Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une spiritualité sans Dieu ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 11:11

La plupart des non-athées, pense que les athées sont de vulgaires matérialistes, obnubilé par le dieu Science !

C'est un peu court !
Comme si les athées étaient des sortes de machines à produire des concepts et des axiomes !

Je plaide pour une spiritualité sans Dieu

Ce débat intéresse-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Sarah
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 834
Age : 69
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 15:32

Saphir a écrit:
La plupart des non-athées, pense que les athées sont de vulgaires matérialistes, obnubilé par le dieu Science !

C'est un peu court !
Comme si les athées étaient des sortes de machines à produire des concepts et des axiomes !

Je plaide pour une spiritualité sans Dieu

Ce débat intéresse-t-il ?

Pour moi c'est simple des athées ce sont des gens qui n'acceptent pas Dieu, qui rejette l'existence de Dieu.
quand a être matérialiste et bien la plupart des Chrétiens, le sont aussi, cela n'a rien a voir spécialement avec l'athéisme.

Sarah
Revenir en haut Aller en bas
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 16:05

Ta remarque est d'un évidence ... biblique....

Ma question est ailleurs.
et je ne parle pas de matérialisme, mais de spiritualité sans dieu.
La dimension spirituelle de l'être humain ne se limite pas aux croyances...
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 23:53

En fait la spiritualité de l'athée se rapproche de celle du panthéiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 26 Avr 2007 - 21:58

saphir, quelle est ta définition personnelle de la spiritualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 1:12

Saphir a écrit:
La plupart des non-athées, pense que les athées sont de vulgaires matérialistes, obnubilé par le dieu Science !

C'est un peu court !
Comme si les athées étaient des sortes de machines à produire des concepts et des axiomes !

Je plaide pour une spiritualité sans Dieu

Ce débat intéresse-t-il ?

Il est vrai que c'est l'argument employé par les croyants, alors qu'il n'est point question de science mais de raisonnement tout simplement. On ne dit pas à un enfant qui ne croit plus au Père Noël qu'il a un raisonnement scientifique ou matérialiste.

Les Bouddhiste et d'autres courants philosophiques vivent une spiritualité sans dieu.
Il faut commencer par définir le mot "spiritualité"?

Citation :
Yeva Agetuya a écrit:
En fait la spiritualité de l'athée se rapproche de celle du panthéiste.
Je pense que l'athée à plutôt une tendance au nihilisme
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 14:06

N'emploie pas les mots à tort et à travers : le nihilisme n'a rien à faire là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 17:48

Yeva Agetuya a écrit:
N'emploie pas les mots à tort et à travers : le nihilisme n'a rien à faire là-dedans.
J'ai bien précisé "tendance", de par sa négation de Dieu et des idées en dehors de sa propre raison et le refus d'une idéologie déterminée par d'autres surtout dans le domaine de la croyance.
Si c'est faux, argumente au lieu de te contenter d'une simple phrase de dénigrement.

(Evidemment, cette idée ne concerne pas tous les athées, car il y a plusieurs sortes d'athées.)


Dernière édition par le Sam 28 Avr 2007 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 17:51

florence_yvonne a écrit:
saphir, quelle est ta définition personnelle de la spiritualité ?

L'homme, par nature, est doté d'un esprit.
Il y a donc en lui une dimension spirituelle par nature, qu'il soit athée ou non-athée.
L'esprit que possède l'homme lui permet de plonger tout autant à l'intérieur de lui-même (dans une démarche d'intériorité) et tout autant à l'extérieur de lui-même (dans une démarche d'ouverture au monde et à l'univers tout entier).
Dès lors il se pose des questions sur lui-même et sur le sens de l'existence.

À moins que son seul horizon soit d'augmenter son compte en banque pour s'acheter une plus grosse voiture, je veux dire par là, à moins qu'il ne soit passionné que par l'aspect strictement matériel des choses. Autrement dit que ce qui l'intéresse soit « l'avoir » et non pas « l'être ».

Pour ma part, la spiritualité et tout ce qui gravite autour de cette dimension de l'esprit qui cherche à percevoir le sens des choses, tant pour lui-même, que pour ce qui l'entoure.
La spiritualité c'est tout ce qui peut concerner notre rapport d'être fini avec l'infini ou l'immensité, notre expérience temporelle de l'éternité, le fait que nous soyons relatifs alors qu'il y a en en nous et hors de nous une perception, si ce n'est une relation à un absolu. Etc.

En ce sens, le thème de la spiritualité est très loin de ne concerner qu'uniquement la question de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 17:53

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nihilisme

Citation :
Le nihilisme (du latin nihil signifiant rien) commença d'abord par une simple critique sociale en Russie au XIXe siècle qui évolua vers une doctrine politique n'admettant aucune contrainte de la société sur l'individu et prônant le terrorisme. Bien qu'éphémère, ce mouvement politique aura soulevé des questions auxquelles s'intéresseront les penseurs de tous horizons. De ces interrogations naîtra une doctrine philosophique en relation avec l'absurde sociologique, la négation des valeurs morales et plus généralement, la négation de l'existence d'une réalité substantielle.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 18:18

Yeva Agetuya a écrit:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nihilisme

Citation :
Le nihilisme (du latin nihil signifiant rien) commença d'abord par une simple critique sociale en Russie au XIXe siècle qui évolua vers une doctrine politique n'admettant aucune contrainte de la société sur l'individu et prônant le terrorisme. Bien qu'éphémère, ce mouvement politique aura soulevé des questions auxquelles s'intéresseront les penseurs de tous horizons. De ces interrogations naîtra une doctrine philosophique en relation avec l'absurde sociologique, la négation des valeurs morales et plus généralement, la négation de l'existence d'une réalité substantielle.


mouaiche !
ça a eu son heure de gloire ! !!

Le nihilisme est mort avec le marxisme ....
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 18:39

Je "re-précise", j'ai dit tendance.

Je connais la définition du dictionnaire et le mot n'est pas forcément limité au XIX ème siècle.
Une tendance n'est pas l'entière acceptation d'un système.
Trop facile d'argumenter en balançant une définition du dico.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 19:18

C'est tout de même plus acceptable que d'utiliser des mots dont on ignore le sens...
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 19:53

Yeva Agetuya a écrit:
C'est tout de même plus acceptable que d'utiliser des mots dont on ignore le sens...
Nihilisme: Néant de l'idéal

Citation :
L'annonce de la mort de Dieu, l'abolition des anciens dogmes, est un meurtre symbolique de l'autorité divine (... )et donc l'émancipation de l'homme qui recouvre l'exercice de ses vertus créatrices si longtemps aliénées en Dieu.
N'y a-t-il pas dans l'athée une idée de vengeance?
L'homme affronté à ce vide, ne sera-t-il pas tenté, de se défier lui-même par un suicide de provocation et de blasphème? ou encore ne se précipitera-il pas dans une agitation furieuse comme celle qui mobilise autour d'une prétendue grande idée en vérité simple baudruche idéologique.
Encyclopédie Universalis (Un des articles du Nihilisme)
Pourquoi ce besoin de dénigrer systématiquement?
Si je me trompe, dis moi simplement pourquoi?
Je te l'ai déjà dit, je ne suis sûr de rien, mais ton jugement n'apporte rien si tu n'argumentes pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 21:01

NIHILISME, subst. masc.
A. PHILOSOPHIE
1. Doctrine selon laquelle rien n'existe au sens absolu; négation de toute réalité substantielle, de toute croyance. (v. éternalisme rem. s.v. éternité). Nihilisme critique, ontologique. C'est [Flaubert] le négateur le plus large que nous ayons eu dans notre littérature. Il professe le véritable nihilisme (ZOLA, Romanc. natur., Flaubert, 1881, p.161):

Il n'y a rien. Le monde est une immense aurore boréale. Ce nihilisme absolu le rendait [Taine] triste, mais il se raidissait contre toute idée consolatrice; il mettait un âpre stoïcisme à la nier, à la détruire.
BARRÈS, Cahiers, t.10, 1913, p.145.

2. MOR. Négation des valeurs morales et sociales ainsi que de leur hiérarchie. Du point de vue de l'éthique, le nihilisme réfute l'idée d'une vérité morale procédant d'une hiérarchie des valeurs; la valeur elle-même serait une notion inconsistante aussi bien du point de vue théorique que du point de vue pratique (THINÈS-LEMP. 1975).
Disposition d'esprit caractérisée par le pessimisme et le désenchantement moral. Cet affaiblissement de la volonté (...), c'est vraiment la maladie du siècle. On employait ce terme, il y a cinquante ans; on a parlé ensuite de grande névrose; on parle aujourd'hui de pessimisme et de nihilisme (BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p.173). Jamais le patriarche du néant [Antoine Saint-Marin], à ses meilleures heures, ne s'éleva plus haut qu'un lyrique dégoût de vivre, un nihilisme caressant (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p.287). La plupart des écrivains ressassaient «notre inquiétude», et m'invitaient à un lucide désespoir. Je poussai à l'extrême ce nihilisme. Toute religion, toute morale, était une duperie (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p.228).
B. POL. Doctrine, apparue en Russie dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle, qui n'admettait aucune contrainte de la société sur l'individu et qui aboutit au terrorisme radical; mouvement terroriste se réclamant de cette doctrine, qui passa à l'action vers 1870. Nihilisme destructeur. Quelle aventure étrange et redoutable et ahurissante que celle du nihilisme et de la police russe! (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p.131). Le terme même de nihilisme a été forgé par Tourgueniev dans un roman Pères et enfants dont le héros, Bazarov, figurait la peinture de ce type d'homme [l'individu-roi] (CAMUS, Homme rév., 1951, p.193).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1787 «négation de toute existence, de toute croyance» (Correspondance littér. secrète, 1er juin, p.199 ds St. neophilol. t.36 1964, p.326); 2. 1840 «doctrine qui nie toute vérité morale et sociale» (Ac. Compl. 1842); 3. 1871 pol. (E. CÉZANNE, Annales de l'Assemblée nationale, V, 435 ds DUB. Pol., p.352). Dér. du lat. nihil «rien»; suff. -isme*; au sens 3, empr. au russe nigilism (1829, répandu par le roman de Tourgueniev, Pères et enfants, 1862), lui-même prob. empr. au fr., v. VASMER. Fréq. abs. littér.: 201. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 29, b) 39; XXe s.: a) 318, b) 616.
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 22:08

Tout ceci est sans rapport avec l'athéisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 22:58

Yeva Agetuya a écrit:
Tout ceci est sans rapport avec l'athéisme.

Citation :
Doctrine selon laquelle rien n'existe au sens absolu; négation de toute réalité substantielle, de toute croyance.

ah bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 23:37

Je comprends très bien ce que veut dire Yéva, ce qui m'étonne c'est son étroitesse d'esprit sur ce mot qu'il réduit à.......

Mais comme il ne s'exprime pas vraiment on ne peut en juger et il ne prend pas de risque.
-Yéva, crains tu que nous soyons capables de raisonner mieux que toi?

Non! Ce n'est pas possible! alors en quoi il n'y a pas d'athéisme dans le nihilisme?
Si j'ai sorti une bêtise, je compte sur toi pour me corriger.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Dim 29 Avr 2007 - 0:13

Qu'est ce qui dans les définitions données par Florence a rapport avec la religion ?
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Dim 29 Avr 2007 - 19:02

Yeva Agetuya a écrit:
Qu'est ce qui dans les définitions données par Florence a rapport avec la religion ?

Yeva a raison
j'aimerais que l'on revienne au thème du topic :
Une spiritualité sans dieu
Revenir en haut Aller en bas
Démocrite
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 66
Localisation : Utopie
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Lun 30 Avr 2007 - 3:58

Pourquoi pas?
Les animistes croient que la matière est douée d'une manière d'âme, ce qui ne veut pas dire que deux animistes s'accorderaient sur ce qu'ils entendent par là, mais les deux y puisent un sentiment religieux qui nourrit leur vie intérieure.
Avec ou sans dieu, le désir de croire trouve toujours matière à s'épancher.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan l
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 262
Age : 44
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 2 Mai 2007 - 11:29

Donnez moi deux trois verre d'absynthe et je deviens très spirituel!!
Mais pas plus sinon je deviens colleux.
Razz


Mais sinon oui cela est possible. En fait même les plus athé des athé a quand même une vie spirituel. Les moment de reflexion sur sa vie qu'il prend, sont des moments spirituels. Ceux-ci ne passent pas nescéssairement par Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 2 Mai 2007 - 13:40

la spiritualité sans Dieu, c'est comme la psychiatrie sans Freud, différent, mais tout à fait possible.
Revenir en haut Aller en bas
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Lun 7 Mai 2007 - 15:52

florence_yvonne a écrit:
la spiritualité sans Dieu, c'est comme la psychiatrie sans Freud, différent, mais tout à fait possible.

C'est un peu aussi comme Lacan sans la fumisterie
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 651
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mar 5 Juin 2018 - 20:42

Qu'est ce que le sentiment océanique ?

Citation :
Le sentiment océanique est une notion psychologique ou spirituelle formulée par Romain Rolland qui se rapporte à l'impression ou à la volonté de se ressentir en unité avec l'univers (ou avec ce qui est « plus grand que soi ») parfois hors de toute croyance religieuse. (Wikipedia)

Que pensent les croyants du fait que les athées puissent vivre une spiritualité personnelle sans croire en Dieu ? Personnellement, je pense que la spiritualité de certains athées, notamment via ce "sentiment océanique" peut etre plus pure et authentique que la foi de certains croyants. L'humilité face à l'immensité et l'incompréhensible, le sentiment d'osmose avec la Totalité me paraissent plus proche d'une spiritualité belle et saine que la foi de croyants quand, par exemple, elle est motivée par la peur de leur Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mar 5 Juin 2018 - 21:33

Je suis athée non matérialiste, agnostique et je suis la Voie bouddhiste et pour moi la spiritualité ce n'est pas un "sentiment océanique": ça en serait plutôt le résultat..., donc pas un "sentiment", mais un but altruiste, humaniste, un chemin intérieur d'auto-évaluation et d'amélioration, un travail sur soi dont une partie se rapproche de la psychothérapie (je pense que tout le monde doit y passer, d'une façon ou d'une autre), puis ça dépend un peu de chacun. Moi je crois qu'on n'est pas que de la viande, qu'on est aussi constitués d'autres matières (énergie, émotions, pensée...) plus subtils qui s'expriment à travers le corps physique, ça on pourrait appeler "esprit", donc un chemin évolutif dans toutes ces dimensions et tourné vers "le bien de tous les êtres" pourquoi ne pourrait on pas le considérer comme de la spiritualité ?
C'est juste un exemple, je suppose qu'il y a beaucoup d'autres sortes de "spiritualité athées", je pense notamment aux obédiences franc-maçonnes athées: j'ai eu de longues conversations avec l'un d'entre eux, et il avait plus de vie intérieure, plus d'altruisme concret que beaucoup de croyants pratiquants.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5105
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 14:38

Un humaniste athée est-il sans spiritualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7174
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 14:51

Pour avoir de la spiritualité il faut avoir un ESPRIT éveillé .
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5105
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 14:54

Loganj a écrit:
Pour avoir de la spiritualité il faut avoir un ESPRIT éveillé .
C'est le propre de l'humaniste!
Les religieux, eux, ont l'ESPRIT enfumé par les dogmes !
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 651
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 15:05

Enfermer tous les religieux dans une case n'est pas moins réducteur que d'enfermer tous les athées dans une autre case. Il existe de nombreux religieux de toutes obédiences qui sont ouverts à la philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 15:11

Dédé 95 a écrit:
Un humaniste athée est-il sans spiritualité ?
je n'aime pas les étiquettes et les discussions sur le mots parce que dans ce domaine il n'y a de "standard"" que les extrêmes. Entre les deux, tout est possible.

L'humanisme sans acceptation d'une dimension spirituelle de la personne pourrait ne pas être de la spiritualité (mais je m'en fiche). C'est un comportement, une tournure d'esprit, une qualité... infiniment plus importante que toute forme de "spiritualité" égoïste qui ne pense qu'à son développement personnel, ou à gagner "son paradis" ou à séparer les humains par toutes sortes de barrières, religions inclues. C'est pour cela que je m'en fiche des mots et des étiquettes: seul le comportement compte, pas les (in)croyances. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5105
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 15:17

Tout à fait Triskèle, mais nous parlons ici d'étiquettes, puisque nous parlons relgions d'un Dieu et de l'Humanisme sans Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 651
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 15:28

Bien que tout à fait louable, l'humanisme n'a pas vraiment de rapport, selon moi, avec la spiritualité qui se définit, dans sa version la plus large comme une relation de communion que l'on entretient avec le Tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 15:40

c'est une des conséquences de cette spiritualité, mais on peut être un merveilleux humaniste sans passer par là. Quelque part, j'ai plus d'admiration pour eux parce qu'ils vont directement à l'essentiel sans faire toutes sortes de détours métaphysiques, ils le font par pur altruisme, sans but personnel (sauf parfois se sentir "une bonne personne" mais pourquoi pas).

Par contre, une spiritualité sans "relation de communion avec le tout", qu'elle passe ou non par une religion, est pour moi sur une fausse route et est nuisible.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2760
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 16:01

Le sentiment océanique dont je parlais est un sentiment d'abord et qu'est-ce un sentiment, c'est un état affectif complexe et durable, causé par une réaction à une représentation que l’on se fait de quelque chose.
Cet état d'affect nous met en relation avec l'extérieur (le tout), mais provient avant tout de notre intériorité. C'est un flux et reflux comme une vague sur l'océan.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 17:41

La notion de spiritualité (du latin ecclésiastique spiritualitas1) comporte aujourd'hui des acceptions différentes selon le contexte de son usage2,3. Elle se rattache conventionnellement, en Occident, à la religion dans la perspective de l'être humain en relation avec des êtres supérieurs (dieux, démons) et le salut de l'âme. Elle se rapporte, d'un point de vue philosophique, à l'opposition de la matière et de l'esprit (voir problème corps-esprit) ou encore de l'intériorité et de l'extériorité4.

Elle désigne également la quête de sens,
wikipedia

C'est la définition "quête de sens" qui me parle.

Revenant à ce que Romain Rolland, dans sa correspondance avec Freud, appelait le "sentiment océanique", est, comme le rappelle Horizon B, un sentiment. Ce sentiment, tel que je l'éprouve, c'est le sentiment d'être une goutte d'eau dans cet océan : une goutte d'eau, à la fois minuscule dans cette immensité, et, en même temps "unique", intégré à la beauté époustouflante de cet Univers où nous vivons, et avec le sentiment de quelque chose de bienveillant dans la puissance inimaginable des forces qui traversent cet Univers.

On peut en rester à ce simple sentiment ; on peut aussi se poser des questions : quel est le sens de notre présence dans cet Univers ? la vie a-t-elle un sens ? y a-t-il "Quelqu'un" ? à la source de cette beauté et de cette puissance ?

Il n'est évidemment pas nécessaire de "croire en Dieu" pour se poser toutes ces questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 18:00


au contraire: c'est surtout quand on ne croit pas en Dieu qu'on se les pose puisque les religions apportent des réponses aux questions existentielles, ce qui fait d'ailleurs (en partie) leur succès.

"L'homme a plus besoin de certitudes que de vérité".

Aura-t-on besoin de faire une différence entre "religiosité" et "spiritualité" ? À mon avis: oui. La religiosité mène parfois à l'intégrisme et l'intolérance, ou à une bonne conscience étouffante. La spiritualité est universelle: on la trouve aussi bien dans les religions qu'en dehors et ... (voir ma signature)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 18:28

On croit tous a quelque chose, on peut croire que Dieu existe comme on peut croire que Dieu n'existe pas, c'est un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 18:52


Je ne pense pas qu'on puisse choisi de croire (ou de ne pas croire): cela s'impose tout naturellement... impossible de se mentir à soi-même ou alors on joue une comédie.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 19:01

Je crois que l'on peut choisir face à toutes les options qui se présentent à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Madarion
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1935
Age : 44
Localisation : France Sud
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 21:47

en fait on peut choisir la face de dieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 6 Juin 2018 - 22:01

heureusement chacun est différent... j'ai été croyante presque mystique, et j'ai brutalement "perdu la foi", je n'ai jamais eu l'impression de choisir. Ça me fait drôle l'idée que quelqu'un puisse choisir de croire: ce serait un genre de pari de Pascal ? Mais alors un doute doit subsister, non ? C'est le cas chez certains (ma maman notamment) mais pour d'autres, la croyance est absolue.
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2164
Age : 45
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 13:35

Salut :)
Triskele a écrit:
Ça me fait drôle l'idée que quelqu'un puisse choisir de croire: ce serait un genre de pari de Pascal ?

C’est véridique dans beaucoup de cas, ...l’endroit où tu nées étant le principal facteur.

Mais,..la vérité est que tu peux choisir.

Personnellement, on a voulu m’inculquer une idée,...puis, ensuite une idée pervertie de l’idée de mes origines.

Pourtant,...quelque chose d’étrange c’est fait.

J’ai choisi la foi en mes songes.

Je ne crois pas au dieu Jaloux.

Ce n’est pas important

Nous pouvons choisir en vrai .

Ça !...c’est important
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 13:51

Ce "sentiment océanique", dont parlait Romain Rolland, on peut le vivre sans rien penser, se contentant de savourer la beauté du paysage qui nous entoure.

On peut aussi l'illustrer d'images mentales. Je le vois comme une immensité d'où surgissent incessamment des milliards d'étincelles de vie et de conscience qui scintillent à chaque instant, l'instant, à la fois éphémère et éternel, de la brève durée d'une vie humaine de quelques années.

Et quand nous pataugeons dans la boue des violences et des misères humaines, ouvrir les yeux sur l'immensité du ciel étoilé.

Il y a, dans "la Bible", un poème, le "psaume" 8 :

Citation :
Quand je vois le ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas, qu'est donc le mortel, que tu t'en souviennes, le fils d'Adam, que tu viennes le visiter ? Tu l'as fait, à peine moindre qu'un élohim, Tu le couronnes de gloire et de beauté, pour qu'il domine sur l'oeuvre de tes mains .....

YHVH Adonaï, qu'il est grand ton nom par toute la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 13:59

@moi
Citation :
l’endroit où tu nées étant le principal facteur.
Si c'est "choisir" parce qu'on a la liberté de religion dans nos pays, OK, je suis d'accord et c'est une liberté dont on ne mesure pas toujours l'importance.
Je comprends aussi les exemples que tu donnes, comme "choisir la foi en mes songes" quoique je suppose qu'il reste toujours un petit doute, dans le fond.  Doute extrêmement bénéfique puisqu'il te permet de rester tolérant vis-à-vis de ceux qui ont fait un autre choix.

Quand je dis que je ne comprends pas qu'on puisse choisir de croire ou de ne pas croire, c'est tout un bloc, il n'y a pas de doute, pas de compromis, pas d'adaptation  possible.  Par exemple quelqu'un croit être un prophète, ou croit dans le Dieu des bachi-bouzoucs, ou dans le scientisme, et RIEN ne pourra le dissuader du contraire, même pas fissurer sa certitude, même un raisonnement en béton avec preuves à l’appui (ex: les créationnistes).  À ce niveau là, on ne choisit pas tout simplement parce qu'il n'y a pas de choix.  Depuis que j'ai "perdu la foi" (catholique), jamais je n'ai été tentée d'y revenir... heu si, quand même: je me rendais compte que pour progresser, il valait mieux choisir une Voie (enseignement, conseils) et j'aurais pu faire semblant de croire en Dieu ou en Allah, le temps de passer au niveau où la croyance en Dieu n'est plus "obligatoire", elle est élargie, assouplie.  J'ai recueilli plusieurs témoignages directs de personnes haut placées dans l'ECR ou le soufisme qui m'ont confirmé qu'on pouvait en arriver à ce stade (voir ma signature), mais heureusement j'ai trouvé l'enseignement bouddhiste, qui ne passe pas par une série de dogmes...

@JPM
j'ai eu quelques mini échantillons de cet état, les mots ne peuvent pas le décrire, ce n'est pas simplement se sentir bien en regardant un beau coucher de soleil.  Je préfère ta description que celle du verset que tu cites.  C'est ce que les bouddhistes appellent l'illumination, les chrétiens et musulmans "l'expérience mystique" (?) la "contemplation" (?).  Je pense qu'il y a plusieurs degrés possibles entre "être dans le moment présent" et la vivre pleinement qui est le niveau de conscience absolu.
Ceux qui l'ont vécu ne connaissent plus la peur, sont heureux de vivre, ils sont totalement altruistes, lucides, donc réellement transformés.
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2164
Age : 45
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 14:45

Triskele a écrit:
Je comprends aussi les exemples que tu donnes, comme "choisir la foi en mes songes" quoique je suppose qu'il reste toujours un petit doute, dans le fond.  Doute extrêmement bénéfique puisqu'il te permet de rester tolérant vis-à-vis de ceux qui ont fait un autre choix.

Le doute, je ne l’ai, ..pour être honnête avec toi, que pour entretenir notre connexion humaine.

Perdre nos relations avec des esprits de valeurs originales, est le plus grand drame de l’humanité !

Ma certitude :

- perdre la connexion avec nos Ami(e)s est notre plus grand drame.

-proteger les gens de valeurs, quelques soient leurs confessions, est notre salut.

-l’évolution de la conscience humaine doit amener au partage, et non la jalousie, porte principale aux suggestions du faux dieu !

C’est une certitude juste personnelle,...c’est parce que t’es une amie, que je l’a partage avec toi.


Dernière édition par moi le Jeu 7 Juin 2018 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2164
Age : 45
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 14:51

JP a écrit:
On peut aussi l'illustrer d'images mentales. Je le vois comme une immensité d'où surgissent incessamment des milliards d'étincelles de vie et de conscience qui scintillent à chaque instant, l'instant, à la fois éphémère et éternel, de la brève durée d'une vie humaine de quelques années.

Et quand nous pataugeons dans la boue des violences et des misères humaines, ouvrir les yeux sur l'immensité du ciel étoilé.

Shalom à toi notre doux JP

Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 18:04

Triskèle a écrit:

@JPM
j'ai eu quelques mini échantillons de cet état, les mots ne peuvent pas le décrire, ce n'est pas simplement se sentir bien en regardant un beau coucher de soleil.  Je préfère ta description que celle du verset que tu cites.  C'est ce que les bouddhistes appellent l'illumination, les chrétiens et musulmans "l'expérience mystique" (?) la "contemplation" (?).  Je pense qu'il y a plusieurs degrés possibles entre "être dans le moment présent" et la vivre pleinement qui est le niveau de conscience absolu.
Ceux qui l'ont vécu ne connaissent plus la peur, sont heureux de vivre, ils sont totalement altruistes, lucides, donc réellement transformés.

Je n'en suis pas à "l'expérience mystique", loin de là. Des trois types d'expérience qui peuvent nous donner une petite idée de ce que pourrait être "l'éternité", je n'en connais que deux, mais pas celle de "l'expérience mystique".

Tu dis que tu préfères ma petite prose à la puissante poésie de certains textes de "la Bible" ; des goûts et des couleurs, ça ne se discute pas.

Je ne sais pas si tu as eu l'occasion de lire la quarantaine de livres qui constituent ce qu'on appelle "l'Ancien Testament". C'est vrai que pour apprécier cette littérature, il faut "oublier" tout le fatras "théologico-clérical" qui l'ont dénaturée. C'est dommage car cela ferme à beaucoup l'accès à ce qui est une des sources de notre culture.

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 7 Juin 2018 - 18:38

Une spiritualité sans Dieu, c'est comme manger sans faim, ou alors se coucher alors que l'on n'a pas sommeil, c'est faire les choses sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une spiritualité sans Dieu ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peut-il y avoir une morale sans Dieu?
» L’École sans Dieu...(complet)
» Sans Dieu, puis contre Dieu !
» religion sans dieu
» Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: