Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier voyage en INDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Premier voyage en INDE    Dim 15 Déc 2013 - 17:31

15 années que je repoussais ce voyage .. et 15 années à nourrir une passion dans ma tête pour l'Hindouisme et le yoga, bref je devais y aller, même prévenu le choc est là !

Parti pour 3 mois, je suis revenu après 2 mois car la tension devenait insupportable.

Tout commence quand l'avion se pose à Delhi et là, une odeur caractéristique vient vous accueillir dans l'habitacle..

L'aéroport flambant neuf puis un métro désert.. jusque là tout va bien .. puis le fameux quartier de Paharganj incontournable ! Premier contact avec l'effervescence et les odeurs de l'Inde. Mais ici en l’occurrence çà sent les ordures. Puis trouvé un hôtel au nom prestigieux (comme d'hab) avec un hall assez prometteur et le reste ... bon tout le monde imagine mais pour 300 Rp ... et cette rue, complètement défoncée avec un dépôt d'ordures dont les odeurs envahissent toute la rue..

Welcome !

Puis train de nuit pour rejoindre un ashram dans lequel je resterais 5 semaines, et qui se trouve dans l'état le plus pauvre de l'Inde et le plus anarchique (Bihar et Jharkhand) agrémentée de dacoits, les brigands du coin. Informé par les Indiens de mon compartiment, le village ou je vais débarquer est sans risque.. ce qui n'est pas le cas des arrêts précédents... Dans le train des militaires armés de longs fusils archaïques de la première guerre mondiale...

L'ashram est engagé dans une action sociale d'aide importante à la population locale qui est essentiellement rurale. J'ai distribué des couvertures à des centaines d'enfants dont je ne voyais pas la fin.. Et vu des enfants déjà avec des malformations... Dans cette région on se croirait revenu au moyen-âge, les Indiens vivent dans un dénuement total au milieu de ruines, de détritus qui recouvrent tout.. Les enfants qui naissent ici, s'ils ne reçoivent pas d'éducation, seront condamnés à une vie de misère que l'on ne peut pas imaginer en occident où l'on se suicide à cause du stress chez France-Telecom.. L'ashram s'occupe donc d'éduquer la jeunesse afin qu'elle connaisse une vie digne mais c'est une tâche très difficile car des enfants il y en a en Inde...

Le problème de ce pays c'est qu'ils se reproduisent trop vite, plus de deux fois la population Française en plus dans le pays en 10 années ! Le système économique ne peut pas suivre, c'est impossible. Les pénuries d'eau et bientôt de nourriture vont devenir des problèmes de première importance. Autrement dit, il y en a qui vont rester sur le carreau..

Je me devais de connaître Rishikesh et Haridwar où d'ailleurs allongé dans un hôtel pourri j'ai connu le tremblement de terre de Delhi (5 mars 2012). Si cette belle région de Rishikesh était en territoire occidental, disons Suisse, ce serait un paradis ! Malheureusement c'est en Inde et les Indiens ne savent rien faire d'autres que de construire des mochetés de façons anarchique, de salir tout, de polluer et faire du bruit !

C'est un peu la cour des miracles ce coin... des mendiants aux mains sans doigts, des humains aux jambes atrophiées qui se déplacent sur les planches à roulettes en s'aidant de leurs mains, combien d'aveugles qui chantent toute la journée des vers en sanskrit je suppose devant une foule indifférente.. Donner ? mais quand c'est une rangée de mendiants, soit vous faites une préférence, soit vous donnez à tous ! Soit vous donnez rien car les occasions de donner sont permanentes..

Et puis ces halls de gare la nuit où sont allongées des dizaines de personnes, les bords des rues à Delhi où sont installé des êtres hirsutes et maigres, noircis par la pollution et l'absence d'hygiène personnelle. Souvent ils dorment là, au bord d'une route, avec les klaxons permanents en fond sonore.. Dans les salles d'attente des gares, le même scénario, des familles s’allongent à même le sol pour dormir, tout le monde passe autour, la figure d'une femme en train de dormir était à 30 cm de mes pieds.. Eh bien non, ce ne sont pas des pauvres, à 7 heures tout le monde debout, toilette normale et téléphone portable dans la veste !!! Je trouve chez eux une certaine forme d'égoïsme, difficile à exprimer mais dans ce pays chacun fait en sorte de sauver sa peau et quand ils réussissent à se hisser dans la nouvelle classe moyenne, ils deviennent fiers comme des "bars tabacs" ! Quant à leur habitude de racler pour cracher (habitude apparemment très asiatique..) cela devient réellement irritant à la longue..

Et quel destin cruel que ces pauvres hommes qui pédalent leurs cyclopousses (et sans triple plateau ou dérailleur..) pour gagner une misère.. Qui a déjà circulé en cyclopousse dans le Chandni Chowk de Old Delhi dans une forêt d’embouteillage ? Cette expérience est ahurissante pour qui l'a connu, mais si moi je l'ai vécu qu'une fois, c'est une expérience quotidienne pour ces pauvres gens qui doivent gagner leur vie à la sueur de leur front. Le mien a bien transpiré d'ailleurs et je me demandais dans quel état ils sont pendant la saison chaude ??

Je suis revenu terrifié par ce pays, évidement, les circuits touristiques pour occidentaux à dormir dans du 5 étoiles, à ne circuler qu'en taxi et à manger "safe" dans des restaurants haut de gamme ne peuvent que réjouir les touristes superficiels. Pour moi ce pays est une réalité dramatique et je me demande encore ce que l'on va y chercher. De France, on a tendance à idéaliser la spiritualité de l'Inde mais en fait, cette dernière n'est faite que d'adorations de divinités kitsch à mourir ! En fait, le yoga et la haute spiritualité des Upanishads ne concernent (en fait) que les occidentaux, qui eux ont le temps de réfléchir à ces sujets allongés dans leur sofa..

C'était mon premier et dernier séjour (enfin pour l'instant!) dans ce pays dément aux sombres perspectives d'avenir, car si les villes principales connaissent des améliorations dans les infrastructures (bien que très lentes) dans les campagnes, c'est le moyen-âge et on a l'étrange impression qu'il n'y a pas de gouvernement, pas de représentant de la loi.. Il faudra plusieurs centaines d'années pour que les conditions de vie changent dans les campagnes, pour que les ruines disparaissent et que les ordures ne fassent plus parties du paysage..

Ce qui reste ce sont les mémoires de ces regards qui vous supplient pour que vous leur donniez quelque chose, des regards profonds dans lesquels on peut percevoir leur souffrance, laquelle n'est pas feinte et qui va les accompagner jusqu'à leur mort... Et dans le non-dit, dans ces regards, on perçoit ce qu'ils pensent de nous, occidentaux, en fait ils essayent de nous dire que nous avons bien de la chance.. et c'est une chance qu'il faut savoir ne pas gâcher..

VDC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier voyage en INDE    Dim 15 Déc 2013 - 19:45

Il y a un très bon bouquin "fous de l'Inde " écrit par un psychiatre Régis Airault, qui explique le syndrome indien. L'Inde, soit on déteste, on flippe, on panique, soit au contraire on se fond dedans (sentiment océanique).

Citation :
L'Inde rendrait-elle fou ? Un psychiatre, Régis Airault, a constaté que, de Bombay à Goa, de Delhi à Pondichéry, un véritable syndrome indien touche les Occidentaux - pour la plupart des adolescents et des jeunes adultes - qui se rendent dans ce pays. Là plus qu'ailleurs, et de manière plus spectaculaire, il semble que notre identité vacille. Des personnes jusque-là indemnes de tout trouble psychiatrique éprouvent soudain, sans prise de drogue, un sentiment d'étrangeté et perdent contact avec la réalité. Plus curieux : ces troubles sont presque tous sans lendemain. Revenu chez lui, le voyageur en garde même un bon souvenir et, quelque temps plus tard, il n'a souvent plus qu'une idée en tête : retourner en Inde... Qu'est-ce donc qui nous attire en Inde ? Pourquoi sommes-nous si fragiles là-bas ? Et que nous apprend sur nous-mêmes cette expérience qui transforme en profondeur notre vision du monde ?

J'y suis allé 3 fois, et 3 fois, j'ai aimé.

La première fois dans le Tamil Nadu, je ne connaissais rien de ce pays, c'était dans le cadre du boulot, mais j'ai visité les temples de Mahabalipuram, j'ai été ébloui, ensorcelé par les lieux, et je me suis dis qu'un jour je devrais m'intéresser à cette religion.

La 2ème fois, séjour de 3 mois, c'était en routard, sac à dos dans le Nord. Je suis aussi passé par le Pahar ganj de Delhi, puis le Cachemire, le Laddak bouddhiste, (sur la route avec deux autres routards, nous avons du dormir sur des sacs de jute dans le réduit horrible d'un commerçant qui ressemblait à une niche de chien, on ne pouvait y entrer qu'à genoux...mais c'était le seul endroit où il y avait un brasero devant) Puis le Népal, puis retour en Inde, par Bénarès (où j'ai plongé avec délice dans le Gange, j'ai même bu de l'eau, alors que les cadavres flottaient pas loin, même pas malade) Agra, Mathura... Je regrette maintenant qu'à cette époque, je ne voulais pas m'encombrer d'un appareil photos.

La 3ème fois dans le sud, j'étais heureux de retrouver l'Inde après tant d'années. Séjour d'un mois.

Je me demande si je préfère le sud ? mais il y a tellement de régions si différentes que j'aimerais voir comme le Rajastan, le Bengale, l'Assam; le Kerala, le Karnataka, Arunachala, Hampi, Pandhapur.... Il y a tellement de régions si différentes à voir qu'il faudrait beaucoup de temps. Oui j'aimerais y retourner mais avec des destinations bien précises donc pour ne pas perdre de temps, un voyage plus organisé.  

Aujourd'hui j'ai bien conscience de ne pas être hindou mais comme disait Mâ Ananda : si vous avez la passion de l'hindouisme, c'est que quelque part, vous êtes relié à cette religion, sinon vous n'en connaîtriez même pas le nom." L'année dernière j'ai rencontré Jacques Vignes, psychiatre bien connu et passionné de l'Inde de sa culture, qui a beaucoup écrit sur la méditation, et qui fait des conférences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier voyage en INDE    Mar 6 Mai 2014 - 19:41

L'INDE c'est aussi çà :

Inde : faites caca aux toilettes, pas dans la rue !

"Mets le caca dans les toilettes, pas dans la rue !" C'est la nouvelle campagne de prévention de l'UNICEF pour résorber un vrai problème sanitaire en Inde qui concerne 600 millions de personnes.

En Inde, plus de la moitié des habitants - 600 millions de personnes - n'ont pas de toilettes chez eux et font donc leurs besoins en plein air. Cette pratique pose aujourd'hui un véritable problème de santé publique. Elle accroît les problèmes intestinaux et pollue les nappes phréatiques.

Pour mobiliser sur ce sujet tabou et peu ragoûtant, l'Unicef vient de lancer une campagne vidéo baptisée Take the Poo to the loo ("mets le caca dans les toilettes").

Ce clip drôle et dérangeant a déjà été vu un million de fois. Un homme se réveille, il sort dans la rue, et c'est une énorme crotte qui l'accueille. Partout où il va, des monuments aux transports publics, des colonies d'excréments le poursuivent et répandent leur odeur nauséabonde. La population, exaspérée, finit par organiser une fête pour envoyer toutes ces déjections dans un énorme cabinet de toilettes.

Cette campagne semble efficace. 115.000 personnes ont ainsi signé une pétition demandant aux autorités indiennes de lutter contre ce fléau. Une application pour smartphone permet aux utilisateurs d'identifier chaque endroit où ils voient des gens faire leurs commissions en plein air pour dresser une carte précise des besoins en toilettes. 
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 68
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: Premier voyage en INDE    Mar 6 Mai 2014 - 20:01

Tout le contraire de l'un de mes fils: parti pour un mois à l'aventure en totale improvisation (sauf le billet d'avion) il y est resté finalement 8 mois avant de rentrer (après avoir à distance largué son emploi) et d'y retourner depuis encore deux ou trois fois ( Inde, Népal, Bangladesh, Andaman etc. en plus de la Thaïlande dans la foulée cette année 2013).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier voyage en INDE    

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier voyage en INDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 21/12/1968 - Apollo 8:premier voyage interplanétaire habité
» mon premier voyage hors du corps .
» Mon premier voyage Astral (sans le vouloir)
» Voyage en Inde
» Premier voyage africain du Pape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Hindouisme-
Sauter vers: