Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hindouisme, entre ouverture et sectarisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hindouisme, entre ouverture et sectarisme   Ven 29 Nov 2013 - 11:39

L'hindouisme traditionnel n'est pas une religion prosélyte car trop liée à une culture spécifique au sous continent indien. Si l'hindouisme ritualiste commence à s'exporter au Etats-Unis, au Canada ou en GB, c'est surtout le fait des communautés hindoues installés dans ces pays qui souhaitent pratiquer leur culte. Par exemple il y a un temple hindou aux émirats, mais les temples hindous outre mer, n'ont pas une vocation à convertir des non hindous et surtout des non indiens car l'hindouisme est malgré tout une religion ethnique, ou du moins très liée à la notion de terre sacrée de Bharat, un peu comme le judaïsme est lié à la terre d'Israël. On ne devient pas hindou, on naît hindou.  

Toutefois il existe des mouvements hindous extrémistes qui sont de deux sortes.

- D'un côté des extrémistes politiques, qui en Inde, réclament le retour à la pureté, à la tradition, exigent des lois anti conversion etc... Ces mouvements uniquement indiens, veulent lutter pour préserver l'hindouisme contre la propagation de religions étrangères sur leur sol et rétablir l'hindutva, que l'on traduit parfois par "hindouïté", le caractère uniquement hindou du sous continent.  

- De l'autre, on trouve en occident, des mouvements sectaires très prosélytes mais minoritaires qui se réclament de l'hindouisme traditionnel alors qu'au sein de ces mouvements on trouve en majorité des occidentaux fanatiques en mal d'exotisme religieux. En Inde même, ils sont considérés comme allant à l'encontre des principes de la religion et ne sont pas reconnu comme hindous.  

En côté de cet hindouisme religieux traditionnel, il y a l'hindouisme philosophique (védanta) qui à l'instar du bouddhisme, est davantage une vision du monde qu'une religion, et qui attire beaucoup les européens. Le védanta est une spiritualité moniste ou panthéiste, basée sur l'expérience de Dieu en Soi, très proche de la Gnose, ou du bouddhisme, expérience que l'on atteint par l'introspection, la maitrise du mental, la concentration et la méditation. Le védanta est universel, il est enseigné par des maîtres dans des ashrâms en Inde. Chaque ashrâms a ses propres règles, il y a une discipline, on ne peut pas y faire n'importe quoi, mais en dehors, le védanta n'exige pas à ce que l'on adopte la culture hindoue, que l'on se convertisse, à ce que l'on fréquente des temples ou que l'on adore une divinité extérieure.

Certains centres védantiques en Europe conservent les symboles de la religion hindoue, mais uniquement vus et expliqués comme des symboles, dans d'autres, on pratique le yoga ou la méditation, sans aucun symbole religieux que la figuration du Omkar, ou une photo du maître. Ici, on est loin des braillards qui se croient plus hindous que les hindous, ça me parait important de faire cette distinction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hindouisme, entre ouverture et sectarisme   Mer 4 Déc 2013 - 19:44

Juste réflexion jr, j'ajouterais que la plupart des temples en Inde ne sont même pas accessibles aux occidentaux; je crois que si on naît (n'est) pas Indien, il est préférable de renoncer à se croire Hindouiste même si pour des raisons karmiques, on se sent proche de cette religion; il reste l'étude des textes inspirateurs comme les Upanishads, la Gita, Patanjali et le yoga qui reste une discipline qui peut être pratiqué sans son contexte culturel d'origine donc sans référence appuyée à l'Hindouisme.

Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 860
Age : 77
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: Hindouisme, entre ouverture et sectarisme   Jeu 5 Déc 2013 - 18:32

mais comment sont vu les maitres des ahsram par les brahman des temples?

mais en fait les hindous sont comme un peuple élu ?

j ai lu qu il considere que Dieu ecrit qu une seul fois et donc les autres livres sont copié sur les vedas et donc non sacré c vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hindouisme, entre ouverture et sectarisme   Jeu 5 Déc 2013 - 18:49

Je ne sais pas. Pour répondre il faudrait vraiment vivre sur place. Il y a des brahmanes servant des grands temples qui sont très orgueilleux et jaloux de leur prérogatives, mais on ne peut pas généraliser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hindouisme, entre ouverture et sectarisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hindouisme, entre ouverture et sectarisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hindouisme, entre ouverture et sectarisme
» MAPA URGENT
» L'hindouisme
» es ce possible de se convertir a l'hindouisme?
» Civilisation de l'Indus - Approches nouvelles des origines de l’hindouisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Hindouisme-
Sauter vers: