Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Éva cuitons

Aller en bas 
AuteurMessage
liv
Professeur
Professeur
liv

Féminin Nombre de messages : 684
Age : 52
Localisation : En Réalisation
Date d'inscription : 25/08/2017

Éva cuitons Empty
MessageSujet: Éva cuitons   Éva cuitons EmptyJeu 11 Juil 2019 - 12:55

Éva cuitons


« Hello la belle » Sauria à sa voisine
« Comment ksé today ? Tu viens à l ‘épicerie ?
Je suis prête et j’y vais par la coursine 
Ben alors ? T’as l’air en forme de cuberie »

Véra, le ver, n’a pas d’yeux en face des trous
« Oui, hier, le cube d’enivrerie vide
Avec Dgeorges, le ver à rosé, vrai ver-trou
Nous fêtions son cerveau tout neuf, tout vide »

Sauria très amusée « Ah ben là, il est plein »
Véra déphasée « Son cerveau ? non toujours pas »
Sauria «  Non. Dgeorges. Il est encore éteint ? »
Véra « Ben oui … les vers ne le dessaoulent pas »

Dgeorges, yeux toujours fermés, juste il entend
Découvre son nouvel intérieur cogitant
« Whaou, y en a de la place là-dedans ! »
« Pourquoi tous ces chevaux galopant bruyamment ? »

Il sort son bout de né vers les bruits de dehors
Toujours galant « Hello, les belles fleurs du jour »
Le contorsionniste mal habite son corps
«  C’est quoi cette cavalerie ? » A son amour

Véra rit très fort, en chevaux lui explique
« Chéri, tu connais le lendemain des cuités
Et ta nouvelle boite à idées pique
Mon cochon, va falloir rincer cette nuitée »


« Ouille » dit le cerveau du couple à Dgeorges
« D’eau, d’eau et d’eau ça arrêtera les tambours
Le cube d’ivresse est vide, beau Dgeorges.
La vessie au vin vidée, ton cerveau est lourd »

Dgeorges réflexif, pensait à l’appendice
Nouvelle naissance dans son corps vers l’avant
« C’est vrai. Je l’ai reçu hier par Peau-lisse
Aussitôt qu’on prit, Il s’est installé dedans »

Il se convulsait de rires, le ver-sonde.
Lui « Je pense à Éva, la future, sera
Elle aussi bien cuitée, bien fêtée, ronde »
Elle « Éva cuitée ? La tête, Ça va pas ? »

« Trop jeune ! Éva a le temps d’apparaître
En forme finie adulte, aire de jeu »
Gronde la ver au cité bourré dans l’être
« Ne lui mets jamais ça en tête ! Malheureux ! »

Véra pris son panier à vivre, accompagnant
Son amie vers l’épicerie, solidaires
Laissant Dgeorges finir sa nuit, se relaxant
Des découvertes avec sa partenaire

Dgeorges, les yeux fermés, il n’en a toujours pas.
Vidé, se repose dans l’ombre de sa nuit
Au fond du trou, loin des soubresauts, n’entend pas
D’autres bruits que les siens. Il médite sur lui

Repensant à sa petite Éva « Idiot »
D’avoir cette idée au fond sans vraie raison
« Pourquoi ai je pensé à lui bourrer le nez ? »
« drôle d’appendice » A nouveau sans raison


Le ver n’a pas fini d’en faire les détours
Ne plus laisser cette boite à pans doré
Prendre le dessus et faire des mauvais tours
A tous ceux qu’il aime, ces petits adorés

Heureusement pour lui, il n’est pas très doué
En matière grisante pour les bons vivants
Dgeorges pense peu. Son importance enjouée
lui tord son corps de boyau à la faim pensant

Par expérience, ceux qui passent des soirées
D’amis enivrantes, lendemain se passer
De nourritures trop prenantes en pensées
Il faut laisser vide ce corps pour réparer

Dgeorges se laisse donc aller vide de tout
Les yeux toujours fermés, Il n’y repense plus
Sa boite à comprenette vide de tout
Le laisse tranquille à cet instant vécu

Présent dans l’écoute de la résonance
Sans agiter d’idées préconçues, de clichés
Il n’en a toujours pas. Il est sans voyance.
Clair est le son qui rebondit dans le caché

Rapide à ne pas penser, le ver se dit
Qu’un écho grave le remplit dans tout l’être
Méditant sans penser à rien, il remédie
A son état de corps, laissant l’apparaitre

Intégralement intègre dans son corps sain
Normalement la tête tourne à l’envers
Mais ce jour pas comme les autres en dessein
Lendemain de l’acquisition d’un cerveau-ver


Pousse le ver, veine gonflée du liquide
De vie, alimente ton beau cerveau tout neuf
En énergie vitale, miel des apides
Alimente la vie tel le jaune dans l’oeuf

Pour laisser apparaître l’oisillon du Ciel
Trouver en soi, cette connexion enlevée
Par la conscience réfléchissant au pluriel
La pensée tue, l’esprit libre doit s’élever

Vacuité, vide l’esprit pour la retrouver
Entendre son corps dans toute son expression
Un-à-un ses constituants sont retrouvés
Apprendre à reconnaître la Direction

Comprendre bien son intérieur parasité
Des pensées involontaires, inconscientes
Vivent vivaces planckées. Intériorités
Mémoires d’un vécu mal exprimé conscient

La mémoire centrale laisse les tâches
De la vie, en fond continuant le calcul
Infini d’opérations sans fins qui fâchent
L’inconscience réfléchit sans aucun recul

Si la conscience s’exprime bien consciemment
L’inconscience s’exprime corporellement
L’Homme conscientise sa pensée consciemment
L’animal inconscient s’exprime et ne ment

Le Sens est à trouver et dans la vacuité
Est perceptible l’idée perturbatrice
Vivant sans relâche en pêchant l’unité
Du corps, l’esprit écoute l’institutrice


Vacuité, apprends à te taire, l’Un carne
Fatuité , ne te tais jamais en négocieux
Acuité voit l’air entrer par la lucarne
Des bibliothèques-mémoires des aïeux

Comprendre le chemin du Sens en soi-même
Héritage de l’expérience des aïeux
Demande à se connaître en soi-même
Très profondément, trouvez le passé soyeux.

*******************************

Vacuité, si simple à faire pour un esprit simple
Vacuité, si compliquée à faire pour un esprit compliqué
Le royaume des cieux appartient aux esprits simples

La simplicité n’est pas l’absence de savoirs.
La simplicité est comprendre sans détours inutiles et compliquant

Le principe de la vacuité est « tais moi et écoute soi »
La Vacuité est la salle d’attente où se trouve la porte vers l’Un fini

Revenir en haut Aller en bas
 
Éva cuitons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: Débat de société :: Le livre de liv-
Sauter vers: