Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moralité bleue et orange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6406
Age : 67
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Moralité bleue et orange   Mer 29 Avr 2015 - 14:33

Je commence à croire que certains croyants ont légèrement un cas de moralité bleu et orange.

Petit résumé pour ceux qui ne savent pas ce qu'est cette moralité bleue et orange:
Dans la littérature, les auteurs ont étudié et appliqué différents aspects de la moralité, et il en ressortait qu'il y avait 2 axes principaux qui permettent de positionner un personnage sur une échelle de moralité. Il s'agit des axes de la bonté et de la loyauté, les deux n'étant pas interdépendants. Une personne peut être bonne et loyale ou chaotique et mauvais, mais les autres combinaisons sont aussi possible. Cette représentation a surtout être utilisé dans les jeux de rôle pour définir le comportement des personnages de manière cohérente.
Pour les humains terrestres, donc nous, cela couvre la quasi totalité des cas de moralité. Les autres sont considérés comme psychotiques ou mentalement dérangés. Pourtant, si on devait imaginer une espèce intelligente extraterrestre et sa personnalité, notre représentation de la moralité sur ces deux axes pourrait bien ne plus avoir de sens. Si ces extraterrestre pensent de manière trop différente de la notre, et que pour eux c'est normal, alors on peut parler de moralité orange et bleue, en conteste avec notre moralité "blanche et noire".
La couleur n'est en fait pas importante. Ça ne sert qu'à représenter à quel point la différence de type de moralité est grande. Il s'agit d'un nouvel axe dont les références paraissent totalement insignifiants ou insensés selon les axes habituels. Par exemple, une race fictive de dragons pourraient considérer une personnalité selon son agressivité. Pour eux, la vie est un perpétuel combat et il est naturel d'être violent pour vivre. L'idée même de paix ou de non-violence est inconcevable et serait un signe de folie. Par contre, la loyauté leur serait quelque chose d'insignifiant et serait juste une conséquence involontaire. Un autre exemple serait de considérer le lard grillé et la cravate comme deux opposés d'un axe de moralité, ce qui nous paraîtrait totalement ridicule et farfelu mais qui serait une évidence naturelle pour une société extraterrestre.
On peut d'ailleurs noter que certains humains ont présenté des signes de ce type de moralité, dont les psychopathes qui tuent pour des raisons totalement anodins et qui n'en ressentent aucune culpabilité ni raison de croute que c'est mal. Des personnes souffrant d'autisme tout en ayant tous leurs facultés de raisonnement ont aussi reporté qu'ils ne comprenaient pas pourquoi certaines choses qui leur semble banal soit si important pour tout le monde mais que d'autres choses qui les choquent au plus haut point laissent les autres indifférent.
Certains bébés capable de communiquer ont aussi présenté des signes de moralité orange et bleue avant d'apprendre et de s'adapter à la moralité de la société. Le symptôme le plus flagrant de ce décalage de moralité est un meurtre de sang froid de la part d'une personne ne nourrissant pas de pensées méchantes. Par exemple, une lycéenne japonaise avait tué une camarade chez elle "juste pour savoir" quel sentiment ça lui fait de tuer quelqu'un. Elle n'avait aucune hostilité envers sa camarade, ni ne ressentait de la haine. C'était juste le fait que la vie humaine n'avait pas d'importance pour elle (il y a bien assez d'humains sur terre) mais que la compréhension de soi était une de ses raisons de vivre (et tant pis pour sa camarade qui a eu la malchance d'être choisie comme cobaye).

Les oeuvres littéraires ont bien approfondi le sujet, surtout dans des romans de fiction. Et c'est pourtant quelque chose d'assez difficile à imaginer pour un humain, du fait que ça va totalement à l'encontre de notre façon naturelle de penser.

Maintenant que ceci est expliqué, venons au titre de ce sujet.
J'ai pu constater que nombre de croyants font l'amalgame entre bonté et dieu. Est ce dieu qui est bonté ou bonté qui est dieu ? La plupart n'ont, selon moi, pas réfléchi jusqu'au fond de la chose et décident simplement que c'est pareil. Et ça les force ensuite à faire de grands écarts cérébrales lorsqu'ils tombent sur une situation qui met à mal leur croyance.
Mais il y en a certains qui considèrent que ce que dieu dit ou fait est la référence du bien, allant jusqu'à ignorer le reste. Et tuer un humain ou le torturer est pour eux bien si c'est la volonté de dieu. Et ils peuvent le penser sincèrement, sans la moindre malice, considérant que les autres manières de concevoir la moralité, tel que ne pas blesser ou voler autrui, sont aberrantes.
Attention, je ne parle pas de ceux qui agissent pertinemment en reconnaissant qu'ils font quelque chose de mal.




Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 3854
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 10:16

Tu n'as peut être pas compris qu'il y a des gens qui se sont un peu perdu car ils ont besoin de suivre au fur et à mesure des règles fixes qui sont définis une fois pour toute par les hommes. Ceux qui suivent ces lois s'appellent des croyants, qui sont comme toi à l'extérieur d'eux-même. Et puis il y en a d'autres, ceux qui ne font pas cas de l'extérieur et comprennent que la réalité ne peut se comprendre qu'à l'intérieur d'eux-mêmes par l'intuition au fur et à mesure que les choses se déroulent et selon les circonstances. C'est le seul moyen d'être juste.

Il y a des règles extérieures mises en place par les hommes et puis il y a la nature qui a ses propres lois d'équilibre que l'on peut tous observer. Il suffit de les respecter pour ne pas se trouver dans la situation dont tu parles, le grand écart.. A l'intérieur de nous, il n'y a qu'une réalité, le ressenti.
Il y a réellement des signes, quand nous sommes dans l'erreur, on ressent une lourdeur, un malaise, alors que lorsque l'on sent que l'on est dans le juste, on se sent léger et les poumons s'ouvrent, on se sent à l'aise... c'est tout bête... Et c'est ça dieu. Il ne dit rien dieu puisque nous avons déjà tout pour avancer... Ce sont les grandes lignes...A nous d'avancer avec ces signes.. C'est pas plus compliqué que ça...Ca veut dire ça "l'alignement intérieur, l'alignement avec soi-même.." Ca rend confiant et bon.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6406
Age : 67
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 10:44

Merci de m'avoir répondu, Anaïs. J'avais bien cru que ce fil tombait dans l'oubli.

Quelque chose m'a toutefois interloqué. Je me considère comme étant très introverti, ce que les gens de mon entourage m'ont bien confirmé, et tu me dis là que je suis à l'extérieur de moi-même. Pourrais-tu étayer ta pensée, stp? Parce que la rétrospection est une activité que je pratique souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 3854
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 10:53

l'intondable a écrit:
Merci de m'avoir répondu, Anaïs. J'avais bien cru que ce fil tombait dans l'oubli.

Quelque chose m'a toutefois interloqué. Je me considère comme étant très introverti, ce que les gens de mon entourage m'ont bien confirmé, et tu me dis là que je suis à l'extérieur de moi-même. Pourrais-tu étayer ta pensée, stp? Parce que la rétrospection est une activité que je pratique souvent.
Je veux dire seulement qu'a t'écouter, tu sembles ne pas prendre en compte ton ressenti. Je pense avec les différentes réponses que tu as faites régulièrement que tu préfères te référer à la science, a des choses moins... immatérielles.. Tu es plus en lien avec les règles extérieures, qu'intérieures.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6406
Age : 67
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 19:35

J'ai compris. Ce que tu appelles intérieur est ce que je considère spiritualité.

C'est vrai que je défends la théorie de l'univers déterministe et de la mécanique organique (homme=machine), mais je pousse la réflexion encore plus loin. Si l'esprit est aussi quelque chose de cohérent, de logique, alors je peux aussi le comparer à une machine. La base n'est plus matérielle mais quelque chose d'autre, dans une autre fréquence d'onde (tout est onde/corde selon la théorie des cordes).
En fait, du moment que c'est logique, c'est déterministe, peu importe ce que c'est. Et j'entends par là que si dieu est logique, il est déterministe. Et ça veut aussi dire que je peux croire en la spiritualité, mais d'un autre point de vue, nettement moins mystifié. Même un fantôme devient moins effrayant si on sait de quoi il est fait et ce qu'il va faire.

Mais revenons au sujet initial. Tu sembles défendre la théorie qu'il y a un ensemble de lois absolues. Peut-être bien, mais je ne vais pas en débattre ici. Ça n'empêche que des gens, voir des civilisations entières, ont une autre définition de morale, ce qui amène justement ce concept de morale alternative. Et la question n'est pas de savoir si ces gens sont en "erreur" ou pas. C'est juste que chacun croit être celui qui pense correctement, même si certains savent qu'ils sont peut-être dans l'erreur. À partir de ce fait, il n'est pas étonnant que les croyants de chaque religion sont persuadés d'avoir trouvé "La Voie", "La Vérité" mais qu'ils arrivent tout de même à se disputer (et à s’entretuer) à ce sujet à cause d'une divergence de morales. On ne peut pas dire à certains d'entre eux qu'ils ne suivent pas les lois dont tu parles vu qu'ils croient les suivre, ou qu'ils croient qu'il y a d'autres lois que celles que tu crois. J'explique simplement ça par cette notion de morale orange et bleue, qui relativise totalement le bien et le mal. Et accessoirement, ça aide à être plus tolérant avec les autres, car on ne peut plus leur dire qu'ils font mal ou sont méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 20:22

la chromothérapie -luminothérapie ,les couleurs possèdent une longueur d'onde qui leur son propre,c'est une méthode qui agit sur le moral et les asiatiques prétendent que les couleurs guérissent les maladies,le bleu pour le calme et chasser le stress et l'orange pour chasser les idées noires,stimuler la bonne humeur et l'intellect.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 3854
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 20:24

L’homme doit s’habituer à la nature matérielle et à ses forces ; ces lois qui contrôlent le monde. Comme par exemple le soleil et la pluie font pousser la plante. Sans lumière et sans eau, ce n'est pas possible

Il doit s’adapter aux lois spirituelles, qui contrôlent la réalité toute entière, et dont il fait partie.

Je ne parlerais pas de logique mais d'équilibre. Le bien/le mal - La nuit/La lumière - La peur/L'amour - Le vide/le plein - Le masculin/Le féminin etc.. Ce sont des lois d'équilibre.

Il n'existe pas de jugement de valeur, pas de doigt tendu, il y a juste un équilibre a respecter pour être bien, pour être heureux. Si cet équilibre n'est pas respecté alors c'est la tristesse et la désolation. Et cet équilibre pourrait tenir en deux mots : la peur ou l'amour.

Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6406
Age : 67
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   Sam 16 Mai 2015 - 21:05

J'ai l'impression que vous vous écartez totalement du sujet. Je parle de morale, pas de lois ou de règles de la nature.


edit:
pandore, je vois que tu parles des couleurs que j'ai spécifiquement utilisé. Je voudrais toutefois mettre en évidence, au risque de me répéter, que les couleurs ont été choisies pour montrer la différence et non pour des propriétés particulières de ces couleurs. J'aurais pu parler de vert et de violet et ça aurait été la même chose. C'est juste que ce phénomène a été illustré le plus souvent avec le bleu et l'orange, ou la cravate et le lard (bacon).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moralité bleue et orange   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moralité bleue et orange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moralité bleue et orange
» Jeu surréaliste : La terre est bleue comme une orange !
» Orange bleue
» Eclipse lunaire bleue.
» 2008: Le 26/08 vers 01h00 - boule bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: