Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

 

 Le nom de Dieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMar 11 Aoû 2009 - 11:03

Dans le second récit de la Création, l'auteur utilisera le nom de Yehvah. Pourtant, ce nom n'aurait pas dû être connu avant l’époque de Moïse, au moment où, se trouvant devant le buisson ardent, il dit à l’Elohim : Voici, quand je viendrai vers les fils d’Israël, et que je leur dirai : L’Elohim de vos pères m’a envoyé vers vous, et qu’ils me diront : Quel est son nom, que leur dirai-je ?
Et l’Elohim dit à Moïse : Je suis qui je suis (Ehyeh asher Ehyeh). Et il dit : Tu diras ainsi aux fils d’Israël : Je suis (Ehyeh) m’a envoyé vers vous.
Et l’Elohim dit encore à Moïse : Tu diras ainsi aux fils d’Israël : Yehvah, l’Elohim de vos pères, l’Elohim d’Abraham, l’Elohim d’Isaac, et l’Elohim de Jacob, m’a envoyé vers vous : c’est là mon nom éternellement, et c’est là mon mémorial de génération en génération (Exode 3 : 13 à 15).
Remarque : il est surprenant de trouver le mot pluriel « Elohim » pour désigner une seule personne. C’est le mot « Eloha » qui devrait logiquement être employé. Pourtant, tout au long des Ecritures hébraïques, on retrouvera dans la majorité des cas le mot pluriel « Elohim », là où l’on devrait trouver le mot singulier « Eloha ». L’on pourra lire, par exemple, à plusieurs reprises l'expression : « Yehvah, ton Elohim », traduit par : « Yehvah, ton Dieu » en lieu et place de « Yehvah, tes dieux », à moins que cela soit : « Yehvah, ton Eloha ».

Mais revenons au nom « Yehvah » que l’on ne devrait pas trouver en Genèse 2 : 7, étant donné que dans le Livre de l’Exode, il est bien précisé : Je suis Yehvah. Je suis apparu à Abraham, à Isaac, et à Jacob, comme le El Tout-puissant (El-Shaddai) ; mais je n’ai pas été connu d’eux par mon nom de Yehvah (Exode 6 : 2 et 3).
Donc, l'emploi du nom Yehvah dès le second chapitre est un anachronisme. Dans le contexte historique dont nous parlons, ce nom ne pourra être logiquement employé qu'après l'épisode du buisson ardent.

D’autre part, alors qu’il est écrit Yehvah l’Elohim, peut-on vraiment écrire Yehvah l’Eloha ?
Au Psaume 114 : 7, on lit : Devant la face du Seigneur, tremble, ô terre ! Devant la face du Eloha de Jacob,
Il semble que le mot Elohim peut être aussi bien employé que le mot Eloha. L’exemple suivant nous le confirme :
Esaïe 44 : 6 : Ainsi dit Yehvah, le roi d’Israël, et son rédempteur, Yehvah des armées : Je suis le premier, et je suis le dernier ; et hors moi il n’y a pas d'Elohim.
Esaïe 44 : 8 : N’ayez pas peur, et ne craignez pas. Ne te l’ai-je pas, dès ce temps-là, fait entendre et déclaré ? Et vous m’en êtes les témoins. Y a-t-il un Eloha hors moi ? Il n’y a pas de rocher, je n’en connais point.
Et aussi Job 33 : 26 : Il suppliera Eloha, et Elohim l’aura pour agréable …

Autre chose, très importante, c’est la façon dont le nom est rendu. Dans la plupart des traductions, ont donne à l’Etre suprême le nom de : Dieu, de Yahweh (ou Yahvé), d’Eternel, de Jéhovah ou d’autres encore, tout simplement parce que les Juifs auraient oublié comment se prononçait exactement le nom de leur Dieu, ne le prononçant jamais ou presque par peur de l’utiliser à mauvais escient.
Oublié ? Peut-être, mais pas certain. C’est pourquoi l’analyse de la question vaut la peine d’être faite.
Les différents noms que l’on retrouve dans les textes originaux sont : El, Eloha, Elohim et Yahweh. On peut aussi le voir écrit sous la forme de ce que l'on appelle le tétragramme sacré « Y.H.V.H », qui représente le nom de Dieu dont, rappelons-le, on aurait perdu la prononciation exacte, du fait que les Juifs n'écrivent pas les voyelles.
Fabre d'Olivet considère qu'il faut le prononcer « IHOAH » ce qui signifierait « L'Etre-qui-est-qui-fut-et-qui-sera », ajoutant que (je le cite) : si on le prononce IEHOVAH, comme en effet le peuple ignorant le prononçait, loin d'exprimer les perfections divines [...] il ne signifie plus qu'une calamité, une existence malheureuse, dont on ne connaît ni l'origine ni le terme : car tel est le sens du mot, matérialisé, comme on peut s'en convaincre en ouvrant le premier lexique hébreu.

Dans certains textes, en dessous du Tétragramme sacré Y.H.V.H. on écrivait les voyelles du mot « Adonaï » qui signifie « Seigneur », d'ou le remplacement de Y.H.V.H. par « Seigneur », dans beaucoup de nos traductions actuelles. Certains ont pensé que les voyelles « a, o et aï » était les voyelles exactes ; on aurait ainsi le nom Yahovaïh qui se prononce Yéhovaïh, d'où pourrait dériver le nom de Jéhovah.
C’est dans l'un des dix commandements que l’Elohim donna à Moïse sur le mont Sinaï qu’il est dit : Tu n’utiliseras pas le nom de Yehvah, ton Elohim, inutilement ; car Yehvah ne laissera point impuni celui qui utilisera son nom inutilement (Exode 20 : 7). Ne voulant prendre aucun risque à ce sujet, les Juifs cessèrent de le prononcer.

J'ai, un jour, posé la question suivante à un ami juif : Si l'on ne connaît plus la prononciation exacte du tétragramme « Y.H.V.H. », on connaît, par contre, la prononciation de « Y.H.V.D.H. » (Yehoudah). Il n'y a qu'une lettre de différence avec le tétragramme sacré, le D. Et donc, si on l'enlève, il reste le tétragramme « Y.H.V.H. » ?
Il m'a répondu : Si tu enlèves le daleth qui signifie « porte », il te restera le nom de D-ieu, le mot Yéhoudah (qui signifie Juif et Juda) est la porte qui conduit à Ha-Chem (Le Nom).
Mais le nom Sacré ne s'écrit pas de la même façon car le Vav en Yéh-ou-dah est une voyelle (OU) et le Vav dans le tétragramme reste consonne Vav = V.
La conclusion s'impose, le nom de Dieu doit s'écrire (et se prononcer ?) Yehvah.[b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMar 11 Aoû 2009 - 11:27

Bonjour Stophar.

Très belle analyse de votre part, et très instructif.

en faite vous êtes une Bible Ouverte!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMar 11 Aoû 2009 - 11:36

Citation :
en faite vous êtes une Bible Ouverte!!!!

Pas vraiment. Juste le résultat de plus de 35 années de recherche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMar 11 Aoû 2009 - 11:47

Tsophar.
35 ans de recherche, vous avez dû trouver ds failles dans les ecrits Saint !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMar 11 Aoû 2009 - 18:51

Tsophar,

Je me permets de te tutoyer, mais si cela te dérange, j'utiliserai le vouvoiement.

Merci pour ce sujet de qualité.

J'ai une question à te poser.

Le livre de la Genèse commence par l'affirmation : "Au commencement Dieu créa..."
Pourtant les manuscrits grecs et hébreux traduits donnent " "Au commencement les dieux créèrent..."
Ce pluriel est utilisé plusieurs fois dans les originaux.
Lorsque l'on relit la Bible dans cette optique, on peut aisément observer les différences des dieux et leur caractère (colère, vengeance, bonté), et si l'on accepte ce postulat, cela devient plus clair.

Il semblerait que les chrétiens aient voulu faire croire que les juifs avaient toujours cru à l'existence d'un seul Dieu.

Le même enseignement précise que tout ce qui a été écrit antérieurement à Moïse sur les patriarches est totalement faux, et ne l'a été fait par les hébreux que dans l'unique but de pouvoir attribuer à leur nation et leurs tribus une longue lignée et de lointains ancêtres. Alors qu'en vérité, il est fort difficile de dire d'où venaient ces tribus.

Concernant le nom de Dieu, il est dit que Yahvah ne devint le nom hébraïque désignant Dieu que quelques siècles après l'apparition faite à Moïse. Le véritable nom de Dieu donné à Moïse aurait été "Nuk-Pa-Nuk" ("je suis celui qui est" en égyptien), écrit sur les plus anciens monuments égyptiens.
De même, l'emblème qui ouvrait les portes du Temple de Serapis en Egypte était Jao, ou en hiéroglyphes J-ha-ho.
Moîse ayant été initié connaissait le nom sacré et le secret qui équivalait aux clés du Temple, aux mystères les plus hauts. C'est à ces clés que fait la référence des mythes de Janus et celui de Pierre.
Avec cette clé en sa possession, Moïse fut aussitôt en contact direct avec les hautes activités du cosmique, et cela lui permit aussi d'entrer en contact avec les maitres officiels de l'organisation mystique.

Bunsen dans "les clés de St Pierre" déclare que le "Je suis" des hébreux est identique au "je suis" des égyptiens.

Qu'en penses-tu?
Je ne peux révéler ma source publiquement, cependant, en MP c'est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMer 12 Aoû 2009 - 8:37

Citation :
35 ans de recherche, vous avez dû trouver ds failles dans les ecrits Saint !

J'en ai trouvé, effectivement, et pas des moindres. Ce qui m'a amené à avoir la certitude que la Bible, quoiqu'en disent certains, n'est pas un livre inspiré. Ce n'est même pas un livre d'histoire, dans le sens complet du mot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMer 12 Aoû 2009 - 9:06

Citation :
Je me permets de te tutoyer, mais si cela te dérange, j'utiliserai le vouvoiement.

Aucun problème Beltane, le tutoyement étant plus convivial, je le pratique aussi.

Citation :
Le livre de la Genèse commence par l'affirmation : "Au commencement Dieu créa..."
Pourtant les manuscrits grecs et hébreux traduits donnent " "Au commencement les dieux créèrent..."
Ce pluriel est utilisé plusieurs fois dans les originaux.
Lorsque l'on relit la Bible dans cette optique, on peut aisément observer les différences des dieux et leur caractère (colère, vengeance, bonté), et si l'on accepte ce postulat, cela devient plus clair.

Le premier verset du livre de la Genèse est ainsi rédigé en hébreu : Bereschit bara Elohim et-hashamaim v'et ha'aretz, que l'on traduira par : Dans un commencement Elohim (les dieux ou Dieu) créa le ciel et la terre. Le verbe créer est au singulier.

Citation :
Le même enseignement précise que tout ce qui a été écrit antérieurement à Moïse sur les patriarches est totalement faux, et ne l'a été fait par les hébreux que dans l'unique but de pouvoir attribuer à leur nation et leurs tribus une longue lignée et de lointains ancêtres. Alors qu'en vérité, il est fort difficile de dire d'où venaient ces tribus.

Adam, suivant la chronologie biblique, a été créé en 3968 avant notre ère. C'était l'ancêtre du peuple juif, mais pas le premier homme (Homo Sapiens et homo neanderthalensis), qui lui aurait été "créer" longtemps avant.

Pour le reste,
Citation :
Je ne peux révéler ma source publiquement, cependant, en MP c'est possible.
oui, j'aimerais bien

La dernière partie de ton message me demande un peu de réflexion avant de te donner un commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMer 12 Aoû 2009 - 9:24

Bonjour Tsophar.

Pourriez - vous, mle dire qui est exactement, le Roi Josias, car dans un Ouvrage de Richard Friedman ( Qui a écrit La Bible),il écrit ceci:


<< Des Pères de l'église primitive, notamment Jérome, disaient que le Livre au Roi Josias était le Deutéronome >>

Donc qui est ce Roi, et que faisait -il qui était son Royaume?
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMer 12 Aoû 2009 - 9:55

Voici ce que l'on peut lire à son sujet dans le second livre des rois :

22.1
Josias avait huit ans lorsqu'il devint roi, et il régna trente et un ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Jedida, fille d'Adaja, de Botskath.
22.2
Il fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, et il marcha dans toute la voie de David, son père; il ne s'en détourna ni à droite ni à gauche.
22.3
La dix-huitième année du roi Josias, le roi envoya dans la maison de l'Éternel Schaphan, le secrétaire, fils d'Atsalia, fils de Meschullam.
22.4
Il lui dit: Monte vers Hilkija, le souverain sacrificateur, et qu'il amasse l'argent qui a été apporté dans la maison de l'Éternel et que ceux qui ont la garde du seuil ont recueilli du peuple.
22.5
On remettra cet argent entre les mains de ceux qui sont chargés de faire exécuter l'ouvrage dans la maison de l'Éternel. Et ils l'emploieront pour ceux qui travaillent aux réparations de la maison de l'Éternel,
22.6
pour les charpentiers, les manoeuvres et les maçons, pour les achats de bois et de pierres de taille nécessaires aux réparations de la maison.
22.7
Mais on ne leur demandera pas de compte pour l'argent remis entre leurs mains, car ils agissent avec probité.
22.8
Alors Hilkija, le souverain sacrificateur, dit à Schaphan, le secrétaire: J'ai trouvé le livre de la loi dans la maison de l'Éternel. Et Hilkija donna le livre à Schaphan, et Schaphan le lut.
22.9
Puis Schaphan, le secrétaire, alla rendre compte au roi, et dit: Tes serviteurs ont amassé l'argent qui se trouvait dans la maison, et l'ont remis entre les mains de ceux qui sont chargés de faire exécuter l'ouvrage dans la maison de l'Éternel.
22.10
Schaphan, le secrétaire, dit encore au roi: Le sacrificateur Hilkija m'a donné un livre. Et Schaphan le lut devant le roi.
22.11
Lorsque le roi entendit les paroles du livre de la loi, il déchira ses vêtements.
22.12
Et le roi donna cet ordre au sacrificateur Hilkija, à Achikam, fils de Schaphan, à Acbor, fils de Michée, à Schaphan, le secrétaire, et à Asaja, serviteur du roi:
22.13
Allez, consultez l'Éternel pour moi, pour le peuple, et pour tout Juda, au sujet des paroles de ce livre qu'on a trouvé; car grande est la colère de l'Éternel, qui s'est enflammée contre nous, parce que nos pères n'ont point obéi aux paroles de ce livre et n'ont point mis en pratique tout ce qui nous y est prescrit.
22.14
Le sacrificateur Hilkija, Achikam, Acbor, Schaphan et Asaja, allèrent auprès de la prophétesse Hulda, femme de Schallum, fils de Thikva, fils de Harhas, gardien des vêtements. Elle habitait à Jérusalem, dans l'autre quartier de la ville.
22.15
Après qu'ils eurent parlé, elle leur dit: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: Dites à l'homme qui vous a envoyés vers moi:
22.16
Ainsi parle l'Éternel: Voici, je vais faire venir des malheurs sur ce lieu et sur ses habitants, selon toutes les paroles du livre qu'a lu le roi de Juda.
22.17
Parce qu'ils m'ont abandonné et qu'ils ont offert des parfums à d'autres dieux, afin de m'irriter par tous les ouvrages de leurs mains, ma colère s'est enflammée contre ce lieu, et elle ne s'éteindra point.
22.18
Mais vous direz au roi de Juda, qui vous a envoyés pour consulter l'Éternel: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël, au sujet des paroles que tu as entendues:
22.19
Parce que ton coeur a été touché, parce que tu t'es humilié devant l'Éternel en entendant ce que j'ai prononcé contre ce lieu et contre ses habitants, qui seront un objet d'épouvante et de malédiction, et parce que tu as déchiré tes vêtements et que tu as pleuré devant moi, moi aussi, j'ai entendu, dit l'Éternel.
22.20
C'est pourquoi, voici, je te recueillerai auprès de tes pères, tu seras recueilli en paix dans ton sépulcre, et tes yeux ne verront pas tous les malheurs que je ferai venir sur ce lieu. Ils rapportèrent au roi cette réponse.
2 Rois 23
23.1
Le roi Josias fit assembler auprès de lui tous les anciens de Juda et de Jérusalem.
23.2
Puis il monta à la maison de l'Éternel, avec tous les hommes de Juda et tous les habitants de Jérusalem, les sacrificateurs, les prophètes, et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu'au plus grand. Il lut devant eux toutes les paroles du livre de l'alliance, qu'on avait trouvé dans la maison de l'Éternel.
23.3
Le roi se tenait sur l'estrade, et il traita alliance devant l'Éternel, s'engageant à suivre l'Éternel, et à observer ses ordonnances, ses préceptes et ses lois, de tout son coeur et de toute son âme, afin de mettre en pratique les paroles de cette alliance, écrites dans ce livre. Et tout le peuple entra dans l'alliance.
23.4
Le roi ordonna à Hilkija, le souverain sacrificateur, aux sacrificateurs du second ordre, et à ceux qui gardaient le seuil, de sortir du temple de l'Éternel tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal, pour Astarté, et pour toute l'armée des cieux; et il les brûla hors de Jérusalem, dans les champs du Cédron, et en fit porter la poussière à Béthel.
23.5
Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda pour brûler des parfums sur les hauts lieux dans les villes de Juda et aux environs de Jérusalem, et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, au zodiaque et à toute l'armée des cieux.
23.6
Il sortit de la maison de l'Éternel l'idole d'Astarté, qu'il transporta hors de Jérusalem vers le torrent de Cédron; il la brûla au torrent de Cédron et la réduisit en poussière, et il en jeta la poussière sur les sépulcres des enfants du peuple.
23.7
Il abattit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de l'Éternel, et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté.
23.8
Il fit venir tous les prêtres des villes de Juda; il souilla les hauts lieux où les prêtres brûlaient des parfums, depuis Guéba jusqu'à Beer Schéba; et il renversa les hauts lieux des portes, celui qui était à l'entrée de la porte de Josué, chef de la ville, et celui qui était à gauche de la porte de la ville.
23.9
Toutefois les prêtres des hauts lieux ne montaient pas à l'autel de l'Éternel à Jérusalem, mais ils mangeaient des pains sans levain au milieu de leurs frères.
23.10
Le roi souilla Topheth dans la vallée des fils de Hinnom, afin que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l'honneur de Moloc.
23.11
Il fit disparaître de l'entrée de la maison de l'Éternel les chevaux que les rois de Juda avaient consacrés au soleil, près de la chambre de l'eunuque Nethan Mélec, qui demeurait dans le faubourg; et il brûla au feu les chars du soleil.
23.12
Le roi démolit les autels qui étaient sur le toit de la chambre haute d'Achaz et que les rois de Juda avaient faits, et les autels qu'avait faits Manassé dans les deux parvis de la maison de l'Éternel; après les avoir brisés et enlevés de là, il en jeta la poussière dans le torrent de Cédron.
23.13
Le roi souilla les hauts lieux qui étaient en face de Jérusalem, sur la droite de la montagne de perdition, et que Salomon, roi d'Israël, avait bâtis à Astarté, l'abomination des Sidoniens, à Kemosch, l'abomination de Moab, et à Milcom, l'abomination des fils d'Ammon.
23.14
Il brisa les statues et abattit les idoles, et il remplit d'ossements d'hommes la place qu'elles occupaient.
23.15
Il renversa aussi l'autel qui était à Béthel, et le haut lieu qu'avait fait Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël; il brûla le haut lieu et le réduisit en poussière, et il brûla l'idole.
23.16
Josias, s'étant tourné et ayant vu les sépulcres qui étaient là dans la montagne, envoya prendre les ossements des sépulcres, et il les brûla sur l'autel et le souilla, selon la parole de l'Éternel prononcée par l'homme de Dieu qui avait annoncé ces choses.
23.17
Il dit: Quel est ce monument que je vois? Les gens de la ville lui répondirent: C'est le sépulcre de l'homme de Dieu, qui est venu de Juda, et qui a crié contre l'autel de Béthel ces choses que tu as accomplies.
23.18
Et il dit: Laissez-le; que personne ne remue ses os! On conserva ainsi ses os avec les os du prophète qui était venu de Samarie.
23.19
Josias fit encore disparaître toutes les maisons des hauts lieux, qui étaient dans les villes de Samarie, et qu'avaient faites les rois d'Israël pour irriter l'Éternel; il fit à leur égard entièrement comme il avait fait à Béthel.
23.20
Il immola sur les autels tous les prêtres des hauts lieux, qui étaient là, et il y brûla des ossements d'hommes. Puis il retourna à Jérusalem.
23.21
Le roi donna cet ordre à tout le peuple: Célébrez la Pâque en l'honneur de l'Éternel, votre Dieu, comme il est écrit dans ce livre de l'alliance.
23.22
Aucune Pâque pareille à celle-ci n'avait été célébrée depuis le temps où les juges jugeaient Israël et pendant tous les jours des rois d'Israël et des rois de Juda.
23.23
Ce fut la dix-huitième année du roi Josias qu'on célébra cette Pâque en l'honneur de l'Éternel à Jérusalem.
23.24
De plus, Josias fit disparaître ceux qui évoquaient les esprits et ceux qui prédisaient l'avenir, et les théraphim, et les idoles, et toutes les abominations qui se voyaient dans le pays de Juda et à Jérusalem, afin de mettre en pratique les paroles de la loi, écrites dans le livre que le sacrificateur Hilkija avait trouvé dans la maison de l'Éternel.
23.25
Avant Josias, il n'y eut point de roi qui, comme lui, revînt à l'Éternel de tout son coeur, de toute son âme et de toute sa force, selon toute la loi de Moïse; et après lui, il n'en a point paru de semblable.
23.26
Toutefois l'Éternel ne se désista point de l'ardeur de sa grande colère dont il était enflammé contre Juda, à cause de tout ce qu'avait fait Manassé pour l'irriter.
23.27
Et l'Éternel dit: J'ôterai aussi Juda de devant ma face comme j'ai ôté Israël, et je rejetterai cette ville de Jérusalem que j'avais choisie, et la maison de laquelle j'avais dit: Là sera mon nom.
23.28
Le reste des actions de Josias, et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda?
23.29
De son temps, Pharaon Néco, roi d'Égypte, monta contre le roi d'Assyrie, vers le fleuve de l'Euphrate. Le roi Josias marcha à sa rencontre; et Pharaon le tua à Meguiddo, dès qu'il le vit.
23.30
Ses serviteurs l'emportèrent mort sur un char; ils l'amenèrent de Meguiddo à Jérusalem, et ils l'enterrèrent dans son sépulcre. Et le peuple du pays prit Joachaz, fils de Josias; ils l'oignirent, et le firent roi à la place de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMer 12 Aoû 2009 - 10:03

Merci Tsophar.


Merci pour cette éclaircissement, de ce Josias, très instructif!

J'aurais certainement d'autres questions a vous Posez car dans cette Ouvrage des contradictions avec la Bible sont flagrante.

merci << pourront nous dite Tu >> et mon Nom et Gilbert, pas la peine de mettre 76600.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu EmptyMer 12 Aoû 2009 - 10:18

On se dit "tu" sans problème
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le nom de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Le nom de Dieu   Le nom de Dieu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nom de Dieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: