Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quel avenir pour le catholicisme ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7853
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 14:47

Pourrions-nous échanger autour de cette lettre ouverte ?

Présence info a écrit:
Je suis un homme plutôt nuancé dans ses propos et rarement bruyant dans l’expression de ses opinions. J’estime qu’il faut garder sa capacité d’indignation pour les rares choses qui en valent le coût. Ces dernières semaines, comme tant d’autres catholiques, j’ai mal encaissé le dernier acte d’une sinistre suite de dénonciations sérieuses et fondées d’abus de nature sexuelle commis par des membres du clergé en grand nombre. Le lugubre tour du monde des affaires de pédophilie (de l’Australie aux États-Unis en passant par le Chili, l’Irlande et le Canada) commence à être un peu lourd à supporter pour le fidèle lambda. Les affaires récemment dévoilées par le procureur de l’État de Pennsylvanie ont eu l’avantage de livrer un verdict sans appel que l’on n’osait pas croire: ce n’est pas qu’une histoire d’individus déviants, c’est un système pervers qui a longtemps donné l’impunité à des délinquants dangereux. Et, de toute évidence, ce n’est pas de l’histoire lointaine. Quand on parle des années 90, il n’est pas question du XIXe siècle...

J’en tire deux conclusions dont je suis conscient de la gravité. Mais, à bien y penser, aussi durs soient les mots, ils ne sont rien à coté des horreurs commises.

La crise que traverse l’institution catholique romaine est de l’ampleur de ce qui a conduit à la Réforme au XVe siècle. La délinquance largement répandue de la part d’un grand nombre de prêtres jette le discrédit sur l’ensemble du clergé, bien qu’une part importante d’honnêtes hommes soient sans tache. Luther dénonçait la corruption du clergé. Bien qu’un tel jugement soit injuste pour les hommes de bien, il ne s’en applique pas moins à ce qui est divulgué maintenant (et depuis une trentaine d’années). La «corporation professionnelle» des prêtres est en crise. Le clergé est sévèrement discrédité et il n’a qu’à s’en prendre à lui-même. Et comme si ce n’était pas assez, on comprend maintenant que les manoeuvres de cover up des délinquants de la part de l’épiscopat n’ont pas été épisodiques, le lot de quelques hommes dépourvus de jugement, mais une pratique coutumière largement répandue. Comme on dit dans le monde des affaires, cela relevait de la «culture d’entreprise». Or, faut-il le rappeler, ce sont des crimes qui ont été dissimulés, et des criminels qui ont été soustraits à la justice. Comment qualifie-t-on une organisation qui protège des criminels? Je n’ose écrire la réponse qui, à elle seule, indique que l’institution catholique est sur une trajectoire obscure. L’argument souvent entendu selon lequel les gestes de quelques-uns ne doivent pas confondre toute l’institution ne tient plus. L’institution, souillée par les crimes sordides d’un grand nombre de ses cadres, n’est plus crédible. Elle a failli à ses devoirs élémentaires: comment pourrait-on lui faire confiance?

Le discrédit institutionnel est une chose. L’effondrement moral en est une autre. Comment ne pas être profondément scandalisé par le fait que le clergé s’est fait le porte parole des plus sévères consignes morales dans le domaine sexuel pendant que nombre de prêtres s’autorisaient ce que la plus élémentaire des morales naturelles interdit. On a chargé les fidèles, les femmes surtout, d’un fardeau moral parfois inhumain tout en fermant les yeux sur les plus immondes des comportements de prêtres. L’outrage est immense. Et la conclusion terrible: l’Église n’a plus aucune crédibilité dans le domaine. Elle devrait se taire pendant au moins un siècle avant de reparler de sexe. Je reprendrais volontiers les mots des Athéniens à saint Paul: «sur cette question, nous t’entendrons une autre fois», tout en virant les talons. Il faut être digne des exigences éthiques que l’on veut énoncer. L’Église a gravement failli à son devoir. Elle a fait de sa théologie morale la plus vaine des idéologies. À ceux qui disent qu’il faut distinguer le message de l’institution (et de son «hommerie») je dis que je vis dans le monde réel, dans le concret de la vie, pas au ciel. Et sur la terre, la crédibilité du discours moral va de pair avec la cohérence de ceux qui l’énoncent. Dans la foulée de Vatican II, le magistère romain a eu l'audace de reprendre à son compte un slogan du marxisme en déclarant l'Église «experte en humanité». Je n’aurais jamais cru qu’une si noble ambition deviendrait une cynique description du pire. Experte en humanité? Ça ne fait pas de doute, et dans ce qu’elle a de plus terrible...

Pour rester dans le ton, on se souvient du pauvre Loisy qui, dans un élan d’exaspération, avait eu ce mot ironique: «Le Christ a annoncé le Royaume et c’est l’Église qui est advenue!»

Aujourd’hui, dans une des crises les plus graves vécues par le catholicisme, l’Église s’est embourbée elle-même dans un désastre que les mots, les discours et les communiqués ne répareront pas. L’institution a rendez-vous avec le réel. Et, dans le réel, la fin est une hypothèse plausible.

Jean-François Bouchard
Éditeur
http://presence-info.ca/article/opinion/une-institution-en-faillite
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
levergero78
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1178
Age : 89
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 15:32

Très beau texte mesuré et lucide.

Il est certain que TOUTES ces affaires de pédophilie dans de nombreux pays font un mal considérable à cette Eglise.

Mais il n'y a pas que cela. Il y a aussi un conservatisme incompréhensible qui l'éloigne de ses fidèles qui les uns après les autres s'en vont sur la pointe des pieds, comme moi.

Je déteste rappeler cela car j'en suis encore malade. Mais pensionnaire de 11 ans à 17 ans dans une école catholique diocésaine en Bretagne, j'ai été l'objet de la part d'un professeur de latin-grec, prêtre, d'avances (dans sa chambre) qui me mettaient mal à l'aise mais heureusement elles n'ont pas débordé....Je devais avoir 13 à 14 ans. J'ai ensuite été renvoyé deux fois de ce collège pour indisciplne dont la deuxième à titre définitif l'année de mon bac philo.

Évidemment ce souvenir qui me hante n'arrange pas mes rapports avec l'Eglise mais je reste croyant néanmoins avec  un certain doute.

Ce que je me refuse à croire, ce sont la naissance de Jésus sans l'intervention physique d'un homme, sa virginité, la résurrection de Jésus et celle des corps à la fin des temps....Donc vraiment loin des cathos...
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 17:15

Ce n'est pas parce que l'on est un prêtre que l'on est un saint.

Revenir en haut Aller en bas
coco59
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 372
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 17:19

N'importe quel laïc n'a pas non plus à faire "des avances" à un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 17:23

Un père, un oncle, un cousin non plus.
Revenir en haut Aller en bas
coco59
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 372
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 17:44

parfaitement, personne n'a le droit et dans les famille, c'était tabou d'en parler "dans le temps"... Si c'est à une fille, on aurait dit qu'elle avait aguiché…
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1178
Age : 89
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 18:44

florence_yvonne a écrit:
Ce n'est pas parce que l'on est un prêtre que l'on est un saint.


Non, mais du fait de leurs engagements au moment de leur entrée dans les ordres et de leur enseignement ecclésiale, ils doivent être plus rigoureux que les autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 18:50

Dans la théorie oui.
Revenir en haut Aller en bas
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4811
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 19:19

Au delà des affaires de pédophilie, il y a bien d'autres raisons pour que les croyants se désintéressent d'une religion comme celle qui est dirigée du Vatican!
Il y a aussi le fait que le niveau d'éducation augmentant, les histoires qui justifient les dogmes des religions tombent à l'eau!
Comme je le dis souvent les religions étant l'Opium du Peuple, le peuple en s'éduquant a compris le pouvoir que s'octroyaient des potentats et découvre toute l'hypocrisie de ces dirigeants!
La laïcité dans bien des pays a aidé le plus grand nombre à se libérer de ces chaînes...moyenageuses!
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7853
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Sam 6 Oct 2018 - 20:52

Le sujet n'est pas tellement la pédophilie mais la perte de crédibilité de l'appareil clérical.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4811
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 8:52

lhirondelle a écrit:
Le sujet n'est pas tellement la pédophilie mais la perte de crédibilité de l'appareil clérical.
Tout à fait. Et ça date de pas mal d'années!
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1178
Age : 89
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 9:32

Et pourtant il y a de grands personnages, ultra diplômés, qui sont des catholiques pratiquants !

J'avais un oncle médecin général *** qui avait écrit des livres scientifiques de haute volée, athée pendant son existence et qui, juste avant sa mort, a demandé à recevoir le sacrement des malades...Et il y a plein d'exemples comme le sien.
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7853
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 9:39

Cela se déroulait à une  autre époque !
Aujourd'hui quel catholique (sur le papier) va encore à la messe quand il est dans la force de l'âge ?
Je ne parle pas de certaines poches géographiques et/ou sociologiques, mais de l'ensemble de l'Europe occidentale.
Je connais des cinquantenaires qui étaient de jeunes cathos fervents et qui ont quitté l'institution complètement dégoûtés.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4811
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 11:31

levergero78 a écrit:
Et pourtant il y a de grands personnages, ultra diplômés, qui sont des catholiques pratiquants !

J'avais un oncle médecin général *** qui avait écrit des livres scientifiques de haute volée, athée pendant son existence et qui, juste avant sa mort, a demandé à recevoir le sacrement des malades...Et il y a plein d'exemples comme le sien.
Ca n'as aucun rapport!
Est catholique celui qui (et c'est la définition du mot religion) est adhérent à cette institution, c'est à dire suis les enseignements, donc les dogmes!
Or au 21ème siècle de plus en plus de monde comprend l'absurdité des dogmes de ces institutions religieuse!
Celà indépendamment de la spiritualité de chacun, il y a bien sur la croyance en un Dieu créateur....mais là c'est du domaine de la Foi exclusivement!
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1178
Age : 89
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 13:11

La principale cause de désaffection des catholiques ä l'égard de leur Église et de son clergé, c'est son conservatisme outrancier et le manque d'humanité et d'empathie à l'égard de ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7853
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 13:27

Tu as mis le doigt dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4811
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 13:29

C'est effectivement une des réponse Levergero!
Mais tu parles à l'envers, je m'explique:
La principale cause de désaffection des catholiques ä l'égard de leur Église et de son clergé, c'est son conservatisme outrancier et le manque d'humanité et d'empathie à l'égard de ceux-ci.
D'abord une Eglise n'est QUE la réunion d'adepte sur une doctrine !
Or cette doctrine de plus en plus de personnes s'en écartent!
Ce que ceux qui ont décidés de devenir les "propagandistes" de cette doctrine (le clergé) font est secondaire, pour la plupart de ceux qui abandonnent l'ECR!
Avant que ne soit connus les affaires de pédophilie, et pas seulement, on l'a vu avec les meurtres des Blanchisserie Madeleine, les chrétiens, croyants, dont je suis un parmi les multitudes d'exemple, repose sur la réflexion :
Mais qu'est-ce qu'ils veulent nous faire avaler comme couleuvres!

Je suis (verbe suivre) de temps en temps le Dimanche midi les émissions religieuses, ce midi il y avait un reportage sur l'Eglise arménienne (Aznavour oblige) et bien c'est caractéristique, 10 personnes (peut être moins) pour une émission de 15 minutes qui "applaudissent" à une mascarade de spiritualité, à coup d’encensoir.
Tu vas me dire mais c'est dans le rite?
Bah oui et c'est bien celà que la plupart rejettent, des rites ridicules qui sont censés représenter leurs convictions spirituelles!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 17:48

Il n'y a qu'a voir le rejet de certains catholiques conservateurs pour des sujets aussi simples que la contraception, la fécondation in-vitro ou encore tout simplement la femme qui travaille.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7853
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 19:25

Dédé 95 a écrit:

D'abord une Eglise n'est QUE la réunion d'adepte sur une doctrine !
Or cette doctrine de plus en plus de personnes s'en écartent!
Ce que ceux qui ont décidés de devenir les "propagandistes" de cette doctrine (le clergé) font est secondaire, pour la plupart de ceux qui abandonnent l'ECR!

Pour une fois, on sera d'accord sur quelque chose : la plupart de ceux qui fréquentent encore les églises sont plus proches de l'Eglise catholique-chrétienne (Vielle-catholique) de la catholique romaine. Cette Eglise ordonne des femmes et permet le mariage des prêtres.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4811
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Dim 7 Oct 2018 - 19:29

Beaucoup fréquentent par tradition ou pour faire comme son voisin!
Je le vois en Corse!
J'en connais même un, qui est athée et qui pourtant porte la statue de la vierge le 15 Aout!
L'habit ne fait pas le moine! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tchar
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 66
Localisation : France sud-est
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Lun 8 Oct 2018 - 9:30

Je répond au titre du fil. Cela fait des siècles que le Catholicisme s'affaiblit peu à peu. Il y a eu une accélération de ce déclin après le dernier concile (Vatican II, conclusion en 1965). C'est un peu l'histoire du Roi Lear qui se figure que ses filles l'aimeront encore mieux s'il renonce à son pouvoir. Le pouvoir du Catholicisme se fondait sur le "hors de l'Eglise point de salut". Ca marchait de moins en moins, c'était discrédité, mais le laisser tomber formellement n'a pas rétabli la situation au contraire, que ce soit en termes de pratique ou de "vocations", ses indicateurs préférés.

Les affaires de pédophilie en sont une conséquence parmi d'autres : on ne peut plus les cacher, et les prêtres sont largement démoralisés. De toute façon il y a de moins en moins de prêtres, j'ai lu quelque part que leur âge médian (ça veut dire qu'il y en a autant de plus vieux que de plus jeunes que ça), au moins en France est de 75 ans, et on les remplace de plus en plus par des diacres qui peuvent être mariés, et qui font pratiquement les mêmes choses.

Il reste quand même un ensemble de valeurs, de principes, de traditions, qui continuent, plus ou moins "en roue libre" mais ça marche. Je suis personnellement impressionné par la façon dont les funérailles sont encadrées et organisées dans ma région d'origine et donc dans ma famille, par des bénévoles.
Revenir en haut Aller en bas
tchar
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 66
Localisation : France sud-est
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Lun 8 Oct 2018 - 9:37

Et au fait, une réflexion que je me fais : les dieux auxquels plus personne ne croit peuvent garder leur prestige. Parmi les navires qui se sont combattus à Trafalgar il y avait d'un côté un Neptune anglais, de l'autre un Neptune français et un Neptuno espagnol.
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1178
Age : 89
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Mar 9 Oct 2018 - 14:33

Je pense que l'Eglise catholique romaine redeviendra dans quelques dizaines d'années la secte qu'elle fut à l'origine du temps de Jésus et de ses apôtres.

Par manque de prêtres et de fidèles.

Ce sera une secte très traditionaliste et fondamentaliste, avec un ou des gouroux.

Qué malheur !
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
Dédé 95
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4811
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Mar 9 Oct 2018 - 17:53

Au temps de Jésus il n'y avait pas encore de secte, les sectes sont arrivées APRES.
Maintenant parler de sectes comme celle d'Antioche est éronné, on parle plutot de communauté!

Malheur ?
Bof, pour celui qui fonde sa spiritualité sur le monothéisme, je dirais plutot que c'est une chance de se débarasser de cet organisation criminelle!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   Mar 9 Oct 2018 - 18:33

Secte : Groupe organisé de personnes qui ont une même doctrine au sein d'une religion.

Désolée, mais Jésus et ses disciples formaient une secte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel avenir pour le catholicisme ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel avenir pour le catholicisme ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour l'Egypte ?
» Quel avenir pour l'humanité et la vie sur Terre?
» Quel avenir pour la Tunisie?
» quel avenir pour moi?
» quel avenir pour les assmats vétérant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum chrétien catholique apostolique romain-
Sauter vers: