Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les paradoxes de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin


Nombre de messages : 26750
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 14:08

   
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 14:23

désolé si je suis soporifique mais c'est toujours la même chanson...
Le D.ieu de la science est aussi le D.ieu des croyants et la foi sans la science est comme un homme unijambiste...pourquoi faire deux antagonistes....
euh t'as mieux à proposer Florence
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 14:25

mister be a écrit:
désolé si je suis soporifique mais c'est toujours la même chanson...
Le D.ieu de la science est aussi le D.ieu des croyants et la foi sans la science est comme un homme unijambiste...pourquoi faire deux antagonistes....
euh t'as mieux à proposer Florence

Bien sur, un Dieu est largement suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 18:04

C'est une révélation ...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 18:41

mister be a écrit:
C'est une révélation ...

Non, c'est une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 19:22

pas si évident que ça puisque le polythéiste existe toujours
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 21:28

Le monothéisme est condamné à disparaître car il ne correspond à rien de vrai. Il n'y a pas un vieux barbu qui a créé le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 21:43

JR a écrit:
Le monothéisme est condamné à disparaître car il ne correspond à rien de vrai. Il n'y a pas un vieux barbu qui a créé le monde.  

Con-damné par qui au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Dim 23 Mar 2014 - 23:21

JR a écrit:
Le monothéisme est condamné à disparaître car il ne correspond à rien de vrai. Il n'y a pas un vieux barbu qui a créé le monde.  
Qu'est-ce que la vérité?Le vieux barbu qui a créé le monde est de l'anthropomorphisme ...
Notre religion interdit toute représentation du divin
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 65
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 7:25

Cela ne vous empêche pas de voir votre dieu comme un être humain...avec son sens de l'exclusion, ses accés de colère, son esprit de revanche, son sexisme etc etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 7:32

Juliah a écrit:
JR a écrit:
Le monothéisme est condamné à disparaître car il ne correspond à rien de vrai. Il n'y a pas un vieux barbu qui a créé le monde.  

Con-damné par qui au juste ?

par l'évolution du concept de Dieu.
La physique quantique nous aide à mieux comprendre qu'il ne peut y avoir un dieu créateur extérieur mais que tout est Dieu-énergie et que le monde est une illusion qui apparaît à nos sens et qui se transforme à l'infini. Il n'y a pas de création à proprement parler. Le bouddhisme, les philosophies orientales mais aussi Plotin, avaient perçue la Vérité, l'effet n'est pas différent de la cause.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 8:14

Je rajouterai juste, en complement de JR, que si creation il devait y avoir, ce n'est pas un dieu que nous devrons celebrer, mais une deesse. Car la mise au monde, la naissance est le propre de l'essence feminine. Un masculin qui cree par sa seule volonte? Ca s'appelle un imposteur :-)
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6254
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 8:47

Quels sont les dieux que vous jugez ?

Ceux du septénaire1 , plus agé , ou ceux du septénaire agé seulement de la moitié de temps celeste ?

Septénaire 1

Michel , Raphael , Gabriel etc

Septénaire 2

Lucifer , Satan , Belzébuth etc
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 8:48

Comme il est difficile de concevoir un D;ieu à la fois masculin et féminin...les kabbalistes le conçoivent très bien pourtant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 9:53

JR a écrit:
Juliah a écrit:
JR a écrit:
Le monothéisme est condamné à disparaître car il ne correspond à rien de vrai. Il n'y a pas un vieux barbu qui a créé le monde.  

Con-damné par qui au juste ?

par l'évolution du concept de Dieu.
La physique quantique nous aide à mieux comprendre qu'il ne peut y avoir un dieu créateur extérieur mais que tout est Dieu-énergie et que le monde est une illusion qui apparaît à nos sens et qui se transforme à l'infini. Il n'y a pas de création à proprement parler. Le bouddhisme, les philosophies orientales mais aussi Plotin, avaient perçue la Vérité, l'effet n'est pas différent de la cause.

Que répondre à ça ? Heum.
"par l'évolution du concept de Dieu" ? C'est à dire que cela dépendrait des humains ? Dans ce cas, les dés seront toujours pipés.
Nous sommes si imparfaits et désireux d'être califes à la place du calife, ça me rappelle l'élan de Lucifer.
Plus je regarde les hommes, plus je me dis que nous sommes de moins en moins nombreux à nous bousculer au portillon de la foi.
C'est le refus de la sainte autorité qui pose problème je crois et les hommes sont enclins à l'éviter le plus possible.
L'homme est naturellement réfractaire et se cherchera toujours un chemin, une échappatoire à cette sainte autorité.
Hé oui la peur de perdre sa personnalité est supérieure à la recherche du divin.
Le culte de l'homme en est majoré et la source en est écartée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 10:28

Oui je pense que notre idée de Dieu évolue, ça ne veut pas dire que Dieu n'existe pas, mais il reste le point Omega, l'Inconnu, vers quoi l'on converge, et on peut dire dans le même temps que Dieu se révèle progressivement selon notre capacité à le percevoir. A mon humble avis l'idée du dieu de l'ancien testament qui juge, qui punit, qui menace, est une conception assez primaire. Le "dieu" révélé par JC constitue un progrès, par rapport à l'ancien testament, il devient plus universel, mais il n'est pas encore achevé, et le Christ de la Gnose est encore un niveau plus élevé. Je pense que peu à peu les différences entre les religions s'effaceront pour faire place à une nouvelle conception de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Lun 24 Mar 2014 - 10:49

C'est à dire que le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards et ne se laisse pas happé facilement.
J'ai beaucoup d'amour pour Dieu et JC (un saint tandem),c'est cet amour qui me conduit et me rend plus réceptive à leurs enseignements.
Avec l'Esprit le regard sur les écritures change, le Dieu épouvantail comme tu aimes le nommer, disparaît et fait place à une perfection, à une juste compréhension du Message.
La Bible est cachetée et mon bonheur réside à la décacheter.Je me sens aidée et soutenue dans cette démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Aldebert Després
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud en Helvétie
Date d'inscription : 22/03/2014

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mar 25 Mar 2014 - 18:01

JR a écrit:

A mon avis, le bouddhisme est tout sauf une croyance.
C'est avant tout une expérience. et expérimentation.
Relire à ce sujet, les paroles du Bouddha qui dit de ne pas croire une chose parce qu'elle vous a été transmise, etc ...
 

Non, dans les faits en Asie, le bouddhisme est surtout une croyance pour 90 % des bouddhistes en Asie. Seuls 10 % des bouddhistes en Asie savent cette histoire de l'expérimentation et expérience. Je donne l'exemple de la coréenne questionnée par mes soins au sujet de ce qu'est être bouddhiste.... Elle m'a répondu : croire au Bouddha.  
Ca aurait retourné l'Eveillé (Bouddha en sanscrit) dans sa tombe s'il en avait une...

Et si tu te rends en un centre bouddhiste tibétain en Europe, tu y verras surtout des croyants et non des expérimentateurs : donc oui, le bouddhisme est surtout une croyance.
Effectivement pour quelques universitaires surtout femmes tranquillement installés dans leur fauteuil , ne faisant rien de bouddhique d'ailleurs, discutant entre eux (elles) de bouddhisme déclarent que le bouddhisme est tout sauf une croyance.... Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Aldebert Després
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud en Helvétie
Date d'inscription : 22/03/2014

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mar 25 Mar 2014 - 18:04

Lilith a écrit:
Peut on, au regard de tout ce qui a ete ecrit, considerer que le bouddhisme est la croyance reellement empreinte de sagesse?

Pour 90 % des bouddhistes en Asie durant 2500 ans : oui pour une croyance empreinte de sagesse.

Pour le bouddhisme des origines n'ayant jamais existé en Asie, et existant un peu en Europe et Amérique du nord, non : il s'agit d'une démarche pour faire cesser la souffrance. Pont barre.  
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 65
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mar 25 Mar 2014 - 18:14

Aldebert Després a écrit:
JR a écrit:

A mon avis, le bouddhisme est tout sauf une croyance.
C'est avant tout une expérience. et expérimentation.
Relire à ce sujet, les paroles du Bouddha qui dit de ne pas croire une chose parce qu'elle vous a été transmise, etc ...
 

Non, dans les faits en Asie, le bouddhisme est surtout une croyance pour 90 % des bouddhistes en Asie. Seuls 10 % des bouddhistes en Asie savent cette histoire de l'expérimentation et expérience. Je donne l'exemple de la coréenne questionnée par mes soins au sujet de ce qu'est être bouddhiste.... Elle m'a répondu : croire au Bouddha.  
Ca aurait retourné l'Eveillé (Bouddha en sanscrit) dans sa tombe s'il en avait une...

Et si tu te rends en un centre bouddhiste tibétain en Europe, tu y verras surtout des croyants et non des expérimentateurs : donc oui, le bouddhisme est surtout une croyance.
Effectivement pour quelques universitaires surtout femmes tranquillement installés dans leur fauteuil , ne faisant rien de bouddhique d'ailleurs, discutant entre eux (elles)  de bouddhisme déclarent que le bouddhisme est tout sauf une croyance.... Wink 

Hum...le fait qu'une école d'éveil devienne une religion sous la pression des conformismes et des ignares est une constante dans l'histoire humaine.
Prenons pour exemple le christianisme...avant de devenir religion d'état il était avant tout une technique d'éveil destinée à libérer l'homme de sa condition terrestre.

http://jesussimplement.free.fr/dossier-textes/Eric-Edelmann/Eric-Edelmann-Jesusparlait-arameen.htm
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mar 25 Mar 2014 - 19:20

Il y a une chose que je ne comprends pas : Le bouddhisme est une religion ou bien une philosophie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Mer 26 Mar 2014 - 2:14




Le bouddhisme est une philosophie, il n' y a aucune croyance en un Etre Supérieur. Une philosophie basée sur la méditation afin que la personne puisse s'échapper de toute souffrance, de toute envie . C'était le but initial à son début .
De nos jours du fait que cette philosophie s'est répandue dans de très nombreux continents, qu'il existe des couvents, des ashrams, des lamas, nous pouvons considérer qu'elle est devenue une religion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 27 Mar 2014 - 8:14

Quelque part, Bouddha est considere comme «superieur» des prieres et offrandes lui sont faites. Je dirais que c'est a la frontiere de la philo et de la religion.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 27 Mar 2014 - 8:53

quote="florence_yvonne"]Il y a une chose que je ne comprends pas : Le bouddhisme est une religion ou bien une philosophie ?[/quote]




C'est ca le bouddhisme
Revenir en haut Aller en bas
Aldebert Després
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud en Helvétie
Date d'inscription : 22/03/2014

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 27 Mar 2014 - 14:21

mister be a écrit:



Le bouddhisme est une philosophie, il n' y a aucune croyance en un Etre Supérieur. Une philosophie basée sur la méditation afin que la personne puisse s'échapper de toute souffrance, de toute envie . C'était le but initial à son début .
De nos jours du fait que cette philosophie s'est répandue dans de très nombreux continents, qu'il existe des couvents, des ashrams, des lamas, nous pouvons considérer qu'elle est devenue une religion

Non, le bouddhisme développé et ayant existé depuis 2500 ans en Asie et aussi en Europe est une religion avec des Etres Supérieurs, avec une philosophie pour une poignée de moines. Cette philosphie est ignorée par 95% des bouddhistes en Asie.

Cette histoire de philosophie sans religion est une création de toutes pièces par des européens universitaires et athées du début du XXe siècle : par exemple Eugène Burnouf. Ils ont effectivement traduit des textes pali et/sanskrit bouddhiques, des soutras.


Dernière édition par Aldebert Després le Jeu 27 Mar 2014 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aldebert Després
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud en Helvétie
Date d'inscription : 22/03/2014

MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   Jeu 27 Mar 2014 - 14:42

florence_yvonne a écrit:
Il y a une chose que je ne comprends pas : Le bouddhisme est une religion ou bien une philosophie ?
C'est aussi difficile de répondre à cette question que si tu demandes à un chrétien : le christianisme accepte les icones ou non ? Le catholicisme oui, le protestantisme non. C'est la même chose : le christianisme a un culte voué à Marie ? Pour les catholiques, oui; pour les protestants, non. Etc. Il n'y a pas un christianisme, mais des christianisme. La réponse est forcément nuancée.

C'est pareil pour le bouddhisme : il y a des bouddhismes...
Cette histoire de bouddhisme étant seulement une philosophie et non une religion n'a jamais existé en Asie... C'est apparu seulement en Europe et en Amérique du nord au début du XXe siècle . Cette histoire de philosophie bouddhique sans religion est une création et invention de toutes pièces par des européens universitaires et athées du début du XXe siècle : par exemple Eugène Burnouf. Ils ont effectivement traduit des textes pali et/sanskrit bouddhiques, des soutras. Cette forme de bouddhisme s'est aussi développé à d'autre gens en Europe et Amérique du nord.

C'est marrant, quand tu demandes ce qu'est le bouddhisme à des Européens et Américains du nord, ils répondent à peu près tous que c'est une philosophie... alors que  cette philosophie est ignorée par 95 % des bouddhistes en Asie. Pour 95% des bouddhistes asiatiques , être bouddhiste se limite à croire au Bouddha, voire d'autres dieux, déesses et boddhisatvas et le/la/les prier. Point barre.

C'est assez comique dans le fond, car ce bouddhisme seulement philosophique n'a jamais existé en Asie... cheers   Le bouddhisme développé et ayant existé depuis 2500 ans en Asie et depuis peu en Europe est une religion avec des Etres Supérieurs, incluant une philosophie pour une poignée de moines et yogis, bref  TRES peu de personnes au fond.

Si vous ne me croyez pas que le bouddhisme est aussi une religion, allez faire un tour dans des temples bouddhistes en France, notamment au temple des mille bouddhas en Bourgogne, à la Boulaye en Dordogne ou à Montachardon en Haute-Savoie, et vous y verrez surtout des poujas (cultes) à des dieux et déesses (bodhisatvas)  pour influer le quotidien, même le dalaï-lama est pris pour un dieu. Il faut voir ces soi-disants bouddhistes se prosterner trois fois en entrant dans le temple devant l'autel bourrés de statue de dieux et déesses, des icônes sur les murs, puis se prosterner trois fois devant tel homme pris pour un maitre... etc., faire brûler de l’encens, trompette, tambours, bref une parfaite liturgie...

En somme, Florence, le bouddhisme est ce que tu veux qu'il soit : c'est une religion si tu veux, c'est une religion et une philosophie si tu veux, et c'est seulement une philosophie si tu veux. A toi de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les paradoxes de Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les paradoxes de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les paradoxes de Dieu
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: