Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Compagnon
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 609
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Jeu 16 Mar 2017 - 7:18

Al moria : Merci, c'est gentil de m'accorder votre permission... je n'attendais que ça.

Excellent nous sommes d'accord sur ce point, chacun est libre de penser et de s'exprimer cheers

Vous faites bien, le mieux à faire pour vous est encore de balayer devant votre porte avant de chercher les ordures dans la cour des autres.

Tout à fait exacte, Bouddha comme Jésus au passage y invite, c'est pour cela d'ailleurs qu'au final je renoncé à posté mon dernier post. J'essais de me discipliner, je n'y arrive pas toujours mais au moins par rapport à il y a quelques années j'essais. C'est un mieux.  

Alors faites le tour de votre dépotoir en vous débarrassant bien de toutes vos insanités avant de cracher ce genre de pavé xénophobe, vous en sortirai grandi et beaucoup plus zen au final.

Des mots très durs de la part de quelqu'un qui invite à la pondération. "Faites ce que je dis pas ce que je fais" ? J'ai vu cela tellement souvent. Je vous invite a vous relire car la violence de votre propos à mon égard (et c'est du nominatif, vos propos me visent bien personnellement) n'est guère en accord avec la douceur, l'indulgence, la compréhension et le discernement que vous m'inviter à adopter.  

Toutefois... vous avez raison sur un point, voir deux, il m'arrive d'avoir des pensées négatives que certains pourraient qualifier de raciste ou xénophobe, cela m'arrive, j'essais de la combattre, je n'y arrive pas toujours. Et avoir ce genre de sentiments en soit n'est pas bon, tout à fait exacte. Néanmoins, je reconnais et assume publiquement ces faiblesses et ce depuis le début. Et j'admets publiquement que je dois faire des efforts en ce sens et que ce n'est pas facile. Et vous ? Etes vous certains de votre cohérence ?  

Il est de notoriété publique que ce forum est islamophobe, l'êtes vous également? Est-ce votre intention de jeter de l'huile sur le feu comme la majorité des membres restants?

C'est ce qu'on me dit de temps à autre, peut être. En tout cas je me suis déjà exprimé sur le terme "islamophobe" pour moi c'est un terme non-correct. Il n'y a aucune islamophobie, le terme est impropre et conçu pour faire taire toute critique vis à vis de l'Islam même si elle est fondée. Mais j'admets être islamo-critique. Je crois qu'on en a le droit. Est ce souhaitable de critiquer, peut être peut être pas. Mais on en a le droit. Toutes les religions peuvent être critiquées. Sans exceptions. Et mes critiques se basent sur des faits observables non sur des lubies et fantasmes. Et j'ai moi-même subit ailleurs qu'ici de lourdes et pénibles critiques concernant mon actuelle spiritualité de la par de personne d'une autre religion en des termes excessivement durs et en se basant sur une vision non correcte de ma pratique. C'est pourquoi j'essais de comprendre l'Islam. Justement. De puis peu je crois avoir trouvé un point de connexion. Et c'est important pour moi. Il y a peu j'ai réuni une série de textes historiques sur les rapports entre islam et bouddhisme, pour apprendre et comprendre. Néanmoins, j'ignore ou vous vivez, mais moi je vis à Nanterre, en France et dans un quartier bien particulier ou je vois et entend des choses qui m'inquiètent et me mettent en colère. Notamment parce que j'ai une famille. Vous pouvez pensez ce que vous voulez de cela. Eu égare à l'actualité, je pense que mon inquiétude et ma colère son légitime. Et beaucoup de gens ne fond pas l'effort d'essayer de comprendre. Moi si. Quand  la manipulation de masse, si vous croyez que votre propre pays est épargné vous êtes bien naïf je le crains. Le géant américain n'est pas loin. Ça déborde inévitablement. Et c'est quelqu'un qui a connu enfant la 1ère guerre du golfe qui vous parle.  

Solidarité et besoin d'être accepté dans le groupe? Rien n'est certain, mais selon toute apparence... ça craint!

Sait pas, je ne ressens pas ce besoin. Pour les autres participant, c'est à eux de voir.

Pas grand chose à craindre de ce côté... c'est la Nouvelle-France ici, on s'est détaché de votre vieux pays sclérosé, les épouvantails que vous dressez devant les plus influençables ne nous font plus peur depuis longtemps, y'a que chez-vous et chez les américains que ça fonctionne encore cette peur et cette manipulation de masse. Comme vous le mentionnez, la France ne sera jamais islamiste, y'a que les imbéciles pour penser ça, son passé et sa culture en font foi... mais il faut préciser que près de 80% des français n'ont qu'un minimum d'éducation, et il n'y a rien de pire que le manque d'éducation pour fabriquer des fanatiques et des extrémistes, c'est malheureusement ce qui vous arrive présentement, les forts en gueule et les haineux tiennent le haut du pavé.

Vous savez, il y a un dicton "il ne faut jamais dire - fontaine je ne boirais pas de ton eau". Je ne vous souhaites pas de faire la même expérience que nous en ce moment mais l'on a vu ces dernières années des gens cultivés, ayant fait des études, avec une profession de bon niveau, bien intégrés dans la société, se laisser avoir par la propagande terroriste islamistes. Et ceux qui sont à la tête de Daesh par exemple sont tout sauf des imbéciles. Enfin si en partie. Mais ils sont très malins pour certaines choses.

Peut être préférez vous croire que cela ne vous atteindra jamais, que votre pays est "au dessus de cela" une façon comme une autre de se rassurer. Efficace ? L'avenir le dire. J'espère pour votre pays et vous même que l'actualité ne vienne jamais remettre en cause cette vision des choses. Sincèrement.

Le général De Gaulle disait que le patriotisme c'était l'amour de son pays et le nationalisme la haine de celui des autres. Eu égard à vos propos sur "la Nouvelle France" et le "vieux pays sclérosé" il n'y a peut être pas de haine pour la France mais au moins du mépris. Et ce souhaitable ? Me demander si je suis xénophobe ou islamophobe en brandissant votre propre mépris pour la France, avouez que c'est cocasse XD

Mais vous voyez à quel point l'expression des mots et pensées négatives est contagieuse, car en me lisant vous en êtes venu a vous rapprocher dans vos propos de comportements que vous me reprochez. J'en suis désolé pour nous.

A bon entendeur Wink

PS : sur mon lieu de travail j'ai fait la connaissance d'un pratiquant de l'Islam soufi, nous nous entendons a merveille et avons des discussion religieuse joyeuses et passionnante ! XD

PS 2 : si cela vous intéresse vraiment, si vraiment vous voulez connaître des faits objectifs, je peux vous en décrire certains. Sans commentaire ni jugement de valeur. Juste des faits. Concret, autour de moi. Peut être alors élargirez vous votre perception. Car porter un regard sur la France depuis la Nouvelle-France est une chose. Vivre en France dans certains quartiers (et je ne suis pas dans le pire) en est une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6252
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Jeu 16 Mar 2017 - 9:37

Al Moria a écrit:

Loganj a écrit:

Qui dit régulièrement et généralement à long terme que untel est un ceci ou un cela...
On peut juger de méchant celui dont on a des preuves que ses pensées paroles et actions sont relatives, mais si on le connait pas cela revient à s'insulter soi-même .

Que dire si ''untel'' le dit lui-même de lui-même régulièrement... généralement parlant et à long terme?    Que dire si ce même ''untel'' y met lui-même une touche de fierté toute personnelle lorsqu'il l'avoue?   Ces preuves sortant de la propre bouche de ce méchant ''untel'' reviennent-elles à démontrer que le ''untel'' en question s'insulterait lui-même en supposant qu'il ne se connaisse pas lui-même.  Razz

Ce n'est pas compliqué, si untel fait sortir le mal de sa bouche régulièrement pour juger untel sans le connaître c'est qu'il s'insulte lui-même non ?

Si ce untel fait sortir de sa bouche des c......es tout le temps ça peut aussi être contagieux, et par la même le mal peut alors être réingurgité par l'intermédiaire d'une fausse pub par exemple sur glyphosphate non ?

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9112
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Jeu 16 Mar 2017 - 12:42

Al Moria a écrit:
Alors faites le tour de votre dépotoir en vous débarrassant bien de toutes vos insanités avant de cracher ce genre de pavé xénophobe, vous en sortirai grandi et beaucoup plus zen au final.

Compagnon a écrit:
Des mots très durs de la part de quelqu'un qui invite à la pondération. "Faites ce que je dis pas ce que je fais" ?

Sauf que si tu n'es pas très doué pour détecter les fautes d'orthographe il n'en demeure pas moins que ces mots très durs s'adressent à lui-même comme le trahit cet énorme lapsus par lequel il peine à s'avouer à lui-même qu'il est celui qui en sortirait grandi et beaucoup plus zen s'il faisait le tour du dépotoir de sa propre haine (contre les français en particulier).

Alors effectivement il a fait très fort dans le "Faites ce que je dis pas ce que je fais" !

P.S. Pour être certain qu'on me comprenne il a écrit à la première personne du singulier ''vous en sortirai'' au lieu de ''vous en sortirez'' ce qui est très révélateur et démontre bien qu'il devrait commencer par prendre conscience de l'énorme poutre qu'il a dans l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Jeu 16 Mar 2017 - 13:33

@Chribou : si la remarque sur l'orthographe m'est adressée, en effet c'est le cas, j'ai toujours eu des problème avec l'orthographe et la grammaire française, depuis l'école. Je me suis beaucoup amélioré avec le temps, car autrefois c'était vraiment un désastre mais ce n'est pas parfait pour autant. Je ne trouve pas le français logique. Je pense qu'en classe on m'aurait fait faire de l’étymologie et de l'histoire de la langue, cela aurait beaucoup aidé, car j'aurais alors mieux mémorisé des règles car on aurait pris le temps de m'expliquer pourquoi on les appliquait. D'ou cela venait.

Amusante ton analyse sinon, cela rejoins ce que j'ai constaté depuis longtemps, la plupart du temps, chacun ne parle que de soi au fond, tout le temps, même pour dire du mal des autres (ou du bien des autres), en fait tout ce que l'on reproche aux autres nous saute aisément aux yeux car c'est quelque chose que nous connaissons très bien en nous même, cela nous est familier, mais nous refusons de le voir en nous (trop dur pour l'ego, l'amour propre), par contre les autres là... aucun problème. Ce qui d'ailleurs au passage nous flatte nous même. A chaque fois que l'on abaisse l'autre, qu'on le rabaisse par la critique, cela revient à s'élever soi-même, par le faite : "non non je ne mange pas de ce pain là moi ! Untel si mais moi non, je suis au dessus de ça !". Bin voyons...

C'est pourquoi maintenant, quand des gens me qualifie de tel ou tel adjectif plus ou moins désobligeant, ou insinuations diverses, primo je ne résiste pas ou peu, secondo je dis : oui en effet ça peut m'arriver. Je peux être con, égoïste, bêtement raciste, crétin, grossier, stupide, arrogant, etc... j'ai la lucidité de savoir que ça peut m'arriver, que ça m'est arrivé par le passé, et qu'il est possible que cela m'arrive à l'avenir, même si j'essais de me discipliner un peu. les gens comme moi sont affublé en général d'un terrible lucidité sur le monde et eux-mêmes. Douloureuse. Ca fait partie du "package".

Moralité : quand quelqu'un vous dit des choses désobligeantes vous pouvez 1) ne pas les accepter dans le sens de ne pas répondre, ne pas "saisir" ses paroles, l'autre reste avec ses propos dans la gorge et devra les digérer lui-même 2) ne pas opposer de résistance. Quand on se défait de l'idée que l'ego existe, alors rien ne peut plus vous affecter en la matière. On ne peut pas blesser ce qui n'existe pas. Mais il est très très difficile de se défaire de l'idée que l'ego existe. Très. Et évidemment on est libre de croire que l'ego existe. Le bouddhisme réfute son existence, mais on est libre de penser autrement. Cela peut apporter beaucoup de soulagement de "lâcher prise" au niveau de l'ego. En me servant d'un texte tibétain j'ai développer une petite technique mentale utile en la matière, que je décrirais dans un topic adéquat si quelqu'un le souhaite explicitement. Je n'impose rien. Et pitié... si certains me taxent de "prosélythisme" épargnez vous cette peine. Je n'impose rien. Je propose. Si quelqu'un demande, je donne. Sinon, je ne donne pas.

(j'ai une super petite parabole zen là dessus, très drôle, que je mettrais dans un coin adéquat si vous voulez).

Toutefois ne soyons pas trop durs avec Al-Moria, car nous nous aveuglons tous nous-mêmes à différents niveau sur ce que nous sommes, nous avons une certaine image de nous même qui ne colle pas forcément à la réalité. Donc potentiellement, selon les circonstances nous pouvons tous nous comporter comme Al-Moria. Et Al-Moria a aussi la capacité de prendre conscience par lui même de certaines choses comme certains d'entre nous ici. cheers

Peut être ne peut-il tout simplement pas comprendre faut d'avoir jamais été personnellement confronté au problème. C'est possible. Il peut être tout à fait sincère dans son point de vue. Parce que rien dans sa vie ne l'a amené à penser autrement.

Évitons donc de nous considérer comme supérieurs à lui, car alors nous ne vallons pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Ven 17 Mar 2017 - 3:07

Compagnon a écrit:
Excellent nous sommes d'accord sur ce point, chacun est libre de penser et de s'exprimer cheers

Pas vraiment... puisque je disais que je n'attendais que votre permission, c'est donc que je n'étais pas libre.  
On dit que la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre, alors, pour ce qui serait de la liberté de penser, je ne vois pas de problème, ça ne regarde que soi... mais en ce qui concerne la liberté de s'exprimer, ben il en va tout autrement... parce que la liberté de dire n'importe quoi, ben ça veut dire n'importe quoi quand y pense bien.  Razz


Compagnon a écrit:

Des mots très durs de la part de quelqu'un qui invite à la pondération. "Faites ce que je dis pas ce que je fais" ? J'ai vu cela tellement souvent. Je vous invite a vous relire car la violence de votre propos à mon égard (et c'est du nominatif, vos propos me visent bien personnellement) n'est guère en accord avec la douceur, l'indulgence, la compréhension et le discernement que vous m'inviter à adopter.  

Vous trouvez que mes mots sont durs, que mon propos est violent? Vous auriez dû voir le premier jet! Ce que vous venez de lire est le juste milieu trouvé après m'être modéré... je ne suis pas un apôtre de la non-violence, pas plus qu'un bisounours dans l'âme. Ce que j'ai écrit, j'en ai choisi le ton et je me devais de garder une part de virulence parce que je la considère adéquate dans les circonstances. Ces propos sont adressés au bouddhiste et sont en regard des valeurs bouddhistes que vous mettez en évidence et que vous avez trahis selon ma compréhension de la chose, contre vous personnellement il n'y a rien du tout, contre le bouddhiste affiché par contre, il y a une leçon dont la couleur est proportionnelle à la conduite adoptée. Discernement et compréhension sont bafoué par votre pavé, ils en sont absents, alors je ne vois pas en quoi je devrais en user pour le qualifier tout autant que votre décision de le mettre là, ceci dit en toute justice, parce que c'est ce dont il est question, c'est dans cet esprit que je le dis et c'est dans cet esprit que je le fais.

Je ne fais aux autres que ce que j'accepte qu'ils me fassent... et je considère que les autres ne font que ce qu'ils acceptent qu'on leur fasse. C'est juste, ainsi celui qui crache accepte qu'on lui crache dessus, celui qui fait la morale accepte de même qu'on la lui fasse, c'est de bonne guerre. Considérez que tout ce que vous pourrez dire ou faire pourra être retenu contre vous, alors si vous pensez être libre d'exprimer tout ce que vous voulez, attendez-vous à ce qu'il y ait retour du balancier.

Compagnon a écrit:

Et vous ? Etes vous certains de votre cohérence ?  

On est jamais sûr de rien... mais dans ce cas-ci, je n'en doute pas. Si j'avais gardé le silence, là j'aurais trahi mes valeurs et le sens de mes actions ici. Puisque vous avouez à mots couverts que ce pavé est un écart de votre part, alors je ne m'en fais pas avec d'éventuelles contradictions.

Compagnon a écrit:

C'est ce qu'on me dit de temps à autre, peut être. En tout cas je me suis déjà exprimé sur le terme "islamophobe" pour moi c'est un terme non-correct. Il n'y a aucune islamophobie, le terme est impropre et conçu pour faire taire toute critique vis à vis de l'Islam même si elle est fondée. Mais j'admets être islamo-critique. Je crois qu'on en a le droit. Est ce souhaitable de critiquer, peut être peut être pas.

Critique?    Savez-vous ce qu'implique réellement ce terme? Un simple crachat sans raison devient une ''critique'' dans la bouche des ignorants. Ce terme est dévoyé et se prend tout autant dans le sens opposé, soit de se permettre de dire n'importe quoi de négatif sans réelle analyse ou démonstration, ce qui cautionne les propos de tous genres à l'endroit de ce qu'on déteste ou que l'on ne comprend pas. Prenez le petit pavé que vous avez recopier, en quoi cela représente-t-il une critique digne de ce nom? Ce n'est qu'un petit témoignage sur un fait divers qui ne va pas plus loin que la surface du problème... met-il en lumière le fait que pratiquement partout dans le monde occidental il y a des ''ghettos'' qui sont le résultat de l'ostracisme? Que si des gens se regroupent ainsi dans des conditions de vie médiocres, c'est parce qu'ils y sont contraints pour cause de rejet? Cela le laisse-t-il entendre le moindrement ou ne laisse-t-on pas plutôt libre cours à l'émergence de jugements de valeurs et amalgames les plus insidieux des lecteurs? Vous n'avez pas à répondre, ce sont de fausses questions...

Je n'ai rien contre la critique, la vraie... elle est nécessaire lorsqu'elle est faite dans les règles de l'art. Pas lorsqu'elle n'a que valeur de crachat.

Compagnon a écrit:

Quand  la manipulation de masse, si vous croyez que votre propre pays est épargné vous êtes bien naïf je le crains. Le géant américain n'est pas loin. Ça déborde inévitablement. Et c'est quelqu'un qui a connu enfant la 1ère guerre du golfe qui vous parle.

Voyez-vous, il y a un monde de différence entre mon petit coin de pays et les USA, des différences beaucoup plus grandes et nombreuses que vous pouvez vous imaginer. Nous ne parlons pas la même langue pour commencer, nous ne sommes que 8 millions de francophones sur une populations totale en Amérique frôlant les 500 million de personnes, même au Canada, nous ne partageons pas grand chose avec les américains... nous prenons tout avec un grain de sel lorsque ça vient du sud de la frontière, on se méfie avant toute chose d'eux, de leur impérialisme et de leur arrogance. C'est certain que les américains ont une influence sur nos vies, mais leur propagande ne prend pas pour divers raisons. Depuis 400 ans, nous avons conservé notre langue et notre culture, si nous devions y laisser notre âme, cela aurait été fait depuis longtemps. Comment voulez-vous que l'on comprenne la peur des français de se faire assimiler et de perdre leur identité alors qu'ils sont largement majoritaires face à cet ''envahisseur'' imaginaire...    Ça dépasse l'entendement de quelqu'un de raisonnable.   

Compagnon a écrit:

Vous savez, il y a un dicton "il ne faut jamais dire - fontaine je ne boirais pas de ton eau". Je ne vous souhaites pas de faire la même expérience que nous en ce moment mais l'on a vu ces dernières années des gens cultivés, ayant fait des études, avec une profession de bon niveau, bien intégrés dans la société, se laisser avoir par la propagande terroriste islamistes. Et ceux qui sont à la tête de Daesh par exemple sont tout sauf des imbéciles. Enfin si en partie. Mais ils sont très malins pour certaines choses.

Si on tient compte du fait que les américains sont les plus grands terroristes que le monde ait porté, Daesh n'est qu'une petite frappe en comparaison. Partout dans le monde vous trouverez des gens pour se faire endoctriner par n'importe quel idéologie... les plus visibles ne sont pas les plus dangereuses pour autant, au contraire, ceux qui avancent masqués sont autrement insidieux.

Compagnon a écrit:

Peut être préférez vous croire que cela ne vous atteindra jamais, que votre pays est "au dessus de cela" une façon comme une autre de se rassurer. Efficace ? L'avenir le dire. J'espère pour votre pays et vous même que l'actualité ne vienne jamais remettre en cause cette vision des choses. Sincèrement.

Ce n'est pas une question de croyance, mais une question de motifs... dicton pour dicton, ici on dit ''crache en l'air, retombe sur le nez''... ce qui vous arrive, vous l'avez cherché pour diverses raisons, le problème c'est que vous refusez d'accepter les conséquences de vos actes passés. Pourriez-vous me dire combien d'arabes la France est allé tué sur le sol étranger? Juste en Syrie par exemple? Vous faites fausse route si vous croyez que ce n'est qu'une question de religion... là où il y a injustice et désespoir, vous trouverez toujours quelqu'un pour faire des gestes désespérés, que ce soit en laissant sortir la haine accumulé ou par simple désir de vengence, là où il y a des hommes, vous trouverez de l'hommerie.


Compagnon a écrit:

Le général De Gaulle disait que le patriotisme c'était l'amour de son pays et le nationalisme la haine de celui des autres. Eu égard à vos propos sur "la Nouvelle France" et le "vieux pays sclérosé" il n'y a peut être pas de haine pour la France mais au moins du mépris. Et ce souhaitable ? Me demander si je suis xénophobe ou islamophobe en brandissant votre propre mépris pour la France, avouez que c'est cocasse XD

Je ne méprise pas les français, à moins que la France ne soit un français... ce qui ne serait vraiment pas cocasse.    Je méprise autant la France que les USA ou Israël ou la Chine ou l'Iran, et j'en passe. Je méprise ces pays parce qu'ils trahissent les valeurs qu'ils disent défendre. Mais il ne me viendrait pas à l'esprit de mépriser un français parce qu'il est français ou un américain parce qu'il est américain... j'ai la décence de lui laisser au moins l'occasion d'ouvrir la bouche avant et de me donner des raisons de le faire, souvent, je me contenterai de mépriser l'ignorance ou le patriotisme aveugle qu'il exprime, mais très rarement la personne elle-même.

Compagnon a écrit:

Mais vous voyez à quel point l'expression des mots et pensées négatives est contagieuse, car en me lisant vous en êtes venu a vous rapprocher dans vos propos de comportements que vous me reprochez. J'en suis désolé pour nous.

Nous sommes différents voyez-vous, ne l'oubliez jamais. Je ne me rapproche pas de ces comportement par la lecture de vos propos... je n'ai nulle honte à vous avouez que j'y ai souvent les 2 pieds bien ancrés. J'ai n'ai pas la même conception que vous de la souffrance ou de l'égo, de l'adversité ou du combat... pour moi, il y a un temps pour chaque chose, chacune à sa place en ce bas monde. La justice elle-même (et là je me répète sans doute) arme parfois son bras de l'injustice comme épée lorsqu'elle doit y faire face et la vaincre... ce ne sont que des outils, ce qui importe, ce sont les intentions qu'il y a derrière leur utilisation.

Compagnon a écrit:

PS : sur mon lieu de travail j'ai fait la connaissance d'un pratiquant de l'Islam soufi, nous nous entendons a merveille et avons des discussion religieuse joyeuses et passionnante ! XD[/justify]

Je n'en doute nullement. Je ne vous pense pas islamophobe, je posais la question uniquement pour vous éviter de tomber dans un panneau grand ouvert.  

Compagnon a écrit:

PS 2 : si cela vous intéresse vraiment, si vraiment vous voulez connaître des faits objectifs, je peux vous en décrire certains. Sans commentaire ni jugement de valeur. Juste des faits. Concret, autour de moi. Peut être alors élargirez vous votre perception. Car porter un regard sur la France depuis la Nouvelle-France est une chose. Vivre en France dans certains quartiers (et je ne suis pas dans le pire) en est une autre.

Je n'accorde aux faits divers que l'importance de faits divers. Si vous voulez vraiment me parler de votre réalité, alors allez-y autant avec du bon que du mauvais... vous semblez croire que je n'ai pas vécu ou que mon pays est exempt d'imbéciles et d'idiots, on en trouve partout vous savez, c'était surtout ça le but de mon intervention, on trouvera toujours une ou des histoires qui se passent dans notre cours pour montrer ce qu'on cherche à montrer... vous n'avez qu'à lire les propos de Loganj un peu plus haut sur les ''dealers'' arabes, ce n'est pas ce qu'il dit qui est le plus révélateur, mais bien ce qu'il passe sous silence, comme le fait qu'il n'y aurait pas de ''dealers'' français de souche, que ce serait propre aux arabes. C'est plus ça qui me pue au nez qu'autre chose.

P.S. Pour qui cherche bien, vous trouverer certainement plein d'autres lapsuce dans ce texte...
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Ven 17 Mar 2017 - 8:03

Pas vraiment... puisque je disais que je n'attendais que votre permission, c'est donc que je n'étais pas libre.

Ca c'est toi qui te vois dans cette posture, pas nous. Tu es entièrement responsable de la manière dont tu vois les choses. C'est ton regard sur toi même et la réalité non le nôtre.

Point à régler définitivement : la liberté en tant qu'absolu, la liberté absolue, n'existe pas, ou si on cherche à l'atteindre elle se transforme en son contraire, si on vise à toujours être libre de tout... on devient prisonnier de cet automatisme, et donc on perd de la liberté. Conclusion, toute forme de liberté ne peut être que partiel et relative.

parce que la liberté de dire n'importe quoi, ben ça veut dire n'importe quoi quand y pense bien.

Le contenu du "n'importe quoi" est lui aussi relatif dans l'espace et le temps. Ce qui est "n'importe quoi" et forcément en rapport a quelque chose, et ce n'importe quoi (sur quoi d'ailleurs, faut être précis sur ce sur quoi porte le "n'importe quoi") peut l'être un temps et ne plus l'être un autre temps, et selon les lieu. En l'an 1000 aller voir un paysans au Moyen-Age et lui dire : un jour les hommes voleront dans des oiseaux de fer, plus haut que n'importe quel oiseau et plus vite que n'importe quel cheval, il aurait répondu "c'est du n'importe quoi!".

Vous trouvez que mes mots sont durs, que mon propos est violent? Vous auriez dû voir le premier jet! Ce que vous venez de lire est le juste milieu trouvé après m'être modéré...

Alors c'est très bien, apprendre à se modérer :) Y a encore du travail mais si au moins il y a eu un effort de modération déjà fait c'est bien.

je ne suis pas un apôtre de la non-violence, pas plus qu'un bisounours dans l'âme.

On peut parfaitement exprimé un désaccord dans user de violence. Quand on use de violence (et on en use parfois sans même en être conscient car on ne se met pas à la place de l'autre) on se disqualifie. On disqualifie les idées que l'on porte. On se tire une balle dans le pied. Si on est incapable d'exprimer ses idées quand elles sont contraires sans user de violence alors on a un problème avec ses idées. Et on peut faire preuve de violence de bien plus façon qu'on ne le croit au quotidien. Plus on étudie la souffrance plus on voit aussi les sources de violence devenue "banales" et que plus personne ne reconnait comme telles.

"La violence est l'arme de ceux qui ont tort".

Ces propos sont adressés au bouddhiste et sont en regard des valeurs bouddhistes que vous mettez en évidence et que vous avez trahis selon ma compréhension de la chose, contre vous personnellement il n'y a rien du tout, contre le bouddhiste affiché par contre, il y a une leçon dont la couleur est proportionnelle à la conduite adoptée.

1) j'apprends à être bouddhiste (entre autre, parce que n'être QUE bouddhiste n'a pas de sens quand on comprend certaines choses).
2) distinguer ma personne et comme vous dites "ce que j'affiche" est non valide car les 2 vont ensemble. L'un ne va pas sans l'autre. Mon "positionnement" spirituel, tout relatif je le rappelle, fait partie de ma personne. C'est comme de croire qu'on peut frapper un homme au bras dans que l'os, les muscles, le sang localement, le système nerveux, le cerveau etc... ne seront pas affectés.

Discernement et compréhension sont bafoué par votre pavé, ils en sont absents, alors je ne vois pas en quoi je devrais en user pour le qualifier tout autant que votre décision de le mettre là, ceci dit en toute justice, parce que c'est ce dont il est question, c'est dans cet esprit que je le dis et c'est dans cet esprit que je le fais.


Peut être... ou pas. Le point de vue de la personne qui témoigne est sans doute tout autre. Comme on vous le dit et répète, les gens ne tirent pas forcément leur témoignages de leurt chapeau fantasmagorique, ils vivent des événements, on des ressentis, des connaissances, une expérience, etc... et tirent des analyses et conclusion. Penser que votre vue des choses parce qu'elle vous convient, détient le discernement correct et la compréhension correcte me paraît pour le moins... avancé... disons que votre vue des choses vous convient, après, est-elle conforme à une compréhension vraiment correcte de la réalité...

Je ne fais aux autres que ce que j'accepte qu'ils me fassent... et je considère que les autres ne font que ce qu'ils acceptent qu'on leur fasse. C'est juste, ainsi celui qui crache accepte qu'on lui crache dessus, celui qui fait la morale accepte de même qu'on la lui fasse, c'est de bonne guerre. Considérez que tout ce que vous pourrez dire ou faire pourra être retenu contre vous, alors si vous pensez être libre d'exprimer tout ce que vous voulez, attendez-vous à ce qu'il y ait retour du balancier.

Tout à fait acceptable. Mais un bemol : sur un forum ici, vous ne voyez que des mots écrits, et les émoticône ne remplaceront jamais les 60% au moins de non verbal dans la communication en face à face. Les risques de se tromper, de mal interpréter les intentions des gens, les émotions des gens, derrière leurs mots sont considérables, et c'est sur cette interprétation que l'on base sa réponse. Là ou quelqu'un voudra faire passer de l'indulgence certain pourront comprendre de la condescendance, et confondre pitié et compassion, etc...

On est jamais sûr de rien... mais dans ce cas-ci, je n'en doute pas. Si j'avais gardé le silence, là j'aurais trahi mes valeurs et le sens de mes actions ici.

Oui. Vos valeurs. Vos actions. Vous vous seriez trahi. Hormis vous même personne ne vous oblige à parler ou écrire. Le silence est aussi une option. Donc vous n'écrivez au final que pour vous satisfaire vous même non ? Ce besoin de réagir et vôtre c'est tout. C'est vous que le dites. Ce n'est pas une critique c'est une analyste. Comme vous le dites plus haut quand on donne des coups c'est qu'on accepte d'en prendre. Toutefois ici rien dans l'article ne vous visait vous. Vous avez décidé vous même de vous positionné sur le "ring" verbal. Personne ne vous y a obligé. Donc vous même, en montant sur un ring qui ne vous invitait en rien à le rejoindre (sauf vos propre valeurs, donc votre ego, ce que vous estimez être votre devoir a vous de faire ici sur ce forum), avez accepté la "joute" verbale. Pour combattre il faut au minimum être 2 :)

Critique?    Savez-vous ce qu'implique réellement ce terme? Un simple crachat sans raison devient une ''critique'' dans la bouche des ignorants. Ce terme est dévoyé et se prend tout autant dans le sens opposé, soit de se permettre de dire n'importe quoi de négatif sans réelle analyse ou démonstration, ce qui cautionne les propos de tous genres à l'endroit de ce qu'on déteste ou que l'on ne comprend pas. Prenez le petit pavé que vous avez recopier, en quoi cela représente-t-il une critique digne de ce nom? Ce n'est qu'un petit témoignage sur un fait divers qui ne va pas plus loin que la surface du problème... met-il en lumière le fait que pratiquement partout dans le monde occidental il y a des ''ghettos'' qui sont le résultat de l'ostracisme? Que si des gens se regroupent ainsi dans des conditions de vie médiocres, c'est parce qu'ils y sont contraints pour cause de rejet? Cela le laisse-t-il entendre le moindrement ou ne laisse-t-on pas plutôt libre cours à l'émergence de jugements de valeurs et amalgames les plus insidieux des lecteurs? Vous n'avez pas à répondre, ce sont de fausses questions...

Bien je ne répondrais donc pas. Même si il y a matière a. Les réponses (qui pourraient s’inscrire en faux contre votre vue des choses) ne vous intéressant pas, je ne vous les imposerais pas.

Voyez-vous, il y a un monde de différence entre mon petit coin de pays et les USA, des différences beaucoup plus grandes et nombreuses que vous pouvez vous imaginer. Nous ne parlons pas la même langue pour commencer, nous ne sommes que 8 millions de francophones sur une populations totale en Amérique frôlant les 500 million de personnes, même au Canada, nous ne partageons pas grand chose avec les américains... nous prenons tout avec un grain de sel lorsque ça vient du sud de la frontière, on se méfie avant toute chose d'eux, de leur impérialisme et de leur arrogance. C'est certain que les américains ont une influence sur nos vies, mais leur propagande ne prend pas pour divers raisons. Depuis 400 ans, nous avons conservé notre langue et notre culture, si nous devions y laisser notre âme, cela aurait été fait depuis longtemps. Comment voulez-vous que l'on comprenne la peur des français de se faire assimiler et de perdre leur identité alors qu'ils sont largement majoritaires face à cet ''envahisseur'' imaginaire...    Ça dépasse l'entendement de quelqu'un de raisonnable.  

Disons plutôt de quelqu'un qui n'est pas français, ne vit pas en France, dispose de la puissance militaire du Géant américain a coté de soi (toute néfaste que puisse être son influence potentielle) , qui n'a pas connu sur son terroire 2 guerres mondiales, dont le pays n'a pas eu d'empire colonial et donc de colonie émancipées depuis éprisent d'un désir de revanche, vous êtes aussi dans un pays loin de l'Afrique, à la croissance démographique incontrôlée, loin des pays du Maghreb et du moyen-orient, des pétro-monarchie du golfe persique, loin de Daesh, loin de l'ex union soviétique, etc... loin , très loin, votre pays n'a pas connu les vagues d'attentats que connait la France depuis les années 70 pour diverses motifs, etc... donc en effet vous ne pouvez absolument pas comprendre. Il y a une part de déraison sans doute dans la réaction de certains français oui, mais je vous confirme que vous manquez totalement des éléments nécessaire pour comprendre pourquoi ils réagissent ainsi. Et vous pouvez lire des pages et des pages d'informations et des documentaires historiques pour comprendre un peu plus, pour essayer de connaître mieux ceux que vous blâmez tant, cela ne remplacera jamais le vécu. Comme je vous l'ai proposé, si vous avez le courage de lire et êtes capable de remettre en cause vos certitudes, je peux vous donner mon témoignage. Des choses que j'ai vécu. Je ferais un effort pour être purement factuel. Peut être comprendrez vous alors.

Si on tient compte du fait que les américains sont les plus grands terroristes que le monde ait porté, Daesh n'est qu'une petite frappe en comparaison. Partout dans le monde vous trouverez des gens pour se faire endoctriner par n'importe quel idéologie... les plus visibles ne sont pas les plus dangereuses pour autant, au contraire, ceux qui avancent masqués sont autrement insidieux.

Je ne suis pas très fan non plus des USA, disons plutôt de leur politique, les gens... il y a surement de tout comme partout. Évitons de généraliser. On pourrait discourir des heures sur ce pays.

Ce n'est pas une question de croyance, mais une question de motifs... dicton pour dicton, ici on dit ''crache en l'air, retombe sur le nez''... ce qui vous arrive, vous l'avez cherché pour diverses raisons, le problème c'est que vous refusez d'accepter les conséquences de vos actes passés. Pourriez-vous me dire combien d'arabes la France est allé tué sur le sol étranger? Juste en Syrie par exemple? Vous faites fausse route si vous croyez que ce n'est qu'une question de religion... là où il y a injustice et désespoir, vous trouverez toujours quelqu'un pour faire des gestes désespérés, que ce soit en laissant sortir la haine accumulé ou par simple désir de vengence, là où il y a des hommes, vous trouverez de l'hommerie.

Ce n'est pas complètement faux. Mais dites moi... ceux qui sont mort dans l'attentat du Bataclan par exemple, est ce que ce sont les mêmes qui au XIXème siècle ont développé l'empire colonial français par exemple ? Néanmoins actuellement, je vous l'accorde, les français continuent de voter pour des gens qui les ont amenés là ou ils sont, donc ils ont une part de responsabilité. Toutefois, le malheureux prêtre égorgé dans son église il y a quelque mois par deux fanatiques de Daesh avait-il personnellement commis des crimes atroces contre tel ou tel peuple arabo-musulman par exemple ?

Je ne méprise pas les français, à moins que la France ne soit un français... ce qui ne serait vraiment pas cocasse.    Je méprise autant la France que les USA ou Israël ou la Chine ou l'Iran, et j'en passe. Je méprise ces pays parce qu'ils trahissent les valeurs qu'ils disent défendre.

Dans ce cas, comme vous le dites vous même, attendez vous à être vous même méprisé. Ou votre pays ou les 2. Et je me demande si d'ailleurs vous ne trahissez pas vous même vos propre idéaux sans vous en rendre compte. Il n'y a aucune noblesse, aucune fierté, aucune supériorité ou qualité ou dignité, ou vertu à mépriser en masse des pays (et donc tout ceux qui y vivent par le fait). Aucune. Entretenir de telles visions des choses c'est à coup sûre obscurcir sa vue, se priver de discernement. De vue juste.

Nous sommes différents voyez-vous, ne l'oubliez jamais.

Oui et non, tout dépend du point de vue :) Et pas aussi différent je crois que vous ne le pensez.

ce ne sont que des outils, ce qui importe, ce sont les intentions qu'il y a derrière leur utilisation.

C'est possible. Tout dépend du point de vue de celui qui tient le manche de l'épée ou de celui qui reçoit le coup ! XD

La seule chose qui importe c'est de savoir si vous accepter de lire des choses qui pourrait remettre en cause votre perception ou si vous considérez que quoi qu'on dise vos idées sont arrêtées, sans nuance et que comprendre les autres comprendre pourquoi les autres pensent ce qu'ils pensent et agissent comme ils agissent vous importe ou pas. C'est tout.

PS : pas eu le temps de me relire ce matin.

J'y pense un doute me vient : pensez vous qu'être bouddhiste c'est être indifférent ? Froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9112
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Ven 17 Mar 2017 - 14:23

Compagnon a écrit:
Toutefois ne soyons pas trop durs avec Al-Moria, car nous nous aveuglons tous nous-mêmes à différents niveau sur ce que nous sommes, nous avons une certaine image de nous même qui ne colle pas forcément à la réalité.

Oui mais si tu es entrain de me dire de faire une introspection pour voir si je n'aurais pas une poutre dans l'oeil pire que toutes les brindilles que je peux voir chez les autres je te dirai que ce cheminement je l'ai fait jusqu'à en faire une névrose et encore bien plus à partir du moment lors de ma période d'éveil où une expérience spirituelle (ou cervicale ou autre...) m'a très fortement suggéré l'idée que je suis la réincarnation de Jésus ce que j'avais promptement refusé quelques minutes plus tard à la fin de cette expérience pour la simple raison que pour moi Jésus ne serait pas devenu un gars qui s'adonne à la masturbation alors je me suis même excusé et demandé pardon pour avoir laissé une telle idée me traverser l'esprit et espéré ne jamais plus rabaisser Jésus à ma si petite personne mais voilà par la suite les signes se sont faits plus insistants et se sont multipliés sauf que ma crainte d'être un faux Christ ou un genre d'imposteur voire même l'Antichrist tant redouté m'a obligé à tout me remettre en question plus que jamais afin d'en prendre conscience moi-même de cette poutre que je pourrais avoir dans l'oeil jusqu'à me dire que si j'ai été crucifié c'était forcément parce que j'avais aussi fait crucifier une ou plusieurs personnes par le passé et c'est cela qui m'a permis de découvrir tous les liens karmiques entre Jésus et Alexandre Le Grand qui serait déjà une Énorme Poutre mais en plus de ça penser que je puisse être à l'origine de ses guerres et de tous les sacrifices d'animaux du judaisme et même de l'islam et la cerise sur le Sunday être la cause de l'avènement de l'Holocauste de Hitler c'est déjà très lourd à porter comme Poutre alors tu comprendras que losque je vois une grosse brindille toute béante dans l'oeil de l'autre ça fait ça de moins à ma poutre sauf que ce genre de brindille ne contribue pas à effacer la mienne de poutre si elle se fait l'avocat du diable qui justifie encore de se comporter comme tel alors que moi j'essaie de tout réparer tu comprends?

Citation :
Peut être ne peut-il tout simplement pas comprendre faut d'avoir jamais été personnellement confronté au problème. C'est possible. Il peut être tout à fait sincère dans son point de vue. Parce que rien dans sa vie ne l'a amené à penser autrement

Non non il n'est pas du tout sincère n'insulte pas son intelligence ce qu'il fait de mal il le fait délibérément et en toute conscience et d'ailleurs pour apprendre à le détester comme il se doit et à sa juste valeur il faut l'avoir vu agir durant de longues années et même l'avoir vu prendre plaisir à nous exhiber sa mauvaise foi et n'être revenu qu'en quête de cyprine en soi.

Citation :
(j'ai une super petite parabole zen là dessus, très drôle, que je mettrais dans un coin adéquat si vous voulez).

Oui bien sûr je suis partant pour lire ça et tiens parlant de petit coin adéquat ou pas tu pourais aller lire le ''Coin-coin et petit coin'' d'un ex-invité ici ce qui te permettrait peut-être de comprendre certaines choses...

Citation :
Évitons donc de nous considérer comme supérieurs à lui, car alors nous ne vallons pas mieux

J'ai toujours souhaité que nous soyons tous véritablement égaux!

Lui par exemple nous serait devenu égal en acceptant de prendre sur lui seul toute la haine du monde entier grâce à ce don de détestabilité extraordinaire qu'il a reçu et qui pourrait permettre au reste du monde de s'aimer les uns les autres. cheers







Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Ven 17 Mar 2017 - 18:05

@Chribou : j'ai visé quelqu'un en particulier d'après toi ? J'ai dis nous. Cela m’inclue. Tu te sens personnellement visé ? C'est pas le cas.

Visiblement tu as eu un épisode de grande perturbation mentale t'ayant occasionné une grande souffrance. T'ai je demandé de faire étalage de quelque chose de si intimes, personnel et douloureux ? Peut être à tu ressentis le besoin de le faire mais je n'ai rien demandé de la sorte.

Euh... non l’honnêteté me commande de dire que je ne comprends pas. Mais c'est pas grave, je ne suis obligé de comprendre tout ce que tu cherches à exprimé, si ? C'est important pour toi ou pas ?

Je n'ai pas envie de lire des choses désobligeantes. J'ai mieux à faire excuse moi :)
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9112
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Ven 17 Mar 2017 - 20:06

Compagnon a écrit:
@Chribou : j'ai visé quelqu'un en particulier d'après toi ? J'ai dis nous. Cela m’inclue. Tu te sens personnellement visé ? C'est pas le cas.

Oui j'ai pensé que je pouvais être plus visé que d'autres puisque je l'ai moi-même visé plus souvent que les autres par contre je n'ai pas pensé que tu m'avais jugé avec beaucoup de méchanceté mais j'ai pensé qu'il valait mieux que je m'explique.

D'ailleurs si tu fais un examen de conscience tu finiras toi-même par t'avouer qu'au fond c'était à moi plus particulièrement que s'adressait cette invitation à s'examiner en profondeur et même si ça ne s'était pas adressé à moi plus qu'à d'autres je me serais quand même senti obligé de te partager l'idée contrairement à certaines idées reçues que nous n'avons pas tous nécessairement de nous-mêmes une image surfaite qui ne colle pas à la réalité,ce qui est le cas de certains mais pas nécessairement de tout le monde.

Citation :
Visiblement tu as eu un épisode de grande perturbation mentale t'ayant occasionné une grande souffrance.

J'ai éprouvé effectivement de très grandes souffrances morales dans ma vie mais au point d'avoir été perturbé mentalement pour perdre contact avec la réalité non ça je ne le penserais pas.

Tu me diras que ce n'était pas cela que tu avais en tête mais généralement quand on dit d'une personne qu'elle est ''perturbée mentalement'' c'est rarement pour dire qu'une telle personne peut être équilibrée au point de ne jamais avoir perdu contact avec la réalité.

Citation :
T'ai je demandé de faire étalage de quelque chose de si intimes, personnel et douloureux ? Peut être à tu ressentis le besoin de le faire mais je n'ai rien demandé de la sorte.

Faudrait peut-être que je me relise mais il ne me semble pas avoir émis l'idée que ça avait été douloureux et la seule raison pour en être venu à parler de cette expérience était simplement pour faire comprendre que ce travail d'introspection sur soi-même et essayer de voir ce qui cloche en moi j'y ai passé pas mal d'heures tout en essayant de me porter un regard aussi sévère que cela était nécessaire tout en essayant d'être juste avec moi-même tout comme il faut l'être avec les autres.

Citation :
Euh... non l’honnêteté me commande de dire que je ne comprends pas. Mais c'est pas grave, je ne suis obligé de comprendre tout ce que tu cherches à exprimé, si ? C'est important pour toi ou pas ?

Je pense que oui ça l'était mais rien ne t'y oblige et de toute façon j'ai dit ce que j'avais à dire à ce sujet et entretemps c'est le sujet de ce fil qui en souffre alors je préfère ne pas continuer sur cette lancée.

Merci

Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6252
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Ven 17 Mar 2017 - 21:56

On dit que la vérité blesse mister la folie, je vous répond, rien de plus pour ma part :

Un idiot dites-vous mais ça ne veut rien dire sinon je n'écrirais pas .
Non du tout, mais l'1 des millions de Français fâché contre le Coran falsifié à moitié et qui égare vos semblables . Seraient-ils inconscients de cette réalité ?

Je ne parle évidemment pas de gens comme les vrais musulmans modérés mais des petits délinquants de banlieues ceux qui brûlent des voitures par exemple, ou tuent des artistes .



Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 0:39



Compagnon a écrit:

Ca c'est toi qui te vois dans cette posture, pas nous. Tu es entièrement responsable de la manière dont tu vois les choses. C'est ton regard sur toi même et la réalité non le nôtre.
Point à régler définitivement : la liberté en tant qu'absolu, la liberté absolue, n'existe pas, ou si on cherche à l'atteindre elle se transforme en son contraire, si on vise à toujours être libre de tout... on devient prisonnier de cet automatisme, et donc on perd de la liberté. Conclusion, toute forme de liberté ne peut être que partiel et relative.

Donc, en résumé, nous ne sommes pas libre de nous exprimer... il semblerait qu'il n'y ait pas que moi qui me verrait dans cette posture, je vous renvois votre ballon, vous êtes entièrement responsable de la manière dont vous voyez les choses, c'est votre regard sur vous-même et la réalité, qui étrangement est le nôtre puisque nous nous rejoignons là-dessus.

Compagnon a écrit:

Le contenu du "n'importe quoi" est lui aussi relatif dans l'espace et le temps. Ce qui est "n'importe quoi" et forcément en rapport a quelque chose, et ce n'importe quoi (sur quoi d'ailleurs, faut être précis sur ce sur quoi porte le "n'importe quoi") peut l'être un temps et ne plus l'être un autre temps, et selon les lieu. En l'an 1000 aller voir un paysans au Moyen-Age et lui dire : un jour les hommes voleront dans des oiseaux de fer, plus haut que n'importe quel oiseau et plus vite que n'importe quel cheval, il aurait répondu "c'est du n'importe quoi!".


Exactement, ce qui n'est pas pertinent en son temps est du grand n'importe quoi, parce qu'il s'applique au moment où il est dit et en fonction de ce qui est réellement.

Compagnon a écrit:

On peut parfaitement exprimé un désaccord dans user de violence. Quand on use de violence (et on en use parfois sans même en être conscient car on ne se met pas à la place de l'autre) on se disqualifie. On disqualifie les idées que l'on porte. On se tire une balle dans le pied. Si on est incapable d'exprimer ses idées quand elles sont contraires sans user de violence alors on a un problème avec ses idées. Et on peut faire preuve de violence de bien plus façon qu'on ne le croit au quotidien. Plus on étudie la souffrance plus on voit aussi les sources de violence devenue "banales" et que plus personne ne reconnait comme telles.

Je vais être franc avec vous, j'ai beau relire et je ne vois aucune violence digne de ce nom dans ce que j'ai écrit. Vous en venez à faire en sorte que ça ne veut plus rien dire au final à force de le mettre à toute les sauces, je dirais que c'est comme pour le mot ''critique'', ça devient une excuse pour ne pas voir et cacher sous ce prétexte le sens réel du propos. Les mots étaient crus, directs et évocateurs, mais en aucun il n'étaient ''violents'', si jamais vous en avez souffert, je ne m'en excuse pas, c'est à vous de voir ce qui aurait causé cette souffrance chez vous et en tout bon apprenti bouddhiste que vous soyez, à chercher à vous détacher de ce qui en serait la cause. D'une certaine façon, je me dis que je suis là pour vous faire avancer, pour vous ouvrir les yeux sur ce à quoi vous seriez trop ''attaché'' et que vous ne verriez pas.  

Dites-moi, le mot ''violence... est-ce qu'il est violent pour vous?  

Compagnon a écrit:

"La violence est l'arme de ceux qui ont tort".

Ceux qui parle à tort de violence, ont-ils eux-même tort d'user de cette arme?  


Compagnon a écrit:

1) j'apprends à être bouddhiste (entre autre, parce que n'être QUE bouddhiste n'a pas de sens quand on comprend certaines choses).
2) distinguer ma personne et comme vous dites "ce que j'affiche" est non valide car les 2 vont ensemble. L'un ne va pas sans l'autre. Mon "positionnement" spirituel, tout relatif je le rappelle, fait partie de ma personne. C'est comme de croire qu'on peut frapper un homme au bras dans que l'os, les muscles, le sang localement, le système nerveux, le cerveau etc... ne seront pas affectés.
[i]

En fait, ce n'est qu'un chapeau que vous vous mettez sur la tête, un vêtement que vous portez, ce n'est en rien une partie de vous-même... un simple attribut, rien de plus. Si jamais vous changez d'allégence un jour, vous ne vous arracherez en rien une partie de vous-même, en rien vous ne vous ferez violence... vous aurez tout simplement un nouveau chapeau avec de nouvelles couleurs, ainsi va la vie.

Compagnon a écrit:

Peut être... ou pas. Le point de vue de la personne qui témoigne est sans doute tout autre. Comme on vous le dit et répète, les gens ne tirent pas forcément leur témoignages de leurt chapeau fantasmagorique, ils vivent des événements, on des ressentis, des connaissances, une expérience, etc... et tirent des analyses et conclusion. Penser que votre vue des choses parce qu'elle vous convient, détient le discernement correct et la compréhension correcte me paraît pour le moins... avancé... disons que votre vue des choses vous convient, après, est-elle conforme à une compréhension vraiment correcte de la réalité...

Comme je vous l'ai dit, ça n'a valeur que de fait divers. Je ne doute pas que les faits rapportés soient vrais localement parlant, ce qui est hypocrite c'est de chercher à en faire une généralité et à biaisé l'opinion des gens qui la lirait. C'est comme ça que les propagandes font leur bout de chemin, par la répétition de petits discours qui ne prennent en compte que les apparences, semant doucement des germes de discorde, jetant insidieusement le discrédit sur des populations... évitant surtout de parler des vrais causes du problème. Je pourrais moi-même cibler systématiquement les français en fouillant les poubelles du net pour mettre en cause des comportements dégradants ou immoraux de certains individus et en laissant croire que ce serait un trait caractéristique à tous les français, en jouant sur les préjugés existant pour les salir, n'importe qui peut le faire, c'est très facile... aussi facile que pour vous avec votre pavé. Reste à savoir quelle était vraiment votre intention en ouvrant ce sujet... ce que vouliez-vous vraiment passer comme message.

Compagnon a écrit:

Tout à fait acceptable. Mais un bemol : sur un forum ici, vous ne voyez que des mots écrits, et les émoticône ne remplaceront jamais les 60% au moins de non verbal dans la communication en face à face. Les risques de se tromper, de mal interpréter les intentions des gens, les émotions des gens, derrière leurs mots sont considérables, et c'est sur cette interprétation que l'on base sa réponse. Là ou quelqu'un voudra faire passer de l'indulgence certain pourront comprendre de la condescendance, et confondre pitié et compassion, etc...

Tout comme certains pourront voir de la violence là où il n'y a qu'un choix de mots un peu trop directs ou évocateurs.  Wink


Compagnon a écrit:

Oui. Vos valeurs. Vos actions. Vous vous seriez trahi. Hormis vous même personne ne vous oblige à parler ou écrire. Le silence est aussi une option. Donc vous n'écrivez au final que pour vous satisfaire vous même non ? Ce besoin de réagir et vôtre c'est tout. C'est vous que le dites. Ce n'est pas une critique c'est une analyste. Comme vous le dites plus haut quand on donne des coups c'est qu'on accepte d'en prendre. Toutefois ici rien dans l'article ne vous visait vous.

Vous croyez que rien ne me visait? Que cet article ne me concernait en rien? Qu'il aurait été préférable de garder le silence? Devrais-je penser que si vous étiez dans la rue par une belle nuit étoilée et que vous faisiez face à une tentative de viol, vous passeriez votre chemin sans rien dire ou faire? Que ça ne vous regarderait pas parce que ce ne serait pas un membre en règle de votre famille ou une amie proche qui en serait victime? Ou encore que si un des étudiants de votre collège subissait du harcèlement, alors ça ne vous révolterait pas? Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées?

Compagnon a écrit:

Vous avez décidé vous même de vous positionné sur le "ring" verbal. Personne ne vous y a obligé. Donc vous même, en montant sur un ring qui ne vous invitait en rien à le rejoindre (sauf vos propre valeurs, donc votre ego, ce que vous estimez être votre devoir a vous de faire ici sur ce forum), avez accepté la "joute" verbale. Pour combattre il faut au minimum être 2 :)

Exactement, je suis monté là où vous avez posé des ordures pour vous faire comprendre que c'est nauséabond et inadéquat... et je constate que vous prenez plaisir à la danse.  

Compagnon a écrit:

Bien je ne répondrais donc pas. Même si il y a matière a. Les réponses (qui pourraient s’inscrire en faux contre votre vue des choses) ne vous intéressant pas, je ne vous les imposerais pas.

Comme quoi, vous ne semblez pas croire tant que ça dans le fait que vous seriez libre de vous exprimez.  Razz  Sinon, l'invitation à ne pas répondre ne concernait que les fausses questions, ce qui touchait à la réalité de la ''critique'' et du fait que ce terme est dévoyé plus souvent qu'autrement n'en faisait pas partie, selon toute vraisemblance. C'est votre choix, je respecte ça.  

Compagnon a écrit:

Disons plutôt de quelqu'un qui n'est pas français, ne vit pas en France, dispose de la puissance militaire du Géant américain a coté de soi (toute néfaste que puisse être son influence potentielle) , qui n'a pas connu sur son terroire 2 guerres mondiales, dont le pays n'a pas eu d'empire colonial et donc de colonie émancipées depuis éprisent d'un désir de revanche, vous êtes aussi dans un pays loin de l'Afrique, à la croissance démographique incontrôlée, loin des pays du Maghreb et du moyen-orient, des pétro-monarchie du golfe persique, loin de Daesh, loin de l'ex union soviétique, etc... loin , très loin, votre pays n'a pas connu les vagues d'attentats que connait la France depuis les années 70 pour diverses motifs, etc... donc en effet vous ne pouvez absolument pas comprendre.

C'est justement parce que l'on a pas fait toutes ces atrocités et qu'on ne s'est pas mis à dos tous ces peuples que l'on peut comprendre pourquoi vous en êtes rendu là. Mais puisque vous êtes prisonnier de votre orgueuil national, vous ne pouvez avoir une vision objective et externe du problème puisque vous êtes pris dans la soupe. Par contre on peut facilement concevoir que ce serait une bonne solution de chercher à réparer concrètement les erreurs du passé plutôt que de jouer les arrogants, on a peut-être une puissance nucléaire juste à côté de chez-nous, mais c'est pas comme d'avoir le feu de l'enfer sur notre propre territoire comme moyen de dissuasion. Vous semblez penser que nous n'avons jamais connu l'adversité ou l'injustice, que le désir de vengence ou les réactions excessives nous seraient inconnus... nous avons nos différents avec les anglophones depuis des centaines d'années, nous savons aussi ce que c'est que l'injustice... ne croyez pas que vous auriez le monopole des causes abjectes, ça ne sera jamais une excuse pour frapper sur les plus petits que soi, on ne frappe pas les autres avec l'excuse qu'on nous aurait battu auparavant.


Compagnon a écrit:

Il y a une part de déraison sans doute dans la réaction de certains français oui, mais je vous confirme que vous manquez totalement des éléments nécessaire pour comprendre pourquoi ils réagissent ainsi. Et vous pouvez lire des pages et des pages d'informations et des documentaires historiques pour comprendre un peu plus, pour essayer de connaître mieux ceux que vous blâmez tant, cela ne remplacera jamais le vécu. Comme je vous l'ai proposé, si vous avez le courage de lire et êtes capable de remettre en cause vos certitudes, je peux vous donner mon témoignage. Des choses que j'ai vécu. Je ferais un effort pour être purement factuel. Peut être comprendrez vous alors.

Ce n'est pas à moi de comprendre, c'est à vous, si vous vous comprenez parce que vous le vivez, alors pourquoi continuer en ce sens? Cela me sera-t-il utile si vous-même n'en tirez aucune leçon et n'apprenez pas de vos erreurs? Vous voulez que je vous trouve des excuses? Non merci, vous êtes amplement capable de le faire avec toute la suffisance qui est la vôtre.  


Compagnon a écrit:

Ce n'est pas complètement faux. Mais dites moi... ceux qui sont mort dans l'attentat du Bataclan par exemple, est ce que ce sont les mêmes qui au XIXème siècle ont développé l'empire colonial français par exemple ?

Pas plus que les français vivant actuellement n'auraient vécus les 2 grandes guerres... et pourtant, ça rentrait en ligne de compte un peu plus haut lorsqu'il était question de chercher des excuses aux français. Votre gouvernement est votre représentant, les terroristes s'attaquent à la France et les français en sont partie prenante, il n'y a rien de personnel dans tout ça, c'est simplement de la politique. Tous les civils sont d'innocentes victimes en temps de guerre, ce qu'il faut savoir, c'est que lorsque votre pays va bombarder des gens dans leur pays, alors ils vous exposent à des représailles, vous avez virtuellement du sang sur les mains alors soyez lucides, il faut vous attendre à de telles représailles, c'est ça la guerre et vous êtes en état de guerre, ne cherchez pas trop loin les premiers responsables.


Compagnon a écrit:

Dans ce cas, comme vous le dites vous même, attendez vous à être vous même méprisé. Ou votre pays ou les 2. Et je me demande si d'ailleurs vous ne trahissez pas vous même vos propre idéaux sans vous en rendre compte. Il n'y a aucune noblesse, aucune fierté, aucune supériorité ou qualité ou dignité, ou vertu à mépriser en masse des pays (et donc tout ceux qui y vivent par le fait). Aucune. Entretenir de telles visions des choses c'est à coup sûre obscurcir sa vue, se priver de discernement. De vue juste.

Que des systèmes me méprisent, ça ne me fait pas un pli... ce ne sont que des entités virtuelles. Je ne me sents pas plus trahis dans mes valeurs que si ma télévision me méprisait. Faut savoir faire la part des choses et les mettre à leur place.

Compagnon a écrit:

La seule chose qui importe c'est de savoir si vous accepter de lire des choses qui pourrait remettre en cause votre perception ou si vous considérez que quoi qu'on dise vos idées sont arrêtées, sans nuance et que comprendre les autres comprendre pourquoi les autres pensent ce qu'ils pensent et agissent comme ils agissent vous importe ou pas. C'est tout.

Montrez moi que vous, en tant qu'autre agissant de façon aussi laide, avez réussi à changer ces comportements par la compréhension des causes vous ayant mené jusque là... là je verrai si votre discours est valable et porte ses fruits. Parce que vous trouvez des excuses pour ces gestes ne vaut rien à mes yeux si vous-même n'en tirez pas une leçon.

Compagnon a écrit:

J'y pense un doute me vient : pensez vous qu'être bouddhiste c'est être indifférent ? Froid ?

Non, ce n'est qu'une façade qu'on se donne pour chercher à ne pas assumer son humanité. Trop de questionnement menant à l'inaction au final.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9112
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 2:06

Al Moria a écrit:
Où vous me placez... Je m'en fous royalement... que ce soit du bon ou du mauvais côté, venant de quelqu'un comme vous, ça n'a aucune valeur.

Le soleil est appelé à s'éteindre un jour alors je me dis que le plus rapidement tu subiras la haine que tu inspires le plus tôt ça va te permettre de voir si tu es vraiment confortable avec le fait de te faire haïr à ce point là après quoi s'il te venait l'idée d'essayer autre chose il te resterait peut-être juste assez de temps pour profiter des tout derniers rayons pour t'extirper hors des ténèbres qui engloutissent les âmes pour l'éternité.

Alors si ça peut aider hein j'suis bien prêt à mettre toute ma haine à ta disposition

Citation :
Je me disais que j'allais attendre après Pâques pour voir si vous seriez venu nous dire à quelle point le massacre des millions de dindes ou de porcs servies au repas vous aura attristé, comme pour les pauvres moutons des musulmans... mais ce sera encore et toujours l'occasion pour vous de venir après les faits nous dire que vous vouliez le faire mais que le sujet aurait été abordé avant vos bonnes grâces et aveux... Razz


Pourquoi j'irais embêter les chrétiens après Pâques eux qui reconnaissent le noble sacrifice de Jésus qui a pris sur lui l'ultime sacrifice en remplacement de tous les autres sacrifices d'animaux?

Oui ça m'attriste énormément toutes ces dindes et tous ces adorables cochons qui vont être tués pour être mangés ce jour de Pâques ou en n'importe quelles autres occasions mais ça je le dis à longueur d'années et j'ai même tordu les textes de la bible autant que je pouvais pour essayer de prouver qu'il va falloir un bon jour absolument être végétarien pour être chrétien alors le jour de Pâques je vais les laisser aller dans la Paix du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 5:59

Chribou a écrit:
Alors si ça peut aider hein j'suis bien prêt à mettre toute ma haine à ta disposition

Un petit mouton de l'haine juste pour moi... Merci.


Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 6:52

Donc, en résumé, nous ne sommes pas libre de nous exprimer...

Ce n'est pas ce que j'ai écrit, j'ai été limpide, mais quand on ne veut pas comprendre, là je n'y peux rien.

Je vais être franc avec vous, j'ai beau relire et je ne vois aucune violence digne de ce nom dans ce que j'ai écrit.

C'est tout à fait possible que tu ne vois rien en effet.

Les mots étaient crus, directs et évocateurs, mais en aucun il n'étaient ''violents'', si jamais vous en avez souffert, je ne m'en excuse pas, c'est à vous de voir ce qui aurait causé cette souffrance chez vous et en tout bon apprenti bouddhiste que vous soyez, à chercher à vous détacher de ce qui en serait la cause.

Il y a ce qui est dit et comment c'est reçu. Refuser de se demander comment ce que l'on dit sera perçu c'est refuser de faire le moindre effort d'empathie. Etre exclusivement centré sur soi. Sans le moins du monde se soucier des autres. Personnellement c'est la distinction que je fais entre franchise et sincérité. Une personne sincère cherchera à dire la vérité dans blesser, une personne franche ne se posera pas la question, elle fera passer son désir de dire ce qu'elle a dire avant toute chose sans se soucier le moins du monde de l'effet produit. Qui vous dit que vos propos m'on affecté ? Fort heureusement non. Il y a quelques années peut être, plus maintenant.

Dites-moi, le mot ''violence... est-ce qu'il est violent pour vous?

Le mot en lui même non, ce n'est qu'un ensemble de caractères scripturaux auquels on donne un sens variable selon les personne. Le mot en lui même n'a aucune capacité a être "violent". Il est vide. Par contre ce que l'on met dedans, l'intention derrière, les formes prises elles peuvent l'être.

Exactement, je suis monté là où vous avez posé des ordures pour vous faire comprendre que c'est nauséabond et inadéquat... et je constate que vous prenez plaisir à la danse.

Je vais suivre votre excellent conseil, justement je ne prend guère plaisir à vous suivre pour le moment. Je pensais répondre point par point à tout ce que vous écrivez mais en fait... non. Je vais vous laisser danser seul. Pour le moment je ne peux rien pour vous, et peut être ne le pourrais je jamais et de toutes façon vous ne me demandez rien. Si un jour la solitude vous pèse, que vous êtes las de "danser" là ou vous êtes (et non là ou vous prétendez que l'on vous a mené car vous n'avez nul besoin de nous pour cela, ne soyez pas modeste), faite moi signe. Il sera aisé en quelque ligne de voir si il y a eu changement. Pour le moment j'ai bien compris qu'a vos yeux vous êtes droit dans vos bottes espérons qu'elle vous mèneront au Bonheur. Bon voyage :)
PS : ne vous fatiguez pas à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 15:27

Compagnon a écrit:

PS : ne vous fatiguez pas à répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9112
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 16:15

Al Moria a écrit:
Chribou a écrit:
Alors si ça peut aider hein j'suis bien prêt à mettre toute ma haine à ta disposition

Un petit mouton de l'haine juste pour moi...    Merci.  



Non mais quel mépris de ma personne,quelle ingratitude à mon endroit!

Faudrait avertir la modération là!!!

Pourtant tu aurais dû savoir que quand je donne je donne toutou rien,ce n'est donc pas l'haine d'un seul mouton que j'aurais mis à ta disposition mais toute l'haine émise par tous les troupeaux égorgés par ta complicité!

Car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution!
Revenir en haut Aller en bas
Al Moria
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 958
Age : 50
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 17:03

Chribou a écrit:

Car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution!

Intéressant ce passage... ça vaut la peine de mettre en entier :

Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. Romains 12:19-21


Vous comprendrez pourquoi je ne fais pas de cas du troupeau... avec tous ces charbons ardents que vous ne déposeriez pas sur ma tête, préférant les gardez dans vos mains (c'est quand même cool, ça rejoind la signature de sieur Compagnon... Razz  ) ben ça aura vite fait de tourner à l'Holocaust, un troupeau de moutons cramé, c'est pas vraiment utile, à moins d'être amateur de méchoui.

Je suis content d'apporter un peu d'eau à votre moulin... je suis empathique vous savez, j'ai vu que vous aviez soif.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   Sam 18 Mar 2017 - 17:08

Chribou : pour danser le flamenco (par exemple) faut être deux, personne ne t'oblige à danser, personne ne t'oblige à prendre les mains du danseur en face. Tu es toujours libre de décliner. Car dis toi aussi que le partenaire en face ne demande qu'une chose : ne plus danser seul. Quelle mélodie veux-tu suivre ? Ou veux-tu aller et au son de quelle musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» À 5 ans, il fait un doigt d’honneur à la police ! (Causeur.fr)
» Des poèmes d'amour marquants pour des 4° très faibles
» Manipulation de l'opinion: Varoufakis et le faux doigt d'honneur
» J'hallucine (boulot)
» Le fait de bouger le doigt dans le Tachahhud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUMS DIVERS :: Le bistrot-
Sauter vers: