Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA SOUFFRANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Anaïs
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 3854
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 25 Sep 2016 - 21:53

Brahim a écrit:
Il y a tout de même des "coincidences" qui ne peuvent pas ne pas nous interpeller.  
Dans mes recherches familiales, j'ai trouvé un cousin qui, sur quatre générations successives connues (il y en a peut-être plus), n'ont eu qu'un seul garçon au sein de leurs couples respectifs, alors qu'ils en voulaient d'autres. L'arrière grand-père avait eu un seul garçon, le grand-père un seul garçon, le père un seul garçon et le fils un seul garçon lui aussi.

http://www.inrees.com/Video/conf-histoires-famille-extrait-4-prince/
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 3854
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Jeu 15 Déc 2016 - 21:32

Qui parmi vous n’a pas entendu dire que la vie est une école ?…

Si vous aviez vraiment compris ce que cela signifie, devant chaque nouvelle difficulté vous accepteriez d’avoir là de nouveaux exercices à faire, et vous diriez : « Ah ! Voilà encore une occasion de progresser ! » Et après avoir surmonté cette difficulté, vous vous réjouiriez comme l’étudiant qui a été reçu à un examen.

Un sage ne peut pas rester indifférent aux plaintes de ceux qui viennent lui confier leurs déceptions et leurs souffrances. Mais il est obligé de constater que leur mal vient tout d’abord de leur ignorance de cette vérité première : nous sommes tous venus sur la terre pour étudier, nous exercer.

La plupart sont persuadés qu’ils ne sont là que pour connaître la facilité, le confort, les richesses, l’amour des autres, comme si cela leur était naturellement dû.

Eh non, tout cela n’est pas dans les projets de l’Intelligence cosmique. L’Intelligence cosmique veut que les humains soient heureux, mais elle a fait les choses de telle sorte qu’ils ne trouveront le bonheur qu’en développant leur nature supérieure. Or, la nature supérieure ne se développe pas dans le confort et la facilité."

Omraam Mikhaël Aïvanhov
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Jeu 15 Déc 2016 - 21:50

La VIE une ecole?
Non. Vivre a une fonction : se RAPELLER... qui nous sommes! Nous savons TOUT et depuis tjrs!
Mais vivre incarne commande cet oubli: QUI NOUS SOMMES.......C.A.D..... DIEU!
CAR revenir sur terre serait COMPLETEMENT INUTILE!
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 3854
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Jeu 15 Déc 2016 - 21:52

Oui, la vie est une école où l'on apprend à se connaître...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Ven 16 Déc 2016 - 1:55

C'est une facon de voir! On apprendrait alors a se REconnaitre.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Ven 16 Déc 2016 - 12:08

Dédé 95 a écrit:
quand on écrit que nous sommes une âme, partie de l'Etre central.
Il faut savoir ce que ça veut dire.

"âme" - "anima" en latin = être animé ; nous sommes bien des êtres animés : des animaux doués de certaines dispositions qui nous distinguent des autres animaux.

"l'Etre" : c'est tout ce qui existe ; nous sommes une partie de tout ce qui existe.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 18 Déc 2016 - 16:41

Nous sommes des animaux perfectibles, mais c'est tellement difficile.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 18 Déc 2016 - 18:37

On peut dire qu'il y a des souffrances utiles d'autres inutiles, il y a les souffrances que l'on surmonte, celles que l'on ne surmonte pas, celles qui sont évitables et celles qui sont inévitables, celles que l'on reçoit ou croit recevoir, celle que l'on inflige sciemment et d'autres sans le savoir, il y a les souffrances mentales et les physiques, celles qui durent un certain temps, d'autres brèves.

Il est aussi utile de distinguer douleur et souffrance. La douleur est inévitable, la souffrance à savoir notre regard sur là douleur, là on peut peut être y faire quelque chose.

florence_yvonne a écrit:
Nous sommes des animaux perfectibles, mais c'est  tellement difficile.


Certes mais sans difficulté, sans effort, ou est le mérite ? La satisfaction au moment du succès ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Jeu 22 Déc 2016 - 18:33

La notion de mérite m'échappe quelque peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Jeu 22 Déc 2016 - 19:08

florence_yvonne a écrit:
Nous sommes des animaux perfectibles, mais c'est  tellement difficile.

La perfection n'est-elle pas dans le regard de cet enfant ?

Est-ce donc si difficile de redevenir un enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Jeu 22 Déc 2016 - 19:09

Oui, c'est difficile, en vieillissant nous perdons notre innocence.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Ven 30 Déc 2016 - 21:28

florence_yvonne a écrit:
La notion de mérite m'échappe quelque peu.

Satisfaction te conviens mieux ? Quand nous avons une tâche à accomplir, nécessitant un certain effort, pouvant être réussie ou loupée, demandant de monopoliser nos ressources, notre talent, pour y arriver, si nous y arrivons malgré les obstacles, n'est il par normal d'en tirer satisfaction, voir fierté pour certains ?

Le mérite pourrait être une satisfaction d'autant plus grande que les obstacles étaient importants et les chances de réussites minimes.

Exemple : il existe encore en France dans certains secteurs professionnels de la discrimination sexuelles. Il est plus difficile pour certaines femmes d'accéder à certains postes que pour les hommes. On peut dire que les femmes sont ici dans un contexte défavorables et elles ont d'autant plus de mérite quand elles y réussissent. Non parce qu'elle ont forcément plus de talent mais parce qu'elle doivent aussi lutter contre des forces contre lesquels les hommes eux n'ont pas à lutter.
C'est ainsi que personnellement je comprends la notion de "mérite".
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 3854
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Ven 30 Déc 2016 - 23:54

La difficulté sans effort ça n'existe pas tellement dans nos habitudes de vie et c'est dommage... quand il y a difficulté, il y a effort... Ca ne va pas tout seul, alors on a tendance à lutter (alors qu'il faudrait lâcher prise) , il y a stress..

Ce n'est pas parce qu'il y a effort qu'il y a mérite.. je pense que la difficulté nous pousse à évoluer, à nous remettre en question.. c'est seulement pour cette raison que la difficulté est intéressante.. Parce qu'elle nous apporte un avantage : l'expérience et donc une nouvelle conscience de la situation..

Le mérite que nous pourrions avoir c'est d'avoir le courage de maîtriser ce besoin de lutter pour au contraire apprendre à accueillir ce qui vient afin de ne pas ressentir le choc brutal des événements, un peu comme un coussin gonflable de sécurité dans une voiture... Quand on accepte ce qui vient on ne souffre pas.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Sam 31 Déc 2016 - 17:07

Compagnon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La notion de mérite m'échappe quelque peu.

Satisfaction te conviens mieux ? Quand nous avons une tâche à accomplir, nécessitant un certain effort, pouvant être réussie ou loupée, demandant de monopoliser nos ressources, notre talent, pour y arriver, si nous y arrivons malgré les obstacles, n'est il par normal d'en tirer satisfaction, voir fierté pour certains ?

Le mérite pourrait être une satisfaction d'autant plus grande que les obstacles étaient importants et les chances de réussites minimes.

Exemple : il existe encore en France dans certains secteurs professionnels de la discrimination sexuelles. Il est plus difficile pour certaines femmes d'accéder à certains postes que pour les hommes. On peut dire que les femmes sont ici dans un contexte défavorables et elles ont d'autant plus de mérite quand elles y réussissent. Non parce qu'elle ont forcément plus de talent mais parce qu'elle doivent aussi lutter contre des forces contre lesquels les hommes eux n'ont pas à lutter.
C'est ainsi que personnellement je comprends la notion de "mérite".

J'ai regardé la définition du mot mérite dans le dictionnaire et j'ai obtenu :

Nom masculin singulier
qualité qui rend une personne digne d'estime ou de récompense
ensemble de qualités intellectuelles et morales d'une personne
nom de certaines distinctions honorifiques ("Mérite agricole")
avantage, fonctionnalité de quelque chose

Cela ne colle pas avec ta définition.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Lun 13 Mar 2017 - 8:19

@Florence-yvonne : cela ne me dérange pas que cela ne "colle pas avec ma définition", l'important c'est que ma définition colle avec moi-même non ? XD

Sinon pour en revenir au thème de la souffrance, je ne sais pas si je l'ai déjà dit, mais bon... déjà il y a un certain nombre de types de souffrances, il y a aussi la distinction entre douleur et souffrance, il y a aussi les douleur inévitable et les souffrance inévitable et les douleurs évitables et les souffrances évitables.

Etant sur un forum consacré aux religions, je pense pouvoir exprimer a peu prêt correctement le point de vue bouddhique sur la souffrance. Justement le bouddhisme centre toute son attention sur cette celle question : celle de la souffrance. Le seul propos du Bouddha tient justement à cela et rien qu'a cela. Son tout premier enseignement se résume en l'expression des 4 Nobles Vérités (noble au sens d'important, prépondérant), et toutes les 4 sont liées à la souffrance.

- 1 accepter et reconnaître que la souffrance existe dans la vie (tout au long de la vie et très fréquemment, qu'on en ai conscience ou pas).
- 2 comprendre que cette souffrance n'est pas là par hasard, qu'elle a des causes, et donc qu'il est vital de chercher ces causes.
- 3 découvrir et ce réjouir en quelque sorte car il existe un moyen de se défaire définitivement de ces souffrance. Une fois que l'on a identifier les causes, il est facile de s'arranger pour ne pas reproduire ces causes.
- 4 l'expression des moyens pour suivre le chemin amenant à se défaire des souffrance.

Evidemment le bouddhisme a sa propre définition de la souffrance.

Donc on peut dire que d'un point de vue bouddhique (comme cela ai dit dans le tout premier poste), la souffrance, les souffrances, sont utiles car elles donnent de la valeur aux non-souffrances et nous donnent la motivation pour dépasser ces souffrances et donc rechercher le bonheur. La joie, la paix. Et les trouver délicieux quand ils sont enfin acquis.

Toutefois, passer son temps à vouloir fuir toute forme de souffrance est primo : vain, secondo : le meilleur moyen de les rendre encore plus présentes et pénibles.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3402
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Lun 13 Mar 2017 - 11:40

Citation :
Toutefois, passer son temps à vouloir fuir toute forme de souffrance est primo : vain, secondo : le meilleur moyen de les rendre encore plus présentes et pénibles.
Sans passer son temps (qui est une généralisation) on est quand même mieux sans souffrance qu'avec!
Moi et le dolorisme de certains, j'ai comme l'impression que c'est ceux qui ne souffrent pas qui le défende!
Non ce n'est pas vain de rechercher à ne plus souffrir!
Tu ne crois pas à la médecine, Compagnon ?
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Lun 13 Mar 2017 - 13:06

Précision de mes propos : certaines souffrances et douleurs sont inévitables, on peut les diminuer un temps, les "gérer", on peut apprendre à les gérer par les médicaments ou le mental, sachant que face à la douleur par exemple, la souffrance, qui est la perception de la douleur, joue un rôle important dans le ressenti de cette douleur. Mais certaines sont inévitables.

La médecine du corps comme de l'esprit je connais les 2 j'ai pratiqués, avec succès parfois, parfois avec moins de succès, parfois c'est inévitable aussi, parfois on peut s'en passer.

Aucun médicament ne vous empêche totalement de vieillir et de mourir un jour, aucun médicament ne vous aide à faire le deuil inévitable des êtres chers plus agés ou du drame de la perte d'un enfant. Au mieux cela diminuera la souffrance mais cela ne guérira pas.

Ce que j'entends par là, c'est qu'en acceptant de regarder en face certaines douleurs, en acceptant que pour certaines il n'y a rien à y faire, on ne peut que les accepter, cela permet de moins en souffrir. C'est un principe psychologique, plus l'on cherche à chasser quelque chose de son esprit plus il revient en force.

Donc parfois, dans certains cas, le meilleur remède possible, le seul remède possible pour diminuer la douleur c'est l'acceptation. Et cela marche, la douleur ne disparaît pas mais le ressenti, la souffrance, si. On "fait le deuil".

Même de manière plus pratique, je prend un exemple, il m'est arrivé plusieurs fois de faire des gastro-entérites, avec nausées, envie de vomir. Naturellement on redoute la nausée, on a peur de la gène et de la souffrance quand on va vomir, on redoute ce moment. Alors plutôt que de patienter dans l'angoisse, on peut se mettre au dessus d'une bassine, se mettre 2 doigts dans la gorge, on se fait vomir, on se sent mieux après. On contrôle le moment ou la gène apparaît. On fait face à la crainte de vomir, on prend le contrôle et on se sent mieux après. Voila un cas je crois ou il est utile de regarder le souffrance en face, on a pas toujours des anti-vomitifs efficaces sur soi, en plus , en en prenant on empêche le corps de se purger lui même naturellement, donc on maintient ce qui infecte en soi plus longtemps et il faut bien que cela sorte, cela sort alors en bas plutôt qu'en haut.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3402
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Lun 13 Mar 2017 - 14:17

Citation :
Aucun médicament ne vous empêche totalement de vieillir et de mourir un jour, aucun médicament ne vous aide à faire le deuil inévitable des êtres chers plus agés ou du drame de la perte d'un enfant. Au mieux cela diminuera la souffrance mais cela ne guérira pas.
Mais la vieillesse n'est pas une souffrance, tu est jeune, tu verra par toi même!
Faire le deuil est une arnaque philosophique.
On nait, on vit, on meurt, c'est le lot de tout être, et pas seulement humain!
Mes parents sont morts, des gens que j'aimais sont morts, et alors ? Comme si je savais pas que ça arriverait !
En Inde l le signe de deuil n'est pas noir, il est blanc!
Si, la disparition et non la perte, se guérit, mais on se doit de réfléchir à ce qu'est notre vie, et non blablater sur des a priori .
Vivez , mais vivez au lieu de vous morfondre dans le passé ....
Citation :

Même de manière plus pratique, je prend un exemple, il m'est arrivé plusieurs fois de faire des gastro-entérites, avec nausées, envie de vomir.
Si c'est celà ce que tu appelle la souffrance et bien, je souhaites à tout ceux qui souffrent beaucoup de gastro....
Soit sérieux ce n'est pas celà la souffrance, c'est juste de la difficulté...
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 20:52

florence_yvonne a écrit:
C'est tellement agréable d'être jeune, beau, riche, en bonne santé et surtout heureux. Il faudra que j'y pense pour ma prochaine vie.

Florence Bonjour !
Oui tu as raison, je vais prendre des notes moi aussi dans cette vie ci pour préparer la suivante cheers
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 20:59

florence_yvonne a écrit:
La peur de l'inconnu, de ce que l'on ne comprend pas est une véritable souffrance.

C'est tout à fait vrai, mais c'est aussi la base de la créativité. Scientifique, philosophique, artistique ...etc
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 21:08

HorizonB a écrit:
Le ressenti sans la mentalisation n'apporte pas grand chose, ce n'est qu'une sensation sans les mots qui vont avec.

Je suis artiste pastelliste et je peux dire - pour moi - que le ressenti m'apporte beaucoup plus que les mots qui vont avec. De mon point de vue, c'est même la dessus que repose la créativité et beaucoup moins sur l'intellect.
L'intellect - qui a son importance - permet de '' cadrer '' les choses. Ainsi on peut se rassurer.
S'il est vrai qu'un monde livré au seul ressenti et à l'émotion du moment, aurait de grandes chances de sombrer dans le chaos ... il n'en est pas moins vrai qu'un monde entièrement rationalisé aurait aussi de grandes chances de conduire à la folie.
C'est mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 21:15

Dédé 95 a écrit:
Citation :
Ce n'est pas forcément le fait d'avoir fait l'expérience d'une EMI qui nous apporte la preuve de la vie après la mort.
En effet, car les gens qui ont fait cette expérience ne sont pas mort, sinon ils n'auraient jamais raconté cet instant d'avant une mort possible.
C'est une lapalissade.
Ces gens ne sont pas des gens ressuscités.

Je suis d'accord: ils ne sont pas morts, puisque par définition on ne revient pas de la mort.
Par contre, je pense qu'il faut respecter ce qu'ils ont vécu et considerer que ce fut - pour eux - une expérience reelle.
Il n'y a pas de frontière si évidente, si marquée, entre le '' réel '' et '' l'imaginaire ''...
Qui nous dit que les monde , tel que nous le voyons, quand nous sommes dans notre de '' veille normal '' est absolument réel ? ....
Car en fait nous faisons TOUJOURS une expérience du monde puisque nous le voyons toujours au travers de notre représentation du monde.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 21:21

J-P Mouvaux a écrit:
Dédé 95 a écrit:
quand on écrit que nous sommes une âme, partie de l'Etre central.
Il faut savoir ce que ça veut dire.

"âme" - "anima" en latin = être animé ; nous sommes bien des êtres animés : des animaux doués de certaines dispositions qui nous distinguent des autres animaux.

"l'Etre" : c'est tout ce qui existe ; nous sommes une partie de tout ce qui existe.

Mais je pense qu'il y a aussi une âme aux étres - humains et les autres animaux ... - et même aux choses.
Par exemple une demeure peut avoir connu beaucoup de passages, d'histoires ...et quand on y pénètre on ressent quelque chose...pour ceux qui sont ouverts à ce type de sensation.
Un paysage aussi peut avoir une âme. Je le ressens en tant que peintre. C'est ce qu'on appelle le '' rendu d'une atmosphère ''.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 21:24

Compagnon a écrit:
On peut dire qu'il y a des souffrances utiles d'autres inutiles, il y a les souffrances que l'on surmonte, celles que l'on ne surmonte pas, celles qui sont évitables et celles qui sont inévitables, celles que l'on reçoit ou croit recevoir, celle que l'on inflige sciemment et d'autres sans le savoir, il y a les souffrances mentales et les physiques, celles qui durent un certain temps, d'autres brèves.

Il est aussi utile de distinguer douleur et souffrance. La douleur est inévitable, la souffrance à savoir notre regard sur là douleur, là on peut peut être y faire quelque chose.
florence_yvonne a écrit:
Nous sommes des animaux perfectibles, mais c'est  tellement difficile.


Certes mais sans difficulté, sans effort, ou est le mérite ? La satisfaction au moment du succès ?

Pour moi, toutes les victoires contre la souffrance sont bonnes à prendre.
Elle existe certes mais je ne risque pas d'en tomber amoureux
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 21:28

J-P Mouvaux a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Nous sommes des animaux perfectibles, mais c'est  tellement difficile.

La perfection n'est-elle pas dans le regard de cet enfant ?

Est-ce donc si difficile de redevenir un enfant ?

Malheureusement oui, très difficile !
C'est Picasso qui a dit : '' Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant ''.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   Dim 30 Juil 2017 - 21:31

toniov a écrit:
Dédé 95 a écrit:
Citation :
Ce n'est pas forcément le fait d'avoir fait l'expérience d'une EMI qui nous apporte la preuve de la vie après la mort.
En effet, car les gens qui ont fait cette expérience ne sont pas mort, sinon ils n'auraient jamais raconté cet instant d'avant une mort possible.
C'est une lapalissade.
Ces gens ne sont pas des gens ressuscités.

Je suis d'accord: ils ne sont pas morts, puisque par définition on ne revient pas de la mort.
Par contre, je pense qu'il faut respecter ce qu'ils ont vécu et considerer que ce fut - pour eux - une expérience reelle.
Il n'y a pas de frontière si évidente, si marquée, entre le '' réel '' et '' l'imaginaire ''...
Qui nous dit que les monde , tel que nous le voyons, quand nous sommes dans notre etat de '' veille normal '' est absolument réel ? ....
Car en fait nous faisons TOUJOURS une expérience du monde puisque nous le voyons toujours au travers de la représentation que nous nous en faisons .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA SOUFFRANCE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA SOUFFRANCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Forum culturel :: Autres-
Sauter vers: