Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Conte Soufi

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Conte Soufi Empty
MessageSujet: Conte Soufi   Conte Soufi EmptySam 26 Aoû 2006 - 18:52

Mawlana Nasrouddine reçut le conseil suivant, de la part de son père :

- Mon fils, lui dit-il, je te conseille de te lever de bonne heure tous les vendredi matin, car cela porte bonheur.
- Donne-moi une preuve que ce que tu dis est vrai, répondit Mawlana à son père.
- Eh bien, vendredi passé, je me suis levé de bonne heure pour aller faire ma prière à la mosquée et, sur mon chemin, j’ai trouvé une caisse contenant cinquante mille pièces d’agent !
- Mawlana dit alors à son père : qui te dit que cette caisse d’argent n’était pas là dès jeudi soir ?
- Impossible, répondit le père. Je suis passé par le même chemin jeudi soir à minuit, en revenant de la mosquée où j’ai fait ma prière du soir et cette caisse d’argent ne se trouvait pas à cet endroit. Elle a donc bien été perdue par son propriétaire le vendredi matin.
- Mawlana regarda son père et lui dit : çà t’a porté chance à toi de te lever de bonne heure un vendredi matin, mais çà n’a pas porté chance à celui qui a perdu la caisse d’argent. Donc çà ne porte pas chance à tout le monde de se lever de bonne heure le vendredi matin.

Brahim


Dernière édition par le Dim 27 Aoû 2006 - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conte Soufi Empty
MessageSujet: Re: Conte Soufi   Conte Soufi EmptyDim 27 Aoû 2006 - 11:18

De ce conte, je retire deux enseignements.
-1) Certaines superstitions, naissent d'une expérience ou d'une situation personnelle.
-2) Le chemin choisi peut être bénéfique pour les uns et néfastes pour les autres.

Et comme dit la chanson: Chacun sa route, chacun son chemin...

Je suis d'accord dans la mesure où le chemin choisi ne coupe pas la route des autres, ce qui malheureusement paraît inévitable.
Il y a aussi la possibilité de se tromper de voie, et ce conte est incomplet dans sa morale?
Je ne suis pas certain d'avoir la clé de ce conte.
Il y a quelque chose d'autre à comprendre?......J'attends les divers avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conte Soufi Empty
MessageSujet: Re: Conte Soufi   Conte Soufi EmptyDim 27 Aoû 2006 - 13:14

Jean a écrit:
De ce conte, je retire deux enseignements.
-1) Certaines superstitions, naissent d'une expérience ou d'une situation personnelle.
-2) Le chemin choisi peut être bénéfique pour les uns et néfastes pour les autres.

Et comme dit la chanson: Chacun sa route, chacun son chemin...

Je suis d'accord dans la mesure où le chemin choisi ne coupe pas la route des autres, ce qui malheureusement paraît inévitable.
Il y a aussi la possibilité de se tromper de voie, et ce conte est incomplet dans sa morale?
Je ne suis pas certain d'avoir la clé de ce conte.
Il y a quelque chose d'autre à comprendre?......J'attends les divers avis.

Salut Jean,

La particularité des contes soufis est qu’ils peuvent être compris et interprétés à plusieurs niveaux. Cette histoire a donc une multitude de messages à transmettre et non pas un seul. Tu en as découvert quelques uns ; voilà ce que cette histoire m’inspire à moi :

Il ne faut jamais accepter une affirmation de la part de quelqu’un sans demander des preuves, sans chercher à la vérifier. Si Mawlana Nasrouddine avait pris le conseil de son père pour de l’argent comptant, il aurait été induit en erreur. En demandant des preuves à son père, il a trouvé la faille et s’est aperçu que le raisonnement de son père n’était pas logique.

Il ne faut jamais généraliser. Ce qui est bon pour l’un peut-être mauvais pour l’autre et inversement. Se lever de bonheur un vendredi matin a été bénéfique pour le père de Mawlana Nasrouddine, mais çà a été catastrophique pour celui qui a perdu sa caisse d’argent. Ce n’es pas parce que telle solution ou telle voie ont été bonnes pour nous qu’elle le seront forcément pour tout le monde. « Chacun sa route, chacun son chemin », comme tu le dis.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres et inversement. Le père de Mawlana Nasrouddine est heureux d’avoir trouvé une caisse d’argent, mais le propriétaire de la caisse est certainement malheureux de l’avoir perdue.

Les biens de ce monde n’appartiennent à personne ; ils ne font que passer d’une main à l’autre. Nous croyons posséder telle ou telle chose (notre maison, notre voiture, notre compte bancaire, notre boulot, notre caisse d'argent, etc), mais en réalité, il n’est pas du tout certain que nous puissions les garder indéfiniment. Nous pouvons les perdre à tout moment et de toutes façons, au moment de notre mort, nous serons obligés de les céder à nos héritiers ou à l’état.

La sagesse n’a pas d’âge. Bien qu’il ne soit encore qu’un enfant, Mawlana Nasrouddine a été plus sage et plus perspicace que son père.

Etre branché sur le monde spirituel ne doit pas nous amener à rejeter le monde matériel. Le père de Mawlana Nasrouddine était un homme croyant et très pieu ; il allait régulièrement et quotidiennement faire sa prière à la mosquée, très tôt le matin et très tard le soir (sans parler des autres prières qu’il fait pendant la journée). Mais ceci ne l’a pas empêché de s’intéresser à la caisse d’argent et d’être très heureux de l’avoir trouvée.


Ce conte contient très certainement encore bien d’autres messages que ni toi ni moi n’avons découverts. Nos amis de ce forum pourront peut-être nous aider à en trouver d’autres …

Brahim
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conte Soufi Empty
MessageSujet: Re: Conte Soufi   Conte Soufi EmptyVen 8 Sep 2006 - 8:08

Citation :
Brahim a écrit :
Etre branché sur le monde spirituel ne doit pas nous amener à rejeter le monde matériel. Le père de Mawlana Nasrouddine était un homme croyant et très pieu ; il allait régulièrement et quotidiennement faire sa prière à la mosquée, très tôt le matin et très tard le soir (sans parler des autres prières qu’il fait pendant la journée). Mais ceci ne l’a pas empêché de s’intéresser à la caisse d’argent et d’être très heureux de l’avoir trouvée.
Conte Soufi 0045 C'est exact, de plus ceux qui rejettent le monde matériel, souvent vivent au dépend de ceux qui travaillent. Ces nihilistes de la nécessité du bien être sur la terre s'octroient des profits qui leur permettent de mener une vie princière (Les conseilleurs, ne sont pas toujours les payeurs)

Certains condamnent l'intérêt que l'on porte au bien être sur terre en faisant croire à un meilleur futur réincarné ou dans l'au-delà.
Ce qui n'empêche pas ces juges divins de profiter de ce qu'ils nous déconseillent!

De même ces sages moines bouddhiste, qui sont des parasites qui mendient au détriment de ceux qui triment pour leur maigre pitance qu'ils doivent distribuer.

Comme il est aisé de prétendre être charitable avec l'argent que l'on prend parfois aux plus démunis que l'on culpabilise, sans oublier surtout de se payer au passage, plus grassement que ce que l'on redistribue.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 35322
Age : 59
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Conte Soufi Empty
MessageSujet: Re: Conte Soufi   Conte Soufi EmptyVen 8 Sep 2006 - 8:27

Il est tellement facile d'être charitable avec l'argent des autres :0a6:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Conte Soufi Empty
MessageSujet: Re: Conte Soufi   Conte Soufi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte Soufi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum musulman-
Sauter vers: