Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire des Juifs depuis les patriarches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 834
Age : 68
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Histoire des Juifs depuis les patriarches   Mer 25 Avr 2007 - 22:47

depuis les patriarches..tire de ;histoire des juifs .com

Les patriarches
Vers - 1850
Abraham, âgé de 75 ans, reçoit l’injonction divine de quitter son pays, sa ville natale, Ur Kasdim et la maison de son père pour se rendre vers le pays que Dieu lui indiquera. Cet appel est la consécration d’une vie passée à rechercher la force unificatrice qui se situe au-delà de toutes les forces de la nature. Avec le départ d’Abraham, le premier des trois patriarches, commence l’histoire des Hébreux. Abraham est en effet le premier hébreu, "Ivri", passeur en français. Le passage géographique de la Mésopotamie à la terre de Canaan a pour corollaire le passage spirituel d’un monde idolâtre à un monde « empli de la connaissance de Dieu ».


- 1850 a - 1750
Vie d’Abraham depuis son arrivée en terre de Canaan. Il parcourra la terre de Canaan de toutes parts, mais aura finalement trois lieux de résidence, dont l’un est situé en dehors de cette terre : 1) L’Egypte : Tout de suite après son arrivée, une famine se déclenche, le forçant à aller s’installer en Egypte où sa femme Sarah lui sera ravie aux Egyptiens, puis rendue. 2) Hébron : Où il vivra pendant 25 ans jusqu’à la naissance du fils que lui donnera Sarah, Isaac, le deuxième patriarche. C’est la période de la séparation d’avec son neveu Lot qui est berger comme son oncle et avec lequel la promiscuité des troupeaux et des idéaux devient intenable ; Lot s’installe à Sodome. Ces 25 ans sont aussi la période où Abraham et son clan mènent une guerre contre une coalition de roitelets de la vallée du Jourdain. C’est enfin la période de la destruction de Sodome et Gomorrhe. 3) Beer Sheva : Où Abraham vivra jusqu’à sa mort, à 175 ans.

Avant - 1825 a -1685
Vie d’Isaac, le deuxième des patriarches. A 40 ans, Isaac se marie avec Rébecca. Elle est venue spécialement du pays d’origine d’Abraham, qui est de sa famille, pour se marier avec Isaac. Héritier spirituel et matériel de son père, Isaac vivra surtout dans le désert du Néguev. Il aura une cohabitation difficile avec ses voisins philistins qui lui disputeront une ressource déjà rare à cette époque : l’eau. En dépit de cette cohabitation douloureuse et de la contestation de son statut, Isaac connaîtra une grande prospérité économique.

Vers - 1825
Naissance d’Isaac, fils cadet d’Abraham (son aîné, lui, est né d’Agar, une servante égyptienne, sur la demande de Sarah), unique fils de Sarah (la bible rapporte qu’elle l’a enfanté à l’âge fort avancé de 90 ans) et continuateur de la lignée des Hébreux. Lignée, car Isaac ajoute à la filiation biologique d’Abraham une filiation spirituelle et une égale propension à rechercher le divin.

Vers - 1785
Naissance de Jacob et de son jumeau Esaü. La Bible insiste d’emblée sur les différences profondes qui séparent Esaü, homme attaché aux valeurs terrestres, et Jacob, homme de foi et de méditation.

Vers - 1785 a -1708
Vie de Jacob en terre de Canaan : Cette période est marquée par les conflits avec son frère Esaü sur le droit d’aînesse. Cette dispute et les conséquences qu’elle entraîne sur les rapports entre les deux frères, force Jacob à s’enfuir de chez lui pour se réfugier chez son oncle Laban, frère de Rébecca, sa mère.

Vers - 1708 a -1688
Vie de Jacob en terre de Haran : Jacob séjourne 20 ans chez son oncle qui lui donnera ses deux filles (Léa et Rachel) en mariage mais s’avèrera également un homme fourbe. C’est chez son oncle qu’onze des douze enfants de Jacob lui naîtront : Ruben, Simon, Lévi, Juda, Issachar, Zabulon, Dan, Naphtali, Gad, Asher et Joseph.

Avant - 1688 a -1670
Vie de Jacob en terre de Canaan : Cette période est marquée par l’épisode tragique où deux des fils de Jacob, Simon et Lévi, vengeront le viol de leur soeur Dina en mettant à sac la ville de Sichem. Le douzième fils de Jacob, Benjamin, naît alors que Rachel meurt en couches.

Vers - 1688
A son retour en terre de Canaan, Jacob reçoit le nom d’"Israël", suite à un combat contre un ange qui est rapporté dans la Bible : Israël, c’est celui qui combat des forces terrestres et célestes et les vainc.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 834
Age : 68
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Histoire des Juifs depuis les patriarches   Mer 25 Avr 2007 - 22:50

Histoire (Edition 2003) - Les temps bibliques

Les Patriarches
L'histoire juive commence il y a environ 4 000 ans (vers le XVIIe siècle avant l'ère chrétienne) avec les patriarches : Abraham, son fils Isaac et son petit-fils Jacob.

Des documents exhumés en Mésopotamie et datant d'environ 2 000 - 1 500 avant l'ère chrétienne, confirment la description de leur vie de nomades qu'en donne la Bible.

Le Livre de la Genèse rapporte comment Abraham, se trouvant à Ur en Chaldée, reçut l'injonction de se rendre dans le pays de Canaan pour y fonder un peuple croyant en un Dieu Un.

Lorsqu'une famine frappa le pays de Canaan, Jacob (Israël), ses douze fils et leurs familles s'établirent en Egypte où leurs descendants furent réduits en esclavage et soumis à des travaux forcés.

La pérégrination d'Abraham

Exode et peuplement
Après 400 ans de servitude, les Enfants d'Israël furent libérés par Moïse qui, selon le récit biblique, avait été choisi par Dieu pour emmener son peuple hors d'Egypte et retourner vers le pays d'Israël promis à leurs ancêtres (XIIIe-XIIe siècle avant l'ère chrétienne). C'est au cours des 40 années que dura leur errance dans le désert du Sinaï, qu'ils devinrent une nation. Ils y reçurent la Torah (Pentateuque) qui comprend les Dix Commandements, et donnèrent une forme et un contenu à leur foi monothéiste. L'exode d'Egypte (vers 1 300 avant l'ère chrétienne) a marqué de façon indélébile la mémoire nationale du peuple juif et est devenu le symbole de la liberté. Chaque année, les juifs célèbrent Pessah (la Pâque), Shavouot (Pentecôte, fête du don de la Loi) et Souccot (fête des Tabernacles), commémorant les événements de cette époque.
Au cours des deux siècles suivants, les Enfants d'Israël conquirent la majeure partie du Pays d'Israël et devinrent paysans et artisans, ce qui leur permit de consolider l'économie et la société. Des périodes de paix relative alternaient avec des périodes de guerres durant lesquelles le peuple se ralliait à des chefs politiques, les Juges , élevés à ce rang en raison de leurs compétences politiques et militaires ainsi que de leur qualité de dirigeants. La faiblesse inhérente à cette organisation tribale face aux menaces des Philistins (peuple de marins d'Asie Mineure installée sur la côte méditerranéenne) montra la nécessité de se doter d'un chef qui unirait toutes les tribus et qui serait investi d'une autorité permanente, transmissible par héritage.

L'Exode

Les divers iténéraires de l'Exode, dont on voit ici plusieurs tracés hypothétiques, sont établis en fonction des plans d'eau traversés par les hébreux.

La Monarchie
Saül, le premier roi, (vers 1020 av.) assura le passage entre cette organisation tribale aux liens distendus et l'instauration d'une monarchie par son successeur David.
Le roi David (1004-965 av.) fit de son royaume une puissance importante dans la région en menant des expéditions militaires victorieuses et en particulier en provoquant la défaite définitive des Philistins, ainsi qu'en élaborant un réseau d'alliances avec les royaumes voisins. Son autorité fut alors reconnue des frontières de l'Egypte et de la mer Rouge aux rives de l'Euphrate. Sur le plan intérieur, il unifia les douze tribus d'Israël en un royaume avec Jérusalem pour capitale et il fit de la monarchie le centre de la vie nationale juive du pays. La tradition biblique lui attribue des dons de poète et de musicien révélés dans bien des versets du Livre des Psaumes.

Que l'Eternel te bénisse et te protège;
Que l'Eternel fasse rayonner sa face sur toi et te soit bien-veillant;
Que l'Eternel dirige son regard vers toi et t'accords la paix. (Nombres 6:24-26)

Miniscule rouleau en argent, du VIIe siècle av., contenant la bénédiction sacerdotale, découvert à Jérusalem.

Son fils Salomon (965-930 av.) lui succéda et renforça le royaume. Des traités avec les rois voisins, consolidés par des mariages politiques, assurèrent la paix de son royaume et en firent l'égal des grandes puissances de l'époque. Il développa le commerce extérieur et assura la prospérité intérieure en créant de grandes entreprises comme l'exploitation des mines de cuivre et la fonte des métaux. Il fortifia des villes d'importance stratégique et économique et en créa de nouvelles. Le couronnement de son oeuvre fut la construction du Temple de Jérusalem qui devint le centre de la vie nationale et religieuse du peuple juif. La Bible attribue au roi Salomon le Livre des Proverbes et le Cantique des Cantiques.
Les Prophètes

Ces sages religieux et charismatiques considérés comme étant dotés du don divin de la révélation, ont prêché à l'époque de la monarchie jusqu'environ un siècle après la destruction de Jérusalem (586 av.). Conseillers des rois en matière religieuse, morale et politique, ou critiques de leurs actions au nom des relations entre l'individu et Dieu, les prophètes étaient guidés par leur aspiration à la justice et diffusaient de puissantes paroles sur la moralité de la vie nationale juive.

Leurs révélations sont conservées dans des livres inspirés de prose et de poésie dont bon nombre ont été incorporés au canon biblique.
Le message éternel et universel des Prophètes provient de leur exigence fondamentale de respecter les valeurs humaines.

Des propos comme ceux d'Isaïe (1 : 17) Apprenez à faire le bien, dévouez-vous à la justice, aidez les victimes, défendez les droits de l'orphelin et la cause de la veuve inspirent toujours l'humanité dans sa quête de justice sociale.

Prophète, Jakob Steinhardt
Avec l'autorisation de R.Ben-Haim

Le Schisme

Sceau trouvé à Megiddo portant l'inscription à Shema, serviteur de Jéroboam
La fin du règne de Salomon fut envenimée par le mécontentement du peuple lourdement imposé pour financer ses ambitieux projets. En outre, le traitement de faveur accordé à sa propre tribu suscitait des rancoeurs chez les autres, et l'antagonisme entre la monarchie et le séparatisme tribal s'exacerba. Après la mort du roi Salomon (930 av.), une insurrection ouverte provoqua la scission des tribus du nord et le partage du pays en un royaume du nord, Israël, et un royaume du Sud, Juda, sur le territoire des tribus de Juda et de Benjamin.
Le royaume d'Israël, avec Samarie pour capitale, dura plus de deux cents ans et 19 rois y régnèrent, tandis que le royaume de Juda, fut gouverné à partir de Jérusalem pendant 400 ans par des rois de la dynastie de David, également au nombre de 19. L'expansion des empires assyrien et babylonien aboutit à soumettre d'abord Israël et plus tard Juda à une domination étrangère. Le royaume d'Israël fut détruit par les Assyriens (en 722 av.) et ses habitants, déportés en exil, tombèrent dans l'oubli. Une centaine d'années plus tard, en 586, la Babylonie conquérait le royaume de Juda, exilant la majeure partie de ses habitants et détruisant Jérusalem et le Temple.

Le premier exil (586-538 av.)

Sur les rives de Babylone
par E.M. Lilien

La conquête babylonienne mit fin au premier Etat juif (période du Premier Temple) mais n'entama pas les liens entre le peuple juif et le Pays d'Israël. Sur les rives de Babylone, les déportés firent le serment de ne jamais oublier leur patrie : Si je t'oublie Jérusalem, que ma droite me refuse son service ; que ma langue se colle à mon palais si je ne place Jérusalem au faîte de ma joie (Psaume 137, 5-6).

L'exil de Babylone, après la destruction du Premier Temple (586 av.) marque le début de la diaspora juive. C'est alors que le judaïsme commence à élaborer un cadre religieux et un mode de vie hors du Pays d'Israël, assurant ainsi la survie nationale et l'identité spirituelle du peuple et lui insufflant la vitalité nécessaire pour préserver son avenir en tant que nation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire des Juifs depuis les patriarches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire des Juifs depuis les patriarches
» L'histoire de juifs
» L' Histoire du Peuple Juif
» Le mystère de la Trinité
» l'histoire de uzayr, Les Juifs disent : "uzayr est fils de Dieu"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines-
Sauter vers: