Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: L'euthanasie   Dim 19 Jan 2014 - 19:36

Pensez-vous qu'une personne en état de coma végétatif depuis huit ans, maintenue artificiellement en "vie" par des machines ne mérite t-elle pas de partir en paix vers son Dieu ?

L'acharnement thérapeutique, quand ce sera votre tour, cela vous tente ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Dim 19 Jan 2014 - 19:50

Non, on l'a condamné à vivre contre sa volonté. En Suisse, il y a le suicide assisté, ça va plus loin que l'euthanasie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Dim 19 Jan 2014 - 21:24

Je ne sais pas dans quelles conditions à vécu ce type pendant 8 ans et de quelles assistances il avait besoin aussi je ne peux pas me prononcer.
Toujours est-il qu'un cas est porté à l'attention médiatique en France.
http://www.infirmiers.com/actualites/actualites/fin-vie-entre-decision-medicale-et-justice.html
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 9:01

Je pense que les équipes soignantes connaissent mieux que quiconque l'état de santé de leurs patients et par conséquent la viabilité ou pas de ceux qui sont dans le coma ou dans un état végétatif. Les membres des équipes soignantes sont de véritables "combattants POUR la vie" ; ils ne baissent les bras que lorsqu'ils n'ont plus le choix. Lorsqu'ils disent qu'ils ne peuvent plus rien faire pour un patient, je pense qu'il faut les croire.

Personnellement, je ne souhaite pas qu'il y ait d'acharnement thérapeutique à mon égard. Lorsque je serai sur le "chemin du retour", je souhaiterais qu'on me laisse partir tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 9:10

Il n'y a jamais "plus rien à faire pour un patient". Quelque soit le pronostic de la maladie, le rôle soignant se borne à accompagner en cherchant à soulager le malade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 9:14

Brahim a écrit:
Personnellement, je ne souhaite pas qu'il y ait d'acharnement thérapeutique à mon égard. Lorsque je serai sur le "chemin du retour", je souhaiterais qu'on me laisse partir tranquillement.
L'acharnement thérapeutique, désigné comme "obstination déraisonnable" dans les textes règlementaires et législatifs, est interdit en France. "Partir tranquillement" est le vœu de chacun, reste à définir ce que signifie "tranquillement" parce que je ne connais pas une maladie qui laisse le malade "tranquille". Seuls des médicaments, aux effets secondaires connus et potentiellement létaux chez un malade déjà sur la corde raide, peuvent assurer cette tranquillité......du moins en apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 9:42

hiram83 a écrit:
Il n'y a jamais "plus rien à faire pour un patient". Quelque soit le pronostic de la maladie, le rôle soignant se borne à accompagner en cherchant à soulager le malade.

On est bien d'accord.
Lorsque je disais "il n'y a plus rien à faire", dans mon esprit, cela voulait dire que, vu les connaissances et les possibilités de la médecine actuelle, il n'est plus possible à l'équipe soignante d'inverser le cours des choses. La seule alternative qu'il leur reste à faire serait de maintenir "en vie" leur patient d'une façon artificielle, sans aucun espoir qu'il reprenne un jour une vie spontanée et naturelle.

En dehors de cela, il est bien évident qu'il faut accompagner le mourant et faire en sorte qu'il ne souffre pas, ou le moins possible.  

Est-ce qu'une vie artificielle maintenue indéfiniment, sans aucun espoir de retour à une vie spontanée et naturelle, est une vraie vie ?
Dans l'état actuel de nos connaissances, on n'a pas de réponse sûre à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 15:12

On ne peut pas "maintenir en vie de façon artificielle". Quand un organisme est arrivé en bout de course, impossible d’arrêter le processus qui mènera à son décès même si on déploie tout le "matos". Qu'est-ce qu'une vie "naturelle"? Les comas végétatifs respirent de façon spontanée, certains sont même capables de manger ce qu'on leur met dans la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 16:55

A quoi servent les respirateurs à ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 18:50

L'usage du respirateur est transitoire. Certaines personnes, comme celles qui souffrent d'apnée du sommeil, peuvent bénéficier au long cours d'un appareillage de ventilation à pression positive, mais en aucun cas un respirateur qui est un appareil destiné à pallier une ventilation inexistante et surtout, sans reprise spontanée.
Dans la pratique on limite l'usage du respirateur à la sédation profonde induite par des médicaments. Une fois la sédation levée, si la personne ne ventile pas d'elle-même après 3 tentatives de sevrage, on commence à penser que les carottes sont cuites. En règle générale on fait un EEG et bien souvent le disque dur est grillé. C'est une personne qui sera "débranchée", si possible après un prélèvement d'organes.
Au delà de ces considérations purement techniques sur les différents appareils, mis à part les "morts cérébrales" confirmées, après avoir "accompagné" une bonne poignée de mourants dans ma carrière, j'ai quelques pistes à explorer pour le législateur.
Enfin, tout dépend de comment "on" veut mourir et quel prix "on" est prêt à mettre dedans.
Une personne qui demande à mourir ne veut pas mourir. Elle pense, à tord, que la mort serait une "solution" à ses problèmes. La mort n'est pas une solution, c'est l'aboutissement d'une vie, le terminus. Une fois ses détresses entendues, les réponses apportées, les corps soulagés, les mourants savent ce qu'il leur arrive et ils acceptent. Oui, vous avez bien lu, ils acceptent!
Ils ne demandent plus à mourir, ils attendent que ça arrive tout seul. Ils savent qu'on ne va pas les laisser souffrir, ils savent que lorsque le corps sera trop faible, l'esprit pourra partir quand il le voudra.
On ne parlerait pas d'euthanasie si les malades étaient écoutés et si leurs détresses étaient entendues.
C'est nous, les biens-portants qui ne sommes que des malades qui s'ignorent, de nous rappeler que ça peut nous tomber sur la gueule n'importe quand et de nous demander comment nous voudrions être traités.
Autoriser l'euthanasie active, je suis positivement contre. C'est la "solution du pauvre". Quelques ampoules de trucs pas trop chers et on en parle plus. Nous sommes dans l'ère de l'efficacité n'est-ce-pas? Je branche un pousse-seringue, mon hôpital facture mon acte. Je console un patient, une famille, mon hôpital ne facture rien là dedans, la "prestation" n'étant pas quantifiable.
Que les citoyens fassent pression sur les politiques pour qu'ils écoutent ce que les soignants et les malades ont à leur dire.
Mourir dignement, c'est mourir apaisé et entouré d'affection. Agoniser dans une chambre d'hôpital, seul, ce n'est pas une fin digne et je n'ose pas imaginer le niveau d'angoisse que cela peut engendrer.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Lun 20 Jan 2014 - 19:14

Une personne qui demande à mourir car sa souffrance est intolérable et que rien ne peut la soulager est dans son droit.

Ma sœur a souffert le martyre pendant de nombreux mois, a cause d'un cancer du pancréas. Finalement elle a obtenu des médecins qu'ils augmentent la morphine inefficace jusqu’à arriver à la dose létale comme la loi l'autorise, elle est tombée dans le coma puis elle est partie et a enfin cessé de souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 21 Jan 2014 - 3:31

Une personne dont la "souffrance intolérable" est calmée ne demande plus à mourir.
Étant particulièrement spécialisé dans l'algologie, je trouve inacceptable qu'une personne souffrante d'un cancer du pancréas stade terminal ne reçoive pas la dose nécessaire pour calmer ses douleurs, attendu que les produits utilisés ont de forte chances de la sédater.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 21 Jan 2014 - 11:51

hiram83 a écrit:
Une personne dont la "souffrance intolérable" est calmée ne demande plus à mourir.
Étant particulièrement spécialisé dans l'algologie, je trouve inacceptable qu'une personne souffrante d'un cancer du pancréas stade terminal ne reçoive pas la dose nécessaire pour calmer ses douleurs, attendu que les produits utilisés ont de forte chances de la sédater.

La dose nécessaire pour calmer la douleur de ma sœur l'a tué.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 21 Jan 2014 - 17:58

hiram83 a écrit:
La mort ... c'est l'aboutissement d'une vie, le terminus.
Le repos mérité après une journée de travail.

Et "passer le relais" à la génération qui nous suit.

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 22 Jan 2014 - 3:16

florence_yvonne a écrit:
hiram83 a écrit:
Une personne dont la "souffrance intolérable" est calmée ne demande plus à mourir.
Étant particulièrement spécialisé dans l'algologie, je trouve inacceptable qu'une personne souffrante d'un cancer du pancréas stade terminal ne reçoive pas la dose nécessaire pour calmer ses douleurs, attendu que les produits utilisés ont de forte chances de la sédater.

La dose nécessaire pour calmer la douleur de ma sœur l'a tué.
Surdosage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 22 Jan 2014 - 3:16

J-P Mouvaux a écrit:
hiram83 a écrit:
La mort ... c'est l'aboutissement d'une vie, le terminus.
Le repos mérité après une journée de travail.

Et "passer le relais" à la génération qui nous suit.

   
Oui, aussi.
Mais en aucun cas une solution à un problème.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 22 Jan 2014 - 13:53

hiram83 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
hiram83 a écrit:
Une personne dont la "souffrance intolérable" est calmée ne demande plus à mourir.
Étant particulièrement spécialisé dans l'algologie, je trouve inacceptable qu'une personne souffrante d'un cancer du pancréas stade terminal ne reçoive pas la dose nécessaire pour calmer ses douleurs, attendu que les produits utilisés ont de forte chances de la sédater.

La dose nécessaire pour calmer la douleur de ma sœur l'a tué.
Surdosage.

Non, dosage savamment calculé pour mettre fin a plusieurs mois de douleurs intolérables qu'aucun traitement n'a jamais pu calmer.

Mais tu parles de ce que tu ne connais pas, quand tu auras subit des mois d'une douleurs intolérable que rien ne peux soulager, on en reparlera.

A sa mort, ma sœur pesait 38 kilos pour 1,68 m
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 22 Jan 2014 - 13:59

D'où l'intérêt pour voter pour une dépénalisation de l'euthanasie en France, comme l'ont fait les Belges !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 22 Jan 2014 - 21:54

d'accord avec juju, les gens doivent avoir le choix, s'ils désirent, de partir dignement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Jeu 23 Jan 2014 - 8:01

florence_yvonne a écrit:

Mais tu parles de ce que tu ne connais pas, quand tu auras subit des mois d'une douleurs intolérable que rien ne peux soulager, on en reparlera.
Bien sur que non je ne sais pas de quoi je parle. L'administration hospitalière me paye un salaire en échange duquel elle ne rémunère aucune compétence. Je me contente de m'asseoir sur une chaise pendant mon temps de travail et j'attends que le temps passe.
Trêve de plaisanteries.
Du haut de mon ignorance je sais qu'il n'existe pas de "douleurs intolérables que rien ne peut soulager" étant donné que jusqu'à maintenant j'ai pu soulager toutes les douleurs sans pour autant mettre un terme à l'existence de mes patients.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Jeu 23 Jan 2014 - 8:04

florence_yvonne a écrit:

A sa mort, ma sœur pesait 38 kilos pour 1,68 m
Et cette cachexie fut bien sur d'apparition brutale.
Un amaigrissement s'installe progressivement et il existe un arsenal thérapeutique pour éviter que le malade lyse ses protéines.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Jeu 23 Jan 2014 - 13:43

hiram83 a écrit:
florence_yvonne a écrit:

Mais tu parles de ce que tu ne connais pas, quand tu auras subit des mois d'une douleurs intolérable que rien ne peux soulager, on en reparlera.
Bien sur que non je ne sais pas de quoi je parle. L'administration hospitalière me paye un salaire en échange duquel elle ne rémunère aucune compétence. Je me contente de m'asseoir sur une chaise pendant mon temps de travail et j'attends que le temps passe.
Trêve de plaisanteries.
Du haut de mon ignorance je sais qu'il n'existe pas de "douleurs intolérables que rien ne peut soulager" étant donné que jusqu'à maintenant j'ai pu soulager toutes les douleurs sans pour autant mettre un terme à l'existence de mes patients.

Et bien moi, je te jure qu'il existe une douleur intolérable que rien ne peut soulager, j'ai vu ma soeur la subir pendant six mois, alors, je t'en pris, ne prétend pas le contraire, cela serait faire injure au martyre qu'a subit ma soeur.

Jusqu’à maintenant tu as eu la chance de ne pas avoir affaire à ce genre de douleur, mais tu ne sais pas de quoi demain sera fait et ne me fait pas l'injure de nier ce que j'ai vécu, car si pour que tu comprennes, il faut que tu soit confronté à ce type de douleur insensible à tout les médicaments, alors je souhaite que tu fasse cette expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Jeu 23 Jan 2014 - 14:03

C'est exact qu'il y a des douleurs qu'on ne peut faire disparaitre, atténuer sans doute, mais pas les supprimer.
J'ai connu dans ma famille une personne qui a eu un cancer des os, atroce souffrance pendant des mois, et les injections morphiniques n'ont rien changé réellement.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27213
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Jeu 23 Jan 2014 - 14:05

Ma sœur était atteinte d'un cancer du pancréas, non seulement la douleur est inimaginable, mais en plus il n'existe aucun traitement à cette maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Jeu 23 Jan 2014 - 14:06

Question peut-être indiscrète Florence-Yvonne, mais es-tu favorable à l'euthanasie ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande d'euthanasie
» Un Suisse enlève son chien condamné à l'euthanasie
» VIDÉO sur euthanasie et refuge
» Le vrai visage de l'euthanasie.
» LA FIN DE LA VIE = SOINS PALLIATIFS ???...EUTHANASIE ? ? ?..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Sociologie-
Sauter vers: