Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Être ou ne pas être

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Mic777
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 610
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 16:39

Bassmeg a écrit:
Et, logiquement, si on abime l outil (ordi ou cerveau), la production s en ressentira.

Oui la conscience sera altérée par un dysfonctionnement du cerveau. Mais je n'ai jamais dit le contraire. Ni que la conscience etait independante du cerveau ou eternelle. Ce que j'ai affirmé c'est que la conscience etait immaterielle. Et j'insiste la-dessus. Le fait que tu souscrives au fait que ta conscience d'un objet et le réseau neuronal donnant naissance à ta conscience de cet objet soient deux choses distinctes veut il dire que tu es d'accord sur cette immaterialité ? J'ai egalement affirmé (en d'autres mots) que la matière telle qu'elle est définie par la physique aujourd'hui me parait incompatible avec l'emergence de la conscience. Voilà ce que j'ai affirmé. Rien d'autre. Tu peux vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 16:58

moi a écrit:
Bassmeg a écrit:
Plein de gens croient un tas de bétises, tout en ayant une conscience.
Tu comprends bien que tu peux faire partie de ces gens là?..non?
Puisque tu « peux » en faire partie, ne soit pas si affirmative quand tu dis ça :
Bm a écrit:
tout ca est observable et testable. Y a pas de secrets, y a pas de mysteres, y a juste des trucs pas encore découvert.
...et puis ça :
BM a écrit:
Pareil pour la wifi, les souvenirs, ou la conscience.
Non, c’est différent, tu ne « reçois » (capte) pas la conscience ni les souvenirs.
C’est « incomparable » aux ondes que tu énumères ! La conscience n’est pas une onde, ...ni une molécule.

Je suis bien consciente de ca. Je crois un gros tas de betises, en permanence.
Je suis humaine et en tant que telle, je suis soumise a un tas de biais cognitifs, parce que mon cerveau n a pas été fait pour penser rationnellement, mais pour marcher dans les arbres et attraper des fruits.
Il faut que je fasse un vrai et couteux effort pour le faire. C est pas facile, des fois c est meme chiant, mais les resultats sont largement a la mesure de l effort.

La "légende des siecles" de victor hugo n est pas une onde ni une molecule. Pourtant...
Le "canard enchainé" n est pas une onde ni une molecule.
Le catholicisme n est ni une onde ni une molecule.
Pareil pour le fascisme, l intolerance, la science, la religion, la betise, la mechanceté, ou la bonne maniere de faire la polente sans qu elle soit collante.

Je ne capte pas ma conscience ni mes souvenirs. Je les produis grace a mon cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2645
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 17:00

"Actuellement de nombreux neurobiologistes pensent que, durant une tâche cognitive, des assemblées de neurones constituées en réseau sont activées et que leurs décharges sont synchronisées. L'étude des cohérences, synchronisations et oscillations de ces assemblées permet de caractériser le décours temporel des tâches élémentaires permettant d'élaborer une réflexion de type cognitif."

http://acces.ens-lyon.fr/acces/thematiques/neurosciences/actualisation-des-connaissances/methodes_etude_cerveau/imagerie_electromagnetique
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 17:07

Mic777 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Et, logiquement, si on abime l outil (ordi ou cerveau), la production s en ressentira.

Oui la conscience sera altérée par un dysfonctionnement du cerveau. Mais je n'ai jamais dit le contraire. Ni que la conscience etait independante du cerveau ou eternelle. Ce que j'ai affirmé c'est que la conscience etait immaterielle. Et j'insiste la-dessus.  Le fait que tu souscrives au fait que ta conscience d'un objet et le réseau neuronal donnant naissance à ta conscience de cet objet soient deux choses distinctes veut il dire que tu es d'accord sur cette immaterialité ? J'ai egalement affirmé (en d'autres mots) que la matière telle qu'elle est définie par la physique aujourd'hui me parait incompatible avec l'emergence de la conscience. Voilà ce que j'ai affirmé. Rien d'autre. Tu peux vérifier.

Yep. Je crois que toi et moi, dans le fond, on est d accord.

On a juste un souci de vocabulaire parce qu on utilise le meme mot "IMMATERIEL" selon deux sens differents.

Je vais essayer de coller a ton sens de ce mot.
La conscience est donc IMMATERIELLE, selon toi.

Mais tu reconnais qu elle est attachée (voire indissosciable) a la matiere (genre le cerveau).

Ma question: dans la maniere dont tu définis IMMATERIELLE, est ce qu un poeme vieux de 2 siecles, traduit et retraduit, puis récité et enregistré en mp3, c est IMMATERIEL?
L eclair de la foudre, est ce que c est immateriel?
L onde ayant formé la vague d un tsunami, est ce que c est immaterielle (pour rappel, les vagues n avancent pas, elles bougent simplement de haut en bas, comme toute onde)?


Selon moi, tout ca est tres materiel.
La radioactivité est materielle.
L electricité est materielle.
La bio de moustaki sur france inter est materielle.
Le souvenir que j ai de m etre crouté le genou il y a 25 ans sur un coin de batiment depuis longtemps détruit , c est materiel.

Je trouve ca tres perturbant, c est vrai.
Le batiment n existe plus, mais si je ferme les yeux, je m en souviens quand meme.
Et en 25 ans, j ai eu tout le temps de cicatriser, mais en plus, j ai renouvellé plusieurs fois L INTEGRALITé des cellules de mon corps.
J ai meme renouvellé l INTEGRALITé des molecules qui me composent.
La fillette qui s est croutée le genou il y a 25 ans est INTEGRALEMENT partie, soit dans les toilettes, soit dans le siphon de la douche par desquamation.
Pourtant, je me souviens de m etre croutée le genou.
Dingue, non?
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 17:47

Bassmeg a écrit:
Ma question: dans la maniere dont tu définis IMMATERIELLE, est ce qu un poeme vieux de 2 siecles, traduit et retraduit, puis récité et enregistré en mp3, c est IMMATERIEL?
L eclair de la foudre, est ce que c est immateriel?
L onde ayant formé la vague d un tsunami, est ce que c est immaterielle (pour rappel, les vagues n avancent pas, elles bougent simplement de haut en bas, comme toute onde)?

Pour les deux derniers, j'ai deja répondu dans un message précedent, on est dans le materiel. Pour le poème, l'émission sonore du texte par le lecteur mp3 est materiel mais ton experience d'audition de ce poeme est immaterielle.

Je ne crois pas qu'on soit encore sur la même longueur d'onde (ceci dit sans jeu de mots Very Happy ). Le fait que je qualifie la conscience d'immaterielle n'est pas en rapport avec le fait qu'elle soit liée aux signaux electriques du cerveau. Si les signaux electriques pouvaient etre remplacés par des mollecules bien palpables, ca ne changerait rien. Le fait est que la conscience des choses quelles qu'elles soient n'est pas un objet physique. Ceci apparait dans un "espace" interieur qui n'a pas de réalité materielle. Tu es d'accord que si tu penses à un éléphant, il n y aura pas d'éléphant dans ta tête et que les signaux electriques représentant cet éléphant en pensée ne sont pas la pensée elle même. Alors où se trouve cette conscience subjective d'une pensée d'éléphant ? Elle ne peut pas être localisée.

Mais peut-etre que je m'avance un peu vite. Penses tu que Ta perception SUBJECTIVE, c'est à dire l'experience elle-même, puisse être localisée quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 17:58

Mic777 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Ma question: dans la maniere dont tu définis IMMATERIELLE, est ce qu un poeme vieux de 2 siecles, traduit et retraduit, puis récité et enregistré en mp3, c est IMMATERIEL?
L eclair de la foudre, est ce que c est immateriel?
L onde ayant formé la vague d un tsunami, est ce que c est immaterielle (pour rappel, les vagues n avancent pas, elles bougent simplement de haut en bas, comme toute onde)?

Pour les deux derniers, j'ai deja répondu dans un message précedent, on est dans le materiel. Pour le poème, l'émission sonore du texte par le lecteur mp3 est materiel mais ton experience d'audition de ce poeme est immaterielle.

Je ne crois pas qu'on soit encore sur la même longueur d'onde (ceci dit sans jeu de mots Very Happy ). Le fait que je qualifie la conscience d'immaterielle n'est pas en rapport avec le fait qu'elle soit liée aux signaux electriques du cerveau. Si les signaux electriques pouvaient etre remplacés par des mollecules bien palpables, ca ne changerait rien. Le fait est que la conscience des choses quelles qu'elles soient n'est pas un objet physique. Ceci apparait dans un "espace" interieur qui n'a pas de réalité materielle. Tu es d'accord que si tu penses à un éléphant, il n y aura pas d'éléphant dans ta tête et que les signaux electriques représentant cet éléphant en pensée ne sont pas la pensée elle même. Alors où se trouve cette conscience subjective d'une pensée d'éléphant ? Elle ne peut pas être localisée.

Mais peut-etre que je m'avance un peu vite. Penses tu que Ta perception SUBJECTIVE, c'est à dire l'experience elle-même, puisse être localisée quelque part ?

Mic, j adore discuter avec toi. On est foutrement pas d accord, mais bordel, tu restes hyper cordial et sympa quoiqu il arrive et c est vraiment chouette.
Bref.
(ps, j ai bien aimé ton jeu de mot ondulatoire).

Je pense pas que les signaux electriques puissent etre remplacés par des molecules.
Ce serait faire un gros contresens (mot poli pour dire "erreur").

Les ondes et les molecules ne jouent pas sur le meme terrain.
Les ondes agitent les molecules.
Les molecules freinent les ondes.

Il faut distinguer CONSCIENCE ET IMAGINATION.
Si j ai devant moi un elephant, c est de la conscience.
Je le sens (ca pue)
je le vois (c est gris et tres baleze)
je l entends (ca gronde sourdement).

Ca c est de la conscience. On peut le peser, le toucher, le manger...

Mais si j imagine un elephant rose dans une deux cheveux, c est plus de la conscience, c est de l imagination.
Je peux le voir en fermant les yeux. De la meme maniere, je peux IMAGINER la planete mars posée dans mon jardin et surmontée d un drapeau de la corée du nord.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31189
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 18:00

Bassmeg a écrit:
Mais si j imagine un elephant rose dans une deux cheveux, c est plus de la conscience, c est de l imagination.

Non, c'est que tu as trop picolé.
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 18:09

Pas forcement.
Je peux tout a fait IMAGINER un elephant rose, ou une licorne, ou une vierge maman, ou un serpent qui parle, ou tout autre chose irreelle, sans une goutte d alcool.

Plein de gens ne buvant pas une goutte d alcool croient aux anges
(des primates humains de petites tailles asexués et resultant d un croisement entre des humains et des pigeons pour les ailes).
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 18:23

Bassmeg a écrit:
Je pense pas que les signaux electriques puissent etre remplacés par des molecules.

Mais on est bien d'accord, c'etait juste un exemple pour que tu comprennes que ce que j'appelle immaterialité de la conscience n'a aucun rapport avec le caractere impalpable des ondes electriques. Je t'ai dit des mollecules mais j'aurais pu dire des fourmis ou des miettes de pain, bref un truc palpable.

Citation :
Il faut distinguer CONSCIENCE ET IMAGINATION.
Si j ai devant moi un elephant, c est de la conscience.
Je le sens (ca pue)
je le vois (c est gris et tres baleze)
je l entends (ca gronde sourdement).

Ca c est de la conscience. On peut le peser, le toucher, le manger...

Mais si j imagine un elephant rose dans une deux cheveux, c est plus de la conscience, c est de l imagination.
Je peux le voir en fermant les yeux. De la meme maniere, je peux IMAGINER la planete mars posée dans mon jardin et surmontée d un drapeau de la corée du nord.

Je comprends bien ce que tu dis et je fais comme tout le monde la différence entre l'experience de la réalité et l'imagination mais dans le cas présent, je n'estime pas pertinent de distinguer les deux. Je crois que c'est dû à une difference de définition de la conscience pour toi et moi. Pour toi la conscience se rapporte à une experience de la réalité, pour moi la conscience, en tant qu'espace interieur de perception de phénomènes, n'a pas pas de lien avec le réel. Si je vois un chien dans la rue, il apparait dans ma conscience, si j'imagine un chien, hé bien ce sera de l'imagination mais cette pensée du chien apparaitra quand même dans ma conscience. Y a t il pour toi un terme qui puisse recouvrir la définition d' ''espace" interieur de perceptions de phenomenes externes (objets des sens) et internes (pensées, imagination, émotions) ? Si ca n'est pas le cas, on risque de galérer car on est vraiment pas sur la meme longueur d'ondes.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2645
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 18:27

Mic777 a écrit:
Si ca n'est pas le cas, on risque de galérer car on est vraiment pas sur la meme longueur d'ondes.

C'est ce que je n'arrête pas de déclamer, nous ne parlons pas de la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 18:43

Par défaut, lorsque j'emploie le terme conscience j'entends la capacité de perception de phénomenes interne ou externes. J'ai précisé dans le texte initial que je ne parlais pas de la conscience cognitive, mais de la conscience phénoménale. Cela dit, je ne l'ai peut etre pas exprimé dans des termes aussi clairs.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2645
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 18:52

Mic777 a écrit:
Par défaut, lorsque j'emploie le terme conscience j'entends la capacité de perception de phénomenes interne ou externes.

Cette capacité de perception et on peut ajouter de représentation sont des phénomènes qui rejoignent l'imagination matérielle.
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 19:07

Je ne sais pas ce qu'est l'imagination materielle. Peux tu l'expliquer brièvement s'il te plait?
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 19:39

Mic777 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Je pense pas que les signaux electriques puissent etre remplacés par des molecules.

Mais on est bien d'accord, c'etait juste un exemple pour que tu comprennes que ce que j'appelle immaterialité de la conscience n'a aucun rapport avec le caractere impalpable des ondes electriques. Je t'ai dit des mollecules mais j'aurais pu dire des fourmis ou des miettes de pain, bref un truc palpable.

Citation :
Il faut distinguer CONSCIENCE ET IMAGINATION.
Si j ai devant moi un elephant, c est de la conscience.
Je le sens (ca pue)
je le vois (c est gris et tres baleze)
je l entends (ca gronde sourdement).

Ca c est de la conscience. On peut le peser, le toucher, le manger...

Mais si j imagine un elephant rose dans une deux cheveux, c est plus de la conscience, c est de l imagination.
Je peux le voir en fermant les yeux. De la meme maniere, je peux IMAGINER la planete mars posée dans mon jardin et surmontée d un drapeau de la corée du nord.

Je comprends bien ce que tu dis et je fais comme tout le monde la différence entre l'experience de la réalité et l'imagination mais dans le cas présent, je n'estime pas pertinent de distinguer les deux. Je crois que c'est dû à une difference de définition de la conscience pour toi et moi. Pour toi la conscience se rapporte à une experience de la réalité, pour moi la conscience, en tant qu'espace interieur de perception de phénomènes, n'a pas pas de lien avec le réel. Si je vois un chien dans la rue, il apparait dans ma conscience, si j'imagine un chien, hé bien ce sera de l'imagination mais cette pensée du chien apparaitra quand même dans ma conscience. Y a t il pour toi un terme qui puisse recouvrir la définition d' ''espace" interieur de perceptions de phenomenes externes (objets des sens) et internes (pensées, imagination, émotions) ? Si ca n'est pas le cas, on risque de galérer car on est vraiment pas sur la meme longueur d'ondes.


Ben, justement, c est un gros probleme.

Si je me rememore l elephant que j ai approché de pres a 10 ans, jusqu a le toucher
(mes parents devaient etre vraiment fous ou inconscients... et moi, pareil...)

et si d un autre coté, je m imagine en train de toucher une licorne geante angora verte sur le toit de la tour eiffel,

ben, ces deux experiences s affichent dans ma tete avec le meme realisme, alors que l une est reelle et l autre inventée.
PARCE QU EN FAIT, reellement, aucune des deux n est reelle.

La licorne, je l imagine.
Mais le coup de l elephant que j ai touché, en vrai, c est un souvenir que mon cerveau a brodé sur une base.
La verité c est ca: j avais dix ans, j ai vu un elephant, j ai senti l odeur, entendu les bruits, mais je l ai JAMAIS touché.
J ai le souvenir terrifiant de l avoir touché, mais ma famille a le souvenir que je ne l ai pas touché.

Pourtant, j ai ce souvenir la. Et quand je me rememore ca, je le vois avec autant de realisme que quand je me rememore ce que j ai fait avant hier.
Nos cerveaux ont a faire face a un monde TRES complexe. Ils font ce qu ils peuvent pour que tout le bazar reste a peu pres coherent, avec leurs petits moyens...
Quitte a nous mentir...

J ai des souvenirs qui, quand j interroge les temoins, se revelent parfaitement inventés (par qui? par moi...).
On a tous ce genre de probleme.

Y a t il pour toi un terme qui puisse recouvrir la définition d' ''espace" interieur de perceptions de phenomenes externes (objets des sens) et internes (pensées, imagination, émotions) ? Si ca n'est pas le cas, on risque de galérer car on est vraiment pas sur la meme longueur d'ondes.

A cette question, je serais tentée de repondre le terme "CONSCIENCE".
La conscience contient a la fois les perceptions (je mange un gateau et il est sucré)
et l imagination (je pense qu il y a dix ans, j ai mangé un gateau et il etait sucré; ou bien je PENSE que je suis en train de manger un gateau et qu il est sucré).

La conscience, je crois que c est la realité vue a travers PLEIN de filtres.
Mes yeux sont foireux.
Ma cervelle est foireuse.
Cahin caha, j essaie de relier tout ca et de rendre l ensemble coherent. Je suis victime de plein de biais cognitifs, en permanence.

MAIS...
Je peux lutter contre ca. Je peux confronter mes souvenirs d un evenement (mes parents m ont laisser m approcher d un elephant jusqu a le toucher, ce qui est tres dangereux)

avec les souvenirs d autres gens (mes parents m ont laisser m approcher de l elephant a 3 metres parce que c est dangereux d aller au dela et qu ils ne sont pas irresponsables).
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11391
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 20:13

Mic777 a écrit:
JP a écrit:
La science, si je ne m'abuse, est, par principe matérialiste, puisque son objectif est d'étudier la matière : physique, chimie .....

Pourquoi la science serait elle materialiste par principe ? Lorsqu'elle s'occupe de physique ou de chimie, il est normal qu'elle s'occupe de matière mais les neurosciences traite bien de la conscience qui est immaterielle. A mon sens la science n'a pas à etre materialiste ou spiritualiste ou quoiquecesoitdautriste. Les systemes philosophiques peuvent etre des sources d'inspiration mais en tant que systèmes, ils créent leurs propres limites. La science doit se baser simplement sur des faits et sur une intelligence affranchie de préjugés autant que cela se peut.
La conscience se manifeste dans un corps matériel, doté, entre autres, d'un réseau de nerfs, relié au cerveau, dans lequel circulent
Citation :
des informations sous forme de Stimuli, de nature électrique.
http://transhumain.free.fr/syst.html
Je ne sais pas s'il n'y a pas aussi, dans ce fonctionnement, des données d'ordre chimique.
Electricité, chimie, c'est "matériel" ; et les neuro-sciences ne nous disent rien sur la question de savoir si la conscience elle-même est de nature purement matérielle ou non ; cette question relève, non pas de la science, mais de la "méta-physique" autrement dit de la philosophie.
Si j'ai bien compris Horizon B faut pas mélanger science et philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 20:15

@Bassmeg:

On ne se comprend pas. Lorsque je parle de conscience, je me fiche éperdument du contenu. Je ne parle pas spécialement de cognition, je ne parle parle pas spécialement d'imagination, je ne parle pas spécialement de sensations. Le contenu, relativement à ce dont je suis en train de parler, n'a aucune pertinence. Ce dont je suis en train de parler c'est de l'"apparition" même de ce contenu au sein de moi-même ou de toi-même ou de n'importe qui. C'est la faculté même de perception de phénomènes, quels que soient ces  phénomènes. Non je dis une betise, ce n'est même pas la faculté, c'est la perception elle-même de phénomènes. Et lorsque je parle de phénomènes, j'inclus en fait la totalité des perceptions possibles, aussi bien les objets des sens qu'une pensée ou le souvenir d'un rêve ou une peur qui surgirait, une hallucination. Tout. Je ne fais pas la distinction entre tous ces phénomènes, car en ce sujet, cela n'a aucun interet. Seule compte l'experience directe du phénomènes. Une idée apparait dans ta conscience ou une emotion, ou tu sens le vent sur ta peau. Reprenons l'exemple de l'idée. Peu importe pourquoi cette idée apparait, peu importe si cette idée est pertinente ou non. Ce dont je parle est l' "apparition" de cette idée, sa manifestation en tant qu'experience subjective. En fait il est possible qu'on ait du mal à se comprendre car ce dont je parle est la simplicité même et peut etre que tu cherches un concept compliqué derriere mes mots.
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 21:32

Mic777 a écrit:
@Bassmeg:

On ne se comprend pas. Lorsque je parle de conscience, je me fiche éperdument du contenu. Je ne parle pas spécialement de cognition, je ne parle parle pas spécialement d'imagination, je ne parle pas spécialement de sensations. Le contenu, relativement à ce dont je suis en train de parler, n'a aucune pertinence. Ce dont je suis en train de parler c'est de l'"apparition" même de ce contenu au sein de moi-même ou de toi-même ou de n'importe qui. C'est la faculté même de perception de phénomènes, quels que soient ces  phénomènes. Non je dis une betise, ce n'est même pas la faculté, c'est la perception elle-même de phénomènes. Et lorsque je parle de phénomènes, j'inclus en fait la totalité des perceptions possibles, aussi bien les objets des sens qu'une pensée ou le souvenir d'un rêve ou une peur qui surgirait, une hallucination. Tout. Je ne fais pas la distinction entre tous ces phénomènes, car en ce sujet, cela n'a aucun interet. Seule compte l'experience directe du phénomènes. Une idée apparait dans ta conscience ou une emotion, ou tu sens le vent sur ta peau. Reprenons l'exemple de l'idée. Peu importe pourquoi cette idée apparait, peu importe si cette idée est pertinente ou non. Ce dont je parle est l' "apparition" de cette idée, sa manifestation en tant qu'experience subjective. En fait il est possible qu'on ait du mal à se comprendre car ce dont je parle est la simplicité même et peut etre que tu cherches un concept compliqué derriere mes mots.

Mic, sans rire, laisse moi une derniere fois te dire que c est agreable de discuter avec toi. On se bouffe pas le bec, juste on essaie de discuter, de se comprendre, et quand l une utilise un mot dans un sens different de celui utilisé par l autre,, ben on est assez grand et calme pour se rendre compte qu il y a un souci de vocabulaire, ce qui nous amene tranquillement a prendre du temps pour nous mettre d accord ensemble sur le sens du mot en question.
Ca peut surement paraitre chiant pour les autres, mais au moins, on avance, et franchement, c est tellement rare que ca merite vraiment d etre souligné...Voire admiré.
(bon , honnetement, si tu mettais un peu d espace dans tes posts, pour separer les idées, je m en plaindrais pas mais...)
Serieux, c est coooool.




BREF.

Si j ai bien compris, ce qui t interroge dans ces histoires de "conscience", c est l APPARITION d idées.

Par exemple, l invention de la roue, ou bien la creation d une oeuvre d art genre la sagrada familia ou la joconde ou
ca


effectivement, moi aussi, je trouve assez bluffant qu un bout de viande soit capable d "inventer" ce genre de truc.
Mais en meme temps, je pense qu on doit se rendre a l évidence.
Le cerveau humain est l un des objet les plus complexes de l univers connu.
Et de plus, meme des systemes simples peuvent aboutir a des resultats hyper compliqués et beaux (ca s appelle l EMERGENCE).

Par exemple, une fourmi.
Elle est pas tres intelligente. Mais le systeme fourmilliere abouti malgré tout a des resultats formidables, juste en appliquant des regles hyper simples.

Je crois que c est pareil pour nous. Quand un cerveau est cablé efficacement, qu il a acces a la realité observable, il est capable de produire des resultats completement ahurissant si on n a pas suivi la chaine de reflexion.

Un dauphin recolte une eponge marine qu il ne mange pas.
Il la tient entre ses machoires de telle maniere qu elle recouvre et protege son rostre.
Il peut ensuite fouiller le sable a la recherche de proies sans s irriter le bout du nez.

Cette idée est APPARUE un jour. Depuis, elle a été reprise par le reste de la troupe, meme si le dauphin inventeur de cette technique est mort depuis longtemps.


Autre exemple, une femelle macaque qui mange des patates douces comme ses congeneres a un jour l idée de laver sa patate dans l eau de mer.
Cette idée est apparue.
Puis, elle s est répandue (aujourd hui, quarante ans apres, toute la troupe va laver ses patates dans l eau de mer...)


Oui, certains cerveaux sont capables de faire des déductions, des inferences, ou des inventions.
Souvent ca foire (le destroyer circulaire est un bon exemple)
parfois ca fonctionne (elever des pucerons ou des vaches, tisser des fibres, utiliser et conserver la chaleur...)

Pour moi, c est pas une APPARITION. Mais une construction.
Nous nous elevons sur les epaules de geants et c est ca qui fait notre force.

Einstein n aurait rien decouvert si d autres avant lui n avaient pas fait le plus gros du travail.
Pareil pour la premiere fourmi qui a eu l idée de ne pas manger un puceron, mais de le TRAIRE.

C est pas une APPARITION. C est une construction.
Enfin, selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6282
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 22:08

La conscience doit être plus large qu'une retranscription du réel avec des processus de simulation mentale.

Une bassmeg doit pouvoir se voir dans un miroir sans avoir envie de fuir à son look de saurien, envisager de dégager son sourire prévenant en éliminant les restes d'un modo en décomposition et penser avec salivation à un fromage qui pue de provenance lyonnaise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 22:59

chat-man a écrit:
La conscience doit être plus large qu'une retranscription du réel avec des processus de simulation mentale.

Une bassmeg doit pouvoir se voir dans un miroir sans avoir envie de fuir à son look de saurien, envisager de dégager son sourire prévenant en éliminant les restes d'un modo en  décomposition et penser avec salivation     à un fromage qui pue de provenance lyonnaise.

Je suis totalement d accord. La conscience est plus qu une stimulation mentale.
C est aussi et SURTOUT une stimulation sensorielle permanente.

Je connais pas de fromage qui pue de provenance lyonnaise, en vrai... a lyon, on fait pas de fromage.
Pareil qu a marseille ou a paris... Bref.

Je comprends pas ce que tu veux dire quand tu dis que la conscience doit etre plus large que la retranscription du reel.
Pour moi, quand on commence a penser a des choses qui depassent la retranscription aride, frustrante, materialiste, morne du reel,

et qu on commence a imaginer des choses HORS du reel, ben, ca devient du domaine de l imagination, non?

Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 23:42

JP a écrit:
La conscience se manifeste dans un corps matériel, doté, entre autres, d'un réseau de nerfs, relié au cerveau, dans lequel circulent

La conscience se manifeste dans un corps materiel mais elle est elle-même immaterielle. Et encore je trouve qu'il est abusif de dire qu'elle se manifeste dans un corps. Elle n'est ni dans le corps ni en dehors du corps. Elle se manifeste. Point. C'est une chose singulière qui n'a pas d'analogie dans le monde materiel. J'emploie volontairement le vocable flou "chose" du fait même de cette absence d'analogie dans le monde materiel. Comment cela serait il d'ailleurs possible qu'il existe une analogie, le materiel etant objectif et la conscience (en tant que perception de phénomènes) etant subjective, la subjectivité même ? On ne peut pas toucher ni mesurer de la conscience. On ne peut que toucher ou mesurer ce qui conditionne le contenu de la conscience. Mais le reseau neuronal et les signaux electriques ne sont pas la conscience. Ils sont des objets et la conscience est subjectivité pure. Admettons que par un dispositif electrique relié à des neurones, on modifie le contenu d'une conscience, on n'aura pas influé sur la conscience elle-même car la conscience n'est pas son contenu et existe toujours au présent. Cette modification n'aura pas touché la conscience elle-même, elle aura seulement actualiser son contenu. Encore une fois, la conscience n'est pas son contenu mais la manifestation subjective en tant que telle d'un contenu quel qu'il soit. Le fait d'affirmer que la conscience ne soit pas son contenu ne signifie pas que la conscience n'ait pas besoin de contenu pour se manifester mais que son contenu ne définit pas sa nature.

L'extrême difficulté à parler de la conscience résulte de sa singularité en tant que subjectivité (la seule qui soit) alors que tout le reste du monde est objectif et que nous avons l'habitude de manier de l'objectif. La conscience ne peut par définition etre objectivée ou alors maladroitement pour la raison que la seule manière de la connaitre est de la vivre. Et elle nous est tellement proche, tellement intime, nous la vivons de manière tellement continue que souvent nous ne remarquons même plus sa singularité d'unique et seule subjectivité pure. Il peut nous apparaitre que la conscience soit materielle et objective car nous nous en faisons une représentation, comme nous faisons des représentations de toutes choses, mais cette représentation n'est jamais qu'une concaténation de concepts plus ou moins pertinents qui sont évidemment très limités pour decrire ce qui ne peut etre connu que par l'experience vivante et que nous connaissons tous.

J'imagine que mon affirmation que la conscience n'est pas materielle va susciter quelques désapprobations. Je le comprends parfaitement mais j'apprécierais qu'on me réponde dialectiquement ou qu'on ne me réponde pas. Si la conscience est materielle, elle est un objet physique. Si c'est un objet physique, qu'on m'explique quel est cet objet physique. Le problème vient peut-etre des notions même de materialité et d'immaterialité qu'on peut eventuellement trouver trop exclusives ou trop clivantes. Il n'en reste pas moins que, personnellement, je n'ai pas de concepts plus adaptés et que selon la définition de ces concepts, il est irrationnel d'affirmer que la conscience soit materielle. Elle n'a pas de dimension. Elle n'existe pas dans l'espace physique. Elle ne se connait qu'en tant qu'experience subjective.
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mar 11 Sep 2018 - 23:55

@Bassmeg: on ne se comprend toujours pas. Je dois vraiment mal m'exprimer ou alors il y a un blocage de ta part, je ne sais pas. Je ne parle absolument pas de cognition. J'ai bien précisé que les phénomènes en question pouvaient etre certes une idée mais tout autant une emotion, un sentiment, un souvenir, une hallucination. Et s'il s'agit d'une idée, celle ci peut aussi bien etre "la Terre est ronde" que "la Terre est carré". Tout phenomène se présentant à la conscience. Tous, absolument tous. Comment dire ? C'est tellement simple que je sais plus comment l'expliquer. Il arrive bien que dans ta conscience "apparaissent" (j'emploie ce verbe par défaut car analogiquement je trouve qu'il est le plus adapté) des idées, des emotions, des souvenirs, la vision d'un arbre, l'olfaction d'un fumet, le toucher d'une texture, on est d'accord? C'est même ce qui arrive tout au long de la journée, tous les jours de l'année, non ? C'est de cela que je parle. La conscience de tout ce qui peut etre porté à ta conscience. Cette experience vivante d'etre conscient de phénomènes. Et mon propos est d'affirmer que cette conscience nepeut etre qualifiée de materielle. Je peux même la qualifier sans scrupule d'immaterielle.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6282
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mer 12 Sep 2018 - 0:11

Bassmeg a écrit:
chat-man a écrit:
La conscience doit être plus large qu'une retranscription du réel avec des processus de simulation mentale.

Une bassmeg doit pouvoir se voir dans un miroir sans avoir envie de fuir à son look de saurien, envisager de dégager son sourire prévenant en éliminant les restes d'un modo en  décomposition et penser avec salivation     à un fromage qui pue de provenance lyonnaise.

Je suis totalement d accord. La conscience est plus qu une stimulation mentale.
C est aussi et SURTOUT une stimulation sensorielle permanente.

Je connais pas de fromage qui pue de provenance lyonnaise, en vrai... a lyon, on fait pas de fromage.
Pareil qu a marseille ou a paris... Bref.

Je comprends pas ce que tu veux dire quand tu dis que la conscience doit etre plus large que la retranscription du reel.
Pour moi, quand on commence a penser a des choses qui depassent la retranscription aride, frustrante, materialiste, morne du reel,

et qu on commence a imaginer des choses HORS du reel, ben, ca devient du domaine de l imagination, non?


Je parle de simulation, donc de projection modélisée avec une partie interprétative et fantasmée.
On est pas des robots quand même...
L'imaginaire se sert très souvent d'une observation du réel...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mer 12 Sep 2018 - 0:21

Bassmeg a écrit:
Pour moi, quand on commence a penser a des choses qui depassent la retranscription aride, frustrante, materialiste, morne du reel,

et qu on commence a imaginer des choses HORS du reel, ben, ca devient du domaine de l imagination, non?

Tu as tout à fait raison mais en l'occurence c'est penser que la conscience soit materielle qui est se placer hors du réel et faire preuve de préjugés. Je t'invite à formuler clairement ce que tu appelles materiel afin que nous examinions, si tu le veux bien évidemment, si la conscience, la perception de phénomènes de tout ordre entre dans ce cadre. Tu as de la chance, tu vas pouvoir calibrer en conséquence ta définition de ce qui est materiel, mais attention elle doit rester honnete et cohérente. Cela dit, je te fais entierement confiance la-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1222
Age : 38
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mer 12 Sep 2018 - 8:59

Mic777 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Pour moi, quand on commence a penser a des choses qui depassent la retranscription aride, frustrante, materialiste, morne du reel,

et qu on commence a imaginer des choses HORS du reel, ben, ca devient du domaine de l imagination, non?

Tu as tout à fait raison mais en l'occurence c'est penser que la conscience soit materielle qui est se placer hors du réel et faire preuve de préjugés. Je t'invite à formuler clairement ce que tu appelles materiel afin que nous examinions, si tu le veux bien évidemment, si la conscience, la perception de phénomènes de tout ordre entre dans ce cadre. Tu as de la chance, tu vas pouvoir calibrer en conséquence ta définition de ce qui est materiel, mais attention elle doit rester honnete et cohérente. Cela dit, je te fais entierement confiance la-dessus.

C est une super question, et surtout une super VASTE ET DIFFICILE question...

Moi je dirais qu il y a des objets materiels (genre un caillou, un cerveau, un chat...)

et des phenomenes materiels (genre la radio activité, les ondes, la foudre, la faim, l amour, la conscience, etc).

Et je pense que meme si ces phenomenes sont inpalpables, ils sont quand meme dus a des causes materielles, et c est pour ca que je les designe comme phenomenes materiels.

La foudre est du a des causes mettant en jeu des forces electriques (et l electricité ne pese rien, il me semble.)
La cognition est un phenomene qui apparait chez certains animaux dont les humains, qui sont tres doués pour ca.

Ce que je dis n a pas force de loi, mais dans le cadre de ce débat, je considere que la conscience et la cognition sont des phenomenes materiels, car dus a des causes materiels.

Mais, MIC, si tu preferes qu on exclut la conscience et la cognition des phenomenes materiels, je peux , temporairement et dans le cadre de cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2645
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mer 12 Sep 2018 - 9:39

Mic777 a écrit:
Je ne sais pas ce qu'est l'imagination materielle. Peux tu l'expliquer brièvement s'il te plait?

L'imagination, comme les phénomènes de représentations et de perceptions, sont des sources d'énergie visualisables, quantifiables, localisables.
Elles sont matérielles ! Dans des états de conscience et même je dirais dans des activités inconscientes, il y a production d'énergie matérielle traçable.
Rien du support de la conscience n'est immatériel, absolument rien !
Revenir en haut Aller en bas
Mic777
Professeur
Professeur


Masculin Nombre de messages : 610
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   Mer 12 Sep 2018 - 10:14

@Bassmeg: Bon, je comprends ta position. Je t'avoue que je ne m'attendais pas une réponse si général et que j'esperais une définition précise de que tu consideres etre le domaine materiel sur laquelle on aurait pu
travailler mais tu as du te dire que c'etait te forcer la main. Dans un sens ca l'est, mais j'estime sincèrement que c'est  la manière rationnelle d'aborder le problème: "la conscience est materielle" "ok définis moi le materiel et voyons si ca cadre". Ca me semble une démarche dialectique basique tout ce qu'il y a de plus rationnel et j'imaginais que cela le serait aussi pour toi. Je me suis trompé. Bon, restons en là. J'ai joué toutes mes cartes et si je continuais, je ne ferais que répéter des arguments que j'ai deja donné et soulever des incohérences que j'ai deja soulevées. Il est inutile de continuer en excluant la conscience des phénomènes materiels (la cognition c'est autre chose, je n'ai jamais dit qu'elle ne relevait pas entierement du materiel) comme tu le proposes car mon but etait de te démontrer que la conscience phénoménale relevait, en partie du moins, de l'immateriel. Quoique demontrer est un peu (beaucoup) présomptueux. Le propos etait plutot de faire valoir qu'il etait plus rationnel de considerer la conscience phénomenale comme relevant en partie (dans sa manifestation subjective uniquement) de l'immateriel plutôt que de la considérer comme relevant entierement du materiel. J'ai echoué. Du moins pour toi, mais je doute finalement de ne pouvoir convaincre que ceux qui le sont deja s'il y en a!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Être ou ne pas être   

Revenir en haut Aller en bas
 
Être ou ne pas être
Revenir en haut 
Page 8 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: Agnosticisme-
Sauter vers: