Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Jeu 27 Nov 2014 - 21:13

Cré20diou a écrit:

je ne suis ma manichéen , tout du moins des milliers de fois moins que la plupart  des intervenants faisant de la dualité de tout. mais la spiritualité telle que les gens en parlent ici , j'insiste en disant de réalité ou concret sont en opposition a la spiritualité

peut être que tu es en recherche de philosophie de vie, là c'est autre chose. Une chose qui, a mon avis n'est pas entaché des leurres menant tout droit aux illusion , ésotérisme ... voire jusqu'au sectarisme

la philosophie bien que argumenté ou appuyé d'exemple  reste dans le domaines de choix de vie totalement indépendant et totalement personnel, et (jusqu’à preuve du contraire) ne connait pas le probléme des dérives sectaires

Tu as raison : tu ne peux pas m'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9153
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 0:46

Jayram a écrit:
il ne suffit pas de se branler pour ne plus avoir faim, comme l'a dit Diogène.

Jésus a écrit:
Marc 13:25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées*

Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 1:54

Chribou a écrit:
Jayram a écrit:
il ne suffit pas de se branler pour ne plus avoir faim, comme l'a dit Diogène.  

Jésus a écrit:
Marc 13:25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées*




vous allez me tuer de rire ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 8:03

Chribou a écrit:
Jayram a écrit:
il ne suffit pas de se branler pour ne plus avoir faim, comme l'a dit Diogène.  

Jésus a écrit:
Marc 13:25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées*

j'avais déjà entendu un savant musulman dire que la masturbation était la cause des tremblements de terre mais toi tu es encore plus fort ! je passe la main
Revenir en haut Aller en bas
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 78
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 14:11

Juliah a écrit:

Tu as raison : tu ne peux pas m'aider.

Je ne voudrais pas avoir la prétention de t'aider . Je sais aussi que "Dieu" est devenu un fourre-tout très instrumentalisé à des fins souvent politiques .

Voici toutefois un article un peu long qui décrit assez bien ce que vivent les personnes qui se mettent à tout repenser . Je pense être de cette catégorie et c'est la raison pour laquelle l'article a retenu mon attention .
Si tu y trouves l'une ou l'autre  idée qui te correspond tu peux les citer ; je les lirais volontiers.
Voici :

http://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-spiritualite/gc564.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 14:33

Très intéressant ces conférences.
j'avais déjà lu un article sur le dialogue inter religieux d'André Gounelle.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4883
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 15:11

Tournesol a écrit:
Juliah a écrit:

Tu as raison : tu ne peux pas m'aider.

Je ne voudrais pas avoir la prétention de t'aider . Je sais aussi que "Dieu" est devenu un fourre-tout très instrumentalisé à des fins souvent politiques .

Voici toutefois un article un peu long qui décrit assez bien ce que vivent les personnes qui se mettent à tout repenser . Je pense être de cette catégorie et c'est la raison pour laquelle l'article a retenu mon attention .
Si tu y trouves l'une ou l'autre  idée qui te correspond tu peux les citer ; je les lirais volontiers.
Voici :

http://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-spiritualite/gc564.htm

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 19:16

Bonsoir Tournesol,

Merci ! Je vois que Ducros, il se décarcasse, j'apprécie le geste  Wink
A première vue, c'est un article qui fait appel à l'intellect et je n'ai pas envie de le lire dans l'immédiat  

Je suis dans une dynamique de lâcher prise ce soir et aussi dans celle de lâcher l'avoir pour l'être en général.
Tout un programme.
Revenir en haut Aller en bas
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 78
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 20:14

Juliah a écrit:
Je suis dans une dynamique de lâcher prise ce soir et aussi dans celle de lâcher l'avoir pour l'être en général.
Tout un programme.

Voilà une excellente disposition que je qualifierais très proche du bouddhisme qui est plus une spiritualité qu'une religion .

J'ajouterais seulement ,chose pas facile ,vivre pleinement l'instant présent le plus consciemment possible . Les bouddhistes diraient avec "pleine conscience " !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Ven 28 Nov 2014 - 20:26

Quand tu auras le statut de Professeur (500 messages à ton actif) Tournesol, je sens que je vais éclater de rire !

Là, je déguste une entrecôte miam, c'est mon instant présent à moi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 11:53

Je suis en train de lire "Se libérer du connu " de Krishnamurti et cet ouvrage est celui qui me convient parfaitement dans mon cheminement à l'heure d'aujourd'hui.

Extrait :

"Le monde entier accepte et pratique l’approche traditionnelle.
La cause fondamentale du désordre en nous-mêmes est cette recherche d’une réalité promise par autrui.
Nous obéissons mécaniquement à celui qui nous promet une vie spirituelle confortable.
Alors que la plupart d’entre nous sont opposés à la tyrannie politique et à la dictature, c’est extraordinaire à quel point nous acceptons l’autorité et la tyrannie de ceux qui déforment nos esprits et qui faussent notre mode de vie.
Donc, si nous rejetons complètement – non en pensée, mais en fait – toutes les prétendues autorités spirituelles, toutes les cérémonies religieuses, les rituels et les dogmes, cela veut dire que nous nous retrouvons seuls et que nous sommes déjà en conflit avec la société: en somme, nous cessons d’être ce que l’on appelle des être humains « respectables ».
Cet être humain « respectable » ne peut en aucune façon parvenir ne serait-ce qu’à proximité de ce quelque-chose, de cette infinie, de cette immesurable réalité.
Supposons maintenant que vous ayez rejeté, comme étant totalement erronée, la voie traditionnelle ;
vous ne faites que réagir contre elle, vous engendrez en vous-mêmes un nouveau prototype qui sera un nouveau piège.
Si vous vous dites, intellectuellement, que ce rejet est une excellente idée, et n’agissez
pas en conséquence, vous n’irez pas plus loin.
Si, cependant, vous reniez cette approche parce que vous comprenez qu’elle manque de maturité, et qu’elle est stupide, si vous la rejetez en y appliquant une intelligence profonde parce que vous êtes libres et que vous n’avez pas peur, vous serez la cause d’un grand trouble en vous-mêmes et autour de vous, mais vous aurez échappé au piège de la respectabilité.
Alors vous vous apercevrez que vous ne serez plus dans un état de recherche.
Et c’est bien cela qu’il faut commencer par apprendre: ne plus chercher.
En somme, chercher la vérité c’est passer de la vitrine d’une boutique à une autre.
La question de savoir s’il existe un Dieu, une Vérité, une Réalité (selon le nom qu’on veut lui donner) ne peut jamais trouver de réponse dans des livres, chez des prêtres, des philosophes, ou des Sauveurs.
Personne et rien ne peut répondre à cette question si ce n’est vous-mêmes, et c’est pour cela que la connaissance de soi est nécessaire.
Manquer de maturité c’est manquer de se connaître.
Se connaître est le début de la sagesse."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 12:18

Je ne pense pas que se connaître soit le début de la sagesse, mais s'écouter et ne pas écouter sa connaissance mais son cœur.

Ecouter pour comprendre l'écriture, le monde, un chips... Et pas écouter la raison, le cœur. Mais pas le cœur, la pompe. Le cœur, le fond du fond. Tout ayant un cœur. Au cœur de l'arbre, au cœur des choses. Et Dieu se révèle tout nu, on craque, on se met en position, et on se laisse pénétrer par sa toute puissance, total kif! Sinon ce serait dur de la part de Dieu d'ignorer tous ceux qui ne savent lire. Les livres ne font que confirmer ce que l'on sait au fond de façon innée. La connaissance est un piège du passé. Pas besoin de livre pour comprendre le cœur des choses, suffit de savoir écouter. Tout un art. La connaissance rend sourd et aveugle. La connaissance est comme un mur, elle piège le cœur dans les épines de la raison. Sauf en abordant la connaissance sans jugement de raison, mais uniquement avec le cœur. Pour le comprendre. Suffit d'avoir foi, foi en soi. Avant de commencer à croire en quoi que se soit, en qui que se soit, croyez en vous, c'est un bon début, avant de chercher Dieu, la force, Jobi, Joba, Atchiktchik Ayaya, car il se planque en nous, pas dans un livre, et encore il ne se planque même pas, il est juste derrière la connaissance au fond à droite. Et l'humanité cessera peut être de contenir une multitude de visages pâles à cœur de coyotte à la cervelle de l'âne. Ca va fumer!   . On peut rêver.  

Et alors connaître par cœur, et non par cœur dans le sens gravé, mais par cœur dans le sens, on saisi les choses dans toute leur essence, donnera des 20 sur 20. Vous doutez?


Du calme, frère sorcier va invoquer Nanaboso le grand lapin. Et vous saurez.

Oune gaga, oune gaga, oune gaga.

Vous sentez que ça vient?

Non.

Ce sera pour la prochaine.

Paix à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 12:29

@Winparadise

C'est quoi ce charabia ???  

S'affranchir des multiples conditionnements hérités n'enlève rien au coeur, il y'a de grandes chances que ça le révèle bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 12:37

Ce charabia? De la folie bien sur, la décontraction de la connaissance.

Je reprends:

Se connaître est le début de la sagesse. Je ne considère pas la connaissance comme vecteur d'une quelconque sagesse. Par contre je considère qu'écouter est le début de la sagesse, savoir être, écouter. Et je soulève le paradoxe que tu signes à la fin.

S'affranchir des multiples conditionnements hérités (la connaissance) et tu conclus que c'est pour cela que la connaissance de soi est nécessaire. Tu quittes une connaissance extérieur, transcendante, pour plonger dans une autre connaissance immanente. Alors si il doit y avoir un début de la sagesse, il me semble juste de penser, qu'elle ne vient ni d'une connaissance intérieur ou extérieur, mais dans le savoir faire de l'action innée, l'écoute. Si la sagesse doit commencer quelque part c'est non pas par la connaissance de soi même, mais par l'écoute.

La connaissance venant après l'écoute, elle ne peut être le début d'une quelconque sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 12:41

Cherche pas, tu ne me convaincras pas, j'ai autre chose à faire qu'à écouter tes pensées spirituelles puériles.
Je tends l'oreille si ça résonne en moi.
Ce qui n'est pas le cas avec toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 12:46

Ah mais je ne cherche pas à te convaincre de quoi que ce soit, toi seule peux te convaincre. Personnellement je ne suis convaincu de rien, j'émets une résonnance suite à ta formule écrite.

je suis tout sauf un convaincu. Etre un con vain cœur me sied mieux.

Qu'elle idée puérille que je cherche à te convaincre de quoi que se soit. Tu ne couleras pas les petits canards de mon bain, ils sont en lièges pleins.


Dernière édition par Winparadise le Sam 29 Nov 2014 - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 12:51

Winparadise a écrit:
Ah mais je ne cherche pas à te convaincre de quoi que ce soit, toi seule peux te convaincre.

Merci de corroborer mon idée première !
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 13:01

Merci pour la correction. Mais de rien, c'est un plaisir de corroborer à l'idée première. A ton service.

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 40
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 13:22

En fait l'approche de Win est exactement la même que celle de Krishnamurti (les tchika tchika tchik en plus  Very Happy ). Win ne peut pas le savoir car il ne connait visiblement pas Krishnamurti mais la connaissance de soi que prône ce dernier n'est pas une voie dialectique ou analytique. Win la nomme écoute, K. la nomme observation. Etre observateur de soi-même sans poser le moindre jugement de valeur. S'écouter en direct sans interference morale ou théorique. N'accorder de valeur à rien sinon à sa nature profonde car c'est la seule et unique chose à laquelle on puisse réellement avoir accès.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 13:36

spamoi a écrit:
Etre observateur de soi-même sans poser le moindre jugement de valeur. S'écouter en direct sans interference morale ou théorique. N'accorder de valeur à rien sinon à sa nature profonde car c'est la seule et unique chose à laquelle on puisse réellement avoir accès.


Je vous aime, vous
Vous êtes un pur.
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 40
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 13:45

arf  


Revenir en haut Aller en bas
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 78
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 13:49

Juliah a écrit:
Et c’est bien cela qu’il faut commencer par apprendre: ne plus chercher.
En somme, chercher la vérité c’est passer de la vitrine d’une boutique à une autre

Une belle expression !

Juliah a écrit:
Je tends l'oreille si ça résonne en moi

Ce serait la Source . Cela me fait penser au  récit de la Samaritaine

Citation :
Jésus lui répondit : “ Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle

Il  y est bien question d'une source en soi-même !

Jésus , un frère de Krishnamurti ? Je le pense .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 14:02

Tournesol a écrit:


Jésus , un frère de Krishnamurti ? Je le pense .

Je le pense également.

Quand Krishnamurti dit :

"Si, cependant, vous reniez cette approche parce que vous comprenez qu’elle manque de maturité, et qu’elle est stupide, si vous la rejetez en y appliquant une intelligence profonde parce que vous êtes libres et que vous n’avez pas peur, vous serez la cause d’un grand trouble en vous-mêmes et autour de vous, mais vous aurez échappé au piège de la respectabilité."

Jésus dit :

"vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira." [jean 8: 32]
Juste avant, il est mentionné : "Si vous demeurez dans ma parole" mais je dirais même plus et je pense que c'est ce  que Jésus a voulu dire, je le traduis par "Si vous demeurez dans mon Esprit"

Et il me semble que Jésus parle aussi d'un grand trouble qui précède cet affranchissement.
Revenir en haut Aller en bas
Tournesol
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 157
Age : 78
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 14:31

Juliah a écrit:
Et il me semble que Jésus parle aussi d'un grand trouble qui précède cet affranchissement.

Dans l'évangile "apocryphe" de Thomas au logion 2, ce trouble est mentionné .

Citation :
2. Jésus a dit :

« Que celui qui cherche n’arrête pas de chercher, jusqu’à ce qu’il trouve. Quand il aura trouvé, il sera bouleversé et, étant bouleversé il sera émerveillé et il régnera sur le Tout.

A un moment donné ,la recherche devrait cesser ...car on a trouvé ! Il s'en suit de l'émerveillement et l'approche du Tout !
Il est toujours utile de relire ces logia . En particulier la courte introduction donc voici un extrait qui va dans le  sens de cette réflexion .

Citation :
Mais comment la parole du maître peut-elle accomplir sa révolution de lumière si elle doit passer par une oreille encombrée et aboutir dans un cœur embarrassé d’histoires à dormir debout ? Le regard libre, lui, reconnaît sans peine la vérité d’un texte. Car seule la lumière reconnaît la lumière.

Et plus :

http://ovalviolet.com/OvalMystique/evangilethomas.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Sam 29 Nov 2014 - 14:58

On ne franchit pas le mur de la connaissance, sans un coup de baguette pour éroder son inflexion. La certitude étant promesse de Géhenne et là où il y a de la Géhenne, il n'y a pas de plaisir, enfin c'es discutable... Et faire se disloquer ce mur, ça fait de la poussière, une grande fumée de poussière. Keuf, keuf, on tousse, ça pique aux yeux, comme quand nous allumons la lumière du matin, avant de savourer pleinement l'éclat du monde. Car il y a un souci de taille pour s'affranchir de la connaissance. Il en faut. Comme la connaissance est à multiples caractères, raisonné, intuitive, de fait, d'héritage, avant de pouvoir l'observer dans toute sa dimension, si on ne la soumet pas au marteau du doute (zeus, électricité) pour en éclaircir l'origine nuageuse(Héra, nuage électronique, caractère brumeux), on ne peut en voir l'au delà du mur. Et pour cela c'est par étape. On nous impose une somme de connaissance héritée, tyranniquement, école, éducation...Qu'on la soumette au doute, qu'on la trouble, alors on peut s'en affranchir, qu'on l'accepte sans tergiverser, elle nous enferme.

Alors avant de casser ce mur, il faut être mûr pour mûrir de rire. De quoi être médusé, le mur de la connaissance peut être de taille.


Et après passé le cap de l'émerveillement de cette nouvelle façon d'aborder le monde même Géhenne devient un délice de merveille et la Géhenne devient délectable, c'est si bon d'avoir honte quand la mer monte, le monde ne serait être merveilleux sans en avoir. Sinon c'est que l'on n'est pas encore affranchi du jugement de la raison et qu'on écoute pas encore le cœur des choses.

Paix à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   Dim 30 Nov 2014 - 3:38

Juliah a écrit:
Cré20diou a écrit:

excuses moi, mais concret et spiritualité me semble contraire

L'un empêche pas l'autre Cré20diou, on peut devenir + ancré(e) dans la réalité, être attiré(e) par les trésors de la science et cultiver dans le même temps une spiritualité ( qui n'est pas = aux dogmes religieux ni aux religions soit dit en passant)
Pourquoi toujours tout dissocier ? Ne sois pas si manichéen.

Si on ne se comprend pas, je trouverai un autre mot que spiritualité, voilà.
Parce que la définition du Larousse ne me convient pas, ça n'est pas ce à quoi je pense.
Spiritualité : Ce qui concerne la doctrine ou la vie centrée sur Dieu et les choses spirituelles.

il m"arrive de lancer une chose pas toujours exacte ou non précise pour connaitre le fin mot de la chose
et comme tu as carrément rejeté ensuite le domaine philosophique comme recherche de ligne de vie, il est possible que tu sois plus en recherche de spiritualisme que de spiritualité

enfin je suppose
Voici une définition couramment retenue dans les débats contemporains. ce n'est pas parfait, mais c'est un peut plus précis :
Wikipédia a écrit:
Le spiritualisme est une doctrine qui affirme l'existence d'une entité supérieure et antérieure à l'être. Cette doctrine proclame également l'existence de valeurs spirituelles et morales. Il convient néanmoins de ne pas confondre spiritualité et spiritualisme. La spiritualité, entendue entre autres comme recherche de la vie bonne, pouvant être l'objet de doctrines aussi bien matérialistes (comme l'épicurisme, par exemple) que spiritualistes1.
A ton service
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?
» Quand accumuler des choses devient pathologique
» Fête du Très Saint Corps du Christ (FÊTE-DIEU 2010]
» La Grâce de Dieu dans Le Tenack (Premier Testament)
» Jésus dit: "Quand viendra le Défenseur, l'Esprit de Vérité, le Paraclet..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: La foi en questions-
Sauter vers: