Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jésus vu par un regard bouddhiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Jésus vu par un regard bouddhiste   Sam 31 Déc 2016 - 17:46

http://bf.19tradition.free.fr/19jesus.htm

Jésus vu par un regard bouddhiste

Ajahn Candasiri nous fait part de son regard bouddhiste sur Jésus et sur sa conviction que la souffrance de Jésus est illustrée dans de nombreux enseignements bouddhistes.

Ajahn Candasiri est une nonne senior au monastère bouddhiste d'Amarâvatî dans le Hertfordshire dans la tradition des monastiques de la forêt.

"Sa Sainteté le Dalaï Lama, parlant à un public réceptif dans l'Albert Hall en 1984 unit instantanément ses auditeurs avec un simple énoncé: «Tous les êtres veulent être heureux, ils veulent éviter la douleur et la souffrance." J'ai été impressionnée par la façon dont il avait réussi à toucher ce que nous partageons toutes et tous en tant qu'êtres humains. Il a affirmé notre humanité commune, sans pour autant rejeter les différences évidentes.

Lorsque j'ai été invitée à regarder Jésus avec des yeux bouddhistes, j'avais imaginé que j'utiliserai une approche de comparaison et de différence, un peu comme un essai scolaire. J'ai grandi en tant que chrétienne et je me suis tournée vers le bouddhisme au début de ma trentaine, alors bien sûr j'ai des idées sur les deux traditions: celle dans laquelle j'ai grandie et dont je me détournais, et celle que j'ai adoptée et que je continue à pratiquer. Mais après avoir relu quelques-unes des histoires de l'Évangile, j'ai voulu rencontrer Jésus à nouveau avec des yeux neufs, et examiner dans quelle mesure lui et le Bouddha offraient en fait le même enseignement, même si les traditions du christianisme et le bouddhisme peuvent apparaître assez différentes en surface.

Quelques mots sur la façon dont j'en suis venue à être une nonne bouddhiste :

Après avoir essayé avec sincérité à approcher mon cheminement chrétien d'une manière qui ait du sens dans le contexte de la vie quotidienne, j'avais atteint un point de profonde lassitude et de désespoir. J'étais fatiguée de la complexité apparente de tout cela ; le désespoir avait surgi parce que je n'avais pas réussi à trouver un moyen de travailler avec les états défavorables qui surgissaient spontanément dans l'esprit: l'inquiétude, la jalousie, la mauvaise humeur, et ainsi de suite. Et même des états positifs pouvaient basculer et se transformer en fierté ou en orgueil, ce qui était bien entendu également indésirable.

Finalement, j'ai rencontré Ajahn Sumedho, un moine bouddhiste d'origine américaine, qui venait d'arriver en Angleterre après une formation de dix ans en Thaïlande. Son maître était Ajahn Chah, un moine thaïlandais de la Tradition de la forêt qui, en dépit de son peu d'éducation formelle, a gagné le cœur de milliers de personnes, y compris un nombre important d'Occidentaux. J'ai participé à une retraite de dix jours au Centre bouddhiste Oakenholt, près d'Oxford, et j'étais à l'agonie, assise sur un tapis sur le plancher de la salle de méditation pleine de courants d'air, avec environ 40 autres retraitants de différentes formes et tailles. En face de nous était Ajahn Sumedho, qui a présenté les enseignements et nous a guidés dans la méditation, avec trois autres moines.

Ce fut un moment décisif pour moi. Bien que l'expérience ait été extrêmement difficile - à la fois physiquement et émotionnellement - je me suis sentie extrêmement encouragée.
Les enseignements étaient présentés dans un style merveilleusement accessible, et me semblaient relever du bon sens. Il ne m'est pas venue à l'idée que c'était du «bouddhisme». En outre, ces enseignements étaient extrêmement pratiques et comme pour le prouver, nous avions, directement en face de nous, des professionnels - des gens qui avaient pris l'engagement de vivre ces enseignements vingt-quatre heures par jour. J'étais totalement fascinée par les moines: par leurs robes et leur tête rasée, et par ce que j'entendais de leur mode de vie de renonçant, avec ses 227 règles à suivre. J'ai vu aussi qu'ils étaient détendus et heureux - c'était peut-être la chose la plus remarquable, et même un peu déroutante, à leur sujet.

Je me suis sentie profondément attirée par ces enseignements, et par la vérité qu'ils pointaient : la reconnaissance du fait que, oui, la vie est fondamentalement insatisfaisante, nous éprouvons de la souffrance ou du mal-être, mais il existe un moyen qui peut nous conduire à la fin de cette souffrance. En outre, bien que l'idée ait été assez choquante pour moi, j'ai senti s'éveiller en moi un désir de faire partie d'une communauté monastique.

Alors maintenant, après plus de vingt ans en tant que nonne bouddhiste, qu'est-ce que je trouve quand je rencontre Jésus dans les récits de l'Évangile?

Eh bien, je dois dire qu'il apparaît comme beaucoup plus humain que dans mon souvenir. Bien qu'on parle beaucoup de lui en tant que fils de Dieu, cela ne semble pas aussi important que le fait qu'il soit une personne - un homme d'une grande présence, avec une énergie et une compassion énorme, et des pouvoirs psychiques importants.

Il a également une grande capacité pour transmettre des vérités spirituelles sous forme d'images, en utilisant des choses les plus quotidiennes pour illustrer les points qu'il souhaite exposer : du pain, des champs de blé, du sel, des enfants, des arbres. Les gens ne comprennent pas toujours sur le moment, mais se retrouvent avec une image à méditer. Aussi, il a une mission - de ré-ouvrir le chemin de la vie éternelle; et il est tout à fait intransigeant dans son engagement pour, comme il le dit, "réaliser la volonté de son Père".

Son ministère est court mais mouvementé. Quand j'en lis le récit à travers Marc, je me sens fatiguée quand j'imagine les demandes incessantes sur son temps et sur son énergie. C'est un soulagement de trouver une référence occasionnelle où il a du temps seul ou avec ses disciples immédiats, et de lire comment, comme nous, il a parfois besoin de se reposer.

Une histoire que j'aime beaucoup est celle où, après une journée fatigante à donner des enseignements à une foule immense, il s'est endormi dans le bateau qui l'emmène avec ses proches disciples sur la mer. Son calme en réponse à la violente tempête qui éclate quand il dort, je trouve utile d'y penser quand les choses sont turbulentes dans ma propre vie.

Je me sens très touchée par le drame de sa vie; il y a une chose après l'autre. Les gens l'écoutent, aiment ce qu'il a à dire (ou dans certains cas, sont perturbés ou irrités par ses paroles) et sont guéris. Ils ne peuvent pas se lasser d'entendre ce qu'il a à partager avec eux. Je suis touchée par sa réponse aux 4000 personnes qui, après avoir passé trois jours avec lui dans le désert en écoutant son enseignement, sont fatigués et affamés. Réalisant cela, il utilise ses dons psychiques pour multiplier des pains et des poissons afin que tous aient à manger.
Jésus meurt jeune. Son ministère commence quand il a autour de trente ans (j'aurai aimé en savoir plus sur la formation spirituelle qu'il a sans doute reçue avant cette date), et se termine abruptement quand il a seulement trente-trois ans. Heureusement, avant la crucifixion, il est en mesure d'instruire ses disciples immédiats par un rituel simple par lequel ils peuvent réaffirmer leur lien avec lui et entre eux (je parle, bien sûr, de la dernière Cène) - fournissant ainsi un support central à la dévotion et à la nourriture spirituelle de ses disciples, jusqu'à notre époque.

J'ai l'impression qu'il ne désire pas particulièrement convertir les gens à sa façon de penser. Il s'agit plutôt d'enseigner ceux qui sont prêts ; ce qui est intéressant, c'est que souvent les gens qui le cherchent sont issus de milieux très modestes ou débauchés. Il est tout à fait clair que, pour Jésus, la pureté est une qualité du cœur, pas quelque chose qui vient d'une adhésion inconditionnelle à un ensemble de règles morales.

Sa réponse aux pharisiens quand ils critiquent ses disciples pour avoir omis de respecter les règles de pureté autour du repas exprime parfaitement cela: "Il n'y a rien venant de l'extérieur qui puisse souiller un homme" - et à ses disciples, il est tout à fait explicite pour ce qui concerne la nourriture consommée. "Au contraire, c'est de l'intérieur du cœur que viennent les souillures." Malheureusement, il n'explique pas ce qu'il faut faire à ce sujet.

Ce que nous connaissons de ses dernières heures : le procès, les railleries, l'agonie et l'humiliation d'être déshabillé et cloué sur une croix pour mourir - est un récit extraordinaire de patience, de volonté de supporter l'insupportable sans aucun sentiment de culpabilité ou de malveillance. Cela me rappelle une comparaison utilisée par le Bouddha pour démontrer la qualité de metta, ou bienveillance, qu'il attendait de ses disciples: «Même si les voleurs vous attaquent et vous coupent les membres un à un, si vous cédez à la colère, vous ne suivez pas mes conseils ". Un défi de taille, mais que clairement Jésus a accompli à la perfection: "Père, pardonne-leur car ils ne savent ce qu'ils font."
Revenir en haut Aller en bas
Soleil Levant
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 08/09/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Sam 7 Jan 2017 - 19:09

Paix,

Pourquoi est-ce tabou pour de nombreux bouddhistes (et l'est-ce pour vous, Compagnon?), que d'envisager que Jésus Christ ait vécu en tant que Bodhisattva Idéal et soit devenu un Parfait Bouddha Accompli ?

Ft
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Sam 7 Jan 2017 - 19:47

Le bémol qui ferait de Jésus un simple "bodhisattva" et non un Bouddha tiens à la fois à des motifs mentionnés dans le long article dont je vous ai parlé mais que j'hésite à posté ici pour éviter de froisser les susceptibilités, je vais vous le posté en mp, vous comprendrez mieux.

Cela tient aussi au fait que par "ère" cosmique si l'on veut, il n'y a qu'un seul Bouddha avec un grand B, c'est celui qui révèle le dharma, aux hommes, celui qui atteint l'Eveil et fait "tourner" la roue du dharma. Tous ceux qui dans cette ère avant ou après cet homme peuvent être des bouddhas (b minuscule) ou des bodhisattvas mais aucun ne peut être qualifié de Bouddha avec un grand B.

Est ce que par exemple vous donnez à Saint Pierre le qualificatif de Christ ?
Il n'est "que" saint, et il n'y a qu'un seul "christ".

Personnellement franchement ce genre de distinctions entre bouddha, Bouddha, bodhisattva... est secondaire, c'est plus pour des raisons pratiques qu'autre chose. Tous les bouddhas sont très très respectables, tout comme Jésus et les saints le sont. A quoi me servirait de faire une distinction ?

Si j'en fait une avec Bouddha et les bouddhas c'est pour des raisons pratiques, pour savoir de qui l'on parle. En principe le bouddhisme repose sur 3 piliers : Bouddha, Dharma, Sangha. Le Bouddha est à la fois un sujet de profond respect car il est LE maître mais en même temps il n'est pas souhaitable de lui voué un culte comme a une déité. Le Bouddha aussi est "vacuité". Il y a même une célèbre maître chinois Lin-Tsi qui a dit cette phrase déroutante au premier abord : si tu rencontre le Bouddha, tues le. Evidemment c'est au sens symbolique. L'attachement au Bouddha doit aussi être vaincu. Il n'est pas souhaitable de rester toujours dans l'ombre du maître ou l'on finit par ne plus progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Soleil Levant
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 08/09/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Sam 7 Jan 2017 - 23:18

Paix,
Compagnon a écrit:
Le bémol qui ferait de Jésus un simple "bodhisattva" et non un Bouddha tiens à la fois à des motifs mentionnés dans le long article dont je vous ai parlé mais que j'hésite à posté ici pour éviter de froisser les susceptibilités, je vais vous le posté en mp, vous comprendrez mieux.
Merci pour l'article qui pourrait froisser les susceptibilités des susceptibles !  Very Happy

Chaque point séparant l'élève (Jésus) de son instructeur spirituel oriental (Bouddha S) peut être corrigé par quelques explications éclairées, tout en évitant au maximum les "opinions" des uns et des autres (contrairement à l'article) pour se concentrer davantage sur les Enseignements Sapientiaux.

Rq : Quand on lit le passage sur les amidistes, malgré quelques les quelques erreurs qui s'y trouvent, il n'y a pas loin pour que Jésus soit considéré comme un "Bodhisattva" voire un Bouddha ...

Compagnon a écrit:
Cela tient aussi au fait que par "ère" cosmique si l'on veut, il n'y a qu'un seul Bouddha avec un grand B, c'est celui qui révèle le dharma, aux hommes, celui qui atteint l'Eveil et fait "tourner" la roue du dharma. Tous ceux qui dans cette ère avant ou après cet homme peuvent être des bouddhas (b minuscule) ou des bodhisattvas mais aucun ne peut être qualifié de Bouddha avec un grand B.
Cela dépend de ce que l'on met dans la Majuscule !
Le Bouddha n'a-il pas confié à un Bouddha à venir d' Accomplir la Voie Parfaite afin de "tourner" la Roue de la Loi ( pour Rétablir le Dharma ) ?

Pourriez-vous avoir l'amabilité de répondre franchement à des questions claires (comme je m'emploie à le faire de mon mieux avec vous)afin que nous en débattions, SVP !

Savez-vous, Compagnon, que le Bouddha Shakyamuni a Prophétisé la Venue d'un Bouddha qu'il a appelé Bouddha Amitabha ?
Croyez-vous à ses Prophéties ou Les considérez-vous comme vaines ?
Savez-vous comment le Bouddha Shakyamuni considérait le Bouddha Amitabha ?

Compagnon a écrit:
Est ce que par exemple vous donnez à Saint Pierre le qualificatif de Christ ?
Il n'est "que" saint, et il n'y a qu'un seul "christ".
Au sens commun, non, mais Saint-Pierre est "en" Christ, et Bénéficie donc de son "Onction de Sainteté".

Compagnon a écrit:
Personnellement franchement ce genre de distinctions entre bouddha, Bouddha, bodhisattva... est secondaire, c'est plus pour des raisons pratiques qu'autre chose. Tous les bouddhas sont très très respectables, tout comme Jésus et les saints le sont. A quoi me servirait de faire une distinction ?
Le Bouddha Explique cependant que l'Accomplissement de l' Eveil Parfait passe par le stade de Bodhisattva, n'est-ce pas ?

Compagnon a écrit:
En principe le bouddhisme repose sur 3 piliers : Bouddha, Dharma, Sangha.

Mais à quoi doit aboutir le bouddhisme accompli ?

Compagnon a écrit:
Le Bouddha est à la fois un sujet de profond respect car il est LE maître mais en même temps il n'est pas souhaitable de lui voué un culte comme a une déité.


Compagnon a écrit:
Le Bouddha aussi est "vacuité". Il y a même une célèbre maître chinois Lin-Tsi qui a dit cette phrase déroutante au premier abord : si tu rencontre le Bouddha, tues le. Evidemment c'est au sens symbolique. L'attachement au Bouddha doit aussi être vaincu. Il n'est pas souhaitable de rester toujours dans l'ombre du maître ou l'on finit par ne plus progresser.
Est-ce à dire qu'il pourrait être accepté qu'un élève puisse dépasser l'instructeur ... ?


Ft
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Sam 7 Jan 2017 - 23:46

Pourriez-vous avoir l'amabilité de répondre franchement à des questions claires (comme je m'emploie à le faire de mon mieux avec vous)afin que nous en débattions, SVP !

J'ai donné des réponses, celles que je connais je ne peux faire mieux, je reste toujours prudent, car je ne cesse d'apprendre. La pratique bouddhique encourage au relativisme des points de vue, au non dogmatisme, à la capacité à remettre en cause ses propres certitudes. Si vous voulez des réponses certaines, adressez vous à une religions dogmatique :)

Si vous souhaitez avoir du pain adressez vous a un boulanger, pas à un boucher :)

Il n'y a guère que les 4 Nobles Vérités qui soient vraiment des affirmations dans la pratique bouddhique et ce sont des affirmations que n'importe qui peut vérifier sans être bouddhiste.

Savez-vous, Compagnon, que le Bouddha Shakyamuni a Prophétisé la Venue d'un Bouddha qu'il a appelé Bouddha Amitabha ?

Je crains que vous confondiez Amitābha avec Maitreya. Amitābha existe déjà depuis un moment, il est actif en principe puisqu'une école entière lui est consacrée, celle de la Terre Pure. Justement je m'intéresse un peu à lui depuis quelque temps. Maitreya est le "Bouddha du futur". Lui méritera un B majuscule vu qu'il apparaîtra quand la Dharma de Shakyamuni aura totalement disparu et il aura pour fonction de faire renaître le dit Dharma. Je ne pratique pas le Dharma depuis très longtemps mais.. je sais au moins cela :) Maitreya n'est pas encore apparu.

Mais à quoi doit aboutir le bouddhisme accompli ?

Qu'entendez vous par "bouddhisme accompli" ?

Laissez tomber cette question.

Vous savez... je pense que nous allons en rester là de nos conversations. Je sens chez vous beaucoup de certitudes. Vous avez vos thèses, vos idées, vos "vues" ou perceptions et vous vous placez en instructeurs. Vous exigez d'un autre des réponses précises à vos questions alors qu'en faite vous n'espérez qu'une chose : qu'il adhère à vos vues. De plus vous présentez vos vues comme conforme à la pratique bouddhiques mais en divulguant des informations fausses par exemple en confondant Amitthaba et Maitreya. Méconnaissance grossière.

Bon courage à vous pour la suite, je vous encourage à examiner soigneusement vos motivations, avec honnêteté avant d'engager de nouveau un échange avec quelqu'un. Vos questions n'en sont pas. Vous avez déjà des réponses. Vous souhaitez simplement que d'autres y adhèrent. Quand vous chercherez vraiment à apprendre et non a enseigner vos vues, cela ira mieux je crois.

Pensez ce que vous voulez de moi. Mais faites néanmoins attentions a vos pensées, car elles ne sont pas sans conséquences, ni sur vous ni sur les autres.

Bonne soirée :)
Revenir en haut Aller en bas
Soleil Levant
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 08/09/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 1:28

Paix,
Compagnon a écrit:
Soleil Levant a écrit:
Pourriez-vous avoir l'amabilité de répondre franchement à des questions claires (comme je m'emploie à le faire de mon mieux avec vous)afin que nous en débattions, SVP !
J'ai donné des réponses, celles que je connais je ne peux faire mieux,
Soit !

Compagnon a écrit:
je reste toujours prudent, car je ne cesse d'apprendre.
Entre prudence et témérité se situe la Voie du Milieu !

Compagnon a écrit:
La pratique bouddhique encourage au relativisme des points de vue, au non dogmatisme, à la capacité à remettre en cause ses propres certitudes. Si vous voulez des réponses certaines, adressez vous à une religions dogmatique :)
Je ne souhaite pas des réponses certaines, il n'y a pas de honte à ne pas savoir certaines choses ou de se tromper, si c'est présenté humblement.
Mais l'échange permet d'avancer, ce que fait bien moins le refus d'échanger.

Compagnon a écrit:
Si vous souhaitez avoir du pain adressez vous a un boulanger, pas à un boucher :)
Je m'adresse à un frère instruit à priori (positif) intéressé pour parler des Enseignements du Bouddha et des Evangiles, et non prompt à les fuir  !

Compagnon a écrit:
Soleil Levant a écrit:
Savez-vous, Compagnon, que le Bouddha Shakyamuni a Prophétisé la Venue d'un Bouddha qu'il a appelé Bouddha Amitabha ?
Je crains que vous confondiez Amitābha avec Maitreya.
Non, non. Je ne confonds pas ! Ils sont Semblables Unis dans un même Esprit de Vérité, mais Ils sont différents !
N'était-ce  pas précisé dans les sujets que je vous avais invité à lire avec bienveillance ?

En fait, c'est Bouddha Maitreya Qui Vient pour Apporter les Bonnes Interprétations du Bouddha Amitabha et des Ecritures, si vous ne refusez pas de vous instruire différemment de par le passé ...

Compagnon a écrit:
Amitābha existe déjà depuis un moment, il est actif en principe puisqu'une école entière lui est consacrée, celle de la Terre Pure.
C'est peu clair. A-t-il été incarné ou pas ? Et par qui selon vous ou selon l'école de la terre pure ?

Compagnon a écrit:
Justement je m'intéresse un peu à lui depuis quelque temps.
Bien ! Avez-vous les Soutras en question ? C'est sur leur base que je vous pose plusieurs de mes questions (que vous fuyez !). Ce n'est pas pour vous piéger.

En les lisant, vous pouvez vous rendre compte que le Bouddha Shakyamuni vouait comme un culte au Bouddha Amitabha, le vénérant presque.
En les lisant, vous pouvez vous rendre compte que le Bouddha Shakyamuni en parlait au futur.


Compagnon a écrit:
Maitreya est le "Bouddha du futur".
A moins que ce futur là ne soit Présent ...

Compagnon a écrit:
Lui méritera un B majuscule vu qu'il apparaîtra quand la Dharma de Shakyamuni aura totalement disparu et il aura pour fonction de faire renaître le dit Dharma.
Faudrait savoir pour les majuscules, ne disiez-vous pas l'inverse il y a quelques instants !  Wink ça va ! Je vous taquine !

Compagnon a écrit:
Je ne pratique pas le Dharma depuis très longtemps mais.. je sais au moins cela :) Maitreya n'est pas encore apparu.
En êtes-vous sûr ?


Compagnon a écrit:
Vous savez... je pense que nous allons en rester là de nos conversations.
Fâché ?

Compagnon a écrit:
Je sens chez vous beaucoup de certitudes. Vous avez vos thèses, vos idées, vos "vues" ou perceptions et vous vous placez en instructeurs.
Dois-je prendre cela comme un compliment ?  Very Happy
Parce que ça me rappelle ceci : " Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine ; 29 car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes." Mat 7


Compagnon a écrit:
Vous exigez d'un autre des réponses précises à vos questions alors qu'en faite vous n'espérez qu'une chose : qu'il adhère à vos vues.
Votre agacement (ou votre colère) vous porte à un mauvais jugement !
Les questions qui vous sont posées le sont pour vous élever ! C'est juste l'ego qui se vexe, s'irrite de ce qu'il Ignore !
Ce que j'espère pour vous, c'est votre Adhésion aux Enseignements du Bouddha, du Christ que je vous rappelle ... car c'est par Là que passe le Salut !

Compagnon a écrit:
De plus vous présentez vos vues comme conforme à la pratique bouddhiques mais en divulguant des informations fausses par exemple en confondant Amitthaba et Maitreya. Méconnaissance grossière.
Si vous permettez, c'est votre jugement qui est grossier basé sur une interprétation fausse de mes propos que vous ne citez d'ailleurs pas  !

Compagnon a écrit:
je vous encourage à examiner soigneusement vos motivations, avec honnêteté avant d'engager de nouveau un échange avec quelqu'un.
Peut-être m'y suis-je préparé plus que vous ne l'estimez !
Et vous ?

Compagnon a écrit:
Vos questions n'en sont pas. Vous avez déjà des réponses. Vous souhaitez simplement que d'autres y adhèrent. Quand vous chercherez vraiment à apprendre et non a enseigner vos vues, cela ira mieux je crois.
J'ai déjà cherché, et j'ai déjà trouvé par expérience certaines choses dans les Enseignements que je vous rapporte.
Me reprochez-vous de vouloir Les Partager, alors que Ceux-ci Y Exhortent ?


Compagnon a écrit:
Pensez ce que vous voulez de moi.
On ne vainc pas l'Ignorance en la fuyant, et craindre d'apprendre des choses d'autrui (en demeurant dans des certitudes alors que la vie est impermanence) pourrait révéler un manque d'humilité que l'on Ignore sur soi.

Compagnon a écrit:
Mais faites néanmoins attentions a vos pensées, car elles ne sont pas sans conséquences, ni sur vous ni sur les autres. Bonne soirée :)
J'y veille et vous retourne vos conseils.
Pour ma part, je vous considère comme un frère, je ne vous rejette pas, mais vous vous fuyez et me rejetez, selon vos récents propos du moins.

Ft
Revenir en haut Aller en bas
Soleil Levant
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 08/09/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 10:56

Soleil Levant a écrit:
Compagnon a écrit:
je reste toujours prudent, car je ne cesse d'apprendre.
Entre prudence et témérité se situe la Voie du Milieu !
Précison :
L’excès de prudence peut confiner à la lâcheté.
L’excès de courage peut confiner à la témérité.
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1636
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 11:21

Allons les enfants !!
Arrêtez de vous Bouddher un peu!


Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 11:24

Compagnon, tu as du discernement, et je pense que tu es dans une bonne voie, j'espère que tu as compris à qui tu avais à faire ...

Il circule sur les forums religieux une imposture montée de toutes pièces, concernant un certain  "messie Pierre Ali" qui est à la fois le Bouddha, le Christ, le Grand Monarque, le Madhi et j'en passe ...  et qui annoncé par un individu au ton inquisiteur, qui prend à chaque fois des pseudos différents mais qui est bien une seule et même personne, tu peux faire tes propres recherches sur le net, ou remonter les fils de discussion de Soleil levant, et tu trouveras le nom de Pierre Ali, mais entre nous, c'est du temps perdu que de leur accorder de l'importance.

Les vrais disciples, les sages, les saints, les éveillés, quelle que soit leur voie, ne font pas tant de tapage médiatique ou forumique.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 11:30

@Râm : peut être... peut être... toutefois en toute équanimité je dois montrer autant de prudence et de réserve quand aux propos de Soleil Levant qu'aux tient (n'y voit rien de personnel juste de la stricte neutralité). Puisqu'il est conseillé de ne pas se fier à des "on dit". D'un coté je peux voir de la bienveillance dans ton intervention, de l'autre comme tu me le suggère je ne vais pas perdre du temps à aller vérifier tes propos.

Je pense en effet que les vrais mystiques, les personnes vraiment habitées par quelque chose de divin ne perdent pas leur temps sur la toile, elles agissent dans la vrai vie. Sans forcément être comprises et acceptées d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 12:43

Tu as bien raison de ne pas m'écouter non plus, quoi que je m'interdisse de prêcher, je suis plutôt pour la devise "chacun sa voie, chacun son chemin" et ceci dit, avançons comme nous le pouvons à notre propre rythme, avec nos moyens, sur le chemin qui nous a été révélé et qui est différent pour chacun.

Mais je ne peux m'empêcher de réagir contre ce que j'appelle les "faux messies" qui insistent lourdement pour qu'on les suive, qui veulent imposer leur voie comme étant la seule valable pour tous (qu'ils soient religieux ou athés d'ailleurs) oui, j'ai ce défaut, je me méfie de ceux qui veulent sauver les autres. Bonne route.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 14:32

Moi, je ne vois même pas le lien entre Jésus et bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Soleil Levant
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 08/09/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 22:42

Paix,

Compagnon a écrit:
Puisqu'il est conseillé de ne pas se fier à des "on dit".
Effectivement !
Jésus a dit : " Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice." Jean 7:24

" Apprenez par vous-mêmes à reconnaître ce qui est mauvais, faux et méchant et, l’ayant observé et approfondi, ayant compris qu'il génère négativité et souffrance, abandonnez-le. Apprenez par vous-mêmes à reconnaître ce qui est utile, méritoire bon et, l’ayant observé et approfondi, ayant compris qu'il génère bénéfice et félicité, acceptez-le et suivez-le " Bouddha S

Mais aussi, il y a des Passages concernant le Retour de l'Esprit de Vérité et ceci, concernant la Reconnaissance de l'Arbre : Mat 12.30-37

Compagnon a écrit:
Je pense en effet que les vrais mystiques, les personnes vraiment habitées par quelque chose de divin ne perdent pas leur temps sur la toile, elles agissent dans la vrai vie. Sans forcément être comprises et acceptées d'ailleurs.
I y a de a priori menés par le mental, puis il y a les Modalités Exposées par les Instructeurs, pour Qui a Foi en Eux, Rentrés avec Eux en Pleine Conscience ! Ainsi opère le Présent Bienheureux, simplement  !
" celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu." Jean 3.21

«  La réalisation réside dans la pratique. » Bouddha Shakyamuni


@Ram : Vous ne nous avez pas dit ce qui est mauvais, faux et méchant dans mes propos ou ceux présentés par mes soins, au fait !

@florence_yvonne : Que n'avez-vous pas compris dans ces sujets concernant les liens affectifs, fervents et prophétiques entre Bouddha et Jésus, précisément ?

http://www.forum-religions.org/t8473-liens-entre-jesus-et-bouddha
http://www.forum-religions.org/t8482-du-soutra-du-lotus-au-bouddha-amitabha-j-c

Ft


Dernière édition par Soleil Levant le Dim 8 Jan 2017 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Dim 8 Jan 2017 - 22:49

Râm : Mais je ne peux m'empêcher de réagir contre ce que j'appelle les "faux messies" qui insistent lourdement pour qu'on les suive, qui veulent imposer leur voie comme étant la seule valable pour tous (qu'ils soient religieux ou athés d'ailleurs) oui, j'ai ce défaut, je me méfie de ceux qui veulent sauver les autres. Bonne route.

Méfiance que je comprends tout à fait. Après il faut se dire que ces personnes aussi sont en souffrance. Comme tout le monde. Peut être que chez certaines, aller prêcher aux autres permet de leur éviter de porter leur regard sur leur propre souffrance intérieure, leur propre mal être, qui est si vaste qu'elles sont terrifiées à l'idée de le regarder en face et d'en mesurer l'ampleur ? Ainsi on transforme la méfiance que l'on peut avoir à leur égard en compassion.

@Florence-yvonne : Moi, je ne vois même pas le lien entre Jésus et bouddha.

A quel niveau ? Parce que des ressemblances entre les 2 hommes il y en a un paquet non négligeable si l'on accepte de les voir sans préjugés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 10:41

Voici la différence entre Bouddha et Jésus. Bouddha a développé l'aspect Sagesse illuminante et Jésus y a rajouté l'aspect Amour du Logos Solaire à un niveau jamais atteint par un individu. Donc on peut dire que Jésus est allé "plus loin" en quelque sorte que son Grand Frère, le Bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 10:56

@Kevalin : ce qui est amusant c'est que certains bouddhistes inversent exactement cette relation que vous expliquez, à savoir qu'ils place le Bouddha comme allant plus loin que Jésus XD

C'est vraiment une question de vues XD

Personnellement je n'en sais rien, je constate juste que pour ce cas précis il y a 2 vues exactement contraires sur un même sujet.

Il y a aussi beaucoup d'amour chez Bouddha. Mais peut être pas exactement la même définition que l'amour au sens commun ou judéo-chrétien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 11:00

Pourtant c'est d'une évidence même que Jésus a manifesté un Amour sans concession extraordinaire et même si je ne remets pas en cause la compassion de Bouddha son Amour n'avait pas atteint ce niveau d'expression. D'ailleurs le fait que Bouddha soit apparu avant Jésus prouve un Plan discret d'expressions des Attributs Divins qui ne peuvent se faire que dans le sens du temps qui s'écoule dans le sens d'une progression révélatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 11:35

Si la révélation était progressive, alors il faudrait accepter le fait que Mahomet serait allé plus loin que ceux qui l'ont précédé... et ainsi de suite si on veut être logique, puisque Mahomet cite Jésus et se proclame le sceau des prophètes. Une révélation progressive et ascendante, c'est ce que croyait E. Schuré, mais ne faut-il pas distinguer les deux traditions d'orient et d'occident comme indépendante ?
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 11:50

Il me semble que Mahomet ne se place pas en novateur mais restaurateur. Juifs et chrétiens se sont "égarés" et l'Islam est là pour revenir aux "fondamentaux" si l'on veut. Du moins c'est comme cela que je l'ai compris. En tout cas, dans le Coran, juifs et chrétiens sont clairement décrit comme des égarés, tantôt des frères à respecter tout de même et à ramener dans le "droit chemin", tantôt moins respectés selon les surates.


De son coté le Bouddha quand il développe son Dharma, ne créé par tout de toutes pièces, il se pose parfois en "réaction" face aux hindouisme, brahmanisme et jaïnisme déjà présents. Je pense que lui même était hindoue à sa naissance. Mais c'est à vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 11:53

Râm a écrit:
Si la révélation était progressive, alors il faudrait accepter le fait que Mahomet serait allé plus loin que ceux qui l'ont précédé... et ainsi de suite si on veut être logique, puisque Mahomet cite Jésus et se proclame le sceau des prophètes. Une révélation progressive et ascendante, c'est ce que croyait E. Schuré, mais ne faut-il pas distinguer les deux traditions d'orient et d'occident comme indépendante ?  

Non, Mahomet est hors jeu n'étant qu'une révélation subséquente et secondaire, les plus Grands de ce Monde sont Bouddha (ainsi que les autres Dhyani-Bouddhas qui l'ont précédé) et Jésus-Christ qui a exprimé l'Attribut "Amour" du Logos Solaire comme jamais auparavant. Restera un (ou des) Avatar qui exprimera le Troisième Attribut du Logos Solaire qui est celui de la Volonté tout en reprenant les deux précédents (Intelligence/Sagesse du Bouddha et l'Amour du Christ). Je crois comprendre que ce sera dans le prochain système solaire, celui de Shiva. Peut-être que Shankaracharya en fut un précurseur sans représenter complètement cet Attribut Divin étant donné que le Brahmanisme est la seule religion au monde de Rayon 1 (ce qui explique beaucoup de choses autrement incompréhensibles), celui de la Volonté que Shankaracharya a ranimé dans la Foi Hindoue et qui se retrouve dans son peuple (et absolument pas chez les autres, Tibétains compris).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 11:58

Compagnon a écrit:
De son coté le Bouddha quand il développe son Dharma, ne créé par tout de toutes pièces, il se pose parfois en "réaction" face aux hindouisme, brahmanisme et jaïnisme déjà présents. Je pense que lui même était hindoue à sa naissance. Mais c'est à vérifier. [/justify]

Le père du Bouddha était Shivaïste. Il a voulu faire son chemin de son côté bien que sa doctrine emprunte lourdement au Samkhya de l'Inde et sa pratique aux Jnana et Raja-yoga (le Shaktisme Hindou a également influencé lourdement le tantrisme tibétain). L'exportation du Bouddhisme hors de l'Inde finira de lui donner un visage particulier en fonction des cultures locales traversées. Nous avons donc différents Bouddhismes suivant les pays où il s'implanta. Pour l’Hindouiste, le Bouddhisme n'est qu'une excroissance de l’Hindouisme, beaucoup de choses en commun d'ailleurs même si le Sanata Dharma reste la Mère et l'origine des religions sur cette planète.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 12:08

Le père du Bouddha était Shivaïste. Il a voulu faire son chemin de son côté bien que sa doctrine emprunte lourdement au Samkhya de l'Inde et sa pratique aux Jnana et Raja-yoga (le Shaktisme Hindou a également influencé lourdement le tantrisme tibétain).

Possible, je n'ai pas personnellement creusé la question. Mais cela n'aurait rien d'étonnant. Si j'ai compris une chose c'est que tous les dharmas (au sens d'enseignements religieux) sont liés les uns aux autres. Ils forment un tout interconnecté au moins du point de vue historique, de leur histoire et diffusion géographique et dans le temps sur Terre. Et tous ont 1 point commun inévitable : l'homme.

L'exportation du Bouddhisme hors de l'Inde finira de lui donner un visage particulier en fonction des cultures locales traversées. Nous avons donc différents Bouddhismes suivant les pays où il s'implanta.

En partie vrai en effet. Le coeur du Dharma reste le même et ensuite il y a des variantes. Il y a à la fois Un et des Des bouddhismes. Diversité dans l'unité et unité dans la diversité.

Et comme je l'ai dis plus haut, le bouddhisme est lui aussi liés aux autres spiritualités du monde, soit en empruntant soit par réaction.
Pour l’Hindouiste, le Bouddhisme n'est qu'une excroissance de l’Hindouisme, beaucoup de choses en commun

Cela ne m'étonnerait pas du tout que certains hindouistes en tout cas voient les choses ainsi.

Les hindous intègrent même Jésus dans leur religion, je me demande si ils n'en font pas un avatar d'une divinité d'ailleurs ou d'un principe cosmique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 12:18

Compagnon a écrit:
Cela ne m'étonnerait pas du tout que certains hindouistes en tout cas voient les choses ainsi.

Les hindous intègrent même Jésus dans leur religion, je me demande si ils n'en font pas un avatar d'une divinité d'ailleurs ou d'un principe cosmique.

Les Hindouistes font de Jésus une incarnation de Vishnou puisque né du même Principe ou Attribut Divin qui est l'Amour-sagesse, Qualités appartenant au Rayon 2 et représenté par Vishnou (l'aspect Fils vu sous un autre angle ou Christ Cosmique).
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 18:42

Soleil Levant a écrit:
@florence_yvonne : Que n'avez-vous pas compris dans ces sujets concernant les liens affectifs, fervents et prophétiques entre Bouddha et Jésus, précisément ?

Compagnon a écrit:
@Florence-yvonne : Moi, je ne vois même pas le lien entre Jésus et bouddha.

A quel niveau ? Parce que des ressemblances entre les 2 hommes il y en a un paquet non négligeable si l'on accepte de les voir sans préjugés.

Moi, je ne vois que coïncidence dans les ressemblances entre les deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   Lun 9 Jan 2017 - 19:03

@Florence-yvonne : une coïncidence est aussi une forme de lien.
Qu'il y ai une poignée de coïncidence ou au contraire un grand nombre pour vous... c'est kif-kif ? Cela ne signifie rien de plus que ... des coïncidences ? Quelque chose de purement fortuit sans aucune signification au-delà ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jésus vu par un regard bouddhiste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus vu par un regard bouddhiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelle revue bouddhiste : regard bouddhiste
» Regard Bouddhiste sur le Bonheur
» Jésus vu par un regard bouddhiste
» Evénement: Le Rotary reçoit à Lille le bouddhiste Matthieu Ricard
» Stress au travail, un bouddhiste vous épaule!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Bouddhisme-
Sauter vers: