Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les 4 rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Les 4 rencontres   Sam 18 Fév 2017 - 14:51

Buddhaline

Les quatre rencontres

Le jeune prince Gautama vivait dans le luxe, l’oisiveté et les plaisirs, protégé de toute souffrance par son père, le roi Suddhodana. Mais quatre rencontres cruciales - celles d’un vieillard, d’un malade, d’un mort et d’un moine - vont lui révéler les dures réalités de la vie et faire naître en lui l’esprit d’éveil.

Par André Bareau

Le Bodhisattva eut, dans sa jeunesse, l’intention de quitter la vie de famille. Le roi, son père, craignant qu’il n’étudiât la Voie de la délivrance, l’entoura constamment des plaisirs des cinq sens. Quand il eut quatorze ans, il fit atteler son char pour aller se promener et il sortit par la porte orientale de la ville.

Il vit par hasard un vieillard à la tête blanche, au dos voûté, qui, appuyé sur un bâton, marchait avec peine. Il demanda à son cocher :

- Quel est cet homme ?

- C’est un vieillard.

- Qu’appelle-t-on un vieillard ?

- Il a vécu de nombreuses années, ses facultés déclinent, son aspect a changé, son teint s’est altéré. Quand il est assis, il lui est pénible de se lever, il lui reste très peu de vitalité. C’est pourquoi on l’appelle un vieillard.

- Échapperai-je moi-même à ce sort ?

- Pas encore.

Alors, il fit faire demi-tour à l’attelage et revint au palais. Comme il n’était pas encore libéré de la loi de la vieillesse, il devint tout triste et n’éprouva plus aucun plaisir. Le roi demanda au cocher :

- Le prince est-il content de sa promenade ?

- Il en est mécontent.

- Pourquoi ?

- Il a vu par hasard un vieillard, c’est pourquoi il est mécontent.

Le roi craignit que les devins n’aient dit la vérité et que le prince ne quittât bientôt la vie de famille. Aussitôt, il fit augmenter les plaisirs des cinq sens.

Longtemps après, le Bodhisattva ordonna de nouveau à son cocher d’atteler son char pour aller se promener et il sortit par la porte méridionale de la ville. Il vit par hasard un malade dont le corps était maigre et faible et qui, appuyé contre une porte, respirait avec peine. Il demanda à son cocher :

- Quel est cet homme ?

- C’est un malade.

- Qu’appelle-t-on un malade ?

- Ses quatre grands éléments La terre, l’eau, le feu et le vent qui composent le corps humain et dont le déséquilibre est la cause des maladies selon la médecine indienne antique. augmentant ou diminuant, il ne peut plus boire ni manger, son souffle est faible et ténu, sa vitalité est diminuée par les impuretés qui se trouvent en lui. C’est pourquoi on l’appelle un malade.

- Échapperai-je moi-même à ce sort ?

- Pas encore.

Alors, il fit faire demi-tour à l’attelage et revint au palais. Pensant qu’il n’était pas encore libéré de la vieillesse et de la maladie, il devint plus triste encore. Le roi demanda de nouveau au cocher :

- Le prince est-il content de sa promenade ?

- Il est encore plus malheureux.

- Pourquoi ?

- Il a vu par hasard un malade et c’est pourquoi il est mécontent.

Le roi craignit que son fils ne quittât bientôt la vie de famille et fit encore augmenter les plaisirs diurnes et nocturnes des cinq sens.

Longtemps après, le Bodhisattva ordonna de nouveau à son cocher d’atteler un char pour aller se promener et il sortit par la porte occidentale de la ville. Il vit par hasard un mort qui, porté par des hommes, était suivi de parents affligés et gémissants. Il demanda au cocher :

- Quel est cet homme ?

- C’est un mort.

- Qu’appelle-t-on un mort ?

- Son souffle a cessé, son esprit s’en est allé, il n’a plus connaissance de rien, il a abandonné son village vide C’est-à-dire son corps vide de soi, il est à jamais séparé de ses parents. C’est pourquoi on l’appelle mort.

- Échapperai-je moi-même à ce sort ?

- Pas encore.

Pensant qu’il n’était pas encore libéré des lois de la vieillesse, de la maladie et de la mort, il fut encore plus triste. Aussitôt, il fit faire demi-tour à l’attelage pour rentrer.

Il vit par hasard un homme dont les cheveux et la barbe étaient rasés, qui portait le vêtement de la loi monastique, tenait un bol à la main et marchait en regardant le sol. Il demanda à son cocher :

- Quel est cet homme ?

- C’est un religieux errant.

- Qu’appelle-t-on un religieux errant ?

- Il s’est bien dompté lui-même, il a des manières dignes, il se conduit toujours avec patience et compassion envers les êtres. C’est pourquoi on l’appelle religieux errant.

Quand il eut entendu cela, le Bodhisattva s’écria trois fois : « Très bien ! » Ayant réfléchi à cela, il devint joyeux. Aussitôt, il descendit de son char, rendit hommage à l’ascète et lui demanda :

- Pourquoi ton aspect et tes vêtements sont-ils différents de ceux des gens qui vivent dans le monde. La réponse est semblable à ce qui a été dit plus haut.

De nouveau, le Bodhisattva s’écria trois fois : « Très bien ! » Ayant réfléchi à cela, il devint joyeux. Il remonta sur son char et se dirigea vers le palais. Il y avait une femme qui, voyant par hasard le Bodhisattva, eut une pensée d’amour pour lui et prononça cette stance :

Heureuse la mère qui possède un tel fils !

Bienheureux aussi son père !

Heureuse la femme qui possède un tel époux !

Il atteindra le nirvana !

Lorsqu’il entendit prononcer le nom de nirvana, le Bodhisattva bondit de joie et pensa : « Obtiendrai-je moi-même ce nirvana suprême ? » De retour au palais, il réfléchit sur le fait qu’il n’était pas encore libéré des lois de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort. Le roi demanda au coche :

- Le prince est-il content de sa promenade, aujourd’hui ?

- Au début de la promenade il ne fut pas joyeux mais au retour il fut très heureux.

- Pourquoi donc ?

- Durant sa promenade, il vit par hasard un mort et c’est pourquoi il ne fut pas joyeux. Au retour, il vit un moine mendiant et c’est pourquoi il devint tout heureux.

Le roi pensa de nouveau : « Les devins ont dit la vérité : il quittera certainement la vie de famille. » Alors il fit encore augmenter les plaisirs diurnes et nocturnes des cinq sens.


(Extraits du Vinaya pitaka, traduit par André Bareau dans En suivant Bouddha)

Avril 1995

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Sam 18 Fév 2017 - 18:45

Et après ?
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Sam 18 Fév 2017 - 19:32

Siddharta entama sa quête, pour trouver un remède à la souffrance humaine. Et il l'a achevée en s'éveillant. Après des années de pratiques ascétiques et méditatives. Il devint Bouddha. La suite est connue.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Dim 19 Fév 2017 - 17:57

Compagnon a écrit:
Siddharta entama sa quête, pour trouver un remède à la souffrance humaine. Et il l'a achevée en s'éveillant. Après des années de pratiques ascétiques et méditatives. Il devint Bouddha. La suite est connue.

Connue de qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Dim 19 Fév 2017 - 18:09

De ceux qui l'on rencontré avant, pendant et après et qui on conservé le souvenir, d'abord par tradition orale puis par mise par écrit après un sérieux travail de vérification afin de ne conservé que les enseignements et faits corroboré par le plus grand nombre de témoins.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Dim 19 Fév 2017 - 19:07

Compagnon a écrit:
De ceux qui l'on rencontré avant, pendant et après et qui on conservé le souvenir, d'abord par tradition orale puis par mise par écrit après un sérieux travail de vérification afin de ne conservé que les enseignements et faits corroboré par le plus grand nombre de témoins.

Moi je ne l'ai pas rencontré et je ne le connait pas.

Alors, dis-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Dim 19 Fév 2017 - 19:20

Je ne l'ai pas rencontré en personne, je ne sais que ce qu'on raconte de lui et les propos qu'on lui prête. Tu veux savoir quoi au juste ? Sachant que mes connaissances sont limités et mes propos probablement maladroits même si j'essais de faire attention de ne pas dire trop d'ânerie.

La personne "Siddharta Gautama Shakyamuni" connue ensuite sous le nom du Bouddha est morte il y a presque 2500 ans donc techniquement personne de nos jours ne peut le rencontrer :)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Dim 19 Fév 2017 - 19:33

Compagnon a écrit:
Je ne l'ai pas rencontré en personne, je ne sais que ce qu'on raconte de lui et les propos qu'on lui prête. Tu veux savoir quoi au juste ? Sachant que mes connaissances sont limités et mes propos probablement maladroits même si j'essais de faire attention de ne pas dire trop d'ânerie.

La personne "Siddharta Gautama Shakyamuni" connue ensuite sous le nom du Bouddha est morte il y a presque 2500 ans donc techniquement personne de nos jours ne peut le rencontrer :)

Je voudrais connaitre son cheminement jusqu'à sa mort, enfin un résumé.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Dim 19 Fév 2017 - 20:23

Tout d'abord il faut comprendre que, bien évidemment, pour un personnage aussi ancien, il y eu avec le temps une part d'exagération et de déformation, sans parler évidemment de l'adjonction de passages relevant du "miraculeux", du "surnaturel", ou là évidemment cela relève plus de la croyance personnelle.

Pour faire très simple :
- il est né dans un milieu aisé pour l'époque et le lieu, très aisé, caste de noblesse guerrière.
- comme c'est fréquent à l'époque on demande à des sages de venir faire des prédictions après sa naissance quand à savoir ce qu'il deviendra. 3 prédisent qu'il sera un souverain temporel sans pareil, le 4ème lui affirme qu'il sera un leader religieux sans pareil.
- la mère de Siddharta meurt très peu de temps après sa naissance, il est donc élevé par une sœur (et co-épouse de son père) de sa mère.
- le père de Siddharta entend bien que son fils lui succède il fait donc tout son possible pour le tenir à l'écart de la dure réalité de la vie autour du palais.
- Une fois en age Siddharta se mari surtout pour plaire à son père, il a un fils, là encore pour donner une descendance mâle au clan.
- un jour qu'il s'aventure hors du palais se produit ce qui est raconté ci-dessus. Siddharta est terrassé par ce qu'il voit, il prend conscience de la réalité de la maladie, de la vieillesse, de la mort mais aussi d'une possibilité de trouver malgré tout le bonheur.
- en cachette il quitte son palais, abandonne tout, et se mets en quête d'ascètes locaux réputés pour trouver la réponse à la question existentielle qu'il le hante : trouver un remède à la souffrance, à toutes les souffrances. Il s'est juré de le trouver pour tous, pour tout ce qui vit, pour lui même, pour sa famille, pour tous, ou de mourir en essayant.
- il suit les enseignements de divers maître locaux, apprend beaucoup, très vite, mais reste insatisfait. Il s'asttreint alors à un ascétisme terrible, des privations ahurissantes qui manquent de le tuer. Il en réchappe de justesse et comprend que ce n'est pas non plus la solution que de se privé de tout. La solution n'est ni dans les excès de plaisir ni dans l'ascétisme absolu.
- une fois repris assez de force, il s'assoit sous un arbre et décide qu'il ne se relèvera pas sans avoir trouvé la réponse.
- après une introspection profonde, de terribles luttes intérieures, il atteint l'illumination, à trouvé la Voie.
- il prend un temps de réflexion, se demandant si il doit partagé ce qu'il a trouvé, si il sera capable de le transmettre, si les gens seront capable de le comprendre. Après un moment d'hésitation, par compassion pour tout ce qui vit, il se dit qu'il doit essayer. Il retourne alors voir tour à tour un certain nombre de gens, dont sa famille.
- il commence une vie de moine errant, ne possédant rien, vivant de dons. Il réunis des moines autour de lui, va au devant de tous, toute classe, tout sexe, rencontre des intellectuel, des religieux, des nobles, des modestes et pauvres, réunie plusieurs communauté de centaines de moines, se fait des amis, des ennemis, un de ses plus proches disciple se retourne contre lui, fait schisme et tente de le faire assassiné plusieurs fois. Sans succès.
- Le Bouddha n'écrit jamais rien, tout est retenu de mémoire par un disciple très proche réputé pour sa mémoire extraordinaire.
- un jour alors qu'il est âgé, il sent que son heure approche, prend une poignée de disciple, voyage un peu, tombe malade, puis s'éteint doucement en paix, en disant à ses disciples qu'il a dit tout ce qu'il avait à dire.

J'ai résumé beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Lun 20 Fév 2017 - 16:41

C'est une fois qu'il a atteint l'illumination qu'il est devenu Bouddha ? ou bien quand il est mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Lun 20 Fév 2017 - 18:35

Illumination/Eveil/Bouddha : synonymes.

Un "bouddha" c'est un éveillé : terme sanskrit बुद्ध buddha « éveillé », participe passé passif de la racine verbale budh-, « s'éveiller ».

Alors qu'il avait une trentaine d'années de son vivant il a atteint l'Eveil.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Lun 20 Fév 2017 - 19:37

Je croyais qu'il n'y avait qu'un seul "éveillé"
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Lun 20 Fév 2017 - 19:57

Durant notre ère "cosmique" il n'y a qu'un seul Bouddha avec un B majuscule, un seul "Eveillé" le plus accompli, le plus parfait, qui a fait connaître le Dharma à notre ètre, mais il y a une foule d'eveillé et de bouddha ou bodhisattva certes accomplis mais un peu moins. Comme cela a déjà été dit aussi sens littéral certains courants du bouddhisme affirment qu'en chaque être sensible et intelligent il y a un bouddha qui ne demande qu'a s'eveillé. Que le potentiel à la "bouddhéïté" existe en chacun de nous. L'enseignement que propose le Bouddha est offert à tous, pour lui tout être humain (au moins) peut se libéré, s’éveiller, tout le monde est en mesure de mettre son enseignement en pratique, sans distinction aucune. Son enseignement a valeur universelle. C'est pour cela d'ailleurs qu'il a entamé sa quête personnelle qui l'a mené à l'Eveil, pour trouver un remède universel à la souffrance. Un remède pour tous. C'était une quête profondément altruiste d'autant qu'il a énormément payé de sa personne pour l'entamé. Il y a risqué sa vie, littéralement, et pas qu'une fois. Personne ne le lui demandait.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27150
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Mer 22 Fév 2017 - 17:04

Et Jésus serait un bodhisattva ?
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   Mer 22 Fév 2017 - 19:04

Est ce qu'il l'est vraiment je ne sais pas, mais certains courants bouddhistes pensent que ses actes et ses paroles vont nettement dans ce sens. En ce qui me concerne je trouve oui qu'il a une façon d'être, des paroles, des actes qui se rapprochent d'un bouddha ou bodhisattva. Après c'est question de point de vue. Cela n'engage que ceux qui voient les choses ainsi. Personnellement je trouve préférable de pratiquer le Dharma et de voir en Jésus un être respectable qu'être chrétien et voir en le Bouddha un damné promis à l'enfer parce qu'il ne croyait pas en Dieu (chose que j'ai déjà vu sur la toile).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 4 rencontres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 4 rencontres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Bouddhisme-
Sauter vers: