Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les aventures de tango

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: les aventures de tango   Jeu 20 Oct 2016 - 22:46

Suite à une invite d' Agno voici = Les 3 expériences de tango

tango a été éduqué classiquement et rien ne pouvait lui laisser prévoir que sa conception du monde allait se modifier.
autrement dit, tango à l’ âge de 20 ans ne connaissait que la raison qui lui disait de ne porter attention que sur le visible…c’était un petit français basique qui néanmoins avait une grande facilité en matières géométriques et artistiques, point barre !…les religions et la philosophie ne lui semblaient, que pure masturbations intellectuelles…ses résultats au bac en témoignent… 2/20 en philo….Hihi

et voilà que le sceptique et matérialiste tango, a vécu 3 expériences qui ont modifié toutes ses façons conventionnelles de voir la réalité.

1 ere expérience=
au cours d’un voyage au fin fond de l’ Afrique, tango a rencontré un homme qui avait le pouvoir absolu de la connaissance…il a prouvé à Tango qu’il savait tout (dans les moindres détails) en tous lieux et tous temps.(passé présent futur).

2eme expérience=
suite à un accident de voiture, tango a vécu une NDE, avec le défilé de toute sa vie, le tunnel de la mort, un bien être incommensurable etc…
il est revenu à la vie juste pour rassurer son copain qui lui secouait le bras tout affolé en l’ appelant…

3eme expérience=
Tango s’est décidé un jour à affronter tous ses drames existentiels qu’ il ne supportait plus…Il a donc choisi de ne prendre pour seules béquilles que du papier et un stylo, et s’est retrouvé à se traquer lui-même pendant plusieurs mois 24 heures sur 24.
En fait Tango ne savait pas être sur un chemin spirituel, et à son insu il a fait le chemin de croix jusqu’à accepter sa propre mort (celle de son ego) et de s’abandonner à ce que dirait le Grand Manitou.
Disons qu’il s’est abandonné dans un lâcher prise extrême, et qu’en un instant (il me serait impossible de dire combien de temps a duré cet instant) toutes ses questions du drame existentiel ont disparu, pour ne laisser place qu’à un sentiment de sérénité et de plénitude.
Un peu comme si la Grande Vérité était venue lui montrer sa présence, et qu’il n’ était plus nécessaire de lui courir derrière, puisque dorénavant il saurait qu’elle était là.

Voilà, j’ ai choisi une forme pour évoquer cette introspection, mais j’aurais pu en prendre d’autres, tant ce n’est pas la forme qui importe mais le fond.
Disons qu’il est impossible de décrire cet instant, et qu’ au mieux pourrais-je l’ évoquer, par l’usage de métaphores.

merci de m' avoir lu jusque là...si vous avez des questions je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Jeu 20 Oct 2016 - 22:47

La première aventure de Tango

par soucis de vous faire partager, mon expérience, vous trouverez ci-dessous, la lettre que j' ai envoyé à mes deux compagnons de voyage qui jusqu'à cet été ignoraient mon aventure.
En fait, nous nous sommes revus cet été, alors que ça faisait plus de trente ans qu'on ne s'était vus.

lettre à mes amis de voyage:
 
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 10:43

La troisième aventure de tango

Au sujet de mon "instant", mon cheminement a été vraiment singulier dans le sens que je ne savais pas être sur un chemin spirituel...je pensais simplement pouvoir saisir les réponses à mes questions...et quand j' ai lâché prise je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait m' arriver.... je peux dire que j' ai eu la chance d'ignorer être sur un chemin, tant la moindre intention de trouver quelque chose ne peut être qu'un obstacle infranchissable.
En fait mon "instant" ressemble au fameux satori du zen, bien qu'il soit tabou de revendiquer l' avoir vécu.
On peux dire aussi que c' est l' éveil, ou la révélation, ou l'illumination, ou la renaissance etc...en tous cas c'est vraiment la découverte de sa véritable nature... un peu comme si avant l'instant je m'identifiais à des personnages illusoires, et que d'un coup j'avais pris conscience que tous ces personnages n'étaient pas moi.
Au sujet de la véritable nature, bien qu'elle nous soit insaisissable (un couteau ne peut pas se couper lui-même), je pourrais dire qu'elle se situe au-delà de l' espace/temps, et que notre sentiment d'être est illusoire, tant tout ce qui apparait dans la conscience est aléatoire et n'est qu'une émergence impermanente.
Comment dire ?...jadis je m'identifiais à mon corps, à mon mental, à ma conscience, à une forme aléatoire (les personnages qu'on nous force à jouer)...or tout ça n'est que notre condition dualiste manifestée...et notre vraie nature est au delà de la manifestation...c'est elle qui se manifeste, et néanmoins elle est autre que la manifestation...
Au retour de mon "instant", je me souviens m'être retrouvé dans mon corps qui tremblait comme une feuille au vent, et je me souviens avoir eu à le calmer, tant l' effet de surprise l' avait ébranlé...c' était tout à fait étrange que je sois déjà imbibé de sérénité, et que ce corps sursautait encore.
Bon j' arrête là d'en causer, bien que je pourrais écrire et encore écrire, sans jamais vraiment parvenir à une description complète.
Revenir en haut Aller en bas
Agnostyxxx
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3290
Age : 52
Localisation : *
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 16:47

Je lirai ça tranquillement un peu plus tard ce week-end et te poserai peut-être quelques questions :)
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 17:30

Agnostyxxx a écrit:
Je lirai ça tranquillement un peu plus tard ce week-end et te poserai peut-être quelques questions :)

Tiens en complément tu pourras lire ça aussi=

Mon expérience n’ est pas si rare que ça…
J’en ai causé (par mail), il y a 3 ou 4 ans, avec un maître zen qui a été à une réunion de maîtres zen à Boston, et sur place il y avait un psy américain spécialisé dans ces cas d’ éveil…
ça peut se produire sur n’importe qui à un moment inattendu….mais bon, c’est assez rare que ces cas solitaires n’aient pas besoin ensuite d’assistance psy pour s’en remettre.
Ce maître zen me disait qu'en fait la pratique du zen est une approche progressive pour préparer le pratiquant à ce fameux lâcher prise....mais que les maîtres ne pouvaient pas sauter à la place des élèves.

Suite à mon instant, j’ ai recherché un peu partout quelqu’un qui aurait pu m’expliquer ce qui m’ est arrivé…
Une amie prof de yoga m’a dit que ça ressemblait au satori du zen, mais que le zen était trop hard pour elle, et qu’elle n’avait pas voulu établir des contacts avec eux…J’ ai donc téléphoné à un responsable d’un dojo qui m’ a rigolé au nez quand je lui ai dit que j’avais peut-être vécu le satori…il me disait qu’en France il n’ y en avait qu’un qui l’ avait peut-être vécu et que c’était Deshimaru, et qu’il était décédé….J’ai donc laissé tomber cette voie…
J’en ai ensuite parlé à une amie psychiatre, qui m’ a dit que c’était un cas connu dans le milieu psy, et que dans ce milieu on appelle ça une réaction suite à une hyper-concentration….et que généralement ces cas là se retrouvaient à demander une assistance psy, et que souvent ils se retrouvaient internés pour quelques temps…heureusement qu’elle m’a dit que dans mon cas tout lui semblait paisible voir même miraculeux….mais bon je n’ai pas pu lui en causer plus, tant la façon de voir des psy est réductive, et que leur rôle est de te ramener dans la peau du français moyen…de plus l’aspect spirituel n’ est jamais pris en compte, par les psy français.

Je me suis donc retrouvé tout seul à ne pas pouvoir poser des mots sur tout ça…j’ ai néanmoins acheté deux bouquins de Deshimaru, et curieusement avant mon instant je n’ aurais jamais supporté de lire ça tant ça me semblait pure masturbation intellectuelle, et, là j’ ai pu les lire en y trouvant pleins d’explications de ce que j’ avais vécu en l’espace d’un instant…un peu comme si je connaissais déjà tout ce que je lisais.
Comme quoi, il s’est vraiment passé quelque chose dans mon mental, pour que du jour au lendemain tout me devienne accessible.

Mais ce n’ était pas pour autant que les mots me venaient pour décrire la grande affaire…il m’ a fallu attendre une vingtaine d' années avant de me décider d' en causer, bien que de nombreuses fois j’ai rencontré des pèlerins spirituels qui me prenaient pour un initié…et quand je leur disais que j’ étais initié en rien, ils ne me croyaient pas.
Pour exemple, une fois un ami m’a proposé d’aller dans un dojo zen, et je lui avais dit oui pour lui faire plaisir, mais que je voulais aller à la séance la plus hard de la semaine…nous voilà donc arrivé à 6h du mat, et me voilà à faire zazen durant deux heures, pour la première fois de ma vie.
En fin de séance, le groupe s’est rendu dans un café pour prendre un petit déjeuner…et chemin faisant le maître du dojo m’ a accosté, et m’ a demandé où j’ avais déjà pratiqué…quand je lui ai dit que c’était la première fois il ne m’ a pas cru, et aussitôt m’ a demandé ce que je pensais de son rituel, un peu comme s’il pensait que j’avais assez d’expérience pour porter un jugement sur sa façon d’enseigner…
Ahlala, je me souviens lui avoir dit que le rituel n’ était que de la décoration, et que l’important n’ était que zazen…il a alors écarquillé les yeux, et pour le rassurer je lui ai dit que j’avais bien aimé le rythme de son rituel qui scandait bien les différentes phases de méditation…Je me souviens aussi lui avoir dit que je n’ étais pas bouddhiste et que toutes les religions étaient même…il a alors essayé de relancer cette conversation, une fois arrivés au café, mais le groupe n’a pas suivi…
Ce maître était un élève de Deshimaru, mais je ne l’ai su qu’après, et je ne l’ai jamais revu. Je suis retourné une autre fois dans ce dojo, mais le maître n'était pas là, et les discussions avec le groupe m'ont ennuyé, tant ça sentait l'apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 20:42

Merci pour ce partage Tango c'est bien expliqué tu ne te prends pas trop la tête si bien que ton histoire me semble plutôt crédible.

Ca pourra peut-être m'aider aussi à comprendre le phénomène d'éveil spirituel que j'ai vécu en 91 à mes 31 ans mais qui est imbuvable pour la plupart puisqu'il m'a amené à jongler avec l'idée que je puisse être la réincarnation de Jésus sans toutefois pouvoir l'affirmer.

Il est vrai cependant que lorsque ça m'est arrivé je venais de déménager en pleine nature dans un endroit où des voisins s'adonnaient très fort à la méditation alors il est possible que j'aie pu recevoir leurs ondes.

J'ai accroché sur le terme ''hyper-concentration'' car c'est précisément ce qui s'était produit lorsqu'après avoir médité sur ce que pouvait être le moyen par lequel la vie reprenait vie après la mort et si il fallait abandonner Jésus si la réincarnation devait être la façon d'y parvenir j'avais eu un peu plus tard plus qu'un pressentiment soit une certitude tellement forte m'ayant fait comprendre qu'à la radio j'aurais la réponse à toutes mes questions que je n'ai pas perdu une seconde et j'ai sauté par-dessus le sofa pour aller allumer cette radio et dans un enchaînement parfait et sans tarder il y avait cette invitée du nom devenu célèbre de Maguy Lebrun qui s'était empressée de dire à l'animatrice de cette émission que la réincarnation était non seulement un fait prouvable mais qu'en plus Jésus lui-même l'enseignait à ses disciples et effectivement si on prend Jésus au mot sans chercher à en changer le sens il enseigne ni plus ni moins que Jean-Baptiste est la réincarnation du prophète Elie...

Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 20:50

Ah et puis tiens je viens de comprendre pourquoi je t'ai finalement rencontré c'est que lors de cette période d'éveil je profitais du fait de ne pas avoir de trop proches voisins pour écouter du Astor Piazzolla à plein volume! cheers

Et c'est très vrai je m'en souviens. Wink
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 21:49

@Chribou
je ne doute pas de ton expérience, tant cela peut perturber nos façons de s’identifier à n’ importe quoi.
Pour exemple, les souffistes ont une méthode rapide en moins d’une semaine, pour obtenir l’ éveil…le problème c’est que leur méthode les fait s’identifier à Allah, et ça fait des terroristes.

Il est fort possible que tes voisins t’aient influencé…quant à dire que c’est leurs méditations, ou ce qu’ils t’ont dit, je ne saurais trancher.

Ce phénomène d’hyper-concentration est ce qui est proposé dans les koan des maitres zen… c’est une question apparemment absurde, qui invite la victime à plonger dans son obscurité pour en trouver la lumière.

Ceci dit, il n’est pas improbable que Jésus n’ ait jamais existé, et que ce soit un personnage inventé pour assoir des métaphores telles un doigt tendu vers l’indescriptible….la consistance des textes appartient bien à ceux qui les ont écrits…et je ne doute pas qu’ils aient utilisé toutes sortes de moyens habiles pour assoir leurs dires.

Que Jésus ait existé ou pas, ça reste une métaphore qui se pérennise.

Perso, je pense que nous sommes condamnés à rester ignorants…alors l’idée de réincarnation ne me semble qu’une éventualité, sur laquelle il n’ est pas absolument salutaire de s’assoir.

Pour exemple: le chemin de croix du Christ me semble être une invitation à mettre à mort notre ego…
Quand Jésus pour ses derniers mots dit= Oh mon père pourquoi m’ as-tu abandonné ?
J’entends par là, qu’ enfin l’enfant se débarrasse de ses parents et qu’il se retrouve tout seul face à la réalité, sans plus pouvoir demander aux uns ou aux autres la réponse.
La résurrection du Christ me semble être un doigt pointé vers l’ apparition de notre véritable nature, une fois qu’on a tout abandonné…

Et vois-tu une fois qu’on a tout abandonné que reste-t-il à sauver ?…rien du tout !…notre véritable nature est non-née, comment pourrait-elle mourir ?
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 22:12

Chribou a écrit:
Ah et puis tiens je viens de comprendre pourquoi je t'ai finalement rencontré c'est que lors de cette période d'éveil je profitais du fait de ne pas avoir de trop proches voisins pour écouter du Astor Piazzolla à plein volume! cheers

Et c'est très vrai je m'en souviens. Wink
oui y'a des Synchro comme ça... on appelle ça des signes...
et il m' arrive souvent de dire que ces cygnes là faut les laisser nager sans jamais chercher à les attraper...ils sont bien trop beaux pour se permettre de perturber leur apparition.
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7084
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Ven 21 Oct 2016 - 23:48

Tango:

As tu passé par certains états de conscience tels que des passages désagréables à vivre
des idées de violence, de sensualité, sur la famille, sur la patrie et enfin sur la renommée ???
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 7:23

Loganj a écrit:
Tango:
As tu passé par certains états de conscience tels que des passages désagréables à vivre
des idées de violence, de sensualité, sur la famille, sur la patrie et enfin sur la renommée ???
Je ne comprends pas vraiment ta question...
Je peux à tous moments choisir une identification aléatoire pour manifester toutes sortes d'actions...mais je reste libre, je ne fais pas de crampe...
Disons que j' arrive toujours à me recentrer sur ma véritable nature qui n'est que bonheur et compassion.

Ceci dit, avant mon instant, je faisais des crampes sur certaines identifications qui me rendaient malheureux, envieux, violent, haineux etc....

En fait toutes ces identifications, ne sont pas notre véritable nature, ce ne sont que des costumes à travers lesquels se manifeste notre véritable nature...il suffit de changer de costume pour que notre attention se porte sur autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 17:03

tango a écrit:

Et vois-tu une fois qu’on a tout abandonné que reste-t-il à sauver ?…rien du tout !…notre véritable nature est non-née, comment pourrait-elle mourir ?
Au fait, qui sommes-nous? Est-ce que notre véritable nature inclut nos souvenirs et notre personnalité? Car si ce n'est pas le cas, la partie de nous qui pense et qui a conscience de sa mortalité finira tout de même par mourir. Et le problème de la peur de la mort ne sera pas résolu.
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 18:20

@l'intondable

le problème de la mort ?
comme déjà évoqué, si toutes nos identifications sont déjà mortes pour laisser apparaitre notre véritable nature non-née, peu nous importe alors qu'elles re-meurent.

qui sommes-nous ?
nous sommes notre véritable nature...c'est insaisissable (un couteau ne peut se couper lui-même)

nos souvenirs ?... de quoi se souvient-on de notre vie ?...de presque rien !...la vie n'est qu'un rêve.

notre personnalité ?...elle n'est qu'une résultante entre notre vraie nature et les conditionnements de notre manifestation...certes il faut continuer à s'en servir tout au long de notre manifestation, mais vois-tu rien ne me permet de savoir quoi vraiment va survivre...peut-être juste l'essence, ou l' essentiel, ou le divin qu'on aura laissé se révéler en-soi-même ?
Il me semble en effet, que le chemin spirituel soit de se rapprocher de ce divin jusqu'à ne faire plus qu'un avec lui...Peut-être bien qu'il y aurait des réincarnations pour continuer à progresser, jusqu'à l' atteindre ?...qui sait ?

Il me semble raisonnable de penser, que si Dieu est, il laisserait venir tout le monde à lui...et comme certains ont eu, dans cette vie, plus de chances que d'autres pour cheminer vers lui, il me semble probable qu' il puisse y avoir des réincarnations pour continuer à gravir la montagne...
Dans ce cas de figure on renaitrait en ayant oublié toutes nos incarnations précédentes, et quelque part on serait de plus en plus branché vers le divin, si bien sur nous continuons à cheminer vers lui.

Je ne dis pas que c'est comme ça que ça se passe, mais ça me semble probable...disons que c'est une vision qui serait compréhensible et équitable pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 18:34

En effet, une fois qu'on est mort, mourir à nouveau est facile. C'est le premier pas qui est difficile, la première mort. Et c'est ça qui préoccupe tout le monde. Pas la réincarnation d'une énergie pure qui ne sert qu'à nous animer. Si nous ne sommes plus nous, ça revient à disparaitre dans le néant, pour nous. Pas pour notre énergie, mais pour nous. Si notre énergie est immortelle, finalement on s'en fiche. On meurt quand même, nous. Et notre vie éphémère la rend d'autant plus importante. Juste un rêve? Alors la durée de ce rêve fait que notre vie est extrêmement importante.
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 19:04

La première mort ?...
oui c'est ça qui est difficile...je ne l' ai pas encore dit, mais mon introspection a été un véritable calvaire, à l' image du chemin de croix du Christ...ça a duré quand même plusieurs mois 24h sur 24....il y avait néanmoins toujours quelque chose d'abstrait qui m'incitait à continuer... un peu comme si intuitivement je ressentais qu'il fallait persister à cheminer vers cette ""hyper concentration""..

à propos du Christ, quand ses dernières paroles sont= "mon père pourquoi m' as-tu abandonné ?",
j'entends par là qu'enfin il se libère de tout (même de son père et/ou de son maître) et qu'il peut mourir à lui-même...la résurrection me fait penser à l' apparition de sa véritable nature non-née...
En fait, quand le Christ a dit ces dernières paroles, il n'y avait personne pour l'entendre...il me semble probable que toute la vie du Christ soit inventée, pour assoir un enseignement spirituel proposé par un groupe de gens super-initiés...mais bon, il me semble quand même raisonnable de penser que ce groupe ait été influencé par un personnage qui aurait été la source inspiratrice de ce groupe...


Dernière édition par tango le Sam 22 Oct 2016 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 19:10

Une personne qui est déjà dans l'eau froid n'a plus de problème à en sortir et y rentrer. Mais celui qui est encore tout chaud tout sec est réticent à y entrer. Je comprends bien que c'est un changement, et qu'une fois qu'on y est, c'est fait. Mais le problème en mourant, c'est qu'on n'est plus nous-mêmes. Il y a là un problème profond d'intégrité, Tango. Mais peut-être ne peux-tu plus comprendre ça vu que tu n'est plus toi.
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 19:23

l'intondable a écrit:
Une personne qui est déjà dans l'eau froid n'a plus de problème à en sortir et y rentrer. Mais celui qui est encore tout chaud tout sec est réticent à y entrer. Je comprends bien que c'est un changement, et qu'une fois qu'on y est, c'est fait. Mais le problème en mourant, c'est qu'on n'est plus nous-mêmes. Il y a là un problème profond d'intégrité, Tango. Mais peut-être ne peux-tu plus comprendre ça vu que tu n'est plus toi.
Hihi...on en revient toujours à la même question= que sommes nous ?
En effet nous sommes attachés à ce que nous croyons être.
Or c'est cette croyance elle-même qu'il faut détruire.
On est !...point barre !...il est inutile de continuer à croire qu'on est ceci ou cela.

Plus moi ?...hihi...figures-toi que je suis toujours moi...si tu me croisais dans la rue tu ne verrais qu'un passant anodin....Hihi

Comment dire ?...disons que je ne suis plus attaché à ce "petit moi", puisque ce "petit moi" a rencontré sa véritable nature, et qu'il ne peut que s'incliner.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 19:28

oui, bien sur. Vu que tu es déjà mort, ce qui reste, ce qui est toi est ce qui reste. Mais est-ce que ton toi avant ta mort aurait dit ça? Moi, je suis ma partie mortelle. Ce suis ce qui disparait à la mort de mon corps. Je ne suis pas mon subalterne éternel. Tu vois le problème?
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 19:48

l'intondable a écrit:
oui, bien sur. Vu que tu es déjà mort, ce qui reste, ce qui est toi est ce qui reste. Mais est-ce que ton toi avant ta mort aurait dit ça? Moi, je suis ma partie mortelle. Ce suis ce qui disparait à la mort de mon corps. Je ne suis pas mon subalterne éternel. Tu vois le problème?

Hihi...avant ma mort j'aurais eu la frousse de mourir, ça c'est sur !...mais vois-tu après être mort, on ne peut plus mourir...Hihi

Le problème ?... mon éducation matheuse m' a appris que quand on choisissait les justes hypothèses il n' y avait plus de problème, puisque la solution devenait évidente.
Cette éducation matheuse ?...ya le bon et le mauvais...mais ce principe, ci-dessus évoqué, est souverain.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 19:54

Le problème n'a rien à voir avec des choix. Tu ne sembles pas comprendre mon point de vue. Si je meurs, je ne serai plus moi. Ce ne serait pas moi. Tu peux l'appeller comment tu veux, le "vrai moi" ou quoi que ce soit, mais ce ne sera pas moi. Or moi, je veux survivre. Pas mon "vrai moi", non, simplement moi, mon conscient, ma personnalité, mes souvenirs. Mais je suppose qu'il est vain de parler avec une personne qui a oublié ce que c'est d'être vivant.
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 20:11

Tu me fais rire et pleurer à la fois.
Ta vraie nature tout comme la mienne ont toujours le choix...elles sont Absolument libres !

Ce que tu as peur de voir mourir est ta "croyance" en ce que tu es.

Or c'est bien cette "croyance" qu'il s'agit de tuer.

Ahlallala...je me sens obligé de me taire tant ce que je pourrais dire de plus, par écrit sur un fofo ouvert au public, pourrait être interprété négativement par certains, et je ne voudrais pas me retrouver responsable de n'importe quoi.... en effet les véritables enseignements sont verbaux, et, ce n'est pas pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 20:15

en gros, tu veux me tuer. Je *suis* la croyance de la personne à laquelle tu crois parler.
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7084
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 20:25

tango a écrit:
Loganj a écrit:
Tango:
As tu passé par certains états de conscience tels que des passages désagréables à vivre
des idées de violence, de sensualité, sur la famille, sur la patrie et enfin sur la renommée ???
Je ne comprends pas vraiment ta question...
Je peux à tous moments choisir une identification aléatoire pour manifester toutes sortes d'actions...mais je reste libre, je ne fais pas de crampe...
Disons que j' arrive toujours à me recentrer sur ma véritable nature qui n'est que bonheur et compassion.

Ceci dit, avant mon instant, je faisais des crampes sur certaines identifications qui me rendaient malheureux, envieux, violent, haineux etc....

En fait toutes ces identifications, ne sont pas notre véritable nature, ce ne sont que des costumes à travers lesquels se manifeste notre véritable nature...il suffit de changer de costume pour que notre attention se porte sur autre chose.


En fait, ces états dont je parle, ont été analysés par le Bouddha lui même .
Et à la fin de ce périple pour le moins désagréable à vivre, il ne reste selon lui que les questions relatives à l'esprit .
Il s'agit bien entendu des méfaits de l'élévation spirituelle, pour les idées de violences le rapport se situe entre la rapidité del'énergie à instaurer le système nerveux au début de la pratique et le manque de contrôle de l'adepte sur le plan de la concentration . De ce fait, le centre penseur accélère et peut dans certains cas tourbillonner et devenir incontrôlable d'où une extrême nervosité susceptible de provoquer des idées de violences .
Ensuite le calme s'instaure et l'adepte doit faire face aux autres idées qui surviendront au fur et à mesure de l'élévation .
Les idées sur la famille deviennent sans importance ainsi que celles basées sur l'appartenance à une ethnie, et enfin le sentiment de renom le besoin de devenir célèbre et important disparaît .
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 66
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 20:27

@l'intondable
Hihi...loin de moi est l' idée de te tuer...
Il m' arrive souvent de dire que l' autre n' existe pas, puisqu'il est exactement celui que nous aurions été dans la même situation.
Revenir en haut Aller en bas
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6408
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: les aventures de tango   Sam 22 Oct 2016 - 20:34

tango a écrit:
@l'intondable
Hihi...loin de moi est l' idée de te tuer...
Il m' arrive souvent de dire que l' autre n' existe pas, puisqu'il est exactement celui que nous aurions été dans la même situation.
Je ne manquerai pas de le dire à mon autre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les aventures de tango   

Revenir en haut Aller en bas
 
les aventures de tango
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» les aventures de tango
» Tango
» le tango ?
» Fénelon : Les aventures de Télémaque et Rimbaud
» Aventures d'un marin de la Garde Impériale - Henri Ducor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUMS DIVERS :: La Liberté d'expression, c'est ici-
Sauter vers: