Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 lea hijra travesti

Aller en bas 
AuteurMessage
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: lea hijra travesti   Ven 28 Mar - 19:58

bonsoir avez vous plus d info?
L'histoire des Hijras se confond souvent à tort avec celle des eunuques de l'empire Moghol du XVIème siècle, qui surveillaient les harems.

Leur origine remonte bien plus loin : Dans le Mahabharata, la grande épopée mythique de l'hindouisme, il y a deux groupes de protagonistes (des demi-dieux) qui s'affrontent : les Pandava et les Kaurava. Un beau jour les Pandava décident d'offrir en sacrifice leur fils Aravan pour remporter la victoire sur les Kaurava. Celui-ci accepte, mais à condition de connaître avant de mourir les joies du mariage. Évidemment aucune femme n'accepte de devenir l'épouse d'un type dont la mort est programmée, et alors c'est le sympathique Krishna qui s'y colle, en se transformant en femme pour s'unir à Aravan. Donc être travesti en Inde, c'est un peu s'identifier à Krishna lui-même, et porter en soi une part du divin.

Dans les premiers temps de l'hindouisme, une communauté de comédiens ambulants a très tôt émergé. Ils enseignaient en dansant et en chantant les épisodes du Mahabharata. Comme souvent, les rôles de femmes étaient tenus par des hommes travestis. Certains y venaient par choix, mais le plus souvent, par la suite, on désignait au sein des familles de jeunes enfants prétendument prédestinés au métier de « femmes ». Il n'est pas exclu qu'on ait également pratiqué la castration physique pour faciliter cette éducation (glups). Dès leur plus jeune âge, ces garçons étaient ainsi déprogrammés de leur propre sexe, habillés comme des filles, et durement éduquésvers la marginalité. S'ils étaient par la suite admirés lors de leurs prouesses théâtrales, dans leur vie quotidienne ils étaient l'objet des railleries et de l'opprobre sociale. Peu à peu ce groupe d'individus a été considéré comme une caste à part entière.

En pratique, aujourd'hui, les Hijras sont des hommes de toutes origines sociales ou religieuses, obligatoirement travestis et considérés comme asexués. Ils sont nés intersexués, ou se sont fait émasculer (environ 30% d'entre eux), ou bien prennent des traitement hormonaux en vue de féminiser leur corps... Et selon la tradition, ils doivent sacrifier leur vie sexuelle au profit de leur vie spirituelle.

Contre rémunération, on les invite aux mariages, aux fêtes de naissance -pour les garçons uniquement, la naissance d'une fille étant en général plutôt l'occasion de pleurer un bon coup et de faire le deuil de ses économies vu que dès le premier jour il faut cotiser pour sa dot -je ne plaisante pas. Car leur présence, leurs danses et leurs chantsont auspicieux pour la fertilité du couple. Attention : ils peuvent aussi jeter le mauvais œil. Ainsi, lorsqu'ils mendient il vaut mieux leur faire une offrande plutôt que de s'attirer leur colère !
Aujourd'hui, nombre d'entre eux se prostituent pour survivre et leur place sociale est tout en bas de l'échelle.

Mais la communauté tente de rester solide et d'offrir un soutien à tout ses membres. Elle est menée par un gourou, et chaque année, fin avril, un festival lui est dévolu au sud de Chennai (l'ancienne Madras) : concours de beauté, spectacles de danse et de chant, le tout sous l'égide d'associations de lutte contre le SIDA.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Ven 28 Mar - 19:58

Comment peuvent ils etre une caste?
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Ven 28 Mar - 20:01

Ils ont un puissant pouvoir et caractère sacrés selon l'hindouisme orthodoxe [2]

Comment ca?merci
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 1:58

Pouvez commenterLeur activité sociale officielle est la bénédiction des enfants mâles, ainsi que celle des jeunes couples. Ils dansent en ces occasions, d'une façon outrageusement provocante, en accompagnant leurs chants de plaisanteries obscènes qu'ils échangent d'ailleurs avec un public au courant de leur état de castrat, et qui le leur rappelle. Les femmes vierges leur sont dissimulées. On les craint aussi un peu: ils ont le pouvoir de détecter l'impuissance chez les hommes, et s'ils désignent l'un d'entre eux, ils l'appellent à les rejoindre, au nom de la déesse. Ils peuvent exhiber leur sexe mutilé avec le pouvoir de frapper de stérilité les spectateurs, et se servent de l'inquiétude de leurs hôtes pour extorquer toujours plus d'argent. Dans ces fêtes, les hijras, dans leurs plaisanteries et leurs chants, renversent aussi les préséances, relevant le statut (habituellement inférieur) de la famille de la mariée, ou encore, se moquant des personnalités importantes. Enfin, ils se présentent comme des intermédiaires entre épouse et mari, surmontant les obstacles liés aux convenances.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 2:00

Pouvez commenter svp nous eclairer?
Leur activité sociale officielle est la bénédiction des enfants mâles, ainsi que celle des jeunes couples. Ils dansent en ces occasions, d'une façon outrageusement provocante, en accompagnant leurs chants de plaisanteries obscènes qu'ils échangent d'ailleurs avec un public au courant de leur état de castrat, et qui le leur rappelle. Les femmes vierges leur sont dissimulées. On les craint aussi un peu: ils ont le pouvoir de détecter l'impuissance chez les hommes, et s'ils désignent l'un d'entre eux, ils l'appellent à les rejoindre, au nom de la déesse. Ils peuvent exhiber leur sexe mutilé avec le pouvoir de frapper de stérilité les spectateurs, et se servent de l'inquiétude de leurs hôtes pour extorquer toujours plus d'argent. Dans ces fêtes, les hijras, dans leurs plaisanteries et leurs chants, renversent aussi les préséances, relevant le statut (habituellement inférieur) de la famille de la mariée, ou encore, se moquant des personnalités importantes. Enfin, ils se présentent comme des intermédiaires entre épouse et mari, surmontant les obstacles liés aux convenances.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 2:03

POuvez nous eclairersur ce passag?merci
Les hijras forment des communautés très structurées, les chelas (disc
iples) autour des gurus. Une parenté fictive s'y organise. La dépendance financière paraît être la clé de voûte de l'organisation du groupe. Tout est payé, les chelas qui rapportent le plus (par leur habileté de musiciens ou de danseurs, la mendicité, ou la prostitution), sont achetés et revendus de guru en guru. Le chela peut avoir à reverser l'intégralité de ses revenus au guru, et la circulation de dettes accumulées et sans cesse grandissantes prend parfois des proportions phénoménales. Enfin, quand il se marie avec un homme, il partage sa vie, et continue à travailler pour sa communauté, ou son mariage améliore son statut.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 2:07

Pouvez nous eclairer preciser svp?merciUne grande fête réunit chaque année les hijras de l'Inde. Elle se déroule à la pleine lune, fin avril, dans le village de Koovagam, à 200 km au sud de Madras. Ils viennent y revivre un épisode du Mahâbhârata. La légende veut qu'à la veille d'une bataille, le clan des Pandavas ait consulté un astrologue. Celui-ci leur avait prédit la victoire à condition qu'ils sacrifient un homme parfait.

Il n'y en avait que trois : le dieu Krishna, Arjuna, le chef des Pandavas, et son fils Aravan. Les deux premiers étant indispensables, Aravan accepta de se sacrifier, mais exigea de pouvoir d'abord se marier et de consommer son mariage, au moins pour une nuit. Aucune candidate ne s'étant proposée pour une si brève union, le dieu Krishna prit une forme féminine pour satisfaire le vœu d'Aravan qui fut décapité le lendemain matin, assurant ainsi la victoire de son camp.

Les eunuques s'identifient à la forme féminine de Krishna et viennent chaque année commémorer cet épisode par un mariage symbolique dans le petit temple décrépit de Koovagam, dédié au dieu local Koothandavar, considéré comme une incarnation d'Aravan.

La fête dure deux jours ; elle commence par le mariage célébré par un prêtre Hindou qui noue autour du cou des Hijras, parées de leurs plus beaux atours, le cordon nuptial appelé "Thali". Les mariées vont ensuite déposer une offrande aux pieds de la divinité avant de se livrer à des danses et à des chants pendant toute la soirée sous l'œil des visiteurs venus souvent en famille. Les Hijras choisissent alors un homme avec qui passer la nuit, en mémoire au mythe du Mahabharata[3]. Le lendemain matin, les hijras considérées comme veuves reviennent pleurer leurs maris.

Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 2:14

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 6:00

Je ne connaissais pas cet épisode du Mahabarata car en français on ne trouve que des versions qui sont en fait des résumés très abrégés. Le Mahabarata est la plus grande épopée au monde (15 fois la bible) et à ma connaissance on ne trouve pas en français de traductions intégrales.

Ceci dit c'est sans compter qu'il existe des recensions locales. D'après mes première recherches, l'épisode du mariage avec Rohini (avatar féminin momentanément assumé par Sri Krsna) n'apparaît que dans des versions tamoules tardives (le Parata Venpa de Peruntevanar datant du 9ème siècle) mais pas dans les versions sanskrites.  

Dans le Mahabharata, je connais par contre l'histoire de Shikandi, une femme dans sa vie précédente, qui s'est réincarné en guerrier mais qui avait conservé des traits féminins.  

Concernant les hijras, j'ai déjà vu des documentaires. Ils constituent effectivement une communauté, de basse caste. Comme tout est sacré en Inde et qu'il y a une place pour tous, du plus noble au plus inavouable, il me semble logique qu'ils participent de la religion et aient leurs propres gurus et leurs fêtes. Le Mahabharata est un univers, on y trouve absolument tout. On dit que ce qui ne figure pas dans le Mahabharata n'existe pas.  

Ceci dit, il ne faut pas généraliser, je suis allé 3 fois en Inde, je n'ai jamais vu de hijras, ni de shaki bhava (adeptes d'une secte efféminée), ni de deva dasi (danseuses consacrées) ce sont des milieux très confinés. Le krishnaïsme se prête si bien à l'érotisme qu'il peut y avoir des mouvements déviants (de notre point de vue d'occidental). J'ai rencontré des moines travestis qui n'ont rien à voir avec les hijras, qui jouent des rôles féminins au théâtre sacré, mais malgré leur apparence, ils ont la réputation d'être totalement asexuels et entièrement consacrés au divin.

C'est très intéressant, je vais continuer mes recherches ...
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 7:10

Oui et il y avait eu un scandale sur le fait que ramakrishna se travestissait et avait eu des relations avec disciples hommes mais jsuis pas sur.finalement c naturel chez eux le caractere androgyn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 7:43

On ne peut pas empêcher les médisances envers les plus grands saints. C'est la rançon de l'ignorance , de la bassesse. Les gens ordinaires n'arrivent pas à concevoir que la pureté existe, au delà des relations sexuelles, ils ramènent tout à cela, parce qu'ils ne connaissent que cela. Paramhamsa Sri Ramakrishna préconisait la continence absolue, chose impossible au commun des mortels, il n'est pas étonnant qu'il ait été diffamé. Peu y ont échappé, même ceux qui furent irréprochables, un saint ne peut empêcher la médisance.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 7:49

Mais es ce possible qu il se soit travesti pour s unir a une deese et que ce soit plutot un scandale lie a un decalage culturel car en inde se travestir n est pas un mal.
Et les relations homosexuel dans le cadre d un cheminement mystique a t il eu des precedents parmi les maitre et es ce mal vu?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 8:09

Ce sont quand même des pratiques assez marginales, après il est possible que sous l'effet de l'extase spirituelle, certains saints s'identifient à la shakti de Dieu pour s'unir à Lui. Surtout dans le courant Radha-Krishnaïsme, ou Dieu est considéré comme le masculin et sa shakti, les âmes, sont féminines. Je pense qu'on ne peut pas analyser ces états appelés "bhavas" avec notre point de vue rationaliste, sinon c'est clair qu'ils seraient tous bons à être enfermés. C'est pourquoi les niveaux supérieurs de la bhakti, de l'union divine, ne peuvent être compris par les non initiés sous peine d'être comparés à la sexualité.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 9:44

Oui et dans les faits ya eu quel manifestation de tel comportement?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 11:13

Dans les faits, j'imagine que ça reste très confidentiel, de l'ordre de l'initiation. Je pense qu'il faut auparavant s'imprégner de toute la littérature de l'amour divin, les poètes médiévaux, pour comprendre de quoi il s'agit, et ne peut-on en avoir qu'un bref aperçu. C'est un peu comme dans le soufisme.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31667
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 13:03

Au fait, le chevalier Eon était un homme.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 14:12

Ceci dit c'est sans compter qu'il existe des recensions locales. D'après mes première recherches, l'épisode du mariage avec Rohini (avatar féminin momentanément assumé par Sri Krsna) n'apparaît que dans des versions tamoules tardives (le Parata Venpa de Peruntevanar datant du 9ème siècle) mais pas dans les versions sanskrites.

Ok Comment es ce possibl?
et y a t il d autre element ou evenement de cette histoire qui sont apparu apres et absent dans version originel
C quoi differenc version talmoud et sanscrit?
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 29 Mar - 14:19

pédérastie en Grèce antique et en inde?

La Grèce antique est souvent assimilée au berceau et au paradis de l'homosexualité. D'aucuns l'imaginent comme un monde dans lequel les hommes étaient libres d'entretenir des relations avec d'autres hommes. Rien de plus faux. Les structures sociales et les lois en vigueur à Athènes réprouvaient ce que nous appelons aujourd'hui "l'homosexualité". L'amour entre hommes était considéré comme avilissant et indigne d'un citoyen honorable. Par contre, ce qui était autorisé, et même encouragé, c'était la relation entre un homme mûr et un adolescent. Erigé au rang d'institution, le rapport entre l'éraste (l'amant adulte) et l'éromène (l'aimé mineur, un jeune à peine pubère) constituait pour ce dernier un rite de passage à l'âge viril. Même si les liaisons n'étaient parfois pas dénuées de passion, elles avaient surtout valeur éducative. Ainsi, l'adulte prenait sous son aile un adolescent et le formait à la vie sociale et politique, tout en entretenant des rapports sexuels avec lui, sans que la notion de plaisir prenne le dessus sur les valeurs intellectuelles et morales de la relation. L'éromène était pris en charge par l'éraste dès ses 12 ans jusqu'à l'apparition de la première barbe vers l'âge de 18 ans.
Eraste en action avec un éphèbe, vers 480 av. J.-C. C'est donc de "paed-erastia" (pédérastie ou en allemand "Knabenliebe") et non d'"homosexualité" qu'il faut parler. L'adulte était en théorie toujours actif et transmettait sa semence à l'adolescent qui devait rester passif dans la relation sexuelle. Les Grecs de l'Antiquité, qui seraient aujourd'hui condamnés pour pédophilie, ne distinguaient pas entre homo et hétérosexualité, mais entre rôle actif et passif. Quant aux femmes, elles ne jouaient aucun rôle dans l'éducation des garçons, pas plus qu'elles n'intervenaient dans la vie sociale et politique. Dans l'ensemble, l'éducation des citoyens reposait sur ce principe d'initiation destinée à transformer un jeune garçon en digne citoyen. La plupart du temps, l'éraste était marié à une femme avec laquelle il entretenait des rapports à des fins procréatrices.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Sam 5 Avr - 11:44

1   les hijras objectivement sont elles un bien?

car a ce que je lis elle repere les mariages s incrustent et demandent de l argent et si ya refus elles tapent dans leur main et montre leur sexe balafré en demandant la malediction

pareil pour les commerces elles rentrent s incrustrent etc

2)ilsrendent un culte a bahushara mattha une divinité .

c est dans quelle livre cette divinité dont l histoire est lié au l emasculation des hijras?

3) Gandhi a eut aussi des affaires offcicielles ou ils dormaient avec des jeunes vierges et se faisaient masser par elles. on dit pour tester son ascetisme

c un niveau spirituel?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 4:09

Est-ce que en tant qu'islamiste votre but est de chercher à salir l'hindouisme ? parce que si vous n'avez rien trouver de plus élevé dans une tradition qui est à l'origine des plus hautes visions philosophiques, c'est désespérant de fouiller dans les bas fonds. C'est comme si pour étudier l'islam, je commençais par les coutumes barbares comme l'excision.   
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7179
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 18/11/2013

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 5:04


Ils ont testé leur ascétisme , mais c'est chaud quand-même ......................






Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 6:03

Non regardez tout mes post je recherche sur sujet divers guerre sacrifice . Judaism et tout religion
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 6:07

Il faut etre objectif l hindouism a des tendanc dans ses rapport aux divinit qui peuve etr choquante de par l erotism et ambiguite sexuel. Mais c comm ca je juge pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 6:15

On ne doit pas lire les mêmes oeuvrages. Je ne m'intéresse pas à l'hindouisme pour tomber dans les bas fonds. On dirait qu'il n'y a que ça qui vous motive.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31667
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 6:55

Religion et objectivité sont totalement antagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 7:09

J ai centaine de post qui disent le contraire . Mais c pas important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Dim 6 Avr - 7:20

Je ne répondrai plus à vos posts. Il vous faut apprendre à vous servir d'internet vous y trouverez ce que vous cherchez, je ne vois pas pourquoi vous venez poser des questions débiles la plupart du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Mar 6 Mai - 9:51

amejade a écrit:
Oui et il y avait eu un scandale sur le fait que ramakrishna se travestissait et avait eu des relations avec disciples hommes mais jsuis pas sur.finalement c naturel chez eux le caractere androgyn

C'est exact, un livre est sorti "Kali's Child" qui tendait à montrer que Ramakrishna était homosexuel, que sa mystique et son identification à Kali était en fait une tentative pour transcender sa nature féminine.

je pense en effet qu'il était homosexuel dans sa nature profonde et toute son ascèse, ses attitudes et ses discours tendent à le prouver; cependant je ne pense pas qu'il ait eu des relations sexuelles durant sa vie mais qu'il a brûlé certains samskaras au feu de la passion pour la Mère dont il se disait le Fils (et non le servant).

Je n'ai pas lu le livre sinon des extraits sur Internet; l'auteur de ce livre a certes raison de voir dans ses attitudes et tendances des connotations féminines et une homo-érotisation dans ses actes mais l'auteur a sous-estimé l'expérience que Ramakrishna a faite du Feu Divin et qui laisse sa démarche (la preuve de l'homo-érotisation de Ramakrishna) comme très secondaire, car cela appartient à la personnalité qui en fait a été transformé par son expérience avec kali puis du sans-forme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Mar 6 Mai - 9:53

florence_yvonne a écrit:
Religion et objectivité sont totalement antagonistes.

Le mental est conceptuel et à tendance à l'objectivation; il est normal que l'approche religieuse transcende toute objectivité qui ne doit être recherché que jusqu'à un certain point puis être abandonné au profit de l'expérience "religieuse".
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Mar 6 Mai - 16:24

ce que vous voulez dire est que ramakrishna etait homosexuel si on le regarde avec l oeil profane mais autre chose avec l oeil spirituel

mais dans les faits que dit le livre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Jeu 8 Mai - 5:47

amejade a écrit:
ce que vous voulez dire est que ramakrishna etait homosexuel

NON ! L'erreur serait de lui mettre cette étiquette d'homosexuel car Ramakrishna n'a pas eu de vie sexuelle et ne fréquentait pas les bars Gay Indiens à la recherche d'un bon coup !  

Qu'il fut un homme dont le côté yin était particulièrement développé c'est un fait mais il faut savoir que les gurus masculins ont atteint un état où les deux polarités s'équilibrent parfaitement en eux; ils ont tous un côté féminin bien tangible mais qu'il ne faudrait pas ramener à une sorte d'homosexualité latente car ce n'est pas le cas, ayant transcendé les désirs humains d'accouplement.

Pour Ramakrishna on peut tout de même remarqué une certaine homo-érotisation dans ses attitudes qui n'a pas échappé à l'auteur du livre en question. L'erreur serait de s'y arrêter, mais on peut dire que sa nature féminine dans un sens lui a aussi permis de faire la percée spirituelle que l'on connaît.

VDC
Revenir en haut Aller en bas
amejade
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 911
Age : 78
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Jeu 8 Mai - 6:17

Homo eroterisation?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lea hijra travesti   Jeu 8 Mai - 6:57

L'homo-érotisation de mon point de vue n'est pas une tendance sexuelle mais une configuration particulière de la nature yin/yang d'un individu; elle peut encourager l'expression de l'homo-sexualité si l'individu se laisse dominer par des penchants ordinaires et jouissifs ce qui n'a pas été le cas le Ramakrishna (merci !). Fin du débat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lea hijra travesti   

Revenir en haut Aller en bas
 
lea hijra travesti
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lea hijra travesti
» Poèmes sur la Hijra
» Définition de Al-Hijra
» Hijra sans maharam
» Le "Hijra". Un cheval de Troie moderne : la doctrine islamique de l'immigration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Hindouisme-
Sauter vers: