Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
-260€ sur la machine à café ...
Voir le deal
299.99 €
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
14.90 €

 

 Question sur l'homosexualité

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
mister be
Bannissement définitif


Nombre de messages : 6130
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 12:44


Oui je constate que vous ne preniez rien pour rien ni moi non plus d'ailleurs et je le confirme nos motivations sont bien différentes...abondez seulement dans le sens que vous voulez quant à la nasse intellectuelle nous ne sommes que des cultivateurs de la glèbe intellectuelle...donc pas de quoi fanfaronner!

Je continue donc


Les racines psychologiques dans la petite enfance

Pour comprendre les causes profondes il nous faut avoir une certaine idée du développement psycho-sexuel dans l'être humain.
Le fondement de la personnalité de l'enfant est déterminé pendant les premières années de la vie. On peut lire à ce sujet le best seller, Tout se joue avant six ans du Dr Dodson.
À cet âge, l'enfant est totalement dépendant de ses parents. Il développe sa personnalité grâce à un double processus d'identification et de différenciation d'avec ses parents.
Il commence déjà à définir son identité masculine ou féminine. Freud a montré que l'identité du "genre" s'effectue par une identification avec le parent du même sexe. Plus tard, Erich Erikson a montré que l'identité du genre se faisait également par différenciation d'avec le parent de l'autre sexe. (La Crise d'Identité).

Le petit garçon, par exemple, commence à découvrir qu'il est comme Papa et différent de Maman. A mesure qu'il s'identifie à Papa, il veut se marier avec Maman pour imiter son père. De la même manière, la petite fille découvre qu'elle est comme Maman.

Toutefois, de nombreux problèmes peuvent surgir durant ce processus d'identification et de différenciation si les parents sont immatures et ne donne pas suffisamment d'amour à l'enfant. Pour simplifier, nous pouvons distinguer quatre phénomènes typiques qui, la plupart du temps, sont combinés.



a/ Un amour possessif immature de la part du parent de sexe opposé.

Lorsque l'enfant est trop proche du parent de sexe opposé, il peut avoir des difficultés à trouver son identité. Ceci est particulièrement vrai dans le cas où la mère essaie de compenser un manque d'amour à travers son garçon. Pour gagner son autonomie, le garçon à besoin de quitter l'état de fusion avec sa mère. Si celle-ci essaie, même inconsciemment, de garder son enfant dans cet état, il ne pourra pas développer son sens de l'autonomie et son identité sexuelle. En d'autres termes, il ne pourra pas construire les frontières de sont propre ego. Nous sommes alors en présence d'un lien mère-fils de nature incestueuse, ainsi qu'il a été décrit par Patricia Love dans son ouvrage The Emotional Incest Syndrom (1990).

Freud, dans son étude sur Léonard de Vinci, explique ainsi la cause de l'homosexualité : "Un très fort attachement érotique à une femme, le plus souvent à la mère, attachement suscité, favorisé, par la tendresse exagérée de la mère elle-même, renforcé ensuite par l'effacement du père de l'existence de l'enfant".
Selon Bieber, 69% des homosexuels ont une mère hyper-affective. La plupart d'entre eux la décrivent comme séductrice ou castratrice.

Les docteurs Gerard van den Aardweg (1987), Marmor (1980), Freud (1910, 1922), Siegelman (1974), Westwood (1960), Schofield (1965), Thomson (1973) et Kronemeyer (1980) ont observé que les hommes homosexuels ont un attachement anormal à la mère.
Dans de tels cas, ces hommes s'identifieront plus tard de façon exagérée à la mère et se désidentifieront du père.
Le docteur Charles Socarides, dans ses nombreux articles et études sur l'homosexualité a découvert qu'il existe un manque de séparation, d'individuation ou encore, de différenciation, entre l'enfant et le parent, ce qui est un processus décisif pour l'identification du genre.



b/ Des relations familiales rompues.

Une mère absente peut engendrer l'insécurité chez l'enfant et un père absent fait que le garçon n'a pas de modèle stable. Martensen et Larsen (1957), ont découvert que 4 fois plus d'homosexuels que d'hétérosexuels ont perdu leur père avant l'âge de 15 ans. M.T Saghir et E. Robins font la même remarque : 35% d'homosexuels et 46% de lesbiennes ont perdu un parent avant 15 ans, contre seulement 12% des hommes et 7% des femmes hétérosexuels.


c/ Abus sexuel, physique, mental ou émotionnel et parent hostile.

Les abus peuvent créer la confusion quant à l'orientation sexuelle.
Un père hostile ou abusif engendrera chez son fils une réaction de rejet à l'encontre des hommes. Inconsciemment, le garçon pensera :"Je ne veux pas être comme Papa". Sa réaction sera équivalente à : "Je ne veux pas être un homme", puisque pour le jeune enfant le père représente tout le genre masculin. Nous sommes donc en présence d'un rejet de l'identité masculine. Une telle décision, inconsciente puisque prise dans la petite enfance, constituera plus tard une partie de la personnalité du garçon.
Saghir et Robins rapportent que 84% des homosexuels ont une image négative de leur père (contre seulement 18% chez les hétérosexuels).


Robert Stoller dans son livre Recherche sur l'identité sexuelle[25]écrit : "Une mère très bisexuelle, féminine de façade, sexuellement neutre, sans intérêt pour la sexualité ni attachement particulier pour le père de l'enfant, avec un profond sentiment d'incompétude. Un père absent, physiquement et émotionnellement, qui ne s'émeut pas de voir son fils s'habiller en fille et adopter un comportement inhabituel."


d/ Les relations conjugales conflictuelles

Un amour parental déficient provient toujours d'un manque d'amour conjugal entre les parents (la mère qui ne reçoit pas suffisamment d'amour de son mari devient possessive et incestueuse). Frank Worthen écrit dans son livre Steps out of Homosexuality :

"Nous croyons que les causes profondes de l'homosexualité se trouvent dans une cassure au niveau des relations familiales conduisant à une déficience dans le sentiment d'appartenance et un manque d'affirmation de soi. La sécurité d'un enfant repose sur trois sortes de relations : mère-enfant, père-enfant et la relation souvent négligée entre le père et la mère. Toute cassure dans ce triangle provoquera l'insécurité chez l'enfant."
Saghir et Robins rapportent que la plupart des homosexuels ont grandi dans une famille où les parents étaient souvent en conflit parfois même avec violence.
L'alcoolisme est également un problème prépondérant dans ces familles. Selon Westwood (1960), 40% des homosexuels ont le souvenir d'une relation très mauvaise entre leurs parents.
Irving Bieber décrit le"système triangulaire spécifique"qui conduit souvent à l'homosexualité :


"L'organisation triangulaire"classique"est celle où la mère présente une intimité fortement contraignante, exerce la domination et manifeste des marques d'agression et de dévalorisation à l'égard d'un époux qui se comporte en père dépourvu d'attachement vis-à-vis de son fils et ce, d'une façon particulièrement hostile...les chances semblent élevées pour qu'un enfant, soumis à une telle relation parentale devienne homosexuel ou développe de sérieux problèmes de cet ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 13:19

@mister be a écrit:

1) Le besoin d'amour de la part du parent du même sexe.

Dans la plupart des cas, les pensées et les sentiments homosexuels ont pour origine les expériences de la pré-adolescence (source? Ce que vous dites est entièrement faux et démenti par l'analyse de la biographie d'homosexuels qui, comme je l'ai déjà dit, ont la gentillesse de vous raconter l'histoire de leur vie). La qualité d'amour que recherche l'homosexuel est essentiellement parental, il ou elle cherche à combler des besoins normaux restés inassouvis dans le processus de la croissance (là encore c'est bidon. selon votre postulat n'importe quel gamin adopté deviendra donc gay. Apprenez que la frustration affective entraine des desordres de la personnalité, pas de changement d'orientation sexuelle....si tant est qu'il soit démontré que cette orientation est capable de changements, ce qui est loin d'être établit) C'est à dire qu'un homme recherchera chez les autres hommes l'amour de son propre père et qu'une femme recherchera chez les autres femmes l'amour de sa propre mère. La pulsion homosexuelle cherche donc à réparer, à guérir les besoins d'amour inassouvis du passé. C'est pourquoi le psychothérapeute Richard Cohen l'appelle une pulsion "homo-émotionelle". ("psychothérapeute" qui cherche à "soigner" les homos à coup de cures.....très chères et inefficaces vu que jamais personne n'a été "guérit" de son homosexualité mais que peu ont appris à supporter le "masque social" de l'hétérosexualité. De nombreuses organisations de défense des droits de l'homme ont pointé du doigt ses méthodes considérées comme de la "torture mentale". Ce triste personnage, qui revendique le titre de psychothérapeute alors que cette profession n'a pas de critères prédéterminés d'accès et d'exercice aux USA, a monté un business qui lui rapporte quelques 6 millions de dollars par an et il ne va pas y renoncer facilement)

Toutefois, ces besoins extrêmement profonds d'amour ne pourront jamais être satisfaits par des relations sexuelles. Il est prouvé de façon irréfutable que le sexe ne peut en aucun cas guérir ou assouvir les besoins d'amour les plus profonds. Seule une relation d'amour non-sexuelle, saine et apaisante, peut provoquer des changements véritables et durables.( c'est ici que je dois rire? Prouvé par qui? Selon quels critères? Ici nous connaissons tous Dédé et Raymond. Dédé à 88 ans, Raymond 91 ans. C'est un couple gay depuis plus de 50 ans. Ils sont toujours ensemble bien que la "gaudriole" ne fonctionne plus. C'est ça une "relation d'amour non-sexuelle"?)

2) Le besoin de s'identifier en tant qu'homme ou femme

L'homme ou la femme homosexuel ressent en lui-même un manque de masculinité ou de féminité et cherche à satisfaire ce besoin à travers un autre individu de même sexe.(C'est entièrement faux. Tout comme Manou, vous avez une image du gay "fofolle" véhiculée par les médias et les productions artistiques du genre "la cage aux folles". Un gay ne se comporte pas comme une fille, une lesbienne ne se comporte pas comme un garçon.....j'en connais une....en tailleur type "chanel", maquillage et cheveux longs....loin de la Josianne Balasko et son "gazon maudit") Ce sentiment est né à cause d'une relation distante ou brisée entre père et fils ou mère et fille durant la petite enfance ou l'adolescence.(déjà démontré l'inconstance de cet argument, inutile de revenir dessus.)
L'identité sur le plan sexuel consiste à être conscient de sa masculinité ou de sa féminité.(Ah? Parce que vous croyez que les homos ne sont pas conscient de ce qu'ils sont? Décidément, vous faites fort question déni de la réalité!)
Les homosexuels ont un sentiment d'insuffisance en ce qui concerne l'essence même de leur être. Ils recherchent donc la partie d'eux-mêmes qui leur manque, chez une autre personne. Par le contact ou l'union sexuelle avec une personne du même sexe, ils se sentent, au moins momentanément, entiers et plus complets. (du grand n'importe quoi! Vous sortez ça d'où? Votre égo est-il si gonflé que vous vous octroyez le droit de savoir pourquoi un être humain consent à une relation sexuelle et affective, homo comme hétéro d'ailleurs? Dites moi grand savant, je préfère les brunes ou les blondes? Les rousses? Les petites ou les grandes? les intellos ou les prolos?)

3) La peur de l'intimité avec le sexe opposé

Les femmes homosexuelles ont souvent été abusées par leur père ou un autre homme. Cet abus peut être de nature sexuelle, émotionnelle, mentale ou physique en sorte que ces femmes sont profondément traumatisées par les hommes.
Ne voulant pas réveiller le souvenir de cet abus, elles se tournent vers d'autres femmes pour recevoir réconfort, amour et compréhension.(Faux! 98% des lesbiennes déclarent ne jamais avoir été abusées par qui que ce soit (sondage LGBT en partenariat avec Act'Up, 2005). Les 2% qui restent? figurez vous que dans la population générale 2% des gens ont été abusés pendant leur enfance (Rapport OMS sur la violence, 2009). CQFD.)
Chez les hommes homosexuels, on trouve souvent un attachement mère-fils anormalement fort.(comme déjà énoncé, chez les schizophrènes aussi. Les schizos ne sont pas tous gays.....si?) Dans le cas par exemple d'un mariage ou le mari ne parvient pas à satisfaire les besoins émotionnels et physiques de son épouse, celle-ci peut se tourner vers son fils afin de rechercher un réconfort et un soutien émotionnels. En général, cette mère n'a pas conscience de nuire à son fils mais les dommages sur le plan psycho-émotionnel n'en sont pas moins importants. Cela peut conduire le garçon à une identification exagérée avec sa mère et la féminité et à sa désidentification avec son père et la masculinité.(Faux! Comme déjà démontré ce genre de situation multiplie la probabilité d'émergence d'une grave psychose type schizophrénie, mais pas un "changement de cap" d'orientation sexuelle dont personne n'a encore réussi à démontrer l'existence réelle tant les faits plaident en faveur d'une orientation sexuelle acquise ET définitive)

Plus tard, au moment de la puberté, ce fils peut ressentir une attirance sexuelle pour sa mère, ce qui engendrera un sentiment extrême de culpabilité et de répression de l'attirance naturelle envers les femmes. Pour ne pas"trahir"sa mère ou faire à nouveau l'expérience de la culpabilité, il se tournera vers d'autres hommes. Ce processus est en général inconscient.(laissons-là ce bla-bla plus proche du délire d'interprétation que du fait avéré et prouvé)

Pour conclure nous pouvons dire que l'homosexualité est une réaction psychologique à une dynamique familiale déficiente et à la souffrance qui en résulte. André Gide, écrivain connu pour son homosexualité et ses violentes attaques contre la famille à probablement le mieux illustré cette situation :"Familles, je vous hais! Portes fermées, foyers clos!".(Le génial écrivain André Gide résume bien que qu'un gay peut ressentir face à l'exclusion de la part de ses proches victimes d'aprioris homophobes. Si demain un de vos enfants vient vous annoncer qu'il est gay, je pense qu'il pourra s'approprier les propos d'André Gide. Les "dynamiques familiales déficientes" conduisent plus souvent l'individu à aller vider son sac chez un psy plutôt qu'à frapper la porte d'un club gay. Vous dites vraiment n'importe quoi. Qu’est-ce qu'il y a comme gays selon vos théories fumeuses!)

On constate que l'homosexualité se développe en trois étapes : le premier stade, la racine, se trouve dans la petite enfance, le second stade commence à la puberté quand les besoins "homo-émotionnels"non satisfaits sont érotisés et le troisième stade correspond au moment où l'individu décide d'adopter un mode de vie homosexuel qui aboutit finalement à une dépendance envers les relations sexuelles homosexuelles.(On constate que la sexualité humaine générale évolue tout au long de son existence, de sa petite enfance à sa mort, sans jamais changer d'orientation. Un homo est et restera homo, un hétéro est et restera homo.....et il y en a même qui hésitent, butinent des plaisirs sexuels "à voile et à vapeur". Quand à "finir dans la dépendance envers les relations sexuelles", hétéros, homos et bis sont logés à la même enseigne.)
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 68
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 13:53

Ces deux là en tout cas on va pas les marier.

Question sur l'homosexualité  - Page 6 496314746 Question sur l'homosexualité  - Page 6 C008
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:07

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Il semble que nous courrons pas dans la même catégorie!
Je veux bien développer si vous y tenez les causes générales de l'homosexualité
1.Le besoin d'amour de la part du parent du même sexe.
2.Le besoin de s'identifier en tant qu'homme ou femme
3.La peur de l'intimité avec le sexe opposé

et les racines psychologiques dans la petite enfance
1.Un amour possessif immature de la part du parent de sexe opposé.
2.Des relations familiales rompues.
3.Abus sexuel, physique, mental ou émotionnel et parent hostile.
4.Les relations conjugales conflictuelles etc....


je vous prie cependant de mesurer vos propos à mon égard car jusqu'ici je suis resté courtois envers vous même si je ne partage pas votre altruisme!
Effectivement, nous ne courrons pas dans la même catégorie. Il vous manque pas mal de connaissances et de facultés d'analyse pour venir courir dans la mienne.....ma foi si vous aimez perdre.
Vous trouvez des causes et des racines à l'homosexualité. Une analyse sérieuse de vos données en rapport avec les connaissances que nous avons sur les phénomènes sociaux et sur le fonctionnement psychologique d'un être humain démonte vos propos en quelques lignes. Vous posiez la question de savoir s'il fallait développer ces points, je vais le faire et tant pis pour vous:
1.Le besoin d'amour de la part du parent du même sexe.

Nous parlons de comportement marginalisé selon vos termes donc il n'est pas question de généraliser
2.Le besoin de s'identifier en tant qu'homme ou femme
Driiiiiiiiing! le besoin d'identification n'existe pas chez l'homme. Par contre le besoin d'appartenance et celui de reconnaissance oui. On n'a donc pas besoin de s'identifier en tant qu'homme ou femme, mais le besoin d'appartenir à l'un ou l'autre des sexes, d'en adopter les codes, ainsi que le besoin d'être reconnu en tant que homme ou femme par les autres. Ça change la donne!
Prenez des cours de psycho, vous comprendrez. Par la même occasion vous comprendrez ce qu'on appelle les "phénomènes de mode" et l'étrange capacité des adolescents à s'insérer dans des groupes sociaux aux codes différents voire opposés à ceux de ses parents.

Re driiiing!

Je vous conseille de lire ceci!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci cher ami pour vos conseils mais j'espère que ce n'est pas vous qui les prodiguez
Le fait de s'opposer à l'autorité parentale est une identification!


3.La peur de l'intimité avec le sexe opposé
Driiiiiing! Il n'y a pas de peur de l'intimité avec le sexe opposé, il y a peur de l’échec et du manque de "performance" sexuelle. Cette peur est liée à une angoisse connue des psychiatres: celle de l'abandon. J'y reviendrais plus loin. Cette peur est aussi valable pour les homos. Jamais un homo ne vous à raconté sa "première fois"? Moi si. Exactement les mêmes interrogations et les mêmes angoisses que les hétéros. Marrant nan?

Justement vous trouvez ça "normal"? Qu'un homo se comporte comme un hétéro...;la preuve qu'il y a bien un problème
1.Un amour possessif immature de la part du parent de sexe opposé.
Ce "tableau clinique familial" est plus présent chez les schizophrènes masculins que chez les gays hommes. Il semblerait qu'une relation "possessive et immature" du petit garçon avec sa maman soit facteur déclenchant de troubles graves de la personnalité pouvant aller jusqu'à la psychose. Nous n'avons pas le même phénomène avec les filles. Les relation "possessives et immatures" d'un père avec sa fille tournent souvent à l'inceste plus ou moins contraint. Ces désordres psychiques proviennent d'une angoisse profondément ancrée dans notre cerveau reptilien: celle d'être abandonné. C'est pour échapper à cette angoisse d'abandon qu'un enfant abusé cherchera à justifier et dédramatiser les agissements de ses parents maltraitants parce que qu'il préfère être maltraité par ses parents plutôt que de ne pas avoir de parents du tout.[b]J'ose espérer que vous ne dites pas que toutes les filles sexuellement abusées par l'image paternelle deviennent lesbiennes......si? Venant de vous tout est possible, quand bien même vous défiez la réalité comme ci-après

De nouveau vous généralisez une marginalité:celle de l'homosexualité!
Ai-je seulement dit cela ou affirmé ce que vous généralisez?
On parle de marginalité comme je n'ai jamais dit que tous les homosexuels étaient des schizophrènes mais l'homosexualité peut trouver racine dans ce comportement d'amour immature de la part du parent de sexe opposé
C'est vous qui dressez un tableau clinique...je n'ai jamais non plus affirmé que l'homosexualité était une maladie!

2.Des relations familiales rompues


Tu parles! Si la totalité des gens ayant coupé les ponts avec leurs parents devaient être gays, j’investis tout de suite mes économies dans un établissement "gay-friendly"!

Encore une généralisation gratuite!
3.Abus sexuel, physique, mental ou émotionnel et parent hostile.
Absurde, j'en ai parlé plus haut.

oui absurde de généraliser et pourtant....reprenez vos courts de psycho!
4.Les relations conjugales conflictuelles etc....

Ah? Il faut être gay pour s'engueuler avec son conjoint?
Jamais dit ça!
Les engueulades et les divorces hétéros conduisent à se 'transformer" en gay?

Vos généralisations frôlent l'absudité!

Vous allez me sortir l'image d’Épinal d'un couple divorcé dont l'un à "refait sa vie" avec quelqu'un de même sexe. Comme je l'ai dit, l'homosexualité n'est pas un choix conscient et c'est un fait qui s'impose causant parfois des drames familiaux.......
Faudra bien prendre conscience de cette différence,non!

et conjugaux qui conduisent souvent au divorce......ce n'est pas parce qu'il divorce qu'il devient gay, c'est parce qu'il est gay qu'il finit par divorcer......nuance.

Merci pour la nuance mais si vous me lisez bien ce n'est pas ce que je prétends! et là nous sommes d'accord!
Pour finir sur votre demande de "nuancer mes propos". Vous ne nuancez pas les votre, vous accusez sans preuves, vous stigmatisez sans raison objective mis à part votre égo qui ne passe pas les portes. Je ne respecte pas ceux qui ne sont pas capable de respecter. Tenez-vous le pour dit. De même j'ai l'habitude d'appeler un chas un chas, un imbécile un imbécile. Je ne fais que dresser des constats. Si vous considérez ça comme du manque de respect, je vous annonce officiellement que l'on ne récolte rien d'autre que ce qu'on a semé. Respectez et vous serez respecté, dans le cas contraire ne jouez pas les vierges effarouchées.

J'en prends bonne note cher ami!
Il en sera de même pour vous croyez le!
J'assume pleinement ce que j'écris et je dis!
Prenez pour des accusations des stigmatisations ce que vous voulez ...je suis en ordre avec ma conscience!
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ces deux là en tout cas on va pas les marier.

Question sur l'homosexualité  - Page 6 496314746 Question sur l'homosexualité  - Page 6 C008

Question sur l'homosexualité  - Page 6 307888 Faut élargir le cercle de ses amis...c'est bien connu! Question sur l'homosexualité  - Page 6 C017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:29

@mister be a écrit:

Oui je constate que vous ne preniez rien pour rien ni moi non plus d'ailleurs et je le confirme nos motivations sont bien différentes...abondez seulement dans le sens que vous voulez quant à la nasse intellectuelle nous ne sommes que des cultivateurs de la glèbe intellectuelle...donc pas de quoi fanfaronner!(Je ne sais pas ce que vous cultivez, mais c'est particulièrement immonde et intellectuellement malhonnête!)

Je continue donc (oh oui! continuons! Ma motivation du moment consiste à passer un peu de temps à mon clavier à me foutre de votre gueule)


Les racines psychologiques dans la petite enfance

Pour comprendre les causes profondes il nous faut avoir une certaine idée du développement psycho-sexuel dans l'être humain.
Le fondement de la personnalité de l'enfant est déterminé pendant les premières années de la vie (Faux! Il faut lire Piaget pour savoir que le développement psycho-affectif et intellectuel d'un être humain commence à sa naissance et se termine à sa mort. Par la même occasion je vous conseille la lecture de la thèse de doctorat du Dr Elisabeth Kubler-Ross ou de la théorie de la "validation" du Dr Naomi Feil qui obtient de bons résultats chez les malades d'Alzheimer chez qui elle aide à cette dernière phase de développement entravée par la maladie) On peut lire à ce sujet le best seller, Tout se joue avant six ans du Dr Dodson.(Je ne vois pas ce que les sciences de l'éducation viennent faire dans notre débat, mais puisque vous y tenez absolument je vous conseille d'explorer les théories de l'apprentissage comme le béhaviorisme ou le constructivisme avant de vous laisser tenter par ce genre d'ouvrage assez controversé qui ne concerne que le système éducatif institutionnel)
À cet âge, l'enfant est totalement dépendant de ses parents. Il développe sa personnalité grâce à un double processus d'identification et de différenciation d'avec ses parents.
Il commence déjà à définir son identité masculine ou féminine. Freud a montré que l'identité du "genre" s'effectue par une identification avec le parent du même sexe. Plus tard, Erich Erikson a montré que l'identité du genre se faisait également par différenciation d'avec le parent de l'autre sexe. (La Crise d'Identité).
(Là ou vous vous plantez, c'est que vous n'avez pas actualisé vos connaissances qui datent du début 20ème. Vous l'auriez fait, vous auriez appris que les "modèles" qui servent à l'enfant de base de développement ne sont pas uniquement parentaux mais proviennent de toute la sphère sociale de l'enfant. Il est capable de faire le tri entre le "bon" et le "mauvais", à décider qui sera "modèle" et "contre-modèle". "Qui je veux être", "qui je ne veux pas être" et "qui je suis" dépendent de la totalité des relations sociales de l'enfant qui est aussi capable d'en faire la critique afin de "récupérer" une voie de développement "normal" après avoir subit une perturbation. On appelle ça la "résilience".)

Le petit garçon, par exemple, commence à découvrir qu'il est comme Papa et différent de Maman. A mesure qu'il s'identifie à Papa, il veut se marier avec Maman pour imiter son père. De la même manière, la petite fille découvre qu'elle est comme Maman.
(Merci Freud et son "complexe d'Oedipe! Depuis lui on a découvert pas mal de trucs concernant la psychologie humaine.....vous n’êtes pas au courant? Il parait même que sur certains trucs, Freud s'était planté.....mais chut! je ne vous ai rien dit!)

Toutefois, de nombreux problèmes peuvent surgir durant ce processus d'identification et de différenciation si les parents sont immatures et ne donne pas suffisamment d'amour à l'enfant. Pour simplifier, nous pouvons distinguer quatre phénomènes typiques qui, la plupart du temps, sont combinés.(c'est à cause d'arguments faussés à la noix de ce genre que des parents qui apprennent l'homosexualité de leur enfant se disent "mais qu'est-ce que j'ai fait, ou pas fait, pour qu'il arrive ça" et qui culpabilisent.....alors qu'ils n'y sont pour rien!)



a/ Un amour possessif immature de la part du parent de sexe opposé.

Lorsque l'enfant est trop proche du parent de sexe opposé, il peut avoir des difficultés à trouver son identité.(non, pas son identité. Mais sa personnalité. Ce qui est capable d'entrainer des troubles schizoïdes) Ceci est particulièrement vrai dans le cas où la mère essaie de compenser un manque d'amour à travers son garçon. Pour gagner son autonomie, le garçon à besoin de quitter l'état de fusion avec sa mère. Si celle-ci essaie, même inconsciemment, de garder son enfant dans cet état, il ne pourra pas développer son sens de l'autonomie et son identité sexuelle. (non, pas son identité sexuelle. L'autonomie se construit autour du couple "plaisir/frustration". Je m'explique. Un enfant qui apprend à marcher doit faire face à deux impératifs apparemment contradictoires. D'une part quand il marche il est satisfait à double titre. D'une part faire plaisir à ses parents lui fait plaisir (nous sommes avant l’acquisition du "non") et d'autre part cela répond à son besoin d'autonomie dans ses déplacements. Par contre, pour marcher, il faut sortir des bras rassurants de papa ou maman. Cruel dilemme vous ne trouvez pas? Ce dilemme n'a rien à voir avec l'identité sexuelle. Nous sommes dans une phase d'apprentissage de la frustration. Combien de parents ont constaté une "stagnation" ou un "recul" dans les progrès de leur enfants? Réponse: tous! Pourquoi? Parce qu'un moment, il y a l'angoisse de l'abandon......que je ne vous présente plus.) En d'autres termes, il ne pourra pas construire les frontières de sont propre ego (vous êtes gay? Non, ne vous vexez pas. Je vous demande ça parce que si tous ceux qui ont un égo dysmorphique et qui ne savent pas en situer les bornes sont gays, alors vous devez être gay). Nous sommes alors en présence d'un lien mère-fils de nature incestueuse, ainsi qu'il a été décrit par Patricia Love dans son ouvrage The Emotional Incest Syndrom (1990).(Très bonne illustration bibliographique! C'est cet ouvrage qui a permis d'inclure dans le DSM ce symptôme appelé "syndrome incestuel" dans les critères diagnostiques de la schizophrénie.....alors que l'homosexualité n'y figure même pas!)

Freud, dans son étude sur Léonard de Vinci, explique ainsi la cause de l'homosexualité : "Un très fort attachement érotique à une femme, le plus souvent à la mère, attachement suscité, favorisé, par la tendresse exagérée de la mère elle-même, renforcé ensuite par l'effacement du père de l'existence de l'enfant". (Encore Freud! De l'eau à coulé sous les ponts depuis lui......selon lui Le génial Da Vinci était gay.....ce qui est une hypothèse intéressante.....et cocasse.)
Selon Bieber, 69% des homosexuels ont une mère hyper-affective. La plupart d'entre eux la décrivent comme séductrice ou castratrice.
(Vous qui êtes juif, vous osez dire ça? Tout ceux qui ont une mère possessive, castratrice au fond hystérique doivent être gays? Vous niez le combat de milliards de brus à travers le monde! Mais question déni de réalité, vous n'êtes plus à une près)

Les docteurs Gerard van den Aardweg (1987), Marmor (1980), Freud (1910, 1922), Siegelman (1974), Westwood (1960), Schofield (1965), Thomson (1973) et Kronemeyer (1980) ont observé que les hommes homosexuels ont un attachement anormal à la mère.
(Depuis les travaux de Piaget (1960), Cyrulnik (1993,1998,2011), E.K.Ross (1985,1992), ont sait que la majorité des hommes ont un "attachement anormal" avec leur mère. Pas un garçon sur cette planète n'a pas de "compte à régler" avec sa mère. Là encore des milliards de brus à travers la planète vous remercient du peu de considération envers leurs efforts de cohabitation avec leur "belle-mère". Même les routiers appellent une remorque une "belle-mère". Vous savez pourquoi? Parce que c'est "un poids mort qu'on a accroché au cul en permanence". Je vous remercie de ce bon moment de rire.)
Dans de tels cas, ces hommes s'identifieront plus tard de façon exagérée à la mère et se désidentifieront du père.
Le docteur Charles Socarides, dans ses nombreux articles et études sur l'homosexualité a découvert qu'il existe un manque de séparation, d'individuation ou encore, de différenciation, entre l'enfant et le parent, ce qui est un processus décisif pour l'identification du genre.(Votre "docteur", radié de l'ordre US des médecins peu avant sa mort, a refusé de renoncer à l'idée selon laquelle l'homosexualité est une maladie qui se soigne. On sait les errements et les traitements inhumains infligés par les partisans de cette thèse, sans aucun succès d'ailleurs)



b/ Des relations familiales rompues.

Une mère absente peut engendrer l'insécurité chez l'enfant et un père absent fait que le garçon n'a pas de modèle stable. Martensen et Larsen (1957), ont découvert que 4 fois plus d'homosexuels que d'hétérosexuels ont perdu leur père avant l'âge de 15 ans. M.T Saghir et E. Robins font la même remarque : 35% d'homosexuels et 46% de lesbiennes ont perdu un parent avant 15 ans, contre seulement 12% des hommes et 7% des femmes hétérosexuels.(depuis l'explosion du phénomène social des parents célibataires et des familles recomposées, les calculs ont été infirmés. Aujourd'hui il n'y a plus de différence statistique entre hétéros et homos en ce qui concerne la "perte" de l'un des parents (divorce, éloignement familial et/ou affectif,....). La thèse la plus généralement acceptée est que ces calculs qui datent des années 60 reflétaient plus l'exacerbation d'une marge d'erreur statistique aujourd'hui gommée par la prévalence du phénomène. Je vous laisse chercher ce que signifie prévalence, faut pas abuser non plus)


c/ Abus sexuel, physique, mental ou émotionnel et parent hostile.

Les abus peuvent créer la confusion quant à l'orientation sexuelle. (Ça reste à prouver. les dernières découvertes sur l'homosexualité plaident pour une orientation sexuelle acquise ET définitive. Ce qui signifie que l'on ne pourrait pas en changer)
Un père hostile ou abusif engendrera chez son fils une réaction de rejet à l'encontre des hommes. Inconsciemment, le garçon pensera :"Je ne veux pas être comme Papa". Sa réaction sera équivalente à : "Je ne veux pas être un homme", puisque pour le jeune enfant le père représente tout le genre masculin. Nous sommes donc en présence d'un rejet de l'identité masculine. Une telle décision, inconsciente puisque prise dans la petite enfance, constituera plus tard une partie de la personnalité du garçon.
Saghir et Robins rapportent que 84% des homosexuels ont une image négative de leur père (contre seulement 18% chez les hétérosexuels).(j'ai décris plus haut la distinction "qui je veux être", "qui je ne veux pas être" et "qui je suis" et comment se construit l'identité de l'individu au fur et à mesure des années selon la référence du moment: Piaget. Inutile de revenir dessus et sur votre démonstration qui n'en est pas une avec des références bibliographiques surannées)


Robert Stoller dans son livre Recherche sur l'identité sexuelle[25]écrit : "Une mère très bisexuelle, féminine de façade, sexuellement neutre, sans intérêt pour la sexualité ni attachement particulier pour le père de l'enfant, avec un profond sentiment d'incompétude. Un père absent, physiquement et émotionnellement, qui ne s'émeut pas de voir son fils s'habiller en fille et adopter un comportement inhabituel."
(Vous êtes un adepte de ce mouvement scientiste partisan de l'homosexualité-maladie, fréquent dans les années 60 à 80. Ces thèses sont abandonnées depuis par toute personne sérieuse et devant l’implacable résultat des études médicales, sociologiques et psycho-sociologiques sur le phénomène social qu'est l'homosexualité. Vos références sont largement dépassées et leurs théories se sont effondrées dans les années 90. Faut vous mettre à l'heure mon vieux!)


d/ Les relations conjugales conflictuelles

Un amour parental déficient provient toujours d'un manque d'amour conjugal entre les parents (la mère qui ne reçoit pas suffisamment d'amour de son mari devient possessive et incestueuse). Frank Worthen écrit dans son livre Steps out of Homosexuality :

"Nous croyons que les causes profondes de l'homosexualité se trouvent dans une cassure au niveau des relations familiales conduisant à une déficience dans le sentiment d'appartenance et un manque d'affirmation de soi. La sécurité d'un enfant repose sur trois sortes de relations : mère-enfant, père-enfant et la relation souvent négligée entre le père et la mère. Toute cassure dans ce triangle provoquera l'insécurité chez l'enfant."
Saghir et Robins rapportent que la plupart des homosexuels ont grandi dans une famille où les parents étaient souvent en conflit parfois même avec violence.
L'alcoolisme est également un problème prépondérant dans ces familles. Selon Westwood (1960), 40% des homosexuels ont le souvenir d'une relation très mauvaise entre leurs parents.
Irving Bieber décrit le"système triangulaire spécifique"qui conduit souvent à l'homosexualité :


"L'organisation triangulaire"classique"est celle où la mère présente une intimité fortement contraignante, exerce la domination et manifeste des marques d'agression et de dévalorisation à l'égard d'un époux qui se comporte en père dépourvu d'attachement vis-à-vis de son fils et ce, d'une façon particulièrement hostile...les chances semblent élevées pour qu'un enfant, soumis à une telle relation parentale devienne homosexuel ou développe de sérieux problèmes de cet ordre."
(Toujours vos références surannées et vos montages intellectuels faussés et largement démontés. Comme si de vieilles références scientifiques dépassées et l'invocation d'un religieux idéologue pouvaient vous donner raison. Hélas pour vous, la science n'est pas figée et elle sait changer d'avis. Si dans les années 60 jusque dans le milieux des années 80 bon nombre de chercheurs se sont penchés sur l'hypothèse homosexualité = trouble du développement = maladie = traitement, il faut reconnaitre qu'ils se sont cassés les dents. Leurs méthodes ne fonctionnent pas, pire elles sont délétères pour la personne qui s'y soumet. Leur hypothèse s'est effondrée devant l'évidence sociologique et médicale. Le Titanic a coulé et vous, en bon homme orchestre, vous répétez votre partition même si vous avez la tête dans l'eau. Une telle obstination à s'accrocher à des chimères à quelque chose de pathologique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:36

@mister be a écrit:

Le fait de s'opposer à l'autorité parentale est une identification!
Oui, mais qui ne répond pas à un "besoin d'identification" chimérique mais à de réels besoins d'appartenance à un groupe social et de reconnaissance de cette appartenance.
Des parents qui engueulent leur adolescent sur sa tenue vestimentaire répondent, en toute inconscience, à ce besoin de reconnaissance de leur enfant. L'opposition parentale est donc interprétée comme une validation d'appartenance, une reconnaissance....et le gamin continue.
Vous avez des gosses?
On se le demande....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:37

@mister be a écrit:
je n'ai jamais non plus affirmé que l'homosexualité était une maladie!
C'est ce que vos références bibliographiques affirment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:41

@mister be a écrit:
0]Justement vous trouvez ça "normal"? Qu'un homo se comporte comme un hétéro...;la preuve qu'il y a bien un problème
Dans votre tête il y a un problème. Votre haine des homos vous aveugle au point de sortir des énormités. Ça vous troue le cul qu'un homme se comporte comme un homme, ou une femme comme une femme, indépendamment de son orientation sexuelle? Vous croyez qu'Alexandre le Grand et Héphaistion passaient leur temps à se faire les ongles et essayer des boucles d'oreilles?
Atterrissez mon pauvre!


Dernière édition par hiram83 le Jeu 30 Oct 2014 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:41

Les homosexuels et les hétérosexuels ont tous besoin d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:42

@mister be a écrit:
reprenez vos courts de psycho!
Ils sont visiblement plus "frais" que les vôtres......du moins ais-je du avoir des cours de psycho, vous j'en doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:48

@Attila a écrit:
Ces deux là en tout cas on va pas les marier.

Question sur l'homosexualité  - Page 6 496314746 Question sur l'homosexualité  - Page 6 C008
Il y a dans chaque homme une part de féminité. J'en conviens. Hélas, ou heureusement, ma part féminine est lesbienne aussi je déclinerai poliment toute offre d'union avec un homme. J'ai besoin de sentir une peau douce sous mes caresses, d’apprécier sous ma main et sous mes lèvres le galbe d'un sein ou d'une paire de hanches....des attributs dont l'homme est privé.
Toutefois je remercie de l'allusion et je suis flatté de la pensée......dommage hein?..... lol!
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:48

Citation :
oh oui! continuons! Ma motivation du moment consiste à passer un peu de temps à mon clavier à me foutre de votre gueule)


Bon et bien dans ce cas, j'en ai terminé avec vous car comme malhonneté intellectuelle ,vous me battez!
Généralisez tout ce que vous voulez...vous n'avez rien démontés
Je ne tiens même pas à avoir raison...raison sur quoi?
Réduire l'homosexualité a une évidence sociologique et médicale est à l'encontre de ce que vous avancer...oui il y a de cela mais il y a un dysfonctionnement certains psychologogiques que vous occultez expressément et ce qui est pathologique c'est le genre d'attitudes que vous développez à l'encontre de comportements marginaux et déviants que vous le vouliez ou non mon vieux!....

L'homosexualité restera à jamais une dérive sexuelle et je crois que celui qui doit consulter c'est bien vous!
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:50

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
reprenez vos courts de psycho!
Ils sont visiblement plus "frais" que les vôtres......du moins ais-je du avoir des cours de psycho, vous j'en doute.

Non pas vraiment plus frais mais en avez-vous seulement eus moi aussi j'en doute!
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:52

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ces deux là en tout cas on va pas les marier.

Question sur l'homosexualité  - Page 6 496314746 Question sur l'homosexualité  - Page 6 C008
Il y a dans chaque homme une part de féminité. J'en conviens. Hélas, ou heureusement, ma part féminine est lesbienne aussi je déclinerai poliment toute offre d'union avec un homme. J'ai besoin de sentir une peau douce sous mes caresses, d’apprécier sous ma main et sous mes lèvres le galbe d'un sein ou d'une paire de hanches....des attributs dont l'homme est privé.
Toutefois je remercie de l'allusion et je suis flatté de la pensée......dommage hein?..... lol!

Question sur l'homosexualité  - Page 6 307888

non pas dommage... normal! Question sur l'homosexualité  - Page 6 00201
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:54

@mister be a écrit:
Citation :
oh oui! continuons! Ma motivation du moment consiste à passer un peu de temps à mon clavier à me foutre de votre gueule)


Bon et bien dans ce cas, j'en ai terminé avec vous car comme malhonneté intellectuelle ,vous me battez!
La malhonnêteté intellectuelle consiste à déformer la pensée de quelqu'un pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas, à partir d'une base absurde pour construire un raisonnement absurde. L'apagogie, le plagiat, font partie des procédés intellectuellement malhonnêtes.
Je n'ai fais que pousser vos raisonnements et absurdités au bout pour vous mettre en face de vos absurdités. C'est bien connu, quand un maître montre la lune, un inconscient regardera le bout du doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:57

@mister be a écrit:
hiram83 a écrit:
@mister be a écrit:
reprenez vos courts de psycho!
Ils sont visiblement plus "frais" que les vôtres......du moins ais-je du avoir des cours de psycho, vous j'en doute.

Non pas vraiment plus frais mais en avez-vous seulement eus moi aussi j'en doute!
Alors nous allons trancher.
Jusqu'en 1985 vous avez eu des cours de psycho. Depuis je vous ai remplacé sur les bancs de la fac.
disons simplement que vous répétez comme un perroquet les arguments surannés d'une frange homophobe de la population qui ont des raisons plus obscures de haïr les gays que leur apparente caution scientifique qui est, je le répète, dépassée.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
L'homosexualité restera à jamais une dérive sexuelle et je crois que celui qui doit consulter c'est bien vous!

Tu pourrais au moins avoir l’honnêteté de commencer ta phrase par "je pense" ou bien "à mon avis" ou encore, "ma religion enseigne que"
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 14:59

Ben tiens vous êtes passé maître en la matière cher ami!
L'inconscient est celui qui prend la marginalité d'un comportement pour une généralité!

Je n'ai pas besoin de vos leçons...gardez les pour d'autres!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ben tiens vous êtes passé maître en la matière cher ami!
L'inconscient est celui qui prend la marginalité d'un comportement pour une généralité!

Je n'ai pas besoin de vos leçons...gardez les pour d'autres!

Je pense que le judaïsme messianique est la marginalité d'un comportement.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
L'homosexualité restera à jamais une dérive sexuelle et je crois que celui qui doit consulter c'est bien vous!

Tu pourrais au moins avoir l’honnêteté de commencer ta phrase par "je pense" ou bien "à mon avis" ou encore, "ma religion enseigne que"

Et bien non! Soyons malhonnête jusqu'au bout! J'affirme et assume pleinement ce que je dis....je ne pense pas que je l'affirme
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ben tiens vous êtes passé maître en la matière cher ami!
L'inconscient est celui qui prend la marginalité d'un comportement pour une généralité!

Je n'ai pas besoin de vos leçons...gardez les pour d'autres!

Je pense que le judaïsme messianique est la marginalité d'un comportement.

Pense ce que tu veux ....les Juifs messianiques et moi surtout nous nous en foutons! Question sur l'homosexualité  - Page 6 Smilejap
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
L'homosexualité restera à jamais une dérive sexuelle et je crois que celui qui doit consulter c'est bien vous!

Tu pourrais au moins avoir l’honnêteté de commencer ta phrase par "je pense" ou bien "à mon avis" ou encore, "ma religion enseigne que"

Et bien non! Soyons malhonnête jusqu'au bout! J'affirme et assume pleinement ce que je dis....je ne pense pas que je l'affirme

Moi aussi, j'assume entièrement tous mes propos.

En fait comme on dit, je persiste et signe.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ben tiens vous êtes passé maître en la matière cher ami!
L'inconscient est celui qui prend la marginalité d'un comportement pour une généralité!

Je n'ai pas besoin de vos leçons...gardez les pour d'autres!

Je pense que le judaïsme messianique est la marginalité d'un comportement.

Pense ce que tu veux ....les Juifs messianiques et moi surtout nous nous en foutons! Question sur l'homosexualité  - Page 6 Smilejap

Oh mon Dieu, je ne vais pas dormir cette nuit. Question sur l'homosexualité  - Page 6 279563
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:05

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Armee16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:


Tu pourrais au moins avoir l’honnêteté de commencer ta phrase par "je pense" ou bien "à mon avis" ou encore, "ma religion enseigne que"

Et bien non! Soyons malhonnête jusqu'au bout! J'affirme et assume pleinement ce que je dis....je ne pense pas que je l'affirme

Moi aussi, j'assume entièrement tous mes propos.

En fait comme on dit, je persiste et signe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:06

@mister be a écrit:
L'homosexualité restera à jamais une dérive sexuelle et je crois que celui qui doit consulter c'est bien vous!
L'invocation prophétique et la psychiatrisation de l'interlocuteur. Nous sommes arrivés au bout de l'argumentaire, il n'y a plus rien dans la besace intellectuelle mais l'égo tient absolument à avoir le dernier mot alors il se lance dans la prophétie et tente de décrédibiliser l'interlocuteur en le rêvant frappé de quelques tares.
L'homosexualité est reconnue actuellement comme un comportement sexuel marginal mais normal, elle n'est plus considérée comme une "dérive" ou une "déviance" perverse comme elle a pu l'être dans le passé. Vous vivez donc dans le passé et ce passé restera le passé. Votre mode de pensée est condamné à disparaitre et il disparaitra, entrainé dans le tourbillon de l'histoire et sauvegardé dans la mémoire collective comme une "erreur diagnostique" et symbole de nombreux errements de la pensée humaine.
Quand à la consultation, je ne vous la conseille pas. La médecine ne peut rien faire pour soigner une homosexualité refoulée et/ou niée. Rassurez-vous, la pulsion homosexuelle est normale.....vous qui aimez bien Freud, vous devriez le savoir!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Question sur l'homosexualité  - Page 6 Armee16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:


Tu pourrais au moins avoir l’honnêteté de commencer ta phrase par "je pense" ou bien "à mon avis" ou encore, "ma religion enseigne que"

Et bien non! Soyons malhonnête jusqu'au bout! J'affirme et assume pleinement ce que je dis....je ne pense pas que je l'affirme

Moi aussi, j'assume entièrement tous mes propos.

En fait comme on dit, je persiste et signe.

Repos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:15

@mister be a écrit:
Ben tiens vous êtes passé maître en la matière cher ami!
L'inconscient est celui qui prend la marginalité d'un comportement pour une généralité!

Je n'ai pas besoin de vos leçons...gardez les pour d'autres!
Je vais pourtant vous en donner encore, tant que vous continuerez à débaler des conneries.
Un comportement marginal signifie un comportement qui affecte peu de gens par rapport à la population générale. Un comportement marginal n'est pourtant pas forcément anormal. Vous confondez tout. Je prends du temps pour choisir mes mots afin d'utiliser le bon, celui qui reflète le plus fidèlement possible ma pensée, et en fait je m’aperçois que je m'adresse à quelqu'un qui ne sait pas lire....ni écrire.
Savez-vous épeler?
Planter des tomates est un comportement alimentaire marginal dans la population générale qui achète ses tomates. Il faut disposer d'un terrain, des outils et d'un savoir-faire pour les cultiver, ce n'est pas donné à tout le monde. C'est marginal mais ce n'est pas anormal.
L'homosexualité c'est pareil. C'est un comportement sexuel marginal, mais pas anormal.
Les échangistes c'est pareil. C'est un comportement sexuel marginal, mais pas anormal puisque des gens sont heureux et socialement intégrés malgré leurs pratiques sexuelles marginales.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:31

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
L'homosexualité restera à jamais une dérive sexuelle et je crois que celui qui doit consulter c'est bien vous!
L'invocation prophétique et la psychiatrisation de l'interlocuteur. Nous sommes arrivés au bout de l'argumentaire, il n'y a plus rien dans la besace intellectuelle mais l'égo tient absolument à avoir le dernier mot alors il se lance dans la prophétie et tente de décrédibiliser l'interlocuteur en le rêvant frappé de quelques tares.
L'homosexualité est reconnue actuellement comme un comportement sexuel marginal mais normal, elle n'est plus considérée comme une "dérive" ou une "déviance" perverse comme elle a pu l'être dans le passé. Vous vivez donc dans le passé et ce passé restera le passé. Votre mode de pensée est condamné à disparaitre et il disparaitra, entrainé dans le tourbillon de l'histoire et sauvegardé dans la mémoire collective comme une "erreur diagnostique" et symbole de nombreux errements de la pensée humaine.
Quand à la consultation, je ne vous la conseille pas. La médecine ne peut rien faire pour soigner une homosexualité refoulée et/ou niée. Rassurez-vous, la pulsion homosexuelle est normale.....vous qui aimez bien Freud, vous devriez le savoir!

Mais c'est tout à fait votre personnalité à travers vos réactions à mes écrits!
Oui on arrive au bout de l'argumentaire quand l'interlocuteur tend à discréditer et décrédibiliser l'autre!
l'homosexualité est reconnue comme un comportement sexuel marginal,certes c'est ce que je démontre depuis toujours et vous essayer de généraliser ce comportement pour en faire un comportement normal ce qu'elle n'est pas!

Elle reste que vous le vouliez ou non une perversité!
Vous portez des jugements sur mon mode de pensée alors que votre errance et votre erreur consiste à admettre comme normal ce qui ne peut l'être....

De nouveau vous portez un jugement sur ce que je suis sans me connaître et là c'est une attaque ad hominem
J'ai peut être des refoulements...gastriques à vous lire Question sur l'homosexualité  - Page 6 38896 mais certainement pas sexuels!
Est-ce normal docteur? Question sur l'homosexualité  - Page 6 Blesse-a
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:34

Les références bibliographiques citées par mister be sont toutes issues d'une ancienne théorie qui date des années 60 et qui consistait à supposer que l'homosexualité serait due à un ou plusieurs troubles du développement de l'être humain. Ils ont donc postulé que homosexualité = trouble = maladie = traitement.
La science a laissé tomber dans les années 80 cette hypothèse qui n'a mené que dans des impasses tant théoriques que pragmatiques à travers d'une part l’échec cuisant de leurs méthodes de traitement relavant de la torture, et d'autre part les découvertes récentes concernant la psychologie humaine et l'affirmation de l'identité sexuelle, puisqu'on sait maintenant que cette identité est innée et on soupçonne fortement qu'elle est aussi définitive, qu'on n'en change pas au cours de la vie. Il faudra encore du travail pour pouvoir scientifiquement affirmer le caractère définitif de l'orientation sexuelle chez l'être humain. Les partisans de cette hypothèse auraient dû tomber dans l'oubli et remisés au rayon des errements de la science, c'était sans compter sur la puissance sociale de l'homophobie. Notamment les religions qui se sont emparés de cette thèse, rééditant les livres et les commercialisant, pour arroser d'une caution pseudo-scientifique leurs thèses homophobes.
Point final.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:36

@mister be a écrit:

l'homosexualité est reconnue comme un comportement sexuel marginal,certes c'est ce que je démontre depuis toujours et vous essayer de généraliser ce comportement pour en faire un comportement normal
Non, je ne généralise que vos théories qui sont capables de rendre gay n'importe qui. Je dis que marginal n'est pas synonyme d'anormal. Prenez un dictionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:39

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ben tiens vous êtes passé maître en la matière cher ami!
L'inconscient est celui qui prend la marginalité d'un comportement pour une généralité!

Je n'ai pas besoin de vos leçons...gardez les pour d'autres!
Je vais pourtant vous en donner encore, tant que vous continuerez à débaler des conneries.
Un comportement marginal signifie un comportement qui affecte peu de gens par rapport à la population générale. Un comportement marginal n'est pourtant pas forcément anormal. Vous confondez tout. Je prends du temps pour choisir mes mots afin d'utiliser le bon, celui qui reflète le plus fidèlement possible ma pensée, et en fait je m’aperçois que je m'adresse à quelqu'un qui ne sait pas lire....ni écrire.
Savez-vous épeler?
Planter des tomates est un comportement alimentaire marginal dans la population générale qui achète ses tomates. Il faut disposer d'un terrain, des outils et d'un savoir-faire pour les cultiver, ce n'est pas donné à tout le monde. C'est marginal mais ce n'est pas anormal.
L'homosexualité c'est pareil. C'est un comportement sexuel marginal, mais pas anormal.
Les échangistes c'est pareil. C'est un comportement sexuel marginal, mais pas anormal puisque des gens sont heureux et socialement intégrés malgré leurs pratiques sexuelles marginales.

Merci je confonds tout...mais je ne compare pas des tomates et l'homosexualité!
Ne perdez plus de temps avec moi,cher ami,je ne peux que débiter des conneries, et suis anaphalbète de surcroit...
Quant aux échangistes c'est toujours un comportement marginal et anormal et si les gens sont socialement intégrés c'est parce que leurs pratiques sexuelles tout en étant marginales sont méconnues...tout comme la gériophilie,nécrophilie,zoophilie....
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:44

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

l'homosexualité est reconnue comme un comportement sexuel marginal,certes c'est ce que je démontre depuis toujours et vous essayer de généraliser ce comportement pour en faire un comportement normal  
Non, je ne généralise que vos théories qui sont capables de rendre gay n'importe qui. Je dis que marginal n'est pas synonyme d'anormal. Prenez un dictionnaire.

je dis que marginale et anormale est l'homosexualité...
Si vous le prenez ainsi oui la marginalité a ses normes aussi....
Bon j'en ai assez je croyais dialoguer et échanger....or c'est un échec!
Pas de dialogue ni de tentative de comprendre mon point de vue!
Cautionner la perversité et l'immoralité...tout ce qui est marginal faites-en du normal...C'est dans l'air du temps! Question sur l'homosexualité  - Page 6 3426640861

Je vous souhaite une bonne fin de journée et merci pour ce débat très fructueux...relisez-vous! Question sur l'homosexualité  - Page 6 2555641116
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 38980
Age : 60
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Pas de dialogue ni de tentative de comprendre mon point de vue!

Et toi, est-ce que tu as essayé de comprendre notre point de vue ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:48

@mister be a écrit:

Elle reste que vous le vouliez ou non une perversité!
Eh chef! Il n'y a pas que moi qui ne veut pas. Il y a les millions de gays dans le monde qui ne sont pas des pervers, qui sont socialement intégrés et pénalement irréprochables. Il y a aussi la médecine qui n'a pas classé l'homosexualité dans les perversités qui restent au nombre de 4: La pédophilie, la nécrophilie, la gérontophilie et la zoophilie. Il y a aussi la science dans son entier qui ne veut pas, puisque la définition même de la perversion reste une notion religieuse, donc arbitraire, donc non motivée par la démarche scientifique générale. Il y a aussi les millions d'hétéros qui en ont marre de se faire prendre pour des cons et perdre de l'énergie à détester ce qui n'est pas détestable puisque faisant partie intégrante de l'humanité connue sans jamais compromettre la survie de l'espèce ni jamais entraver son développement intellectuel collectif. De nombreux gays ont contribué à la construction intellectuelle, vous citiez André Gide ou Léonardo Da Vinci. Nous pouvons ajouter Alexandre le Grand, le héros grec Achille et une liste de noms innombrables dans le domaine politique, artistique, intellectuel et scientifique.
Libre à vous de dépenser inutilement de l'énergie intellectuelle à des futilités. D'autres plus fainéants que vous, ou plus malins, s'y refuseront. Votre pensée est condamnée à disparaitre, disparaitre devant l'évidence de la nature humaine, de l'expression de son génie, la complexité affective et intellectuelle des enfants de Dieu.


Dernière édition par hiram83 le Jeu 30 Oct 2014 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:50

@mister be a écrit:

Si vous le prenez ainsi oui la marginalité a ses normes aussi....
Ah! vous voyez? C'est bien, vous commencez à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:53

@mister be a écrit:

Bon j'en ai assez je croyais dialoguer et échanger....or c'est un échec!
Oui, restons-en là pour aujourd'hui. Contrairement à vous je pense que nous avons beaucoup progressé. Vous avez compris que marginal n'est pas forcément anormal. Merci aux planteurs de tomates.
Nous reverrons le reste la prochaine fois.
Je vous propose à l'avenir de travailler ensemble sur l'insertion sociale des homosexuels. Nous pourrons établir que le fait d'être homosexuel n'ampute en rien les facultés humaines tant intellectuelles, psychologiques, affectives que sociales. Un gay est capable d'être un bon plombier ou un bon comptable, il est aussi capable d'être un bon parent, un bon mari et un bon citoyen.
Nous pourrons aussi affirmer qu'une transsexuelle, homme ayant l'apparence et les attributs sociaux d'une femme, a des relations hétérosexuelles lorsqu'elle couche avec un homme. Et vice versa.....vous suivez?
Nous pourrons voir ensemble qu'une transsexuelle née homme mais devenue femme non seulement dans son corps mais aussi dans ses documents officiels et son état civil est capable de passer devant l'autel de n'importe qu'elle religion pour peu qu'elle taise ce "détail" au curé/rabbin/imam....
Avec un peu de temps, vous finirez par vous y faire.


Dernière édition par hiram83 le Jeu 30 Oct 2014 - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Bannissement définitif
mister be

Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 15:58

hiram83 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Si vous le prenez ainsi oui la marginalité a ses normes aussi....
Ah! vous voyez? C'est bien, vous commencez à comprendre.

Cessez de m'insulter SVP

Vous confondez normal,normatif et marginal...revoyez vos définitions!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 16:25

@mister be a écrit:

Vous confondez normal,normatif et marginal...revoyez vos définitions!
C'est bien pour ça que je vous demande de prendre des cours de socio et de psycho, comme ça nous parlerons le même langage.
Je pourrais ainsi vous parler de "comportements sexuels interstitiels" ou "hétérodoxes".....comme ça ce sera plus clair pour tout le monde.
Quand vous avez un système "normal" et que ce système produise des éléments que vous considérez comme une "anomalie" de votre système, votre "anomalie" devient une "anomalie systémique". Traduction: un évènement non prévu mais qui revient en permanence. L'homosexualité est une "anomalie systémique". C'est un comportement sexuel marginal qui concerne toutes les générations et en tous lieux.
Vous me demandez de revoir mes définitions, je vous demande de les apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 16:31

@mister be a écrit:
hiram83 a écrit:
@mister be a écrit:

Si vous le prenez ainsi oui la marginalité a ses normes aussi....
Ah! vous voyez? C'est bien, vous commencez à comprendre.

Cessez de m'insulter SVP
Quand je dis que vous comprenez tout de travers, ce n'est pas un euphémisme. Pour une fois que je félicitais votre esprit qui a plutôt l'habitude de me sortir des théories aussi tordues que le dos de Quasimodo, il a fallu que vous le preniez pour une insulte...... Question sur l'homosexualité  - Page 6 3426640861
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 16:37

hiram83 a écrit:
des théories aussi tordues que le dos de Quasimodo

Ce ne sont pas des théories tordues : c'est la Loi divine que vous le vouliez ou non.
En tous cas c'est remarquable comment vous vous situez.
Vous confirmez que la Franc-maçonnerie est l'ennemie de Dieu, à mes yeux mais pas seulement...Vous vous affichez !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 16:46

Ensuite j'ai un témoignage à apporter :
L'un de mes meilleurs amis est homo et il alterne des périodes de frénésies sexuelles( qui le dépriment) avec des périodes de longue abstinence ( qui le dépriment également).
Il croit en Dieu mais me dit qu'il ne sait pas comment s'en sortir.
Que dois-je comprendre au juste quand il me confie ce genre de propos ?
Sachant qu'au départ il était hétéro puis bisexuel et maintenant homo mais vraiment malheureux de l'être, croyez-moi...
Je pense que mon ami a une conscience, ce qui n'est pas le cas de la majeure partie des homos.
C'est mon point de vue et on ne me fera pas prendre des vessies pour des lanternes non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 16:54

Juliah a écrit:
Ensuite j'ai un témoignage à apporter :
L'un de mes meilleurs amis est homo et il alterne des périodes de frénésies sexuelles( qui le dépriment) avec des périodes de longue abstinence ( qui le dépriment également).
Il croit en Dieu mais me dit qu'il ne sait pas comment s'en sortir.
Que dois-je comprendre au juste quand il me confie ce genre de propos ?
Sachant qu'au départ il était hétéro puis bisexuel et maintenant homo mais vraiment malheureux de l'être, croyez-moi...
Je pense que mon ami a une conscience, ce qui n'est pas le cas de la majeure partie des homos.
C'est mon point de vue et on ne me fera pas prendre des vessies pour des lanternes non plus.

Question sur l'homosexualité  - Page 6 7999 Se sentir coupable d'on ne sait quoi... c'est l'enfer en soi. Le marriage corps et esprit est un jeu cruel parfois... le féminin prisonnier du masculin, le masculin prisonnier du féminin... Question sur l'homosexualité  - Page 6 35987

Il faut s'aimer d'abord... peu importe les autres, tant mieux si ils vous aiment à leur façon, tant pis sinon. Question sur l'homosexualité  - Page 6 683350 On a chacun notre balance et notre fléau, faut juste pas se tricher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:06

Juliah a écrit:

Ce ne sont pas des théories tordues : c'est la Loi divine que vous le vouliez ou non.
En tous cas c'est remarquable comment vous vous situez.
Vous confirmez que la Franc-maçonnerie est l'ennemie de Dieu, à mes yeux mais pas seulement...Vous vous affichez !
Présentez-moi Dieu. Il y a sur cette planète trop de personnes qui prétendent défendre la "Loi divine" et qui disent tout et son contraire sans jamais rien avoir à justifier sous prétexte que c'est "Dieu" qui le veut.
Dieu ne m'a rien dit de particulier à ce sujet.
Je suis, la franc-maçonnerie est, l'ennemi déclaré et ouvert de tous les systèmes et toutes les hiérarchies qui s'arrogent d'une justification d'autorité divine.
Je ne suis pas l'ennemi de Dieu, ne l'ayant jamais rencontré je n'ai jamais pu échanger un round avec lui.
Ou plutôt si, je le rencontre tous les jours.
Il y a une parcelle de lui dans tous les être humains que je croise, y compris les plus immondes et les plus détestables.
Certains diront que les voies du Seigneur sont impénétrables, ils ont bien raison bien que d'autres s'arrogent le droit de prétendre qu'ils ont pénétré......soit disant par le bon trou...au point d'avoir un égo si développé qu'ils se croient investis de la mission divine de sauver la brebis égarée....ou de la supprimer si elle refuse de rentrer dans le rang.
Comme la peine de mort pour blasphème n'a plus court dans notre société civilisée, alors ça jette de l'anathème, ça prophétise, ça gesticule et ça postillonne.
La franc-maçonnerie sera l'ennemi de celui, ou celle, qui déclare être l'ennemi de la franc-maçonnerie. Ainsi donc, si vous voulez que je sois votre ennemi, souffrez que je le devienne.
Oui, je suis votre ennemi et je suis fier de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:12

hiram83 a écrit:

Présentez-moi Dieu. Il y a sur cette planète trop de personnes qui prétendent défendre la "Loi divine" et qui disent tout et son contraire sans jamais rien avoir à justifier sous prétexte que c'est "Dieu" qui le veut.
Dieu ne m'a rien dit de particulier à ce sujet.
Je suis, la franc-maçonnerie est, l'ennemi déclaré et ouvert de tous les systèmes et toutes les hiérarchies qui s'arrogent d'une justification d'autorité divine.
Je ne suis pas l'ennemi de Dieu, ne l'ayant jamais rencontré je n'ai jamais pu échanger un round avec lui.
Ou plutôt si, je le rencontre tous les jours.
Il y a une parcelle de lui dans tous les être humains que je croise, y compris les plus immondes et les plus détestables.
Certains diront que les voies du Seigneur sont impénétrables, ils ont bien raison bien que d'autres s'arrogent le droit de prétendre qu'ils ont pénétré......soit disant par le bon trou...au point d'avoir un égo si développé qu'ils se croient investis de la mission divine de sauver la brebis égarée....ou de la supprimer si elle refuse de rentrer dans le rang.
Comme la peine de mort pour blasphème n'a plus court dans notre société civilisée, alors ça jette de l'anathème, ça prophétise, ça gesticule et ça postillonne.
La franc-maçonnerie sera l'ennemi de celui, ou celle, qui déclare être l'ennemi de la franc-maçonnerie. Ainsi donc, si vous voulez que je sois votre ennemi, souffrez que je le devienne.
Oui, je suis votre ennemi et je suis fier de l'être.

Bla-Bla-Bla
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:18

Juliah a écrit:
Ensuite j'ai un témoignage à apporter :
L'un de mes meilleurs amis est homo et il alterne des périodes de frénésies sexuelles( qui le dépriment) avec des périodes de longue abstinence ( qui le dépriment également).
Il croit en Dieu mais me dit qu'il ne sait pas comment s'en sortir.
Que dois-je comprendre au juste quand il me confie ce genre de propos ?
Sachant qu'au départ il était hétéro puis bisexuel et maintenant homo mais vraiment malheureux de l'être, croyez-moi...
Je pense que mon ami a une conscience, ce qui n'est pas le cas de la majeure partie des homos.
C'est mon point de vue et on ne me fera pas prendre des vessies pour des lanternes non plus.
Votre ami n'a jamais été hétéro, ni bi. Il a juste tenté de "porter un masque" d'hétérosexualité, sans succès. Chassez le naturel, il revient au galop. Il a tenté de se conformer à ce qu'on attendait de lui (on= pressions sociales familiales, amicales, professionnelles,....) sur un mode hétéro. En tant qu'homo, il a peur que son monde s'écroule, il anticipe le deuil de relations affectives. Ça porte un nom: l'angoisse d'abandon. Cette angoisse est puissante et bien ancrée dans notre cerveau reptilien, nous l'avons expérimenté tous quand nous étions bébés. Nous ne nous en souvenons plus mais nous avons tous eu des épisodes de peur panique, de peur de mort imminente, quand "maman" s'éloignait de nous et disparaissait de notre vue. Un bébé ne sait pas que ce qu'il ne voit pas existe quand même. Il croit que ce qu'il ne voit pas "disparait" de la réalité, tout simplement. C'est pour ça que nous faisons rire les bébés avec le jeu "coucou" qui est universel sur la planète, pour lui apprendre la "permanence de l'objet". Ce n'est pas parce qu'il ne voit plus "maman" qu'elle n'existe plus......
Quand il assumera cette peur, cette angoisse, quand il se saura assez fort pour se sortir de toutes les situations affectives compliquées liées à l'homophobie ambiante qui tourne autour de lui, alors il sera un homosexuel heureux. Pour l'instant c'est un homosexuel sous conditionnement homophobe.....le pire de tout et le plus destructeur. Votre ami à 7 fois plus de "chances" de tenter de mettre fin à ses jours qu'un individu "lambda" hétérosexuel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:21

Juliah a écrit:
hiram83 a écrit:

Présentez-moi Dieu. Il y a sur cette planète trop de personnes qui prétendent défendre la "Loi divine" et qui disent tout et son contraire sans jamais rien avoir à justifier sous prétexte que c'est "Dieu" qui le veut.
Dieu ne m'a rien dit de particulier à ce sujet.
Je suis, la franc-maçonnerie est, l'ennemi déclaré et ouvert de tous les systèmes et toutes les hiérarchies qui s'arrogent d'une justification d'autorité divine.
Je ne suis pas l'ennemi de Dieu, ne l'ayant jamais rencontré je n'ai jamais pu échanger un round avec lui.
Ou plutôt si, je le rencontre tous les jours.
Il y a une parcelle de lui dans tous les être humains que je croise, y compris les plus immondes et les plus détestables.
Certains diront que les voies du Seigneur sont impénétrables, ils ont bien raison bien que d'autres s'arrogent le droit de prétendre qu'ils ont pénétré......soit disant par le bon trou...au point d'avoir un égo si développé qu'ils se croient investis de la mission divine de sauver la brebis égarée....ou de la supprimer si elle refuse de rentrer dans le rang.
Comme la peine de mort pour blasphème n'a plus court dans notre société civilisée, alors ça jette de l'anathème, ça prophétise, ça gesticule et ça postillonne.
La franc-maçonnerie sera l'ennemi de celui, ou celle, qui déclare être l'ennemi de la franc-maçonnerie. Ainsi donc, si vous voulez que je sois votre ennemi, souffrez que je le devienne.
Oui, je suis votre ennemi et je suis fier de l'être.

Bla-Bla-Bla
Pour railler et se moquer, il y a du monde. Pour argumenter être montrer un minimum de politesse, il n'y a plus personne.
De plus en plus fier d'avoir été déclaré votre ennemi. Avec un peu de chance je pourrais danser sur votre tombe.....je ferais venir la troupe du "cochon rose" et on mettra du Cloclo......
Pauvre tâche!
A nettoyer vite fait et bien fait.
« Celui qui cache son secret est maître de sa route. » aimez vous citer?
Vous avez raison, filez vite vous cacher et que personne ne vous retrouve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 18:29

hiram83 a écrit:

Pour railler et se moquer, il y a du monde. Pour argumenter être montrer un minimum de politesse, il n'y a plus personne.
De plus en plus fier d'avoir été déclaré votre ennemi. Avec un peu de chance je pourrais danser sur votre tombe.....je ferais venir la troupe du "cochon rose" et on mettra du Cloclo......
Pauvre tâche!
A nettoyer vite fait et bien fait.
« Celui qui cache son secret est maître de sa route. » aimez vous citer?
Vous avez raison, filez vite vous cacher et que personne ne vous retrouve.


Ben quoi je n'ai pas le droit de m'absenter de mon écran sans me faire insulter et menacer de mort ?
Vous manquez cruellement de sang-froid à l'évidence et vos propos relèvent de l'hystérie voire de la psychopathie ! un vrai cas clinique !
Et dire que vous soignez des gens...
Vos menaces n'engagent que vous hiram83.
Le moins qu'on puisse dire c'est que vous respirez la sérénité et la bienveillance[...]

Donc je reprends : je disais que votre avant-dernière réponse était du bla-bla.
On va pas tergiverser des heures dessus.
Hou hou, réveillez-vous nous sommes sur un forum, nous avons le droit de ne pas être d'accord sans pour autant partir dans les extrêmes comme vous le faites.
Je vous laisse à votre rage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 19:05

Juliah a écrit:
Ben quoi je n'ai pas le droit de m'absenter de mon écran sans me faire insulter et menacer de mort ? parce que "prophétiser" une boum gay sur votre tombe c'est une menace de mort? Va falloir que je révise mes classiques.
Vous manquez cruellement de sang-froid à l'évidence et vos propos relèvent de l'hystérie voire de la psychopathie ! un vrai cas clinique !
Vous êtes médecin? Non? Abstenez vous de confondre vos projections mentales délirantes pour des diagnostics médicaux!
Et dire que vous soignez des gens...
Heureusement! Parce que si on doit compter sur vous, les données épidémiologiques risques de sérieusement prendre une baffe.
Vos menaces n'engagent que vous hiram83.
Il n'y a aucune menace dans mes propos. Des moqueries et du mépris, il y en a à revendre. Si vous prenez ça pour des menaces de mort, je ne suis pas responsable de vos délires interprétatifs.
Le moins qu'on puisse dire c'est que vous respirez la sérénité et la bienveillance[...]
Je fais comme vous, je respire de l'air. Pour le reste, on verra plus tard. en attendant ce n'est pas moi qui ostracise et discrimine une population sous prétexte de son orientation sexuelle. Gardez vos leçons de sérénité et de bienveillance pour votre reflet du miroir. Quelle bienveillance y-a-t'il à répéter des propos malfaisants qui poussent 8000 jeunes de 15 à 25 ans au suicide? Gardez-là votre bienveillance, je préfère largement la mienne.

Donc je reprends : je disais que votre avant-dernière réponse était du bla-bla.
On va pas tergiverser des heures dessus.
Hou hou, réveillez-vous nous sommes sur un forum, nous avons le droit de ne pas être d'accord sans pour autant partir dans les extrêmes comme vous le faites.
Je vous laisse à votre rage.
Le camp de l'extrême, c'est vous qui le choisissez. Il ne s'agit pas de rage mais d’assumer ses positions intellectuelles. Assumez-donc au moins pour une fois dans votre vie votre extrémisme et vos idées nauséabondes tout comme j'assume ma position médiatrice et tolérante en regard des dernières connaissances de la nature humaine! Je serais toujours là tant intellectuellement et même physiquement s'il le faut pour me dresser contre de sales individus dans votre genre qui sont prêts à faire vivre le martyr à des gens qui n'ont même pas choisis d'être ce qu'ils sont. Homos aujourd'hui, handicapés demain, puis ensuite les juifs, les francs-maçons, les communistes......et on rallume les fours! Tenez vous le pour dit. Nous sommes effectivement sur un forum qui ne tourne jamais en rond autour du "je suis entièrement d'accord avec vous mon ami". Nous ne sommes pas chez les bisounours et l'opposition intellectuelle que je représente sur le cas du traitement social réservé aux homosexuels ne laissera jamais se reproduire les massacres passés au nom de votre misérable idéologie que je vomis ici. Vous allez encore dire que je vous menace alors que je me contente de vous mépriser?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 20:00

GUIGNOL vous êtes démasqué ! Question sur l'homosexualité  - Page 6 279563
Je penserai à vous demain pendant Halloween avec ma ribambelle d'amis homo Question sur l'homosexualité  - Page 6 3426640861

"De sales individus comme vous" Hé ben...On peut dire que vous êtes prompt au jugement ad hominem vous,et laissez-moi vous dire que vous prenez pour le nombril du monde alors que vous n'en êtes assurément que le trou du c...

Brisons-là.
Mais non, il va vous falloir le dernier mot.Que dis-je ? Aurez-vous la sagesse de ne pas répliquer puisque vous êtes aussi intelligent que vous le prétendez ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 20:29

Je réplique xxxxxx xxxxx pour vous dire que les copies d'écrans de vos propos sur les gays sont partis à:
Spoiler:
 

Ça en fait du monde. Nous verrons qui ne nous deux est un guignol. J'espère pour vous que vous avez de quoi vous payer un ténor du barreau, parce que eux oui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Question sur l'homosexualité    Question sur l'homosexualité  - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Question sur l'homosexualité
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: