Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le sens du rire.

Aller en bas 
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
spamoi
Expert
Expert
spamoi

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 42
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyMar 27 Oct 2015 - 14:10

Tatonga a écrit:

Si le dieu qui nous a créés, ou la nature qui nous a produits, a voulu que nous riions, cela n'est pas fortuit.
Cela a bien un sens, cela n'est pas apparu comme ça par hasard, cela a un sens, c'est que la vie et l'après-vie, s'il y a lieu, n'ont rien de sérieux ou de tragique.
Sinon, Il ou elle, le dieu ou la nature, nous aurait faits austères.
Tout n'est donc qu'une commedia dell' arte.
Oui, mais voilà, nous pleurons aussi, cela n'a donc aucun sens.
Et c'est donc la pagaille indescriptible et incompréhensible, cela revient donc au même: absence totale de sérieux et il ne reste plus alors qu'à en rire et en pleurer.

Cela n'a pas de sens car tu refuses d'etre logique à 100%. Tu ne l'es qu'à 99.9%. Si Dieu ou la Nature nous a créé avec le rire, que le rire n'est donc pas fortuit et qu'il est le signe que l'apres vie, s'il a lieu, n'a rien de   tragique; est ce que cela ne signifie pas également que si Dieu ou la Nature a créé les pleurs, ca n'est pas non plus fortuit et que c'est le signe que l'après vie, s'il a lieu, peut tout aussi bien être tragique  ?

Cela voudrait donc dire que celui qui veut un heureux apres-vie, si l'apres vie a lieu, n'a qu'à rire et que celui qui veut un apres vie malheureux, si l'apres vie a lieu, n'a qu'à pleurer.


Dernière édition par spamoi le Mar 27 Oct 2015 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siana
Etudiant
Etudiant


Féminin Nombre de messages : 213
Age : 56
Localisation : Sud-Est de la France
Date d'inscription : 16/03/2014

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Le rire   Le sens du rire. EmptyMar 27 Oct 2015 - 14:16

Grand mystère depuis la nuit des temps, l'humour et le rire ont intrigué Platon, Aristote, Descartes, Kant et Freud, qui ont tous écrit sur cette faculté apparemment propre aux êtres humains.

Effectivement, apparemment, les animaux ne rient pas. Quoique. J''ai eu un chien qui donnait toujours l'impression de sourire, les gens me le disaient. Tout dans son comportement laissait à penser que c'était un joyeux luron.  

Mais à quoi sert le rire? Que se passe-t-il dans notre organisme lorsque nous nous esclaffons ou que se contracte le grand zygomatique, ce muscle qui fait s'étirer les lèvres? Selon le psychologue Simon Laliberté, qui a déposé une thèse sur l'humour comme antidote à la douleur chronique au Département de psychologie de l'Université de Montréal, le rire serait associé notamment à des changements dans la conductibilité de la peau et à une diminution du rythme cardiaque. Pendant qu'une personne rit, son tonus musculaire change et des modifications de l'activation cérébrale sont mesurables. D'autres études parlent d'un état de stimulation suivi d'un état de relaxation. Bref, ces grandes recherches démontrent ce qu'on savait déjà: le rire détend...

Le rire détend, c'est sûr.

Défini par le Larousse comme un «sentiment de gaieté», le rire est souvent lié au bonheur, un «état subjectif de bien-être». Mais une personne peut être parfaitement heureuse même si elle ne rit jamais. Même l'individu le plus guilleret connaît des moments où il n'entend pas à rire. L'étirement du grand zygomatique n'est par ailleurs pas toujours innocent. Il peut être une façon de blesser et de mépriser.

Qu'en est-il de ses vertus thérapeutiques?  «Le bon sens dicte que l'humour aide à passer à travers les problèmes, affirme Simon Laliberté... Pour expérimenter l'effet de l'humour sur la douleur, il a fait regarder à une quinzaine de volontaires aux prises avec des douleurs chroniques les épisodes les plus burlesques de La petite vie ainsi que des monologues de nos meilleurs humoristes. Dans le but d'établir une comparaison, il a invité un autre groupe à visionner un reportage de Radio-Canada sur les bélugas. Puis il a recueilli les commentaires des deux groupes.

Résultat? Rire fait du bien, mais n'atténue pas la douleur chronique. En tout cas, pas de façon observable. C'est ce qui ressort de l'aspect expérimental de l'étude de M. Laliberté. «Ceux qui maniaient davantage l'humour dans leur quotidien rapportaient par contre être moins déprimés et avoir une meilleure estime de soi.»

(source : Mathieu-Robert Sauvé et Dominique Nancy"

En ce qui me concerne, le rire fait partie de mon quotidien même quand tout ne va pas comme je le voudrais, même quand je suis sous l'emprise de douleurs physiques. Les larmes, par contre, ne sont que très rarement présentes chez moi et sont généralement plus souvent d'impuissance face à une situation que je ne peux pas maîtriser comme je veux que de tristesse. Notamment, je ne pleure jamais lors des enterrements peut-être parce qu'inconsciemment je sens que la mort n'est pas une fin.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Siana
Etudiant
Etudiant


Féminin Nombre de messages : 213
Age : 56
Localisation : Sud-Est de la France
Date d'inscription : 16/03/2014

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyMer 28 Oct 2015 - 8:16

Le sens du rire. 2ac6c611
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 6:21

que rien ne dure, que c'est une immense plaisanterie. a écrit:
TTNG

Rire du monde est une maladie en fait , dans le zen rire comme ça équivaut
à se fourvoyer au plus bas , se charger d'énergie négative , se moquer est pire
que le mensonge .
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
Dédé 95

Masculin Nombre de messages : 6021
Age : 76
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 13:40

Zen et râle ou Zen ou flexion bien sure!
Je ris ....ah ah ah!
C'est la seule chose que le dieu à oublier dans ses directives retranscrites,!
Pleurez croyants, moi athée je rigole, dans le caniveau!

Devoirs envers Dieu : Remerciez-le d'avoir créé les carottes pour les petites filles, les bananes pour les jouvencelles, les aubergines pour les jeunes mères, et les betteraves pour les dames mûres.
Pour les chrétiens:
N'importe quel chrétien venant de recevoir l'eucharistie vous le confirmera, Dieu fond dans la bouche, pas dans la main."
Pour les musulmans:
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman.
Pour les juifs:
Il ne faut pas mettre la charia avant l’hébreu!

Et les Boudhistes ?
Riz ont un peu, pas trop, même avec des baguettes!
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Roland Leblanc
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 47
Age : 71
Localisation : Québec
Date d'inscription : 13/10/2015

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 16:10

Talonga a écrit:
"Si le dieu qui nous a créés, ou la nature qui nous a produits, a voulu que nous riions, cela n'est pas fortuit.
Cela a bien un sens, cela n'est pas apparu comme ça par hasard, cela a un sens, c'est que la vie et l'après-vie, s'il y a lieu, n'ont rien de sérieux ou de tragique.
Sinon, Il ou elle, le dieu ou la nature, nous aurait faits austères.
Tout n'est donc qu'une commedia dell' arte.
Oui, mais voilà, nous pleurons aussi, cela n'a donc aucun sens.
Et c'est donc la pagaille indescriptible et incompréhensible, cela revient donc au même: absence totale de sérieux et il ne reste plus alors qu'à en rire et en pleurer."

Je dis que:
À première vue, quand on est confronté à inter-réagir avec autrui, force est d'admettre que si nous sommes en état de peur d'être ridiculisé, nous ne rions pas ; à moins d'avoir compris que nous sommes entre amis et que nous pouvons tantôt nous sentir supérieur(rieur) et tantôt inférieur(ri)... et par la suite, en prenant confiance, nous pouvons rire de presque toute situation.

Il en est de même face à la Vie et nous pouvons en rire quand nous comprenons un tant soi peu son sens profond et y participer de notre mieux et la Joie de Vivre s'exprime en riant assurément.

Bonne journée
À+
Roland
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
spamoi

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 42
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 17:41

Tatonga a écrit:
Nous rions quand nous assistons à une comédie, lorsqu'une comédie se déroule sous nos yeux.
Nous rions parce que nous sommes l'objet d'une farce et participons à une farce, voilà l'explication méthaphysique du rire.
Car en effet il suffit de méditer sur les naissances, les vies et les morts en chaîne, en série, depuis la nuit des temps,  pour comprendre que rien n'est sérieux, que rien ne dure, que c'est une immense plaisanterie.
C'est ce que nous avons compris intuitivement après un petit séjour ici bas et c'est pourquoi nous nous esclafons.
Dès que nous avions compris, nous avions ri, mais avant on ne riait pas. Je suis sûr que les premiers hommes ne connaissaient pas encore de rire.
Il fallait d'abord comprendre le monde pour en rire. Le sens du rire. 526570811




Tu es réellement grand, Tatonga Wink
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
spamoi

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 42
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 18:00

Dédé 95 a écrit:
Zen et râle ou Zen ou flexion bien sure!
Je ris ....ah ah ah!
C'est la seule chose que le dieu à oublier dans ses directives retranscrites,!
Pleurez croyants, moi athée je rigole, dans le caniveau!


cheers

Général ou Génuflexion, comme dirait Dostoievski.
Ha ha incroyable Jeu de riz Le sens du rire. Smilejap
Selle l'âme, car Dieu a oublié qu'elle siège en son sein.
Dédé tu rigoles, mais en réalité tu pleures dans la gouttière tandis que les croix en rient!

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
Dédé 95

Masculin Nombre de messages : 6021
Age : 76
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 18:25

Tu voulais dire les croix sang chaud des plaies au saigneur!.
Il préfère les pins orée Zin!
Ah ah Ah !

Bon le sujet c'est les sens du rire, moi je circule au gas oil! Le sens du rire. 307888
Revenir en haut Aller en bas
spamoi
Expert
Expert
spamoi

Masculin Nombre de messages : 2557
Age : 42
Localisation : Val d'Europe
Date d'inscription : 30/10/2014

Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. EmptyVen 30 Oct 2015 - 18:46

Allah, prefères le plus beau raisin
Car ce qu'il plait au Seigneur
C'est qu'il fasse ni chaud ni froid
Mais
Frère, ouvre donc le champagne
Car c'est pas sur le béton
Qu'on trouvera des champignons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le sens du rire. Empty
MessageSujet: Re: Le sens du rire.   Le sens du rire. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sens du rire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma fille me fait rire.
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» JE ME SENS A L'ETROIT
» Je me sens perdue
» Gélothérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: Débat de société :: Ouvrons le débat-
Sauter vers: