Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Parait ksé péchons

Aller en bas 
AuteurMessage
liv
Professeur
Professeur
liv

Féminin Nombre de messages : 681
Age : 52
Localisation : En Réalisation
Date d'inscription : 25/08/2017

Parait ksé péchons Empty
MessageSujet: Parait ksé péchons   Parait ksé péchons EmptyVen 5 Juil 2019 - 15:35

Parait ksé péchons

Une bonne exagération sera un bon plus pour un bon commencement
Laquelle ? Le texte rythmé sera ce poisson
Bizarre d’appeler poésie quelque chose qui ne l’est à l’heure.
Justement c’est par là que nous allons
Un peu gonflée quand même de se croire toute puissante
Dans ce texte où le rebond
N’est pas aisé. Tu te dis inventive. Prouve le maintenant
C’est vrai et le départ est tenon.
La barre de nos navires tout envoilé et sans routeur.
Pour savoir si le chemin est le bon.
J’avance à vue sans savoir si le texte a l’envie naissante.
Tu te crois sans exagération ? Non

Dame Nature et Vie, m’ont fait l’énergie
D’écrire sans relâche chaque matinal
Un jour, un écrit est souffle d’énergie
Fière avec ce rebond sans l’orgueil du mal

Ne serai je orgueilleuse de croire que ce texte à un sens ?
Ou juste fière d’y croire
A cette prose sans retenue ni comptage capable
De montrer ce que je veux voir
L’orgueil serait surtout de croire que ce texte est d’un Vian.
Critiquable dans l’écritoire
C’est vrai que je ne produis pas d’effort intense
Me laisse aller au reposoir
De la facilité non retenue d’un écrit sans son nable
Je vous laisse aller le voir
Le juge de paix montrera si le mot est un nom brillant.
Je suis exagéoratoire.

Exagérons le sens du mot des qualités
De soi fait apparaître le sens des défauts.
Pardon d’avoir la volontaire volonté
De mon trait de caractère naît tous ces « faut ».

T’es bien fière …
Exact, je suis fière en me croyant motivée par Compétance.
Depuis la garçonnière
La docteure apprend ses soins patients dans l’ombre
Alors comme hier,
Je recommence en chercheuse de la Vie inventive
D’Inspiration première
Nous devons vivre dans l’intelligence nos expériences.
Sans être rancunière
La démonstration de la vie nous remplit en nombres
D’erreurs particulières
L’acceptation de nos exagérations situe la limite hâtive

L’exagérant au temple de l’amour de soi
Prie sans relâche la maison d’avoir raison
Remettant au dieu du temple maître chez soi
Toute la foi exagérant l’adoration

Le texte a trouvé
Sa voix en écoutant le profondément
Mille fois rêvé
Notre importance, la foi en nous même nous guide
la raison avérée
De continuer à croire ce que l’on dit quand disparaît
Le sens vérité
Donne nous, la mauvaise idée de nous déconsidérer
dans la méchanceté
Mon orgueil pousse ma mauvaise foi dans ce guide
Du soi révélé
Je continue de croire qu’il est capable de parer
Les autres vérités
Édictées n’ont plus de sens que dans le fossé au près
pour exacerbés

Fièrement orgueilleuse sans la modestie
Serviles attitudes, servit le bienséant
Qui n’écorchent un pas et ne nous humilient
Ménagent moi, mon égo, le maître céans

Le clou a raison
De croire que le charpentier peut fièrement l’enfoncer
Martelant bon
Sur la tête du clou pour mettre la raison du plus fort
Tenant le bon
Bout de l’histoire de main en main tenant le marteau
Frappant aussi son
Marteau si fièrement qu’il devient orgueil engoncé
Des clous ratons
L’erreur de ne plus chercher la tension de son fort
Devient le rebond
Vibrant de l’erreur de la précision d’intention in mano
Sapiens Sapions

Les traits dessinent le caractère vécu
Des intentions de l’existant et du besoin
Reconnaissance de la qualité est mue
L’idée de soi est le plus important témoin

Du respect des limites du raisonnable
La qualité reste existante en soi
La qualité est défaut déraisonnable
D’exagération d’une volonté déçoit

Les conséquences actuelles démontrent
Volontés exagératrices abusent
L’existence des besoins en belles montres
Exagérer, tribut d’avocat refuse

Le caractère porte le sens constructeur
A l’exagération des qualificatifs
Des caractères abusifs sont destructeurs
Rendent effectif le défectif des effectifs

******************************


L’abus est l’exagération d’une volonté
L’abus commet des actes destructeurs
L’abus est dans l’utilisation défective

L’orgueil est un abus de fierté.
La paresse est un abus de tranquillité
L’égoïsme est un abus égocentrique
Le narcissisme est un abus de soi
Se croire toujours le raisonnable est un abus de raison.

Suis je narcissiquement orgueilleuse de croire fièrement que mon texte a porté humblement son sujet dans la compréhension juste des limites de l’existant ?
« N’exagère rien »

La Voie du milieu est l’utilisation modérée et juste de nos traits de caractère.
Sans surestime, sans sous-estime, soyons apprenant de nous-même.
Nos exagérations nous montrent nos abus d’être.
La mauvaise foi est le meilleur révélateur du commencement de l’abus.

Seul l’abus tue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Parait ksé péchons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enfin un site qui parait serieux!!
» L'unité de l'Europe sera solide si elle est basée sur les racines chrétiennes
» Mon pc est vieux... en racheter un ou passer sur Mac?
» À ce qu'il parait
» Un jeune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: Débat de société :: Le livre de liv-
Sauter vers: