Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les paradoxes de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les paradoxes de Dieu   Mer 19 Mar 2014 - 20:30

texte à méditer :

texte a écrit:
Les monothéistes donnent à leur dieu plusieurs attributs pour en faire un être suprême et magnificent. Une sorte de «parent idéal» dont ils se croient l'enfant préféré. Par exemple: il sait tout, il voit tout, il a tout créé, il est tout-puissant, il est infiniment bon, il est parfait (qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire?), il est amour (encore plus vide de sens…), il est partout à la fois, etc. Outre la puérilité manifeste de ces croyances, il s'y trouve certaines incohérences qui heurtent le gros bon sens. Des paradoxes. Je vois trois sortes de contradictions dans les attributs de Dieu:

contraire aux faits et à la logique;
contraire entre eux;
autocontradictoire (oxymore);


Évidemment, le fait que l'explication divine est, depuis des siècles, de plus en plus remplacée par l'explication scientifique nous pousse légitimement à présumer qu'il n'y a tout simplement pas de Dieu, et que tout a une cause naturelle. Mais même sans ce progrès de la science, je trouve qu'il y a des éléments dans la foi monothéiste qui sont en eux-mêmes problématiques. Le polythéisme m'apparaît déjà moins absurde car, bien que tout autant contraire aux faits, il a au moins l'intelligence de percevoir l'univers comme un équilibre entre plusieurs forces antagonistes ou rivales, et non comme le fruit d'une volonté unique. Bien sûr, il y a des démons dans le monothéisme, qui sont en guerre contre les anges. Mais, puisque ces méchants ont eux aussi été créés par le chef des gentils (Dieu) qui, en vertu de ses attributs, était parfaitement conscient qu'ils deviendraient méchants, on peut dire que tout l'univers devrait être l'œuvre d'une unique personne. Ce qui m'amène à un autre paradoxe de Dieu.

On attribut généralement cette réflexion au philosophe Épicure (342-270 avant notre ère) mais ça lui ait probablement postérieur même si ça fitte avec sa pensée. Le raisonnement est le suivant:

Si la puissance et la bonté de Dieu sont infinies, le mal ne devrait pas exister. Si le mal existe, c'est soit que Dieu aurait pu l'empêcher mais ne le veut pas (donc il n'est pas infiniment bon), soit il aurait voulu l'empêcher mais ne le peut pas (donc il n'est pas tout-puissant).


Les contre-arguments disent généralement que le mal ne vient pas de Dieu comme tel, mais qu'il est une condition nécessaire à l'existence du libre-arbitre, que Dieu nous a donné justement par bonté. Cette réponse est très peu satisfaisante pour moi, pour plusieurs raisons. Entre autres parce qu'elle sous-entend que non seulement les personnes mais aussi les catastrophes naturelles ont un libre-arbitre, ce qui est absurde. Ensuite parce qu'elle entre contradiction avec les raisons même qui nous poussent à nous doter de lois. Si nous nous enlevons certaines libertés au nom d'un plus grand bien, c'est parce que nous reconnaissons que, par exemple, mieux vaut perdre sa liberté de tuer autrui si c'est pour nous éviter d'être tué par autrui. Mais là, c'est comme si Dieu régnait sur l'univers sans intervenir pour imposer ses lois (et en envoyant aléatoirement des catastrophes). Donc l'existence même de gouvernements humains est la preuve que nous reconnaissons tous implicitement que Dieu ne fait pas son travail.

Mais il y a aussi la conception même du libre-arbitre qui me rebute dans cette explication. Comme si l'individu pouvait faire des choix qui n'auraient aucune cause extérieure ou antérieure (et que même Dieu ne pourrait anticiper?), ce qui m'apparaît encore plus insensé que l'idée de Dieu. Si on évite cet indéterminisme, on pourrait peut-être se dire que Dieu a programmé nos esprits comme un humain le ferait d'une intelligence artificielle, mais qu'il nous a conçu si complexe qu'il ne peut anticiper à l'avance nos décisions. Et c'est peut-être aussi pour ça qu'existent les catastrophes naturelles, le climat est peut-être un système trop complexe pour être prédictible pour Dieu? Ce qui m'amène à mon autre point.

J'ignore quel théologien a un jour posée la question suivante:

«Dieu peut-il créer une pierre si lourde qu'il ne pourrait lui-même la soulever?»


En calquant cette question dans mon questionnement théologique à propos du libre-arbitre, j'aurais pu me demander: «Dieu peut-il créer un système (ou un être) si complexe qu'il ne puisse anticiper ses actions à l'avance?» Évidemment, cela m'amène à remettre en question la toute-puissance de Dieu puisque, quoique l'on réponde à ces questions, on impose une limite à sa puissance. Ainsi, l'omnipotence est un attribut de Dieu qui m'apparaît autocontradictoire et qui, pour cette raison, aurait dû être abandonné par les théologiens.

Les autres attributs divins me semblent également difficile à défendre d'un point de vue rationnel. Par exemple, si Dieu est parfait, je ne vois aucune raison pour laquelle il aurait eu besoin de créer l'univers. Et s'il est partout à la fois, ça implique qu'il soit tout, comme si l'univers était son corps. Il faudrait pour ça que l'univers entier puisse être modélisé comme un seul grand système complexe, et non une infinité de galaxies qui ne se touchent pas. Son infini bonté, quand à elle, est plus tautologique que paradoxale. Si on définit le bien comme étant d'obéir à Dieu, alors c'est assez facile pour Dieu de s'obéir à lui-même.

Ainsi, l'existence de Dieu heurterait moins la raison si, à la place de lui donner tous ces attributs «infinis», on se contentait de dire qu'il est:

presque parfait, mais pas parfait,
super-puissant, mais pas tout-puissant,
clairvoyant mais pas omnivoyant,
assez bienveillant mais pas infiniment bon,
à plusieurs endroits en même temps mais pas omniprésent,
etc.


Évidemment, tout cela n'est qu'un exercice philosophique de ma part. Même si Dieu était présenté de façon moins absurde, il n'en demeurerait pas moins contraire aux faits et à la science, en plus d'être incompatible avec une sagesse adulte.

––
P.S. – Il y en a qui vont encore me reprocher de m'attaquer à une croyance inoffensive… En fait, je n'adresse pas ce billet aux croyants qui se contentent de croire dans leur coin en sachant que ce n'est pas rationnel. Je m'adresse justement à ceux qui tente d'amener la question de Dieu sur le terrain de la raison.

source : http://chezfeelozof.blogspot.fr/2013/11/paradoxes-de-dieu.html

ça c'est un mec cool   
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mer 19 Mar 2014 - 21:27

Les seuls textes à méditer sont ceux de la Bible....
Revenir en haut Aller en bas
Saint Glinglin
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 09/02/2013

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mer 19 Mar 2014 - 22:05

La plus grande découverte en matière d'études bibliques a été faite par un médecin et non par un moine.
Revenir en haut Aller en bas
http://pastafarisme.forumactif.org/
Saint Glinglin
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 09/02/2013

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mer 19 Mar 2014 - 22:10

Lilith a écrit:
On attribut généralement cette réflexion au philosophe Épicure (342-270 avant notre ère) mais ça lui ait probablement postérieur même si ça fitte avec sa pensée. Le raisonnement est le suivant:

   Si la puissance et la bonté de Dieu sont infinies, le mal ne devrait pas exister. Si le mal existe, c'est soit que Dieu aurait pu l'empêcher mais ne le veut pas (donc il n'est pas infiniment bon), soit il aurait voulu l'empêcher mais ne le peut pas (donc il n'est pas tout-puissant).

J'avais lu qu'elle était de prêtres shintoistes disputant avec des Jésuites ayant débarqué au Japon.

Je ne suis pas sûr qu'Epicure ait abordé une problématique du mal, notion qui viendrait plutôt des Perses avec leur religion dualiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://pastafarisme.forumactif.org/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mer 19 Mar 2014 - 22:24

Saint Glinglin a écrit:
La plus grande découverte en matière d'études bibliques a été faite par un médecin et non par un moine.

L'un n'empêche pas l'autre  
Comme certains moines étaient aussi de très bons médecins
Revenir en haut Aller en bas
Saint Glinglin
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 09/02/2013

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mer 19 Mar 2014 - 22:54

L'étude de la Bible exige du sens critique, ce qui est la dernière chose que possède un croyant.
Revenir en haut Aller en bas
http://pastafarisme.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 9:02

mister be a écrit:
Les seuls textes à méditer sont ceux de la Bible....

Tous les livres de sagesse sont bons, la bible pas plus qu'un autre pour celui qui cherche. Celui qui a trouvé le livre idéal qui répond à ses questions, ne cherche plus dans les autres. Si la bible convient à certains, je n'y vois pas d'inconvénients.

Perso, je pense qu'il y a beaucoup moins de sagesse et de vérité dans l'ancien testament que dans beaucoup d'autres textes dédiées uniquement à la sagesse, car l'ancien testament est un mélange de mythes anciens sur lesquels est venue se greffer l'histoire du peuple hébreux et un nationalisme juif qui saute aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 10:48

Peut on, au regard de tout ce qui a ete ecrit, considerer que le bouddhisme est la croyance reellement empreinte de sagesse?
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 10:59

Lilith a écrit:
Peut on, au regard de tout ce qui a ete ecrit, considerer que le bouddhisme est la croyance reellement empreinte de sagesse?


....est une croyance....oui!
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 11:01

JR a écrit:
Perso, je pense qu'il y a beaucoup moins de sagesse et de vérité dans l'ancien testament que dans beaucoup d'autres textes dédiées uniquement à la sagesse, car l'ancien testament est un mélange de mythes anciens sur lesquels est venue se greffer l'histoire du peuple hébreux et un nationalisme juif qui saute aux yeux.


C'est vrai et c'est à travers cette histoire humaine que la sagesse se dégage...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27141
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 12:22

mister be a écrit:
Les seuls textes à méditer sont ceux de la Bible....

La Bible catholique ? La Bible protestante ? La Bible des témoins de Jéhovah ?
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 12:50

Lilith a écrit:
texte à méditer :

texte a écrit:
Évidemment, le fait que l'explication divine est, depuis des siècles, de plus en plus remplacée par l'explication scientifique nous pousse légitimement à présumer qu'il n'y a tout simplement pas de Dieu, et que tout a une cause naturelle. Mais même sans ce progrès de la science, je trouve qu'il y a des éléments dans la foi monothéiste qui sont en eux-mêmes problématiques. Le polythéisme m'apparaît déjà moins absurde car, bien que tout autant contraire aux faits, il a au moins l'intelligence de percevoir l'univers comme un équilibre entre plusieurs forces antagonistes ou rivales, et non comme le fruit d'une volonté unique. Bien sûr, il y a des démons dans le monothéisme, qui sont en guerre contre les anges. Mais, puisque ces méchants ont eux aussi été créés par le chef des gentils (Dieu) qui, en vertu de ses attributs, était parfaitement conscient qu'ils deviendraient méchants, on peut dire que tout l'univers devrait être l'œuvre d'une unique personne. Ce qui m'amène à un autre paradoxe de Dieu.


L'univers est en équilibre entre deux forces : celles du bien (symbolisées par les anges) et celles du mal (symbolisées par les démons). Ou encore si l'on veut parler un langage purement physique et électromagnétique : l'univers est en équilibre entre deux pôles, l'un est positif et l'autre négatif.

L'erreur que commettent la plupart des croyants monothéistes est celle de classer Dieu du côté des forces du bien, alors qu'en réalité, il n'en est rien. Dieu n'est pas le Chef de file des forces du bien. En réalité, Il est au-dessus du bien et du mal, car dans l'absolu, le bien et le mal n'existent pas.

Je ne vois pas ce qu'il y a de paradoxal lorsqu'on voit les choses de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 14:12

Je suis d'accord avec toi Brahim. Mais dans ce que tu dis, on sort du cadre monotheiste religieux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 14:41

Lilith a écrit:
Peut on, au regard de tout ce qui a ete ecrit, considerer que le bouddhisme est la croyance reellement empreinte de sagesse?

En tout cas les philosophies orientales qui s'appuient aussi, mais accessoirement, sur la religion ou le mythe, sont allés très loin dans l'introspection, l'exploration de la psychée humaine, à travers l'exercice de la méditation, que ne l'a jamais proposé la bible. C'est pourquoi elles sont éventuellement transférables à une autre culture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 20 Mar 2014 - 14:46

mister be a écrit:
Lilith a écrit:
Peut on, au regard de tout ce qui a ete ecrit, considerer que le bouddhisme est la croyance reellement empreinte de sagesse?


....est une croyance....oui!

A mon avis, le bouddhisme est tout sauf une croyance.
C'est avant tout une expérience. et expérimentation.
Relire à ce sujet, les paroles du Bouddha qui dit de ne pas croire une chose parce qu'elle vous a été transmise, etc ...

Maintenant, si comme d'habitude vous vous limitez aux monothéismes (vous n'arrivez vraiment pas à vous en libérer...y compris les athées  )
moi je n'ai rien à faire dans ce débat.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 7:57

JR a écrit:

Perso, je pense qu'il y a beaucoup moins de sagesse et de vérité dans l'ancien testament que dans beaucoup d'autres textes dédiées uniquement à la sagesse, car l'ancien testament est un mélange de mythes anciens sur lesquels est venue se greffer l'histoire du peuple hébreux et un nationalisme juif qui saute aux yeux.

Ah bon?
Ce qui en ressort pourtant,c'est une espérance intacte malgré les détresses, le déshonneur,l'affliction qui touchent le peuple juif.
De plus, on peut prendre l'éducation de ce peuple pour soi-même dans un cheminement personnel.
Dieu forme et réforme, Il dit qu'il soigne Lui-même les blessures qu'Il inflige.Pourquoi serait-ce un paradoxe dans une dynamique d'éducation ?
Et le Livre de la Sagesse, les Proverbes, Siracide -pour ne citer qu'eux- Qu'en fais-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 9:07

Alors il faudrait extraire les livres qui sont empreints de sagesse, des passages historiques qui ne concernent que l'histoire des hébreux, mais l'ensemble est visiblement disparate et plein d'incohérences, qui font du dieu biblique un dieu arbitraire, le dieu d'une nation mais pas un dieu universel. Il n'est donc pas possible à l'humanité de s'identifier au peuple juif, donc je pense que l'ancien testament en faisant des juifs seuls, un peuple élu, se coupe de l' "universel". Le "dieu" de Jésus dans les évangiles l'est déjà beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 9:50

@JR
Les juifs ont toujours survécu à tout et survivent encore.Je m'aperçois que c'est le peuple le + détesté au monde.Je parle de peuple pas de nation, il y a une nuance non négligeable.Ils n'emmerdent personne, ne font pas de prosélytisme et ont fait d'un désert (Israël) une cité prospère.ils savent créer à partir du chaos,je tenais à le souligner.
Tu sais, dans la pensée juive,il s'agit de transmettre un message universel d'Amour et de Paix aux autres nations dans sa dimension spirituelle.Je ne parle en aucun cas du sionisme politique actuel.
Jésus Lui-même s'est inscrit dans cette pensée et l'a accomplie.Je suis certaine que Jésus n'a jamais voulu créer une autre religion, il est venu révéler une lumière qui était en sommeil et en latence au sein de son peuple.Jésus est le plus grand missionnaire d'un peuple déjà missionnaire.
Les chrétiens primitifs suivaient la Torah à la lettre.La théorie paulinienne par exemple m'apparaît comme confuse et déroutante, dans le sens" qui fait sortir de la route,du chemin".
Le schisme qui oppose le judaïsme au christianisme n'a pas lieu d'être.Le christianisme est-il légitime d'ailleurs ?
De plus les évangiles canoniques sont à nettoyer en profondeur,il est évident que l'Eglise a fait dire à Jésus ce qu'elle voulait bien Lui faire dire afin de créer une religion "incontestable", quitte à raboter Ses enseignements quitte à spolier les divins commandements.L'Eglise est une diablerie en ce sens.
Pour ma part,je me suis retirée du christianisme de façon concrète (rayée des registres du baptême) afin de repartir à zéro, sur des bases non conditionnées.
Retour à la base donc, j'étudie pour le moment la Torah/l'AT et je me forme grâce à l'histoire des juifs.Je t'assure que l'on peut s'y identifier.
Il faut parfois séparer le bon grain de l'ivraie car bien évidemment il y a des ajouts traditionalistes intentionnels des scribes de l'époque, ce que dénonçait Jésus mais il semble que les évangiles n'y échappent pas non plus...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27141
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 10:36

Moi, je ne suis pas antisémite, mais je suis antisioniste. J'espère que vous voyez la différence et que vous n'allez pas m'envoyer dans la figure le fameux antisioniste = pro-Satan auquel j'ai eu droit.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 13:18

florence_yvonne a écrit:
mister be a écrit:
Les seuls textes à méditer sont ceux de la Bible....

La Bible catholique ? La Bible protestante ? La Bible des témoins de Jéhovah ?

Tanach et brit hadasha!
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 13:23

Saint Glinglin a écrit:
L'étude de la Bible exige du sens critique, ce qui est la dernière chose que possède un croyant.

C'est encore du n'importe quoi!  
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27141
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 13:37

mister be a écrit:
florence_yvonne a écrit:
mister be a écrit:
Les seuls textes à méditer sont ceux de la Bible....

La Bible catholique ? La Bible protestante ? La Bible des témoins de Jéhovah ?

Tanach et brit hadasha!

Pardon ?   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 13:40

florence_yvonne a écrit:
Moi, je ne suis pas antisémite, mais je suis antisioniste. J'espère que vous voyez la différence et que vous n'allez pas m'envoyer dans la figure le fameux antisioniste = pro-Satan auquel j'ai eu droit.

Oui je vois la différence.
Quel genre de personnes vous a dit que vous étiez pro-satan ???
On a le droit de ne pas approuver certaines attitudes des colons israëliens.Il y a des excès et des démagogies.
Bien des juifs ne sont pas d'accord avec cette politique de colonisation, d'autres ferment les yeux, et d'autres s'y investissent.
Mais ça n'est pas mon combat ni mon cheval de bataille, c'est le leur.Importer le conflit israëlo-palestinien n'est pas sage,personne ne connait réellement les tenants et les aboutissants de ce conflit à moins de vivre là-bas.Je les imagine juste vivre en grande paranoïa et pas forcément heureux.
En Europe, les médias nous montrent uniquement ce qu'ils veulent bien nous montrer.Je ne crois plus à leurs sornettes...
Moi je désapprouve complètement Obama par exemple et sa politique hypocrite qui cherche son intérêt partout.Si le gouvernement américain n'avait pas d'intérêt à "protéger" Israël, il "les" laisserait dans leur crotte.Ce n'est pas par bonté d'âme que les USA soutiennent Israël.Soi-disant le lobby juif a grande influence là-bas : mon oeil ! IN GOD WE TRUST : c'est ça...à d'autres !
L'argent n'a pas de religion.
Le moyen-orient est une situation très délicate : tous les pays avoisinant Israël souhaitent sa destruction,on ne peut pas le nier.
On verra dans une dizaine d'années si les USA soutiennent encore Israël.Toutes les alliances humaines sont fragiles,surtout en ce moment j'ai l'impression.
Les palestiniens ont demandé un rattachement à la Russie par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 13:48

Juliah a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Moi, je ne suis pas antisémite, mais je suis antisioniste. J'espère que vous voyez la différence et que vous n'allez pas m'envoyer dans la figure le fameux antisioniste = pro-Satan auquel j'ai eu droit.

Oui je vois la différence.
Quel genre de personnes vous a dit que vous étiez pro-satan ???
On a le droit de ne pas approuver certaines attitudes des colons israëliens.Il y a des excès et des démagogies.
Bien des juifs ne sont pas d'accord avec cette politique de colonisation, d'autres ferment les yeux, et d'autres s'y investissent.
Mais ça n'est pas mon combat ni mon cheval de bataille, c'est le leur.Importer le conflit israëlo-palestinien n'est pas sage,personne ne connait réellement les tenants et les aboutissants de ce conflit à moins de vivre là-bas.Je les imagine juste vivre en grande paranoïa et pas forcément heureux.
En Europe, les médias nous montrent uniquement ce qu'ils veulent bien nous montrer.Je ne crois plus à leurs sornettes...
Moi je désapprouve complètement Obama par exemple et sa politique hypocrite qui cherche son intérêt partout.Si le gouvernement américain n'avait pas d'intérêt à "protéger" Israël, il "les" laisserait dans leur crotte.Ce n'est pas par bonté d'âme que les USA soutiennent Israël.Soi-disant le lobby juif a grande influence là-bas : mon oeil ! IN GOD WE TRUST : c'est ça...à d'autres !
L'argent n'a pas de religion.
Le moyen-orient est une situation très délicate : tous les pays avoisinant Israël souhaitent sa destruction,on ne peut pas le nier.
On verra dans une dizaine d'années si les USA soutiennent encore Israël.Toutes les alliances humaines sont fragiles,surtout en ce moment j'ai l'impression.
Les palestiniens ont demandé un rattachement à la Russie par exemple.

    
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4927
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Ven 21 Mar 2014 - 13:53

florence_yvonne a écrit:
mister be a écrit:
florence_yvonne a écrit:


La Bible catholique ? La Bible protestante ? La Bible des témoins de Jéhovah ?

Tanach et brit hadasha!

Pardon ?   

Tanach=La Torah (la Loi ou Pentateuque) ;
Les Nevi'im (les Prophètes) ;
Les Ketouvim (les Autres Écrits ou Hagiographes).


La Torah (תורה « Loi ») [également connue sous le nom de Pentateuque] se constitue de :
1.Bereshit (בראשית, « Au commencement » / Genèse) ;
2.Shemot (שמות, « Noms » / Exode) ;
3.Vayiqra (ויקרא, « Et Il appela » / Lévitique) ;
4.Bamidbar (במדבר, « Dans le désert » / Nombres) ;
5.Devarim (דברים, « Paroles » / Deutéronome).

Les Nevi'im (נביאים, « Prophètes ») sont :
Neviim rishonim (נביאים ראשונים)
6. Yehoshoua (יהושע, Josué)
7. Shoftim (שופטים, Juges)
8. Shemouel (שמואל, Livre de Samuel – I et II)
9. Melakhim (מלכים, Livre des Rois I et II)
Neviim aharonim (נביאים אחרונים)
10. Yeshayahou (ישעיהו, Isaïe)
11. Yrmeyahou (ירמיהו, Jérémie)
12. Yehezqel (יחזקאל, Ézéchiel)
13. Trei Assar (תרי עשר) I. Hoshéa (הושע, Osée)
II. Yoël (יואל, Joël)
III. Amos (עמוס, Amos)
IV. Ovadia (עובדיה, Abdias)
V. Yona (יונה, Jonas)
VI. Mikha (מיכה, Michée)
VII. Nahoum (נחום, Nahum)
VIII. 'Havaqouq (חבקוק, Habacuc)
IX. Tsephania (צפניה, Sophonie)
X. Haggaï (חגי, Aggée)
XI. Zekharia (זכריה, Zacharie)
XII. Malakhi (מלאכי, Malachie)


Les Ketouvim (כתובים) consistent en :
14. Tehilim (תהילים, « Louanges » / Psaumes)
15. Mishlei (משלי, « Paraboles » / Proverbes)
16. Iyov (איוב, Job)
17. Shir Hashirim (שיר השירים, Cantique des cantiques)
18. Routh (רות, Ruth)
19. Eikha (איכה, « Où » / Lamentations)
20. Qohelet (קהלת, « Prédicateur » / Ecclésiaste)
21. Esther ((אסתר
22. Daniel (דניאל)
23. Ezra-Nehemia (עזרא ונחמיה, Ezra wuNekhem'ya, Esdras et Néhémie)
24. Divrei Hayamim (דברי הימים, Chroniques I et II)
Brit Hadasha=alliance renouvelée ou les Evangiles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les paradoxes de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les paradoxes de Dieu
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: