Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -29%
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 ...
Voir le deal
499.99 €

 

 Les religions ont elles un "coeur" commun ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
zarzou1
Expert
Expert


Nombre de messages : 2832
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 6:00

J-P Mouvaux a écrit:
Gab aux citrons a écrit:
Citation :
Ne serait-ce pas cette illusion de se croire le centre de l'Univers qui sous-tendrait la vision du monde que nous offrent les religions ?
Oui, je le pense.
Cette illusion peut avoir une explication assez simple. Nous sommes les êtres vivants les plus intelligent de la planète. Nous sommes unique!
Les religions n'ont fait que restransmettre ce sentiment.
Comme le chat avec son miroir, nous avons agrandit l'image de départ comme un prisme.
Un moyen de comprendre l'homme, ce sont aussi les "dieux". De l'anthropomorphisme à l’abstraction, ils ne font que refléter les cultures et les préoccupations intimes humaines.
Sur ce dernier point, l’anthropologie religieuse pourrait en parler mieux que moi. Car, je ne l'ai pas étudier. Je n'en fais qu'effleurer la surface.
Et pour ce qui est du sens de notre existence, quelle serait la réponse des athées ?

A lundi ; espérant que, d'ici là, le sujet ne déraille pas trop comme il le fait actuellement;

Wink

La réponse des athés sera plus juste et plus réaliste que celle des croyants je pense et dans la mesure où j'ai longuement pratiquer l'athéisme je rejoins peut-être Gab sur le fait que l'existence de l'homme n'a rien de plus extraordinaire que celle d'un insecte pour être soumis aux lois de ce monde selon son espèce. Je pense que c'est la spiritualité justement qui dénature l'être humain, non ce qui le constitue psychiquement et s'apparente tout à fait à celle de bien des animaux. J'ai vu un jour mon chien pleurer, ou un autre comprendre quelque chose que je croyais propre à notre espèce, en somme, je pense que l'homme est aussi proche de son biotope que le reste du vivant mais que la soif de vouloir se tenir au dessus de tout aveugle inconsidérément.

Dans ce contexte s'interroger sur le sens de notre existence c'est pénétrer l'objectif de notre présence. Nous avons vu au cours des siècles émerger puis s'éteindre certaines espèces, sans parler de la tragique disparition des dinosaures nous avons de nombreuses autres façon de voir comment émergent puis disparaissent certains animaux comme si la nature s'évertuait à créer puis détruire systématiquement toute nouveauté. Cette fin n'est pas seulement individuelle, tôt ou tard, c'est l'espèce elle-même qui connait une fin. Je ne crois pas que notre espèce déroge à cette règle et peut-être les anciens pressentaient-ils ce qu'il adviendrait de la notre compte tenu de ce principe auquel nul vivant en ce monde ne peut échapper. Notre groupe est aussi compromis que les autres mais la nature nous à permis d'évoluer pour développer des aptitudes qui me semblent n'appartenir qu'à nous, me semble, mais pas certaine... La spiritualité.

Nous avons développé la capacité d'une autre forme de vie qui ne peut être accessible qu'en l'univers de notre psyché. Le seul endroit de notre existence sur lequel les lois qui régissent ce monde ne peuvent s'exercer. C'est notre porte de secours.


Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 7:14

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 8:55

Taliésine a écrit:
La spiritualité sans doute.
Mais la religion n'est pas la spiritualité.
En ce qui concerne les religions, le seul point commun que je leur trouve c'est la recherche du pouvoir ou le désir de contrôle.
pourris tu définir "spiritualité" ? C'est un mot avec lequel j'ai beaucoup de mal... Il suppose un esprit distinct du corps, or nous formons un tout. Pour moi le corps est ne "cristallisation" de l'esprit, une sorte de révélateur, et il est difficile, dans notre démarche et recherche, de séparer les deux.
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 9:41

C'est un exercice difficile de définir la spiritualité mais je vais essayer avec cette citation pour établir une distinction:

"L'art doit naître du matériau et la spiritualité doit emprunter le langage du matériau." Jean Dubuffet

Ici l'auteur établit à l'action humaine deux principes. Entendons par action, l'expression de la vie... Que ce soit par l'écriture, le chant ou la peinture, l'art s'exprime toujours sur un support matériel, tangible, les cordes vocales pour le chant représentent aussi un support matériel puisque la physiologie de l'homme est à la matière. Le spirituel ne peut en aucun cas s'exprimer sur un support matériel mais va emprunter son langage pour se manifester en somme, ce n'est pas l'être en soi qui parle mais par notre bouche qu'il se formulera.

J'ai trouvé cet article à cette adresse, je ne sais qui l'a rédigé mais je le trouve très pertinent sur la question de la spiritualité tant en ce qui concerne la pensée de Nietsche que celui qui en fait une critique très objective selon mon point de vue:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour Nietzsche, le surhomme est avant tout un artiste, un artiste capable d'affirmer sa volonté de puissance. Il est l'homme capable de construire son monde de lui donner un sens, car pour Nietzsche l'histoire n'a pas de sens, pas de but, où plus précisément il ne reconnaît pas le but proposé par les spiritualités monothéistes.

Autant dire que pour lui, la domination du héros temporel (l'aristocrate) par le héros spirituel (le saint) est une hérésie qu'il s'acharne à combattre.

Techniquement, Nietzsche a raison de considérer la faiblesse comme ayant pris le pouvoir sur le fort. Il voit juste lorsqu'il accuse le « faible » d'oppresser, à l'aide des principes religieux, le dominant, de l'empêche d'affirmer son désir de toute puissance.

En ce sens, le spirituel, le fragile et le sensible l'ont emporté sur le guerrier en a parfaitement conscience ... On peut également le dire en s'appuyant sur la psychologie. Le névrosé, incapable de vivre son désir de puissance, a, en quelque sorte, pris le pouvoir à travers la spiritualité et l'oeuvre d'art, sur le dominant narcissique bien adapté, tout à fait apte, lui, à vivre son désir de puissance.

C'est effectivement une constatation.

Mais l'erreur de Nietzsche et de la plupart des tenants de l'individualisme aristocratique, c'est de faire de cette faiblesse une faiblesse pour l'humanité, de ne pas comprendre qu'il s'agit d'une logique de l'humanité.

Nietzsche ne comprend pas le formidable attracteur que furent les saints pour l'évolution psychique de l'humanité, durant toute la période spirituelle. il ne comprend pas que sans cette prise de pouvoir, par le spirituel, la société était incapable de sortir des schémas de la Grèce antique dans lequel s'épanouissait à merveille, l'aristocrate guerrier. Le monde n'aurait pas pu évoluer, sans l'arrivée du moraliste religieux, qu'incarnait déjà, à mon sens, Platon.

Nietzsche n'a pas compris tout l'archaïsme du modèle grec malgré les quelques points époustouflant de modernisme, dans lesquelles bien entendus nous trouvons la philosophie. Nietzsche n'a pas compris que le modèle religieux du christianisme, basé sur le judaïsme, s'imposait sur l'aristocratie grecque parce qu'il était un système rénovateur et novateur.

Nietzsche n'a pas compris, que l'humanité ne se trompait pas dans son évolution intuitive. Qu'elle évoluait sans faille depuis sa sortie des primates, et de civilisation en civilisation, vers la finalité qu'il redoutait (le sensible). Pourtant, curieusement, la finalité qu'il propose du bout des lèvres, son surhomme à venir, est selon moi, le portrait craché du saint, libéré de tout, y compris du religieux.

Par sensible, entendons spirituel...

Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 10:12

Spoiler:
 
totocapt a écrit:

Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
totocapt

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 10:27

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 10:48

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Exégète
Exégète
lhirondelle

Féminin Nombre de messages : 8902
Age : 57
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 10:53

Triskèle a écrit:
pourris tu définir "spiritualité" ? C'est un mot avec lequel j'ai beaucoup de mal... Il suppose un esprit distinct du corps, or nous formons un tout. Pour moi le corps est ne "cristallisation" de l'esprit, une sorte de révélateur, et il est difficile, dans notre démarche et recherche, de séparer les deux.
Je ne vois pas en quoi le terme spiritualité impliquerait une dichotomie. La spiritualité est tout simplement donné une place à une autre dimension de notre être qui va au delà de ses besoins primaires.
A partir du moment où on s'adonne à la méditation et qu'on développe, que l'on vit certains principes philosophiques, que l'on joue avec le symbolisme, on entre dans le domaine de la spiritualité.
La spiritualité peut très bien se développer dans l'exercice d'un art.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
Gab aux citrons

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 47
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 11:16

Citation :
. La spiritualité est tout simplement donné une place à une autre dimension de notre être qui va au delà de ses besoins primaires.
Jolie m'en dit!
Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 643418

Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
totocapt

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 11:21

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 11:39

Dans les besoins primaires ne pourrait-on pas inclure le rire ?
Car à ce moment-là, nous pouvons considérer que l' "être" est spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 11:54

Le besoin spirituel de l'homme peut aisément être comblé par le consomérisme...ce qui tenderait à démontrer que l'homme est incapable de dépasser ses besoins primaires autrement que par la jouissance prédative liée à sa nature...
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Exégète
Exégète
lhirondelle

Féminin Nombre de messages : 8902
Age : 57
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 13:03

juju a écrit:
Dans les besoins primaires ne pourrait-on pas inclure le rire ?
Car à ce moment-là, nous pouvons considérer que l' "être" est spirituel.
Je pensais aux besoins physiologiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyDim 23 Déc 2012 - 17:23

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 7:52

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 9:32

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 9:47

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 10:09

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11684
Age : 92
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 12:27

J'ai fait un peu de ménage
J-P modo
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
totocapt

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 13:44

L'échange que j'avais avec Attila était pourtant sain et constructif...

Je reposte quand même ma réponse passée à zarzou, par rapport au post non effacé où elle me questionnait personnellement:

zarzou a écrit:
Cette reflexion de Thomas illustre le fait que tous ceux qui approchent Jésus ne voient pas le père qui est en lui, or, qui ne voit pas le père ne peut entrer au royaume. Parceque sans connaissance, sans savoir alors il est impossible d'être immergé dans le souffle

Excusez-moi, mais ce n'est pas ce que dit le texte de Jean: Jésus dit bien "... qui m'a vu ..."; il n'y a pas de préalable à une quelconque connaissance ou initiation: il y a juste un regard qui joue, et c'est bien sûr le regard de la foi! Comment en douter? Si Dieu le Père se révèle totalement dans le Christ, c'est dans l'évènement pascal, et pas avant... Ne faisons donc pas dire au texte ce qu'il ne dit pas. D'autant que: quelle serait cette connaissance du bon larron, qui n'a pu que voir le Christ, et non lui parler?...

zarzou a écrit:
Oui, ce que vous dites est essentiel en cela que tout individu, toute personne qui serait témoin de cette resurrection par le souffle ne saurait voir Jésus autrement que tel que vous le définissez très justement ci-dessus. Il n'y a pas de contradiction, c'est votre esprit qui ne peut concevoir que Jésus puisse se manifester aujourd'hui tel que vous le décrivez, entendu qu'en découvrant son existence il apparait à celui à qui il veut le découvrir comme un homme de chair mais sans être de chair pour être du souffle seulement. Tel est le corps de gloire: comme chair pour contenir la lumière de dieu. Celui donc qui assistera à cette résurrection verra comme un homme, en l'homme, le père (qui n'a pas été engendré par une femme) - les deux alors se confondent: Qui me voit, voit le père.

Donc si je vous suis bien: le corps glorieux du Christ manifesté à la résurrection fait voir le Père dans sa plénitude... Je veux bien, mais il n'empêche: ce corps glorieux procède de la chair, car Jésus est 100% Dieu, 100% homme, aussi bien avant qu'après la résurrection. Cette transfiguration de la chair n'annule pas son caractère biologique, bien au contraire: le vêtement de peau de la Genèse a été retiré, et l'âme du Christ pleinement révélée, en pleine lumière avec sa chair revivifiée. Donc Christ a toujours cette identité pleinement humaine, à savoir qu'il a été engendré d'une femme, et non pas seulement que du Verbe divin...

zarzou a écrit:
Soyez sans crainte vous ne m'avez pas blessé mais j'espérais qu'un homme qui prétend ne pas porter de jugement soit fidèle à lui-même pour ne pas s'y livrer inutilement... A l'évidence, mon profil vous préoccupe. Quelle importance que de me revêtir selon vos attentes de ce qu'il convient que je sois selon "votre" jugement ? Et pourquoi ? Me ranger dans une catégorie dont vous nourrissez le rejet pour être gouverné par les apparences de ce monde ? Sûrement, auquel cas vous ne seriez pas préoccupé par ce qui me revêt...

Il y a un malentendu zarzou: je ne voulais aucunement vous juger, mais simplement vous identifier, aussi bien pour vous, les forumeurs que pour moi... Votre profil ne me préoccupe pas plus que cela, il est le vôtre bien sûr, or il me semblait plus clair pour tous d'y mettre d'avantage de lisibilité... Mais la décision finale vous appartient, et je la respecterai, cela va de soi... Je précise également: même si le gnosticisme n'est pas ma tasse de thé, je ne vous mépriserai pas pour autant si vous l'étiez, car des gens en recherche ici ou là dans le monde peuvent (peut-être) découvrir le Christ dans ce mouvement. Qui sait, comme vous?...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 15:45

Totocapt j'ai transféré mon post sur " Le Plan de la Rédemption"...


Dernière édition par Attila le Lun 24 Déc 2012 - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
totocapt

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 37
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 15:49

Ok, le mien aussi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 17:13

Citation :
Triskèle : pourris tu définir "spiritualité" ? C'est un mot avec lequel j'ai beaucoup de mal... Il suppose un esprit distinct du corps, or nous formons un tout. Pour moi le corps est ne "cristallisation" de l'esprit, une sorte de révélateur, et il est difficile, dans notre démarche et recherche, de séparer les deux.


Citation :
l'hirondelle : Je ne vois pas en quoi le terme spiritualité impliquerait une dichotomie. La spiritualité est tout simplement donné une place à une autre dimension de notre être qui va au delà de ses besoins primaires.
A partir du moment où on s'adonne à la méditation et qu'on développe, que l'on vit certains principes philosophiques, que l'on joue avec le symbolisme, on entre dans le domaine de la spiritualité.
La spiritualité peut très bien se développer dans l'exercice d'un art.

Je suis entièrement d'accord avec lhirondelle.
A mes yeux la spiritualité est le désir de s'élever au delà de notre condition humaine. Et son aboutissement nous amène à l'acceptation pacifique de ce que nous sommes.
Ca me parait très simple en réalité. Dès que la complexité s'en mêle, la spiritualité (du moins la vision que j'en ai) disparait.

Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11684
Age : 92
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 18:06

zarzou a écrit:
je rejoins peut-être Gab sur le fait que l'existence de l'homme n'a rien de plus extraordinaire que celle d'un insecte pour être soumis aux lois de ce monde selon son espèce. Nous avons vu au cours des siècles émerger puis s'éteindre certaines espèces, sans parler de la tragique disparition des dinosaures nous avons de nombreuses autres façon de voir comment émergent puis disparaissent certains animaux comme si la nature s'évertuait à créer puis détruire systématiquement toute nouveauté. Cette fin n'est pas seulement individuelle, tôt ou tard, c'est l'espèce elle-même qui connait une fin. Je ne crois pas que notre espèce déroge à cette règle et peut-être les anciens pressentaient-ils ce qu'il adviendrait de la notre compte tenu de ce principe auquel nul vivant en ce monde ne peut échapper. Notre groupe est aussi compromis que les autres mais la nature nous à permis d'évoluer pour développer des aptitudes qui me semblent n'appartenir qu'à nous, me semble, mais pas certaine... La spiritualité.

Nous avons développé la capacité d'une autre forme de vie qui ne peut être accessible qu'en l'univers de notre psyché. Le seul endroit de notre existence sur lequel les lois qui régissent ce monde ne peuvent s'exercer. C'est notre porte de secours.
Notre "psychè" nous donne le "sentiment" d'échapper aux "lois qui régissent ce monde". Parler de "ce monde" suppose qu'il y ait un "autre monde" ; mais cet "autre monde" n'existe que dans notre imagination.

La différence entre la réponse "athée" et la réponse "religieuse" serait donc là : le "religieux" croit à l'existence de cet "autre monde" ; l'"athée", non. Pour lui, le seul monde est celui-ci.

La réponse "religieuse" donnerait à notre individualité une importance que lui dénie la réponse "athée".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyLun 24 Déc 2012 - 23:29

Citation :
L'échange que j'avais avec Attila était pourtant sain et constructif...
oui mais le sujet déviait vraiment trop... Ce serait quand même sympa d'ouvrir un autre fil si vous voulez parler d'autre chose. Je trouve (en toute modestie) que ce sujet ci mérite d'être approfondi, et pas noyé dans de longues digressions que seuls les passionnés peuvent suivre.

Merci JP Wink
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 25 Déc 2012 - 8:22

J-P Mouvaux a écrit:
zarzou a écrit:
je rejoins peut-être Gab sur le fait que l'existence de l'homme n'a rien de plus extraordinaire que celle d'un insecte pour être soumis aux lois de ce monde selon son espèce. Nous avons vu au cours des siècles émerger puis s'éteindre certaines espèces, sans parler de la tragique disparition des dinosaures nous avons de nombreuses autres façon de voir comment émergent puis disparaissent certains animaux comme si la nature s'évertuait à créer puis détruire systématiquement toute nouveauté. Cette fin n'est pas seulement individuelle, tôt ou tard, c'est l'espèce elle-même qui connait une fin. Je ne crois pas que notre espèce déroge à cette règle et peut-être les anciens pressentaient-ils ce qu'il adviendrait de la notre compte tenu de ce principe auquel nul vivant en ce monde ne peut échapper. Notre groupe est aussi compromis que les autres mais la nature nous à permis d'évoluer pour développer des aptitudes qui me semblent n'appartenir qu'à nous, me semble, mais pas certaine... La spiritualité.

Nous avons développé la capacité d'une autre forme de vie qui ne peut être accessible qu'en l'univers de notre psyché. Le seul endroit de notre existence sur lequel les lois qui régissent ce monde ne peuvent s'exercer. C'est notre porte de secours.
Notre "psychè" nous donne le "sentiment" d'échapper aux "lois qui régissent ce monde". Parler de "ce monde" suppose qu'il y ait un "autre monde" ; mais cet "autre monde" n'existe que dans notre imagination.

La différence entre la réponse "athée" et la réponse "religieuse" serait donc là : le "religieux" croit à l'existence de cet "autre monde" ; l'"athée", non. Pour lui, le seul monde est celui-ci.

La réponse "religieuse" donnerait à notre individualité une importance que lui dénie la réponse "athée".

J-P : Notre "psychè" nous donne le "sentiment" d'échapper aux "lois qui régissent ce monde". Parler de "ce monde" suppose qu'il y ait un "autre monde" ; mais cet "autre monde" n'existe que dans notre imagination.

Je ne suis pas d'accord, cet autre monde existe mais tous les hommes n'ont pas conscience de son existence. Tu ne peux affirmer que les témoigages de plusieurs qui s'accorderaient à le prétendre sont mensongers.

J-P: La différence entre la réponse "athée" et la réponse "religieuse" serait donc là : le "religieux" croit à l'existence de cet "autre monde" ; l'"athée", non. Pour lui, le seul monde est celui-ci.

Je trouve les choses plus complexes que cela. En ce qui concerne le témoignage de cet autre monde au regard de tous ceux qui ne le connaissent pas nous sommes confrontés à deux courants: celui de ceux qui voudront y croire (les religieux) pour toutes les raisons possibles et imaginables, imaginables justement parcequ'ils seront contraints de s'en faire une projection pour ne pas le connaître. Et celui qui n'y croira pas du tout (l'athée) pour des raisons souvent raisonnables. Curieusement, des deux c'est l'athée qui serait le mieux disposé psychologiquement à découvrir ce monde dont d'autres témoignent et auquel il peut accéder par le biais de la philosophie.

J-P :La réponse "religieuse" donnerait à notre individualité une importance que lui dénie la réponse "athée".

Cette importance est illusoire pour dissimuler de nombreux mal être mais aussi un bagage culturel dont les enfants de religieux sont chargés contre leurs volontés. ( quelque part dans les textes deutérocanoniques: les enfants porteront les fautes de leurs parents. )

Pour résumer sur ce qui fait que toutes les religions ont un coeur commun. Il faut aborder le dessein, le but de notre existence en qualité d'être double: physiologique et psychologique. Le domaine du spirituel est au delà de tout ce qui régit la nature dans ses aspects physiologiques. Paul illustrait la psyché de façon très pertinente en suggerant deux formes: le psychique ( l'esprit naturel propre à tous les animaux) et le pneumatique ( qui fait le coeur du spirituel). Niesztche faisait cette autre proposition: l'homme supérieur ( le pneumatique ) et l'homme commun ( le psychique). On dira que le psychique est soumis aux lois que domine l'homme supérieur. C'est pourquoi il n'y a rien d'étonnant à lire dans la genèse que l'Adam ( le pneumatique: le souffle ) est le maître des choses de la terre pour être à l'image des dieux.

Le but de la nature est de ne conserver à terme que les individus qui seront conformes à cette évolution qui nous caractérise: l'homme supérieur. Le pneumatique, le fils de dieu se sera multiplié au fil des siècles jusqu'à éteindre le psychique pour céder la place au pneumatique. L'homme parfait protecteur de l'univers, le juste. Ce qui est douloureux dans cette perspective c'est que les individus inaptes à vivre ce processus de l'évolution mourront comme s'ils n'avaient jamais existé au bénéfice de ceux qu'ils ont engendrés. Dieu a créé l'univers et l'Adam à son image, c'est lui le pneumatique mais Eve la psychique, c'est donc elle qui engendre jusqu'à ce que la lignée de l'homme pneumatique domine la terre.



Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11684
Age : 92
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 25 Déc 2012 - 14:08

zarzou a écrit:
Curieusement, des deux c'est l'athée qui serait le mieux disposé psychologiquement à découvrir ce monde dont d'autres témoignent et auquel il peut accéder par le biais de la philosophie.
Intéressant ce que tu dis là.
Ce "monde" à découvrir, ne serait-ce pas celui de notre intériorité, de notre conscience, qui est en lien, d'ailleurs, de façon mystérieuse, avec la conscience universelle.
Pourquoi faudrait-il le chercher à l'extérieur de nous-mêmes, sous la forme fantasmée d'un "Dieu" extérieur à nous ?
Ceux que tu évoques ont vécu, de façon plus intense que le commun des mortels, cette "illumination" qui en fait des prophètes, ou des poètes. Les prophètes dont inauguré des religions ; cette voie n'est pas voie unique pour accéder à ce fabuleux monde intérieur.

Citation :
J-P :La réponse "religieuse" donnerait à notre individualité une importance que lui dénie la réponse "athée".

Cette importance est illusoire pour dissimuler de nombreux mal être mais aussi un bagage culturel dont les enfants de religieux sont chargés contre leurs volontés. ( quelque part dans les textes deutérocanoniques: les enfants porteront les fautes de leurs parents. )

Pour résumer sur ce qui fait que toutes les religions ont un coeur commun. Il faut aborder le dessein, le but de notre existence en qualité d'être double: physiologique et psychologique. Le domaine du spirituel est au delà de tout ce qui régit la nature dans ses aspects physiologiques. Paul illustrait la psyché de façon très pertinente en suggerant deux formes: le psychique ( l'esprit naturel propre à tous les animaux) et le pneumatique ( qui fait le coeur du spirituel). Niesztche faisait cette autre proposition: l'homme supérieur ( le pneumatique ) et l'homme commun ( le psychique). On dira que le psychique est soumis aux lois que domine l'homme supérieur. C'est pourquoi il n'y a rien d'étonnant à lire dans la genèse que l'Adam ( le pneumatique: le souffle ) est le maître des choses de la terre pour être à l'image des dieux.
Ce qui conduit logiquement à "l'hybris" :
Citation :
hybris (aussi écrit hubris, du grec ancien ὕϐρις / húbris) est une notion grecque que l'on peut traduire par démesure. C'est un sentiment violent inspiré par les passions, et plus particulièrement par l'orgueil.
wikipedia

Citation :
Le but de la nature est de ne conserver à terme que les individus qui seront conformes à cette évolution qui nous caractérise: l'homme supérieur. Le pneumatique, le fils de dieu se sera multiplié au fil des siècles jusqu'à éteindre le psychique pour céder la place au pneumatique. L'homme parfait protecteur de l'univers, le juste. Ce qui est douloureux dans cette perspective c'est que les individus inaptes à vivre ce processus de l'évolution mourront comme s'ils n'avaient jamais existé au bénéfice de ceux qu'ils ont engendrés. Dieu a créé l'univers et l'Adam à son image, c'est lui le pneumatique mais Eve la psychique, c'est donc elle qui engendre jusqu'à ce que la lignée de l'homme pneumatique domine la terre.
Cet homme supérieur qui supplantera l'espèce humaine, nos "savants" ne sont-ils pas en train de le fabriquer ? Un être mi-humain, mi-robot ?
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 25 Déc 2012 - 14:53

J-P Mouvaux a écrit:
Intéressant ce que tu dis là. Ce "monde" à découvrir, ne serait-ce pas celui de notre intériorité, de notre conscience, qui est en lien, d'ailleurs, de façon mystérieuse, avec la conscience universelle.
Pourquoi faudrait-il le chercher à l'extérieur de nous-mêmes, sous la forme fantasmée d'un "Dieu" extérieur à nous ?
Ceux que tu évoques ont vécu, de façon plus intense que le commun des mortels, cette "illumination" qui en fait des prophètes, ou des poètes. Les prophètes dont inauguré des religions ; cette voie n'est pas voie unique pour accéder à ce fabuleux monde intérieur.

Il est intérieur et extérieur, les deux. Ce monde, Jésus l'exprime dans le terme de royaume. Il englobe "tout" ce qui est dehors à la mesure de "tout" ce qui est dedans... Oui, la conscience universelle, on voit, on voit plus qu'il y a, on voit la consience individuelle elle-même au point que l'individu sera confondu, surpris, de n'être que cela pour accéder à tout. Tel est le royaume. Dieu est une réalité J-P pas un fantasme, il est l'origine de tout cela: des ciels (le royaume du pneumatique ) qui englobe tout et de la terre ( l'univers psychique). C'est en cela que l'histoire d'Adam est la clé de tous les écrits: il est celui qui réalise l'au-delà de son individualité dans la pluralité du souffle. Dieu est un mais nombreux sont les anges: les dieux. Les puissances, les forces: Elohîms.

Citation :
Ce qui conduit logiquement à "l'hybris" :
Citation :
hybris (aussi écrit hubris, du grec ancien ὕϐρις / húbris) est une notion grecque que l'on peut traduire par démesure. C'est un sentiment violent inspiré par les passions, et plus particulièrement par l'orgueil.
wikipedia

Oui, les religieux oeuvrent à la démesure. Ils sont comme gonflés, telle la grenouille de La Fontaine, plein d'une connaissance qu'ils ne comprennent pas et qu'ils se transmettent de génération en génération, ils se maintiennent prisonnier individuellement. Ils ne forment pas une entité plurielle habité d'une seule et même conscience (l'universelle) mais de consciences séparées, divisées, qui oeuvrent individuellement sur le même schéma que celui de tout groupe social que soumet la nature. Ils sont comme des loups avec toute la hiérarchie que cela comporte tant de l'alpha que de l'oméga en passant par le bouc émissaire. La tour de Babel...

J-P a écrit:
Cet homme supérieur qui supplantera l'espèce humaine, nos "savants" ne sont-ils pas en train de le fabriquer ? Un être mi-humain, mi-robot ?

Non, l'homme pneumatique qui restera pour régner sur la terre (les justes) ne sont pas préétablis par les hommes, auquel cas même les loups entreraient au royaume... Mais il n'y a pas de loups dans les ciels: des oiseaux seulement qui picore le grain du semeur. Ce n'est pas l'intelligence seulement qui caractérise les pneumatiques mais leur sens aigü de la justice, leur considération unilatérale pour le vivant sachant que ce qui est fait à autrui c'est à eux-mêmes qu'ils le font pour ne faire qu'un dans plusieurs corps. Ils sont compatissants à l'extrême, équitable en tout, conscient de la nécessité de protéger l'univers et de le garder pour être les héritiers de celui qui l'a créé: la terre promise selon la conscience universelle de dieu.

Il y a une intelligence universelle comme il y a une conscience universelle. Cette intelligence coule de cette conscience: c'est le fondement du monde que les hommes appelent dieu. Le coeur commun...



Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 8 Jan 2013 - 9:26

bonne nuit

Je ne me reconnais pas, je ne vois pas le panenthéisme Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 8 Jan 2013 - 21:42

J'ame bien la phrase sous l'image: "la dernière religion ne serait-elle pas celle où chacun aurait la sienne ?"
Merci de tes réflexions Solasido, qui sont à méditer.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
obie 1
Exégète
Exégète
obie 1

Masculin Nombre de messages : 3683
Age : 50
Localisation : loire
Date d'inscription : 12/06/2009

Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 22 Jan 2013 - 0:26

sympa ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 22 Jan 2013 - 2:39

attend d'y voir débarque l'ami "dan", il va dire qu'il est ridicule de parler du coeur des religions : n'étant pas un animal, une religion ne peut pas avoir de coeur (=muscle cardiaque) Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Mdr85
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 22 Jan 2013 - 7:11

On a affaire à Fantomas , il manque plus que Louis De Funès ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 EmptyMar 22 Jan 2013 - 7:33

On ne peut préjuger du coeur tant qu'on est à l'extérieur, et si le coeur est le même, il est néanmoins important de respecter la diversité des religions avec leurs différences. Si ces religions diverses ont produit des sages et des saints, des êtres réalisés, elles sont donc des chemins valides, selon les aptitudes et les goûts de chacun, mais il n'y a pas une religion qui serait valable et imposable pour tous.

Je combats le prosélytisme outrancier tout autant que le syncrétisme qui voudrait faire fi des différences. Que chacun suive son chemin sans s'occuper de celui de son voisin, et le monde ira mieux.

En montagne, il arrive qu'on aperçoive de loin des randonneurs qui ont pris un chemin différent du nôtre. On sait qu'ils sont eux aussi en marche vers le sommet, mais on ne connait pas leur chemin, on ne peut pas en parler.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Les religions ont elles un "coeur" commun ?   Les religions ont elles un "coeur" commun ? - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les religions ont elles un "coeur" commun ?
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: