Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 UN COMBLE EN IRAN : L’AYATOLLAH KHOMEINI CENSURÉ PAR SES PROPRES “DISCIPLES”

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 34998
Age : 59
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

UN COMBLE EN IRAN : L’AYATOLLAH KHOMEINI CENSURÉ PAR SES PROPRES “DISCIPLES” Empty
MessageSujet: UN COMBLE EN IRAN : L’AYATOLLAH KHOMEINI CENSURÉ PAR SES PROPRES “DISCIPLES”   UN COMBLE EN IRAN : L’AYATOLLAH KHOMEINI CENSURÉ PAR SES PROPRES “DISCIPLES” EmptyLun 21 Avr 2014 - 12:40

C’est une affaire extravagante qui atteste de l’ironie de l’histoire. Le 1er février 1979, l’ayatollah Khomeini pose pour la première fois le pied en Iran après quatorze années d’exil. Le jour même, lors de sa première allocution publique, au cimetière de Behesht-e Zahra, Khomeini qualifie le régime du Shah et son Premier ministre, Chapour Bakhtiar, d’”illégaux”, car ils n’ont pas été élus par le peuple :

Le gouvernement et le parlement ne sont pas démocratiques : le peuple ne participe pas. Avez-vous voté pour le parlement actuel ? Est-ce vous qui avez élu les députés ? Les connaissez-vous ? Les avez-vous élu ? Sont-ils vos députés ? Ou sont-ils arrivés au pouvoir par la force ? Un parlement nommé sans l’assentiment du peuple n’est pas un parlement légitime.

Etrange renversement de perspective. Trente ans après le discours de Khomeini, le peuple iranien semble mettre en pratique les conseils de l’ayatollah en appelant à la destitution d’un gouvernement considéré comme illégitime. Le 13 juin 2009, la population défile massivement à Téhéran pour contester les résultats de l’élection présidentielle consacrant la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Selon ses opposants, ce dernier n’a été réélu que par l’entremise d’une fraude électorale de grande ampleur. Sans trucage électoral, son principal opposant, Mir Hossein Moussavi, serait sorti vainqueur. Devant le refus des autorités iraniennes de reconsidérer les résultats du scrutin, les manifestations se prolongent plusieurs mois. En réponse à cette vague de protestation, le gouvernement ferme l’Université de Téhéran, bloque de nombreux sites internet et interdit les manifestations. Trois ans plus tard, Ahmadinejad est toujours président et Moussavi en résidence surveillée.

Que penserait Khomeini de ces événements? Il n’est pas utile de faire parler les morts pour déceler une contradiction flagrante entre les propos de feu le Guide de la révolution et le comportement des dirigeants actuels. Il n’est donc guère étonnant que le régime iranien actuel ait la mémoire sélective. En effet, si le discours du cimetière de Behesht-e Zahra est facilement accessible sur Internet, il est étrangement absent des archives officielles iraniennes. Ce discours affirmait la souveraineté du peuple, tellement méprisée lors des manifestations de 2009 dont le principal slogan était : Où est mon vote ?

Le peuple est souverain et maître de son sort, il faut donc respecter son choix. Mais de quel droit ceux qui ont voté peuvent-ils déterminer le sort et l'avenir des générations suivantes, 50 ans après ? Le sort de chaque génération est entre ses mains.

Nous vous livrons ci dessous la retranscription des quarante premières minutes du discours de l’ayatollah Khomeini.

Nous avons connu de nombreux malheurs, le malheur des femmes qui ont perdu leur mari, le malheur des hommes qui ont perdu leurs enfants et le malheur des enfants qui ont perdu leur père. Quand je regarde ces enfants qui ont perdu leur père, j’ai le coeur lourd. Je présente mes condoléances à la famille et au peuple. Nous avons fait tant de sacrifices. À quoi ont-ils servi ? Qu'a fait le peuple iranien pour mériter ça ? Depuis le début de son règne, le Shah n’est allé à l’encontre des lois. Ceux qui ont le même âge que moi ont vu le parlement constitutionnel soumis à la force des baïonnettes. Le peuple n'a pas participé à l'assemblée constituante. Les députés ont été obligés d’élire le Shah. (Khomeini fait référence au coup d’Etat de Reza Shah en 1925, de l’accession au pouvoir de celui-ci et de la création de la dynastie des Phalavi) Depuis le début, cette monarchie est sans fondements. Depuis le début, la monarchie est allée à l'encontre des lois et de la sagesse et a toujours été contraire aux droits de l'homme.

Mais admettons que le peuple ait voté pour élire le Shah. Le peuple est souverain et maître de son sort, il faut donc respecter son choix. Mais au nom de quoi ceux qui ont voté il y a 50 ans pourraient-ils déterminer le sort et l'avenir des générations actuelles ? Le sort de chaque génération est entre ses propres mains. Nous nous n'étions pas là à l'époque de Mohammad Shah Ghajar (premier Shah de la dynastie des Ghakar, Mohammad Shah Ghaar a dirigé l’Iran de 1786 à 1797). En supposant que le régime de Ghajar ait été légitime et qu’il ait été élu par le peuple, ce seraient nos arrières grands parents qui auraient voté pour la monarchie des Ghajar. De quel droit auraient-ils choisi un souverain pour nous ? Le destin de chaque génération est entre ses mains. Il y a 100 ans, c'était un autre peuple, une autre génération avec d'autres préoccupations. Ce peuple là avait des droits certes mais il n'avait pas la responsabilité de notre sort, il n’a donc pas à s’arroger nos droits. Supposons que le régime de Pahlavi ait été légitime, qu’il ait accédé au pouvoir élu par le peuple. Supposons également que l'assemblée ait été élue par le peuple. Ces gens là on voté pour que Reza Shah soit sultan mais uniquement en leur temps. Si le peuple iranien d’alors avait décidé que Reza Chan soit leur sultan, qui leur a donné le droit de décider que Mohamed Reza Palavi soit notre Sultan, aujourd'hui ? La monarchie de Reza Shah n’est pas légale, celle de son fils non plus. Mais supposons qu'elle soit légale. Il n'avaient pas le droit de déterminer notre sort à leur époque. Tout le monde a son sort entre ses mains. Est-il possible que le peuple d'il y a 100 ans puisse choisir le sort du peuple aujourd'hui ? C'est l’une des raisons pour lesquelles la monarchie de Mohammed Reza Palavi n'est pas légitime. Aujourd'hui, le peuple dit qu’il ne veut pas de ce sultan. Si le peuple dit qu'il ne veut pas de la monarchie du Shah, c'est lui qui décide de son sort.

Le gouvernement et le parlement ne sont pas démocratiques : le peuple ne participe pas. Avez-vous voté pour le parlement actuel ? Est-ce vous qui avez élu les députés ? Les connaissez-vous ? Les avez-vous élu ? Sont ils vos députés ? Ou sont-ils arrivés au pouvoir par la force ? Un parlement nommé sans l’assentiment du peuple n’est pas un parlement légitime. Ces gens là, ces députés, n'ont pas le droit d'avoir un salaire car ils ne sont pas là-bas au nom du peuple. Le gouvernement désigné par le Shah, un Shah qui est lui même illégal, tout comme son père avant lui, ce gouvernement là n’est pas légitime. Et les députés ne sont pas légitimes non plus. Ce gouvernement est illégal. Nous ne voulons pas de cette monarchie. C'est le peuple qui dit que ces députés ne sont pas légitimes. Ce gouvernement est interdit et illégal. Ce qui est décrété par un roi illégal, ce qui est voté par un parlement illégal, est-ce légal ? Non, c'est illégal.

Nous disons que vous n’êtes pas légitimes et que vous devez partir. Ce gouvernement qui déclare être légitime, nous lui répondons : non, vous n'êtes pas légitime. Monsieur Bakhtiar qui disait il y a 5 ans que le gouvernement du shah était illégal (note : Shapour Bakhtiar faisait partie des mouvements d’opposition au Shah avant d’avoir été nommé premier ministre par celui-ci pour apaiser la révolte) maintenant que fait-il ? Le député à qui on pose cette question : “êtes vous légitime ?” et qui répond oui j’ai été élu par le peuple, amenons le dans son village et demandons aux habitants : avez vous voté pour ce monsieur ? Leur réponse sera non. Ce parlement n’est pas légal. Posez cette questions aux députés : êtes vous légitimes ?

On a lancé une réforme agraire (Khomeini parle de la réforme agraire entamée par le Shah en 1962). Les gens étaient des serfs, on a voulu en faire des agriculteurs. tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est détruire l'agriculture en Iran. Maintenant, vous, le peuple, pour tout, vous êtes dépendants des importations de l'étranger. Le Shah a fait ça pour que l'Iran devienne dépendant des États-Unis, pour que les États-Unis trouvent des débouchés pour leur économie. C'est pour ça que nous importons du blé, du riz, et toute chose, même les oeufs, on en importe des États-Unis, ou d'Israël, qui est sous la protection des États-Unis. Ce que le Shah a fait sous couvert de réforme est en fait de la corruption. Cette réforme a été un grand échec pour le pays. Ce que le Shah a fait, même dans 20 ans nous continuerons à en subir les conséquences.

Ce qu'ils ont fait, c'est nous garder culturellemment arriérés. Nos jeunes, leur éducation et leur études ne sont pas complets. Avec tous les malheurs ici, il sont obligés d'aller étudier à l'étranger. Ca fait déjà 50 ans que l'université a été créée en Iran, mais cela n'a pas été développé correctement. Toutes les forces vives de ce pays, ce monsieur (Mohammad Reza Shah) les a détruites en se faisant le valet des autres (les occidentaux et les américains). Il (le Shah) a créé des centres de perversion, et sa télévision est le centre de cette perversion. La plupart des émissions de radio sont perverses. Toutes les créations culturelles autorisées sous son règne sont allées contre la moralité. Nous avons désormais à Téhéran plus de débits de boissons de librairies. Il y a d'autres centres de perversion comme le cinéma. Nous ne sommes pas contre le cinéma. Nous sommes contre la pornographie. Nous ne sommes pas contre la radio. Nous sommes contre l’immoralité. Nous ne sommes pas contre la télévision. Nous sommes contre la perversion. Nous sommes contre tout ce que les étrangers font pour nous garder arriérés et pour manipuler nos jeunes. Nous ne sommes pas contre la modernité. Quand avons-nous dit quoique ce soit contre la modernité ? La modernité quand elle arrive en orient, et en Iran particulièrement, au lieu de nous moderniser, elle nous mène à la sauvagerie. Le cinéma est l'un des attributs de la modernité mais celui-ci doit être au service du peuple. Or le cinéma a développé l'immoralité et la perversité dans la jeunesse, et nous sommes contre ça. Le gouvernement a trahi le peuple. Monsieur Bakhtiar, son gouvernement et son parlement sont illégaux. Si ils continuent dans cette voie là, nous les jugerons, ils seront déclarés coupables et avec le soutien du peuple, je nommerai un gouvernement.

Je vais renverser ce gouvernement. Avec le soutien du peuple, je nommerai un nouveau gouvernement. Le peuple m'a accepté moi, alors que ce monsieur (le premier ministre, Shahpor Bakhtiar), il ne s’accepte pas lui-même, ses amis ne l'acceptent pas, le peuple ne l'accepte pas, l'armée ne l'accepte pas. Il n’y a que les Etats-Unis qui l'acceptent et qui le soutiennent. Le peuple lui ne l’accepte pas. Dans la rue, il y a des voyous mais ici il y a le peuple (des manifestations de soutien pour Shahpour Bakhtiar avaient eu lieu peu avant l'arrivée de Khomeyni). On ne peut pas avoir deux gouvernements dans un pays (référence à un discours de Shahpur Bakhtiar dans lequel il apostrophait Komeini sur le thème “vous pouvez revenir en Iran mais pas en tant que chef de gouvernement car dans un pays on ne peut pas avoir deux gouvernements”). C'est le gouvernement illégal qui doit partir. Toi, tu es illégal. Notre gouvernement est basé sur le vote du peuple et est soutenu par Dieu. Pour maintenir ton gouvernement, tu dois nier et Dieu et le peuple.

Tu n'es pas bien placé, tu es aux ordres des Etats-Unis. M. Bakhtiar mobilise les voyous pour massacrer le peuple. Nous, nous ne permettrons pas que le Shah revienne et qu'il perpétue à nouveau ses discriminations et ses crimes. Nous ne laisserons pas Mohamed Reza Pahlavi revenir dans le pays (référence au coup d’Etat de 1953 et à la semaine d’exil forcé du Shah qui a suivi). Eux veulent le faire revenir. Soyez vigilants. Ils sont en train de manigancer quelque chose. Ce petit homme veut instaurer à nouveau la tyrannie qui existait avant. Il donne notre âme et nos richesse aux Etats Unis. On ne le laissera pas faire. C'est notre devoir. Je demande à Dieu de vous accorder santé et prospérité, c'est notre devoir de continuer le mouvement jusqu'au renversement de ce régime. Nous ferons ensuite une assemblée constitutionnelle, le peuple ira voter et le gouvernement provisoire laissera place à un gouvernement légitime.

Je veux donner un conseil aux armées et remercier une partie de l'armée. Notre conseil est le suivant : soyez indépendants. Nous, nous avons donné notre sang, nous avons donné tout ce que nous avions, beaucoup de gens, de collègues (mollahs) ont été emprisonnés, torturés. Nous voulons que notre armée soit indépendante. Monsieur le général de l'armée, ne souhaites-tu pas être indépendant ? Ou préfères tu être un valet? Écoute mon conseil et rejoins le peuple. Nous voulons l’indépendance. Nous disons que l'armée doit être indépendante et quelle est votre réponse ? Vous attaquez nos jeunes dans les rues et vous les faites couler leur sang (Khomeini fait ici référence à la répression du régime de Bakhtiar). Nous voulons que vous soyez maîtres de vous-mêmes. Je remercie la partie de l'armée qui a rejoint le peuple.

Ceux qui ont rejoint le peuple ont respecté leur propre honneur et l'honneur de leur pays. Je remercie les officiers de la force de l'armée de l'air, les pilotes et les petits grades qui ont rejoint le peuple. Ceux qui dans plusieurs villes, Hamedan, Ispahan, (des villes dans lesquelles on a constaté de nombreuses défections de l’armée pour rejoindre le camp de Khomeini) et d'autres, ont rejoint le peuple, je les remercie. Nous remercions tous ceux qui ont soutenu le mouvement islamique du peuple. Ceux qui n'ont pas rejoint le peuple, nous leur disons, “Allez, rejoignez- nous”. L'islam, c’est mieux que l'apostasie. Le peuple, c'est mieux que les étrangers. Nous le disons pour votre bien. Ne croyez pas que si vous nous rejoignez nous vous arrêterons et vous exécuterons. Ça, c'est de la propagande. Tous les pilotes qui ont rejoint le peuple, nous les avons accueillis à bras ouverts, avec gentillesse. Nous voulons que le pays soit fort. Nous voulons que le pays ait une vraie force armée. Nous ne voulons pas changer le régime mais nous voulons un régime soutenu par le peuple. Et l'armée doit être au service du peuple. Nous ne voulons pas un régime qui soit inféodé aux Etats-Unis et dirigé depuis l'étranger.
Revenir en haut Aller en bas
 
UN COMBLE EN IRAN : L’AYATOLLAH KHOMEINI CENSURÉ PAR SES PROPRES “DISCIPLES”
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum musulman-
Sauter vers: