Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 28 Jan 2014 - 18:37

Personne a écrit:
C'était l'époque où je "croyais"... que les autres étaient comme moi...

Puis  "la Loi", je ne sais plus quelle valeur lui accorder de nos jours. Il y a des intérêts supérieurs qui  ne s'en embarrassent pas.
.
Ce fut, et c'est en partie encore aujourd'hui, ma difficulté.
Je n'ai plus confiance aux êtres humains...
Même les meilleurs d'entre eux peuvent devenir les pires si les circonstances s'y prêtent, que ce soit pour des raisons de survie, d'intérêts, ou de quelque idéologie.
.
Quant à l'euthanasie, j'y suis favorable... avec cependant un "oui, mais...".
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 28 Jan 2014 - 18:41

Hiram,
mais la loi actuelle Léonetti est très mauvaise, elle ne tient pas compte de la volonté du patient, c'est le corps médical qui décide de débrancher ou pas.
Et débrancher veux dire quoi ? Laissez mourir et agoniser de faim et de soif une personne pour ne pas prendre la responsabilité de mettre un terme à cette déchéance !

Où est le respect de la personne dans le choix si elle décide d'en finir lorsqu'elle est en souffrance et que son cas est désespéré ?
Personne n'oblige quiconque à ne pas mourir en se tordant de douleur si c'est sa décision, alors je ne vois pas pourquoi on ne respecterait pas l'autre choix, celui d'abréger dignement de quelques heures ou quelques jours ce qui n'est plus supportable !
Revenir en haut Aller en bas
Lorie
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Age : 102
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2014

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 28 Jan 2014 - 18:45

juju a écrit:
Hiram,
mais la loi actuelle Léonetti est très mauvaise, elle ne tient pas compte de la volonté du patient, c'est le corps médical qui décide de débrancher ou pas.
Et débrancher veux dire quoi ? Laissez mourir et agoniser de faim et de soif une personne pour ne pas prendre la responsabilité de mettre un terme à cette déchéance !

Où est le respect de la personne dans le choix si elle décide d'en finir lorsqu'elle est en souffrance et que son cas est désespéré ?
Personne n'oblige quiconque à ne pas mourir en se tordant de douleur si c'est sa décision, alors je ne vois pas pourquoi on ne respecterait pas l'autre choix, celui d'abréger dignement de quelques heures ou quelques jours ce qui n'est plus supportable !

Juju ...    je t'aime !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-religions.bbactif.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27123
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 28 Jan 2014 - 19:19

hiram83 a écrit:
A vrai dire s'il est important que mes malades et leurs familles me prennent au sérieux, ce n'est pas le cas pour un participant de forum avec qui je n'aurais probablement jamais de lien professionnel. Mais puisque le sujet parle de fin de vie et d'euthanasie, j'estime largement avoir les compétences pour venir y glisser mon grain de sel et si je ne suis pas à prendre au sérieux, mes compétences professionnelles par contre sont à prendre très au sérieux. S'il y avait un seul aspect de ma personnalité à respecter, ce serait celui-là. Merci donc à minima de respecter le professionnel de santé si l'homme n'est pas respectable. Les cas particuliers des uns et des autres qui ont été pris pour des cons par un "prestigieux" centre hospitalier sont légion à travers le pays. Après tout, on ne peut berner que des crédules qui ont bien besoin de ça pour "faciliter" le deuil et se construire leur histoire. Forcément quand on vient jouer le chien dans un jeu de quille d'une fable idéalisée, voilà qu'on devient d'un coup suspect et "pas sérieux".
Ne me prends pas au sérieux si tu veux mais aucun de mes malades n'est décédé après 6 mois d'une EVA à 10/10 et c'est bien ce petit point de détail qui te fait chier.

Combien de malades d'un cancer du pancréas au stade 4 à tu eus à soulager ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 28 Jan 2014 - 19:47

juju a écrit:
Hiram,
mais la loi actuelle Léonetti est très mauvaise, elle ne tient pas compte de la volonté du patient, c'est le corps médical qui décide de débrancher ou pas.
C'est faux! La Loi de 2005 vient en complément de celle de 2002 et toutes deux mettent l'accent sur la volonté du malade. Ces textes trouvent leur concrétisation dans le code de la santé publique qui contient le code de déontologie médicale. Je ne ferais pas l'affront de citer par le menu les textes en ce sens, seulement ceci:
article R.4127-36 du code de la santé publique.
Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
Si le malade est hors d'état d'exprimer sa volonté, le médecin ne peut intervenir sans que ses proches aient été prévenus et informés, sauf urgence ou impossibilité.
Les obligations du médecin à l'égard du patient lorsque celui-ci est un mineur ou un majeur protégé sont définies à l' article 42 .


juju a écrit:
Et débrancher veux dire quoi ? Laissez mourir et agoniser de faim et de soif une personne pour ne pas prendre la responsabilité de mettre un terme à cette déchéance !
Débrancher un malade signifie arrêter les machines qui le maintiennent en vie. Cet acte est assorti de mesures thérapeutiques à visée anxiolytiques, en pratique on sédate le malade avant l'acte et donc il ne se rendra compte de rien. La Loi Léonetti est une très bonne Loi, pas assez appliquée dans son intégralité d'où la demande populaire à sa modification.

juju a écrit:
Où est le respect de la personne dans le choix si elle décide d'en finir lorsqu'elle est en souffrance et que son cas est désespéré ?
Personne n'oblige quiconque à ne pas mourir en se tordant de douleur si c'est sa décision, alors je ne vois pas pourquoi on ne respecterait pas l'autre choix, celui d'abréger dignement de quelques heures ou quelques jours ce qui n'est plus supportable !
Le respect est de justement respecter les choix du malade, ce qui n'a pas été toujours le cas. Quand aux produits utilisés pour l'analgésie et la sédation, on sait fort bien qu'ils ne sont pas en mesure de prolonger la vie du malade et sont dotés d'effets secondaires de nature à diminuer l'espérance de vie du malade. Ces effets sont d'ailleurs prévus par la Loi qui ne considère pas cet acte comme de l'euthanasie. Si une personne décide d'en finir, elle doit être assez autonome pour le faire elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mar 28 Jan 2014 - 20:51

L' article R.4127-36 du code de la santé publique n'est pas ce dont je parle et tu le sais très bien.
Le collège des médecins informe de l'arrêt du maintien en alimentation la famille, en lui disant qu' ils ne peuvent pratiquer l'acharnement thérapeutique, et c'est lorsque la famille s'y oppose qu'ils le maintiennent encore quelque temps.
Mais là n'est pas le vrai problème, le terrible de l'arrêt u maintient par des machines est l'agonie de ces personnes, et un anxiolytique n'hydrate pas à ce que je sache, ni ne nourrit.
Alors, tu dis qu'il ne se rend compte de rien, tu ne peux absolument pas l'affirmer, il ne pourra pas l'exprimer, c'est sûr, mais s'il est en souffrance tu n'en sauras rien!

Un médecin qui débranche tout et referme la porte de la chambre derrière lui, n'est plus dans son rôle de médecin, il est hors éthique, il ne respecte même plus le serment d'hippocrate !

La loi Leonetti est une hypocrisie, il est temps de la foutre à la poubelle !!!!!!!!

Citation :
Si une personne décide d'en finir, elle doit être assez autonome pour le faire elle-même.
Et les autres, ceux qui ne peuvent pas, tu t'en tapes ? Ils peuvent crevés comme des chiens ?

Encore une histoire de dieu qui donne la vie et seul dieu peut la reprendre, hein ?! C'est ça la directive ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 6:10

florence_yvonne a écrit:

Combien de malades d'un cancer du pancréas au stade 4 à tu eus à soulager ?

2-3 par mois.
Si les anglos-saxons parlent de "stades" du cancer, ce n'est pas le cas chez nous où nous préférons la classification TNM (Tumeur, Nodules ganglionnaires, Métastase). Un stade 4 du pancréas est donc au minimum un T3N2M1.
Le problème du cancer du pancréas est qu'il se métastase très vite sur son voisin le foie, c'est un des cancers les plus redoutables au pronostic très sombre. En plus des traitements palliatifs habituels il faut faire face à l'hypertension portale et la production d'ascite que l'on doit régulièrement drainer. De plus les désordres physiologiques entrainés par un cancer du pancréas sont nombreux et lourds à gérer tant les rôles du pancréas et du foie sont importants dans la "machine" humaine.


Dernière édition par hiram83 le Mer 29 Jan 2014 - 6:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 6:27

juju a écrit:

Le collège des médecins informe de l'arrêt du maintien en alimentation la famille, en lui disant qu' ils ne peuvent pratiquer l'acharnement thérapeutique, et c'est lorsque la famille s'y oppose qu'ils le maintiennent encore quelque temps.
Nous avons souvent affaire à des familles dans le déni de la situation et du très sombre pronostic de leur proche malade. Il faut laisser du temps pour que l'information soit assimilée. Ça aussi contribue au respect.
juju a écrit:
Mais là n'est pas le vrai problème, le terrible de l'arrêt u maintient par des machines est l'agonie de ces personnes, et un anxiolytique n'hydrate pas à ce que je sache, ni ne nourrit.
Ce n'est effectivement pas l'indication première d'un anxiolytique.
juju a écrit:
Alors, tu dis qu'il ne se rend compte de rien, tu ne peux absolument pas l'affirmer, il ne pourra pas l'exprimer, c'est sûr, mais s'il est en souffrance tu n'en sauras rien!
Compte tenu de la pharmacodynamie des produits utilisés et leur posologie, les connaissances actuelles me permettent d'affirmer qu'effectivement le malade ne se rend compte de rien. Les échelles d'hétéro-évaluation de la douleur viennent confirmer l'absence de souffrance. En tout état de cause l'hydratation sera maintenue jusqu'à la fin. Pour conclure je peux affirmer qu'une personne qui se fait opérer ne se rendra compte de rien pendant le temps de sa narcose anesthésique, de même le malade en fin de vie correctement sédaté ne se rendra lui non plus compte de rien.

juju a écrit:
Un médecin qui débranche tout et referme la porte de la chambre derrière lui, n'est plus dans son rôle de médecin, il est hors éthique, il ne respecte même plus le serment d'hippocrate !
Un médecin qui débranche doit rester dans la chambre du patient, au moins pour avoir l'heure du décès. Il se peut qu'il sorte, en ce cas c'est pour laisser les proches seuls avec leur malade. Là encore c'est du respect.

juju a écrit:
La loi Leonetti est une hypocrisie, il est temps de la foutre à la poubelle !!!!!!!!
Si encore tu connaissais cette Loi et ses champs d'application, on pourrait en discuter. La Loi de 2005 relative aux droits des patients en fin de vie (c'est son nom, Léonetti n'étant que le nom de l'élu à l'origine de cette Loi) est très bien faite mais pas assez appliquée dans son intégralité notamment en ce qui concerne les directives anticipées. Au lieu de se lancer dans quelques accusations gratuites et jugements de valeur sans aucun intérêt intellectuel, j'aimerais plutôt que tu reprennes cette Loi article après article et que tu m'expliques ce qui t'y déranges afin de faire avancer le débat vers quelque chose de plus constructif.

juju a écrit:
Citation :
Si une personne décide d'en finir, elle doit être assez autonome pour le faire elle-même.
Et les autres, ceux qui ne peuvent pas, tu t'en tapes ? Ils peuvent crevés comme des chiens ?
Mourir à l'hôpital n'est pas une fin "normale". Il vaut beaucoup mieux terminer sa vie chez soi, entouré de l'affection de ses proches. L'hôpital a su s'adapter et offre des possibilités de visites étendues aux proches qui peuvent veiller le mourant, même la nuit. Mais le nombre de gens qui s'éteignent seuls dans leur chambre est encore à mon goût trop élevé. Si les gens meurent "comme des chiens", ce n'est pas le corps soignant qu'il faut incriminer mais les familles.

juju a écrit:
Encore une histoire de dieu qui donne la vie et seul dieu peut la reprendre, hein ?! C'est ça la directive ?
Dieu n'a pas sa place dans cette histoire et les convictions personnelles des soignants n'ont pas à interférer dans le processus de prise en charge du malade en fin de vie. Bien que je déteste ce terme, la "qualité des soins" ne dépend pas du professionnel qui dispense ces soins et doit être uniforme sur tout le territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 8:38

Hiram,

tu dis des choses fausses comme :
"En tout état de cause l'hydratation sera maintenue jusqu'à la fin."

"le malade en fin de vie correctement sédaté ne se rendra lui non plus compte de rien"
Ce ne pas le cas dans tous les hôpitaux je peux te l'affirmer !

Je reviens simplement sur le cas ou une personne n'a pas donné de consigne si elle se retrouve en coma dépassé. Est-ce vrai ou faux que le collège de médecin décide de tout débrancher lorsqu'il considère qu'il n'y a plus aucune chance que le patient sorte de son coma et retrouve certaines de ses facultés mentales ?

tu dis:
Un médecin qui débranche doit rester dans la chambre du patient, au moins pour avoir l'heure du décès.
C'est faux! Tu crois qu'un médecin n'a que ça à foutre de veiller une personne débranchée ? Je crois que tu racontes n'importe quoi, car après avoir été débranché les systèmes de nutrition et d'hydratation, le mourant peu rester en l'état bien plus que quelques heures, ça peut durer plusieurs jours même.
Le médecin va passer 24/24 h à le veiller, tu plaisantes ?!

tu dis aussi:
ce n'est pas le corps soignant qu'il faut incriminer mais les familles.
Belle remarque mais il y a des personnes qui n'ont plus de famille, tu fais quoi pour ceux-là ?

Les soignants ne devraient pas avoir de convictions personnelles mais ce n'est pas le cas pour tous, et des médecins qui refusent l'idée même de l'euthanasie parce qu'ils sont croyants, il y en a, tu ne peux pas le nier.

Ceux qui sont favorables à l'euthanasie n'obligent jamais personne à se faire euthanasier s'ils ne le veulent pas, ils respectent ceux qui veulent mourir en trainant jusqu'au bout, ils les respectent. Alors, que ceux qui sont contre l'euthanasie en fassent de même, qu'ils respectent aussi ce choix de fin de vie abrégée de souffrances inutiles.
Arrêtons l'hypocrisie et laissons le choix de sa vie comme le choix de sa mort!
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 8:48

hiram83 a écrit:
donc la personne de 82ans n'aurait jamais du être réanimée, mot que je préfère à "réveillée après un arrêt cardiaque", et "on" aurait du la laisser mourir puisque tel est le destin à courte échéance de quelqu'un dont le cœur est arrêté?

Je n'ai pas réellement d'avis sur la question, parce que après avoir été réanimée, tout semblait normal.
C'est le jour suivant qu'n arrivant à l'hôpital le matin, j'aperçois le brancard la ramenant dans sa chambre et c'est là qu'un jeune docteur m'a informé qu'elle avait mal réagi à un nouveau médicament.
Résultat; perte de la parole, paralysie des membres inférieurs et partie droite des membre supérieurs.
Tout était froid, il était clair qu'il n'y avait plus de circulation sanguine.
Pendant plusieurs jours nous nous relayions la nuit pour éviter que les infirmières lui attache son seul bras valide aux barreaux du lit... Nous étions incapables de comprendre ce que manifestait les gémissements ou les regards...
Nous avons présenté un papier et un crayon, il n'y a pas eu de réaction...

Il me semble, qu' elle serait partie tranquillement la nuit où elle a eu son arrêt cardiaque.
Nous avons demandé de cesser l'acharnement thérapeutique ... De l'endormir...

Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 9:36

juju a écrit:
Hiram,

tu dis des choses fausses comme :
"En tout état de cause l'hydratation sera maintenue jusqu'à la fin."
C'est pourtant vrai. Il existe de nombreuses techniques qui permettent d'hydrater le malade que ce soit par voie parentérale ou par voie entérale. Je ne vais pas te faire l'affront de te décrire ces techniques par le menu.


juju a écrit:
"le malade en fin de vie correctement sédaté ne se rendra lui non plus compte de rien"
Ce ne pas le cas dans tous les hôpitaux je peux te l'affirmer !
Tu as des statistiques pour appuyer tes dires?
Non, évidemment. En attendant je dors du sommeil du juste avec la satisfaction du devoir professionnel dument accompli et même si j'arrive à concevoir que ce n'est pas le cas partout, c'est en attendant ce qui se passe dans la majorité des cas.
pratiques de sédation en fin de vie

juju a écrit:
Je reviens simplement sur le cas ou une personne n'a pas donné de consigne si elle se retrouve en coma dépassé. Est-ce vrai ou faux que le collège de médecin décide de tout débrancher lorsqu'il considère qu'il n'y a plus aucune chance que le patient sorte de son coma et retrouve certaines de ses facultés mentales ?
Laissons la Loi répondre à ma place

juju a écrit:
tu dis:
Un médecin qui débranche doit rester dans la chambre du patient, au moins pour avoir l'heure du décès.
C'est faux! Tu crois qu'un médecin n'a que ça à foutre de veiller une personne débranchée ? Je crois que tu racontes n'importe quoi, car après avoir été débranché les systèmes de nutrition et d'hydratation, le mourant peu rester en l'état bien plus que quelques heures, ça peut durer plusieurs jours même.
Le médecin va passer 24/24 h à le veiller, tu plaisantes ?!
A ton avis quelle est l'espérance de vie d'un malade débranché de son respirateur?
Plusieurs minutes?
Plusieurs heures?
Plusieurs mois?
En ce qui concerne l'alimentation, et seulement l'alimentation, l'hydratation est maintenue et le malade sera sédaté.

juju a écrit:
tu dis aussi:
ce n'est pas le corps soignant qu'il faut incriminer mais les familles.
Belle remarque mais il y a des personnes qui n'ont plus de famille, tu fais quoi pour ceux-là ?
C'est marrant, quand il n'y a pas de famille pour veiller un mourant, il y en a pour réclamer l'héritage!

juju a écrit:
Les soignants ne devraient pas avoir de convictions personnelles mais ce n'est pas le cas pour tous, et des médecins qui refusent l'idée même de l'euthanasie parce qu'ils sont croyants, il y en a, tu ne peux pas le nier.
Ce que je nie c'est l'interférence des croyances personnelles du personnel soignant, médecins y compris, dans l'application de la Loi.

juju a écrit:
Ceux qui sont favorables à l'euthanasie n'obligent jamais personne à se faire euthanasier s'ils ne le veulent pas, ils respectent ceux qui veulent mourir en trainant jusqu'au bout, ils les respectent. Alors, que ceux qui sont contre l'euthanasie en fassent de même, qu'ils respectent aussi ce choix de fin de vie abrégée de souffrances inutiles.
Arrêtons l'hypocrisie et laissons le choix de sa vie comme le choix de sa mort!
Le choix, tout le monde l'à en précisant des directives anticipées, ce que peu de monde fait alors on improvise devant le fait accompli. Personne n'oblige personne. Si un malade me dit que sa douleur est supportable, il ne me viendra pas à l'idée de le contredire. De même, si un me dit qu'il a encore mal là encore je ne mettrais pas sa parole en doute. Chacun vit sa propre douleur. Il existe des malades qui ont besoin de ressentir de la douleur et d'autres qui n'en veulent aucune, et ça aussi doit être respecté.
J'adore quand de parfaits ignares, du haut de leurs idées taillées à la serpe et qui parlent de respect sans même avoir la moindre idée de ce que signifie ce mot, se permettent de juger ce qui est vrai de ce qui est faux sans appuyer leurs dires de données concrètes et de faits autres que quelques cas particuliers qui, s'ils font école, ne constituent pas le gros de la cohorte.
Comme disait Jean Gabin dans son rôle "le président": "il existe aussi des poissons volants mais vous conviendrez qu'ils ne constituent pas la majorité du genre".


Dernière édition par hiram83 le Mer 29 Jan 2014 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 9:43

Personne a écrit:

C'est le jour suivant qu'n arrivant à l'hôpital le matin, j'aperçois le brancard la ramenant dans sa chambre et c'est là qu'un jeune docteur m'a informé qu'elle avait mal réagi à un nouveau médicament.
Je ne comprends pas l'expression "nouveau médicament".
S'agit-il d'un médicament récemment introduit dans le traitement, d'un médicament récemment mis sur le marché, d'un médicament en phase expérimentale?


Personne a écrit:

Nous avons demandé de cesser l'acharnement thérapeutique ... De l'endormir...
Ce qui fut fait?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 9:51

Le message est supprimé
Raison:
Atteinte à la dignité morale de la personne.


Ceci est un avertissement


Modéré par Personne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 10:06

juju a écrit:
Hiram a écrit:
A ton avis quelle est l'espérance de vie d'un malade débranché de son respirateur?
je vois là ta mauvaise foi crasse, car je n'ai pas parlé de "respirateur" mais d'arrêt de la nutrition et de l'hydratation ! Mais là, bien sûr, je n'ai aucune réponse de ta part...
Si, tu en a une. Mais peut-être tes convictions personnelles t'empêchent-elles d'engrammer les données que ton interlocuteur peut te communiquer. En ce cas toutes discussions ultérieures sont inutiles et stériles, font perdre ton temps et le mien.

juju a écrit:
Citation :
C'est marrant, quand il n'y a pas de famille pour veiller un mourant, il y en a pour réclamer l'héritage!
Réflexion parfaitement méprisante pour ceux qui sont seuls et meurent seuls.
Réflexion parfaitement réaliste pour avoir constaté personnellement l'absence de famille lors de l'agonie et des obsèques, mais pas assez de chaises chez le notaire!

juju a écrit:
Citation :
J'adore quand de parfaits ignares, du haut de leurs idées taillées à la serpe et qui parlent de respect sans même avoir la moindre idée de ce que signifie ce mot
Je vois que tu réponds encore à côté avec un air de suffisance qui dénote une incompréhension totale de ce que j'ai dit!
De la suffisance dans ce domaine, j'ai largement les moyens d'en avoir. Quand à l'incompréhension, je constate une fois de plus que des gens présents sur un forum soit disant pour échanger et apprendre nagent dedans et aiment ça.

juju a écrit:
Mon sentiment est que tu t'inventes un personnage de "soignant" mais qu'en réalité tu n'as pas dépassé la première année de fac en médecine, la plupart de tes réponses sont biaisées, à croire que tu ne maîtrises réellement pas ton sujet!

La mythomanie ça se soigne "docteur" ?  Very Happy


Je conseille de lire ceci:

http://www.admd.net/
J'en n'ai rien à foutre de tes projections mentales et tes fantasmes à mon sujet, je constate simplement que tu n'as pas consulté les liens spécialisés que j'ai porté à ton attention, liens qui contiennent des informations spécialisées compréhensibles pour quiconque à quelques connaissances dans ce sujet. Je constate avec regret qu'une fois de plus, les ignorants sont contents de l'être et nagent avec bonheur dans leur misère intellectuelle en caressant l'espoir d'éclabousser les autres avec.
PS: Je sais qui vire mon salaire à la fin du mois!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 10:09

Juju, je t'ai demandé de reprendre la Loi Léonetti point par point et me dire ce qui t'y déranges. Pas de réponse. J'ai porté à ton attention des liens quand aux pratiques médicales et paramédicales. Là encore rien. Je témoigne le plus authentiquement possible de ma réalité professionnelle. Je ne suis pas respecté, mes compétences niées et j'ai juste droit à des considérations stériles sur ma personne, la médisance gratuite étant le dernier refuge de celui ou celle qui n'a plus rien à dire et qui ne veut pas répondre aux questions gênantes.
Notre conversation est donc terminée et je t'encourage à aller te faire voir chez les grecs et prier pour qu'un professionnel de santé aussi consciencieux que moi te prenne en charge au cas où ce qui nous préoccupe dans ce sujet t'arrive un jour.
Tu as rédigé tes directives anticipées?
Non?
Fais-le!


Dernière édition par hiram83 le Mer 29 Jan 2014 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 10:11

Message supprimé

ceci est un avertissement (Personne)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 10:14

Je tiens mes différentes authentifications professionnelles à disposition des membres du forum qui en feraient la demande (numéro de diplôme et numéro ADELI) et je demande à ce que tes médisances fassent l'objet d'excuses publiques. J'informe la modération en ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27123
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 11:04

hiram83 a écrit:
Je tiens mes différentes authentifications professionnelles à disposition des membres du forum qui en feraient la demande (numéro de diplôme et numéro ADELI) et je demande à ce que tes médisances fassent l'objet d'excuses publiques. J'informe la modération en ce sens.

Avoue que tes dires, sans preuves sont difficile à gober.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27123
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 11:33

Lorsque l'on est dans un coma végétatif avec un éléctroencéphalogramme plat et cela depuis huit ans, est-ce encore vivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 12:15

florence_yvonne a écrit:
hiram83 a écrit:
Je tiens mes différentes authentifications professionnelles à disposition des membres du forum qui en feraient la demande (numéro de diplôme et numéro ADELI) et je demande à ce que tes médisances fassent l'objet d'excuses publiques. J'informe la modération en ce sens.

Avoue que tes dires, sans preuves sont difficile à gober.

Florence,

Nous n'avons pas à "juger" la personne qui s'exprime.

Sur un forum on argumente sur des idées. je crains que ce principe est remis en cause lorsque l'on commence à assimiler la vie privée de la personne aux idées exprimées.

Effectivement Hiram 83 mérite des excuses et je souhaite qu'à l'avenir ce genre de prise de bec qui s'assimile à un acharnement moral contre une personne n'ait plus lieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27123
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 12:32

Je crois qu'il est de mon droit d'exprimer les doutes que j'ai sur la crédibilité des propos d'un personne.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 12:37

florence_yvonne a écrit:
Je crois qu'il est de mon droit d'exprimer les doutes que j'ai sur la crédibilité des propos d'un personne.

Apparemment tu n'as pas pris connaissance du rapport.
Est-il normal de pousser un membre à donner des informations personnelles pour prouver sa bonne foi ?


Pose des questions, argumente, n'imagine pas que ton expérience est unique.

Il peut y avoir des situations qui diffèrent de la tienne. Ce qui se passe dans certains hôpitaux peut être différent dans un autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27123
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 12:43

Mais quand on affirme détenir la solution universelle à un sujet aussi grave que la douleur de fin de vie à une personne qui comme moi a vécu l'expérience de très près, quand on sous entend l'incompétence des médecins qui n'aurait pas été capable de soulager la douleur, il ne faut pas s'étonner que la réaction soit un peu vive.

Dans mon cas, les propos de cette personne ont provoqué un douleur que j'aurais la décence de ne pas étaler.

J'ai posté le soit-disant protocole sur un éminent forum de santé et j'attend la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: L'euthanasie   Mer 29 Jan 2014 - 12:51

Que cherches-tu ?

Il arrive un moment où les médecins ne peuvent pas faire des miracles.
Un membre expose ce qu'il sait, la manière dont il voit la chose ne sera jamais ce que tu as vécu, et vice versa.

CE FORUM EST VERROUILLÉ


Si vous souhaitez reprendre les échanges veuillez ouvrir un autre sujet et éviter les attaques envers la personne qui s'exprime.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Demande d'euthanasie
» Un Suisse enlève son chien condamné à l'euthanasie
» VIDÉO sur euthanasie et refuge
» Le vrai visage de l'euthanasie.
» LA FIN DE LA VIE = SOINS PALLIATIFS ???...EUTHANASIE ? ? ?..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Sociologie-
Sauter vers: