Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fonctionnement du sentiment religieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 19:33

Voici une petite histoire très intéressante :

article a écrit:
Présenté comme la description d’une expérience scientifique, ce théorème montre la force du conditionnement dans le temps, indépendamment des conditions de départ. Ainsi, une vingtaine de chimpanzés sont isolés dans une pièce où est accrochée au plafond une banane, et seule une échelle permet d’y accéder. La pièce est également dotée d’un système qui permet de faire couler de l’eau glacée dans la pièce dès qu’un singe tente d’escalader l’échelle.

Les chimpanzés l’apprennent très rapidement, à la fois en regardant leurs congénères mais également en tentant eux-mêmes l’escalade : le système de sprinklers arrose toute la pièce.

Si l’apprentissage ne se fait pas toujours par expérience individuelle, il se fait très vite par les réactions du groupe : il suffit d’observer qu’un seul tente l’expérience et les plus vifs se précipitent sur lui pour l’empêcher que tous ne subissent la douche froide.

Immédiatement après que l’apprentissage soit acquis, le système d’aspersion d’eau glacée est désactivé. Les chimpanzés conservent l’expérience acquise et ne tentent pas d’approcher de l’échelle.

Bien que ne craignant plus d’être aspergés, les chimpanzés ont consolidé un comportement interdit. Le conditionnement, qui est toujours une association « stimulus-réponse » est passé de « escalade-douche froide » à « escalade-châtiment corporel ».

On change ainsi de registre, le conditionnement devient social. Plus exactement, il devient « culturel » dans le sens où il s’agit d’un comportement porté par une population donnée et qui va se perpétrer dans le temps alors qu’il ne repose pas/plus sur aucune donnée extérieure.

source : http://www.blog-management.fr/2013/05/30/le-theoreme-des-singes/

je pense que la perpétuation de la religion utilise les mêmes modes de fonctionnement... le conditionnement des masses a toujours très bien marché...

Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 19:43

Il y a une différence notoire entre un chimpanzé et un humain, non? Même si certains comportements chez l'humain sont bestiaux...
Alors oui lE Christ bouc émissaire ou agneau immolé?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 19:47

en fait, pas tellement mister be...

nous sommes des singes nus, après tout  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 20:27

comparons ce qui est comparable...
Revenir en haut Aller en bas
Lorie
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Age : 101
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2014

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 20:38

mister be a écrit:
comparons ce qui est comparable...

Pourquoi ??? parce que nous avons "l'intelligence" ??? .. Nous sommes nous aussi des animaux faut pas l'oublier .. et par certains de nos comportements nous sommes pires que le pire des animaux ..

Eux au moins tuent pour manger pas pour le plaisir
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-religions.bbactif.com/
Lorie
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Age : 101
Localisation : France
Date d'inscription : 15/01/2014

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 20:40

Lilith a écrit:


je pense que la perpétuation de la religion utilise les mêmes modes de fonctionnement... le conditionnement des masses a toujours très bien marché...


Pire pour nous les femmes nous ne sommes que des ventres pour les religions et surtout les religieux !!!!!!!!

 
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-religions.bbactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Dim 23 Fév 2014 - 20:54

oui, c'est la déchéance de Lilith (sens symbolique) qui peut être rapprochée de la suppression des déesses-mères dans les croyances. l'homme s'est aussi crée une femme-mère, Eve, faible et coupable... on le retrouve dans tant de comportements féminins...
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6254
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Lun 24 Fév 2014 - 8:43

Philosofioul Dead ,
Barbucadum savonette
Caricaturusse .



Revenir en haut Aller en bas
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 32
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Lun 24 Fév 2014 - 9:21

Lilith a écrit:
Voici une petite histoire très intéressante :

article a écrit:
Présenté comme la description d’une expérience scientifique, ce théorème montre la force du conditionnement dans le temps, indépendamment des conditions de départ. Ainsi, une vingtaine de chimpanzés sont isolés dans une pièce où est accrochée au plafond une banane, et seule une échelle permet d’y accéder. La pièce est également dotée d’un système qui permet de faire couler de l’eau glacée dans la pièce dès qu’un singe tente d’escalader l’échelle.

Les chimpanzés l’apprennent très rapidement, à la fois en regardant leurs congénères mais également en tentant eux-mêmes l’escalade : le système de sprinklers arrose toute la pièce.

Si l’apprentissage ne se fait pas toujours par expérience individuelle, il se fait très vite par les réactions du groupe : il suffit d’observer qu’un seul tente l’expérience et les plus vifs se précipitent sur lui pour l’empêcher que tous ne subissent la douche froide.

Immédiatement après que l’apprentissage soit acquis, le système d’aspersion d’eau glacée est désactivé. Les chimpanzés conservent l’expérience acquise et ne tentent pas d’approcher de l’échelle.

Bien que ne craignant plus d’être aspergés, les chimpanzés ont consolidé un comportement interdit. Le conditionnement, qui est toujours une association « stimulus-réponse » est passé de « escalade-douche froide » à « escalade-châtiment corporel ».

On change ainsi de registre, le conditionnement devient social. Plus exactement, il devient « culturel » dans le sens où il s’agit d’un comportement porté par une population donnée et qui va se perpétrer dans le temps alors qu’il ne repose pas/plus sur aucune donnée extérieure.

source : http://www.blog-management.fr/2013/05/30/le-theoreme-des-singes/

je pense que la perpétuation de la religion utilise les mêmes modes de fonctionnement... le conditionnement des masses a toujours très bien marché...


La suite de l'article est beaucoup plus intéressante Wink
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Lun 24 Fév 2014 - 14:55

Et le fonctionnement de l'absence de sentiment religieux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Lun 24 Fév 2014 - 14:57

Humanité et animalité

Oui ou non, y a-t-il entre l’homme et l’animal une différence radicale, absolue ? Ou bien l’homme n’est-il qu’un animal un peu plus évolué que les autres ? A travers ces questions, nous cherchons si, en l’homme, se trouve « quelque chose » qui serait véritablement non-animal. Pour dépasser le stade des idées reçues et des « évidences » trompeuses, cette recherche devra tenter de préciser ce qu’il faut entendre par « animalité ». Car comment savoir si l’homme est ou non un animal, si nous ne savons pas au juste en quoi consiste l’animalité ? Sur ce point, l’obstacle classique et redoutable est l’anthropomorphisme (attitude qui consiste à concevoir tous les êtres sur le modèle de l’homme) : si l’on commence par attribuer des caractères humains à l’animal, il n’est pas étonnant que l’on conclue ensuite à l’animalité de l’homme.

Plus généralement, pour que la comparaison (homme / animal) soit rigoureuse, il faut tenter de ne pas confondre la simple analogie (ressemblance superficielle qui masque une différence profonde) avec l’identité véritable (qui, de son côté, peut être masquée par des différences superficielles). Ainsi par exemple, à propos du langage : les animaux (ex : l’abeille, la baleine, etc.) peuvent échanger certaines informations, au moyen de signes ; l’on en conclut que l’animal possède le langage, comme l’homme. Mais n’est-ce pas aller beaucoup trop vite ? Si l’on se souvient des réflexions déjà menées à propos du dialogue, on ne manquera pas d’y regarder de plus près, en soulevant au moins deux questions : 1) celle du statut de l’autre : est-il vraiment un interlocuteur, c’est-à-dire quelqu’un dont la pensée sollicite une écoute ? Ou bien est-il l’émetteur d’un signal que l’on réceptionne ? 2) la question du contenu de ce qui est exprimé ou « communiqué » : se communiquer des « informations » et dialoguer, est-ce la même chose ? D’un côté, un organisme signale à un autre organisme qu’il a faim, ou qu’il a envie de se reproduire : c’est la manifestation d’un fait ; d’un autre côté, deux êtres discutent ensemble du but à donner à leur existence : c’est une interrogation sur le sens ; entre les deux « communications », n’y a-t-il pas un abîme ?

Enfin, on ne peut évidemment pas oublier que l’homme a un corps. Il lui faut manger, dormir, se reproduire : en cela, sa parenté avec l’animal saute aux yeux. Mais là encore, les choses ne sont sans doute pas si simples, au moins pour deux raisons : 1) Si certains besoins sont communs aux hommes et aux animaux, la manière de les satisfaire n’est pas la même dans les deux cas : comme l’animal, l’homme doit manger et se reproduire, mais il ne mange pas et ne se reproduit pas comme l’animal ; l’homme n’accepte de satisfaire ses besoins physiques que si certaines conditions d’un autre ordre (esthétiques, morales) sont remplies. 2) De multiples manières, l’homme exige donc infiniment plus que ce que son corps lui réclame. Par exemple, la recherche du beau, du vrai et du juste est essentielle pour l’homme, alors que, du point de vue de l’organisme et de ses besoins, elle est tout à fait superflue (c’est pourquoi l’animal l’ignore superbement). Pour finir, remarquons que cet écart par rapport aux besoins physiques existe, chez l’homme, pour le meilleur et pour le pire : l’homme est capable de sublimes élévations spirituelles, mais aussi de violences et d’atrocités absolument inconnues du monde animal (torture, viol, plaisir à voir souffrir l’autre...). Mais paradoxalement, de tels comportements confirment la distance infinie qui sépare l’homme de l’animal : car seul un être ne se limitant pas à sa dimension physique peut connaître de telles dérives. Même sous son pire aspect, l’homme ne rejoint pas l’animal : il ne devient pas « bestial », comme on le dit parfois à tort, mais inhumain, ce qui est tout autre chose (l’animal, de son côté, ne peut pas devenir « inanimal »).
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Agnostyxxx
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3166
Age : 51
Localisation : *
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Lun 24 Fév 2014 - 21:47

article intéressant .merci Lilith.

Lorie a écrit:
mister be a écrit:
comparons ce qui est comparable...

Pourquoi ??? parce que nous avons "l'intelligence" ??? .. Nous sommes nous aussi des animaux faut pas l'oublier .. et par certains de nos comportements nous sommes pires que le pire des animaux ..

Eux au moins tuent pour manger pas pour le plaisir

Faux. les animaux ne tuent pas que pour manger.

Jamais entendu parler d'animaux qui tuent pour un territoire?
Jamais entendu parler de mâles qui tuent des petits pour pouvoir s'accoupler avec la mère de la portée ?
http://www.natgeotv.com/fr/lions-cannibales/videos/lions-cannibales-infanticide

il y a de nombreux exemples d'animaux qui tuent ds un but autre que celui de manger.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Lun 24 Fév 2014 - 23:58

Comprendre le fonctionnement du sentiment religieux est comparable à la compréhension du sentiment amoureux
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 14:37

Agnostyxxx a écrit:
article intéressant .merci Lilith.

Lorie a écrit:
mister be a écrit:
comparons ce qui est comparable...

Pourquoi ??? parce que nous avons "l'intelligence" ??? .. Nous sommes nous aussi des animaux faut pas l'oublier .. et par certains de nos comportements nous sommes pires que le pire des animaux ..

Eux au moins tuent pour manger pas pour le plaisir

Faux. les animaux ne tuent pas que pour manger.

Jamais entendu parler d'animaux qui tuent pour un territoire?
Jamais entendu parler de mâles qui tuent des petits pour pouvoir s'accoupler avec la mère de la portée ?
http://www.natgeotv.com/fr/lions-cannibales/videos/lions-cannibales-infanticide

il y a de nombreux exemples d'animaux qui tuent ds un but autre que celui de manger.

Mais il ne tuent pas pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 17:30

florence_yvonne a écrit:
Agnostyxxx a écrit:
article intéressant .merci Lilith.

Lorie a écrit:


Pourquoi ??? parce que nous avons "l'intelligence" ??? .. Nous sommes nous aussi des animaux faut pas l'oublier .. et par certains de nos comportements nous sommes pires que le pire des animaux ..

Eux au moins tuent pour manger pas pour le plaisir

Faux. les animaux ne tuent pas que pour manger.

Jamais entendu parler d'animaux qui tuent pour un territoire?
Jamais entendu parler de mâles qui tuent des petits pour pouvoir s'accoupler avec la mère de la portée ?
http://www.natgeotv.com/fr/lions-cannibales/videos/lions-cannibales-infanticide

il y a de nombreux exemples d'animaux qui tuent ds un but autre que celui de manger.

Mais il ne tuent pas pour le plaisir.
On n'en sait rien étant donné que pour la plupart des animaux on ne sait pas s'ils savent ce qu'est le plaisir au sens où nous l'entendons. Indiscutablement l'animal à un motif pour tuer. Nourriture, conflit territorial, conflit interne à une structure sociale, ....
Mais il est dès cas où il est impossible de donner un "mobile" au tueur. Il a été observé des orques et des tigres qui tuent sans que l'on comprenne pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 17:57

Il y a toujours une raison.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
imed
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 32
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 18:13

florence_yvonne a écrit:
Il y a toujours une raison.

Qui ne doit pas être nécessairement connue.
Une raison qui pourrait être mal comprise...
Nous sommes encore dans le berceau de l'human- E-T .
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 19:03

La religion n'est pas indispensable à une vie équilibrée, moi, je m'en passe très bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 20:26

florence_yvonne a écrit:
Il y a toujours une raison.
Prendre du plaisir est aussi une raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mar 25 Fév 2014 - 20:29

florence_yvonne a écrit:
La religion n'est pas indispensable à une vie équilibrée, moi, je m'en passe très bien.
Une vie équilibrée selon quels critères?
Qui juge une vie équilibrée d'une autre qui ne le serait pas?
Un mendiant du Népal dira qu'il a une vie équilibrée, en accord avec son karma, alors qu'il est privé des droits humains les plus élémentaires et que par ailleurs on peut considérer sa vie comme déséquilibrée.....
L'équilibre n'existe que par rapport à un "centre de gravité" et tout dépend où il est positionné, et par qui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mer 26 Fév 2014 - 7:45

Mister be, je suis d'accord avec la comparaison que tu fais avec le sentiment amoureux. Mais vois-tu, l'histoire d'amour est vecue dans l'intimite. Et c'est ce que je voudrais pour les religions, en particulier pour l'islam qui prend beaucoup de place...
A t on besoin de temples pour exprimer sa foi? Je veux bien comprendre l'utilite des ecrits, ca peut nourrir l'ame.

Enfin, les religions ont toujours ete imposees aux populations pour des raisons politiques, donc, le sentiment amoureux, n'a plus trop sa place dans ce cas.

J'ai une idee, je vais fonder ma secte, et vous serez tous et toutes tres amoureux de moi :-)

(merci Agnostyxxx)
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mer 26 Fév 2014 - 9:48

Tout sentiment religieux se vit dans l'intimité avec le divin lorsque ce n'est plus le cas ce n'est plus de la religion ni de l'amour
On a pas besoin de temple pour exprimer sa foi mais comme on est des animaux grégaires,on a besoin de gens qui ressentent la même chose que nous pour l'exprimer..;
Louer ensemble le Seigneur ça réjouit le coeur...quand on est seul à pratiquer sa foi par des rites différents des autres...c'est lourd à porter...
Avec la parabole de la pièce,il faut séparer foi et politique...
Ben oui tu peux fonder ta secte et si tu prends comme base les écritures et la tradition...tu m'auras peut être comme adepte
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mer 26 Fév 2014 - 13:42

hiram83 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Il y a toujours une raison.
Prendre du plaisir est aussi une raison.

Tu pense que les animaux sont capables d'éprouver des plaisirs malsains ?

Si oui, cela confirmerait que l'homme est un animal.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mer 26 Fév 2014 - 13:44

hiram83 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La religion n'est pas indispensable à une vie équilibrée, moi, je m'en passe très bien.
Une vie équilibrée selon quels critères?
Qui juge une vie équilibrée d'une autre qui ne le serait pas?
Un mendiant du Népal dira qu'il a une vie équilibrée, en accord avec son karma, alors qu'il est privé des droits humains les plus élémentaires et que par ailleurs on peut considérer sa vie comme déséquilibrée.....
L'équilibre n'existe que par rapport à un "centre de gravité" et tout dépend où il est positionné, et par qui.

Je voulais seulement dire que la religion ne fait pas partie de mes besoins.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   Mer 26 Fév 2014 - 13:45

mister be a écrit:
Tout sentiment religieux se vit dans l'intimité avec le divin lorsque ce n'est plus le cas ce n'est plus de la religion ni de l'amour
On a pas besoin de temple pour exprimer sa foi mais comme on est des animaux grégaires,on a besoin de gens qui ressentent la même chose que nous pour l'exprimer..;
Louer ensemble le Seigneur ça réjouit le coeur...quand on est seul à pratiquer sa foi par des rites différents des autres...c'est lourd à porter...
Avec la parabole de la pièce,il faut séparer foi et politique...
Ben oui tu peux fonder ta secte et si tu prends comme base les écritures et la tradition...tu m'auras peut être comme adepte

Dans quel lieux prient les juifs messianiques ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fonctionnement du sentiment religieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fonctionnement du sentiment religieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Catéchèse du pape Benoît XVI : La prière et le sentiment religieux
» L'habit religieux
» Le sentiment de vide affectif
» Les paroles de Bouddha: les rituels religieux
» Un titre gratuit ( enseignement ou chant religieux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: