Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’épée de Jésus dans la bouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Al Moria
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 958
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mar 7 Fév 2017 - 22:14

Compagnon a écrit:
1er point très important : mon intention dans ce qui suit n'est pas de convaincre mais d'expliquer. Je ne dis pas ce qui est vrai ou faux, je dis ce que j'ai compris et ce que je sais (ce qui est forcément limité et pas forcément vérité absolue).

 Il en ira de même pour moi... au meilleur de mes connaissance.

Compagnon a écrit:

2ème point : en effet, moi aussi à une époque j'étais comme toi, je me disais, "tout ça est trop bien agencé pour que ce soit le fruit du pur hasard". Et tu ne sais peut être pas à quel point cette affirmation peut semblait vrai d'un point de vue scientifique. Les physiciens et astrophysiciens en particulier ont découvert au fil du temps que les lois de l'univers, les physiques de notre univers, sont réglées au quart de poil. La moindre variable aussi infime soit-elle dans une quelconque des constantes physiques, des forces fondamentales de l'univers, et rien de serait là, l'univers tel que nous le connaissons ne pourrait tout simplement pas exister (Einstein plaisantait même en disant que "Dieu" avait pipé les dés). Ce n'est pas pour rien qu'il y a eu un certain nombre de scientifiques croyant en Dieu dans le passé et qui voyaient dans la perfection du fonctionnement de la Nature une preuve de son existence. N'appelait-on pas "Dieu" à une époque le "Grand architecte" ? Ou le "Grand Horloger" ? Mais tu prends 2 très grands noms de la science moderne : Albert Einstein et Stephen Hawking, le premier reconnaissait avoir une spiritualité profonde mais considérer les livres saints comme des contes sympathiques, rien de plus, et le second, récemment, dans des théories exposées dans des documentaires, dit que, en l'état actuel de nos connaissances scientifiques (et il est lui même à la pointe), l'univers peut parfaitement se passer d'un "Dieu" pour avoir émergé et s'être organisé tout seul. Du temps de Napoléon déjà un grand scientifique a qui l'Empereur avait demandé de réunir un sorte d'Encyclopédie du savoir de l'époque n'avait mentionné "Dieu" nulle part dans son livre, Napoléon lui demanda pourquoi, il répondit qu'il ne voyait pas l'utilité de mentionner cette "hypothèse".
Einstein en effet lui aussi trouvait l'univers très beau, il était un peu "mystique" en quelque sorte, mais pas enfermé dans les dogmes des  Livres saints qu'il jugeait puérils. C'était son, opinion évidemment. Quand on est un génie on pense différemment du commun on a dont forcément des idées un peu bizarres... (je sais ce que c'est de "penser" différemment du commun des gens, crois-moi)

Je me dis qu'il est plutôt hasardeux de coudre la toile de fond d'une théorie du début de l'univers en ayant pour outils des ciseaux mal ajusté...    Puisque la relativité et la quantique ne s'accorde encore et toujours pas dans ces moments extrêmes, il devient difficile de vérifier la cohérence de tout ça. Ça laisse surtout un assez bon vague quant à l'idée même d'intention ou de volonté derrière ça. La question est assez simple au demeurant : Si quelque chose il y a... Cela en a-t-il été autrement? Sinon en a-t-il été voulu ainsi?

La mécanique de tout ça... le comment... ça ne pose pas de question, ça en prend un. La question de l'intention derrière tout ça... je préfère ne pas la laisser au hasard... je préfère voir le hasard comme un simple élément de la mécanique... que même si ce qui est fait est laissé au hasard, l'intention de faire était par contre présente.  

Compagnon a écrit:

3ème point : tu mentionnes encore le terme de "justice". Comme je te l'ai dis cela amène à des notions morales, de bien ou de mal, si on compare la loi du karma à une loi de l'univers comme la gravitation, il n'y a rien de juste ou d'injuste. C'est une sorte de "loi de conservation de l'énergie". Penser, parler, agir, dégage de l'énergie, celle ci circule forcément, doit aller quelque part, et elle revient  son envoyeur un jour. Est ce que la loi de la gravitation est "juste" ? Est ce qu'elle est "morale" ?

Une loi qui vous dit que les mauvaises actions vous seront remises dans une autre vie... c'est aussi morale que la loi du Talion. Ça dépend de ce qu'on en fait. Que cette loi vous remettent gracieusement vos ''bonnes'' actions et vous permettent de progresser jusqu'à la libération de cette loi... on ne peut qu'y voir un but tellement c'est ajusté au quart de poil...  Wink  De la carotte au bâton... y'a plus que la peau des dents, je dirais...  Razz

Compagnon a écrit:

Je ne crois pas que ce soit sans "but", sans "sens", mais là nous entrons dans un domaine métaphysique ou le Bouddha a refusé de s'aventurer, il a laissé cela aux autres religions. Il l'a dit clairement, il n'était pas là pour répondre à des questions métaphysiques sur le sens de la vie, mais pour donner un souverain remède à la souffrance. Rien de plus. Ce qui était déjà pas mal. Et reconnaître et tenir compte de la loi du karma était un des éléments fondamentaux pour y parvenir. D'ailleurs, le Bouddha ne nie en rien l'existence des dieux (plusieurs), on mentionne souvent des dieux et des devas dans certains sutras bouddhistes y compris canoniques. Ce que certains écrits bouddhiques nient c'est qu'il n'y ai qu'un seule cause à la naissance de l'univers (comme un seul dieu), et que l'univers ai un commencement et une fin, de même il nie aussi qu'il y ai quoi que ce soit d'éternel. Donc rien n'interdit que un ou des dieux ai participé et participent encore au fonctionnement de notre univers, mais pour le Bouddha, ils sont aussi soumis à la loi du karma, à l'impermanence et à la souffrance ou à la croyance en l'existence d'un ego permanent. Et pour le Bouddha ils se trompent et ne sont d'aucune utilité pour se libérer de la souffrance. C'est ce qu'il dit. Evidemment, il n'oblige personne à la croire sur parole, surtout pas !

Nier que l'univers ait un commencement et une fin... et nier qu'il y ait quoi que ce soit d'éternel.    Ça fait pas très cohérent pour commencer, je trouve.

Se libérer de la souffrance... il me semble que c'est juste une question de regard... Il faut l'accepter pour ce qu'elle est et la vivre au mieux, comme n'étant qu'un moindre bien-être. C'est certain qu'il y a des limites, faut pas jouer les martyres pour autant... l'intensité permet d'en saisir la réelle valeur, ce qu'on donnerait pour qu'elle s'apaise... si la vie elle-même en vaudrait le prix à certains moments. Je sais pas si l'apprivoisement libère, mais, je ne sacrifierais pas le bien-être pour éliminer la souffrance... le juste milieu devrait se trouver.

Compagnon a écrit:

4ème point : pour information, un certain nombre de bouddhistes considèrent Jésus comme un bodhisattva et ils le respectent beaucoup. Et inversement ce qui est drôle c'est qu'au Moyen Age par accident et mauvaises informations, Rome a canonisé le Bouddha sous le nom de Saint Issa (véridique et vérifiable).

L'idée de reconnaître ce qui habite certains hommes, d'en dégager et d'en honorer l'esprit, est fort respectable.  

Compagnon a écrit:

Je crois que tout le monde est dans ce cas :) Le Bouddha lui propose de se libérer du "piège" de la roue des "réincarnations". La libération absolue. Car d'un point de vue bouddhique le cycle des réincarnations c'est l'enfer. Ni plus ni moins. De là a considérer Nibbana comme le "Paradis"... les monothéistes ne promettent-ils pas aussi le Paradis à leur fidèles, une lieu ou la souffrance n'existe plus ? Béatitude absolue ? Donc au final, est ce que chacun ne parle pas au fond quelque part de la même chose mais avec des mots différents sous des angles de vue différents ? Chacun une voie propre mais un but semblable, les un par la case "Dieu unique" les autres par la case "auto-salut personnel" ? Il y a même certains courant bouddhistes qui prennent appui sur des divinités locales pour avancer sur le chemin, juste un appui.

En effet, ça dépend de l'idée que l'on se fait du meilleur et du pire... voyez-vous, c'est peut-être subtil, mais ce n'est pas de savoir où cela me mènerait qui m'importe... c'est de savoir où j'aimerais que cela me mène.  Very Happy  J'appelle ça... faire ma part du chemin. Je suis optimiste...  Razz  


Compagnon a écrit:

Rigoureusement exacte, si on use de parole violente on récoltera la violence au moins en parole.

Tout comme si on utilise la non-violence... on pourrait périr par elle.

Compagnon a écrit:

Exacte, sitôt que l'on met la main au fourreau et qu'on sort la lame on accepte le risque de soi-même recevoir un coup d'épée d'en face car l'autre aura réagis en sortant lui aussi la lame pour se "défendre". Les mots en effet sont impropre à traduire certaines expériences profondes.

Il en va de même pour celui qui ne sortira pas l'épée du fourreau pour ne pas risquer de recevoir un coup en retour lorsque viendra le temps de défendre son prochain... le prochain ne sortira certainement pas l'épée de son fourreau pour lui porter secours en contrepartie, surtout si il aurait perdu la vie grâce à son inaction.   Very Happy

En toute chose, il faut une part de discernement...    Je ne vous vise pas... je sais que vous n'êtes pas un extrémiste de la non-violence.  Very Happy

Compagnon a écrit:

Répondre à la violence par la violence c'est la loi du Talion : oeil pour oeil et dent pour dent. Il me semble que c'est Gandhi (mais je n'en suis pas sûre) qui a dit : vous croyez en un système qui au final laisserait tout le monde aveugle et édenté ?

Et pourtant... ainsi en est-il du Karma. Very Happy  Devenir aveugle ou édenté dans cette vie... qu'est-ce que c'est comme finalité face à la multitudes de vies que rapporterait la grande roue.
Croyez-vous qu'il n'existe aucun acte violent qui ne puisse être considéré comme ''favorable'' dans cette mécanique... que la violence puisse jouer pour vous parfois?
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5587
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 0:17

Jésus est l'étoile du matin qui se lève à l'est C'est vénus  archange st-michel
probablement que vénus aura passer près de la terre ,puis de mars avec il eut des perturbations géomagnétique et climatique pour enfin trouvé son axe de rotation

Code:
De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant

de sa bouche sortait des épée aiguë /à l'approche de Vénus qui passa près de la terre,il sortait des éclairs et du tonnerre qui frappa la terre avec violence ,s'ajouta des tremblements de terre,l'ouverture de croûte terrestre ,des inondations, l'éruption volcanique , la queue de Vénus amena des débris et du feu dans le ciel tomba sur les hommes et embrasa les villes et forets

tout ce qui était Dieu et colère venait des cieux ,des planètes et de leur effets géomagnétique et climatique sur la terre ,la colère dieu est lié à Jupiter,Vénus et puis Mars  vers 1500avJC
un changement de pôle eut lieu .Théorie De Velikovsky mondes en collision
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 7:29

Beaucoup de choses à dire, j'y reviendrais dans les prochains jours :) Le temps de lire attentivement et de réfléchir aux réponses.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 16:33

La vie, que sommes nous prêt à faire pour la conserver ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 16:43

florence_yvonne a écrit:
La vie, que sommes nous prêt à faire pour la conserver ?


Etant donné qu'au final nous n'avons pas le pouvoir de prolonger indéfiniment cette vie, a quoi bon se poser la question ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 17:19

Compagnon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La vie, que sommes nous prêt à faire pour la conserver ?


Etant donné qu'au final nous n'avons pas le pouvoir de prolonger indéfiniment cette vie, a quoi bon se poser la question ?

Beaucoup tueraient pour rester en vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 20:26

Compagnon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La vie, que sommes nous prêt à faire pour la conserver ?


Etant donné qu'au final nous n'avons pas le pouvoir de prolonger indéfiniment cette vie, a quoi bon se poser la question ?

Peut-être dans le but d'en peaufiner la qualité... ce pouvoir là, peut-être l'avons-nous.

Quelqu'un demandait quelque chose dans ce genre : ''Est-ce la quantité de temps impartis qui importe ou est-ce ce qu'on en fait?'' ... je trouve que c'est une bonne question.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Mer 8 Fév 2017 - 20:33

florence_yvonne a écrit:
Compagnon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La vie, que sommes nous prêt à faire pour la conserver ?


Etant donné qu'au final nous n'avons pas le pouvoir de prolonger indéfiniment cette vie, a quoi bon se poser la question ?

Beaucoup tueraient pour rester en vie.

Possible, mais a quel prix ? Et combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   Jeu 9 Fév 2017 - 16:03

Compagnon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Compagnon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La vie, que sommes nous prêt à faire pour la conserver ?


Etant donné qu'au final nous n'avons pas le pouvoir de prolonger indéfiniment cette vie, a quoi bon se poser la question ?

Beaucoup tueraient pour rester en vie.

Possible, mais a quel prix ? Et combien de temps ?

Qui peut le dire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’épée de Jésus dans la bouche   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’épée de Jésus dans la bouche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» la communion à genoux et dans la bouche
» Pourquoi communier dans la bouche ?
» Je me blesse dans la bouche
» Tes paroles dans ma bouche sont pleines de saveur
» Recevoir la Très Sainte Eucharistie dans la bouche (à lire très intéressant)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Ouvrons le débat :: La guerre-
Sauter vers: