Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 79
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Ven 31 Oct 2014 - 21:20

dan 26 a écrit:
Peux tu relire attentivement le prologue de Jean !!! L'évangile de Jean a été écrit tardivement pour faire croire que JC est dieu incarné

L'évangile de Jean est composé de plusieurs couches d'écriture ,plusieurs strates  s'échelonnant sur  plusieurs années .Les "auteurs"  successifs y ont ajouté des développements théologiques jusqu'à faire de Jésus un être préexistant .

Michel Benoît dans son livre " L'évangile du 13 e apôtre " tente d'extraire cet apport ultérieur pour retrouver le noyau "dur" de base .

L'auteur de ce noyau dur serait le " disciple bien-aimé " ou le "disciple que Jésus aimait" sans jamais citer son nom . On peut penser que les théologiens des débuts ont voulu gommer ce personnage trop peu théologique  qui se contentait de dire seulement ce qu'il a vu .

Vous pouvez retrouver des détails sur le blog de Michel Benoît .
N'étant pas au courant des règlements sur ce forum ,je préfère ne pas donner le lien .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Ven 31 Oct 2014 - 22:53

damien85 a écrit:


Tu pourrais quand même avoir la décence, par respect pour les victimes de condamner les actes. Crois-tu que j'irais défendre un français si jamais il commettais des horreurs ici ou ailleurs ? NON ! Contrairement à toi je ne fais pas dans le communautarisme archaïque : quelqu'un qui commet une horreur doit être condamné pour cela quel que soit sa religion ou sa nationalité ...  

Au sein de la diaspora, l'autocritique de la communauté juive reste très minoritaire. Pour quelle raison ? Car les juifs sont persuadés que toute critique émise envers eux-mêmes est du grain à moudre pour les antisémites.

En fait la majorité de la communauté juive ne comprend pas que les antisémites réels sont une très faible minorité mais que par cette absence totale de regard critique sur elle-même, la communauté juive crée une animosité légitime de la part des autres communautés. Animosité qui sera bien sur perçue par les juifs comme de l'antisémitisme et dénoncer comme tel, ce qui créera encore plus d'animosité en face....et ainsi de suite...

Les non-juifs doivent se demander pourquoi les juifs sont persuadés que le reste du monde n'attend qu'une occasion pour leur tomber dessus. C'est bien simple: c'est ce qui est enseigné à chaque juif par ses ainés et ce dès son plus jeune âge. Que le monde entier est antisémite. Et je précise que je caricature à peine.

En fait tout ceci pourrait être comique si ca n'etait pas si tragique dans ses conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
La Folie
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3107
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Sam 1 Nov 2014 - 0:18

dan 26 a écrit:
... vouloir imposer sa conviction métaphysique, est le danger mortel de ce siècle " "la vérité universelle au regard de toutes les religions ne peut exister " , raison pour laquelle je me bats avec des mots  face à ceux qui veulent me prouver que ......
amicalement

 Or... Donc... l'affirmation : "la vérité universelle au regard de toutes les religions ne peut exister'' si il est vraie, serait la vérité universelle au regard de toutes les religions... et existerait.

C'est pas avec des mots que vous vous battez... c'est avec du vent. Z'êtes face à celui qui voudrait prouvez que ''.....'', faites-vous face, vous verrez le paradoxe qui fige votre pensée comme une statue de sel.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 79
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Sam 1 Nov 2014 - 11:36

Dan 26 a écrit:
tout à fait la notion du disciple que JC aimait a été rajouté entre 140 et 145 pour faire de Jean, un apôtre supérieur à Pierre . Jean était à l'époque célèbre en Asie,

L'évangile selon Jean ne dit pas nécessairement que le disciple "bien-aimé " est Jean . Pourquoi ne dirait-on pas pas "Jean le disciple bien-aimé " ? On se contente de dire "disciple bien-aimé " sans citer de nom ! Ce "bien-aimé" ne serait pas un des douze .

Certains vont jusqu'à dire qu'il serait ....Marie- Madeleine . Pourquoi pas ? Une raison pour ne pas citer son nom parce que femme !
On ajoute ,on soustrait ,on modifie , on exclue  selon les objectifs du moment .
Irénée de Lyon au 2 e siècle en est un bel exemple : éliminer tous les écrits pour n'en conserver que quatre .
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Sam 1 Nov 2014 - 11:37

mister be a écrit:
spamoi a écrit:
damien85 a écrit:


Tu pourrais quand même avoir la décence, par respect pour les victimes de condamner les actes. Crois-tu que j'irais défendre un français si jamais il commettais des horreurs ici ou ailleurs ? NON ! Contrairement à toi je ne fais pas dans le communautarisme archaïque : quelqu'un qui commet une horreur doit être condamné pour cela quel que soit sa religion ou sa nationalité ...  

Au sein de la diaspora, l'autocritique de la communauté juive reste très minoritaire. Pour quelle raison ? Car les juifs sont persuadés que toute critique émise envers eux-mêmes est du grain à moudre pour les antisémites.

En fait la majorité de la communauté juive ne comprend pas que les antisémites réels sont une très faible minorité mais que par cette absence totale de regard critique sur elle-même, la communauté juive crée une animosité légitime de la part des autres communautés. Animosité qui sera bien sur perçue par les juifs comme de l'antisémitisme et dénoncer comme tel, ce qui créera encore plus d'animosité en face....et ainsi de suite...

Les non-juifs doivent se demander pourquoi les juifs sont persuadés que le reste du monde n'attend qu'une occasion pour leur tomber dessus. C'est bien simple: c'est ce qui est enseigné à chaque juif  par ses ainés et ce dès son plus jeune âge. Que le monde entier est antisémite. Et je précise que je caricature à peine.

En fait tout ceci pourrait être comique si ca n'etait pas si tragique dans ses conséquences.

Accueilleriez-vous un rat chez vous? Sans le vouloir,n'y a-t-il pas un sentiment de répulsion, de rejet qui remonte à la nuit des temps? Idem pour le Juif?
Pour trouverez que le rat apporte des maladies et tout un tas de choses répugnantes pour excuser ce sentiment de répulsion...
Vous acceuilleriez plus volontiers un écureuil et pourtant comme le rat l'écureuil apporte aussi son lot de maladies etc...
Un écureuil vous donne un sentiment de joli, de beau, de bien être....

Mais c'est évident que c'est de leur faute si les nations ne les aiment pas...si on les déteste...
Le juif est comparable a un rat dans tous les domaines...



Merci pour cette belle illustration de mon propos, Mister. Et Shabbat Shalom Wink
Revenir en haut Aller en bas
damien85
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 927
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Sam 1 Nov 2014 - 13:09

spamoi a écrit:
Au sein de la diaspora, l'autocritique de la communauté juive reste très minoritaire. Pour quelle raison ? Car les juifs sont persuadés que toute critique émise envers eux-mêmes est du grain à moudre pour les antisémites.

En fait la majorité de la communauté juive ne comprend pas que les antisémites réels sont une très faible minorité mais que par cette absence totale de regard critique sur elle-même, la communauté juive crée une animosité légitime de la part des autres communautés. Animosité qui sera bien sur perçue par les juifs comme de l'antisémitisme et dénoncer comme tel, ce qui créera encore plus d'animosité en face....et ainsi de suite...

Les non-juifs doivent se demander pourquoi les juifs sont persuadés que le reste du monde n'attend qu'une occasion pour leur tomber dessus. C'est bien simple: c'est ce qui est enseigné à chaque juif  par ses ainés et ce dès son plus jeune âge. Que le monde entier est antisémite. Et je précise que je caricature à peine.

En fait tout ceci pourrait être comique si ca n'etait pas si tragique dans ses conséquences.

C'est vraiment dommage ... En effet si l'on regardait les choses par-delà le communautarisme tout irais mieux :

- Quand des horreurs sont commises elles doivent être dénoncées quel que soit le groupe d'origine auquel appartient les auteurs de ces crimes.

- Inversement tout ce qui est bon doit être reconnu sans tenir compte de ces distinctions artificielles.

Les juifs sont comme le reste de l'humanité, ils ont en leur sein des gens bien, des gens très bien, et des gens malfaisants ... Ne pas vouloir l'admettre est nier la vérité

Mister-be a écrit:
Qu'attends-tu pour rallumer les fours crématoires et rouvrir les chambres à gaz?
Tu rendrais service à l'humanité!

Ce genre de commentaire n'est vraiment pas constructif

Dénoncer des déviances ne signifie pas vouloir éradiquer le groupe humain d'où sont issus les déviants ... Allons-nous demander la mort de tous les musulmans à cause des fous qui se manifestent en leur sein ? C'est ridicule ... mais allons-nous nous taire et ne pas dénoncer leurs agissements nocifs ? Non bien sûr ...

Il faudrait que tu arrives à quitter ta vision communautariste et regarder l'humanité dans son ensemble. Wink
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Sam 1 Nov 2014 - 13:52

damien85 a écrit:


Il faudrait que tu arrives à quitter ta vision communautariste et regarder l'humanité dans son ensemble. Wink



Quitter la vision communautariste pour embrasser l'universalisme est vécu par la communauté juive (d'ailleurs comme par toutes les communautés basées sur un certain tribalisme ) comme une dissolution de leur identité et comme la perspective d'une disparition à terme de leur communauté. Et en cela ils ont parfaitement raison, car c 'est naturellement ce qu'implique l'universalisme: la mise à mort des cultures traditionnelles permettant aux peuples de se fondre en une et une seule culture dépassant les anciens clivages de race, de religion etc...Il est cependant tout à fait légitime de refuser cette dissolution identitaire, d'autant plus que le modèle culturel proposée par la Société à l'homme universel et cosmopolite n'est principalement basée que sur le consumérisme et le divertissement, ce qui est très éloigné du cosmopolitisme humaniste théorisé entre autres par Kant.

Mais là où se situe le coeur du problème c'est que la Société tolère particulierement bien le refus de dissolution dans l'universalisme de la communauté juive alors qu'elle assimile ce même refus de dissolution de la communauté historique chrétienne comme un archaisme detestable relevant au choix du nationalisme/fascisme/racisme etc...Il me semble que cette différence de traitement constitue encore une fois un puissant facteur d'animosité par son injustice flagrante.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 79
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Dim 2 Nov 2014 - 14:01

mister be a écrit:
devons-nous perdre notre identité religieuse,ethnique, sociale et autre en nous fondant dans un universalisme insipide

Je ne pense pas qu'un universalisme est nécessairement insipide .
Il signifierait :
 - qu'on est capable de dépasser des contingences locales ,culturelles et autres ;
 - que l'on s'efforce de chercher les points communs au-delà  des différences ;
 - que l'on cherche à identifier les caractéristiques de l'être humain quelle que soit son origine et
   son histoire;
 - qui est l'homme ? Seule une approche universaliste peut y répondre .
En résumé ,c'est donc un dépassement de soi , une prise de distance par rapport à soi ,à son Ego , contrairement  au repli identitaire .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30187
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Dim 2 Nov 2014 - 15:59

Il suffit d'admettre que tous les humains sont différents et égaux pour forger l'unicité de la race humaine.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30187
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Dim 2 Nov 2014 - 16:02

tournesol a écrit:
Quand on veut battre un chien ,on trouve toujours un bâton .
C'est ce qu'a pratiqué le catholicisme en accusant les juifs de déicide .

Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 79
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Dim 2 Nov 2014 - 21:04

dan 26 a écrit:
Preuve intrinsèque que cet évangile est écrit encore par un auteur inconnu .

Les évangiles  sont une mise par écrit de la tradition orale développée par une communauté autour d'un apôtre . Ou mieux d'un disciple car le terme "apôtre " serait  plus tardif et introduit par Paul de Tarse . C'est donc la communauté qui se souvient et rédige ensuite des dizaines d'années plus tard .

dan 26 a écrit:
ensuite il met en opposition ces évangiles contre les 4 sectes chrétiennes importantes de l'époques !!!

Celle qu'Irénée de Lyon semble avoir le plus combattu  semble être  "La gnose " ,le gnosticisme . A remarquer que la gnose  existait avant l'ère chrétienne  . Au point  de se demander si Jésus  ,lui -même, n'était pas gnostique . L’Évangile de Thomas irait dans ce sens .
Plusieurs christianismes ont plus ou moins cohabité à ces débuts de l'ère chrétienne : certains sont disparus ; le "nôtre " a triomphé probablement grâce à l'appui de l'empereur Constantin ( devenu Saint Constantin !).Le catholicisme lui devait bien cet récompense .

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30187
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Lun 3 Nov 2014 - 13:38

mister be a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Il suffit d'admettre que tous les humains sont différents et égaux pour forger l'unicité de la race humaine.

Absolument si bien je ne vois pas la nécessité de sacrifier mon paticularisme sur l'autel de l'universalisme

Oui tu es un cas particulier, comme les homosexuels.
Revenir en haut Aller en bas
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 79
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   Lun 3 Nov 2014 - 15:19

mister be a écrit:
Tu as des gros et des minces;des malades et des bien portants;des intellectuels et des ignorants;des croyants et des athées;des hommes et des femmes;des riches et des pauvres.....


D'accord mais tous partagent la  condition humaine qui , à première vue, n'est pas celle des animaux ,des végétaux , des minéraux  etc .
Quelles sont les caractéristiques "permanentes et universelles " de cette condition humaine ? Question ouverte !

Un peu d'humour .

mister be a écrit:
je suis avant tout blanc,belge wallon et juif....

Cette petite phrase m'a fait sourire . Il suffit de taper sur Google  " le  Bleu Blanc Belge " et on se trouve en présence d'un être qui n'est plus de condition humaine ! Avec toutes mes excuses !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La notion de "peuple élu" et ses dérives racistes
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: