Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Philosophies de vies

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin


Nombre de messages : 31500
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 17:51

Anaïs a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Anaïs a écrit:
florence_yvonne a écrit:


Je suis piégée dans un amour destructeur et je n'ai pas la force de briser ce lien.
Si c'est destructeur on peut difficilement parler d'amour, c'est peut-être que de l'attachement...

Moi, je l'aime toujours, mais je ne pense pas que ce soit réciproque.
Comme le dit la chanson, "ce qui compte c'est d'aimer et non être aimé"

Il y a des chanson qui disent vraiment n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 18:19

florence_yvonne a écrit:
Anaïs a écrit:
florence_yvonne a écrit:


Moi, je l'aime toujours, mais je ne pense pas que ce soit réciproque.
Comme le dit la chanson, "ce qui compte c'est d'aimer et non être aimé"

Il y a des chanson qui disent vraiment n'importe quoi.

Quand tu aimes tu es vivantes, si tu es aimée ça te rapporte quoi, tu t'ennuies à mourir...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 18:28

Anaïs a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Anaïs a écrit:
florence_yvonne a écrit:


Moi, je l'aime toujours, mais je ne pense pas que ce soit réciproque.
Comme le dit la chanson, "ce qui compte c'est d'aimer et non être aimé"

Il y a des chanson qui disent vraiment n'importe quoi.

Quand tu aimes tu es vivantes, si tu es aimée ça te rapporte quoi, tu t'ennuies à mourir...

Quand l'être que tu aimes n'éprouve plus pour toi que de l'indifférence, c'est mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 18:44

florence_yvonne a écrit:
Anaïs a écrit:
florence_yvonne a écrit:


Il y a des chanson qui disent vraiment n'importe quoi.

Quand tu aimes tu es vivantes, si tu es aimée ça te rapporte quoi, tu t'ennuies à mourir...

Quand l'être que tu aimes n'éprouve plus pour toi que de l'indifférence, c'est mortel.
C'est évident que ce n'est pas drôle !
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 19:21

florence_yvonne a écrit:
Touaémoua a écrit:
@Florence Yvonne

Dis moi, si l'on ne choisit pas d'aimer et que l'on se retrouve piégé dans un amour destructeur, tu penses vraiment qu'il ne sert à rien de lutter !? (Pour s'éviter des préjudices par exemple)

Je suis piégée dans un amour destructeur et je n'ai pas la force de briser ce lien.

La force ne manque jamais, c'est l'envie qui peut manquer. Sans envie, il n'y a aucune force ou encore on ne se sent plus forcé. C'est l'envie qui force. Le jour où tu n'auras plus envie de ce-que-tu-désires alors il en sera fini de l'amour destructeur...
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 19:27

Anaïs a écrit:
Quand tu aimes tu es vivantes, si tu es aimée ça te rapporte quoi, tu t'ennuies à mourir...

On est aussi vivant lorsque l'on hait et la preuve en est que cela donne une force considérable qui conduit tout autant à tuer. Comme l'amour, la haine est aveugle... La vie ne peut pas se résumer à se distraire (tu parles d'ennuies), il y a mieux moi je te le dis, il y vraiment la vie. Passer sa vie à chercher satisfaction, distraction, ce n'est pas vivre à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 19:44

Touaémoua a écrit:
Anaïs a écrit:
Quand tu aimes tu es vivantes, si tu es aimée ça te rapporte quoi, tu t'ennuies à mourir...

On est aussi vivant lorsque l'on hait et la preuve en est que cela donne une force considérable qui conduit tout autant à tuer. Comme l'amour, la haine est aveugle... La vie ne peut pas se résumer à se distraire (tu parles d'ennuies), il y a mieux moi je te le dis, il y vraiment la vie. Passer sa vie à chercher satisfaction, distraction, ce n'est pas vivre à mon avis.
Aimer ce n'est pas chercher satisafaction... C'est justement tout le contraire.
Aimer sincèrement chamboule tout à l'intérieur et rend profondément vivant et nous rend léger et profondément bon..
Etre aimé ça donne quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 20:32

Anaïs a écrit:
Aimer ce n'est pas chercher satisafaction... C'est justement tout le contraire.
Aimer sincèrement chamboule tout à l'intérieur et rend profondément vivant et nous rend léger et profondément bon..
Etre aimé ça donne quoi ?

Anaïs, le contraire de la satisfaction est l'insatisfaction, nécessairement l'amour cherche satisfaction c'est implicite. J'ai vu des amoureux très lourd... hahaha! Pas léger du tout. La légèreté que l'on éprouve est liée au sentiment de pleine satisfaction, on se sent comblé. L'amour ne rend pas profondément bon, mais l'amour peut rendre profondément attentif pour le plaisir de combler les attentes de l'autre. On attend qu'une seule chose de celui, celle ou ceux que l'on aime, qu'ils soient présents et nous comblent.

Le problème, c'est que l'on attend bien sûr, et ce fait d'attendre créait une dépendance. L'amour est fondamental pour un enfant, il doit être dépendant: c'est vital pour lui. Mais pour nous, adultes, la dépendance n'est pas bonne, elle nous empêche de nous émanciper, de découvrir vraiment la liberté et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Le_Chat
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 590
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 20:39

Anaïs a écrit:
Etre aimé ça donne quoi ?
Je ne peux rien donner si je ne suis pas aimé. Eh puis, deux personnes qui s'aiment forment un corps, on peut pas vraiment dire de qui des deux vient l'amour.

Touaémoi a écrit:
L'amour est fondamental pour un enfant, il doit être dépendant: c'est vital pour lui. Mais pour nous, adultes, la dépendance n'est pas bonne, elle nous empêche de nous émanciper, de découvrir vraiment la liberté et la paix.
Je trouve aussi que la dépendance est une belle chose chez un enfant. Quand nous sommes adultes, de quoi sommes nous dépendants?
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 20:52

Le chat a écrit:
Je trouve aussi que la dépendance est une belle chose chez un enfant. Quand nous sommes adultes, de quoi sommes nous dépendants?

De quoi es tu dépendant ?

Citation :
Je ne peux rien donner si je ne suis pas aimé.

Tu ne donnerais même pas ta place à une petite vieille dans le bus ? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Le_Chat
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 590
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 21:08

Touaémoua a écrit:
Le chat a écrit:
Je trouve aussi que la dépendance est une belle chose chez un enfant. Quand nous sommes adultes, de quoi sommes nous dépendants?

De quoi es tu dépendant ?
Eh ! C'est moi qui pose les questions...

De plein de choses, parmi elles il y a de bonnes choses et de mauvaises choses.

J'ai été dépendant du tabac, d'images pas très recommandables, de l'attention des gens...

Touaémoua a écrit:
Citation :
Je ne peux rien donner si je ne suis pas aimé.

Tu ne donnerais même pas ta place à une petite vieille dans le bus ? Very Happy
Bonne question. Est-ce que je suis aimé en donnant ma place à une adorable vielle dame dans  le bus?
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Lun 22 Juin 2015 - 21:46


L'amour a deux possibilités. Il peut être passionné et attaché : alors, c'est comme si vous aviez attaché une pierre au cou de l'oiseau de l'amour afin qu'il ne puisse plus voler, ou comme si vous l'aviez enfermé dans une cage dorée. Si précieuse que soit la cage - elle peut être incrustée de diamants et de bijoux - une cage reste une cage et elle empêchera l'oiseau de voler.

Quand vous libérez l'amour de la passion et de l'attachement, quand votre amour est pur, innocent, sans forme, quand vous donnez par amour sans rien demander, quand l'amour n'est qu'un don, quand il est un empereur et non pas un mendiant ; quand vous êtes heureux parce que quelqu'un a accepté votre amour et que vous ne le marchandez pas, que vous ne demandez rien en retour, alors vous libérez cet oiseau en plein ciel. Alors vous fortifiez ses ailes. Alors cet oiseau peut se mettre en route vers l'infini.
Méditationfrance

Quand on aime de cette manière, l'autre n'a pas envie de partir...
C'est le meilleur moyen de durer en couple..
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 8:44

Le chat a écrit:
Bonne question. Est-ce que je suis aimé en donnant ma place à une adorable vielle dame dans le bus?

Tu es reconnu aimable cela va de soi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 9:22

Citation :
Bonne question. Est-ce que je suis aimé en donnant ma place à une adorable vielle dame dans le bus?

Est-ce pour être aimé que tu donnerais ta place à une personne âgée (adorable ou pas) dans le bus? Wink

ll convient d'aider les plus fragiles, c'est une règle sociale. Si tu le fais tu renvoies une image positive au regard de la norme établie. C'est vertueux d'aider les vieux. Du coup, effectivement, ça te rend plus "aimable".
Ca ne veut pas dire aimé... mais aimable...

Tatonga a écrit:

Tout ça, c'est de la tchatche philosophique de camelot. La nature humaine est bien trop complexe pour être enfermée dans une équation et les femmes ont des réactions bien étranges et inattendues.
Si tu tiens à ta petite chérie, sans l'enfermer dans une cage, tu as plutôt intéret à garder un oeil fermé pour ne pas l'étouffer et un oeil ouvert, savoir surtout où elle promène ses petits escarpins, si tu ne veux pas te réveiller sur une drôle de surprise. Les tentations sont nombreuses pour une femme livrée à elle-même, les prédateurs sont légions et elles ont des goûts bizarres: la surprise peut te venir de celui dont tu te doutes le moins.

La femme pourrait dire la même chose de l'homme.

Tout ça, c'est de la tchatche philosophique de camelot. La nature humaine est bien trop complexe pour être enfermée dans une équation et les hommes ont des réactions bien étranges et inattendues.
Si tu tiens à ton petit chéri, sans l'enfermer dans une cage, tu as plutôt intéret à garder un oeil fermé pour ne pas l'étouffer et un oeil ouvert, savoir surtout où il promène ses baskets, si tu ne veux pas te réveiller sur une drôle de surprise. Les tentations sont nombreuses pour un homme livré à lui-même, les prétendantes sont légions et ils ont des goûts bizarres: la surprise peut te venir de celle dont tu te doutes le moins.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1128
Age : 28
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 10:03

Touaémoua a écrit:
Oui, l'amour (tel que nous le vivons) est toujours fondé sur l'appropriation, la possession - c'est un sentiment qui repose sur l'acte de posséder l'autre pour de multiples raisons. La relation d'amour entre deux sexes opposés est toujours déterminé selon l'apparence du conjoint, il est beau, il est gentils etc... C'est cela que je nomme l'objet, ce qui distingue les qualités autant que l'on désirera acheter cette robe plutôt qu'une autre, le conjoint fera l'objet d'un choix équivalent dès lors qu'il répond aux critères du goût.
Des goûts et critères qui sont bien souvent inconscients et surtout magnétiques. J'attire à moi ce que je suis ou/et ce que je pense (recevoir, mériter). Et pour ceux qui croient en la réincarnation c'est encore plus complexe. On croise des personnes de nos vies passées et certaines situations viennent pour qu'on puisse régler un problème passé et tout ceci se gère pour la quasi-totalité dans l'inconscient. Il y a ensuite les critères physiques qui sont pour beaucoup inconscients aussi.

Oui dans chaque couple il y a une part d'appropriation comme tu dis mais tout est nuancé pour certains ça prédominera pour d'autres ça sera minime. Si certains feront de l'autre objet un fondement d'autres feront du respect de l'autre un fondement. Chaque couple est différent. chaque couple qu'on aura formé dans notre vie sera différent.

Touaémoua a écrit:
La seule chose qui émane du cœur ce sont des désirs, des envies : elles couvrent toute une gamme.
Oh my god. Et l'amour, la joie, le bonheur pour ne citer que ça. L'envie et les désirs pour moi ça émane de l'ego et du corps.


Touaémoua a écrit:
Ne crois pas y échapper Mariine, aucune affection n'est désintéressée... Le manque est symptomatique d'un vide. Désirer la présence de l'autre, ce n'est pas de l'amour, c'est le besoin de l'avoir près de soi.
Et si on ne désire pas la présence de l'autre si on le laisse lui choisir. Tel un oiseau auquel on aurait laisser ouverte sa cache. Il y a une différence entre avoir l'autre et être avec l'autre. Dans l'un on impose dans l'autre on laisse le choix. Un papillon ne se pose dans une main que si on lui laisse le choix si on essaye de l'avoir alors il s'enfuit. Se faire confiance pour faire confiance à l'autre, au couple. Et ceci est vérifiable plus on met la pression à l'autre plus on souhaite le posséder, le fliquer comme si c'était notre chose plus il voudra partir.

Touaémoua a écrit:
Il ne faut pas confondre amour et bienveillance, ce ne sont pas les mêmes sentiments.
Je ne les confond pas. Et comprends pas trop où tu veux en venir dans ta réponse, ce que tu appel bienveillance c'est l'amitié?

Touaémoua a écrit:
La formulation, que j'entends si souvent, concernant le cœur qui est une merveilleuse chose pour faire ressentir de merveilleuses choses, je soulignerais quand même que la haine et la malveillance c'est aussi de là qu'elles remontent (pas des pieds.) - notre cœur peut formuler tous les désirs: les meilleurs et les pires. Cessons de se leurrer!
Very Happy La haine est le manque d'amour de coeur justement. Quand à la malveillance elle peut être d'origine sadique (le cerveau), de reproduction (coeur et esprit meurtri voir formaté) ou encore de vengeance (ego blessé).
Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1128
Age : 28
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 10:07

Anaïs a écrit:

L'amour a deux possibilités. Il peut être passionné et attaché : alors, c'est comme si vous aviez attaché une pierre au cou de l'oiseau de l'amour afin qu'il ne puisse plus voler, ou comme si vous l'aviez enfermé dans une cage dorée. Si précieuse que soit la cage - elle peut être incrustée de diamants et de bijoux - une cage reste une cage et elle empêchera l'oiseau de voler.

Quand vous libérez l'amour de la passion et de l'attachement, quand votre amour est pur, innocent, sans forme, quand vous donnez par amour sans rien demander, quand l'amour n'est qu'un don, quand il est un empereur et non pas un mendiant ; quand vous êtes heureux parce que quelqu'un a accepté votre amour et que vous ne le marchandez pas, que vous ne demandez rien en retour, alors vous libérez cet oiseau en plein ciel. Alors vous fortifiez ses ailes. Alors cet oiseau peut se mettre en route vers l'infini.
Méditationfrance

Quand on aime de cette manière, l'autre n'a pas envie de partir...
C'est le meilleur moyen de durer en couple..
c'est exactement ce que je penses.
Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1128
Age : 28
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 10:10

Tatonga a écrit:
Tout ça, c'est de la tchatche philosophique de camelot. La nature humaine est bien trop complexe pour être enfermée dans une équation et les femmes ont des réactions bien étranges et inattendues.
Si tu tiens à ta petite chérie, sans l'enfermer dans une cage, tu as plutôt intéret à garder un oeil fermé pour ne pas l'étouffer et un oeil ouvert, savoir surtout où elle promène ses petits escarpins, si tu ne veux pas te réveiller sur une drôle de surprise. Les tentations sont nombreuses pour une femme livrée à elle-même, les prédateurs sont légions et elles ont des goûts bizarres: la surprise peut te venir de celui dont tu te doutes le moins.
Tatonga les Indiens sont pourtant maîtres dans les règles d'apprivoisement. tu devrais savoir que plus tu souhaites enfermer la biche plus elle a envie de foutre le camp. Mais si tu apprends à la connaitre et à la respecter tu seras comment l'amadouer. Et tu la toucheras droit au coeur avec tes actes et non tes flèches. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 11:20

Citation :
Tatonga les Indiens sont pourtant maîtres dans les règles d'apprivoisement. tu devrais savoir que plus tu souhaites enfermer la biche plus elle a envie de foutre le camp. Mais si tu apprends à la connaitre et à la respecter tu seras comment l'amadouer. Et tu la toucheras droit au coeur avec tes actes et non tes flèches. cheers

C'est joliment dit ça!
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 13:39

Mariine a écrit:
La haine est le manque d'amour de coeur justement. Quand à la malveillance elle peut être d'origine sadique (le cerveau), de reproduction (coeur et esprit meurtri voir formaté) ou encore de vengeance (ego blessé).

La haine ne peut pas être un manque d'amour, comme la malveillance n'est pas le manque de bienveillance. La haine est un sentiment à part entière, un sentiment de rejet au contraire de l'amour qui est un sentiment d'attirance. La haine et l'amour sont des sentiments contraires. Nos sentiments sont comparables à des actes, ce sont des réactions. Aimer ou haïr sont "agissants" nous réalisons nos émotions en les exprimant. Pour un antisémite par exemple qui éprouve de la haine à l'égard de celui qui est juif, c'est un sentiment de répulsion qu'il éprouve. Mais ce sentiment de répulsion est bien réel...

En résumé : L'amour génère un sentiment d'attraction, d'attirance, et la haine génère un sentiment de rejet, de répulsion. Ces sentiments viennent du même endroit par ce qu'ils forment une paire indissociable. Ils ne sont pas toujours conscients, c'est juste.

Mariine a écrit:
Je ne les confond pas. Et comprends pas trop où tu veux en venir dans ta réponse, ce que tu appel bienveillance c'est l'amitié?


Lorsque l'amour est agissant, c'est à dire que l'individu qui l'éprouve manifeste activement son sentiment. Cette manifestation n'est pas nécessairement accompagnée de bienveillance, ou de respect, elle n'est pas toujours accompagnée de bonnes intentions. La bienveillance n'est pas inhérente à ce qui compose l'amour (l'attrait).


Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 13:50

Mariine a écrit:
Anaïs a écrit:

L'amour a deux possibilités. Il peut être passionné et attaché : alors, c'est comme si vous aviez attaché une pierre au cou de l'oiseau de l'amour afin qu'il ne puisse plus voler, ou comme si vous l'aviez enfermé dans une cage dorée. Si précieuse que soit la cage - elle peut être incrustée de diamants et de bijoux - une cage reste une cage et elle empêchera l'oiseau de voler.

Quand vous libérez l'amour de la passion et de l'attachement, quand votre amour est pur, innocent, sans forme, quand vous donnez par amour sans rien demander, quand l'amour n'est qu'un don, quand il est un empereur et non pas un mendiant ; quand vous êtes heureux parce que quelqu'un a accepté votre amour et que vous ne le marchandez pas, que vous ne demandez rien en retour, alors vous libérez cet oiseau en plein ciel. Alors vous fortifiez ses ailes. Alors cet oiseau peut se mettre en route vers l'infini.
Méditationfrance

Quand on aime de cette manière, l'autre n'a pas envie de partir...
C'est le meilleur moyen de durer en couple..
c'est exactement ce que je penses.

Être dévoué... Ce que tu manifestes Anaïs s'appelle de la dévotion. On peut tout à fait vouer un culte à son conjoint en étant à ses petits soins, mais je crains que dans le long terme ce soit tout simplement épuisant. Cependant, tout mettre en œuvre pour que l'autre n'ai jamais envie de partir n'est pas très spontané et relèvera nécessairement d'un calcul bien mesuré. Aimer de cette manière est hypocrite inévitablement.

La dévotion est un feu dangereux. (Personnellement, si l'on m'aimait de cette manière, je partirais. ) L'amour cela se fait au moins à deux, il ne peut pas y avoir de sens unique. On ne peut pas aimer sans être aimer en retour, on ne peut pas donner sans jamais recevoir! Je n'ose pas imaginer ce qui résulterait pour un enfant seulement de devenir l'objet de dévotion de sa mère.




Dernière édition par Touaémoua le Mar 23 Juin 2015 - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 13:59

Touaémoua a écrit:
[
Ce que tu manifestes Anaïs s'appelle de la dévotion. On peut tout à fait vouer un culte à son conjoint en étant à ses petits soins, mais je crains que dans le long terme ce soit tout simplement épuisant. Cependant, tout mettre en œuvre pour que l'autre n'ai jamais envie de partir n'est pas très spontané et relèvera nécessairement d'un calcul bien mesuré. Aimer de cette manière est hypocrite inévitablement. Dans tout ce que tu viens de décrire on ne voit que la manœuvre mise en œuvre pour se montrer dévoué.

La dévotion est un feu dangereux.

Ce n'est pas du tout ce que je dis c'est tout le contraire puisque je dis qu'il ne faut pas s'attacher mais aimer.
On s'attache (on attache) à quelqu'un quand on a peur de le perdre...et c'est d'ailleurs le meilleur moyen de le perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 14:06

@ Anaïs

L'attachement est le fruit du partage, de l'échange, du compromis et mieux de la complicité... Sans échange, compromis, partage, complicité il n'y a pas d'amour. L'amour est un lien affectif... et j'ajouterais, que, si l'amour lie, la haine désunie.


Dernière édition par Touaémoua le Mar 23 Juin 2015 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 14:18

Touaémoua a écrit:
@ Anaïs

L'attachement est le fruit du partage, de l'échange, du compromis et mieux de la complicité... Sans échange, compromis, partage, complicité il n'y a pas d'amour. L'amour est un lien affectif...
Je ne pense pas qu'un lien soit utile, je dirais même "souhaitable". On peut aimer sans ce lien. Il est même indispensable de savoir aimer sans s'approprier quelqu'un. Je comprends bien que ce soit assez peu répandu mais pourtant l'amour vrai c'est l'amour-partage et non le l'amour-attaché. Wink (je ne dis pas que c'est facile, je dis que c'est ça le vrai amour..
La qualité de l'amour est plus fort quand on sait aimer sans lier l'autre... Sinon c'est un amour égoïste qui résiste quand tout va bien mais dès le premier orage, tout bascule avec l'attachement.
La peur engendre le déséquilibre..
Inconsciemment vouloir s'attacher à l'autre c'est la peur de perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 14:33

@ Anaïs

C'est toute la problématique humaine que de pervertir ce qui est naturel, équilibré, constant; L'amour n'est pas un sentiment que nous avons créé mais un sentiment qui appartient à notre nature (et celle de nombreuses autres espèces. Pour EX: Le chien.) Ce sentiment qui génère un lien de "fidélité" n'est pas négociable ou transformable mais utile simplement. Jamais un enfant ne prendra une autre mère que la sienne, l'enfant lui est très attaché...

Tu fantasmes l'amour mais l'amour ne peut pas être fantasmé, il est ce qu'il est: un lien d'attachement. Qui offre de nous unir entre nous. Mais attention la dévotion ce n'est pas de l'amour, c'est de la folie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 14:58

Touaémoua a écrit:
@ Anaïs

C'est toute la problématique humaine que de pervertir ce qui est naturel, équilibré, constant; L'amour n'est pas un sentiment que nous avons créé mais un sentiment qui appartient à notre nature (et celle de nombreuses autres espèces. Pour EX: Le chien.) Ce sentiment qui génère un lien de "fidélité" n'est pas négociable ou transformable mais utile simplement. Jamais un enfant ne prendra une autre mère que la sienne, l'enfant lui est très attaché...

Tu fantasmes l'amour mais l'amour ne peut pas être fantasmé, il est ce qu'il est: un lien d'attachement. Qui offre de nous unir entre nous. Mais attention la dévotion ce n'est pas de l'amour, c'est de la folie. Wink


L’attachement chez l’adulte, dit « upādāna » en Pali et qu’on nomme « tchac » en tibétain, est synonyme de convoitise et ramène exclusivement à soi.

Il représente une saisie sur l’objet et c’est le corollaire de l’envie égocentrique. Contrairement au désir, l’envie est anxiogène et toujours accompagnée de force et de tension. On s’accroche. Lorsqu’un désir n’est pas assouvi, cela entraîne une frustration puis on passe à autre chose. Lorsqu’une envie n’est pas rassasiée, cela conduit à une frustration intolérable, un vide, une souffrance notable et souvent des réactions de violence relationnelle.
L’attachement consiste à vouloir, à orienter les choses, à se lier à l’objet d’amour, à le conditionner, à ne pas vouloir le perdre et à s’attendre qu’il dure éternellement. Le plus souvent on est en activité pour le futur afin que la situation devienne ce qu’on veut qu’elle soit. L’attachement consiste à ne pas supporter que les choses soient différentes de la façon dont on les a imaginées. C’est donc une intolérance à la frustration. Il y a attachement lorsqu’il y a intérêt personnel, égocentrisme, anxiété, excès, maîtrise et contrôle, projection dans le futur et ignorance totale de l’impermanence.

http://www.psycho-ressources.com/bibli/attachement.html
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 19:09

@ Anaïs

Je parles de l'attachement par le biais de l'amour et non de l'attachement comme un fait isolé.

Mais pour convoitise (c'est juste) l'amour est un sentiment qui est fait d'envies, on n'y trouve rien d'autre. L'amour offre de se nourrir et de nourrir autrui, autant que la faim est faite d'envies de nourritures, l'amour est un sentiment fait d'envies de se nourrir de l'affection d'autrui. Nous pouvons avoir besoin d'affection autant que de nourritures (pour un enfant c'est incontournable)...

Alors un adulte peut renoncer à recevoir de l'affection ou à en donner, et il renoncerait ainsi à s'attacher à autrui ou à attacher autrui. Le principe d'attachement est conséquent à quelque chose, ce quelque chose c'est tout ce qui caractérise l'affection (la fidélité, la reconnaissance, la tendresse, la protection etc.. ) L'attachement n'est pas un principe isolé mais inhérent à l'amour.

L'attachement n'a rien de volontaire lorsque tu dis que l'attachement consiste à vouloir, l'attachement ne consiste aucunement à désirer ou vouloir quoi que ce soit; l'attachement défini simplement le lien entre les individus. On le mesure à l'attention que manifeste un individu pour un autre; nous dirons de quelqu'un qu'il est très attaché à son épouse, par exemple, par ce qu'il lui manifeste beaucoup d'attention, qu'il veille sur elle, oui.

Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 19:48

L'amour et l'attachement sont deux choses différentes...
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:29

Bien sûr Anaïs, je suis d'accord, l'amour et l'attachement ne sont pas la même chose. Cependant, je ne vois pas ce que l'amour sans aucune relation pourrait apporter à qui que ce soit. Il faut nécessairement une relation, une correspondance, l'amour repose sur un échange, sinon on parlera d'indifférence.

Dans l'éloge que tu faisais de l'amour ou celui qui serait soumis à un tel régime n'aurait plus envie de partir, réside l'attachement au bien être qu'il y trouve sinon rien ne pourrait le retenir. On ne quitte pas ce qui nous retient, on ne quitte pas non plus ceux qui nous retiennent.

L'amour est une longue histoire de prises d'otages. Dès lors que l'on aime, on appartient à... Il y a union. Pour qu'il y ait union, il faut un rapprochement quand même. Et pour faire de deux, un seul (comme tu le soulignais) il faut être sacrément proche, là, on parlera de fusion, d'amour fusionnel.

T'es pas d'accord !?  
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:37

Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas réunion, union, relation, amour, tendresse, sexe, échange, amitié, rapprochement, affinité, etc etc etc........................ mais pas attachement....
Revenir en haut Aller en bas
lolivier
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:50

Anaïs a écrit:
Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas réunion, union, relation, amour, tendresse, sexe, échange, amitié, rapprochement, affinité, etc etc etc........................ mais pas attachement.... mais pas de possessivité
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:52

@ Anaïs

Ha!? Mais ce sont toutes ces choses qui créaient (écoute bien... créait pour cela-se-fait comme ça et pas autrement, point.) , donc qui créaient l'attachement, c'est à dire l'envie de continuer encore et encore jusqu'à ce satiété ou qu'ennuie s'ensuive...

( Dis donc, l'amie, tu ne serais pas un peu allergique à l'attachement !? C'est ennuyeux je deviens vite attachante, méfie toi, vraiment méfies toi! hahaha!  Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:53

@ Lolivier

Bravo... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lolivier
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:54

Il est important de savoir aimer sainement tout le monde comme si c'était soi même

Encore faut il s'aimer soi même correctement .....
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 20:58

Mieux, fais aux autres ce que tu voudrais qu'ils te fassent... Être attentif aux joies, aux peines, aux besoins des autres et y répondre, c'est avoir le droit d'espérer cette même attention en retour.
Revenir en haut Aller en bas
lolivier
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 21:01

Touaémoua a écrit:
Mieux, fais aux autres ce que tu voudrais qu'ils te fassent... Être attentif aux joies, aux peines, aux besoins des autres et y répondre, c'est avoir le droit d'espérer cette même attention en retour.

Le mieux est l'ennemi du bien

Tu ne peux pas demander ce que tu ne sais pas donner.
Prend ce qui est donné, n'attend JAMAIS rien d'autre
Tu seras TOUJOURS déçue

Si tu veux avoir, il faut être

edit :
oups, légèrement faussé ...
Quand c'est toi donne
Donne toujours sans compter, n'attend jamais de retour
Donc, oui fais aux autres ce que tu veux qu'ils te fassent.

Pardon
Revenir en haut Aller en bas
Le_Chat
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 590
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 21:15

Apparences sauvées cheers

Touaémoi a écrit:
Être attentif aux joies, aux peines, aux besoins des autres et y répondre, c'est avoir le droit d'espérer cette même attention en retour.
Eh bien, croyons que cette attention nous est donnée. Qui donne en premier? la mère ou l'enfant?
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 22:34

L'attachements ou l’illusion de l’amour

La notion d’attachement est souvent considérée à tort comme le ciment de l’amour. Ne dit-on pas « se mettre la corde au cou » en parlant de mariage ? L’attachement a quelque chose de sécurisant, de rassurant : si l’on est bien attaché, on ne risque pas de se perdre, de se séparer. Et ainsi, nous balisons notre vie de nombreux attachements. Nous nous attachons aux autres, à nos blessures, à nos croyances, à nos biens matériels, créant ainsi un tissu de dépendances.

Chaque attachement nous rend dépendant, nous asservit et nous limite dans l’essence de qui nous sommes. Attachement et dépendance vont de pair, il sont inséparables. Attachez le lacet de votre chaussure à celui de la chaussure de votre voisin et vous serez immanquablement dépendant l’un de l’autre. Ceci est une évidence incontestable.

Nombreux sont convaincus que l’on ne peut aimer sans s’attacher. Mais le véritable amour se vit-il dans la dépendance de l’autre ? L’amour nécessite-t-il de s’attacher aux autres ? Encore une croyance très répandue et considérée souvent comme une évidence absolue. A mes yeux, l’amour se vit dans la liberté, dans l’inconditionnel et dans l’accueil d’autrui, mais en aucun cas dans l’attachement, qui ne fait qu’emprisonner l’amour dans la physicalité. Mais rien ne peut emprisonner ou figer l’amour. Lorsque nous pensons le maîtriser, il est déjà mort.

L’amour émane du coeur et ne répond à aucune loi. On ne peut s’assurer de le vivre éternellement pour une tierce personne. Faire la promesse d’un sentiment durable est malhonnête. L’amour fleurit et dure le temps qu’il dure, parfois le temps d’un éclair, parfois longtemps… Coupez une fleur pour la mettre dans un vase. Elle déclinera et vous appartiendra quelques jours dans un monde d’apparences qui n’est pas le sien. Aimez la fleur dans le pré, elle y prospérera, le temps d’une vie et sèmera à tout vent. Plutôt que tenter de capturer l’amour, il est préférable de le nourrir au quotidien, dans son terreau, pour qu’il fleurisse encore et encore. Mais quand la fleur coupée est fanée, il est trop tard.

L’attachement, tout comme la jalousie et le manque, sont des distorsions de l’amour, mais en aucun cas des preuves d’amour. L’attachement alourdit, le détachement laisse place au mouvement naturel de la vie. L’être humain s’acharne à immortaliser les sentiments, à les figer par des contrats à vie. Le mariage est sans doute la plus grande imposture dans ce sens, il est un premier coup de filet sur le papillon. Le mariage en tant que contrat euthanasie l’amour. Je ne prétends pas que l’amour ne puisse durer toute une vie. Je pense juste qu’il est à vivre et à nourrir au quotidien. C’est pour moi la seule manière de le faire fleurir et durer encore.

Bien sûr, l’amour n’implique pas le divorce pour les couples mariés. Il demande à reconsidérer la notion de mariage telle qu’imposée par notre société et la religion, à y renoncer en tant que contrat d’engagement à vie, et à le reconsidérer comme un engagement à nourrir au quotidien la flamme amoureuse.

Les attachements sont donc des entraves à nos vies, ils sont limitatifs, ils sont des boulets que nous fixons solidement à nos chevilles, au fil de nos expériences de vie. Ils nous retiennent à nos blessures, nous procurant indirectement quelque chose de rassurant, nous confortant ainsi dans le rôle de la victime qui n’a pas le choix… Se libérer de ses attachements implique d’être courageux, responsable de ses actes et de cesser d’imputer ses problèmes à autrui. Se libérer de ses attachements amène à prendre pleinement ses responsabilités.

Tant de gens pensent aimer alors qu’ils sont solidement attachés, liés par un contrat humain qui n’a rien de moral, alors même que dans leur coeur plus rien ne vibre. Il vous diront pourtant : « Nous sommes heureux », mais leur bonheur illusoire n’est déjà plus qu’une croyance que leur mental tente vainement de ressusciter. L’attachement est une contrainte à l’amour vrai, finissant toujours par le tuer. L’amour le plus pur est innocent, il ne mendie pas, il se vit sans attachement, sans attente, dans l’accueil de l’autre, de ce qu’il est, de ses différences… Il ne s’agit pas d’un idéal utopiste réservé au monde spirituel, mais bien d’une réalité qui peut être vécue ici et maintenant, sur terre, dans la physicalité.

N’attendez-rien de l’amour, vivez-le dans le coeur sans attachement !

Publié le 1 janvier 2009 par André Baechler

Revenir en haut Aller en bas
lolivier
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 22:49

Qui attache, emprisonne, possède

J'ai le droit de conserver de l'affection, de l'attache pour quelqu'un sans pour autant lui interdire d'être libre.
Nous avons besoin d'attaches, de gens proches sur qui on peut compter quoiqu'il advienne.
Dans ce cas, effectivement pour certain la perte de l'attachement peut faire souffrir.
Mais que faire de cette souffrance ?
La fuir est aussi ne plus s'attacher, aller sans jamais s'arrêter sur personne
Laisser les êtres libres n'empêche pas d'aimer
Respecter est aimer
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 22:59

Le_Chat a écrit:
Apparences sauvées cheers

Touaémoi a écrit:
Être attentif aux joies, aux peines, aux besoins des autres et y répondre, c'est avoir le droit d'espérer cette même attention en retour.
Eh bien, croyons que cette attention nous est donnée. Qui donne en premier? la mère ou l'enfant?

C'est la mère, c'est elle qui doit guider pour apprendre comment prendre soin de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 22:59

lolivier a écrit:
Qui attache, emprisonne, possède

J'ai le droit de conserver de l'affection, de l'attache pour quelqu'un sans pour autant lui interdire d'être libre.
Nous avons besoin d'attaches, de gens proches sur qui on peut compter quoiqu'il advienne.
Dans ce cas, effectivement pour certain la perte de l'attachement peut faire souffrir.
Mais que faire de cette souffrance ?
La fuir est aussi ne plus s'attacher, aller sans jamais s'arrêter sur personne
Laisser les êtres libres n'empêche pas d'aimer
Respecter est aimer
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 23:00

lolivier a écrit:
Touaémoua a écrit:
Mieux, fais aux autres ce que tu voudrais qu'ils te fassent... Être attentif aux joies, aux peines, aux besoins des autres et y répondre, c'est avoir le droit d'espérer cette même attention en retour.

Le mieux est l'ennemi du bien

Tu ne peux pas demander ce que tu ne sais pas donner.
Prend ce qui est donné, n'attend JAMAIS rien d'autre
Tu seras TOUJOURS déçue

Si tu veux avoir, il faut être

edit :
oups, légèrement faussé ...
Quand c'est toi donne
Donne toujours sans compter, n'attend jamais de retour
Donc, oui fais aux autres ce que tu veux qu'ils te fassent.

Pardon

Je te pardonne! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mar 23 Juin 2015 - 23:12

lolivier a écrit:
Qui attache, emprisonne, possède

J'ai le droit de conserver de l'affection, de l'attache pour quelqu'un sans pour autant lui interdire d'être libre.
Nous avons besoin d'attaches, de gens proches sur qui on peut compter quoiqu'il advienne.
Dans ce cas, effectivement pour certain la perte de l'attachement peut faire souffrir.
Mais que faire de cette souffrance ?
La fuir est aussi ne plus s'attacher, aller sans jamais s'arrêter sur personne
Laisser les êtres libres n'empêche pas d'aimer
Respecter est aimer

Il ne faut pas confondre l'attachement (l'union, le lien) et la possession, ce ne sont pas les mêmes choses. Un maître possède des esclaves.
L'amour ne peut pas être possessif ce serait criminel, mais qu'il créait des liens, de l'attachement c'est incontournable. On ne peut pas contourner le fait que l'amour unifie autant que la haine divise... Être lié, attaché à un conjoint, un parent ne s'apparente pas à être possédé. c'est la possession qui prive de liberté. Nous sommes tous plus ou moins attachés à quelqu'un sans en être l'esclave.
Revenir en haut Aller en bas
lolivier
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 7:49

Touaémoua a écrit:
lolivier a écrit:
Qui attache, emprisonne, possède

J'ai le droit de conserver de l'affection, de l'attache pour quelqu'un sans pour autant lui interdire d'être libre.
Nous avons besoin d'attaches, de gens proches sur qui on peut compter quoiqu'il advienne.
Dans ce cas, effectivement pour certain la perte de l'attachement peut faire souffrir.
Mais que faire de cette souffrance ?
La fuir est aussi ne plus s'attacher, aller sans jamais s'arrêter sur personne
Laisser les êtres libres n'empêche pas d'aimer
Respecter est aimer

Il ne faut pas confondre l'attachement (l'union, le lien) et la possession, ce ne sont pas les mêmes choses. Un maître possède des esclaves.
L'amour ne peut pas être possessif ce serait criminel, mais qu'il créait des liens, de l'attachement c'est incontournable. On ne peut pas contourner le fait que l'amour unifie autant que la haine divise... Être lié, attaché à un conjoint, un parent ne s'apparente pas à être possédé. c'est la possession qui prive de liberté. Nous sommes tous plus ou moins attachés à quelqu'un sans en être l'esclave.

Oui, c'est un voeu pieu

Nous devrions laisser libre

et dans les faits ? que se passe t'il réellement ?
Souvent la possession est là
Ma femme, Mon mari
Ma compagne, Mon compagnon

Tout est là, s'accompagner
Ne pas se perdre
Seul l'Amour attache sans attache
Seul l'Amour garde le contact quand les yeux ne sont plus là
Quand l'être est libre, il disparait
L'Amour reste

Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 7:50

Anaïs a écrit:
Mais le véritable amour se vit-il dans la dépendance de l’autre ? L’amour nécessite-t-il de s’attacher aux autres ?

Qu'est ce que le véritable amour ? Si le véritable amour est "de prendre soin d'autrui" alors oui, cet amour là créait une dépendance de l'un envers l'autre. La gratitude, la reconnaissance sont des émotions qui dépendent essentiellement de l'autre, ils représentent une réponse. L'attachement est une adhésion, comme tu le disais un ciment.

(Le mariage n'a rien à voir avec l'amour. Ce n'est pas le mariage qui génère l'amour.)

Non, l'amour ne nécessite pas de s'attacher aux autres, l'amour nécessite de s'attacher à répondre avec pertinence au besoin de l'autre. Est-il nécessaire de soutenir celui qui est malade ? Est-il nécessaire de soutenir celui qui est en deuil ? Etc... L'amour est compatissant. Nécessairement cette compassion entraine une dépendance, celle d'avoir à cœur de consoler, de soutenir, de protéger, d'aider celui qui en a besoin. On ne peut pas aimer et être absolument libre, c'est incompatible. Il va falloir choisir.

L'amour est un sacrifice et ce qui est sacrifié est sa propre indépendance compte tenu de l'attachement, de l'obligation que créait le sentiment de se porter à soutenir, à consoler, à protéger, à soigner. Soutenir que l'amour peut se faire en ne s'attachant à rien ou à personne, ce n'est plus de l'amour: c'est du vol. Par ce qu'à n'avoir pas au cœur de donner prédispose à ne savoir que recevoir. Être préoccupé, oui, préoccupé par le besoin de l'autre est asservissant pour créer une dépendance ou l'autre à besoin de soi-même.

L'amour est un renoncement à soi-même justement. Lorsque tu dis: L’amour le plus pur est innocent, il ne mendie pas, il se vit sans attachement, sans attente, dans l’accueil de l’autre, de ce qu’il est, de ses différences… Mais de quoi parles-tu ?? Comment ça sans attentes, bien sûr que j'attends tout à fait lorsque je donne à un mendiant qu'il soit satisfait, que j'attends aussi du malade de l'avoir vraiment bien soigné, ou encore que j'attends de celui qui est malheureux de l'avoir tout à fait réconforté. D'ailleurs, je ne sais faire que ça: attendre des autres qu'ils soient joyeux, heureux, bien portant. Et si je dois les réduire en esclavage de l'amour par l'attachement de la reconnaissance pour cela, je n'hésiterai pas une seconde.

Alors ne rien attendre de personne justifie tout à fait que l'on n'ai rien à donner et surtout pas sa sacro sainte liberté pour ne pas être attaché... Pourtant, la liberté, la véritable liberté c'est du sacrifice qu'elle va se bâtir, du renoncement à soi-même.

Bonne journée


Dernière édition par Touaémoua le Mer 24 Juin 2015 - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Touaémoua
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 29/05/2015

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 8:19

Lolivier a écrit:
Oui, c'est un voeu pieu

Nous devrions laisser libre

et dans les faits ? que se passe t'il réellement ?
Souvent la possession est là
Ma femme, Mon mari
Ma compagne, Mon compagnon

Tout est là, s'accompagner
Ne pas se perdre
Seul l'Amour attache sans attache
Seul l'Amour garde le contact quand les yeux ne sont plus là
Quand l'être est libre, il disparait
L'Amour reste

J'aime beaucoup l'idée de s'accompagner... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 9:26

Blablater sur l'amour des pages entières ça m'a toujours paru bizarre...
A mon avis l'amour c'est un truc qui se vit, chaque histoire est différente..
En plus, trop intellectualiser l'amour ça le fige, ça lui enlève son naturel... ça en fait presque quelque chose de mécanique, de pensé, comme une leçon à apprendre..
Bref, parler de l'amour comme ça en le disséquant, en l'analysant jusqu'à l'extrême et en le généralisant... ben je trouve que ça le rend moins beau...

Mais qu'est-ce que j'en sais hein? Suis pas une experte moi...! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 11:03

Il ne s'agit pas d'intellectualiser mais on peut s'opposer à l'idée que s'attacher veut dire entourer''
Tu parles de ce qui est facile a supporter pour toi c'est à dire la maladie de l'autre, etc, c'est à dire quand l'autre est en difficulté, quand l'autre a besoin de toi.. ça c'est l'égo qui parle. L'amour c'est aussi accepter que l'autre n'est pas besoin de nous...
Ca c'est déjà plus difficile à accepter : de laisser son entière liberté à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
lolivier
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 12:43

Taliésine a écrit:
trop intellectualiser l'amour ça le fige


Taliésine a écrit:
Mais qu'est-ce que j'en sais hein? Suis pas une experte moi...! Very Happy
Si
tu sais aimer dans le respect (même si ce n'est pas vrai dans sa totalité)
Cela fait de toi une experte
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Philosophies de vies   Mer 24 Juin 2015 - 13:15

En effet, il me semble important de ne pas s'enfoncer dans des croyances où l'on croit aimer l'autre alors qu'en fait, on n'aime que soi.. Où tourne finalement autour de notre petite personne.
Arriver à l'amour vrai, c'est quand même ce qu'on recherche... il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philosophies de vies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philosophies de vies
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Philosophies de vies
» Interventions de l'Esprit-Saint dans nos vies
» LE VATICAN ET LES AUTRES VIES DANS LE COSMOS...
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: