Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La conscience selon Nietzsche

Aller en bas 
AuteurMessage
Dogiraudet
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 63
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: La conscience selon Nietzsche   Mar 2 Oct 2018 - 16:10

La conscience selon Nietzsche
Traditionnellement, la métaphysique et la philosophie ont toujours pensé la conscience comme ontologiquement supérieure au corps. Ceci n’est qu’un postulat avancé pour des raisons pratiques et morales (elles servent à responsabiliser l’homme quant à ce qu’il est et ce qu’il fait, à le rendre coupable et justifie ainsi le châtiment…). Avant cela, la métaphysique avait déjà posé tout ce qui est immatériel comme ontologiquement supérieur au sensible : l’âme, l’esprit, la conscience sont donc valorisés et le corps, le sensible déprécié.
Nietzsche opère un reversement de cette hiérarchie : il pose la conscience comme dérivative du corps : « la conscience est une évolution dernière et tardive du système organique ». Selon Nietzsche, le corps est premier, il est pluralité de forces, de pulsions qui luttent les unes contre les autres, les unes avec les autres. Ces forces constituent ce que Nietzsche appelle « la volonté de puissance » : force qui cherche son propre accroissement, qui est toujours en devenir… Le Moi est donc multiple et l’individu vit une pluralité de sensations, d’identités, de rôles. Réduire la conscience à une unité, c’est vouloir enfermer l’homme dans une identité unique, c’est vouloir le réduire à un seul rôle et ce rôle est défini par la philosophie comme celui de l’« animal rationnel ». Or, selon Nietzsche
« Tout acte de volonté comporte premièrement une pluralité de sentiments ».
L’unité du « je pense » n’est donc qu’un préjugé, une illusion de la grammaire qui laisse croire que le « je » décide de la pensée alors qu’en fait le « je » n’est que la conséquence d’une multitude de luttes continuelles entre les différentes forces qui animent le corps.
L’unité de la conscience est donc une illusion pratique car face à la pluralité du monde, il est rassurant de se penser comme une unité plutôt que de se penser comme pris dans un devenir permanent et donc d’être toujours autre à soi-même.
Première illusion de la conscience : la conscience se pose comme cause d’elle-même, elle se croit substance et se pense comme étant à l’origine de ses pensées. Or, la conscience n’est pas ce qui donne des ordres mais qui ne fait qu’obéir à ce que le corps impose : « les pensées viennent à moi quand elles le veulent et non quand je le décide ». La conscience n’est que le simple écho du corps. La conscience n’a accès qu’à la surface des choses.Penser que l’on connait les raisons qui nous font agir, c’est en fait se méprendre car ces raisons fondamentales sont en profondeur et échappent à la surface.
La croyance en l’ego n’est donc qu’une illusion, le Moi rationnel n’est qu’un mythe, une fiction métaphysique et la souveraineté de la conscience sur le corps, un fantasme. On peut alors comprendre le sens du « cogito brisé » chez Ricoeur : le moi n’est pas transparent à lui-même. Le Moi n’est pas une identité qui est donnée de façon définitive au départ, une fois pour toutes ; mais une identité qui ne cesse de se construire au fur et à mesure (ce qu’il nomme identité narrative). La conscience se manifeste ainsi par une certaine opacité à elle-même.

Lien : https://la-philosophie.com/la-conscience-philosophie

Photographie : L'univers vu par le télescope Hubble - GEO

Revenir en haut Aller en bas
geveil
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 173
Age : 82
Localisation : L'univers
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: La conscience selon Nietzsche   Ven 7 Déc 2018 - 10:40

Oui, mais qu'est-ce qui dit " Je" dans toutes les langues?
Revenir en haut Aller en bas
http://lanedeburidan.wordpress.com
 
La conscience selon Nietzsche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T/F - REFLEXION/EMOTION SELON NIETZSCHE !
» Le Surhomme de Nietzsche
» Nietzsche, Généalogie de la Morale
» Nietzsche et le darwinisme
» Nietzsche est-il athée?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: