2013 - 9:25

elmakoudi a écrit:
Alors les juifs, au nom de leur Loi, de leur Thora, et pour servir les intérêts charnels de leur Nation, de leur Race, demandent le sang de Celui qui leur fut promis comme Bénédiction.
Le problème est qu'il n'y a aucune trace écrite de cette loi avant le moyen-âge.
Les seules lois écrites en vigueurs étaient celles des romains et des celles des perses que l'on a retrouvé gravées sur des stèles.
La nation juive n'existait pas au sens où on l'entend de nos jours.
Il y avait un mélange de croyances dualistes, et diverses, aucune de ces croyances n'était érigée en croyance unique gérant l'ensemble des lois.

Comment croire que dans les diverses sectes de la Judée il  aurait pu exister une loi unique ?
Qu'il y ait eu des communautés avec ses propres règles, oui, mais pas l'unité nationale


Naturellement on va évoquer "la loi orale", mais ce n'est pas une loi qui peut être applicable sans faire l'objet de contestations diverses suivant les interprétations plus ou moins  fantaisiste.
C'est pourquoi il a fallu une loi écrite qui serait  incontestable, d'où le mythe des tables écrites par Dieu.


Dernière édition par Personne le Sam 9 Nov 2013 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Sam 9 Nov 2013 - 9:43

Sans pour autant prêcher l'antisémitisme les église chrétiennes affirment ce discours par leur seule existence dans la mesure où elles sont bâties sur l'idée que le peuple Juif assassina le messie afin que ce dernier réalise l'ultime sacrifice humain en un holocauste sacré.
 
Pour elles les Juifs sont intrinsèquement coupables de déicide dans la mesure où tout le peuple se trouvé rassemblé derrière leurs responsables religieux à Jérusalem pour la fête de Pessa'h .
 
D'autre part il est culturellement prouvé que le peuple juif, du début de l'ère présente, avait une loi autour de laquelle s'organisait l'ensemble de la société.
 
Cette loi avait un rôle législatif, moral et spirituel.
 
Légale pour organiser la vie publique.
Morale pour définir les us et coutumes.
Spirituelle pour offrir un espace de réflexion autour du Rabbin et son école.
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Sam 9 Nov 2013 - 20:19

hiram83 a écrit:
Pas une église chrétienne aujourd'hui n'accusera les juifs de déicides. Rangez votre antisémitisme et gardez-le pour le prêche du vendredi. Juifs et chrétiens ne sont pas (plus) ennemis déclarés.
PS: évitez aussi de citer des écritures chrétiennes auxquelles vous ne comprenez nibe. Vous avez déjà assez de mal avec votre Coran sans aller vous faire chier avec nos évangiles.
je parle aux vrais chretiens mais pas aux champions du porte à porte,
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Sam 9 Nov 2013 - 20:41

Personne a écrit:
elmakoudi a écrit:
Alors les juifs, au nom de leur Loi, de leur Thora, et pour servir les intérêts charnels de leur Nation, de leur Race, demandent le sang de Celui qui leur fut promis comme Bénédiction.
Le problème est qu'il n'y a aucune trace écrite de cette loi avant le moyen-âge.
Les seules lois écrites en vigueurs étaient celles des romains et des celles des perses que l'on a retrouvé gravées sur des stèles.
La nation juive n'existait pas au sens où on l'entend de nos jours.
Il y avait un mélange de croyances dualistes, et diverses, aucune de ces croyances n'était érigée en croyance unique gérant l'ensemble des lois.
«Nous, nous avons une Loi, et d’après cette Loi, Il doit mourir ! » (Jean, XIX, 7)
Comme le soulignait fort justement Mgr Lémann :

« Parmi les assemblées qui sont demeurées responsables devant la postérité, il en est une sur laquelle pèse une responsabilité exceptionnelle : c’est l’assemblée qui présida aux derniers jours de la vie nationale du peuple juif. Ce fut elle qui fit comparaître et condamna Jésus-Christ. Elle porte dans l’histoire un nom à part ; on l’appelle le sanhédrin. Prononcer devant des Israélites ce nom de sanhédrin c’est rappeler, selon eux, l’assemblée la plus docte, la plus équitable, la plus honorable qui fût jamais. Malheur à celui qui oserait, en présence de ses coreligionnaires, émettre le moindre blâme à l’égard des hommes ou des actes de cette assemblée ; il ne serait pas moins coupable que s’il parlait contre l’arche d’alliance. Et cependant, la connaissent-ils à fond, les Israélites, cette assemblée qu’ils tiennent en si grande vénération ? Nous osons affirmer que non. On les habitue dès l’enfance à la respecter ; mais ce qu’elle était, ce qu’elle a fait, ils l’ignorent. Ignorance terrible, imposée à dessein par le rabbinisme. C’est toujours le mot de Saint-Paul : la vérité captive (Rom., I, 18) ! Nous allons, avec le secours de Dieu, déchirer les voiles. Nos anciens coreligionnaires pourront enfin connaître la vérité. » (Valeur de l’Assemblée qui prononça la mort contre Jésus-Christ, 1877).
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 45
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Sam 9 Nov 2013 - 20:44

Que les juifs aient commis des erreurs aient commis des erreurs, ça je n'en doute pas. Pas forcément qu'ils soient les plus mauvais ou les plus sataniques comme certains se plaisent à insinuer, mais pour des raisons plus simples : Ce sont avant tout des humains avec leurs faiblesses. Et puis dans l'histoire de l'humanité, est-ce que vous pouvez me citer un seul peuple qui n'ait pas commis d'erreurs.
Aucun peuple ne détient la vérité absolue ou n'est porteur d'un message universel. Dieu, à mon sens, a distribué différentes vérités sur les différents peuples en fonctions de ce qu'ils étaient prêts à accepter comme vérité.
Issa paix sur lui, comme tous les prophètes a tout simplement été confronté à la tyrannie du régime politique régnant à l'époque, et il a lutté contre à sa manière. La manière qui lui a été dicté par son seigneur. Vu que son message ne concernait pas que ses contemporains mais transcendait le temps, ça importe peu le sort que lui ont réservé le juif à l'époque.
Dieu est miséricordieux. Si les politiques et religieux juifs ont commis cette erreur de rejeter le messi, ben disons qu'in-finé il les a éduqué par la suite à sa manière et qu'il a jugé cela pardonnable. La preuve ils sont toujours là.
Je l'ai déjà dit une fois. Quand je vois l'état de notre clergé, il me semble clair que si un nouveau prophète vient chez les arabes aujourd'hui en dictant une loi différente de celle de la chariâa, il y a sans doute de fortes chances qu'il subisse le même sort que Issa paix sur lui.
Je pense que l'histoire de Issa paix sur lui avec les juifs devrait être une leçon pour nous tous, et non pas uniquement pour s'incriminer les uns les autres. On est tous humains, juifs, arabes, geulois, ariens, chinois et ce que vous voulez. Et tous sont capables de faire les erreurs qu'on cite dans l'histoire des hébreux et de faire de bonnes choses comme l'ont fait la plupart des civilisations par le passé en contribuant au progrès humain.
Le tout est de savoir où est-ce qu'on se place : On apprend de tout ça ou bien on ne fait que juger selon notre bon plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Sam 9 Nov 2013 - 20:49

Personne a écrit:

Comment croire que dans les diverses sectes de la Judée il  aurait pu exister une loi unique ?
Qu'il y ait eu des communautés avec ses propres règles, oui, mais pas l'unité nationale

Naturellement on va évoquer "la loi orale", mais ce n'est pas une loi qui peut être applicable sans faire l'objet de contestations diverses suivant les interprétations plus ou moins  fantaisiste.
C'est pourquoi il a fallu une loi écrite qui serait  incontestable, d'où le mythe des tables écrites par Dieu.
Le Judaïsme rabbinique synagogal qui s’est peu à peu imposé, dirigé par les Pharisiens , est une trahison considérable du Judaïsme originel. Ce Judaïsme rabbinique s’est autorisé très tôt à transgresser l’interdit de consigner la Torah Orale, constituant un corpus de règles établies par une tradition hétérogène, depuis le Talmud jusqu’à aujourd’hui (Halakha), Torah orale qui sera incluse dans la Mishna, sur laquelle s’élabora ensuite la Tossefta, puis la Guemara.
La synagogue représente le lieu où le Christ

est toujours rejeté et condamné !
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Lun 11 Nov 2013 - 10:18

Elmakoudi,

Ce que vous racontez n'est qu'un ramassis de croyances érigées en histoire de manière partisane et non la RÉALITÉ HISTORIQUE.

Rien dans l'histoire Romaine ne fait part d'un particularisme "Juif religieux" qui aurait eu une autorité suprême.
Il est question  plus précisément de "Judéens" et non comme c'est faussement traduit "de Juifs"...

Le titre du fameux livre de F. Josèphe "Guerre de Judée" est traduit en français par "Guerre des Juifs"

- 'Nombreux sont les théologiens qui considèrent qu’il serait plus juste de traduire le mot Yehoudi par Judéen (habitants de la Judée) plutôt que par juif. C’est une erreur fréquente dans les bibles modernes. C’est également la conclusion du chercheur israélien David Stern. Peu de chrétiens sont conscients que les traducteurs des Écritures ont souvent mal traduits ce terme. C’est une confusion historique importante. En réalité, juif, israélite, judéen et hébreu ne sont pas synonymes.'


Dernière édition par Personne le Lun 11 Nov 2013 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   Lun 11 Nov 2013 - 10:55

Parler de judaïsme rabbinique est un non sens dans la mesure de tout temps cette religion se constitua hors de tout hiérarchie religieuse pour seulement mettre sous la responsabilité des rabbins ( enseignants ) la responsabilité d'expliciter la loi fondamentale du monothéisme juif .
 
Il existe donc un religion judaïque et rien d'autre.
 
Dans son histoire il est avéré que se suivront deux phases très distinctes l'une de l'autre.
 
La première sera celle où son identité nationale se bâtira à Jérusalem par l'érection d'un temple et d'un culte y afférant selon les modalités des temples antiques.
 
La  seconde interviendra après les guerres juives comme l'empire romain du premier siècle qui aboutira à la destruction du second temple et à la dispersion des Juifs parmi les nations.
 
C'est à cette époque qu'émergera en réaction à cette tentative d'éradication du peuple Juif par les Romains de ce que l'on appellera de manière inexacte ( car ayant toujours existé ) le judaïsme rabbinique.

Reprenez-moi si je me trompe...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Juifs dans le mystère de l'histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Juifs dans le mystère de l'histoire
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: