Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discours de la servitude volontaire.

Aller en bas 
AuteurMessage
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Discours de la servitude volontaire.    Sam 3 Oct 2015 - 19:32



"Pauvres gens misérables, peuples insensés, nations opiniâtres à votre mal et aveugles à votre bien ! Vous vous laissez enlever sous vos yeux le plus beau et le plus clair de votre revenu, vous laissez piller vos champs, voler et dépouiller vos maisons des vieux meubles de vos ancêtres ! Vous vivez de telle sorte que rien n’est plus à vous. Il semble que vous regarderiez désormais comme un grand bonheur qu’on vous laissât seulement la moitié de vos biens, de vos familles, de vos vies. Et tous ces dégâts, ces malheurs, cette ruine, ne vous viennent pas des ennemis, mais certes bien de l’ennemi, de celui-là même que vous avez fait ce qu’il est, de celui pour qui vous allez si courageusement à la guerre, et pour la grandeur duquel vous ne refusez pas de vous offrir vous-mêmes à la mort. Ce maître n’a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n’a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu’il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire. D’où tire-t-il tous ces yeux qui vous épient, si ce n’est de vous ? Comment a-t-il tant de mains pour vous frapper, s’il ne vous les emprunte ? Les pieds dont il foule vos cités ne sont-ils pas aussi les vôtres ? A-t-il pouvoir sur vous, qui ne soit de vous-mêmes ? Comment oserait-il vous assaillir, s’il n’était d’intelligence avec vous ? Quel mal pourrait-il vous faire, si vous n’étiez les receleurs du larron qui vous pille, les complices du meurtrier qui vous tue et les traîtres de vous-mêmes ? Vous semez vos champs pour qu’il les dévaste, vous meublez et remplissez vos maisons pour fournir ses pilleries, vous élevez vos filles afin qu’il puisse assouvir sa luxure, vous nourrissez vos enfants pour qu’il en fasse des soldats dans le meilleur des cas, pour qu’il les mène à la guerre, à la boucherie, qu’il les rende ministres de ses convoitises et exécuteurs de ses vengeances. Vous vous usez à la peine afin qu’il puisse se mignarder dans ses délices et se vautrer dans ses sales plaisirs. Vous vous affaiblissez afin qu’il soit plus fort, et qu’il vous tienne plus rudement la bride plus courte. Et de tant d’indignités que les bêtes elles-mêmes ne supporteraient pas si elles les sentaient, vous pourriez vous délivrer si vous essayiez, même pas de vous délivrer, seulement de le vouloir.

Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres. Je ne vous demande pas de le pousser, de l’ébranler, mais seulement de ne plus le soutenir, et vous le verrez, tel un grand colosse dont on a brisé la base, fondre sous son poids et se rompre."
....

Or ce tyran seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni de l’abattre. Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à sa servitude. Il ne s’agit pas de lui ôter quelque chose, mais de ne rien lui donner. Pas besoin que le pays se mette en peine de faire rien pour soi, pourvu qu’il ne fasse rien contre soi. Ce sont donc les peuples eux-mêmes qui se laissent, ou plutôt qui se font malmener, puisqu’ils en seraient quittes en cessant de servir. C’est le peuple qui s’asservit et qui se coupe la gorge ; qui, pouvant choisir d’être soumis ou d’être libre, repousse la liberté et prend le joug ; qui consent à son mal, ou plutôt qui le recherche... S’il lui coûtait quelque chose pour recouvrer sa liberté, je ne l’en presserais pas ; même si ce qu’il doit avoir le plus à cœur est de rentrer dans ses droits naturels et, pour ainsi dire, de bête redevenir homme. Mais je n’attends même pas de lui une si grande hardiesse ; j’admets qu’il aime mieux je ne sais quelle assurance de vivre misérablement qu’un espoir douteux de vivre comme il l’entend. Mais quoi ! Si pour avoir la liberté il suffit de la désirer, s’il n’est besoin que d’un simple vouloir, se trouvera-t-il une nation au monde qui croie la payer trop cher en l’acquérant par un simple souhait ? Et qui regretterait sa volonté de recouvrer un bien qu’on devrait racheter au prix du sang, et dont la perte rend à tout homme d’honneur la vie amère et la mort bienfaisante ? Certes, comme le feu d’une petite étincelle grandit et se renforce toujours, et plus il trouve de bois à brûler, plus il en dévore, mais se consume et finit par s’éteindre de lui-même quand on cesse de l’alimenter, de même, plus les tyrans pillent, plus ils exigent ; plus ils ruinent et détruisent, plus où leur fournit, plus on les sert. Ils se fortifient d’autant, deviennent de plus en plus frais et dispos pour tout anéantir et tout détruire. Mais si on ne leur fournit rien, si on ne leur obéit pas, sans les combattre, sans les frapper, ils restent nus et défaits et ne sont plus rien, de même que la branche, n’ayant plus de suc ni d’aliment à sa racine, devient sèche et morte.

Etienne de La Boétie.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5097
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Sam 3 Oct 2015 - 19:55

« Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »
Bien que ça été attribué à La Boétie à tort, quelle vérité!

A genoux? Prosternés? Alors relevons nous et conquérons notre liberté, notre émancipation!
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 6022
Age : 53
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Dim 4 Oct 2015 - 0:38

Et vous croyiez que c'est le cas concernant Bashar al-Assad que le peuple se soumet à un tyran accusé de crime de guerre ,le peuple est pour le président et sa résistance au sionisme est apprécié.
mensonge sur la révolte Syrienne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Dim 4 Oct 2015 - 12:28

Bonjour kawtar.
c'est une jolie citation que tu nous fais là mais ou veux-tu en venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Dim 4 Oct 2015 - 13:13

Un tyran est toujours remplacé par un autre.

La royauté a fait place à la terreur, puis à la corruption, elle même remplacé par un autre tyran etc... Les communistes ont cru un moment que le peuple pouvait se gouverner par lui-même, mais ce fut encore une illusion. Les tyrans dans les pays musulmans sont remplacés par le terrorisme religieux.
Parfois la tyrannie se déguise sous l'habit de la démocratie et se montre plus libérale, et toujours aussi corrompue et inégalitaire, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5097
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Dim 4 Oct 2015 - 14:22

Citation :
Les communistes ont cru un moment que le peuple pouvait se gouverner par lui-même
C'est pas qu'ils l'on cru mais qu'ils le pensent....jusqu'à preuve du contraire.
Autrement dit: jusqu'à maintenant on a jamais vu le peuple se gouverner, reste à ce qu'il le prouve!
On a jamais vu non plus des "communistes" changer la société!

Attentionà tes affirmations sans preuve Râm, tu te fourvois!
Revenir en haut Aller en bas
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Dim 4 Oct 2015 - 15:49

Eva_naissance a écrit:
Bonjour kawtar.
c'est une jolie citation que tu nous fais là mais ou veux-tu en venir ?

Salut Eva,
A la base j’ai publié cet extrait que j’ai laissé sciemment sans commentaires afin d’apprécier le point de vue et l’analyse de chacun sur ce discours écrit par La Boétie au 16 ème siècle, mais qui reste étrangement d’actualité. A  l’époque les régimes  étaient imposés par la force et bâti sur la peur. Aujourd’hui les notions ont évolué, les structures du pouvoir sont hiérarchisées et très élaborées, on parle de "démocratie", et de "choix",  ces mots qui donnent une impression de "pouvoir" au peuple, sauf que la trame de fond reste la même, une drôle de liberté aliénée et assujettie, pourtant maintes fois, brandie et clamée, revendiquée et "accordée" mais qui reste la pire lame enfoncée dans le cœur du peuple, transi par une auto-soumission aveugle.  
Revenir en haut Aller en bas
kawthar
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2417
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Dim 4 Oct 2015 - 16:06

Râm a écrit:
Les tyrans dans les pays musulmans sont remplacés par le terrorisme religieux.

Affirmation ?

Râm a écrit:
Parfois la tyrannie se déguise sous l'habit de la démocratie et se montre plus libérale, et toujours aussi corrompue et inégalitaire, mais c'est tout.

Hésitation ?

Ceci est un discours de philosophie politique, comment es tu arrivé à placer l'Islam au milieu? Tu aurais parlé de religions dans le sens large du terme, j'aurai saisi ton intervention, mais pourquoi l'Islam en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Lun 5 Oct 2015 - 19:59

Dédé 95 a écrit:
Citation :
Les communistes ont cru un moment que le peuple pouvait se gouverner par lui-même
C'est pas qu'ils l'on cru mais qu'ils le pensent....jusqu'à preuve du contraire.
Autrement dit: jusqu'à maintenant on a jamais vu le peuple se gouverner, reste à ce qu'il le prouve!
On a jamais vu non plus des "communistes" changer la société!

Attentionà tes affirmations sans preuve Râm, tu te fourvois!

Jusqu'à preuve du contraire tu vis dans l'utopie, c'est ta croyance et ton espérance, bon courage. Désolé de te décevoir
il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de société égalitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5097
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Lun 5 Oct 2015 - 20:07

Je suis contre la société égalitaire, car je suis marxiste!
"De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins"
Quand à tes affirmations, tu es bien présomptueux! je t'engage à t'éduquer en matière de politique, tu semble en avoir besoin! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Lun 5 Oct 2015 - 20:12

Citation :
"De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins"

En fait rien de nouveau, celui qui a le plus de moyen a le plus de besoin ...
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5097
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Lun 5 Oct 2015 - 20:46

C'est plus qu'une éducation politique qu'il te faut mais l'apprentissage du français!

Cherche la signification du mot DE dans la phrase DE CHACUN!

Allez je t'instructionne!
Ce la signifie que nous devons allez d'une (DE) société basée sur la satisfaction des besoins en fonctions des moyens (les revenus) à une société ou les revenus ne jouerons plus un role puisque cette société permettra de satisfaire les besoins sans eux!

https://fr.wikipedia.org/wiki/De_chacun_selon_ses_moyens,_%C3%A0_chacun_selon_ses_besoins

Du reste aujourd'hui si on regarde bien on y arrive! Mais pour une certaine classe de la société évidemment!
Comprendo? Very Happy

Ps: Et pourquoi celui qui a des moyens aurait plus de besoin?
C'est pas parceque t'a des moyens que tu mangera 2 beefteacks, tu mangera à ta faim! la télé fera 1m20 et pas 1m de diagonale....bofff
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2094
Age : 64
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Lun 5 Oct 2015 - 20:55

En fait c'est comme une religion, c'est beau d'y croire et d'espérer, mais tellement naïf mais il y a des classes sociales dans toute société ... jusqu'à preuves du contraire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5097
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    Lun 5 Oct 2015 - 21:02

Bien sur, mais TOUTE la société repose sur ce principe, sur le même, tu ne l'avais pas remarqué ?
Donc ce n'est pas toute société, mais toute LA société!
Jusqu'à preuve du contraire, il y a ceux qui fuit le changement et ceux qui vont vers l'avenir!
Pour l'instant l'avenir est du coté des tenants de la société sans classe!
Les autres ils s'enfoncent dans les guerres et la misère, je te fais pas de dessin, nous le vivons!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Discours de la servitude volontaire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours de la servitude volontaire
» Etienne de la Boétie (1550)
» Evaluation sur le discours explicatif (4ème)
» indices de temps discours direct et indirect
» Excommunication volontaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: