Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 genèse du judaïsme

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30187
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: genèse du judaïsme   Mer 7 Mar 2007 - 19:11

-1850
Abraham quitte sa terre natale
Selon la Torah, le patriarche hébreu Abraham reçoit les révélations de Yahvé, qui lui demandera de quitter la ville d'Our, sa terre natale. Accompagné de sa femme, Sarah, et de son neveu, Loth, il se rendra à Haran. Ils vivront quelques temps en nomade. A Sichem, Yahvé promettra de donner le territoire à sa descendance. Affecté par la famine, le groupe trouvera ensuite refuge en Égypte. Rapidement expulsés, Abraham et Sarah s’installeront finalement à Canaan tandis que Loth se rendra à Sodome. Abraham conclura une alliance avec Yahvé, scellée par le rite de la circoncision. Ce pacte devra lui assurer une descendance masculine. C’est ainsi que viendra au monde Isaac, alors qu’Abraham avait atteint l’âge de cent ans. Les Juifs se considéreront plus tard comme descendants d’Abraham, premier à vénérer le Dieu unique.

-1250
Moïse mène les Hébreux hors de l’Égypte
D'après la Torah, Moïse libère le peuple hébreu de l’esclavage. Ayant reçu les dix commandements au mont Sinaï, il ordonne à Pharaon de libérer son peuple. Ce dernier refuse et l’Égypte voit s’abattre sur elle les dix plaies infligées par Yahvé. Le Pharaon, Ramsès II, les autorise finalement à quitter le territoire. Après un périple de plus de quarante ans, le peuple atteint enfin la Palestine, la Terre promise. Il transportera avec lui les tables de la loi (dix commandements) qui plus tard seront mises à l’abri dans l’Arche d’alliance.

-997
David conquiert Jérusalem
Deuxième roi d’Israël, vainqueur de Goliath, David s’empare de Jérusalem et y établit la capitale de son royaume. Il envisage d’abriter l’Arche d’alliance au cœur d’un grand temple, mais Dieu le lui interdit par l’intermédiaire du prophète Nathan. En effet, un homme de guerre ne peut pas édifier un temple de paix. Son fils, Salomon, accomplira cette tâche au cours de son règne. Des siècles plus tard, on attribuera à David la rédaction de nombreux psaumes bibliques.

-968
Salomon succède à son père, David
Salomon monte sur le trône du pays de Canaan, qui s’étend alors de l’Euphrate à Gaza. Il améliorera les relations commerciales de son peuple avec les terres alentours et séparera le territoire en douze districts. Il parviendra ainsi à unifier son empire avec pour objectif principal la prospérité de Jérusalem. Il y construira le Premier Temple, entouré de hauts remparts et abritant les Tables de la loi, reçues par Moïse. À sa mort, son empire rayonnant sera divisé : le royaume d’Israël s’étendra au nord tandis que le royaume de la Judée occupera le sud.

-722
Les Assyriens chassent les Juifs
Le roi Salmanazar V et ses troupes assyriennes envahissent le royaume d’Israël. Quelques années plus tard, le royaume de la Judée, au sud, subira à son tour la domination assyrienne, menée cette fois par le roi Sargon II. Les Israélites seront contraints de s’exiler et de se disperser sur les territoires alentours. Le Temple de Jérusalem ne subira toutefois aucun dommage particulier suite à cette première invasion.

-597
Le roi de Babylone s’empare du royaume hébreu
Les troupes mésopotamiennes envahissent le territoire israélite, guidée par leur roi, Nabuchodonosor II. Ce dernier détruit le Temple de Jérusalem et fait déporter les Israélites à Babylone. Cet exil marque le début de la première Diaspora, qui bouleversera quelque peu les anciennes croyances juives. Le monothéisme sera renforcé et Yahvé apparaîtra alors comme l’unique divinité de l’univers et ce, pour tous les peuples.

-539
Les Perses conquièrent la Mésopotamie
Lorsque les Perses s’emparent de la Mésopotamie, ils autorisent le peuple juif à réintégrer leurs terres. Tous n’emprunteront pas cette voie et poursuivront leur existence à Babylone ou dans les territoires qui les ont accueillis lors de la Diaspora. Des années plus tard, le nouveau Temple de Jérusalem sera édifié et attirera d’autres exilés. Toutefois, le monument n’égalera pas le Temple d’autrefois et la monarchie ne sera pas restituée dans le royaume.

-332
Alexandre le Grand conquiert la Judée
Le roi de Macédoine chasse les Perses du territoire et concède aux Juifs une certaine liberté. Durant le règne des Ptolémées, de nombreux Juifs s'installeront à Alexandrie. La culture hellénistique se propagera rapidement dans le royaume et influencera les croyances juives. Des conflits éclateront toutefois entre Juifs hellénistes et Juifs opposés.

- 165
La révolte maccabéenne
Judas Maccabée reprend Jérusalem après que le successeur d’Alexandre a fait ériger un autel dédié à Zeus au cœur du Temple de Jérusalem. Après sa victoire, Judas Maccabée mettra en place la dynastie des Asmonéens. Il s’appliquera à purifier et embellir le Temple, donnant lieu plus tard à la cérémonie de l’Hanoukka. Quelques années plus tard, l’indépendance de la Judée sera reconnue par la Syrie, mais les conflits entre juifs hellénistes et les autres affaibliront le royaume, ouvrant grand la porte du royaume aux Romains.

-37
Hérode le Grand est proclamé "roi des Juifs"
À la mort de son père, Antipater, Hérode le Grand s’empare des rênes de la Judée. C’est ainsi que quelques années après l’invasion romaine, il est proclamé "roi des Juifs". Il doit rapidement faire face aux conflits entre les Juifs sadducéens et les Juifs pharisiens. Son règne connaîtra toutefois une certaine prospérité, marquée par l’architecture et la reconstruction du Temple de Jérusalem.

70
8 septembre
Destruction du Temple de Jerusalem
Les troupes romaines de Titus s'emparent de la ville de Jérusalem : le Temple est brûlé et les habitants sont déportés comme esclaves. Le Temple, bâti par Salomon en 970 avant J.-C et reconstruit par Hérode en 19 avant J.-C, était le symbole et le centre du pouvoir religieux et politique des Juifs. Seul le mur occidental de soutènement de l'esplanade du Temple restera debout. Il sera appelé plus tard le "Mur des lamentations". La destruction du Temple constitue par ailleurs un élément déterminant pour la religion chrétienne, qui se détache alors de plus en plus de ses origines juives.

73
La prise de Massada
Après une année de lutte sanglante pour réprimer la révolte juive, les Romains s’emparent de la ville de Massada. Jérusalem n’avait pas résisté longtemps à leurs assauts, mais les habitants de Massada furent plus endurants. Conscients de leur défaite, plusieurs centaines d'entre eux se donneront la mort plutôt que d’être chassés ou tués par leurs ennemis.

132
Bar-Kokhba mène une révolte juive
Simon Bar-Kokhba soulève le peuple juif contre l’empereur romain Hadrien. Depuis des années les Juifs s’opposent à l’autorité de Rome en vain. Cette révolte s’étendra sur trois années et aboutira à une sévère défaite. Aux nombreux morts s’ajoutera l’expulsion des Juifs de Jérusalem. La ville, renommée Aelia Capitolina, leur sera totalement interdite et Hadrien donnera à la Judée le nom de Palestine.

499
La rédaction du « Talmud de Babylone »
Le « Talmud de Babylone », ensemble de lois orales (la « Mishna ») et de commentaires rabbiniques (la « Gemara »), est clôturé. Une autre version, le « Talmud de Jérusalem » avait été réalisé au siècle précédent mais n’était pas aussi approfondie. Ces écrits représentent un ensemble concret des fondements oraux de la religion juive et sont l’œuvre des sages amoraïm. Au fil des siècles, le « Talmud de Babylone » sera complété par différents rabbins et notamment par le rabbin français Rachi, qui fondera une grande école talmudique.

1144
« La Diffamation du sang »
Les Juifs d’Angleterre sont accusés d’avoir mis à mort un enfant chrétien et de l'avoir saigné pour leur célébration de pâque. Propagée par des moines chrétiens, cette accusation est connue sous le nom de « Diffamation du sang ». On les accusera également d’avoir empoisonné les puits et les points d’eau qui approvisionnaient les habitants. On les rendra même coupable de l’épidémie de Peste de 1348. Ces calomnies seront reprises par les antisémites des siècles à venir, et notamment par les nazis, afin de légitimer leurs violences.

1190
Le « Guide des égarés » de Maïmonide
Le philosophe et médecin espagnol Maïmonide rédige le « Guide des égarés ». Inspiré d’Aristote, il tente d’y démontrer que la religion juive repose sur la raison et le rationnel. Il rédigera également la « Mishnah Torah », une sorte d’inventaire des lois juives issues du Talmud et légèrement réinterprétées.

1290
12 juillet
Les Juifs sont chassés d’Angleterre
Édouard Ier expulse les Juifs d’Angleterre. Cromwell leur permettra de réintégrer les terres britanniques en 1656, suite à la demande du séfarade Manasseh ben Israël. Malheureusement, il mourra l'année suivante. Les Juifs ne pourront jouir de la citoyenneté britannique qu’à partir de 1829.

1391
6 juin
Mouvements anti-juifs en Espagne
Deux synagogues sont converties en églises à Séville et des violences anti-juives s'étendent rapidement à Tolède et Valence notamment.... Les émeutes atteindront leur paroxysme le 5 août lorsque des marins castillans mettront le feu aux quartiers juifs et tueront des centaines d'habitants.

1394
16 juillet
Expulsion des juifs de France
Le roi de France Charles VI, dit "le Fou", décrète l'expulsion de tous les juifs "sans exception ni privilège". C'est la troisième fois que les juifs sont expulsés de France depuis le début du siècle (1306 et 1322). Ils sont rendus responsables de la famine, de la misère et même de la folie du roi... Les Parisiens les flagellent en place publique. Le roi et la reine de France leur donnent jusqu'au 3 novembre pour regagner les frontières du royaume. Il n'existera plus de communautés juives en France jusqu'au XVIème siècle.

1791
28 septembre
Loi sur l'émancipation des juifs en France
La loi attribue aux juifs de France la statut de citoyen au même titre que les autres. Il seront désormais considérés comme français avant tout et pourront librement s'intégrer dans la société. Depuis l'avènement des idées humanistes développées au cours du "siècle des Lumières", la condition des juifs s'était considérablement améliorée. Le port de la rouelle, une pièce de tissu ronde qu'ils devaient porter pour se distinguer, a été aboli à la même époque.

1881
La première vague de pogromes
Les Juifs de Russie sont victime du premier pogrome. Il se produit en Russie, au lendemain de la mort d’Alexandre II et se prolongera durant quatre années. À l’origine de ces violences, les Chrétiens pillent également les propriétés de leurs victimes. Le peuple juif de Russie connaîtra dès lors un second massacre, à partir de 1903 puis un troisième dès 1917. Cette succession de violences provoquera la fuite de millions de Juifs vers la Palestine et l’Amérique.

1896
15 février
Theodor Herzl publie "l’État juif"
Outré par l’affaire Dreyfus, le Juif hongrois Theodor Herzl publie "l’État juif", un ouvrage qui prône l’établissement d’un territoire juif indépendant en Palestine. Selon lui, ce serait là l’unique solution à l’antisémitisme. Son ouvrage servira de base, plus tard, au mouvement sioniste, qui conduira à la création de l’État d’Israël.

1897
29 août
Bâle accueille le premier congrès sioniste
Theodor Herzl organise le congrès sioniste de Bâle. Il reprend la thèse explicitée dans son ouvrage « l’État juif » et fonde l’Organisation sioniste mondial. Cette dernière vise à aider les Juifs à s’implanter dans un foyer en Palestine. Elle sera soutenue des années plus tard par la déclaration Balfour.

1917
2 novembre
Déclaration Balfour
Le ministre des Affaires étrangères britannique, le comte Arthur, James de Balfour rédige une lettre ouverte au baron de Rothschild. Il est stipulé que le gouvernement de sa majesté est disposé à créer en Palestine un "foyer national juif". Le baron de Rothschild, vice-président du comité des députés juifs, prône un retour des juifs en Palestine qui appartient au sultan d'Istanbul. L'état d'Israël ne verra le jour qu'après la seconde guerre mondiale, en 1948.

1938
9 novembre
Tragique "Nuit de Cristal" en Allemagne
Le ministre Allemand de la propagande, Goebbels, dénonçant un complot juif contre l'Allemagne incite les militants nazis à se soulever contre les juifs. Dans la nuit les principales villes d'Allemagne voient des milliers de terroristes S.A attaquer synagogues, magasins et maisons particulières juives. Les affrontements feront 91 morts et plus de 10 000 prisonniers juifs. Hitler donnera la nom de "Nuit de Cristal" à ces premières violences antisémites en référence aux vitrines cassées lors du "pogrom". La communauté juive sera taxée d'une amende d'un milliard de marks pour cause de tapage nocturne.

1947
18 juillet
L'Exodus refoulé en Palestine
Les Britanniques, administrateurs de la Palestine depuis la fin de la Première guerre mondiale, arraisonnent le navire "Exodus" dans le port de Haïfa. A son bord 4500 juifs survivants des camps de la mort, partis du port de Sète le 10 juillet et fuyant vers la terre d'Israël. Les Anglais qui interdisent toute immigration juive sur leur protectorat, font ramener de force les passagers en France et en Allemagne à bord de bateaux-prisons. Les affrontements provoqueront la mort de 3 personnes et feront 146 blessés. Quatre mois plus tard l"ONU prendra le décision de créer l'Etat d'Israël.

29 novembre
L'ONU scinde la Palestine
L'Assemblée générale de l'ONU réunie à New-York, prend la décision de partager la Palestine en deux Etats: un Etat arabe et un Etat juif. L'administration de Jérusalem relèvera de l'organisation internationale. Le Conseil de la ligue arabe s'oppose à cette décision et très vite les affrontements commencent entre Juifs et Arabes. Le nouvel état d'Israël naîtra le 14 mai 1948. Dès ses premiers jours, il sera envahi par l'Egypte, le Jordanie, l'Irak, la Syrie et le Liban.

1948
14 mai
La naissance de l'Etat d'Israël
Le jour même où s'achève le mandat britannique sur la Palestine, le président Chaïm Weizmann proclame l'Etat d'Israël. L'ancien Etat d'Israël avait disparu en 70 après Jésus Christ, lorsque Jérusalem avait été détruite par les romains. L'ONU décide d'officialiser la création d'Israël en divisant l'ancienne Palestine en deux Etats, l'un arabe, l'autre juif. Le monde arabo-musulman rejettera le compromis et attaquera aussitôt Israël.

1996
12 août
Accord signé en Suisse en faveur des victimes de la Shoah
Depuis 1995, le milieu des finances suisse est menacé par des accusations de blanchiment d’argent nazi durant la Seconde Guerre mondiale. Les plus grandes organisations financières du pays trouvent enfin un terrain d’entente avec le Congrès juif mondial pour indemniser les survivants à plus d’un milliard de dollars.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11019
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: genèse du judaïsme   Mer 7 Mar 2007 - 22:45

Bravo, Florence, pour ce survol de l’histoire du peuple juif ; sauf que ce n’est « historique » qu’à partir de -722.

Je ne sais pas si tu as lu « la Bible dévoilée » les nouvelles révélations de l'archéologie Israël Finkelstein, Neil Asher Silberman Bayard, 432 p., 2002

On y apprend que, contrairement à ce que dit la Bible, à savoir l’existence d’un royaume unique de David et Salomon , qui se serait scindé en deux après la mort de Salomon, il y avait, au départ, deux royaumes : celui du Nord, royaume d’Israël, détruit en -722 par les ninivites et celui du Sud, royaume de Juda, beaucoup moins riche et puissant que celui du Nord ; et c’est la ruine du royaume du Nord qui a permis l’expansion de celui du Sud, qui s’est approprié le riche héritage culturel de celui du Nord. Le roi David avait davantage d’un chef de bande que d’un grand roi ; quant à Salomon, la bible lui attribue une gloire tout à fait usurpée. A la lecture de l’histoire de ces deux rois, telle que racontée dans la Bible, on se rend compte, autant celle de David fourmille de faits concrets, d’un réalisme tout à faite savoureux, autant celle de Salomon sent à plein nez l’hagiographie.

Quand aux « patriarches » : Abraham, Jacob-Israël, Joseph, ce sont ce qu’on appelle les « ancêtres mythiques » ou « pères fondateurs », dont l’existence est très fortement « légendée ».
De même que la figure de Moïse.
Il y a, dans la Bible, ceci de curieux, c’est qu’elle rattache l’origine de la culture judaïque à la civilisation égyptienne alors que les thèmes essentiels en sont d’origine mésopotamienne : mythes sumériens, code d’Hamourabi. Ce qui reste pour moi une énigme totale.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30187
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: genèse du judaïsme   Jeu 8 Mar 2007 - 21:03

Revenir en haut Aller en bas
Sarah
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 834
Age : 69
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: genèse du judaïsme   Jeu 8 Mar 2007 - 22:28

L'histoire du peuple juif est tellement longue que ce n'est pas sur une page ou deux que l'on peut vraiment comprendre.

Mais le résumé est bien Florence.

Sarah
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: genèse du judaïsme   Ven 9 Mar 2007 - 2:48

Mais il ne faut pas mélanger l'histoire et la légende.

J'ai trouvé jadis sur le Net un site en anglais d'un gars qui prétendait que les Juifs n'étaient qu'une colonie installées par les Perses à un endroit stratégique et que les frontières légendaires du royaume de Salomon correspondaient à celles de la satrapie locale que cette colonie rêvait de s'approprier.

Je pensais qu'il avait poussé le bouchon un peu loin jusqu'à ce que je découvre plusieurs choses :

- l'ouvrage de Finkelstein qui confirme que tout est bidon jusqu'à Josias.

- la nature de la religion perse qui est farcie de rites de pureté dont le judaïsme a pu s'inspirer (plus le déluge de Gilgamesh, le panier de Sargon sur le fleuve, et les tables des loi d'Hammourabi)

- l'étymologie du mot "berit" (alliance) qui est d'origine perse. Essayez-donc d'écrire les aventures d'Abraham et Moïse en vous passant de la notion d'alliance !
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: genèse du judaïsme   

Revenir en haut Aller en bas
 
genèse du judaïsme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: