Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8   Mar 25 Mar 2014 - 10:43

Le président américain Barack Obama et ses alliés ont annulé lundi le sommet du G8 prévu en juin à Sotchi afin de sanctionner la Russie pour son intervention en Crimée, d'où Kiev a commencé à retirer ses dernières troupes.

Le G8, dont l'annulation était fortement pressentie, sera remplacé par un G7 à Bruxelles, sans la Russie donc, tandis qu'une exclusion définitive du G8, évoquée avant la réunion, n'a finalement pas été entérinée. Barack Obama et ses collègues du Canada, d'Allemagne, d'Italie, de France, du Royaume-Uni et du Japon ont affiché leur unité en se réunissant pendant une heure et demie à La Haye en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire.

"Grande tragédie"

L'annulation du G8 est "peut-être l'un des gestes les plus significatifs parce qu'elle démontre que tous ces pays, très différents, n'acceptent pas le fait accompli de l'annexion de la Crimée", a commenté le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Les Occidentaux ont en outre menacé la Russie de sanctions plus sérieuses, d'ordre économique, si le président Vladimir Poutine menaçait davantage l'intégrité du territoire ukrainien. Avant même le G7, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait relativisé la menace des Occidentaux, assurant qu'une telle éviction ne serait pas une "grande tragédie" pour son pays.

"Aucune mauvaise intention"

La Russie avait été admise dans le G7 en 1998 pour former le G8. M. Lavrov a par ailleurs fait un signe d'ouverture en s'entretenant à La Haye en tête-à-tête avec son homologue ukrainien Andrii Dechtchitsa, la rencontre au plus haut niveau entre Moscou et Kiev depuis le début de la crise ukrainienne. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a salué la tenue de cette réunion. Le ministre russe a en outre assuré qu'il n'y avait "aucune mauvaise intention" dans le rattachement de la Crimée à la Russie, mais juste la volonté de "protéger des Russes qui vivent là depuis des centaines d'années".

Possible disparition de soldats ukrainiens

M. Kerry a réitéré auprès de M. Lavrov les inquiétudes américaines concernant la présence de troupes russes à la frontière ukrainienne ainsi que la possible disparition de certains soldats ukrainiens. Il lui a rappelé que M. Obama avait signé un ordre "donnant la flexibilité nécessaire pour sanctionner des secteurs spécifiques de l'industrie si la Russie poursuit cette escalade". "L'Europe et les Etats-Unis sont unis pour soutenir le gouvernement ukrainien et les Ukrainiens. Nous sommes unis pour faire payer un prix à la Russie pour les actions qu'elle a entreprises jusqu'ici", avait assuré Barack Obama plus tôt dans la journée.

Tous les moyens pacifiques

En Crimée, les forces russes se sont lancées lundi à l'assaut d'un navire de débarquement ukrainien, un journaliste de l'AFP racontant que des tirs avaient été entendus et qu'un grand nuage de fumée s'était élevé devant le bâtiment. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères a pour sa part réaffirmé que son pays souhaitait régler la crise actuelle par la voie diplomatique. "La position du gouvernement est d'utiliser tous les moyens pacifiques pour régler pacifiquement ce conflit. Mais nous ne savons pas quels sont les plans de la Russie, ceux du président (Vladimir) Poutine", a souligné le ministre. "C'est pour cela que nous demandons à rencontrer les Russes. Nous voulons savoir ce qu'ils pensent sur l'Ukraine", a-t-il poursuivi avant sa réunion avec M. Lavrov.

Risques d'escalade

Ces efforts diplomatiques sont intervenus à un moment où Kiev a décidé lundi de retirer ses soldats de Crimée. Le président par intérim Olexandre Tourtchinov a signé un décret prévoyant le redéploiement en Ukraine continentale des troupes présentes dans la péninsule. Après s'être emparées par la force à l'aube d'une base d'infanterie marine à Feodossia, les Russes ont quasiment achevé la prise de contrôle de la Crimée, un mois après la destitution du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, favorable à la Russie. Lundi matin, la Maison Blanche s'est dite "très inquiète" des risques d'escalade créés par la présence d'unités russes à la frontière orientale de l'Ukraine.

Les vestiges de l'empire soviétique

Un responsable de l'Otan avait d'ailleurs indiqué dimanche que cette alliance militaire surveillait attentivement la présence massive de troupes russes à la frontière de l'Ukraine, qui pourrait déboucher sur une intervention de Moscou dans l'est de l'Ukraine. Le Kremlin a nié avoir de telles intentions, même si Vladimir Poutine ne cache pas son ambition de ressusciter les vestiges de l'empire soviétique. A l'occasion d'une visite hautement symbolique, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s'est rendu en Crimée lundi pour inspecter les installations militaires. Il est ainsi devenu le premier haut responsable russe à mettre les pieds dans la presqu'île depuis le récent référendum sur le rattachement à la Russie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8   Mar 25 Mar 2014 - 12:10

Pitoyable Amérique.
Elle est bien mal placée pour donner des leçons à la Russie.
" />
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8   Mar 25 Mar 2014 - 12:12

Pour le journaliste John Aziz dans "the week" la probabilité d'une guerre mondiale n'a jamais été aussi faible malgré les tensions car selon lui nous sommes tous devenus interdépendants et nul n'a intérêt à déstabiliser le monde et les marchés.  

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/8-raisons-pour-lesquelles-il-ny-aura-pas-de-3supemesup-guerre-mondiale/203264.htm

Au contraire pour l'ancien colonel du KGB Igor Smeshko, nous serions au bord de la 3ème guerre mondiale. Il estime que Poutine a perdu le sens commun.

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-ukraine-nous-sommes-au-bord-de-la-troisieme-guerre-mondiale-123058966.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8   Mar 25 Mar 2014 - 13:01

Les marchés financiers ont accueilli les sanctions contre la Russie avec des rires !

Lundi, les marchés financiers attendaient impatiemment de connaître le détail des sanctions européennes et américaines contre l'annexion russe de la Crimée, mais ils se sont mis à rire lorsqu’ils en ont pris connaissance, affirme Marc Fiorentino sur le site MonFinancier.com.

« On peut déjà imaginer la deuxième vague de sanctions. La fermeture des pistes rouges de Courchevel aux oligarques russes et l'interdiction d'entrée du port de Saint-tropez à la flotte russe »,  ironise Fiorentino. « Une fois de plus, Obama et les Européens se sont ridiculisés en se déculottant », conclut-il.

Source : Express.be
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ukraine : Obama et ses alliés privent la Russie de G8
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les alliés de Napoléon
» Les plantes alliées aux plantes carnivores
» Loi martiale en Ukraine - nouveau virus - peste pneumonique?
» superficie de l'Ukraine
» Obama écrit un livre pour enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Mythes et légendes :: Révélations/Interprétations/Théories :: Médias Actualités :: Politique, économie et société.-
Sauter vers: