Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il craindre une ...
Voir le deal

 

 Cette blessure pérenne...

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Invité
Invité




Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyMer 11 Nov 2020 - 0:45

Vous aurez beau l'habiller de grandes idées, l'enrober de justes paroles ou de paroles justes, de l'apprivoiser avec des violons d'ingres, de le distraire par des mécanismes bien-huilés comme la pensée positive ou le coller à un humour bien construit :
Rien ne l'effacera :
Ce chagrin qui nous assaille sitôt que cette force employée à le faire taire se dissipe...
Même les grands maîtres de l'humanité comme Jésus ou Bouddha , Confucius ou bien encore Charles de Gaule pourraient encore en témoigner.
Même si nous nous sentons aimés, appréciés, reconnus :
Rien ne peut effacer cette douleur ou plutôt ce besoin de consolation impossible à satisfaire.
Nous entrons alors dans le vif du sujet et pénétrons alors dans le coeur de l'Homme...

Les larmes amèrement salées qui perlent sur nos visages de Pierrot & Colombine témoignent que quoi qu'il fasse l'Homme est né avec une blessure impossible à panser...Je dirais même impossible à penser...
Comme le disait mon défunt grand-père ces broderies dont on affuble notre vie de peur de se retrouver face à nous-même, à ce désarroi, à cette inaltérable condition humaine sont comme un cataplasme sur une jambe de bois...
Des remèdes inutiles à une maladie dont on ne peut guérir :
Ce chagrin qui préexiste( en ce cas les croyants auront saisi...) existe et survit à tout, à tous nos subterfuges pour l'éliminer, l'étouffer, pensant que dominer notre propre coeur est la solution pour contrôler sa vie.

Je m'appuie sur une expérience directe qui va jusqu'à se justifier encore davantage par le fait (reconnaissez-le !) que même à deux dans la plus délicieuse des configurations autrement dit un amour fou on se sent (plus ou moins mais quand même à la base comme au sommet) seul(e)...

Ce chagrin qui...quoiqu'il se passe...ne nous quitte pas.

Cette blessure pérenne...  Hein85


Dernière édition par Hannah le Mer 11 Nov 2020 - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyMer 11 Nov 2020 - 15:59

Je suis étonnée que personne n'ait réagi à ce post...même si je m'y attendais connaissant la nature humaine sur le bout des doigts.  
C'est bien ce que je me disais : si c'est écrit avec le coeur, si ça n'est pas sujet à rixes ou à polémiques ça n'intéresse personne.
N'est-ce pas ?!!!
Vous êtes géniaux  Cette blessure pérenne...  855477 vous l'savez au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
skye
Expert
Expert



Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 1149
Age : 72
Localisation : Canada
Date d'inscription : 30/09/2020

Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyMer 11 Nov 2020 - 17:02

Hannah a écrit:
Vous aurez beau l'habiller de grandes idées, l'enrober de justes paroles ou de paroles justes, de l'apprivoiser avec des violons d'ingres, de le distraire par des mécanismes bien-huilés comme la pensée positive ou le coller à un humour bien construit :
Rien ne l'effacera :
Ce chagrin qui nous assaille sitôt que cette force employée à le faire taire se dissipe...
Même les grands maîtres de l'humanité comme Jésus ou Bouddha , Confucius ou bien encore Charles de Gaule pourraient encore en témoigner.
Même si nous nous sentons aimés, appréciés, reconnus :
Rien ne peut effacer cette douleur ou plutôt ce besoin de consolation impossible à satisfaire.
Nous entrons alors dans le vif du sujet et pénétrons alors dans le coeur de l'Homme...

Les larmes amèrement salées qui perlent sur nos visages de Pierrot & Colombine témoignent que quoi qu'il fasse l'Homme est né avec une blessure impossible à panser...Je dirais même impossible à penser...
Comme le disait mon défunt grand-père ces broderies dont on affuble notre vie de peur de se retrouver face à nous-même, à ce désarroi, à cette inaltérable condition humaine sont comme un cataplasme sur une jambe de bois...
Des remèdes inutiles à une maladie dont on ne peut guérir :
Ce chagrin qui préexiste( en ce cas les croyants auront saisi...) existe et survit à tout, à tous nos subterfuges pour l'éliminer, l'étouffer, pensant que dominer notre propre coeur est la solution pour contrôler sa vie.

Je m'appuie sur une expérience directe qui va jusqu'à se justifier encore davantage par le fait (reconnaissez-le !) que même à deux dans la plus délicieuse des configurations autrement dit un amour fou on se sent (plus ou moins mais quand même à la base comme au sommet) seul(e)...

Ce chagrin qui...quoiqu'il se passe...ne nous quitte pas.

Cette blessure pérenne...  Hein85
La nostalgie de l'origine? Masquée par notre histoire, celle des autres qui colorent la nôtre? Blessure de la séparation? De la distance qui nous sépare de nous-même?

Qui suis-je au fond? Que ne sais-je pas de ce que je suis?

Suis-je dans l'illusion de m'imaginer que je serais autre?

Avons-nous une vraie nature?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyMer 11 Nov 2020 - 19:13

La nostalgie de l'origine oui.
Je n'aurais pas défini le phénomène ainsi mais oui : tu as bien compris.
Être catapulté(e) sur Terre revêt des responsabilités mais aussi une carence d'amour que rien ne peut remplacer.
Aussi trouve-t-on de plus en plus de personnes qui ont choisi l'ascétisme, l'érudition ou même être au service de l'Autre pour meubler (c'est un défi et pas des moindres !) son existence de pretty little things comme on dit en anglais afin d'ensevelir un état de béatitude de bonheur parfait que nous vivions avant notre entrée dans la Matière et que nous retrouverons ( oui ! mais pour combien de temps ? ) après...oui mais après quoi ?
La Mort existe-t'elle vraiment au vu du fait que beaucoup parlent avec les morts ou les réincarnés : qu'en penser ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne


Féminin Nombre de messages : 43675
Age : 61
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyJeu 12 Nov 2020 - 16:17

J'ai la nostalgie de ce que j'aurais pu être et que je ne suis pas.
Revenir en haut Aller en bas
bluenote
Expert
Expert



Masculin Nombre de messages : 2745
Age : 47
Localisation : France
Date d'inscription : 27/05/2018

Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyJeu 12 Nov 2020 - 22:45

Est-ce que le Bouddha était en prise avec la nostalgie des origines ?
Si oui, en tout cas  il savait comment s'en détacher pour vivre dans la béatitude.
La souffrance existe dans la nature de l'existence humaine, mais elle ne doit pas être un obstacle au bonheur et à la réalisation personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
skye
Expert
Expert



Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 1149
Age : 72
Localisation : Canada
Date d'inscription : 30/09/2020

Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  EmptyVen 13 Nov 2020 - 19:58

bluenote a écrit:
Est-ce que le Bouddha était en prise avec la nostalgie des origines ?
Si oui, en tout cas  il savait comment s'en détacher pour vivre dans la béatitude.
La souffrance existe dans la nature de l'existence humaine, mais elle ne doit pas être un obstacle au bonheur et à la réalisation personnelle.

Je ne connais que peu de choses du bouddhisme...

Mais d'après la pensée que j'en ai en ce moment, j'avancerais l'hypothèse que l'état de Bouddha est à rapprocher de l'idée du Royaume en nous : un état d'être heureux au-delà des contraires...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Cette blessure pérenne...  Empty
MessageSujet: Re: Cette blessure pérenne...    Cette blessure pérenne...  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette blessure pérenne...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu m'a donné la foi .
» cette nuit
» Que représente cette statuette ?
» J'aime cette rubrique
» Quel est le but de cette pebdemie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Sans dieux-
Sauter vers: