Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une spiritualité sans Dieu ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 11:11

La plupart des non-athées, pense que les athées sont de vulgaires matérialistes, obnubilé par le dieu Science !

C'est un peu court !
Comme si les athées étaient des sortes de machines à produire des concepts et des axiomes !

Je plaide pour une spiritualité sans Dieu

Ce débat intéresse-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Sarah
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 834
Age : 69
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 15:32

Saphir a écrit:
La plupart des non-athées, pense que les athées sont de vulgaires matérialistes, obnubilé par le dieu Science !

C'est un peu court !
Comme si les athées étaient des sortes de machines à produire des concepts et des axiomes !

Je plaide pour une spiritualité sans Dieu

Ce débat intéresse-t-il ?

Pour moi c'est simple des athées ce sont des gens qui n'acceptent pas Dieu, qui rejette l'existence de Dieu.
quand a être matérialiste et bien la plupart des Chrétiens, le sont aussi, cela n'a rien a voir spécialement avec l'athéisme.

Sarah
Revenir en haut Aller en bas
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 16:05

Ta remarque est d'un évidence ... biblique....

Ma question est ailleurs.
et je ne parle pas de matérialisme, mais de spiritualité sans dieu.
La dimension spirituelle de l'être humain ne se limite pas aux croyances...
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 25 Avr 2007 - 23:53

En fait la spiritualité de l'athée se rapproche de celle du panthéiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30558
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Jeu 26 Avr 2007 - 21:58

saphir, quelle est ta définition personnelle de la spiritualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 1:12

Saphir a écrit:
La plupart des non-athées, pense que les athées sont de vulgaires matérialistes, obnubilé par le dieu Science !

C'est un peu court !
Comme si les athées étaient des sortes de machines à produire des concepts et des axiomes !

Je plaide pour une spiritualité sans Dieu

Ce débat intéresse-t-il ?

Il est vrai que c'est l'argument employé par les croyants, alors qu'il n'est point question de science mais de raisonnement tout simplement. On ne dit pas à un enfant qui ne croit plus au Père Noël qu'il a un raisonnement scientifique ou matérialiste.

Les Bouddhiste et d'autres courants philosophiques vivent une spiritualité sans dieu.
Il faut commencer par définir le mot "spiritualité"?

Citation :
Yeva Agetuya a écrit:
En fait la spiritualité de l'athée se rapproche de celle du panthéiste.
Je pense que l'athée à plutôt une tendance au nihilisme
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 14:06

N'emploie pas les mots à tort et à travers : le nihilisme n'a rien à faire là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 17:48

Yeva Agetuya a écrit:
N'emploie pas les mots à tort et à travers : le nihilisme n'a rien à faire là-dedans.
J'ai bien précisé "tendance", de par sa négation de Dieu et des idées en dehors de sa propre raison et le refus d'une idéologie déterminée par d'autres surtout dans le domaine de la croyance.
Si c'est faux, argumente au lieu de te contenter d'une simple phrase de dénigrement.

(Evidemment, cette idée ne concerne pas tous les athées, car il y a plusieurs sortes d'athées.)


Dernière édition par le Sam 28 Avr 2007 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 17:51

florence_yvonne a écrit:
saphir, quelle est ta définition personnelle de la spiritualité ?

L'homme, par nature, est doté d'un esprit.
Il y a donc en lui une dimension spirituelle par nature, qu'il soit athée ou non-athée.
L'esprit que possède l'homme lui permet de plonger tout autant à l'intérieur de lui-même (dans une démarche d'intériorité) et tout autant à l'extérieur de lui-même (dans une démarche d'ouverture au monde et à l'univers tout entier).
Dès lors il se pose des questions sur lui-même et sur le sens de l'existence.

À moins que son seul horizon soit d'augmenter son compte en banque pour s'acheter une plus grosse voiture, je veux dire par là, à moins qu'il ne soit passionné que par l'aspect strictement matériel des choses. Autrement dit que ce qui l'intéresse soit « l'avoir » et non pas « l'être ».

Pour ma part, la spiritualité et tout ce qui gravite autour de cette dimension de l'esprit qui cherche à percevoir le sens des choses, tant pour lui-même, que pour ce qui l'entoure.
La spiritualité c'est tout ce qui peut concerner notre rapport d'être fini avec l'infini ou l'immensité, notre expérience temporelle de l'éternité, le fait que nous soyons relatifs alors qu'il y a en en nous et hors de nous une perception, si ce n'est une relation à un absolu. Etc.

En ce sens, le thème de la spiritualité est très loin de ne concerner qu'uniquement la question de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 17:53

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nihilisme

Citation :
Le nihilisme (du latin nihil signifiant rien) commença d'abord par une simple critique sociale en Russie au XIXe siècle qui évolua vers une doctrine politique n'admettant aucune contrainte de la société sur l'individu et prônant le terrorisme. Bien qu'éphémère, ce mouvement politique aura soulevé des questions auxquelles s'intéresseront les penseurs de tous horizons. De ces interrogations naîtra une doctrine philosophique en relation avec l'absurde sociologique, la négation des valeurs morales et plus généralement, la négation de l'existence d'une réalité substantielle.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 18:18

Yeva Agetuya a écrit:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nihilisme

Citation :
Le nihilisme (du latin nihil signifiant rien) commença d'abord par une simple critique sociale en Russie au XIXe siècle qui évolua vers une doctrine politique n'admettant aucune contrainte de la société sur l'individu et prônant le terrorisme. Bien qu'éphémère, ce mouvement politique aura soulevé des questions auxquelles s'intéresseront les penseurs de tous horizons. De ces interrogations naîtra une doctrine philosophique en relation avec l'absurde sociologique, la négation des valeurs morales et plus généralement, la négation de l'existence d'une réalité substantielle.


mouaiche !
ça a eu son heure de gloire ! !!

Le nihilisme est mort avec le marxisme ....
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 18:39

Je "re-précise", j'ai dit tendance.

Je connais la définition du dictionnaire et le mot n'est pas forcément limité au XIX ème siècle.
Une tendance n'est pas l'entière acceptation d'un système.
Trop facile d'argumenter en balançant une définition du dico.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 19:18

C'est tout de même plus acceptable que d'utiliser des mots dont on ignore le sens...
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 19:53

Yeva Agetuya a écrit:
C'est tout de même plus acceptable que d'utiliser des mots dont on ignore le sens...
Nihilisme: Néant de l'idéal

Citation :
L'annonce de la mort de Dieu, l'abolition des anciens dogmes, est un meurtre symbolique de l'autorité divine (... )et donc l'émancipation de l'homme qui recouvre l'exercice de ses vertus créatrices si longtemps aliénées en Dieu.
N'y a-t-il pas dans l'athée une idée de vengeance?
L'homme affronté à ce vide, ne sera-t-il pas tenté, de se défier lui-même par un suicide de provocation et de blasphème? ou encore ne se précipitera-il pas dans une agitation furieuse comme celle qui mobilise autour d'une prétendue grande idée en vérité simple baudruche idéologique.
Encyclopédie Universalis (Un des articles du Nihilisme)
Pourquoi ce besoin de dénigrer systématiquement?
Si je me trompe, dis moi simplement pourquoi?
Je te l'ai déjà dit, je ne suis sûr de rien, mais ton jugement n'apporte rien si tu n'argumentes pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30558
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 21:01

NIHILISME, subst. masc.
A. PHILOSOPHIE
1. Doctrine selon laquelle rien n'existe au sens absolu; négation de toute réalité substantielle, de toute croyance. (v. éternalisme rem. s.v. éternité). Nihilisme critique, ontologique. C'est [Flaubert] le négateur le plus large que nous ayons eu dans notre littérature. Il professe le véritable nihilisme (ZOLA, Romanc. natur., Flaubert, 1881, p.161):

Il n'y a rien. Le monde est une immense aurore boréale. Ce nihilisme absolu le rendait [Taine] triste, mais il se raidissait contre toute idée consolatrice; il mettait un âpre stoïcisme à la nier, à la détruire.
BARRÈS, Cahiers, t.10, 1913, p.145.

2. MOR. Négation des valeurs morales et sociales ainsi que de leur hiérarchie. Du point de vue de l'éthique, le nihilisme réfute l'idée d'une vérité morale procédant d'une hiérarchie des valeurs; la valeur elle-même serait une notion inconsistante aussi bien du point de vue théorique que du point de vue pratique (THINÈS-LEMP. 1975).
Disposition d'esprit caractérisée par le pessimisme et le désenchantement moral. Cet affaiblissement de la volonté (...), c'est vraiment la maladie du siècle. On employait ce terme, il y a cinquante ans; on a parlé ensuite de grande névrose; on parle aujourd'hui de pessimisme et de nihilisme (BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p.173). Jamais le patriarche du néant [Antoine Saint-Marin], à ses meilleures heures, ne s'éleva plus haut qu'un lyrique dégoût de vivre, un nihilisme caressant (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p.287). La plupart des écrivains ressassaient «notre inquiétude», et m'invitaient à un lucide désespoir. Je poussai à l'extrême ce nihilisme. Toute religion, toute morale, était une duperie (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p.228).
B. POL. Doctrine, apparue en Russie dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle, qui n'admettait aucune contrainte de la société sur l'individu et qui aboutit au terrorisme radical; mouvement terroriste se réclamant de cette doctrine, qui passa à l'action vers 1870. Nihilisme destructeur. Quelle aventure étrange et redoutable et ahurissante que celle du nihilisme et de la police russe! (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p.131). Le terme même de nihilisme a été forgé par Tourgueniev dans un roman Pères et enfants dont le héros, Bazarov, figurait la peinture de ce type d'homme [l'individu-roi] (CAMUS, Homme rév., 1951, p.193).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1787 «négation de toute existence, de toute croyance» (Correspondance littér. secrète, 1er juin, p.199 ds St. neophilol. t.36 1964, p.326); 2. 1840 «doctrine qui nie toute vérité morale et sociale» (Ac. Compl. 1842); 3. 1871 pol. (E. CÉZANNE, Annales de l'Assemblée nationale, V, 435 ds DUB. Pol., p.352). Dér. du lat. nihil «rien»; suff. -isme*; au sens 3, empr. au russe nigilism (1829, répandu par le roman de Tourgueniev, Pères et enfants, 1862), lui-même prob. empr. au fr., v. VASMER. Fréq. abs. littér.: 201. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 29, b) 39; XXe s.: a) 318, b) 616.
Revenir en haut Aller en bas
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 22:08

Tout ceci est sans rapport avec l'athéisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30558
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 22:58

Yeva Agetuya a écrit:
Tout ceci est sans rapport avec l'athéisme.

Citation :
Doctrine selon laquelle rien n'existe au sens absolu; négation de toute réalité substantielle, de toute croyance.

ah bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Sam 28 Avr 2007 - 23:37

Je comprends très bien ce que veut dire Yéva, ce qui m'étonne c'est son étroitesse d'esprit sur ce mot qu'il réduit à.......

Mais comme il ne s'exprime pas vraiment on ne peut en juger et il ne prend pas de risque.
-Yéva, crains tu que nous soyons capables de raisonner mieux que toi?

Non! Ce n'est pas possible! alors en quoi il n'y a pas d'athéisme dans le nihilisme?
Si j'ai sorti une bêtise, je compte sur toi pour me corriger.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Yeva Agetuya
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Dim 29 Avr 2007 - 0:13

Qu'est ce qui dans les définitions données par Florence a rapport avec la religion ?
Revenir en haut Aller en bas
http://koboxora.free.fr/index.htm
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Dim 29 Avr 2007 - 19:02

Yeva Agetuya a écrit:
Qu'est ce qui dans les définitions données par Florence a rapport avec la religion ?

Yeva a raison
j'aimerais que l'on revienne au thème du topic :
Une spiritualité sans dieu
Revenir en haut Aller en bas
Démocrite
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 66
Localisation : Utopie
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Lun 30 Avr 2007 - 3:58

Pourquoi pas?
Les animistes croient que la matière est douée d'une manière d'âme, ce qui ne veut pas dire que deux animistes s'accorderaient sur ce qu'ils entendent par là, mais les deux y puisent un sentiment religieux qui nourrit leur vie intérieure.
Avec ou sans dieu, le désir de croire trouve toujours matière à s'épancher.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan l
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 262
Age : 43
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 2 Mai 2007 - 11:29

Donnez moi deux trois verre d'absynthe et je deviens très spirituel!!
Mais pas plus sinon je deviens colleux.
Razz


Mais sinon oui cela est possible. En fait même les plus athé des athé a quand même une vie spirituel. Les moment de reflexion sur sa vie qu'il prend, sont des moments spirituels. Ceux-ci ne passent pas nescéssairement par Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30558
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mer 2 Mai 2007 - 13:40

la spiritualité sans Dieu, c'est comme la psychiatrie sans Freud, différent, mais tout à fait possible.
Revenir en haut Aller en bas
Saphir
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 63
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Lun 7 Mai 2007 - 15:52

florence_yvonne a écrit:
la spiritualité sans Dieu, c'est comme la psychiatrie sans Freud, différent, mais tout à fait possible.

C'est un peu aussi comme Lacan sans la fumisterie
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 301
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   Mar 5 Juin 2018 - 20:42

Qu'est ce que le sentiment océanique ?

Citation :
Le sentiment océanique est une notion psychologique ou spirituelle formulée par Romain Rolland qui se rapporte à l'impression ou à la volonté de se ressentir en unité avec l'univers (ou avec ce qui est « plus grand que soi ») parfois hors de toute croyance religieuse. (Wikipedia)

Que pensent les croyants du fait que les athées puissent vivre une spiritualité personnelle sans croire en Dieu ? Personnellement, je pense que la spiritualité de certains athées, notamment via ce "sentiment océanique" peut etre plus pure et authentique que la foi de certains croyants. L'humilité face à l'immensité et l'incompréhensible, le sentiment d'osmose avec la Totalité me paraissent plus proche d'une spiritualité belle et saine que la foi de croyants quand, par exemple, elle est motivée par la peur de leur Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une spiritualité sans Dieu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une spiritualité sans Dieu ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peut-il y avoir une morale sans Dieu?
» L’École sans Dieu...(complet)
» Sans Dieu, puis contre Dieu !
» religion sans dieu
» Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: