Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bouddha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Bouddha   Sam 4 Fév 2017 - 18:43

Qui est la réincarnation de Bouddha ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
l'intondable
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6406
Age : 67
Localisation : Europe
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Bouddha   Sam 4 Fév 2017 - 20:28

Tu fais dans l'humour, Florence. Le bouddha est par définition celui qui a quitté le cycle des réincarnations. S'il s'est réincarné, c'est qu'il n'était pas un bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Sam 4 Fév 2017 - 21:10

Peut-être que ce que dit l'Intondable est partiellement vrai et partiellement non-vrai.

Je m'explique :

- en effet d'un certain point de vue, celui qui s'appelait Siddharta Gautama Shakyamuni est devenu "bouddha", c'est à dire éveillé. Par l'Eveil il a acquis la possibilité, la liberté, de sortir du samsara, du cycle des re-manifestations. Il n'était donc plus prisonnier d'une quelconque "re-manifestation" (je préfère ce terme à réincarnation, qui peut prêter à confusion).

- toutefois, dans le courant Mahayana, il est mentionné la possibilité en tant que bodhisattva, de renoncer à la libération définitive du cycle des re-manifestation dans le samsara, d'accepter sciemment de renoncer à la libération une fois l'Eveil atteint et de continuer à se "re-manifester" afin de poursuivre une oeuvre d'aide à la libération de tous les êtres de la souffrance au sein du samsara.

Donc est ce que celui que l'on appelle le Bouddha (avec un grand B) ne s'est plus jamais re-manifesté sur Terre depuis sa "mort" sous la forme de Siddharta Gautama... je ne sais pas au juste.

Tout dépend du point de vue ou vous vous placez.

On peut aussi dire qu'il y a un peu du Bouddha en chacun de nous, aussi bien de son corps que de sa pensée puisque nous avons le souvenir de son existence. Sa vie à influencé des millions de gens sur des millénaires.

D'un certain point de vue, à chaque fois que quelqu'un de par le monde pense au Bouddha celui-ci continu a vivre en quelque sorte, à se "manifester". :)
On peut voir les choses ainsi (je ne dis pas on "doit" mais on peut). On peut aussi ne pas voir les choses ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddha   Dim 5 Fév 2017 - 11:40

Il ne faut pas confondre Bouddha et bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Dim 5 Fév 2017 - 12:59

florence_yvonne a écrit:
Il ne faut pas confondre Bouddha et bouddha.

Exacte.
Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 672
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 0:26

Compagnon a écrit:
... en effet d'un certain point de vue, celui qui s'appelait Siddharta Gautama Shakyamuni est devenu "bouddha", c'est à dire éveillé. Par l'Eveil il a acquis la possibilité, la liberté, de sortir du samsara, du cycle des re-manifestations. Il n'était donc plus prisonnier d'une quelconque "re-manifestation" (je préfère ce terme à réincarnation, qui peut prêter à confusion).

 Si je comprends bien... l'Idée même de bouddha, le Bouddha, se serait manifesté en lui, petit Siddhârta, ce qui aurait produit un bouddha.
Il pourrait donc court-circuité le samsara à volonté à son tour en tant qu'Idée de la manifestation de Bouddha... pouvant ne se manifester qu'à sa guise par la suite par gain de cette liberté... Comme Bouddha, quoi... en mettant en adéquation l'Idée même du bouddha et une personne...  l'Idée se manifestant via cette personne.  
 En gros... Y'aurait un Esprit de bouddha qui vagabonde chez les bouddhiste, comme y'a un Esprit du christ qui erre chez les chrétiens...  Very Happy
 

Compagnon a écrit:

- toutefois, dans le courant Mahayana, il est mentionné la possibilité en tant que bodhisattva, de renoncer à la libération définitive du cycle des re-manifestation dans le samsara, d'accepter sciemment de renoncer à la libération une fois l'Eveil atteint et de continuer à se "re-manifester" afin de poursuivre une oeuvre d'aide à la libération de tous les êtres de la souffrance au sein du samsara.

Donc est ce que celui que l'on appelle le Bouddha (avec un grand B) ne s'est plus jamais re-manifesté sur Terre depuis sa "mort" sous la forme de Siddharta Gautama... je ne sais pas au juste.

Tout dépend du point de vue ou vous vous placez.

Bouddha pour Messie...  Very Happy  Éveil pour Vérité... à quoi s'éveille-t-on, de fait, si ce n'est qu'à la vérité.    

Compagnon a écrit:

On peut aussi dire qu'il y a un peu du Bouddha en chacun de nous, aussi bien de son corps que de sa pensée puisque nous avons le souvenir de son existence. Sa vie à influencé des millions de gens sur des millénaires.

D'un certain point de vue, à chaque fois que quelqu'un de par le monde pense au Bouddha celui-ci continu a vivre en quelque sorte, à se "manifester". :)[/justify]
On peut voir les choses ainsi (je ne dis pas on "doit" mais on peut). On peut aussi ne pas voir les choses ainsi.

Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 7:25

Si je comprends bien... l'Idée même de bouddha, le Bouddha, se serait manifesté en lui, petit Siddhârta, ce qui aurait produit un bouddha.

Pas compris cette phrase.

Par contre la nature de "bouddha", la "bouddhéïté" si tu veux (comme on pourrait dire la sainteté chez les chrétiens) ne peut être clairement comprise que par quelqu'un que le vit, l'expérimente. Bien sûre pour des raisons pédagogiques on a essayé au fil du temps de décrire avec des mots l’expérience de l'Eveil et on le fait encore par nécessité mais cela reste insuffisant pour expliquer l’expérience même de l'Eveil. Un peu comme si on voulait décrire le gout d'une pomme a quelqu'un qui n'en a jamais mangé, puis ensuite le fait de faire goûter la pomme à cette personne.

Il pourrait donc court-circuité le samsara à volonté à son tour en tant qu'Idée de la manifestation de Bouddha... pouvant ne se manifester qu'à sa guise par la suite par gain de cette liberté... Comme Bouddha, quoi... en mettant en adéquation l'Idée même du bouddha et une personne... l'Idée se manifestant via cette personne.

Je ne suis pas sûre de bien comprendre.

Toutefois, si cela peut aider, si on remplace le terme "idée" que tu emplois par celui de concept ou de notion, la voie bouddhique invite à se défaire de toute notion, tout dogme, tout concept, y compris sur le bouddhisme lui même. Si l'on a une certaine idée, une certaine notion de ce qu'est le Bouddha ou le bouddhisme on en devient alors prisonnier, on avance plus, pire on peut virer fanatique. Il est nécessaire de se libérer intellectuellement de tout y compris de ce que nous croyons comprendre sur le Bouddha et le bouddhisme. Toujours garder l'esprit ouvert. Un célèbre maître zen chinois, Lin-Tsi, a dit un jour cette phrase provocante : si tu rencontres le Bouddha, tue le. (Symboliquement évidemment).

Est ce que tu comprends ce que je veux dire ?

Si l'on s'attache à l'idée, la notion que nous avons du Bouddha et du bouddhisme on ne fait que s'enfermer dans une prison un peu plus profonde, un dogme qui ne dit pas son nom.

En gros... Y'aurait un Esprit de bouddha qui vagabonde chez les bouddhiste, comme y'a un Esprit du christ qui erre chez les chrétiens..

Je ne sais pas si on peut dire cela comme ça. Peut être certains courants du bouddhisme parlent d'un "Bouddha" transcendant qui se manifeste a travers le temps et l'espace. Mais je n'en suis pas certain. En principe tout est impermanent. Donc le Bouddha originel, celui du Vème ou VIème siècle avant JC n'est plus depuis longtemps. En principe le bouddhisme nie qu'il y ai quoi que ce soit de permanent, donc il n'y a pas en principe d'esprit ou d'âme du Bouddha qui continue à vagabonder ainsi en étant exactement le même qu'il y a 2500 ans. Du moins a ce que j'en ai compris.

Toutefois, d'un certain point de vue, le Bouddha en faisant tourner la roue du Dharma, en commençant à enseigner le Dharma, à générer autour de lui des causes et des effets, il a influencé le monde, il continue à la faire, a travers moi (qui te parles actuellement) par exemple ou des milliers d'autres dans le monde. Puisque l'on parle de lui et de son enseignement (comme le ferait un chrétien par exemple aussi, Jésus continue a être "vivant" à travers lui). Donc à travers son enseignement il continu à vivre en quelque sorte. Métaphoriquement parlant. Mais ce ne sera pas éternel. Il a lui même indiqué qu'un jour le Dharma sera oublié. Et qu'un autre Bouddha fera son apparition (Maitreya) pour faire de nouveau connaître la Voie.

Potentiellement il y a une "graine" de bouddhéïté en chacun de nous. Tout le monde est un eveillé potentiel. Nous sommes donc tous des "bouddhas" (et non pas Le Bouddha) potentiel.

Enfin on peut trouver peut être une ressemblance entre le tryptique chrétien : Père, Fils, Saint Esprit, et le tryptique bouddhique des 3 joyaux : Bouddha, Dharma, Sangha. Même si il est difficile pour moi pour le moment de trouver des similitude parfaites. Mais cela s'est déjà fait je crois, du moins certains ont essayé. Et dans l’hindouisme Brahma est aussi une divinité à 3 visages.


Les Grecs appelaient bien Thot (divinité lunaire égyptienne du langage, de l'écriture, de la connaissance...) Hermes-trimégiste. Et le Bouddha a atteint l'Eveil (c'est à dire la connaissance absolue de Tout ce qui est la nature profonde de l'univers) une nuit de pleine lune. Thot est surnommé le "Seigneur du Temps" (car il régit les cycles lunaires), le Bouddha lors de son Eveil aurait transcendé par la vue notre perception du temps en voyant distinctement l'intégralité de la chaîne de causalité qui a amené à son apparition en tant que Siddharta Gautama et à son Eveil en cet instant précis. Ce que l'on appelle ses "vies antérieures".

Toutes les spiritualités du monde se font des clins d'oeil de complicité si tu fais attention. Tous les dharmas (tous les enseignements spirituels du monde) sont "vide/vacuité" (dans le sens ou aucun n'est indépendant des autres, on retrouve un peu de chacun dans tous - une vérité surement difficile à accepter pour certains car les 3 monothéismes par exemple ne sont pas si originaux que cela, il sont dans un continuum plus étendu dans le temps et l'espace. On est libre de l'accepter ou pas. Un croyant te dira que "Dieu" se manifeste sous la forme qu'il veut au fil du temps. J'y ai cru a une époque, je voyais bien "Dieu" adapter ses manifestations aux hommes en fonction de leur capacités de compréhension, et ainsi être caché derrière toutes les religions du monde sans exception. Je ne vois plus tout à fait les choses ainsi. ).
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 16:27

Je ne comprend pas la notion de bouddha, Bouddha, je vois, bouddha non.

A moins que n'importe qui puisse être un bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 16:33

Oui n'importe qui à le potentiel pour devenir un bouddha (petit b). Un bouddha (petit b) c'est un éveillé. Tout le monde à la possibilité d'atteindre l’éveil. Mais le Bouddha avec un grand B c'est Siddharta Gautama, considéré comme l’Éveillé le plus parfait, le plus accompli de notre ère.

Mais chacun a des idées, notions ou préjugés ou définitions propres de ce qu'est la "bouddhéïté" et de qui était le Bouddha.
La pratique bouddhique invite à ne pas rester figé dans nos conceptions, à rester ouvert, et à reconnaître qu'il y a une différence entre ce que l'on peut décrire, définir, expliqué intellectuellement, avec des mots, et la réalité de l'expérience de l'Eveil.

Est ce plus clair là ? :)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 17:20

Compagnon a écrit:
Oui n'importe qui à le potentiel pour devenir un bouddha (petit b). Un bouddha (petit b) c'est un éveillé. Tout le monde à la possibilité d'atteindre l’éveil. Mais le Bouddha avec un grand B c'est Siddharta Gautama, considéré comme l’Éveillé le plus parfait, le plus accompli de notre ère.

Mais chacun a des idées, notions ou préjugés ou définitions propres de ce qu'est la "bouddhéïté" et de qui était le Bouddha.
La pratique bouddhique invite à ne pas rester figé dans nos conceptions, à rester ouvert, et à reconnaître qu'il y a une différence entre ce que l'on peut décrire, définir, expliqué intellectuellement, avec des mots, et la réalité de l'expérience de l'Eveil.
Est ce plus clair là ? :)

Alors moi, je dois dormir.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 18:07

Nous dormons tous ou presque tous :)
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 6091
Age : 58
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 19:36

Compagnon a écrit:
Nous dormons tous ou presque tous :)

C'est un peu n'importe quoi, le pourcentage d'êtres éveillés sur Terre est de 30% . En ce sens que ces personnes ne sont absolument pas en train de dormir et puis ce n'est pas un sommeil mais un état de conscience un niveau ou que sais-je encore on est quand même pas tous des inconscients pffffffffffff  
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 19:50

Question de point de vue :)
Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 672
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 20:06

Compagnon a écrit:
Si je comprends bien... l'Idée même de bouddha, le Bouddha, se serait manifesté en lui, petit Siddhârta, ce qui aurait produit un bouddha.

Pas compris cette phrase.

Par contre la nature de "bouddha", la "bouddhéïté" si tu veux (comme on pourrait dire la sainteté chez les chrétiens) ne peut être clairement comprise que par quelqu'un que le vit, l'expérimente. Bien sûre pour des raisons pédagogiques on a essayé au fil du temps de décrire avec des mots l’expérience de l'Eveil et on le fait encore par nécessité mais cela reste insuffisant pour expliquer l’expérience même de l'Eveil. Un peu comme si on voulait décrire le gout d'une pomme a quelqu'un qui n'en a jamais mangé, puis ensuite le fait de faire goûter la pomme à cette personne.

Je sais pas...    C'était plus terre à terre que ça en fait, ce que je voulais dire...  
Comme ça parle de ''manifesté'' et de ''non-manifesté'', ben je me représente la réalité de chaque état sous la forme d'idéal et de concret... il y a l'idée de la chose et il y a la chose. Peu importe l'idée qu'on se fait tout un chacun du bouddha, il y a l'idée de ce qu'il est vraiment, l'idée même de ce qu'il est, le non-manifesté... et il y a l'incarnation de cette idée, la personne de chaire et d'os, Siddhârta. L'un dans l'autre, ça me fait dire qu'il y a avait beaucoup de Bouddha dans le petit homme...    

Compagnon a écrit:

Il pourrait donc court-circuité le samsara à volonté à son tour en tant qu'Idée de la manifestation de Bouddha... pouvant ne se manifester qu'à sa guise par la suite par gain de cette liberté... Comme Bouddha, quoi... en mettant en adéquation l'Idée même du bouddha et une personne...  l'Idée se manifestant via cette personne.

Je ne suis pas sûre de bien comprendre.

Toutefois, si cela peut aider, si on remplace le terme "idée" que tu emplois par celui de concept ou de notion, la voie bouddhique invite à se défaire de toute notion, tout dogme, tout concept, y compris sur le bouddhisme lui même. Si l'on a une certaine idée, une certaine notion de ce qu'est le Bouddha ou le bouddhisme on en devient alors prisonnier, on avance plus, pire on peut virer fanatique. Il est nécessaire de se libérer intellectuellement de tout y compris de ce que nous croyons comprendre sur le Bouddha et le bouddhisme. Toujours garder l'esprit ouvert. Un célèbre maître zen chinois, Lin-Tsi, a dit un jour cette phrase provocante : si tu rencontres le Bouddha, tue le. (Symboliquement évidemment).

Est ce que tu comprends ce que je veux dire ?

Je sais pas... y'a déjà un gros paradoxe tout de suite en partant :

- ''la voie bouddhique invite à se défaire de toute notion, tout dogme, tout concept, y compris sur le bouddhisme lui même.''


Que pourrais-je répondre à ça sinon que je vous invite à vous défaire de ce concept...    Vous n'avez rien à perdre, puisque si vous vous en défaites alors c'est que vous y aurez obéis...    

Et ensuite, y'a ce petit conseil, qui fait concept :

- Toujours garder l'esprit ouvert.


Que pourrais-je vous répondre sinon que je vous invite à vous défaire de ce concept...  Razz  Sérieusement, seulement enlever le ''toujours'' de la phrase serait un bon pas...    Peut-être que de laisser l'esprit en mode repos est parfois bénéfique...

J'aime beaucoup les paradoxes... ils permettent de montrer les limites de cohérence d'un raisonnement... tenez, tout ceci me fait étrangement penser à celui-ci :

''Le meilleur conseil que je puisse vous donnez, c'est de ne pas suivre mes conseils''


Very Happy  À suivre...

Compagnon a écrit:

Si l'on s'attache à l'idée, la notion que nous avons du Bouddha et du bouddhisme on ne fait que s'enfermer dans une prison un peu plus profonde, un dogme qui ne dit pas son nom.

Disons que si on affirme qu'il n'y aurait rien d'indiscutable... il ne faudrait surtout pas en faire un dogme.  

Pour le reste... je salue cette graine de ''bouddhéité'' en vous.  
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 6091
Age : 58
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 20:17

Compagnon a écrit:
Question de point de vue :)

J'ai entendu dire 1% de personnes sensées, ça doit-être faux . Il y a une foule innombrable selon la révélation de St Jean .
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Mer 8 Fév 2017 - 20:32

il y a l'incarnation de cette idée, la personne de chaire et d'os, Siddhârta. L'un dans l'autre, ça me fait dire qu'il y a avait beaucoup de Bouddha dans le petit homme...

On peut dire les choses comme ça oui :)

Est ce que l'analogie qui suis est dans la même idée ?

Il y a un cube, et chacun voit une face du cube, mais personne ne connait le cube car personne ne voit toutes les faces en même temps ? Et chacun croit que la face qu'il voit est le cube tout entier.

Que pourrais-je répondre à ça sinon que je vous invite à vous défaire de ce concept...    Vous n'avez rien à perdre, puisque si vous vous en défaites alors c'est que vous y aurez obéis...    

Aussi oui. Il y a un moment ou l'on doit cesser de penser pour peut être "être", "vivre". La pratique bouddhique n'est pas que lectures et intellectualisation. C'est beaucoup de méditation, diverses formes de méditations, et celles-ci ne consistent pas à tenir dans sa tête un certain nombre de réflexions.

''toujours'' de la phrase serait un bon pas.

Les absolus sont nuisibles. En effet. Sans doute selon les circonstances parfois oui parfois non. Le tout évoluant constamment.

Peut-être que de laisser l'esprit en mode repos est parfois bénéfique...

On ne peut plus vrai et vous parlez à quelqu'un qui entre autre apprécie la méditation car cela lui a permis de "ralentir" son esprit :) C'était vraiment nécessaire chez moi. Et c'est très reposant en effet.

J'aime beaucoup les paradoxes... ils permettent de montrer les limites de cohérence d'un raisonnement... tenez, tout ceci me fait étrangement penser à celui-ci :

''Le meilleur conseil que je puisse vous donnez, c'est de ne pas suivre mes conseils''


Idem. "Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire". Mais aussi "Soyez vous même votre propre flambeau" en matière de vérité. Sous entendu : expérimentez par vous même. Voyez ce que vous constatez comme vrai et comme faux par vous même.

Disons que si on affirme qu'il n'y aurait rien d'indiscutable... il ne faudrait surtout pas en faire un dogme.

C'est "l'attachement à" qui est considérer comme nuisible. Parce qu'il mène à la souffrance.

Pour le reste... je salue cette graine de ''bouddhéité'' en vous.

Namasté de même :)

J'ai entendu dire 1% de personnes sensées, ça doit-être faux . Il y a une foule innombrable selon la révélation de St Jean .

Et selon quel référentiel déterminez vous ce qui est sage ou fou  ? XD
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddha   Jeu 9 Fév 2017 - 16:21

Qui peux affirmer dire vrai ? au nom de quoi peut-on prétendre à la vérité ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Loganj
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 6091
Age : 58
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Bouddha   Jeu 9 Fév 2017 - 21:53

Compagnon a écrit:
[i]

Et selon quel référentiel déterminez vous ce qui est sage ou fou  ? XD

Et vous selon quel critère vous basez-vous pour dire que tout le monde dort ? XD

Mais bon, le sage ne gesticule pas en vain et on voit bien que 70% des humains courent pour rien si ce n'est pour accumuler de la matière dans des blocs ...
Donc 30% de sages approximativement .

Le Bouddha a expliqué clairement comment on pouvait atteindre la sagesse en restant tranquillement assis afin de dompter le mental hyperactif .

Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 672
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Bouddha   Ven 10 Fév 2017 - 8:05

Compagnon a écrit:
il y a l'incarnation de cette idée, la personne de chaire et d'os, Siddhârta. L'un dans l'autre, ça me fait dire qu'il y a avait beaucoup de Bouddha dans le petit homme...

On peut dire les choses comme ça oui :)

Est ce que l'analogie qui suis est dans la même idée ?

Il y a un cube, et chacun voit une face du cube, mais personne ne connait le cube car personne ne voit toutes les faces en même temps ? Et chacun croit que la face qu'il voit est le cube tout entier.


 Je reconnais vaguement l'analogie (Sous forme d'aveugles tâtant un éléphant)... elle a sa sagesse, mais non, c'est pas vraiment ça.

L'intention était plutôt de différencier le ''manifesté'' du ''non-manifesté''... Une cohérence en tant qu'idée ou esprit pour le côté non-manifesté et une cohérence en tant que concret ou homme pour le côté manifesté... rien de plus.

De Bouddha, jusqu'ici, j'en comprends que lorsqu'il ne se manifeste pas, il est tout de même bien présent dans l'esprit de chacun, idéalement parlant, petit grain de lumière... et qu'il aurait acquis la liberté, idéalement parlant, de reprendre sa place dans la roue et se manifester une nouvelle fois au moment qu'il jugerait opportun, selon ses motifs propres et de son propre gré. Ça me fait dire que les idées ont une vie propre selon cette vue... ça fait un peu Platon comme vision, mais ça se vaut.    Ça me rappelle vraiment beaucoup l'Esprit de vérité des chrétiens.  Very Happy

Compagnon a écrit:

C'est "l'attachement à" qui est considérer comme nuisible. Parce qu'il mène à la souffrance.

 Dans cette logique, devrait-on dire que la souffrance qu'on attribuerait à Jésus donnerait la mesure de son attachement à Dieu... que si c'était avéré, il aurait pu s'épargner tout ça juste en s'éloignant d'un air détaché...  Razz
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Ven 10 Fév 2017 - 9:40

@Florence-yvonne : Qui peux affirmer dire vrai ? au nom de quoi peut-on prétendre à la vérité ?

En amont il y a la notion même de vérité, certains affirment qu'il n'y en a qu'une, unique, absolue, d'autres ne partagent pas cette perception des choses.

Ceux qui affirment dire vrai dans l'histoire sont parfois (toujours?) des individus qui prétendent avoir vécu une expérience particulière, une expérimentation personnelle, intime et profonde (qui les a bouleversé) de la vérité qu'ils prétendent dire. Abraham est présenté comme le premier interlocuteur (verbal) humain du dieu d’Israël, la vie de Jésus est ponctuée de "miracles" dés sa naissance plus ou moins, et il affirme parlé au nom du dieu d'Israël et ses "miracles" semblent "prouver" qu'il y a quelque chose de plus grand qui est à l'oeuvre derrière lui, vu qu'il ne s'attribue jamais personnellement les phénomènes qu'il génère, Muhammad affirme avoir reçu d'un être surnaturel dans une grotte, un texte sacré, le prince Siddharta Gautama entant faire partager, avec ceux qui le veulent bien évidemment, les leçons qu'il a tirer de son expérience personnelle de l'Eveil. Pour ne parler que des spiritualités que je connais.

Ils parlent au nom d'un principe supérieur pour les 3 grand monothéisme et au nom de l’expérience personnelle propre pour le Bouddha.

@Loganj : Et vous selon quel critère vous basez-vous pour dire que tout le monde dort ? XD

A la base, dans ce qu'enseigne le Bouddha, il est dit clairement : ne me croyez pas sur parole simplement parce que c'est moi, Bouddha, qui le dit. Surtout pas. Il est vivement recommandé d'être pragmatique, de ne croire que ce que l'on considère comme vrai au regard de son propre vécu, de sa propre expérience personnelle. Pour le moment, honnêtement, je ne peux pas dire en toute conviction "le monde dort". Tout ce que je peux dire c'est que c'est, en quelque sorte, ce que le Bouddha dit. Toutefois, et c'est très important, je n'investirais pas tant de temps et d'énergie dans ma pratique quotidienne si je n'étais pas un minimum convaincu par l'expérience personnelle. J'ai donc lu les affirmations de bases du Bouddha (les 4 Nobles Vérités et le Nobles Sentier Octuple) et j'ai essayé de regardé autour de moi et en moi, de vérifier, si c'était vrai. J'ai aussi commencé à pratiquer les formes de méditations recommander pour voir si expérimentalement, les promesses faites étaient tenues. Comme c'est le cas, je poursuis. C'est tout. Pour le moment en tout cas ce que dit le Bouddha contient au moins dans une certaine mesure des vérités que j'ai pu vérifier par moi même par l'expérience. Ce qui renforce ma confiance dans l'enseignement du Bouddha et sa façon de voir le monde.

Le Bouddha a expliqué clairement comment on pouvait atteindre la sagesse en restant tranquillement assis afin de dompter le mental hyperactif .

On peut dire les choses comme ça oui :) Certains disent même que son l'arbre de la Bodhi sans que son corps ne bouge le moins du monde, il a voyagé (en esprit) dans des lieux et à des époque ou l'homme n'est jamais allé consciemment.

@Al Moria :

Je reconnais vaguement l'analogie (Sous forme d'aveugles tâtant un éléphant)... elle a sa sagesse, mais non, c'est pas vraiment ça.

L'intention était plutôt de différencier le ''manifesté'' du ''non-manifesté''... Une cohérence en tant qu'idée ou esprit pour le côté non-manifesté et une cohérence en tant que concret ou homme pour le côté manifesté... rien de plus.


Vrai pour l'allusion aux éléphants.

Dans ce cas dans l'idée du cube, votre manifesté et non-manifesté ne sont-ils pas des dimensions supplémentaires du cube ? Non plus seulement les faces mais par exemple le dedans et le dehors du cube, notre "idée" du cube et la réalité du cube ?

De Bouddha, jusqu'ici, j'en comprends que lorsqu'il ne se manifeste pas, il est tout de même bien présent dans l'esprit de chacun, idéalement parlant, petit grain de lumière... et qu'il aurait acquis la liberté, idéalement parlant, de reprendre sa place dans la roue et se manifester une nouvelle fois au moment qu'il jugerait opportun, selon ses motifs propres et de son propre gré.

Je ne sais pas si c'est la vérité mais on peut comprendre en effet mes propos ainsi.

Al Moria :) Platon, l'Esprit de vérité des chrétiens, le Bouddha, tout est lié :) Il est normal de les retrouver les uns dans les autres en tout ou en partie. Il y a un plus petit dénominateur commun incontournable a toutes les spiritualités humaines : l'homme. Ca personne ne peut le contester. Et les hommes n'ont cessé de bouger, de se mélanger et de communiquer depuis des temps immémoriaux. Comment toutes les spiritualité du monde ne pourraient-elle pas s'être influencées les unes les autres ? Comme ainsi pourrait-il y en avoir une totalement indépendante, différente et originale par rapport à toutes les autres ?

Dans cette logique, devrait-on dire que la souffrance qu'on attribuerait à Jésus donnerait la mesure de son attachement à Dieu..

Ce n'est pas je crois par amour et attachement à Dieu, à celui qu'il appelait sont Père, que Jésus a accepté la souffrance, mais par attachement aux hommes. Il a accepter de prendre sur lui la souffrance engendrée par les conséquences du péché originel (dans la religion chrétienne) sur lui pour en libéré définitivement les hommes. Il a donc agît par amour pour les hommes. Il se présentait lui même comme Fils de l'Homme. Et aussi Fils de Dieu. Selon cette même logique les chrétiens et pas qu'eux, voient "Dieu" en chaque humain, en toute création de "Dieu", "Dieu" est. Donc toujours selon cette même logique, jusqu'au sacrifice de Jésus, "Dieu" souffrait aussi surement de voir les hommes endurés les conséquences du péché originel. Jésus a donc délivré les hommes et son Père de cette souffrance là. On peut le voir comme ça. Jésus a agit par compassion et amour pour les hommes et pour lui même (homme et dieu) et pour son Père en délivrant tout le monde de cette souffrance là.

Et le prince Siddharta a tout abandonné (vie facile, confort, richesse, santé, famille, sécurité, plaisirs) aussi par amour pour tous, par compassion pour tout ce qui vit, car il avait pris une conscience aiguë et terrifiante de l'ampleur de la souffrance autour de lui, chose intolérable, inacceptable. Il s'est donc juré de trouver un remède ou de mourir en essayant. Pour tous, tous ce qui vit, pour lui-même, pour sa famille.

Les 2 hommes étaient muent par un même altruisme, un même esprit de sacrifice un même soucis des autres.

On peut voir les choses comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddha   Ven 10 Fév 2017 - 15:47

Moi, je médite sous forme de relaxation une fois par semaine, mais je ne prétend pas atteidre l'illumination.

Compagnon a écrit:
En amont il y a la notion même de vérité, certains affirment qu'il n'y en a qu'une, unique, absolue, d'autres ne partagent pas cette perception des choses.

La vérité est une illusion, tout comme le réel.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Ven 10 Fév 2017 - 16:14

Chacun a aussi sa conception de l'illusion :) Illusion et réel vont de paire. L'un ne peut se concevoir sans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 6091
Age : 58
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Bouddha   Sam 11 Fév 2017 - 8:58

Compagnon a écrit:

@Loganj : Et vous selon quel critère vous basez-vous pour dire que tout le monde dort ? XD

A la base, dans ce qu'enseigne le Bouddha, il est dit clairement : ne me croyez pas sur parole simplement parce que c'est moi, Bouddha, qui le dit. Surtout pas. Il est vivement recommandé d'être pragmatique, de ne croire que ce que l'on considère comme vrai au regard de son propre vécu, de sa propre expérience personnelle. Pour le moment, honnêtement, je ne peux pas dire en toute conviction "le monde dort". Tout ce que je peux dire c'est que c'est, en quelque sorte, ce que le Bouddha dit. Toutefois, et c'est très important, je n'investirais pas tant de temps et d'énergie dans ma pratique quotidienne si je n'étais pas un minimum convaincu par l'expérience personnelle. J'ai donc lu les affirmations de bases du Bouddha (les 4 Nobles Vérités et le Nobles Sentier Octuple) et j'ai essayé de regardé autour de moi et en moi, de vérifier, si c'était vrai. J'ai aussi commencé à pratiquer les formes de méditations recommander pour voir si expérimentalement, les promesses faites étaient tenues. Comme c'est le cas, je poursuis. C'est tout. Pour le moment en tout cas ce que dit le Bouddha contient au moins dans une certaine mesure des vérités que j'ai pu vérifier par moi même par l'expérience. Ce qui renforce ma confiance dans l'enseignement du Bouddha et sa façon de voir le monde.

Le Bouddha a expliqué clairement comment on pouvait atteindre la sagesse en restant tranquillement assis afin de dompter le mental hyperactif .

On peut dire les choses comme ça oui :) Certains disent même que son l'arbre de la Bodhi sans que son corps ne bouge le moins du monde, il a voyagé (en esprit) dans des lieux et à des époque ou l'homme n'est jamais allé consciemment.

[/justify]

@ Compagnon :


Voici ce que pensait l'éveillé le Bouddha à propos de la sagesse...

"Moines, deux choses participent de la connaissance : le silence tranquille et l'intériorité.
Si la tranquillité silencieuse est développée en soi, qu'est-ce que cela donne ? Cela permet à la conscience de se développer . Et quel est le profit tiré d'une conscience développée ? Les désirs sont alors remis à leur juste valeur et peuvent être relégués à l'arrière plan ...
Et si l'intériorité est développée, quel profit cela apporte t-il ? Cela permet à la sagesse de se développer . Et quel est le profit d'une sagesse développée ? Cela conduit à abandonner toute forme d'ignorance, à couper les racines de l'ignorance .
Une conscience troublée par les désirs ne peut se libérer ; et une sagesse troublée par l'ignorance ne peut se développer . Ainsi l'on peut faire disparaître les mauvais désirs en délivrant son esprit et on peut faire disparaître l'ignorance en délivrant sa sagesse"
Sur les pas de Bouddha . Lieux et paroles d'éveil . Marc Desmedt ed Albin Michel .

Connaissais-tu ce texte ? parce que j'en entend beaucoup des bouddhistes qui croient plus en des traductions bidons qu'aux vraies paroles de Bouddha, hi ......
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Bouddha   Sam 11 Fév 2017 - 9:30

@Loganj : Oui il me dit quelque chose. Disons que l'esprit de ce qu'il dit m'est familier bien sûre. Les idées sous tendues sont en conformités avec ce que j'ai lu et compris jusque là.

En ce qui me concerne je fréquente un forum de pratiquants qui se soucient justement de la qualité des sources et traductions. J'ai une liste de favoris longue comme le bras avec un certain nombre de sites bouddhistes que j'estime sérieux. J'ai un certain nombre de livre acheté venant de sources compétentes reconnues. Et je lis et étudies et recopies aussi bien des enseignements récents de maîtres reconnus que des soutras ancien traduits en principe par des gens compétents.

"Vrai paroles du Bouddha"... Même si il eu des effort importants après sa mort pour conserver au mieux un corpus fiable de ses enseignements on ne peut jamais avoir la certitude que tout est parfaitement bien conservé. C'est comme pour tout enseignement aussi vieux. Donc il faut savoir être lucide et admettre une part inévitable de déformation volontaire ou non. Je crois que le Bouddha en était conscient aussi. Il n'a rien écrit justement pour que ses paroles ne deviennent pas des dogmes coulés dans le bronze. Je crois qu'on peut garder l'esprit de ses paroles, l'esprit de ses enseignements, sans trop de risque. Tout tiens en peu de lignes à la base, les principes de bases, deux ou 3 formes de méditations bien expliquées peuvent suffir, cela peut tenir en 3 à 5 pages. si on les applique systématiquement, à fond, tout le temps, je dirais que cela peut suffir. Cela limite le risque d'erreur.

Il faut aussi comprendre que ma propre compréhension du dharma du Bouddha est elle aussi sujette au changement permanent :) Je le comprends mieux qu'il y a 1 an et dans 1 an j'en aurait aussi sans doute une compréhension peut être supérieure mais en tout cas différente, elle aura évolué. C'est pourquoi je fais preuve de prudence en rappelant le plus souvent possible que ce que je dis c'est "en l'état actuel de ce que j'en ai compris". Et le Dalaï Lama lui même reconnait humblement que lui-même prend conscience régulièrement de l'ampleur de ce qui lui reste à comprendre, alors....
Cette humilité c'est quelque chose que j’apprécie beaucoup. Le dharma du Bouddha n'est pas un dogme que l'on assène. On ne vous demande pas de le croire sans voir, il n'est pas justement un dogme absolu. C'est très très rafraîchissant je trouve et bigrement convainquant justement :) C'est une pratique concrète ancrée dans l'ici et maintenant. Dont on peut voir les effet concrets au quotidien en soit pour peu que l'on pratique régulièrement et sincèrement. Ca je peux en témoigner en toute honnêteté. Depuis que je pratique je me sans bien mieux. J'ai gagné beaucoup sur un certain nombre de mes "défaillances" passées.

C'est drôle, cela me fait pensé à un chant chrétien que j'ai chanté autrefois souvent à l'Eglise : "Le Seigneur fit pour moi des merveilles saint est son nom". Là on parlait de Jésus. Moi là je peux dire la même chose du Bouddha. Quand un bouddhiste s'incline devant une idole du Bouddha, ce n'est pas du paganisme, c'est un signe de respect et de remerciement entre autre. Comme on dit merci à quelqu'un qui vous aide. Tout simplement. Le Bouddha n'est pas une dieu. Même si certains esprit mal informés prétendent le contraire et s'appuient sur cela pour condamner le bouddhisme. J'ai lu quelque fois des choses vraiment... affligeante et douloureuse sur le bouddhisme.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 56
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddha   Sam 11 Fév 2017 - 15:02

Compagnon a écrit:
"Vrai paroles du Bouddha"... Même si il eu des effort importants après sa mort pour conserver au mieux un corpus fiable de ses enseignements on ne peut jamais avoir la certitude que tout est parfaitement bien conservé.

On peut en dire autant du nouveau testament et du Coran.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouddha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bouddha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les paroles de Bouddha: les rituels religieux
» Par la sérénité du Bouddha
» Bouddha était-il bouddhiste ?
» Bhaisajyaguru (bouddha de guérison)
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Bouddhisme-
Sauter vers: