Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 des limites en matière de sexualité

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: des limites en matière de sexualité   Dim 20 Sep 2015 - 22:56




Le fond de la question est dans quel mesure on peut imposer des limites aux membres d'une société en matière de sexualité.
Certains répondent que la seule limite est d'avoir des (adultes) consentants. Je ne partage pas ce point de vue. Mais je crois en effet que l'on subit une propagande dans ce sens.




Cher JP ,

Voici en réponse à votre question :
Est-ce que tu pourrais expliquer un peu plus pourquoi tu ne partages pas ce point de vue ?


J'ai bien conscience que ma vision assez rétrograde pourra vous choquer venant d'une "jeune" femme alors que vous vous avez vu et surement soutenu l'évolution de la société dans ce sens. Je ne souhaite pas du tout vous heurter mais je crois que c'est une chance de pouvoir en discuter avec des personnes qui ne partages pas mon opinion et qui soient respectueuse, alors je saisis l'occasion.

Tout d'abord, je veux préciser trois points :

Je ne crois pas que la loi devrait sanctionner les « hors limites » en matière de sexualité.
Il faut pas que ses limites soient utilisées pour opprimer une partie de la population
Je me désintéresse sincèrement de ce que font les couples dans leur lit, ça les regardent et ce que je trouve malsain c'est de vouloir s'en mêler

Il existe de nombreux interdit moraux liés à la sexualité qui ne sont pas (ou plus) pénalisés en France :
la prostitution
l'inceste
l’adultère
l'homosexualité
J'en oublie sûrement d'autres

Mais la sexualité structure la vie sociale. Elle est la base du couple. Et par extension de la famille.
Et la famille est un refuge, une bulle protégées dans la quelle on peut faire grandir en sécurité nos enfants. Avec une maman et un papa.
On ne fonde pas sa famille avec sa mère, ni avec son frère ou son père, parce qu'une famille c'est le croisement de deux lignées.
Je crois aussi que deux papa, même très gentil, ça ne remplace pas une maman.
Que vendre ses services sexuels, ne permet pas de garder un conjoint avec qui élever ses enfants.
Et pour boucler la boucle, que la fidélité, apporte une sécurité à l'autre dans le couple qui permet de ne pas se sentir en perpétuelle menace d’abandon.

En Belgique 40% de la population en dessous du seuil de pauvreté sont des enfants. Qui précisément ? Des familles monoparentales. Ce sont les plus vulnérables de la population qui se retrouvent sans bulle familiale. Des mères seules et très pauvre, qui élèvent souvent plusieurs enfants avec peu de ressources, peu de sécurité et peu d'affection.

Vouloir dissocier la sexualité de structure familiale, c'est, à mes yeux un grand piège. Un premier pas, déjà franchi, qui mène à dissocier ensuite la sexualité de l'amour, même de l'affectif. Pour aboutir à quoi au final ? Quelques pervers qui abusent de quelques malheureux en recherche d'affection.
Une génération entière qui tâtonne à la recherche d'un équilibre qu'on devrait réinventer en se basant sur rien. L'incertitude, l'insécurité et pas plus d'amour, pas plus de solidarité, et dans le fond même pas plus de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Dim 20 Sep 2015 - 23:01

Bonsoir Amandine, malgré ton langage limpide , je ne comprends pas ou tu veux en venir.
Quelle est ta question au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Dim 20 Sep 2015 - 23:50

Bonsoir Eva,

Je réponds à JP à sa question qui se trouve ici : http://www.forum-religions.org/t5345p40-le-couple-et-la-verite


Je disais que je ne partage pas l'idée que l'on ne doivent pas limiter la sexualité dans une société.
Il m'a demandé d'expliquer pourquoi. C'est ce que j'ai essayé de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 10:33

Oui j'avais bien saisi tout ça.
N'essaie pas de m'endormir, merci.
En gros : l'inceste, la sodomie, la bisexualité féminine avant le mariage, la polygamie sous différentes formes, ne te choquent pas plus que ça ?
simple question.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 11:33

Je précise que je suis libertin, donc pour moi il doit y avoir liberté absolue en matière de sexualité!
Victor Margueritte a écrit un roman magnifique sur ce sujet: Ton Corps est à toi!
Citation :
Il existe de nombreux interdit moraux liés à la sexualité qui ne sont pas (ou plus) pénalisés en France :
Mais la morale n'est qu'une convention sociale, elle n'a pas à intervenir dans ce qui est de droit privé!
Par ailleurs, non, la sexualité ne structure pas la vie sociale, c'est ce qui différencie l'ètre humain des animaux!
Il faut sortir du carcan que les religions ont voulu imposer sur ce sujet, la plupart du temps parceque leurs conventions -écrites- étaient dictées pas des personnes pour qui la sexualité été "sale", des mysogines, des gens ayant des problèmes médicaux à ce sujet, je vous renvoie aux écrits!

Amandine tu cites des cas:
la prostitution
Celle-ci a toujours existée et existera toujours, car c'est une nécessité sociale!
l'inceste
Nous avons eu l'occasion d'en parler!
l’adultère
L'adultère n'est qu'une question posée par la morale, ou la sexualité se résume au couple, alors que la vie est faites d'autre chose, le couple n'existe que comme nécessaire à l'entraide, au besoin d'ètre deux pour vivre! Rien n'indique du reste qu'on ne puisse régler le problème autrement ...
l'homosexualité
Elle fait partie de la nature, même si elle parait sortir du commun! Ce sont les tenants d'une morale rétrograde qui y voient un...."péché".

Dissocier la sexualité de l'amour? Dis tu Amandine?
Mais ce sont deux choses TRES différentes!
Je suis Libertin, j'ai des relations sexuelles avec des personnes autres que la femme de mon couple je peux t'assurer que l'amour est en rien exclusif. A moins de réserver la sexualité à la reproduction ou ètre un animal, il est bien évident que tout acte charnel est AUSSI un acte d'amour! Quel plaisir que donner quand "l'autre" nous donne ! N'est-ce pas un acte d'amour?
Le partage n'est-il pas un acte d'amour? Alors pourquoi le réserver?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 11:58

si tu es clair avec ta conscience, tant mieux pour toi Dédé 95.
Je ne suis pas née de la dernière pluie non plus et de ce que j'ai entraperçu de tous ces grands désordres m'a fait revenir à l'Essentiel -qui n'est pas le même pour tous et toutes- je te l'accorde.
Mais il est bien aisé de parler de libertinage pour un homme car les épouses se taisent, acquiècent par amour pour les suivre sur ces chemins serpentés...
Des témoignages j'en ai et ils sont féminins donc pour moi mais ça et n'engage que moi : tu es hypocrite ou amoral... : je te laisse te définir toi-même.
Bonne journée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:09

Eva_naissance a écrit:
si tu es clair avec ta conscience, tant mieux pour toi Dédé 95.
Je ne suis pas née de la dernière pluie non plus et de ce que j'ai entraperçu de tous ces grands désordres m'a fait revenir à l'Essentiel -qui n'est pas le même pour tous et toutes- je te l'accorde.
Mais il est bien aisé de parler de libertinage pour un homme car les épouses se taisent, acquiècent par amour pour les suivre sur ces chemins serpentés...
Des témoignages j'en ai et ils sont féminins donc pour moi mais ça et n'engage que moi : tu es hypocrite ou amoral... : je te laisse te définir toi-même.
Bonne journée Wink
Je suis clair avec mes pensées en effets!
Mais tu veux que je demande à ma femme ou à sa "chérie" ce qu'elles pensent du libertinage?
Tu serais étonnée! Connais tu le dicton ?
Quand deux femmes se rencontre c'est pour parler sexe et chiffon!
Quand deux hommes se rencontrent c'est pour parler politique ou sport!


Alors qui est hypocrite ? Pas moi! Puisque je ne me cache pas...
Amoral! Mais quelle morale Eva ? La mienne ? Tu la connais ? Alors comment peux-tu porter un jugement?

Question subsidiaire: Qu'appelle-tu "grands désordes"....et sur quels critères?

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:39

T'a un problème dans ta sexualité Tatonga?

Moi je ne m'enorgueillis de rien, je réponds aux questions....sans hypocrisie!
Ca te gène?
Le sujet est la sexualité pas l'édification des familles!
Quand à baiser sans le mondre sentiment je viens de dire le contraire!
"S'accoupler" oh le vilaion mot de ta part, non, moi je ne m'accouple pas....je fais l'amour, Tatonga, tu saisis la différence?
Alors demander de fermer ce topic nauséabond?
Bah quand on ne s'y sent pas bien....on y participe pas! Où est ton respect de la liberté ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:41

Cher Dédé 95

J'ai plus de souvenirs que si j'avais Mille ans donc les grands désordres ça ne date ni du 20 ème ni du 21 ème siècle.
Là tu ne peux pas me suivre donc je dirais que ça serait une perte de Temps de t'expliquer les Grands Désordres auxquels je fais allusion, ils sont hors de ta portée.
a priori...
Revenir en haut Aller en bas
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:48

Dédé 95 a écrit:

Quand deux femmes se rencontre c'est pour parler sexe et chiffon!

Eh bien en voilà un dicton de haut niveau. Où es- tu donc parti pêcher une infamie pareille ? quelle vision réductrice et quel manque de respect alors ! et en premier lieu envers les femmes de ce forum !

Je te remercie de laisser ta vie privée, "privée", je te rappelle que tu écris sur un espace public, si l'envie d'étaler tes prouesses,  et ton libertinage t'est aussi nécessaire, tu peux le faire dans un autre espace que ce forum qui n'a pas cette vocation.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:57

Mais ma chère Kawthar, tu m'a très mal lu, en avant-propos j'ai écris
Citation :
Je précise que je suis libertin,
Chacun donne son avis en fonction de sa sensibilité!
Quand a l'histoire des chiffons et du sexe j'ai là aussi précisé
Citation :
Tu serais étonnée! Connais tu le dicton ?
Maintenant si la modération pense que donner un avis ne peut se confondre avec son expérience personnelle ça risque de poser quelques problème!

Maintenant non Kawthar, j'ai pas de prouesses en la matière! C'est un procès d'intention, ni plus, ni moins! Mais je t'en tiens pas rigueur!
La sexualité a toujours été un sujet tabou...hélas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:58

Eva a écrit:
Oui j'avais bien saisi tout ça.
N'essaie pas de m'endormir, merci.

Certainement pas, je préfère discuté avec des gens éveillés et bien en forme!  Wink



Citation :
En gros : l'inceste, la sodomie, la bisexualité féminine avant le mariage, la polygamie sous différentes formes, ne te choquent pas plus que ça ?
simple question.

A titre individuelle, je m'en moque. Chacun à droit à son intimité. Je parle à l'échelle de la société. La limite, la règle, n'est pas faite pour une seule personne, ni pour préservé la sensibilité d'une seule autre personne.


Citation :
Je souhaite que la modération ferme ce topic nauséabond.
Ce sujet n'a pas pour vocation à invité chacun à venir raconter sa vie sexuelle. D'ailleurs je crois qu'on peut rajouter l'exhibitionnisme à ma petite liste d'en haut.
L'idée global est :
Pourquoi limité la sexualité des individus? Parce qu'est est le socle du couple qui est le socle de la famille. Et qu'à tout découper et morceler, on perd les pédales. Je ne juge personne, je n'invite personne à venir se confesser ni s'exhiber.



Citation :
Après des millénaires et des millénaires d'évolution et de progrès humains pour s'extraire de la bestialité, voilà qu'on veut tout détruire pour retourner aux ténèbres de la préhistoire,

Ca c'est une piste de réflexion, il y a eu un mouvement de régulation de la sexualité des individus pendant des siècle (les religions en ont pris une part active) de structuration de la famille et des rapports sociaux et maintenant, depuis qq décennies on déconstruit cela. Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 12:58

Tomber sous l'empire des sens sans aucune limite en matière de sexualité, et se proclamer libre, ou en être fier, ça me fait bien sourire. Pour moi ce n'est pas progresser vers l'humanité mais régresser vers l'animalité, c'est mon point de vue, après chacun fait ce qu'il veut.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:02

Râm, qui fixe les limites?
Oui, chacun fait ce qu'il veut, et c'est cela la Liberté!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:07

Citation :
Tomber sous l'empire des sens sans aucune limite en matière de sexualité, et se proclamer libre, ou en être fier, ça me fait bien sourire. Pour moi ce n'est pas progresser vers l'humanité mais régresser vers l'animalité, c'est mon point de vue, après chacun fait ce qu'il veut.

La question est lorsqu'un peuple entier revendique le droit à une sexualité libre et sans limite. Peut on dire que la société retourne à l'état animal. Est ce que ça peut être un bien?



Mais aussi, est ce que cette idée n'est pas surtout un mouvement amorcé par une minorité un peu plus puissante. A quoi aspire les gens en majorité c'est difficile à évaluer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:14

Citation :
Eh bien en voilà un dicton de haut niveau. Où es- tu donc parti pêcher une infamie pareille ? quelle vision réductrice et quel manque de respect alors ! et en premier lieu envers les femmes de ce forum !

En effet, opposé les hommes aux femmes n'est pas la clé du problème. Et quand j'ai parlé des familles monoparentales et de la pauvreté, j'ai négligé de citer les hommes. Beaucoup d'hommes se retrouvent aussi sur la bas coté de la route. Lorsqu'ils ne sont plus assez performant et n'ont plus une place valorisante dans la société, femme et enfants quittent le navire et ces hommes se retrouvent, sans famille, sans soutien, et sans affection. Ils sont aussi victimes de ce manque de solidarité lorsqu'on relâche le lien de solidarité de la famille.

Revenir en haut Aller en bas
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:22

Dédé 95 a écrit:

Maintenant si la modération pense que donner un avis ne peut se confondre avec son expérience personnelle ça risque de poser quelques problème!

Tu as le droit de donner ton avis, qui a dit le contraire? je te demande de ne pas étaler ta vie 'privée', ce qui est différent !  Alors pas d'amalgame, nous ne sommes pas dans la sphère du 'tabou', mais dans la sphère du 'privé'. Peux tu au moins saisir cette différence ?

Citation :
Quand a l'histoire des chiffons et du sexe j'ai là aussi précisé

Je te le répète, ce dicton est un manque de respect envers les femmes, c'est caricatural et rabaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:33

Citation :
Tu as le droit de donner ton avis, qui a dit le contraire? je te demande de ne pas étaler ta vie 'privée', ce qui est différent !  Alors pas d'amalgame, nous ne sommes pas dans la sphère du 'tabou', mais dans la sphère du 'privé'. Peux tu au moins saisir cette différence ?
Je n'étale pas ma "vie privée", encore que je ne vois pas ce qu'il y a de mal, mais je cite mon expérience, ce que font sur tout les forums les inscrits, et ce sur tout les sujets, sinon c'est uniquement faire du copier/collé d'articles ou de livres!
Effectivement je vois la différence!
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:36

Citation :
Le fond de la question est dans quel mesure on peut imposer des limites aux membres d'une société en matière de sexualité.
Certains répondent que la seule limite est d'avoir des (adultes) consentants. Je ne partage pas ce point de vue. Mais je crois en effet que l'on subit une propagande dans ce sens.

Je ne vois pas pourquoi il faudrait imposer une limite à des adultes consentants. Qui imposerait cette limite et selon quels critères ? Et comment controler les depassements de limite ? Une webcam dans chaque chambre à coucher reliée aux ecrans du Ministere de la Galipette  lol!  ?   Qu'on trouve son compte de manière sobre et classique ou qu'on ait besoin d'extravagance et de sensations fortes, ca ne regarde jamais que nous-mêmes.

En revanche, je suis complètement d'accord qu'il y a une propagande sociale qui va dans le sens d'un repoussement perpetuel des limites. Là où la société pré-68 enjoignait de brider ses désirs et de les refouler jusqu'à la nevrose, la société post-moderne pousse à leur assouvissement jusqu'à l'addiction et créé elle-même de nouveaux désirs à proposer à ses membres. On est passé d'un extreme à l'autre. Mais ce n'est pas qu'une histoire de sexualité, c'est simplement la ramification sexuelle du processus général d'individualisation de la société. On est passé brutalement d'une société basée sur la communauté et les valeurs traditionnelles (famille, religion..) à une société centrée sur l'individualité et les valeurs marchandes. Le vide existentiel créé par l'abandon des valeurs traditionnelles a été comblé par l'exacerbation des désirs individuels et de la consommation (consommation d'objets matériels autant qu’émotionnels ), l'un et l'autre s'alimentant mutuellement et créant le moteur de la prodigieuse croissance economique occidentale dont les banques auront été les plus gros bénéficiaires par la généralisation et la banalisation du crédit.
Revenir en haut Aller en bas
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 13:59

Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 16:41

Dédé 95 a écrit:
Râm, qui fixe les limites?
Oui, chacun fait ce qu'il veut, et c'est cela la Liberté!

Chacun fait ce qu'il veut, moi j'écoute la voix de la Conscience qui me dit que c'est bestial.
A toi elle ne te dit rien ou bien si elle te dit "vas-y, vautre toi dans le stupre, rien n'est interdit" c'est peut être que tu
es possédé sans le savoir par des esprits malins, des démons de la luxure Very Happy

De tous les sens, le sexe est le plus difficile à maitriser et le mariage sert entre autre, à la fondation d'une famille, à la procréation,  mais aussi à réguler l'énergie sexuelle sans tomber dans la débauche, l'orgie. Mais le libertinage, c'est la destruction de la société, alors il ne faut pas s'étonner ensuite en réaction du retour du puritanisme.

Ce ne sont pas les lois qui peuvent fixer les limites, mais il y aura forcément un prix à payer, un joug à subir suite à la décadence de la société occidentale, sous quelle forme je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 17:29

Citation :
Mais le libertinage, c'est la destruction de la société, alors il ne faut pas s'étonner ensuite en réaction du retour du puritanisme.
Je suppose que si tu affirmes celà tu sais ce que c'est le libertinage?
Maintenant comme tu le dis, chacun fait ce qu'il veux...c'est celà la liberté!
Celui qui écoute La Conscience avec un C majuscule n'est pas libre, il est prisonnier d'une morale....c'est mon avis et aussi mon expérience!
Alors quelles sont les limites, car c'est celà le sujet! Et bien contrairement à beaucoup de "puritains" j'ai la fierté de ne pas être hypocrite, et j'affirme par ailleurs que SI c'est à la loi humaine de fixer les limites....et heureusement qu'elles existent!
Sinon à quelles lois? Celles des religions? Vous voulez que je cite leurs limites et leurs enseignements à ce sujet?
Vous seriez offusqués!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 18:17

Bonjour Dédé 95, tu écris ceci :

Maintenant comme tu le dis, chacun fait ce qu'il veux...c'est celà la liberté!
Celui qui écoute La Conscience avec un C majuscule n'est pas libre, il est prisonnier d'une morale....c'est mon avis et aussi mon expérience!


Tu veux dire qu'une personne violente de nature pourrais se permettre de tuer le premier venu parce qu'il le veut bien et satisfaire ses bas instincts? Parce que faire ce qu'il veut, c'est ça la liberté? Parce que si il ne le fait pas, c'est juste parce qu'il est prisonnier d'une morale et qu'il n'est pas libre?
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 18:48

La Liberté de chacun s'arrète ou commence celle du voisin.
Voilà ma réponse Al-Sowar!

Dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789, on lit :
Art. 4. - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Ce que l'on retrouve dans la deuxième Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (préambule de le Constitution du 24 juin 1793) sous une forme légèrement différente :
Article 6. La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui : elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi ; sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:05

Bonjour Dédé 95, en résumé, chacun ne fait pas ce qu'il veut. Ce n'est donc pas ça la liberté. Maintenant, si je n'ai aucune objection à ce qu'on me frappe ou me tue, puis-je frapper et tuer qui je veux, parce que dans ce cas, je ne ferais à autrui que ce que j'accepterais qu'il me fasse? Je ne dépasserais donc pas la limite morale de la maxime.
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:08

Vous voulez pas foutre la paix à Dédé et à sa bistouquette ?  

Le libertinage c'est pas la destruction de la société, le libertinage c'est des adultes qui font ce qu'ils ont envie avec leur organes génitaux sans emmerder personne. Ca a toujours existé et ca existera toujours, peu importe le type de société. Que Dédé soit monogame ou polygame changera rien au monde. Si Dédé devient monogame, ca donnera pas du travail aux chomeurs, ca mettra fin à aucune guerre, ca n'empechera aucun crime sur Terre. Et surtout ca ne regarde que lui seul, que chacun se mêle de ses oignons.

En revanche, que l'ensemble de la société médiatique, culturelle et politique promeuve, sous pretexte de liberté, le sexe comme une valeur phare, là y a un  probleme. Que le sexe soit omniprésent dans notre société n'est pas la cause de la destruction de la société, c'est le symptôme que la société est deja detruite. Quand les domaines les plus privés tels que les moeurs sexuelles ou l'orientation sexuelle (coucou le Mariage pour Tous!) viennent occuper le devant de la scène alors que le pays compte des millions de chomeurs, qu'on est en train de bombarder la Lybie ou qu'on renfloue les banques avec l'argent du contribuable, c'est que les politiques nous amadouent avec des conneries pour mieux nous detourner des vrais problemes auquel ils ne peuvent de toute facon rien du tout car ils n'ont plus aucun pouvoir.


Dernière édition par spamoi le Lun 21 Sep 2015 - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:12

Perso, je préfère être prisonnier d'une morale religieuse que d'être dépravé sexuellement. On peut être épanoui sexuellement avec un partenaire, sans avoir besoin de partenaires multiples, on peut même être épanoui étant asexuel. On n'est pas des bêtes, le sexe sans sentiment, c'est juste un besoin primaire et ça peut devenir une addiction.
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:17

C'est surement mieux pour toi puisque tu l'affirmes. Mais en ce qui me concerne, je ne sais pas ce qui est le mieux pour Dédé. Et comme c'est un grand garcon depuis longtemps, il est probablement le plus qualifié pour savoir ce qui est bon pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:27

Bonjour Dédé 95, tu écris ceci :

Dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789, on lit :
Art. 4. - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.


Je te ferai remarqué ce point concernant l'adultère en France et ce qu'en déterminait justement la loi :

En France, l’adultère n’est plus une faute pénale depuis loi du 11 juillet 1975, mais demeure une faute civile. L'adultère n'est depuis lors plus une cause péremptoire de divorce, il appartient au juge de décider, en vertu de sa liberté d'appréciation des faits. Il reste d'ailleurs la première cause de divorce au titre de l'article 212 du Code civil français qui dispose que « les époux se doivent mutuellement fidélité ».

C'est donc dire que depuis le départ et pendant 200 ans, la déclaration des droits de l'homme que tu cites, a considéré l'adultère comme un crime contrevenant justement au principes que tu énonces. Que dans l'esprit de sa constitution, elle ne considérait pas l'adultère comme un droit, mais comme un crime punissable par la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:51

Une faute pénale n'est pas une faute criminelle, va falloir Al-Sowar que tu t'instructionne! Very Happy
Le tribunal n'est pas le même!
Par ailleurs tu confond la DUDHC ou sans C avec les constitutions des Républiques.

Mais je peux t'assurer que je ne pratique pas l'adultère, par définition l'adultère s'est "tromper" son conjoint, et moi je ne l'ai JAMAIS trompé, elle as TOUJOURS été au courant, puisque dans la plupart des cas elle était présente!
Je ne me permettrais JAMAIS de cacher quelque chose à ma femme et elle non plus! C'est celà le respect du couple!

Oui tu as raison autrefois un tribunal pouvait prendre comme motif de divorce, l'adultère, plus aujourd'hui. Ce n'est pas moi qui fait la Loi, il m'est seulement arrivé d'y contribué en 85/86 à l'assemblée nationale et pas sur ce sujet!

En un mot, je suis contre l'adultère!
Revenir en haut Aller en bas
Agnostyxxx
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3290
Age : 52
Localisation : *
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 19:58

Alors voyez .... je suis pour la liberté et les gens peuvent bien faire ce qu'ils veulent de leur sexe mais en même temps... il serait souhaitable de poser des limites quoi...
Limites posées par des gardiens de chèvres de l'âge de bronze et reprises par un marchand de chameaux du 7eme siècle.
C'est plus fort qu'eux...
Que de spiritualité... elles sont formidables vos religions.
et si vous vous occupiez de vos c*ls?
Revenir en haut Aller en bas
Fish_M_Dips
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 31
Localisation : Roanne (42)
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 20:20

Alors voilà! Ce topic tombe bien parce que j'ai des questions à ce sujet!


Spoiler:
 

merci d'éviter les propos d'ordre privé  (Kawthar)
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 20:54

Fish_M_Dips a écrit:
Alors voilà! Ce topic tombe bien parce que j'ai des questions à ce sujet!

en fait, sexuellement, j'ai énormément d'énergie mais je ne sais pas trop avec quelle genre d'entité je suis en couple. j'ai un ange avec qui j'ai des rapports sexuels fréquents... voire TRES (trop) fréquents. Parfois jusqu'à l'épuisement. Ce genre de rapport ressemble à une fellation, c'est très agréable, on s'entend bien mais elle me fait de véritables crises!!! en voulant de la tendresse et de la douceur, chose légitime pour toute femme, le rapport doit être tendre et respectueux, ou du moins dans le respect des attentes des deux ce qui n'empêche pas de mettre un peu de piment parfois.

Voilà, jeune je n'ai pas compris ce phénomène et je suis tombé dans les travers de la pornographie pour accompagner ces périodes d'excitations car il était important pour moi de voir un corps féminin et un rapport sexuel pour que le mien ai l'air réel. J'ai désormais laissé tombé le porno, c'est officiel mais je suis toujours bloqué à ce niveau: comment vivre correctement une union avec une entité énergétique invisible? Comment géré sa jalousie? suis-je en couple avec ou non? Je ne peux pas fréquenter une seule femme, c'est très dur là! on se respecte et se supporte mais comment lui donner de la tendresse vu qu'elle n'a pas de corps? Pourquoi me masse-t-elle très souvent les parties génitales?


ce message surréaliste..!




Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5083
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:01

Vois un psy Fish, car l'onanisme peut etre dangereux pour la santé!
La jalousie n'est que la résultante de la peur à perdre quelque chose!
Chacun possède SON corps il n'appartient qu'a lui et ne peut etre volé: Ton corps est à toi par définition!
Cherche l'"ame soeur", tu trouvera surement! L'amour sexuel est une complicité qui de tendresse amène à l'extase des partenaires, sinon il n'est pas, il n'est que "bestialité".
Revenir en haut Aller en bas
Fish_M_Dips
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 31
Localisation : Roanne (42)
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:08

un psy connaît les entités invisibles? moi je ne suis pas jaloux, c'est entité qui l'est! si je vais voir ailleurs, ou le tente, elle est prête à me tuer, je le sais, elle m'a déjà mis KO à plusieurs reprises.

elle est tellement bornée que même faire connaissance avec le sexe opposé est impossible. je suis son toutou en fait. à la limite, je m'y habitue mais bon...

et un psy, en matière d'êtres composés d'énergie et d'âme... excuse-moi mais bon... je n'ai rien contre les psys mais je me vois mal lui raconter que j'ai un ange qui me fait des fellations, sauf si elle est d'accord pour m'en faire une dans son bureau et là, je lui ferai voir. Mais un psy, ce n'est pas ghost buster, il ne va pas faire grand chose à part s'évanouir ou tomber sur sa chaise.

et s'il te plaît, c'est quoi l'âme soeur pour toi?
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:14

Si tu n'es pas fou et que tu es vraiment poursuivi par une ectoplasmette hysterique, tu sais bien que la seule chose à faire est de consulter un spécialiste qui la chasserait. Pourquoi ne l'avoir jamais fait alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:15

Bonjour Dédé 95, tu écris ceci :

Une faute pénale n'est pas une faute criminelle, va falloir Al-Sowar que tu t'instructionne! Very Happy
Le tribunal n'est pas le même!
Par ailleurs tu confond la DUDHC ou sans C avec les constitutions des Républiques.


Le problème n'est pas le C, mais bien le U. Je ne confond pas les 2, mais toi tu me prouves que c'est ton cas. La DDHC est effectivement en rapport avec la constitution française, en réalité, elle ne concerne d'ailleurs que la France :

''La Déclaration est un des trois textes visés par le préambule de la Constitution française du 4 octobre 1958. Sa valeur constitutionnelle est reconnue par le Conseil constitutionnel français depuis 1971. Ses dispositions font donc partie du droit positif français, et se placent au plus haut niveau de la hiérarchie des normes en France.''


En ce concerne le crime (Je te fais remarqué que c'était après 1795) :

''Le Code civil de 1804 maintint la possibilité de divorcer tout en la limitant fortement par rapport à la Révolution, notamment en ce qui concerne l'adultère du mari : la femme ne pouvait le demander que si le mari avait « tenu sa concubine dans la maison commune » (art. 229). En revanche, la femme adultère était soumise à une sanction pénale, pouvant être condamnée à la maison de correction pour une durée de 3 mois à 2 ans (art. 298).

Mais je peux t'assurer que je ne pratique pas l'adultère, par définition l'adultère s'est "tromper" son conjoint, et moi je ne l'ai JAMAIS trompé, elle as TOUJOURS été au courant, puisque dans la plupart des cas elle était présente!
Je ne me permettrais JAMAIS de cacher quelque chose à ma femme et elle non plus! C'est celà le respect du couple!


Malheureusement non, l'adultère n'a aucun rapport avec un quelconque consentement ou approbation de ta femme, c'est par définition objective :

''L'adultère est « le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d'avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment »''


Dans les faits, c'est la violation de ce serment de fidélité, si tu l'as prêté, qui fait non seulement de toi, mais aussi de ta femme, des gens pratiquant l'adultère. Ça signifie simplement qu'aucun de vous 2 n'est capable d'honorer son serment de fidélité. Mais tu fais ce que tu veux tu sais, tu peux même croire que ce tu fais n'est pas de l'adultère, le problème, c'est juste que t'assumes pas ce que tu fais pour ce que c'est.

En un mot, je suis contre l'adultère!

T'aurais pas dû te marier dans ce cas, ni jurer fidélité. J'espère que tu l'as pas fait, parce que tu serais contre ce que tu fais et ce que t'essaies de défendre. Mais t'en serais pas à une contradiction près, faut le souligner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:19

Bonjour Fish_M_Dips, tu écris ceci :

''un psy connaît les entités invisibles? moi je ne suis pas jaloux, c'est entité qui l'est! si je vais voir ailleurs, ou le tente, elle est prête à me tuer, je le sais, elle m'a déjà mis KO à plusieurs reprises.''


La solution serait peut-être de chercher à la tromper avec ''une'' psy... comme ça cette psy sera un minimum au courant de ce qu'est une entité invisible et pourra mieux t'aider. :)
Revenir en haut Aller en bas
Fish_M_Dips
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 31
Localisation : Roanne (42)
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:20

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fish_M_Dips
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 31
Localisation : Roanne (42)
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:22

Al-Sowar a écrit:
Bonjour Fish_M_Dips, tu écris ceci :

''un psy connaît les entités invisibles? moi je ne suis pas jaloux, c'est entité qui l'est! si je vais voir ailleurs, ou le tente, elle est prête à me tuer, je le sais, elle m'a déjà mis KO à plusieurs reprises.''


La solution serait peut-être de chercher à la tromper avec ''une'' psy... comme ça cette psy sera un minimum au courant de ce qu'est une entité invisible et pourra mieux t'aider. :)

réellement, ça serait sans problème pour moi mais j'aurai ensuite une diarrhée de deux semaines, je vais perdre 10 kilos et aurait un pépin à chaque fois que je regarderai une autre personne. elle rigole pas avec ça
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 41
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:28

Fish_M_Dips a écrit:
Elle a des valeurs complètement différentes des notre. si j'écoute un truc sexiste, c'est comme si j'avais violé toutes les femmes pour elle, même si je n'agrée pas les paroles et n'écoute ça que pour le rythme


Bon ben deja on a appris que les ectoplasmettes etait pas fan de rap


Yo ghost biatch ! U gonna suck my motherfuckin' **** !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:32

Bonjour Fish_M_Dips, tu écris ceci :

réellement, ça serait sans problème pour moi mais j'aurai ensuite une diarrhée de deux semaines, je vais perdre 10 kilos et aurait un pépin à chaque fois que je regarderai une autre personne. elle rigole pas avec ça.


Dans ce cas, rien ne t'empêche de tromper aussi ''ta'' psy avec une médecin généraliste. Tu joindras donc l'utile à l'agréable même si ça semble te faire ch*** un max. T'as qu'à consulté, tu verras bien. :)
Revenir en haut Aller en bas
Fish_M_Dips
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 31
Localisation : Roanne (42)
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:34

je ne sais pas si elles sont toutes pareils mais pour la mienne, la conception du couple, c'est digne des livres de Samaël Aum Weor: un truc de fou!

Je la mettrai bien dans un corps humain, qu'elle voit un peu galère que c'est et l'impossibilité de ce qu'elle me demande.
Revenir en haut Aller en bas
Fish_M_Dips
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 31
Localisation : Roanne (42)
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Lun 21 Sep 2015 - 21:36

Al-Sowar a écrit:
Bonjour Fish_M_Dips, tu écris ceci :

réellement, ça serait sans problème pour moi mais j'aurai ensuite une diarrhée de deux semaines, je vais perdre 10 kilos et aurait un pépin à chaque fois que je regarderai une autre personne. elle rigole pas avec ça.


Dans ce cas, rien ne t'empêche de tromper aussi ''ta'' psy avec une médecin généraliste. Tu joindras donc l'utile à l'agréable même si ça semble te faire ch*** un max. T'as qu'à consulté, tu verras bien. :)

je pense qu'ils m'envoient dans un asile si je leur dit réellement ce qu'il se passe, à moins qu'ils puisse assister en direct au rapport sexuel, ce qui les dérangerait plus que moi assurément. c'est rigolo à voir et à ressentir mais je me demande quelle serait leur réaction?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Agnostyxxx
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3290
Age : 52
Localisation : *
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Mar 22 Sep 2015 - 10:09

"Liberté imbécile et létale... "
Voilà la route est libre pour les Khadafi, Sadam et autres Ben Ali...

La misère, c'est de voir quelqu'un qui sous prétexte de "moralité" revendique le droit se mêler de ce qui ne la regarde pas (la sexualité des autres) .
La misère c'est de constater que ce genre de personnes pourraient trouver leur bonheur en Arabie Saoudite  et sa police des moeurs mais qu'elles préfèrent rester dans des pays de mécréants et tenter de les islamiser.
La misère c'est de savoir que ces mêmes personnes te sortent le même discours sur la liberté d'expression "voyeeeez, je suis pour la liberté d'expression mais bon, il faudrait interdire les caricatures de mon prophète.... voyeeeez ?"
La misère est que cette même personne n'aurait rien à redire à propos  d'une cellule familiale composée d'1 homme et de ses 4 épouses parce qu'un bédouin du 7eme siècle a vécu comme cela. Un bédouin qui était esclavagiste, voleur, meurtrier, violeur et qui aimait les gamines mais ça, ça lui était permis car ça lui venait de *Dieu" via un archange que personne n'a jamais vu. Comment des adeptes d'un tel monstre osent parler de morale?
La misère c'est de voir que ce genre de revendications viennent encore d'une convertie. d'aucuns diraient d'une traitresse supplétive... ils veulent tous être plus royalistes que le roi.

La misère c'est surtout de voir que certains ont encore et toujours la tentation de s'occuper de la sexualité des autres y compris de ceux qui ne sont pas ses coreligionnaires mais sont incapables de nettoyer leurs propres écuries puantes pleines d'extrémistes.

La misère c'est de voir qu'en 2015, en France,  on a des "imams" qui affirment aux enfants que ceux qui écoutent de la musique risquent d'être transformés en singes ou en porcs par allah.
Ils ont peur d'être transformés en singes ou en porcs mais sont fiers d'être des ânes...

https://www.facebook.com/postedeveille.ca/videos/1146681622026814/

Conférence complète:
https://www.youtube.com/watch?v=qFs3VZcVSok

ça se passe à Brest, France au 21eme siècle.
Oui quelle misère... j'ai mal pour mon pays.

Et si c'était votre connerie qui était létale?
Pour rappel:
http://www.atlantico.fr/pepites/maire-rotterdam-origine-marocaine-invite-musulmans-qui-ont-probleme-avec-libertes-dans-pays-occidentaux-faire-valises-et-aller-1953956.html

Bien le bonjour....
Revenir en haut Aller en bas
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Mar 22 Sep 2015 - 10:24

C'est bon ? t'as fini ton caca nerveux sur l'Islam ? Tu te sens mieux ? à qui adresses tu ce procès d'intention ? 

Citation :
Et si c'était votre connerie qui était létale?

La connerie n'a jamais été létale mais visiblement, elle est contagieuse
Revenir en haut Aller en bas
Agnostyxxx
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3290
Age : 52
Localisation : *
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   Mar 22 Sep 2015 - 10:39

kawthar a écrit:
C'est bon ? t'as fini ton caca nerveux sur l'Islam ? Tu te sens mieux ?

non, envie de vomir ....

Citation :
à qui adresses tu ce procès d'intention ? 

procès d'intention... elle est bonne celle-là.
Citation :

Citation :
Et si c'était votre connerie qui était létale?

La connerie n'a jamais été létale mais visiblement, elle est contagieuse

en effet... la connerie est contagieuse.
et si, elle est aussi létale.

allez, je vais vomir. à un de ces 4...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: des limites en matière de sexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
des limites en matière de sexualité
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les limites orientales de l'europe
» [Lempel] La galaxie tourne très bien sans matière noire, merci
» Combien de temps consacrez-vous par matière par semaine ?
» Qu'est-ce que la matière?
» Partiel d'histoire en petite matière!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Ouvrons le débat :: La famille-
Sauter vers: