Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Dyson V11 Outsize + Station d’accueil – Aspirateur balai sans fil
579.99 € 824.01 €
Voir le deal
-33%
Le deal à ne pas rater :
Abonnement de 12 mois au PlayStation Plus
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)

Aller en bas 
+8
Clotilde
belle au bois
visiteur
Lucael
chat-man
toniov
lhirondelle
J-P Mouvaux
12 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 9 Aoû 2007 - 0:44

Rappel du premier message :

Prenez le temps, même si ça vous parait long, de lire cette belle et longue complainte, celle du chef indien Seattle, des plaines du nord-ouest américain. Il répond par ces propos, en 1884, au président des Etats Unis de l’époque, Grover Cleveland, qui proposait une ‘réserve’ aux tribus indiennes en échange de l’achat de tous leurs territoires. Plus qu’un plaidoyer pour la nature et le respect de chacun, c’est un des derniers vestiges de l’humanité. Nos habitudes et notre société de consommation nous ont dépouillés du peu d’humanité-innée qui nous restait (la retrouver demande une discipline et un sens de l’effort hors du commun).



"Nous savons que l'homme blanc ne comprend pas nos mœurs. Une parcelle de terre ressemble pour lui à la suivante, car c'est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas son frère, mais son ennemi, et lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin. Il abandonne la tombe de ses aïeux, et cela ne le tracasse pas. Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le tracasse pas. La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent dans l'oubli. Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre comme les moutons ou les perles brillantes. Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert.

Je ne sais pas. Nos mœurs sont différentes des vôtres. La vue de vos villes fait mal aux yeux de l'homme rouge. Mais peut-être est-ce parce que l'homme rouge est un sauvage et ne comprend pas.

Il n'y a pas d'endroit paisible dans les villes de l'homme blanc. Pas d'endroit pour entendre les feuilles se dérouler au printemps ou le froissement des ailes d'un insecte. Mais peut-être est-ce parce que je suis un sauvage et ne comprends pas. Le vacarme semble seulement insulter les oreilles. Et quel intérêt y a-t-il à vivre si l'homme ne peut entendre le cri solitaire de l'engoulevent ou les palabres des grenouilles autour d'un étang la nuit ? Je suis un homme rouge et ne comprends pas. L'indien préfère le son doux du vent s'élançant au-dessus de la face d'un étang, et l'odeur du vent lui-même, lavé par la pluie de midi ou parfumé par le pin pignon.

L'air est précieux à l'homme rouge, car toutes choses partagent le même souffle - la bête, l'arbre, l'homme, ils partagent tous le même souffle. L'homme blanc ne semble pas remarquer l'air qu'il respire. Comme un homme qui met plusieurs jours à expirer, il est insensible à la puanteur. Mais si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler que l'air nous est précieux, que l'air partage son esprit avec tout ce qu'il fait vivre. Le vent qui a donné à notre grand-père son premier souffle a aussi reçu son dernier soupir. Et si nous vous vendons notre terre, vous devez la garder à part et la tenir pour sacrée, comme un endroit ou même l'homme blanc peut aller goûter le vent adouci par les fleurs des prés.

Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ? L'idée nous parait étrange. Si nous ne possédons pas la fraîcheur de l'air et le miroitement de l'eau, comment est-ce que vous pouvez les acheter ?

Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple. Chaque aiguille de pin luisant, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d'insecte est sacré dans le souvenir et l'expérience de mon peuple. La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de l'homme rouge.

Les morts des hommes blancs oublient le pays de leur naissance lorsqu'ils vont se promener parmi les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la mère de l'homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos sœurs; le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les prés, la chaleur du poney, et l'homme - tous appartiennent à la même famille.

Aussi lorsque le Grand Chef à Washington envoie dire qu'il veut acheter notre terre, demande-t-il beaucoup de nous. Le Grand Chef envoie dire qu'il nous réservera un endroit de façon que nous puissions vivre confortablement entre nous. II sera notre père et nous serons ses enfants. Nous considérerons donc, votre offre d'acheter notre terre. Mais ce ne sera pas facile. Car cette terre nous est sacrée.

Cette eau scintillante qui coule dans les ruisseaux et les rivières n'est pas seulement de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons de la terre, vous devez vous rappeler qu'elle est sacrée et que chaque reflet spectral dans l'eau claire des lacs parle d'événements et de souvenirs de la vie de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père.

Les rivières sont nos frères, elles étanchent notre soif. Les rivières portent nos canoës et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez désormais vous rappeler, et l'enseigner à vos enfants, que les rivières sont nos frères et les vôtres, et vous devez désormais montrer pour les rivières la tendresse que vous montreriez pour un frère.

Nous considérerons donc votre offre d'acheter notre terre. Mais si nous décidons de l'accepter, j'y mettrai une condition : l'homme blanc devra traiter les bêtes de cette terre comme ses frères.

Je suis un sauvage et je ne connais pas d'autre façon de vivre. J'ai vu un millier de bisons pourrissant sur la prairie, abandonnés par l'homme blanc qui les avait abattus d'un train qui passait. Je suis un sauvage et ne comprends pas comment le cheval de fer fumant peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour subsister.

Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme. Toutes choses se tiennent.

Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu'ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour qu'ils respectent la terre, dites à vos enfants qu'elle est enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes.

Nous savons au moins ceci : la terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre. Cela, nous le savons. Toutes choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille. Toutes choses se tiennent.

Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même.

Même l'homme blanc, dont le Dieu se promène et parle avec lui comme deux amis ensemble, ne peut être dispensé de la destinée commune. Après tout, nous sommes peut-être frères. Nous verrons bien. Il y a une chose que nous savons, et que l'homme blanc découvrira peut-être un jour, c'est que notre Dieu est le même Dieu. Il se peut que vous pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder notre terre, mais vous ne pouvez pas. Il est le Dieu de l'homme, et sa pitié est égale pour l'homme rouge et le blanc. Cette terre Lui est précieuse, et nuire à la terre, c'est accabler de mépris son créateur. Les blancs aussi disparaitront ; peut-être plus tôt que toutes les autres tribus. Contaminez votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus.

Mais en mourant vous brillerez avec éclat, ardents de la force du Dieu qui vous a amenés jusqu'à cette terre et qui pour quelque dessein particulier vous a fait dominer cette terre et l'homme rouge. Cette destinée est un mystère pour nous, car nous ne comprenons pas lorsque les bisons sont tous massacrés, les chevaux sauvages domptés, les coins secrets de la forêt chargés du fumet de beaucoup d'hommes et la vue des collines en pleines fleurs ternies par des fils qui parlent. Où est le hallier ? Disparu. Où est l'aigle ? Disparu.

La fin de la vie et le début de la survivance."
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyMer 17 Fév 2010 - 3:21

Pascal a écrit:
Bonjour Nitrof,

Je vois que tu as la nostalgie de tes ancêtres et que cette spiritualité des chamanes;a t-elle eut beaucoup d'influence sur ton parcours? J'ai moi également une grande rancoeur vis à vis de ces colonisateurs de tout bord qui ont "effacé" en quelque sorte le chamanisme,n eparlons pas de ces pauvres tibétains qui se sont vus dépouillé de toutes raison de vivre,hélas... Very Happy

Very Happy Je n'ais aucune nostalgie ils sont toujours en moi mes ancêtres!

C'est le dieu des chrétiens qui s'efface pour nous faire de la place dans toutes les Amériques présentement.

Ce qui a précédé avait été prévu dans les visions des ancêtres et s'a été accepté par les sages de ces époques ce qui arrive avait aussi été prévu, la violence et la malfaisance finissent toujours par retourné de ou elles viennent. Wink

Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Exégète
Exégète
lhirondelle


Féminin Nombre de messages : 10302
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyMer 17 Fév 2010 - 11:38

De quelle nation première te rattaches-tu?
Est-ce qu'on y pratique la tente de sudation?

La musique amérindienne (la vraie, pas les arrangements New Age) a un effet très apaisant sur moi. J'aime beaucoup entendre le tambour.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyMer 17 Fév 2010 - 21:16

Personnellement je ne suis rattaché à aucune nation particulière.

Mon grand-père m'a dit que sa mère était Malécite et que ma grand-mère son épouse aurait été une métisse Mohawks. Mon père aurait pu demandé son statut d'indien, mais pas moi ma mère n'a aucun sang amérindien. J'en ais déjà parler en avec mon père, mais il m'a dit d’oublier cette histoire d'indien que si ça venait qu'a se savoir on aurait que des ennuis. À l'époque ce n'était pas vraiment bon pour les affaires d'être un sauvage comme il me disait.

Mon grand-père et ma grand-mère m'ont enseigné certaine choses sur les Amérindiens et quand j'ai été en age de voyagé j'ai visiter des réserves, mais pour la plus part il n'y était plus vraiment pratiqué les anciennes traditions, l'alcool, la religion catholique et protestante, les persécutions gouvernementales avait fait leurs oeuvres. Ce n'est que depuis quelques années qu'il y a un retour aux sources de l'ancienne tradition. La plus part des Nations que j'ai visitées dernièrement on maintenant des tentes de sudation. Il ya des chants qui sont des exercices respiratoires avec un effet de genre mantra qui son aussi pratiqué.

Bien des choses avaient été bannies par les missionnaires et ce depuis plusieurs générations.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Exégète
Exégète
lhirondelle


Féminin Nombre de messages : 10302
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyMer 17 Fév 2010 - 21:43

Citation :
Les Malécites, également appelés Etchemins, sont une tribu amérindienne d'Amérique du Nord. Elle se nommait elle-même Wulust'agooga'wiks, ce qui signifie « le peuple de la Belle Rivière » (la rivière Saint-Jean).

Ils habitent les vallées de la rivière Saint-Jean et de ses affluents, à cheval sur la frontière séparant le Nouveau-Brunswick et le Québec au Canada, et le Maine aux États-Unis. Leurs coutumes et leur langue appartenant à la famille algonquienne sont proches de celles de leurs voisins Micmacs, Passamaquoddy et Pentagouets.

Citation :
Les Malécites faisaient partie de la confédération Wabanaki ou Waban'aki (peuple du soleil levant), regroupant les Penobscot, les Passamaquoddy, les Abénaquis du Maine et les Micmacs. Cette coalition avait été formée entre ces peuples pour contrer l'agression des Iroquois. Ils partageaient une partie de leur territoire avec ces tribus.

Les Malécites possédaient une économie principalement agricole. Ils vivaient de chasse et de pêche et cultivaient aussi le maïs.
Citation :

Les Mohawks dont la signification est « mangeur d'homme » dans la langue de leurs ennemis héréditaires algonquins, mais dont le vrai nom est « Kanienkehaka » signifiant « peuple du silex », sont appelés Agniers en français et Maquas aux Nouveaux-Pays-Bas, sont une des six grandes Nations iroquoises. Le nom iroquois est un mot Algonquin qui signifie « serpent venimeux », les six nations qui d’est en ouest sont les Tuscaroras, Sénécas, Oneidas, Onondagas, Cayugas et Mohawks préfèrent s’appeler « Haudenausee » qui signifie « Peuple de la maison longue ».

Wikipedia

Si tu veux assumer ton héritage amérindien, fais-le jusqu'au bout. Recherche tes racines. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyMer 17 Fév 2010 - 23:55

lhirondelle a écrit:
Citation :
Les Malécites, également appelés Etchemins, sont une tribu amérindienne d'Amérique du Nord. Elle se nommait elle-même Wulust'agooga'wiks, ce qui signifie « le peuple de la Belle Rivière » (la rivière Saint-Jean).

Ils habitent les vallées de la rivière Saint-Jean et de ses affluents, à cheval sur la frontière séparant le Nouveau-Brunswick et le Québec au Canada, et le Maine aux États-Unis. Leurs coutumes et leur langue appartenant à la famille algonquienne sont proches de celles de leurs voisins Micmacs, Passamaquoddy et Pentagouets.

Citation :
Les Malécites faisaient partie de la confédération Wabanaki ou Waban'aki (peuple du soleil levant), regroupant les Penobscot, les Passamaquoddy, les Abénaquis du Maine et les Micmacs. Cette coalition avait été formée entre ces peuples pour contrer l'agression des Iroquois. Ils partageaient une partie de leur territoire avec ces tribus.

Les Malécites possédaient une économie principalement agricole. Ils vivaient de chasse et de pêche et cultivaient aussi le maïs.
Citation :

Les Mohawks dont la signification est « mangeur d'homme » dans la langue de leurs ennemis héréditaires algonquins, mais dont le vrai nom est « Kanienkehaka » signifiant « peuple du silex », sont appelés Agniers en français et Maquas aux Nouveaux-Pays-Bas, sont une des six grandes Nations iroquoises. Le nom iroquois est un mot Algonquin qui signifie « serpent venimeux », les six nations qui d’est en ouest sont les Tuscaroras, Sénécas, Oneidas, Onondagas, Cayugas et Mohawks préfèrent s’appeler « Haudenausee » qui signifie « Peuple de la maison longue ».

Wikipedia

Si tu veux assumer ton héritage amérindien, fais-le jusqu'au bout. Recherche tes racines. Wink

Je connais bien l'histoire des peuples autochtones de plus Cré20dou avait déjà signalé qu'il y avait des mangeurs d'hommes et je lui avais dit que j'étais d'une de c'est ligné, j'avais aussi expliqué le pourquoi de la chose, si tu fouilles sur ce fil...
Les Malécites leur réserve est a Cacouna j'ai encore de la famille dans cette région.


cheers Mon grand-père marié a une mangeuse d'hommes ah le chanceux! Wink
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Exégète
Exégète
lhirondelle


Féminin Nombre de messages : 10302
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 18 Fév 2010 - 12:37

Je ne suis pas comestible, je préfère te prévenir (de la vieille viande trop coriace!)
Tu devrais nous en raconter un peu plus sur les coutumes de tes ancêtres.

Est-il vrai que les Mohawks fichent à la porte de leur réserve ceux qui sont trop blancs à leur goût? Je viens de lire ça:
Citation :

Toute personne qui n'est pas mohawk sera expulsée hors de Kahnawake. Passe toujours pour une nuit par-ci par-là ou pour un séjour occasionnel d'une semaine avec son conjoint mohawk, mais plus question d'y rester à demeure. Vingt-six personnes - essentiellement des Blancs - qui vivent en couple avec un Mohawk sont actuellement frappées d'un ordre d'expulsion émis par le conseil de bande.

«C'est en partie à des fins de préservation culturelle, mais pas uniquement, a indiqué en entrevue le chef Michael Delisle. Sur le fond, nous prenons cette mesure parce qu'il s'agit d'une réserve, d'une réserve mohawk et que, par définition, le territoire doit être à l'usage des Mohawks.»



Et s'il s'agissait d'une Algonquine vivant avec un Mohawk? L'expulsion serait demandée de la même façon, a précisé M. Delisle. D'ici quelques jours, les 26 personnes concernées auront toutes reçu leur avis. Celles qui ne s'y conformeront pas seront dénoncées publiquement, peut-on lire dans un communiqué émanant du conseil de bande de Kahnawake.Jusqu'à maintenant, une personne aurait demandé à rencontrer le grand chef et le conseil de bande pour discuter de son cas personnel, l'une des options offertes par lettre.

Le conseil de bande soutient agir en réponse à une centaine de résidants qui se seraient plaints de la présence de non-Amérindiens sur le territoire.

Geneviève Gilbert, porte-parole du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, a déclaré qu'«il s'agit d'une question interne de la Première Nation» et que «toute question de règle administrative doit être posée à la communauté».

Le conseil de bande soutient qu'un tribunal canadien s'est penché sur la question dans les années 80, déjà, et qu'il est dans son droit. Mme Gilbert a pour sa part déclaré qu'elle ne peut faire de commentaire sur la validité des règlements et des politiques internes du conseil des Mohawks de Kahnawake.


Citation :
«Si personne ne parle, les choses ne changeront jamais à Kahnawake.»

Alvin Delisle, lui, a décidé de parler.

Le 2 février, vers 15h, la lettre est arrivée chez lui. Pauline est blanche, Pauline doit partir.

Alvin Delisle ne l'entend pas ainsi.



«Ce n'est pas le conseil de bande qui va décider avec qui je couche, lance-t-il. Et qu'est-ce qu'ils vont faire, au juste? Mettre en place une police sexuelle qui va aller voir de maison en maison qui se trouve dans le lit de qui?»

Depuis le début de la controverse au sujet des 26 avis d'expulsion qu'ont reçus des Blancs qui vivent en couple avec un Mohawk de Kahnawake, M. Delisle est le premier à parler à visage découvert. Il l'a d'abord fait pour le journal local Eastern Door, puis pour nous.

Lieu de rendez-vous: l'hôpital. «Je suis en attente d'une opération au coeur. Elle a été reportée. C'est pour mardi, finalement.»

Alors, ce n'est pas le bon moment... «Au contraire, le moment est parfait, c'est plate à mourir, à l'hôpital! Venez, on va jaser.»

À Kahnawake, tout le monde est un peu blanc. Un peu, beaucoup ou pas mal, dit-il. «Je le suis. Les membres du conseil de bande le sont aussi. Personne ne peut prétendre être mohawk à 100%.»

Alors qu'est-ce que cette idée de vouloir protéger la pureté de la race mohawk? demande-t-il. De toute façon, il est trop tard.

Mariages mixtes

«Quand j'étais jeune, il y avait beaucoup d'ouvrage à Lachine, de l'autre côté du fleuve. Les gens qui travaillaient à la Dominion Bridge ou à Canada Cars étaient nombreux à habiter chez nous. Il y avait plein de Québécois francophones, à Kahnawake. C'est comme ça qu'il y a eu plein de mariages mixtes.»

Dans son histoire, à intervalles répétés, le conseil de bande a cherché à éliminer les Blancs de son territoire. M. Delisle est bien placé pour le savoir: en 1988, il était de ceux qui distribuaient des avis d'expulsion aux portes.

«Je n'avais pas réfléchi. Mais un an ou deux plus tard, je me suis rendu compte que ça n'avait pas d'allure. On accuse les Blancs d'être racistes à notre égard, mais ces lettres d'expulsion, si elles ne sont pas racistes, je me demande bien ce que c'est.»

Le coeur avant tout

Ce qu'on a dans le sang est bien futile par rapport à ce qu'il y a dans le coeur, M. Delisle le sait plus que jamais. Il y a 10 ans, il a rencontré Pauline Labelle. Une Blanche, avec laquelle il vit depuis. «J'étais divorcé, elle était libre elle aussi, on a bu un verre à la Légion et on s'est plu.»

Les problèmes ont commencé en 2004. Cette année-là, M. Delisle s'est fait dire qu'il n'avait plus le droit de voter. Interdiction lui était faite, aussi, d'être enterré à Kahnawake, lui qui y avait passé toute sa vie. De plus, on ne déblaierait plus la neige devant chez lui, alors que, normalement, on le fait pour toute personne handicapée ou âgée.

La moindre des choses serait qu'il y ait un référendum sur la question des expulsions, dit M. Delisle. «Un référendum clair, avec une question claire, dont le camp gagnant serait déterminé par la règle des 50% plus un.»

Parce que là, c'est n'importe quoi, dit-il. Ces expulsions ne reposent sur rien, ce n'est pas du tout dans le mandat des peacekeepers de les mettre en application. Et pourquoi seulement 26, d'ailleurs? «Des Blancs, à Kahnawake, j'estime qu'il y en a environ 300, dont pas mal de bébés. On va se mettre à courir après des bébés, maintenant?»

«Nous ne parlons pas au conseil de bande. Nous ne tentons pas d'obtenir un règlement particulier. Nous n'avons rien à négocier, tranche Pauline Labelle. Ma seule préoccupation, à l'heure actuelle, c'est que l'opération d'Alvin se déroule bien et qu'il soit vite sur pied.»

«Quand j'irai mieux, je vais peut-être intenter une poursuite ou participer à un recours collectif, poursuit M. Delisle. Kahnawake, c'est une réserve mohawk établie sur des terres de la Couronne. Des terres canadiennes, quoi. Et en tant que Canadien, j'ai des droits.»

Dès qu'il s'agit des Indiens, «les gouvernements ont peur de se tenir debout. Ils ne se sont pas tenus debout avant la crise d'Oka, en 1990, et là, ils ne se tiennent pas plus debout. Nous sommes pourtant des citoyens canadiens, nous aussi».

Le conseil de bande n'était pas disponible pour des entrevues hier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comment te situes-tu par rapport à ça?
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne


Féminin Nombre de messages : 42469
Age : 61
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 18 Fév 2010 - 13:41

La recherche de ses ancêtre est une noble quête, ma mère fait notre généalogie, cependant, elle coince au XVI ème siècle, je le regrette, car j'aimerais savoir si l'on compte des cathares dans la famille, à mon avis c'est très possible, car nous sommes profondément enracinés dans le languedoc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 18 Fév 2010 - 15:27

Citation :
quote="lhirondelle"]Je ne suis pas comestible, je préfère te prévenir (de la vieille viande trop coriace!)
Tu devrais nous en raconter un peu plus sur les coutumes de tes ancêtres.

Est-il vrai que les Mohawks fichent à la porte de leur réserve ceux qui sont trop blancs à leur goût? Je viens de lire ça:



Comment te situes-tu par rapport à ça?

Il y a bien des façons d'apprêter la viande!Very Happy

À l'époque de mes grand-mères et jusque dans les années 60-70 une Amérindienne qui mariait un blanc perdait automatiquement son statut d'Amérindienne, de plus elle était baptisé et perdait son nom d'Amérindienne pour celui du genre Marie Machin et prenait le nom famille de son époux et naturellement n'avait plus le droit d'allé a la réserve et ce pour la plus par des nations cela s'appliquait il y avait une loi fédérale aussi qui appuyait cela, se qui dans mon cas ne facilite pas les recherches puisque mes arrières grands-mères ont été exclus de leur communauté le fait d'avoir marié des blancs.
Les Amérindiens pouvaient se marier à une blanche, mais quelles blanches auraient voulu aller vivre dans la misère qu'il y avait dans une réserve. Les Mohacks n’ont jamais eux une très bonne réputation, ils se sont battus au côté des Anglais contre les autres Nations allié au Français, mais ils sont de valeureux guerrier. Le Canada appartiendrait aux É.-U. s'ils ne l'avaient pas protégé à une certaine époque. Les Iroquois et les Hurons étaient sédentaires et c'était les femmes qui choisissaient leur époux et élisaient les chefs. La grande maison réunissait un clan familial géré par les femmes, il y en avait autent qu'il y avait de clan familial dans un village.C'était un régime matriarcal et les femmes ont toujours un grand pouvoir au sain de ces Nations.
Je me demande si dans l'article que tu nous as présenté il n'y aurait une peu de bitchage entre ses dames.


Les Amérindiens d'avant 1600 était bien différent de ce qu'ils sont devenus après que les Européens les ont habitués à l'alcool et est créé des guerres entre les différentes Nations pour mieux leur voler leur territoire. De plus avec les premières colonies est arrivé les missionnaires qui ont converti souvent par la force et on fait disparaître une bonne par de leur tradition et culture pour la remplacer par celle Jésus et comme on peut le constaté aujourd'hui ça pas vraiment donné un bon résulta sauf que les femmes du Québec sont aujourd'hui libérées probablement du a une mauvaise influence des Amérindiennes, c'est sûrement pas dû au christianisme ils ont toujours prôné les femmes soumises.
Mon pauvre grand-père était très soumis a ma grand-mère de plus elle n'allait pas a l'église et les curés n'osait pas allé la visité pour la rappeler a la raison ce qui était très rare a l'époque.Je suis d'ailleurs très soumis a mon épouse moi aussi¸c'est peut être héréditaire. Very Happy

Je ne suis qu'a 25 % amérindien, mais j'ai une certaine tendance vers leur idéologie portée vers la nature et certaines autres croyances qui a mon sens sont très actuelles dans la nouvelle idéologie qui prend forme de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 18 Fév 2010 - 18:14

florence_yvonne a écrit:
La recherche de ses ancêtre est une noble quête, ma mère fait notre généalogie, cependant, elle coince au XVI ème siècle, je le regrette, car j'aimerais savoir si l'on compte des cathares dans la famille, à mon avis c'est très possible, car nous sommes profondément enracinés dans le languedoc.

Moi j'ai une généalogie qui s'arrête a Notre-Dame-de-Vair, Saint-Cosme-en-Vairais un de mes ancêtres aurait été propriétaire de l'Auberge du Cheval Blanc. Nos ancêtres à moi et Chribou sont arrivés ensemble au Québec en 1650.

Et curieusement après 360 ans les arrière,arrière,arrière-petit-fils se rencontre sur ce forum.

Personnellement ma généalogie me préoccupe pas vraiment d'avant mes arrières grands parents, J'ai d'ailleurs la chance d'avoir des photos de tous mes arrière-grands-parents côté maternel et paternel. Du côté maternel on m'a dit que c’était des Normand et des Bretons qui sont arrivé au Québec au 19em siècle.

J'ai lu quelque livre sur les Cathares ils n'étaient pas patriarcal et beaucoup plus ouvert que les chrétiens de cette époque a ce qu'il semble ?
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Exégète
Exégète
lhirondelle


Féminin Nombre de messages : 10302
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 18 Fév 2010 - 20:46

Citation :
sauf que les femmes du Québec sont aujourd'hui libérées probablement du a une mauvaise influence des Amérindiennes, c'est sûrement pas dû au christianisme ils ont toujours prôné les femmes soumises.

Non ça c'est la "faute" aux anglophones! Le mari qui ne causait que français et avait un patron qui parlait anglais était considéré comme un moins que rien. Il n'osait pas réclamer, faire valoir ses droits, etc. Alors qui engueulait le patron, qui faisait valoir ses droits? Sa femme! Elle, on ne pouvait pas la renvoyer.

Est-ce que tu parles une langue algonquine?
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyJeu 18 Fév 2010 - 22:00

lhirondelle a écrit:

Est-ce que tu parles une langue algonquine?

Non plus maintenant j'ai déjà connu quelques mots et expressions que mes grands-parents m'avaient appris quand j'étais enfant. La plus part des autochtones près des grands centres avait perdu ces langages sous les pression de nos bon missionnaires dans les écoles de formatage, mais il y a maintenant des gens qui donnent des formations a ceux qui désir réapprendre, ça semble plus ou moin les intéressés.

Aux É.-U.. Ils ont conservé mieux leurs langages, car on y essayait des faires disparaître plus que des assimilés aux colons.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne


Féminin Nombre de messages : 42469
Age : 61
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyVen 19 Fév 2010 - 13:59

Nitrof a écrit:
florence_yvonne a écrit:
La recherche de ses ancêtre est une noble quête, ma mère fait notre généalogie, cependant, elle coince au XVI ème siècle, je le regrette, car j'aimerais savoir si l'on compte des cathares dans la famille, à mon avis c'est très possible, car nous sommes profondément enracinés dans le languedoc.

Moi j'ai une généalogie qui s'arrête a Notre-Dame-de-Vair, Saint-Cosme-en-Vairais un de mes ancêtres aurait été propriétaire de l'Auberge du Cheval Blanc. Nos ancêtres à moi et Chribou sont arrivés ensemble au Québec en 1650.

Et curieusement après 360 ans les arrière,arrière,arrière-petit-fils se rencontre sur ce forum.

Personnellement ma généalogie me préoccupe pas vraiment d'avant mes arrières grands parents, J'ai d'ailleurs la chance d'avoir des photos de tous mes arrière-grands-parents côté maternel et paternel. Du côté maternel on m'a dit que c’était des Normand et des Bretons qui sont arrivé au Québec au 19em siècle.

J'ai lu quelque livre sur les Cathares ils n'étaient pas patriarcal et beaucoup plus ouvert que les chrétiens de cette époque a ce qu'il semble ?

Je possède également des photos jusqu'à la génération de mon arrière-arrière grand-père et même de très ancienne photos de personne dont l'identité s'est perdue

J'ai été élevée par mon arrière-grand-mère.

Si cela n'obligeait pas au végétarisme, je reviendrais bien à la religion cathare, dire que j'ai oublié l'occitan.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou


Masculin Nombre de messages : 11599
Age : 61
Localisation : Le Pays qu'est le Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyVen 19 Fév 2010 - 15:29

florence_yvonne a écrit:

Si cela n'obligeait pas au végétarisme, je reviendrais bien à la religion cathare, dire que j'ai oublié l'occitan.

Je ne savais pas que le catharisme exigeait le végétarisme mais ensuite dans ton énoncé je ne sais pas si tu as voulu me scandaliser mais si c'est le cas c'est réussi!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne


Féminin Nombre de messages : 42469
Age : 61
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyVen 19 Fév 2010 - 18:05

Chribou a écrit:
florence_yvonne a écrit:

Si cela n'obligeait pas au végétarisme, je reviendrais bien à la religion cathare, dire que j'ai oublié l'occitan.

Je ne savais pas que le catharisme exigeait le végétarisme mais ensuite dans ton énoncé je ne sais pas si tu as voulu me scandaliser mais si c'est le cas c'est réussi!

non c'est la pure vérité, je me sens proche du catharisme.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou


Masculin Nombre de messages : 11599
Age : 61
Localisation : Le Pays qu'est le Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptySam 20 Fév 2010 - 23:42

Nitrof a écrit:


Moi j'ai une généalogie qui s'arrête a Notre-Dame-de-Vair, Saint-Cosme-en-Vairais un de mes ancêtres aurait été propriétaire de l'Auberge du Cheval Blanc. Nos ancêtres à moi et Chribou sont arrivés ensemble au Québec en 1650.

Et curieusement après 360 ans les arrière,arrière,arrière-petit-fils se rencontre sur ce forum.


chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Plaque11

Plaque commémorative à St-Cosme de Varais en hommage à ces pionniers dont Julien Fortin et Claude Bouchard ainsi que sa future belle famille Gasnier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyDim 21 Fév 2010 - 1:32

Ca ma donné un petit frisson ta plaque commémorative chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 307888
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne


Féminin Nombre de messages : 42469
Age : 61
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyDim 21 Fév 2010 - 11:10

Il n'est pas impossible que je rencontre sur un forum une personne avec qui je partage un ancêtre, ma mère à retrouvé plus de milles personnes en faisant notre généalogie et je n'ai aucune idée du nombre de noms de familles différents que cela représente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 EmptyDim 21 Fév 2010 - 13:59

Nous c'est le fait que nos ancêtres sont parmi les fondateurs de la colonie qui est amusant, mais en réalité ça nous donne beaucoup de possibilités de rencontrer de la famille et des anciens amis le fait d'être les dessandan des fondateurs, J'aurais Madona et Céline Dion comme petite cousine a se qu'il parerait, mais c'est pas mon type de chanson qu'elle chante malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)   chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
chamanisme (complainte, celle du chef indien Seattle)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Autres religions-
Sauter vers: