Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La montagne, allégorie du cheminement spirituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mar 25 Oct 2016 - 14:40

J'aime l'image de la montagne comme une allégorie du cheminement spirituel, ceux qui pratiquent la montagne comprendront facilement les métaphores.     

Imagine, vu de la plaine, le sommet d'une montagne, seule, isolée au milieu de la plaine. Le sommet offre différentes formes selon notre point de vue, que l'on se trouve au nord, au sud etc... et les gens de la plaine qui forment la grande majorité, se disputent à ce sujet. Certains disent "le sommet ressemble à une dent" d'autre disent que c'est un dôme etc ... Ce sont les religions dans leur diversité mais vues par les gens de la plaine qui se disputent au sujet de la forme. Dans la plaine, il y a tous les croyants qui cultivent un certain sectarisme et n'ont pas l'expérience du vécu et également tous ceux qui n'ont pas encore ressenti le besoin d'un cheminement spirituel et qui ressentent le besoin de dénigrer les religions.

Puis un jour on ressent l'appel de la montagne et on décide de vérifier par soi même et de gravir cette montagne. Il faut d'abord se renseigner sur les différentes voies d'accès car on ne peut prendre qu'un chemin à la fois. A ce stade, je pense que les religions jouent encore un rôle, chaque religion bien comprise offre un chemin particulier qui peut nous conduire jusqu'à la limite de la forêts (la diversité) et aborder les alpages (la spiritualité) car à la différence des gens de la plaine qui croient sans expérience, ici ce sera du vécu, on aborde la spiritualité.

Au début de ce cheminement, on peut encore avoir certains réflexe sectaires, ou une tendance à vouloir démontrer que son chemin est le meilleurs alors qu'il s'agit en fait du chemin le mieux adapter à nos propres aptitudes car l'être humain est divers, et il n'existe pas un seul chemin qui convienne pour tous. Ça prendra encore du temps, mais disons que ceux qui ont mis leur sac sur le dos, et ont commencé à marcher s’élèvent lentement.

En montagne, il y a aussi des guides. Certains sont des alpinistes chevronnés spécialisés en escalade des faces verticales, d'autres des guides de haute montagnes, ou encore des accompagnateurs en moyenne montagne, car nous avons chacun des aptitudes différentes. Certains choisissent un topo-guide, un livre (référence aux enseignements livresqus des maitres), le chemin y est détaillé et les obstacles sont indiqués mais d'aucuns pensent que ça ne vaut pas la présence d'un guide personnel.

D'autres aventureux préfèrent même se passer d'un topo, et s'attaquent à la montagne selon leur intuition, prendre des raccourcis, c'est une possibilité que je ne nie pas, mais avec le risque de s'égarer dans des chemins sans issue ou de tomber. Refuser l'aide d'un guide peut aussi être vu comme un réflexe de l'Ego. (Moi je sais et je n'ai besoin de personne).   

Il y a donc de nombreux chemins, certains sont plus raides et plus directs, réservés aux grimpeurs. Dans mon imagerie, la voie directe et abrupte serait celle de la non dualité, réservée à des personne aguerries, et qui nécessite normalement la présence d'un guide en escalade sinon, attention en cas de chute, ça peut être fatal, difficile de se relever. 

Mais heureusement il y a des sentiers de randonnée moins abrupts où l'on prend le temps d'admirer le paysage, évidemment c'est beaucoup plus long, chacun marche progressivement à son rythme, néanmoins il s'élève. Chaque sentier a ses difficultés, ses obstacles et parfois au détour d'un lacet on peut voir sur un autre versant, d'autres randonneurs qui cheminent sur leur propre sentier. Je ne connais pas ce sentier, je ne peux pas en parler, mais je peux voir que leur sentier s'élève et comprendre qu'il converge aussi vers le sommet, cependant je dois me concentrer sur le balisage de mon propre sentier pour ne pas m'égarer. Certains préfèrent marcher à l'ombre, d'autres préfèrent les adrets au soleil ... en randonnée, ce n'est qu'une question de goût et d'aptitude physique. On peut aussi faire des pauses, et repartir pour une nouvelle étape, c'est même conseillé. 

Au fur et à mesure qu'on s'élève, on constate que les différences s'amenuisent, on sort de la forêt,  les sentiers de randonnée se rapprochent, le paysage devient plus uniforme, et la forme du sommet s'estompe. Que dire de la forme du sommet quand on est arrivé ? tous les sentiers se confondent et après l'effort, on ne fait  plus qu'un avec le sommet, avec le paysage ? Tant que l'on est en chemin, on ne peut rien en dire du but, on peut juste parler de son propre cheminement et même pas des autres chemins que l'on n'a pas pratiqués.  

Ce qu'il faut retenir, c'est que, rapides ou lents, abrupts  ou progressifs, tous les chemins de l'aspiration spirituelle, conduisent au même sommet et qu'il n'est nul besoin de prouver quoi que ce soit, mais juste décider de se mettre en route.  

Tango me fait remarquer qu'au lieu de gravir un sommet, on peut aussi parler de descendre dans les profondeurs de Soi, c'est juste, mais plus difficile à imager, dans ce cas, il faut creuser. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 65
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mar 25 Oct 2016 - 16:07

Oh Grand Maître Râm, j' aurais une petite question à vous poser=
Etant de nature paresseuse, je voulais savoir si je pouvais utiliser un ballon dirigeable pour gravir la montagne ?

En fait, je me demande s'il est possible de gagner des bons points dans le ciel, si on a l'intention d'en gagner même en se forçant....Cette détermination à vouloir gagner quelque chose me semble suspecte...

Il me semble que le fruit quand il est mur tombe tout seul de l'arbre, pourquoi donc vouloir se précipiter à grimper dans l' arbre, pour le ramasser trop vert ?
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mar 25 Oct 2016 - 16:54

C'est une façon de voir les choses, donc selon toi, il n'y a rien à faire, aucun but à chercher, tout arrive naturellement.

Mais l'appel à prendre le chemin du retour à Soi, ou de l'éveil si tu préfères, ne doit pas être forcé, il vient aussi en son temps, quoi que tu fassses ou que tu ne fasses pas, c'est de toutes façons ton chemin, car tu ne peux pas rester sans rien faire.

Comme je le disais sur un autre fil, tant que tu es dans la dualité, il est bon de croire au libre arbitre, si cela t'es utile pour te faire avancer.

Je sais que tu vas me dire, avancer pour aller où ? t'élever pour monter où ? il n'y a rien à gagner, aucun but à atteindre qui ne soit déjà là...ici et maintenant. Je connais cette réthorique mais voilà, tant que nous vivons dans cette dualité, penser ainsi peut aussi devenir une excuse pour ne rien faire, ne pas évoluer, et laisser pourrir le fruit. Il faut bien partir de où l'on est et utiliser les moyens qu'on a, y compris le mental et l'Ego qui nous amèneront jusqu'à un certain point, où nous pourrons les dépasser.
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 65
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mar 25 Oct 2016 - 17:16

Je pense qu'il y a un temps pour chaque chose...
Comment dire ?...si tu as un appel, suis le...mais ne cherche pas à le devancer...
Dans l' ascension de la montagne, il y a des passages difficiles,et si tu ne ressens plus vraiment cet appel, le mieux est de s'arrêter, et d'attendre que cet appel se re-manifeste.
Je me souviens que dans mon parcours introspectif, j' ai traversé plein de montagnes, pour évoquer l'idée que je me suis cassé la gueule plein de fois, en repartant à chaque fois à zéro...mais il y avait toujours cet appel qui m' aspirait...
Quelque part c'est cet appel qui est le fruit mur que j'évoque...un peu comme si tous les jours il y avait des fruits qui tombaient, et qu'il s'agissait de ne ramasser que ces fruits.

En effet, j' ai souvent rencontré des érudits qui avaient leur sac plein de fruits verts, mais aucun n' était comestible....c'est pourquoi je conseille de ne pas devancer son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mar 25 Oct 2016 - 17:26

Si tu es parvenu seul sans l'aide d'un maitre, hors d'un chemin balisé, je dis c'est super, mais c'est rare, la plupart avons besoin de supports, que ce soient les religions, ou autres pratiques.  

Non je ne veux pas devancer, je ne suis pas un fondu, j'ai plutôt tendance à faire des pauses, je pense que l'on est là ou on doit être et pas ailleurs, donc je ne me pose pas trop de questions, simplement je ne peux pas renier mon attachement pour certaines philosophies, certains maitres, ce qui m'a amené ou je suis.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mer 26 Oct 2016 - 2:03

C'est a dire pas tres loin! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mer 26 Oct 2016 - 6:57

septour a écrit:
C'est a dire pas tres loin! Very Happy

On est tous là où l'on doit être et nulle part ailleurs, tu n'as pas appris ça ? Assurément je ne me vante pas d'être aller loin comme toi, je préfère encore rester une poussière ... et si tu n'as rien d'intéressant à dire, tu évites de troller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mer 26 Oct 2016 - 10:06

Ce que tu dis n'a rien d'interessant...ne serait ce pas ca "troller""? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mer 26 Oct 2016 - 15:51

Oui je sais ce n'est pas intéressant pour les cancres mais c'est Dieu qui me l'a soufflé, vois-tu, car qui ça pourrait être d'autre car il n'y a que Lui ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mer 26 Oct 2016 - 17:50

C'est bien possible, mais tu ignores une chose, JAMAIS DIEU NE TE CONTREDIRA, car il est tout ce qui est!!!!! Donc tes assertions ont une part(petite)et vraie!!!!
Revenir en haut Aller en bas
tango
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 357
Age : 65
Localisation : nulle part
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Mer 26 Oct 2016 - 18:04

Râm a écrit:
Si tu es parvenu seul sans l'aide d'un maitre, hors d'un chemin balisé, je dis c'est super, mais c'est rare, la plupart avons besoin de supports, que ce soient les religions, ou autres pratiques.
 Sans maître ?...je ne suis pas dupe, je suis le fruit d'une éducation...j' ai eu la chance d'avoir un grand-père qui a son insu m' a donné de profonds enseignements... c'est un mec qui n' a été à l' école que jusqu'à l' âge de 10 ans, le travail à la ferme était prioritaire pour aider la famille... son enseignement n' était pas théorique, mais sa pratique était exemplaire... je suis loin de l' égaler, tant sa compassion était infinie... quand le curé du village est venu le voir, suite aux louanges qu'il entendait, il lui a demandé pourquoi il ne le voyait jamais à l' église, et sa réponse a été de dire= "je n'ai pas besoin d'intermédiaire pour converser avec Dieu''...c'est le curé du village qui m'en a parlé bien plus tard, tant ce personnage l' avait marqué.
Peut-être alors que c'est mon grand-père qui m'a incité à cheminer tout seul,  il m' a simplement montré son exemple, sans assoir sa pratique sur le verbe.
Ahlala...j'en aurais plein à dire sur lui...tant il faisait de choses bénéfiques, sans pouvoir les expliquer par les mots... quand je lui posais des questions, il me disait tiens regarde, c'est comme ça qu'il faut faire, et il le faisait !

Citation :
Non je ne veux pas devancer, je ne suis pas un fondu, j'ai plutôt tendance à faire des pauses, je pense que l'on est là ou on doit être et pas ailleurs, donc je ne me pose pas trop de questions, simplement je ne peux pas renier mon attachement pour certaines philosophies, certains maitres, ce qui m'a amené ou je suis.  Very Happy
Dans le zen il est dit qu'un jour il faut tout jeter, même le maître.
Mais bon, l' éveil est une chose, l'actualisation en est une autre...et la pratique du zen permet un éveil plus soft (sans l' effet de surprise), et une actualisation bien plus rapide.
Au sujet de l' éveil, j'ai entendu dire que les soufistes avaient une méthode ultra rapide en moins d'une semaine...méthode qui ressemble au neti-neti que tu dois connaitre.

Wiki a écrit:
Selon la conception hindouiste, Brahman ne peut se définir qu'en énonçant ce qu'il n'est pas (neti-neti, en sanskrit : ni ceci, ni ceci ). Il est décrit comme la réalité infinie, omniprésente, omnipotente, incorporelle, transcendante et immanente qui est la base divine de toute l'existence. Il est grammaticalement neutre, mais peut être exceptionnellement traité comme masculin. Il est vérité infinie, conscience infinie et bonheur infini. Dans les Veda, Brahman existe depuis toujours et existera à jamais. Il est en toute chose mais transcende toute chose, il est la source divine de toute Vie. C'est l'Absolu divin : tous les dieux de la religion hindoue ne sont que ses facettes, des incarnations du Brahman.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil Levant
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 08/09/2016

MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   Lun 14 Nov 2016 - 0:26

Paix,
Râm a écrit:
J'aime l'image de la montagne comme une allégorie du cheminement spirituel, ceux qui pratiquent la montagne comprendront facilement les métaphores ...
Intéressant ! Merci !

On s' Élève aussi vers et par les Idéaux ...

Ft
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La montagne, allégorie du cheminement spirituel   

Revenir en haut Aller en bas
 
La montagne, allégorie du cheminement spirituel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cheminement spirituel...
» La liberté nous écoute : personnification ou allégorie ?
» Le cheminement spirituel.
» Les allégories
» Marie Antoinette, groupe allégorique, par Augustin Pajou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: