Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 13:51

Interdire la manifestation pro-palestinienne à Paris était de la pure provocation.

endredi, en fin de matinée, se tenait une conf érence de presse afin de revenir sur les événements de la rue de la Roquette de dimanche dernier, concernant lesquels les pouvoirs publics avaient accusé les manifestants d’avoir attaqué une synagogue.

Les organisateurs de la manifestation sont revenus sur le déroulement des faits, et ont expliqué qu’il ne s’agissait que d’une provocation de la milice sioniste révisionniste Ligue de Défense Juive, qui cherchait à causer des troubles à l’ordre public afin de diaboliser l’opposition légitime aux bombardements de la bande de Gaza. Cette opération semble avoir porté ses fruits car la manifestation prévue samedi 19 juillet à Barbès a été interdite par les pouvoirs publics, causant de vives réactions dans l’opinion publique, choquée de voir qu’une si grossière manipulation – pourtant débunkée par de nombreux articles et vidéos disponibles sur internet – ait pu déboucher sur une telle décision, unique dans le monde entier. Malgré l’interdiction de manifester, de nombreux citoyens semblent déterminés à montrer leur désaccord, et se rassembleront samedi 15h à Barbès en solidarité avec le peuple palestinien.

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 13:54

La synagogue de la rue de la Roquette n’a jamais été assiégée selon son président

Lors d’un témoignage, le président de la synagogue de la Roquette, Serge Benhaïm, a confirmé qu’aucun débordement n’a visé sa synagogue, conformément aux preuves vidéos diffusées sur le web et ignorées par la classe politique et médiatique aux ordres d’Israël.
Ce responsable de la synagogue risque évidemment d’être mis au ban et sévèrement réprimé par sa propre communauté pour avoir dévoilé la vérité.

Rappelons aussi que c’est sur ce motif que se sont basé les autorité pour faire interdire la manifestation en faveur de la Palestine ce samedi.

La vidéo confirmant les propos du président de la synagogue de la Roquette (photo) est indisponible pour le moment.

http://croah.fr/videos/la-synagogue-de-la-rue-de-la-roquette-na-jamais-ete-assiegee-selon-son-president/

Incidents rue de la Roquette: la LDJ "briefée" par la police

Ceci est le second témoignage que nous avons recueilli, celui du président de la Synagogue Don Isaac Abravanel, située Rue de la Roquette, là où ont eu lieu les affrontements entre la Ligue de Défense Juive et les manifestants pro-palestiniens, en marge de la manifestation en soutien à la Palestine dimanche 13 juillet dernier, à Paris. Encore une fois, nous avons fait le choix de vous livrer cet entretien sans aucun montage et aucune coupure, vous entendrez donc les questions de notre journaliste Julien Nény ainsi que les réponses de Serge Benhaïm dans leur intégralité.

La synagogue, théâtre d’un rassemblement "pour la paix en Israël"

Serge Benhaïm confirme avoir décidé de faire une "prière pour la paix en Israël", en convoquant les fidèles par différents moyens, notamment celui de la page Facebook de la synagogue. Il indique qu’à chaque fois qu’une manifestation est organisée, les forces de polices sont prévenus, une pratique habituelle afin d’assurer la sécurité du lieu de culte et des fidèles qui s’y rendent.

"Aucun problème" pour maintenir cette manifestation, selon les forces de l’ordre

Lorsque le président de la synagogue de la rue de la Roquette a averti les forces de l’ordre (le commissariat local) de la tenue de cette "prière pour la paix", la police l’a informé en retour de la tenue du rassemblement pro-Palestine ce même jour avec pour terminus la place de la Bastille. Serge Benhaïm nous confie que les forces de l’ordre lui ont dit qu’il n’y avait "aucun problème", que c’était "hyper couvert, hyper sécurisé", la raison pour laquelle le président de la synagogue a pris la décision de ne pas annuler le rassemblement prévu à la synagogue Don Abravanel à 17h30 ce dimanche 13 juillet.

Les forces de l’ordre là pour "contrer les manifestants"

Serge Benhaïm contextualise l’intervention des forces de l’ordre, 4 policiers côté Bastille, 2 policiers postés devant la porte de la synagogue. Des policiers qui auraient ensuite demandé du renfort selon ses dires. Resté devant la synagogue, il indique avoir constaté que les grenades lacrymogènes lancées par les forces de l’ordre ont "stoppé l’élan des premiers manifestants" et que cela a "sécurisé le bas de la rue de la Roquette" (côté Bastille, ndlr).

Quel a été le rôle de la Ligue de Défense Juive dans le déroulement des échauffourées?

Le président de la synagogue de la rue de la Roquette précise que les fidèles sont toujours restés à l’intérieur du lieu de culte. En revanche, à l’extérieur, il estime à une quarantaine le nombre de jeunes présents, venue "au cas où il y aurait un problème". Il décrit leur répartition de la façon suivante : 10 personnes de la SCPJ et une trentaine d’individus appartenant à la Ligue de Défense Juive. Selon lui, ces derniers n’ont "jamais bougé de la synagogue et n’étaient pas en contact avec les manifestants". Il estime les mouvements de la LDJ à une "oscillation de 150 mètres sur la gauche à 150 mètres sur la droite" de la synagogue. Enfin, il assure "qu’à aucun moment", les jeunes de la LDJ "n’ont été à la recherche du contact ni vers la Bastille, ni vers Voltaire".

La LDJ "briefée par les forces de l’ordre" sur place

Serge Benhaïm assure qu’il "n’a pas de contacts avec la LDJ", même s’il reconnait que le groupuscule a "une renommée un peu sulfureuse". Il affirme s’être adressé aux forces de l’ordre pour leur demander de s’adresser à eux (la LDJ, ndlr). Il indique que les forces de l’ordre ont parlé avec la Ligue de Défense Juive en ces termes : "les gars, je veux pas de problèmes, vous restez ici". Il estime d’ailleurs que ce contact entre les forces de l’ordre et la LDJ qui a permis de s’assurer que la LDJ reste "toujours derrière le cordon de police quand il y en a eu un". Le président de la synagogue, "témoin de première ligne" selon ses termes, précise que lorsque les forces de l’ordre se sont déployées, "la Ligue de Défense Juive est passée derrière le rideau des forces de l’ordre". Selon lui, il n’y a "pas eu de provocation" de la part de la LDJ. Il confirme néanmoins qu’il y a bien eu un "face-à-face ouvert entre les jeunes de la manifestation pro-Palestine et les gars de la LDJ" mais cet affrontement a été "une surprise". Sur l’utilisation d’armes par la LDJ, le président de la synagogue de la rue de la Roquette confirme également que la LDJ a "cassé des chaises et des tables, pour aller livrer ce face-à-face" qu’il ne "cautionne pas".

La LDJ a-t-elle été la première à provoquer les manifestants pro-palestiniens?

A cette question, Serge Benhaïm s’inscrit en faux. Selon lui, "pas de contact visuel entre le devant de la synagogue et la place de la Bastille". Il estime que cette version des faits est "erronée" et qu’il n’y a pas eu d’appel aspirant de la LDJ pour faire venir les manifestants pro-palestiniens vers la rue de la Roquette.

La Ligue de Défense Juive doit-elle être dissoute?

Serge Benhaïm estime que si les gens de la Ligue de Défense Juive sont des "électrons libres et incontrôlés", comme n’importe quel mouvement, il faut "absolument" décider de sa dissolution. Selon ses termes, "ce n’est pas parce qu’ils sont juifs qu’ils ont l’autorisation d’être incontrôlables, ou incontrôlés". Plus tard dans l’interview, il revient sur les tweets de provocation postés sur Twitter par certains utilisateurs affiliés à la Ligue de Défense Juive. Encore une fois, "il ne cautionne pas" et estime qu’il "n’autorisera personne à venir mettre en danger une communauté venue prier, même si c’est la LDJ, même si ce sont des juifs, même s’il devait prendre des positions très frontales avec eux". Sur l’implication de la LDJ dans l’allumage de la mèche de ces affrontements, le président de la synagogue s’essaye à une métaphore qui montre la complexité de la situation : "je sais qu’une bombe peut exploser avec un détonateur qui pèse 13 grammes. Est-ce que ce sont les 13 grammes qui font exploser la bombe, ou est-ce le fait d’avoir une bombe ?". Il déplore enfin "des tonnes de provocations entre juifs et musulmans, tous les jours, toutes les minutes sur Internet".

La synagogue rue de la Roquette a-t-elle vraiment été "assiégée"?

Le président de la synagogue de la rue de la Roquette est très clair, depuis le début, son objectif a été "de remettre les choses dans leur contexte et dans leur mesure". Et ce qui suit est éloquent. "Pas un seul projectile lancé sur la synagogue". "A aucun moment, nous n’avons été physiquement en danger", précise-t-il. Alors d’où vient cette rumeur ? Serge Benhaïm pense à une "confusion" entre les événements survenus près d’une synagogue à Aulnay-sous-Bois, et ceux de la synagogue de la rue de la Roquette.

"S’appliquer à faire baisser la mousse de l’ébullition"

En conclusion de son entretien, Serge Benhaïm, en réaction aux propos de Roger Cukierman sur notre antenne, estime qu’il "faut voir le demi-verre plein". "Grâce à Dieu, il n’y a pas eu de dégâts graves, pas de dégâts humains, à part des blessés légers". A l’évocation d’un "pogrom", le président de la synagogue estime qu’on pourrait "faire grossir cet événement à la catastrophe", mais qu’il faudrait "surtout s’appliquer à faire baisser la mousse de l’ébullition et revenir aux relations qui étaient celles d’avant", avec la communauté musulmane.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 13:58

La police agresse un handicapé en pleine rue

https://www.youtube.com/watch?v=Btz_woxcCCM&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas
Coeur de Loi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1351
Localisation : France
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 14:03

Et a s'en féliciter :
"Cazeneuve "assume totalement" l'interdiction des manifestations pro-palestiniennes
les violences auraient été "pires" sans interdiction, . Selon lui, ce n'est pas l'interdiction qui a entraîné les heurts."

http://www.bfmtv.com/politique/bernard-cazeneuve-jassume-totalement-decision-dinterdire-manifestations-816049.html

---

Bizarre, il n'y avait pas eu de problème avant l'interdiction...
Revenir en haut Aller en bas
http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 14:27

Citation :
La police agresse un handicapé en pleine rue
As-tu bien regardé le contenu de la vidéo? Il n'y a rien de concluant.
Les policiers ont juste vérifié le fauteuil roulant, au cas où il y aurait une bombe? va-savoir? Mais, il n'y a pas eu violence dans tout les cas.

C'est avec ce genre de manipulation d'information que le hamas joue les victimes de l'oppression pour faire une guerre sainte contre Israel.
C'est avec ce genre de manipulation d'information que les pro-palestiniens français joueront les victimes de l'oppression pour faire une guerre sainte contre la France.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 14:31

Qui pleure le plus sur son sort ? qui jouent les victimes ? Israël.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 14:37

On sait très bien de quel côté sont les casseurs, les incendiaires, ceux qui caillassent la police, ceux qui crient "à mort les juifs" et là, il y en a ras le bol, désolé, mais en majorité, ils ne sortent pas des synagogues. Alors laissez faire, et demain ne venez pas pleurer si on se réveille un jour au bord de la guerre civile.

Qu'aurait-on dit d'une manifestation devant une mosquée aux cris de "mort aux arabes" ??? et pourtant c'est bien ce que les pro-palestiniens ont fait en criant "mort aux juifs" le jour où l'on célèbre l'anniversaire de la rafle du Veld'hiv. Comment peut-on tolérer cela ?

Gilbert Collard député du Gard s'exprime suite aux émeutes communautaristes :

Citation :
"Tout citoyen a le droit d’exprimer son opinion par la liberté de manifester.

Encore faut-il que l’exercice de cette liberté ne serve pas de prétexte à la violence, au pillage et à la haine de l’autre, particulièrement au ressentiment contre le peuple juif. Ce qui se perpètre, sous nos yeux aveugles, à Barbes, Sarcelles, la Goutte d’or et ailleurs, violences, dégradations, incendies, attaques de véhicules de police, menaces sur des synagogues, antisémitisme, slogans haineux, commis sur le territoire Français contre des Français juifs, est abject. Le conflit israélo-palestinien est un drame des deux côtés. Chacun a le droit de choisir son camp, sous cette réserve absolue que le peuple juif est intangible en Israël, que l’antisionisme ne soit pas un dégueuloir antisémite, un motif d’agression contre le sol de la République, une rupture de ce que les langues de guimauve de la gauche salivaire nomment « le bien vivre ensemble » ! Vouloir s’en prendre à des synagogues, imposer la fermeture des commerces juifs, brûler des drapeaux, n’exprime pas une opinion sur le conflit (que je me dois de respecter), mais seulement la recherche d’un exutoire à un déferlement de haine générale contre des compatriotes et notre pays saccagé sous l’impuissance martiale d’un mou premier ministre ! Qui est coupable du sentiment d’impunité ? Qui ? Ce sont les minables, incapables d’appeler depuis des années un chat un chat, de voir la réalité d’un communautarisme tout puissant renforcé par la prise de conscience du marchandage électoral. Les bonimenteurs ont laissé s’installer cette haine qui casse et pour laquelle nous casquons. Un Etat impuissant, une police démotivée et des quartiers explosifs où brûle la mèche d’un sentiment d’injustice, de discrimination, d’exécration du sol, allumée par la soumission au conformisme répétitif d’un discours politique péripatéticien et faussement moral. La France mérite un autre destin. Ce conflit atroce où chaque mort vaut chaque mort révèle l’état de décomposition de notre République qui baisse son froc, se courbe, chaque fois qu’elle devrait être forte ! Dans les hurlements de la souffrance je ne peux choisir ; une arme d’où qu’elle claque veut tuer, et la différence éthique ne se fait pas dans la quantité d’armements, dans la supériorité de l’un que l’autre voudrait posséder pour en faire le même usage létal.

La France dans ce conflit affiche ses propres conflits. Terre d’accueil devenue terre d’écueil où se fracassent les haines recuites d’une jeunesse que nous n’avons pas su conduire à la tolérance de l’autre, à la vie française, à l’amour assimilateur d’une Patrie unique. Tout se paye, surtout les lâchetés, les démissions, les politicarderies sermonneuses, suffisantes et fallacieuses. Quelles que soient les responsabilités dans ce conflit, personne sur le sol national ne doit en faire les frais. Personne !"
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 15:53

"Mort au juif ?" c'est une grave accusation que tu portes, tu as des preuves ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 17:54

J'aimerais bien savoir qui a dévasté Sarcelles.
Selon les forces de l'ordre et les images amateurs filmées de portables et largement diffusées dans les médias, il s'agit de manifestants pro-palestiniens qui manifestaient malgré l'interdiction soit deux motifs pour les mettre à l'ombre pendant un moment.
J'espère que justice sera rendue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 18:09

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 18:53

florence_yvonne a écrit:
Qui pleure le plus sur son sort ? qui jouent les victimes ? Israël.
Je n'ai pas entendu la diplomatie de l'état d'Israël réagir après les "évènements" en France. Par contre j'ai entendu les juifs de Sarcelles avoir peur.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   Lun 21 Juil 2014 - 19:02

mister be a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Qui pleure le plus sur son sort ? qui jouent les victimes ? Israël.

Tu es écoeurante florence

Je te remercie du compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La France, 1er pays à interdire une manifestation pro-palestinienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation contre la fourrure à Paris et à Nice le 13/02
» interdire la discrimination aux pays bas
» Compte-rendu de la manifestation anti-fourrure à Paris
» peut-on m'interdire de faire acheter un cahier de grammaire?
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Mythes et légendes :: Révélations/Interprétations/Théories :: Médias Actualités :: Politique, économie et société.-
Sauter vers: