Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -54%
SanDisk Clé USB 3.0 256 Go
Voir le deal
30.51 €

 

 La rouelle jaune

Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah
Professeur
Professeur
Sarah

Féminin Nombre de messages : 835
Age : 71
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2007

La rouelle jaune Empty
MessageSujet: La rouelle jaune   La rouelle jaune EmptyJeu 8 Mar 2007 - 23:48

La rouelle jaune

Le port de vêtements particuliers pour distinguer les adeptes de certaines religions d’autres confessions est une coutume qui remonte au 7ème siècle. A l’origine, ces règles ont pour seul but de distinguer les différents groupes les uns des autres ; le port de signes distinctifs par les juifs, en revanche, a pour fonction de les stigmatiser et de les singulariser socialement.

Les pays musulmans rendent obligatoire le port de signes distinctifs dès le 9ème siècle. Les juifs et les chrétiens sont des sujets « protégés », autrement appelés « dhimmis » en arabe. Ils sont respectés en tant que « Peuple du Livre », mais doivent se tenir à l’écart des musulmans. Ainsi, ils n’ont pas le droit de partager les bains avec les musulmans, et doivent porter une cordelette avec un signe autour du cou. Au Moyen Age, la coutume, tant en Europe que dans l’empire musulman, est d’indiquer son appartenance par le port de certains vêtements et accessoires. En Irak et en Syrie, cette coutume est répandue dès le 7ème siècle.

En 807, Haroun Al-Rachid, calife des Abassides, ordonne que les juifs portent des ceintures blanches et les chrétiens des ceintures bleues. Plus tard, c’est le port d’un chapeau jaune qui devient obligatoire. A partir de 1005, ces règles servent moins à distinguer la minorité juive qu’à l’humilier. En Egypte, le calife El-Hakim décrète que les juifs doivent porter des cloches à leur ceinture, et arborer autour du cou une figurine en bois en forme de veau lorsqu’ils se baignent.

Dans l’Europe chrétienne, la quatrième concile de Latran décide en 1215 de distinguer les juifs des musulmans, et charge les responsables régionaux des communautés juives de choisir un signe distinctif.

Au cours des 400 années qui suivent, d’innombrables règles sont adoptées dans toute l’Europe pour distinguer les juifs. Ils portent entre autres signes distinctifs des coiffes blanches, jaunes ou rouges, des rouelles, des bandes ou différents signes combinés. Très nombreuses, ces règles ne sont pas systématiquement mises en œuvre.

Jusqu’en 1267, un grand nombre de juifs portent volontairement leurs bonnets distinctifs, mais deviennent moins enclins à le faire après en avoir reçu l’ordre. Ils y voient de plus en plus un signe qui les pointe du doigt comme étrangers et qui les marginalise. Au Moyen Age, ces coutumes alimentent la peur et la haine : les contacts entre juifs et non-juifs étant interdits, l’ignorance et les rumeurs prospèrent. En 1530, sous le règle de l’empereur Charles Quint, on décide que dans tout l’empire, les juifs devront porter une rouelle jaune sur leur robe ou leur bonnet.

La généralisation des ghettos fermés au 16ème siècle rend peu à peu le port de signes distinctifs superflu, mais ne fait pas disparaître le concept. En 1939, le régime nazi contraint les juifs à se faire connaître , et leur ordonne de porter une étoile jaune à partir de 1941. Les porteurs de l’étoile de David jaune sont mis à part, humiliés et condamnés à mort.

Les leçons tirées de cette époque n’ont pas empêché le gouvernement musulman taliban en Afghanistan d’imposer en 2001 le port d’une tache jaune à la minorité hindoue. La suite au prochain numéro ?

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
La rouelle jaune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire-
Sauter vers: