Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'identification à son avatar terrestre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: L'identification à son avatar terrestre   Mar 10 Juil 2018 - 19:26


(je mets en gris l'introduction qui n'est PAS encore le sujet que j'aimerais développer)
En cette soirée qui s'annonce chaude entre la Belgique et la France, j'expliquais aux voisins tout excités à l'idée du match pourquoi le foot ne m'intéressais pas...  ou plutôt j'essayais de le comprendre moi même (ce n'est pas le genre de questionnement métaphysique qui me tracasse... )

D'abord je ne suis pas nationaliste, je ne me sens pas plus belge que n'importe quoi, je suis un humain, c'est tout, je m'en fous de savoir qui va gagner donc je n'entre pas du tout dans le jeu.  

Ensuite j'aime le sport mais si je le pratique moi même: nager dans la mer j'adore: regarder un film avec des gens qui nagent... bof

Je n'ai pas l'esprit de compétition, mais alors pas du tout, par contre j'adore me lancer des défis à moi-même.

Puis je refais ce pas de côté pour voir tout ça de plus loin, comme j'explique dans un autre fil.

Pour se passionner pour un match de foot, on s'identifie à une équipe de 11 personnes qu'on ne connaît pourtant ni des lèvres ni des dents et qui n'en n'ont rien à foutre d'eux, en plus.
C'est ce phénomène d'identification qui m'interpelle.  Je suis nulle en psychologie, donc je ne vais pas me lancer dans cet aspect non plus et chercher pourquoi les gens ont un tel besoin de s'identifier à une équipe de foot.  Je sais qu'il y a beaucoup de réponses mais ce n'est pas le sujet ici (quoique ???   .


Le noeud du problème est ce phénomène d'identification qui est tellement puissant qu'on en vient à oublier qui on est.  Les fans SONT leur équipe préférée.  Ils oublient tout l'aspect business, tricheries, pub pour de la bière ou des maillots... ils ne voient que le jeu et entrent dedans comme s'ils étaient les joueurs.   C'est un phénomène extraordinaire !   On assiste à une fantastique dynamique de groupe qui devient UN, qui oublie tous ses soucis, le but de sa vie, les impôts à payer, la maladie...  
On vit dans une illusion qui prend de plus en plus de réalité que une grande majorité des gens s'y retrouve aussi

Je suppose que vous connaissez la théorie hindouiste+bouddhiste qui dit que notre vie est une illusion: nous nous identifions à notre égo, à notre personnage terrestre, et ça marche parce que tout le monde fait pareil, tout le monde est à 100% dans cette illusion en oubliant même pourquoi on est ici bas, pourquoi on souffre (comme souffrent les supporters quand leur équipe perd)...  Tout le monde croit que notre vie est réelle, que la matière est réelle et solide, liquide ou gazeuse...  Nous construisons notre monde par "interdépendance", comme les joueurs de "second life" ont créé un monde dans lequel ils font évoluer leur avatar qu'ils ont fabriqué et devient un autre "moi": en général plus beau, plus fort... plus gentil ou plus cruel...

Dans "illusions, le messie récalcitrant", Richard Bach explique très bien ce phénomène en nous comparant aux spectateurs d'un film qui pleurent et se réjouissent parce qu'ils s'identifient à un des personnages au point d'oublier qui ils sont réellement;  Ils ne veulent pas "sortir" du film tant qu'il dure.
Notre vie est elle une illusion, de la même façon ? Le refus de certains d'imaginer que nous pourrions être des sortes d'avatars dans un monde virtuel: ils s'accrochent à ce qu'ils croient être la réalité par peur de voir leur monde s'écrouler, s'effriter (ce qui est une méditation principale dans le bouddhisme tibétain: on imagine tout se désintégrer, disparaître)

Quand je vois quelle puissance peut avoir ce phénomène d'identification, je me dis que les théories d'extrême Orient ne sont pas bêtes du tout

Qu'en pensez vous ?  Vous sentez vous aussi vous identifier à des personnages fictifs ou des sportifs... ?  Savez vous pourquoi, qu'est-ce que cela vous apporte ? Ça ne vous frappe pas qu'on dise maintenant "je suis très XX (une marque de vêtements par ex)" ou "je suis Charlie" ...
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 513
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mar 10 Juil 2018 - 19:51

Triskèle a écrit:
Qu'en pensez vous ?  Vous sentez vous aussi vous identifier à des personnages fictifs ou des sportifs... ?  Savez vous pourquoi, qu'est-ce que cela vous apporte ? Ça ne vous frappe pas qu'on dise maintenant "je suis très XX (une marque de vêtements par ex)" ou "je suis Charlie" ...

J'imagine que ce phénomène d'identification à des éléments exterieurs à nous-mêmes contribuent au fait de se sentir exister. Ce besoin d'identification est selon moi synonyme de ce qui est appellé l'ego. Le besoin d'identification n'est pas une pulsion de l'ego mais est l'égo lui-même. L'ego est ce processus.

Ce qui est interressant dans les pensées bouddhistes et hindouistes, c'est qu'elles préconisent non seulement l'absence d'identification à des éléments exterieurs (ce qui est relativement facile) mais également à des éléments interieurs comme nos propres pensées ou nos émotions, ce qui est plus délicat. Je me doute que je ne t'apprends rien, mais il etait peut-être utile de le préciser
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mar 10 Juil 2018 - 22:17

oui, en effet, c'est ce qu'ils préconisent. Comme tu dis, par rapport aux éléments extérieurs c'est facile, mais quand on voit à quel point beaucoup de gens s'identifient à leur maison, leur voiture, leurs vêtements, leurs appareils électroniques... ce n'est pas spontané: ils font littéralement corps avec eux.

Ne plus s'identifier à ses émotions arrive assez vite, mais les pensées, c'est une autre paire de manches ! Difficile aussi ne pas s'identifier à ses actions puisque justement toutes ces prises de conscience mènent à les modifier : elles sont la matérialisation de nos décisions et nous permettent de voir le résultat, voir ses erreurs, rectifier le tir. Cette matérialisation est sans doute une étape indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5864
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 0:40

Avec l'expérience et l'âge tu as été amenée à définir tes priorités par rapport à ce qui te correspond. La triskèle de maintenant a peut-être quelque chose à dire à la jeune fille de 20 ans que tu étais. Les motivations, les exaltations changent, tu as bien dû être fan de quelqu'un ou d'un courant culturel ou d'un produit à une époque.

Tiens ..j'ai regardé les scènes d'allégresse sur les champs après le foot, c'est marrant tous ces gens qui se prennent en selfie plutôt que de se congratuler! L'image passe avant le partage...signe des temps et d'un exhibitionnisme exacerbé de l'ego!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 2:26

non je n'ai jamais eu cette attraction pour des personnes, ou des philosophies, c'est plutôt pour des passions et actions.  Passions pour un sujet ou un domaine exemple: pour le jardinage, qui va m'absorber complètement pendant une période... puis viendra une autre: une discipline artistique, puis une autre. J'aime apprendre et découvrir.
J'ai des buts bien définis que je mets des années, voire des dizaines d'années à atteindre: je vais ainsi de but en but, de défi en défi.  Je m'identifiais à ces buts et ces passions, maintenant je me rends compte que ce ne sont que des moyens, c'est là qu'est mon évolution.

Pour savoir à quoi on s'identifie, il suffit de se demander comment on se définirait pour se décrire à quelqu'un.  Certains donneront d'abord l'aspect physique, d'autres ce qu'il possède, l'autre son métier, son caractère, sa famille, le club de foot dont il est fan, etc...  
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7086
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 7:03

Mic777 a écrit:
Triskèle a écrit:
Qu'en pensez vous ?  Vous sentez vous aussi vous identifier à des personnages fictifs ou des sportifs... ?  Savez vous pourquoi, qu'est-ce que cela vous apporte ? Ça ne vous frappe pas qu'on dise maintenant "je suis très XX (une marque de vêtements par ex)" ou "je suis Charlie" ...

J'imagine que ce phénomène d'identification à des éléments exterieurs à nous-mêmes contribuent au fait de se sentir exister. Ce besoin d'identification est selon moi synonyme de ce qui est appellé l'ego. Le besoin d'identification n'est pas une pulsion de l'ego mais est l'égo lui-même. L'ego est ce processus.

Ce qui est interressant dans les pensées bouddhistes et hindouistes, c'est qu'elles préconisent non seulement l'absence d'identification à des éléments exterieurs (ce qui est relativement facile) mais également à des éléments interieurs comme nos propres pensées ou nos émotions, ce qui est plus délicat. Je me doute que je ne t'apprends rien, mais il etait peut-être utile de le préciser

On a pas à refouler, renier ou ignorer l'égo il a sa juste place dans le fonctionnement étrique .

Les Néo Bouddhistes s'oublient à un point où la névrose s'installera au cours du temps .

Ils se privent de vivre en fait .
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 8:46

tout à fait d'accord, heureusement que tu dis "néo-bouddhistes" parce qu'en effet, nier l'ego est à l'opposé des enseignements, où on insiste sur la "précieuse existence humaine" et l'obligation qu'on a d'en tirer un maximum de profit.

Ils ne disent pas de nier l'ego, mais de comprendre qu'il est une illusion et de s'en détacher, comme pour tout le "monde manifesté'".
S'en détacher = ne pas s'y identifier, mais je trouve que cette tâche là est à garder pour la fin, d'abord se détacher du reste, par couches: les biens matériels, les corps, les émotions... C'est déjà pas mal de boulot ! (rappel: se détacher ne signifie pas nier ou annihiler: ils sont indispensables, mais ne pas s'y identifier)
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7086
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 9:02

Super, j'ai bien compris merci
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 9:44

je sais que tu connais ça mais j'insiste parce que beaucoup de gens font la confusion Wink
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5864
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 15:23

Triskèle a écrit:
non je n'ai jamais eu cette attraction pour des personnes, ou des philosophies, c'est plutôt pour des passions et actions.  Passions pour un sujet ou un domaine exemple: pour le jardinage, qui va m'absorber complètement pendant une période... puis viendra une autre: une discipline artistique, puis une autre. J'aime apprendre et découvrir.
J'ai des buts bien définis que je mets des années, voire des dizaines d'années à atteindre: je vais ainsi de but en but, de défi en défi.  Je m'identifiais à ces buts et ces passions, maintenant je me rends compte que ce ne sont que des moyens, c'est là qu'est mon évolution.
 
Hyperactivité et méditation bouddhique ne sont elles pas chez toi des alliées pour une stratégie de fuite ?
Ce qui m'a frappé chez toi, c'est que tu évoquais souvent ton manque de temps pour t'investir dans ta participation à ce forum, pourquoi le préciser et rajouter cette pression ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30862
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 16:26

Triskèle a écrit:
oui, en effet, c'est ce qu'ils préconisent.  Comme tu dis, par rapport aux éléments extérieurs c'est facile, mais quand on voit à quel point beaucoup de gens s'identifient à leur maison, leur voiture, leurs vêtements, leurs appareils électroniques... ce n'est pas spontané: ils font littéralement corps avec eux.  

Ne plus s'identifier à ses émotions arrive assez vite, mais les pensées, c'est une autre paire de manches !   Difficile aussi ne pas s'identifier à ses actions puisque justement toutes ces prises de conscience mènent à les modifier : elles sont la matérialisation de nos décisions et nous permettent de voir le résultat, voir ses erreurs, rectifier le tir.   Cette matérialisation est sans doute une étape indispensable.

Il y a des gens qui sont prêts a tuer pour sauver leur auto-radio.
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 17:32

voilà, ça sont vraiment des gens qui s'identifient à leurs possession, ils sont de plus en plus "lourdement matériels", ils continuent le cycle de l'incarnation mais en descendant de plus en plus bas, en étouffant leur conscience dans une carapace de matière. Cela les sépare de plus en plus des autres formes de vie, ils ne se rendent même plus compte de ce qu'on fait souffrir quand on "consomme" à outrance

Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 17:44

chat-man a écrit:
Hyperactivité et méditation bouddhique ne sont elles pas chez toi des alliées pour une stratégie de fuite ?
Ce qui m'a frappé chez toi, c'est que tu évoquais souvent ton manque de temps pour t'investir dans ta participation à ce forum, pourquoi le préciser et rajouter cette pression ?
Je ne vois pas le rapport avec le sujet.
Je pense qu'un forum n'est pas un bon endroit pour donner des conseils aux autres: on ne les connait pas, on ne les voit pas vivre...   Je te réponds en mp Wink
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2314
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 17:58

Triskèle a écrit:
chat-man a écrit:
Hyperactivité et méditation bouddhique ne sont elles pas chez toi des alliées pour une stratégie de fuite ?
Ce qui m'a frappé chez toi, c'est que tu évoquais souvent ton manque de temps pour t'investir dans ta participation à ce forum, pourquoi le préciser et rajouter cette pression ?
Je ne vois pas le rapport avec le sujet.
Je pense qu'un forum n'est pas un bon endroit pour donner des conseils aux autres: on ne les connait pas, on ne les voit pas vivre...   Je te réponds en mp Wink

Alors tu devrais relire ton post au-dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 19:42


horizon
Spoiler:
 


On revient au sujet s'il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
La Folie
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3496
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 20:10

Mic777 a écrit:
Ce besoin d'identification est selon moi synonyme de ce qui est appellé l'ego. Le besoin d'identification n'est pas une pulsion de l'ego mais est l'égo lui-même. L'ego est ce processus.


Dans ce cas, égo égale conscience. Parce que si j'ai conscience d'être, seulement d'être, je m'identifie tout de même à l'être, comme étant un être conscient. Prendre conscience, c'est se rendre compte de quelque chose, le définir d'une certaine façon…


Mais, ce qui m'interpelle le plus, c'est le rejet, comme finalité, de toute forme d'identité… cette façon de joindre l'extrême plutôt que le juste milieu, de chercher le détachement, l'indifférence, plutôt que l'acceptation toute simple de qui on est, l'amour de soi, l'amour propre… comme si le comble de l'amour serait de ne plus être soi-même et se faisant, ne plus être tout simplement, de devenir une partie inconsciente d'un tout, sombrer dans la médiocrité de l'oubli et du non-être.
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 21:35

bah, d'abord il faut y croire à cette annihilation... tant qu'on n'y est pas, on ne sait pas ce qu'il en sera, donc ne t'inquiète pas: ce n'est pas pour demain.
N'oublie pas que dans les enseignements c'est couplé avec "bien vivre ici et maintenant" donc même si cette théorie s'avère vraie, elle n'est pas du tout incompatible avec " l'acceptation toute simple de qui on est, l'amour de soi, l'amour propre…". C'est même par là qu'il est proposé de commencer.

Je rappelle (pour la 3ème fois je pense) la différence entre "ne pas s'identifier à..." avec "rejeter, annihiler". À mon avis l'acceptation est déjà le premier pas vers "ne pas s'identifier à" puisque si on s'en rend compte, c'est qu'on a déjà pris de la distance, on n'est plus 100% "dedans". Pour moi, c'est ça le juste milieu, les deux extrêmes étant le rejet de ce qui est, ou l'identification totale, inconsciente.

Si c'est le concept que l'ego serait une illusion qui te gêne (je comprend!), on peut en parler dans la section bouddhisme par exemple ? Note que je n'en n'ai pas grand'chose à dire puisque je ne me sens pas concernée mais d'autres pourront peut-être te répondre. Ou alors dans une section inter-religieuse parce que cette annihilation de l'ego se retrouve dans d'autres religions sous forme de fusion mystique avec Dieu par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 513
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 21:49

La Folie a écrit:
Mais, ce qui m'interpelle le plus, c'est le rejet, comme finalité, de toute forme d'identité… cette façon de joindre l'extrême plutôt que le juste milieu, de chercher le détachement, l'indifférence, plutôt que l'acceptation toute simple de qui on est, l'amour de soi, l'amour propre… comme si le comble de l'amour serait de ne plus être soi-même et se faisant, ne plus être tout simplement, de devenir une partie inconsciente d'un tout, sombrer dans la médiocrité de l'oubli et du non-être

En effet, c'est peut-etre une pulsion de mort. En tout cas, c'est lié à une envie de ne plus souffrir.
Mais d'une manière plus pragmatique, il faut bien reconnaitre que les pensées sont changeantes et les emotions sont changeantes. Alors pourquoi s'y attacher ? Est ce que je suis défini par mes idées? Si aujourdhui je crois en Dieu et que demain je ne crois plus en Dieu, est ce que demain je ne serais plus moi-même ? Ce qui est probable en tout cas, c'est que je sois troublé par ce changement de perspective si je m'étais défini en partie par ma croyance en Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Mer 11 Juil 2018 - 22:22

waw, j'aime ta réponse, Mic, je la mets dans un coin de ma mémoire !

C'est si difficile de faire passer cette différence entre "ne pas s'identifier à..." et "nier, rejeter": cet exemple est vraiment parfait ! Voilà, on accepte ce qu'on est maintenant (pour reprendre l'expression de la folie) mais on en est détaché puisqu'on accepte aussi que tout cela (qui définit l'ego" peut changer.
Peut-être même que les gens qui ont peur de changer d'idée et y tiennent autant qu'à la vie c'est par peur de perdre leur identité ou ce qu'ils croient qu'elle est ? Que c'est pour cela qu'ils y tiennent tellement ?

Eckert Tollé défini l'ego d'une façon que j'aime beaucoup.
Je tombe sur cette phrase: "tous les egos se nourrissent d'identification et de division"
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5864
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Jeu 12 Juil 2018 - 0:10

Mince... ce visuel est atroce ! Pas envie de rentrer dans ce je u là ! 🙀
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
La Folie
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3496
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Jeu 12 Juil 2018 - 2:15

Triskèle a écrit:
Si c'est le concept que l'ego serait une illusion qui te gêne (je comprend!)…

Pas du tout, en fait, ce qui me gênerait, ce serait plutôt ce manque de détachement que vous affichez envers… le détachement! Cet attachement pour le concept qui n'effleure en fait que la surface des choses. Pour ma part, j'assume mon égo, comme étant l'incarnation même de la différence, comme le fait que même si je ne suis pas le même avec le temps qui passe, je reste moi-même à chacun de ces instants, que ce que suis à cet instant, je l'accepte, que ce que je serai plus tard, je l'accepterai pour ce qu'il sera, parce que cet ici et ce maintenant, je ne peux pas le changer, je dois le vivre. Je m'attache à ce fait, que je suis toujours moi-même, je m'attache aussi au fait que je change, que je ne suis jamais vraiment et totalement le même avec le temps qui passe… voilà la différence entre le fait de croire qu'on ne doit pas s'attacher à une chose parce qu'on sait qu'elle changera et le fait de s'attacher à quelque chose parce qu'on sait qu'elle changera, de s'attacher au changement lui-même… Vous voulez savoir comment je me définis, me représente? Tout simplement comme étant différent… je changerai, mais ça, ça ne changera pas, ça me collera toujours à la peau, cette différence je l'assumerai de mon mieux et je m'attacherai à l'assumer aussi longtemps que je le pourrai.


Vous parlez d'illusion… mais vous êtes jamais demandé, dans le fond, si dans ce monde illusoire ou vous pensez vivre, le fait même de tenir pour illusoire ce monde ne serait pas justement une illusion? Parce que si tout est illusion, alors ça ne ferait pas exception… en quoi votre pensée serait-elle moins illusoire et plus véridique, échappant à l'illusion intrinsèque qui vous environne?  

Mic777 a écrit:

Mais d'une manière plus pragmatique, il faut bien reconnaitre que les pensées sont changeantes et les emotions sont changeantes. Alors pourquoi s'y attacher ? Est ce que je suis défini par mes idées?

Si les pensées sont changeantes, le fait de penser lui, il est toujours là… si les émotions sont différentes, le fait de les ressentir est une constante. Si je m'y attache, c'est justement parce je ne peux rien y changer, et que je ne veux rien y changer… je veux penser et ressentir, c'est ce qui fait que je suis, que je me sente vivre. Trop de gens croient que le fait de penser nous fait passer à côté de la vie, et pourtant, penser c'est aussi vivre, ça procure son lot de sensations, de surprises, de déceptions…
Vous parlez de souffrance, du fait que les gens la craignent, voudraient la voir disparaître… et pourtant, elle est la première chose à accepter, avec laquelle il faut concilier, à apprivoiser. C'est l'ombre qui donne tant d'éclat à la lumière, qui fait que le bonheur n'est pas de l'indifférence, qui fait que la vie n'est pas monotone… ça ne fait que partie du concept de contraste, de différence, tout comme le mal a aussi sa raison d'être.

Je ne comprend pas les gens qui voudraient voir le mal disparaître et ainsi jeter le bien avec l'eau du bain… voir la souffrance disparaître en sacrifiant le bien-être au passage, éliminer la gauche au détriment de la droite, réalise-t-il qu'au final, c'est un monde d'indifférence qui les attendrait… un monde sans saveur, sans couleur, sans chaleur?  
Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Jeu 12 Juil 2018 - 7:26

Citation :
(...)ce manque de détachement que vous affichez envers… le détachement! Cet attachement pour le concept qui n'effleure en fait que la surface des choses. Pour ma part, j'assume mon égo,
oh s'il te plaît ne ME juge pas à partir de ce que j'écris, surtout en commençant par le déformer !    Tu sais il y a une différence entre des idées sur lesquelles on réfléchit, et ce qu'on vit au quotidien.  Rassure toi, j'assume aussi tout à fait mon ego, je le trouve très utile et même agréable   même si parfois, il m'agace un peu.  
Ces "psy de forums" à 5 balles me feront toujours rire.
Dans une forum, on parler des IDÉES et pas des intervenants, OK ?

Le détachement par rapport aux émotions par exemple permet de diminuer fortement la souffrance qu'elles peuvent engendrer.  Ça ne veut pas dire qu'on ne ressent plus d'émotions, mais qu'on en souffre moins.   C'est très facile à comprendre.  Par exemple la jalousie: celui qui se laisse envahir par la jalousie, qui se vante même d'être un jaloux (=identification à son émotion) en souffrira énormément et fera souffrir les autres autour de lui.  N'essaie pas de me faire croire que tu trouverais une mauvaise chose que le gars s'en rende compte, qu'il arrête de croire qu'il EST jaloux, et que quand il ressente cette émotion ils puisse s'en détacher et se dire "tiens, j'ai une réaction de jalousie, attention, ça va me faire imaginer des choses qui n'existent pas".   C'est ÇA je détachement par rapport aux émotions.  C'est de la simple psychologie de base, concrète et applicable, ce que le premier psy du coin de la rue t'expliquerait.  Il ne faut pas se mettre à fantasmer en extrapolant pour dire que celui qui s'efforce de faire cette démarche libératoire veut "voir le mal disparaître et ainsi jeter le bien avec l'eau du bain… voir la souffrance disparaître en sacrifiant le bien-être au passage".  Où vois tu "un sacrifice du bien" dans cette démarche ???  Moi je vois le contraire, je vois un mari qui rigole lui même de sa réaction jalouse, et qui ne fantasme plus sur une éventuelle infidélité de sa femme.
Comme tu le dis toi même, il a ACCEPTÉ, reconnu que cette émotion de jalousie existe mais qu'elle le fait souffrir inutilement.

Rien à voir avec une dissolution de l'ego après la mort, comme tu vois, ce n'est pas pour rien que j'en parle comme d'une théorie lointaine à comparer avec d'autres croyances tout aussi aberrantes ... Wink
Il faut rester plus terre à terre dans tout ça, voir ce qui peut nous être utile et reléguer le reste à des idées sans importance.  
Ça n'empêche pas d'en parler, c'est à cela que sert un forum.

J'aime beaucoup ce que tu dis dans le reste de ton post surtout concernant l'acceptation de la dualité qui est la base de notre univers, sauf que de nouveau, il y a toujours cette confusion qui fait dire des choses comme ça: Je ne comprend pas les gens qui voudraient voir le mal disparaître et ainsi jeter le bien avec l'eau du bain…  Je ne suis pas du tout d'accord avec toi: dans la vie quotidienne, diminuer le mal ne fait absolument pas diminuer le bien, que du contraire: diminuer les souffrances est même pour moi une des grandes priorités, et ce qui en résulte est plus de bonheur.  Je ne comprends pas qu'on puisse croire qu'en diminuant la souffrance on diminue aussi le plaisir et le bonheur: parles-en à quelqu'un qui souffre de maux physiques (douleur) sociaux (mauvais traitements) ou psychologiques (névrose)...  
La supprimer tout à fait, OK, c'est vrai que ce n'est pas possible et il faut l'accepter comme tu expliques très bien comme étant inhérente à la vie.  Accepter c'est une démarche de détachement: déjà on ne se révolte plus ce qui est une émotion négative sauf si elle peut servir de moteur pour résoudre un problème.

Ce qui se passe après notre mort, je m'en fiche: on ne peut que gloser sans fin sur des théories et croyances.  Même si je "crois" aux NDE par exemple, ça ne veut pas dire que je croie que cet état continue: tout cela se dissout peut-être aussi après quelques minutes...  Il n'y a que l'ici et maintenant qui compte, et d'essayer de le vivre au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
coco59
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Jeu 12 Juil 2018 - 12:16

Bonjour

J'ai mis longtemps à appliquer à partir de la méditation bouddhiste, "laisser passer ses pensées", suite à une retraite avec Jetsumna Tenzin Palmo, mais je suis arrivée ainsi à plus ou moins me délivrer de la colère ou de la rancune.
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 7086
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Jeu 12 Juil 2018 - 14:20

Triskèle a écrit:
Citation :
(...)ce manque de détachement que vous affichez envers… le détachement! Cet attachement pour le concept qui n'effleure en fait que la surface des choses. Pour ma part, j'assume mon égo,

Ces "psy de forums" à 5 balles me feront toujours rire.
Dans une forum, on parler des IDÉES et pas des intervenants, OK ?


Un signe qu'il n'est pas, ni dans l'axe ni au stade de la contemplation et, en plus il a toujours raison et prend tous les intervenants pour des ...


Lorsque l'on atteint le niveau de la contemplation l'égo découvre sa vraie place le mental s'apaise grandement, le Nada la voix interne se connecte, on retrouve dans la mémoire un savoir qui était déjà acquis pour la plupart des adeptes .

Revenir en haut Aller en bas
Triskèle
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 445
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   Jeu 12 Juil 2018 - 14:44

Loganj a écrit:
Triskèle a écrit:
Ces "psy de forums" à 5 balles me feront toujours rire.
Dans une forum, on parler des IDÉES et pas des intervenants, OK ?
Un signe qu'il n'est pas, ni dans l'axe ni au stade de la contemplation et, en plus il a toujours raison et prend tous les intervenants pour des ...
tu t'y mets donc aussi à juger les gens au lieu de parler des idées ?  
C'est pitoyable, cette manie...  ça écrase les conversations au niveau des commérages de bas étage... et après du vas parler d'atteindre le "niveau de contemplation", c'est le grand écart, là...  


On revient au sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'identification à son avatar terrestre   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'identification à son avatar terrestre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gastéropode terrestre italien, apex cassé [Rumina decollata]
» Identification araignée
» [Euproctis similis] Identification de Chenille merci..
» [Onychogomphus forcipatus] libellule pour identification
» [Oxythyrea funesta]: recherche d'identification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Psychologie-
Sauter vers: